Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au Mali, les troupes françaises combattent des islamistes entraînés par les (...)

Au Mali, les troupes françaises combattent des islamistes entraînés par les américains !

Etrange pays que le Mali, pour sûr. Quand on y trouve pas des tri-réacteurs calcinés qui ont servi à transporter une dizaine de tonnes de cocaïne, on y trouve, on l'a vu, des Toyota, modèle Land Cruiser, fort prisées dans le pays. C'est ce qui équipe les islamistes qui aiment tant parader avec, en rangeant leurs véhicules sagement en rang d'oignons pour la photo. Des islamistes devenus de très bon combattants, au point d'avoir réussi ses derniers mois à repousser les troupes officielles maliennes à plusieurs reprises, au point d'inquiéter, on l'a vu, la France qui craignait qu'à ce rythme-là la capitale tombe entre leurs mains. D'où l'offensive déclenchée, qui envoie des soldats français se battre contre des islamistes.... en réalité entraînés par des américains, roulant dans des voitures offertes par les américains, comme vient juste de le rappeler le Canard Enchaîné du jour. Ce n'est pas le moindre des paradoxes de cette guerre qui vient de débuter, et pas la moindre des surprises en tout cas....

L'histoire commence le 20 avril 2012 par un banal accident de voiture, tombée dans le fleuve Niger, au petit matin, raconte le journaliste Craig Whitlock. A l'emplacement du Pont des Martyrs en pleine capitale, Bamako. La police locale, alertée, remonte l'engin, une Toyota Land Cruiser modèle 2010. Et repêche dedans six corps. Trois hommes et trois femmes. Les trois femmes sont vite reconnues comme étant des prostituées... marocaines. Les trois corps masculins aussi : ce sont des américains, qui s'appellent Trevor J. Bast, 39 ans, Daniel H. Utley, 33 ans, et Marciano E. Myrthil, 39 ans. Ce sont aussi trois militaires, les deux derniers appartenant au 91st Civil Affairs Battalion, 95th Civil Affairs Brigade, de Fort Bragg, le premier étant un technicien spécialiste des télécoms de l'Intelligence and Security Command situé à Fort Belvoir. Il va sans dire que la révélation de leurs noms et surtout de leur affectation américaine jette comme un froid. Comme le précise la presse, c'est du "lourd" en effet : "L'Intelligence and Security Command est une branche peu connue et secrète de l'armée qui se spécialise dans les interceptions des communications. Son personnel travaille souvent en étroite collaboration avec le Joint Special Operations Command, qui supervise les missions de capturer ou de tuer des suspects de terrorisme à l'étranger." Bref, on a affaire à des forces spéciales, dont la vie doit par principe rester secrète. Ainsi pour celle de Trevor J. Bast, précise le journal :  "au cours de ses deux décennies de service, Bast a révélé peu de choses sur la nature de son travail à sa famille. "Il ne nous a pas dit beaucoup de choses sur sa vie, et nous l'avons respecté que pour des raisons de sécurité », a dit sa mère, Thelma Bast de Gaylord, Michigan, qui a aussi déclaré dans une brève entrevue que « Nous n'avons jamais posé des questions, et c'est la pure vérité." L'homme avait dû rendre quelques services à l'armée US : à l'annonce de sa mort, elle lui décernera la Meritorious Service Medal. Personne ne s'occupera de savoir dans quelles circonstances exactes il avait trouvé la mort, et aucune enquête ne sera faite non plus. Ce n'était pas le moment de laisser entendre que des hommes des opérations spéciales s'activaient au Mali, alors qu'officiellement il n'y avait que des contractuels recrutés par l'armée pour entraîner les soldats maliens, démunis de tout ou presque.

La présence d'espions US avait débutée il y a six ans déjà sur place, avec une opération appellée "Creek Sand". Le Washington Post en avait retrouvé la trace en juillet dernier seulement : c'était le coup habituel des petits Cessna déguisés en avions civils et bourrés de capteurs, comme celui avec lequel s'étaient crashés les trois collègues d'Ingrid Betancourt en Colombie. "Au cœur des opérations de surveillance il y a les petits, turbopropulseurs armés et déguisés en avions privés. Équipé de capteurs cachés qui peuvent enregistrer de la vidéo en full-motion, ou détecter la chaleur infrarouge, les signaux de radio et de téléphones cellulaires, les avions font le plein sur les pistes d'atterrissage isolées connues par des pilotes de brousse en Afrique, pour étendre leur rayon d'action efficace de quelques milliers de miles. Environ une douzaine de bases aériennes ont été établis en Afrique depuis 2007, selon un commandant américain, un ancien haut fonctionnaire impliqué dans la mise en place du réseau. La plupart sont des petites opérations à partir de hangars isolés , des bases militaires africaine, ou des aéroports civils. La nature et l'étendue des missions, ainsi que de nombreuses bases utilisées, n'ont pas encore été signalées, mais elles sont partiellement documentées dans les marchés publics de Département de la Défense. Les opérations se sont intensifiées au cours des derniers mois, avec une partie d'une guerre de l'ombre grandissante contre Al-Qaïda et d'autres groupes de militants affiliés . La surveillance est assurée par les forces américaines d'opérations spéciales, mais s'appuie fortement sur des entrepreneurs militaires privés et le soutien de troupes africaines". Une surveilllance privatisée, exactement l'histoire née en Colombie. Les avions n'étant pas des Cessna, cette fois, mais des Pilatus PC-12 à 3,5 millions pièce, ou des petits bimoteurs polonais PZL M-28 de chez Mielec rebaptisés en langage miilitaire US des U-28A Skytruck. Plusieurs d'entre eux, basés au 318th Special Operations Squadron, installé à la Cannon Air Force Base, au Nouveau Mexique, ont été aperçus transitant en Angleterre, avec un chemin habituel les menant aux iles Féoré, à la base de la RAF de Prestwick-Mildenhall, puis à Stuttgart et ensuite vers la Méditerranée (le Maroc servant de relais). Certains atterrissant au Burkina Faso, d'autres à Djibouti, au camp Lemonnier. Deux appareils ont été ainsi vus, les numéros 00322 et 10329.

`

Leur rôle exact a été décrit par le Temps, journal suisse (intéressé par l"usage de ses propres Pilatus, fleuron national), qui décrit l"usage de... mercenaires à bord  : "ce sont les forces spéciales de l’armée, et non la CIA, qui équipent ces appareils pour une lutte semi-clandestine visant Al-Qaida au Maghreb, le groupe terroriste Boko Haram au Nigeria ou les shebab somaliens. Une large partie de ces opérations est confiée à des sous-traitants privés. « Ces gens sont souvent d’anciens militaires, qui installent l’électronique à bord et servent d’opérateurs dans les avions », explique un analyste duGCTAT, un institut d’étude du terrorisme basé à Genève. En 2011, Sierra Nevada, l’entreprise en charge des programmes de surveillance en Afrique baptisés Creek Sand et Tusker Sand, a empoché plus de 817 millions de dollars de commandes de l’Etat américain, dont 355 millions d’« accessoires et composants divers pour avions ». La nature exacte des missions effectuées par les PC-12 est couverte par le secret militaire, mais leur caractère indirectement meurtrier ne fait guère de doute. Selon le Washington Post, il s’agit notamment de transporter des commandos chargés de « traquer et tuer des suspects de terrorisme ». Le profil LinkedIn d’un ancien employé de R4, une société qui gérait une flottille de Pilatus depuis Entebbe, en Ouganda, est assez explicite à ce sujet. Il mentionne, parmi les tâches qu’il a effectuées, « l’entraînement de forces locales africaines », mais aussi la « préparation du ciblage de personnalités ennemies de grande valeur et l’exécution des missions de combat subséquentes. » Bien entendu, l'avion a été acheté comme civil à la Suisse, pour éviter les déboires juridiques : "le choix de l’avion suisse s’explique bien, selon les spécialistes consultés par Le Temps. Facile à piloter, il peut embarquer beaucoup d’électronique et du personnel pour s’en servir. Il vole bien et longtemps, est économique et peut décoller de pistes en terre courtes ou en mauvais état. Un document du Pentagone déniché par le Washington Post précise que « le commandement africain [de l’armée américaine] préfère de loin l’utilisation du Pilatus PC-12/47E NG comme plateforme de senseurs. » Le fabricant basé à Stans (NW), de son côté, ne fait pas de commentaires."

L'endroit principal d'où partent les avions espions étant au Burkina Faso, à Ouagadougou, la capitale du pays "l'un des pays les plus pauvres d'Afrique" note le Post. "En vertu d'un programme de surveillance classifié au nom de code Sand Creek, des dizaines de militaires américains et les entrepreneurs sont venus à Ouagadougou ces dernières années pour mettre en place une petite base aérienne sur ​​le côté militaire de l'aéroport international. Les avions espions américains non armés volent des centaines de miles au nord du Mali, de la Mauritanie et du Sahara, où ils recherchent des combattants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, un réseau régional qui kidnappe les Occidentaux pour obtenir une rançon."

A Ouagadougou, on en a vu passer d'autres d'avions américains, comme j'avais déjà pu vous le dire :  "C’est le Gulfstream G-III numéro N186PA, exploité par la compagnie Phoenix Air, installé à Cartersville en Georgie, (USA) qui possède des relations étroites avec l’armée américaine, notamment avec sa gamme de Learjets, ou bien son Gulfstream 1 immatriculé N192PA, lanceur de drones à réaction servants de cibles (des BQM-74 Chukar, utlisés massivement lors de l’attaque contre Saddam en 1991, ils ont servi à provoquer l’illumination des radars anti-aériens qui ont ensuite pu être détruits plus facilement !). Un avion piloté par un dénommé Brian Edminster, paraît-il. Un avion qui semble avoir provoqué chez certaines réactions, disons… justifiées : « Alors que l’avion américain était attendu à l’aéroport de Port-Bouet, on apprend plutôt qu’il a atterri à l’aéroport de Bouaké après être passé par l’Algérie et Ouagadougou. Selon des informations de sources fiables, le changement de destination est due au fait que l’avion est passé par l’Allemagne où il a pris des mercenaires. Alors qu’au départ, dans la lettre adressée aux autorités par l’ambassadeur des Etats-Unis, ceux qui étaient à bord se rendaient à Abidjan pour réaliser une enquête à l’ambassade de la Riviéra Golf après les échanges de tirs du 16 décembre entre les FDS et le conglomérat rebelles-ONUCI-Licorne. On se rappelle qu’une roquette tirée par l’ONUCI était tombée dans la cour de l’ambassade sans exploser (heureusement) "Transporteur de mercenaires, version VIPs, dans un avion immaculé. 

Les USA avaient donc un œil sur l'Afrique. Sinon plusieurs ! Pour montrer qu'on s'intéressait un tant soi peu au Mali, l'Amérique d'Obama va donc officiellement sortir l'artillerie... humanitaire (avec la célèbre USAIDS, ce nid d'espions) et à la fois lancer ses troupes spéciales dans le pays. "Cette année" , explique Eric Schmitt du NYT, "l'Agence américaine pour le développement international consacre ici 9 millions de dollars pour les mesures antiterroristes. Une partie de l'argent sert à développer un programme de travail actuel de formation pour les femmes et pour fournir aux jeunes hommes maliens du nord les compétences de base pour créer des entreprises comme des petites entreprises de minoteries ou de bovins. Une aide sera aussi la formation des enseignants dans les écoles paroissiales musulmanes dans le but de les empêcher de devenir des incubateurs d'anti-américanisme. L'agence travaille également à la construction de 12 stations de radio FM dans le nord pour relier des villages reculés à un réseau d'alerte rapide qui envoie des bulletins sur les bandits et d'autres menaces. Le Pentagone va financer en quatre langues nationales, les feuilletons radiophoniques pour promouvoir la paix et la tolérance. « Les jeunes gens du Nord sont à la recherche d'emplois ou quelque chose à faire dans leur vie", a déclaré Alexander D. Newton, le directeur de la mission de l'USAID au Mali. « Ce sont les mêmes personnes qui pourraient être sensibles à d'autres messages de sécurité économique ». Un tel message, on le voit, paraissait déjà complètement déconnecté... ou pire, insidieux : il était tellement ridicule qu'on pouvait se demander s'il ne servait pas seulement de façade à d'autres activités... celles révélées par l'accident de Bamako, justement. Le souvenir des radios distribuées aux Afghans dans les années 80 que les talibans avaient pris un malin plaisir à écraser à coups de talon est encore vivace : ils refont toujours les mêmes plans !

Mais comme ça ne sembait pas suffire encore, un câble de Wikileaks de l'AFRICOM avait noté en novembre 2009 qu'il serait temps d'aider un peu plus encore le pays en fournissant même deux Cessna Caravan d'observation. "L'ambassadrice a noté qu'il est important de voir les militaires maliens être considérés comme utile à la population locale. C'est déjà une bonne chose que les villageois n'ont pas à s'inquiéter à cacher leurs filles ou enfermer leur nourriture ou les magasins quand ils voient les militaires arriver, comme cela a souvent été le cas dans d'autres parties de l'Afrique. Au Mali, les gens ont généralement une impression neutre de l'armée et ils lui font confiance pour se comporter correctement (...). Elle a noté que la proposition pour l'obtention du Cessna deux Avions caravane sous le nom de contrat FY 2010 Section 1206 de l'Ambassade de Bamako aiderait à fournir au Mali les yeux de superviser son propre pays".  Les avions promis (et semble-t-il jamais fournis) étant les mêmes que ceux imposés en Irak.  L'aviation malienne étant exclusivement fournie en avions russes jusqu'ici, à l'exception d'un DC-3 de type Basler. Revenons en effet au Mali, où les Etats-Unis s"étaient mis en tête de former l'armée malienne, qui en avait bien besoin, à vrai dire. Les cours donnés, un cliché le prouve, consistait par exemple à apprendre à se servir d'une mitrailleuse lourde montée sur un pick-up... voilà qui n'était pas sans rappeler un équipement (celui des islamistes). Etonnant cliché, en effet, quand on va lire la suite et comparer à ce à quoi les français sont confrontés aujourd'hui....

Le commentaire de la photo valant son pesant d'or, aujourd'hui  : "les exercices du lundi à Kita, un stand de tir dans la savane près de la capitale du Mali, Bamako, ne sont qu'une étape d'un ambitieux programme mené par le Pentagone Africa Command, ou AfriCom, pour fournir un haut niveau de formation dans six pays africains pendant trois semaines ce mois-ci. Plus de 200 bérets verts de l'armée et des membres du Corps des Marines des Forces d'opérations spéciales ont été déployés au Mali, en Mauritanie et d'autres pays qui bordent le sud du désert du Sahara. L'exercice annuel, connu sous le nom « Flintlock », a pour but d'être plus musclé pour faire face à des trafiquants et à Al-Qaïda liés à des terroristes effectuant desopérations de plus en plus complexes dans cette vaste région à porosité de frontières et aux tribus anarchiques". "Ambitieux"... en trois semaines seulement ? La présence de photographes des armées laissant entendre que ce n'était que pour la galerie... une impression confirmée par le débarquement d'un Osprey venu montrer ses talents aux maliens incapables d'en acheter un seul exemplaire. La démonstration sera réussie, mais au retour la merveille à rotors... tombera en panne.

Former vite fait une armée malienne qui était en effet famélique, car composée de 6000 soldats seulement, et qui ne disposait même pas de véhicules équivalents à ceux qu'elle était censée pourchasser. D'où le don "royal" accordé royalement par Obama de véhicules "performants" destinés à l'armée malienne, comme j'avais pu vous l'expliquer déjà ici. "En octobre 2009, l’administration Obama annonçait un nouvel ensemble de mesures majeures d’assistance pour la sécurité du Mali qui ont été fournies le 20 octobre 2009. L’ensemble de ces mesures, évaluées à 4.5 à 5 millions de dollars (2,3 milliards de CFA), porte sur la remise de 37 camions Land Cruiser, du matériel de communication, des pièces de rechange, des habits et d’autres équipements individuels. Il a pour but de renforcer la capacité du Mali à transporter et à communiquer avec les unités de la sécurité intérieure (la contre insurrection) dans tout le pays et de contrôler ses frontières. Ces mesures d‘assistance à la sécurité sont officiellement connues sous le nom de Counter Terrorism Train and Equip Programme (Programme de formation et d’équipement anti-terroriste - CTTE). Bien que ce programme doive ostensiblement aider le Mali à faire face aux menaces potentielles de la part d’Al Qaeda au Maghreb, il est plus probable que cet équipement sera utilisé contre les forces touareg insurgées"

On ne pouvait que saluer la double initiative, donc : d'un côté la formation des soldats de l'autre la fourniture de véhicules (le soutien aux populations étant vraiment trop ridicule !). Mais les américains avaient oublié un détail : la solde des militaires, bien plus faible que l'argent que pouvait proposer l'adversaire en face, gavé de dollars de rançon ou en provenance du trafic de drogue (voir article précédent). Résultat, lors du putsch ayant évincé "ATT"... certains de ces militaires frustrés par un pouvoir qui les roulait dans la farine, on fait ni une ni deux : ils ont plié bagage et sont passés à l'ennemi, parfois même avec leur... Toyota "américaine" révéle la presse. Un mouvement d'une ampleur conséquente, puisqu'on dénombre pas moins de 1600 soldats et officiers (sur 6000 !) qui auraient fui dans le désert avec leur matériel et leur savoir faire, révèle le New-York Times le 13 décembre dernier : "ce qui est pire, aujourd'hui, c'est que la rébellion islamiste utilise les soldats et les officiers formés par les américains qui ont fait défection de l'armée régulière du Mali l'an dernier, en emportant avec eux leur formation de la lutte contre le terrorisme, leurs compétences de combat avancés, ainsi que leur connaissance des méthodes de renseignement occidentaux. La France est maintenant à affronter un ennemi islamiste que les Etats-Unis ont involontairement aidé - et les Etats-Unis peinent aujourd'hui à offrir de l'aide" reprend l'opposition droitière à Obama. En ajoutant que "le coup d'Etat au Mali - effectué par un officier formé par les américains - a surpris le renseignement américain autant que les transfuges du Mali ont fait équipe avec son ex-soldats libyens et des milices islamistes pour se fabriquer une oasis Al-Qaïda dans le nord du pays. Les mêmes unités formées par les USA qui avaient été considérées comme le meilleur espoir de repousser une telle avance se sont retrouvés à la fin, comme étant la clé de voûte dans la défaite militaire du pays », note encore amèrement le New-York Times.

Il ne reste donc que deux solutions : soit les américains sont d'une bêtise insondable en n'ayant pas vu le danger d'équiper indirectement les islamistes, à la faveur d'un coup d'état qu'ils disent ne pas avoir vu venir, ce qui semble impensable avec un chef des putschistes sortant lui-même de Fort Bragg, soit ça devient machiavélique, en attisant le conflit en renforçant les islamistes, comme on a pu le faire en Libye en laissant à l'air libre les dépôts de munitions, censés être autant contrôlés que les dépôts d'armes irakiens qui avaient déjà le même "surveillant" : David Petraeus (le roi du genre). Le pays en 2009 était donc truffé d'espions et d'avions de surveillance (un autre modèle un Dash bourré de capteurs- le N355PH juste sorti de Cannon AFB-s'y était crashé *) mais on aurait été incapable de détecter plusieurs atterrissages de gros porteurs à réaction posés en plein désert... et aussitôt délestés en Toyota 4x4 de leur cargaison de cocaïne ??? Mais à qui peut-on faire croire ça ? La DGSE française le savait-elle, ce manège ? Qu'était-elle aller faire à Tarkint ? Ou est-elle tombée aujourd'hui dans le panneau en forçant la main au chef de l'Etat ? La question sera résolue quand on retrouvera, parmi les épaves des fameuses Toyotas des islamistes, les traces de celles de l'aide du 20 octobre 2009. Si elles sont américaines d'origine... on aura largement de quoi repenser au jeu pervers des américains en Afrique. Rappelons qu'ils avaient même proposé à ATT, dans un pays sans le sou vaillant, de lui vendre des avions de surveillance Orion P-3 d'occasion, ceux-là même sous cocon dans le désert d'Arizona, à Davis-Monthan, les mêmes qu'ils avaient refourgués il n'y a pas si longtemps au Pakistan (certains ayant été incendiés sur une base par une bien étrange attaque accordée aux islamistes).
 
Cela s'appelle assurer le service après vente, en fait : on fomente des conflits, et après on débarque en disant "mais vous savez, j'ai ce qu'il vous faut pour éviter tout ça chez vous". Les VIPs du lobby militaro-industriel US sont décidément très fort : ils savent même frapper aux portes du désert ! Et pour ça, fabriquer des "Al-Qaida" où bon leur semble !
 
(*) explication alors donnée à ses activités : "l’avion était en mission de routine pour conduire la coordination de futurs moyens d’entrainement et de transports".

Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (87 votes)


Réagissez à l'article

187 réactions à cet article


  • Ariane Walter Ariane Walter 17 janvier 2013 10:49

    Excellent cet article mais comment peux-tu soutenir le PS en sachant tout ça... Puisque tu sais que toute cette intervention « humanitaire » n’est que du bidonnage qui dure dans ces régions depuis des plombes, la Françafrique de Mitterrand ayant elle aussi était complètement assassine avec ces pauvres pays. On se souvinet de Total en Birmanie.


    • cogno4 17 janvier 2013 11:00

      PS, UMP, droite, gauche .... quand les bases sont absurdes et obsolètes, la reste l’est aussi.
      Juste pour dire que t’es hors sujet... et aussi que ce que tu racontes n’a aucun sens.


    • Traroth Traroth 17 janvier 2013 16:50

      Ce n’est pas une réponse, ça, morice.


    • Defrance Defrance 17 janvier 2013 22:47

      Excellent Morice, 

         Mais il y en a qui se moquent de l’entrainement des militaires Maliens ? Pourtant vu le coup de l’opération ils devraient avoir quelques cartouches ? 

         9a me rappelle aussi l’Indochine ou leur jeu n’a pas été très clair au moment de la chute du Japon qui à entrainé l’exécution au sabre de nombreux militaires Français ! J’ai visité le répare d’ Ho Chi Minh et j’ai pu voir le « local de l’OSS » ou a du transiter Patty ! 

        Même chose pour les armes du viet minh qui n’étaient pas QUE chinoises et pour finir une promesse de soutien aerien à Dien Bien Phu qui semble avoir été oubliée ? 

        A Présent il semblerait aussi que les USA s’écartent de l’Europe et du Moyen Orient, en nous laissant la patate chaude pour se concentrer sur le pacifique qui nous couve quelque chose ? Une mission va partir pour rechercher les trace des pilotes disparus en Birmanie durant la deuxième guerre mondiale ? 

        Le temps passe , l’histoire se répète ! 


    • Defrance Defrance 17 janvier 2013 23:00

       Bonjour Ariane Walter, 

          Je crois personnellement que tout le trafic Mondial profite à tous les partis Politiques de la droite, à la gauche ! Tout le monde sait que Hollande n’a pas été élu , c’est uniquement le Nabot qui a été viré et que les autres ne valent pas mieux ? 

        Je suis pour la suppression de TOUS LES PARTIS POLITIQUE qui vivent sur notre dos avec uniquement des promesses ? 

        Salaires président et premier ministre baissé ? refusé le 9 aout 2012 dans la discrétion ! 

       Taxation à 75 % même topo 

       Par contre aider les copains et provoquer la pagaille avec un sujet à la con , on va dépenser trois mois de palabre ? 

       Et même Mélenchon tombe dans le panneau, sans Dollez, il est cuit ? 


    • morice morice 17 janvier 2013 10:58
      Excellent cet article mais comment peux-tu soutenir le PS en sachant tout ça...

      je l’explique dans le texte.

      C’est plutôt l’inverse de la Centrafrique si vous lisez... !!! Ne vous fiez pas aux apparences.

      • Réseau Voltaire France Réseau Voltaire France 17 janvier 2013 11:10

        Attention les amis, ce nom est l’émanation d’un collectif du renseignement intérieur DCRI, il est manifestement bien renseigné c’est normal vu le métier.
        Il est là pour enfumer. En fait il n’y a aucune divergences entre USA et Flamby comme il ne pouvait y en avoir avec Sarko, ces gens là sont aux service des USA et de leurs intérêts pas de la France.
        Le but est de déstabiliser la région et de redistribuer les cartes au profit des anglo-saxons comme d’habitude.
        Ils se foutent du monde en prétendant « combattre le terrorisme » et en le finançant et l’armant par ailleurs.


        • Defrance Defrance 17 janvier 2013 23:04

            Bien vu, c’est comme certains anti - virus ! 


        • Robert GIL ROBERT GIL 17 janvier 2013 11:20

          il n’y a pas de grande differences entre la gestion de la politique extereiere ente le PS, l’UMP et je pari le FN s’il parvient au pouvoir...tous ont a coeur de defendre les interets de nos societés privés avec l’argent du contribuable.

          voir : LE PS ET LA POLITIQUE EXTERIEURE DE LA FRANCE


          • morice morice 17 janvier 2013 11:40

            il n’y a pas de grande differences entre la gestion de la politique extereiere ente le PS, l’UMP et je pari le FN s’il parvient au pouvoir..


            je pense que vous n’avez pas LU le texte. 
            quant au FN au pouvoir, asseyez-vous dessus. C’est pas demain la veille avec ses amitiés...


          • morice morice 17 janvier 2013 11:24

            Attention les amis, ce nom est l’émanation d’un collectif du renseignement intérieur DCRI, il est manifestement bien renseigné c’est normal vu le métier.



            celle là je l’encadre, elle est trop belle !!

            Un mec seul dans son coin perdu de Tourcoing qui en sait plus qu’un réseau de branquignols d’extrême droite qui viennent ici l’attaquer tous les jours : quel régal !!!

            Il est là pour enfumer. En fait il n’y a aucune divergences entre USA et Flamby 

            ils l’appellent Flanby, ça fait sérieux comme « réseau » : des clampins, oui !! 

            • jaja jaja 17 janvier 2013 11:25

              Triste spectacle que de voir cette gauche de gouvernement se vautrer dans l’impérialisme aux côtés de l’UMP, du FN, de Dupont-Gnan Gnan et de tous les faux « anti-système » comme ils leur plaît de se qualifier.... Même Chassaigne y va de son soutien à la guerre coloniale... Selon Le Parisien :

              " Le chef de file des députés du Front de gauche, André Chassaigne, a jugé « indispensable » l’intervention de l’armée française au Mali, regrettant toutefois un manque d’« anticipation » et un engagement « franco-français ».

               Le soutien à la mafia Areva de la gauche jusqu’au PCF me lève le coeur... Un commentaire anonyme lu sur Bellaciao montre cependant que tous ici en France n’ont pas perdu leurs repères de classe. Je le cite : "Ne jamais oublier... Guerre intérieure/ Guerre extérieure... la guerre de Hollande au Mali est inséparable de la guerre de Hollande contre les pauvres, les Roms, les sans papiers, les syndicalistes, etc..ici en France ; c’est partout le vol des peuples, le règne de l’injustice et des mensonges ; une grève générale et internationaliste est plus que jamais indispensable.."

              En approuvant cette intervention militaire, la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), le Mouvement national de libération de l’Azawad et le gouvernement malien se placent délibérément sous la domination néocoloniale et enchaînent à leurs côtés les peuples d’Afrique de l’Ouest pour très longtemps encore. 

              Une analyse intelligente à lire :

              http://blogs.mediapart.fr/edition/l...



              • morice morice 17 janvier 2013 11:35

                Triste spectacle que de voir cette gauche de gouvernement se vautrer dans l’impérialisme aux côtés de l’UMP, du FN, de Dupont-Gnan Gnan


                relisez : il n’y a pas de mine d’uranium au Mali...

                allez on relit les carrières locales


                Les raisons de son arrestation varient selon les sources. « Des jihadistes étaient en train de malmener des femmes à Tombouctou et Jelil est intervenu pour que ça cesse », a déclaré un élu de la région. Les hommes qui malmenaient ces femmes n’ont pas apprécié l’attitude du Français et sont allés le dénoncer auprès des chefs d’Aqmi « qui ont décidé de le faire arrêter », a-il dit, une version confirmée par une source sécuritaire régionale.

                les fêlés, y’en a partout.... un jihadiste anti-charia avouez que c’est top ça..

              • morice morice 17 janvier 2013 11:37

                La plus grande menace à la paix et à la sécurité internationales se trouve dans la violence des pays occidentaux, spécialement des Etats-Unis et de leurs alliés européens qui violent systématiquement le droit international et la Charte des Nations Unies, sous couvert de lutte contre le terrorisme, comme c’est le cas en Irak, en Afghanistan, au Soudan, à Cuba, en Haïti , en Serbie, en Côte d’ivoire et bientôt au Mali.


                c’est ce que je DEMONTRE dans mon texte, mon vieux....

              • pilhaouer 17 janvier 2013 12:02

                « Il n’y a pas d’uranium au mali  » ???

                Vous en êtes sûr ?

                Falea ou la colonisation minière au Mali

                http://survie.org/francafrique/mali...

                Déclaration des élus des douze communes du Cercle de Keniéba à propos de l’exploitation future de l’uranium dans la commune de Faléa.

                http://www.falea21.org/spip.php?art...

                Entretien avec Many Camara. Faléa 21 (Mali) 1/2

                http://video-streaming.orange.fr/ac...


              • Linoferero 17 janvier 2013 14:33

                Il n’y a aucune mine d’uranium au Mali, il y a eu Juste des prospections c’est tout !!!! 


              • Traroth Traroth 17 janvier 2013 16:57

                Il n’y a pas d’uranium au Mali, mais il y a de l’or, du coton et on y prospecte pour du pétrole.


              • morice morice 17 janvier 2013 21:49

                du coton ?


                exact

                mais ça pas été terrible ces dernières années...

                La Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) sous la houlette de M. Salif Abdoulaye Macoro Sissoko « Dougoutigui » semble partir sur de bons pieds, ce après quelques années passées dans le noir. Pour la campagne agricole (cotonnière) 2012/2013, la CMDT s’attend à une production record d’environ 600 000 tonnes de coton graine et plus de 2,5 millions de tonnes de céréales.

              • morice morice 17 janvier 2013 11:26

                Morice a des lettres. Il a manifestement lu « L’Oreille cassée »...


                ah ça... c’est vous qui le dites.. personnellement, j’adore le roman ; La preuve :


                étonnant non ?

                • morice morice 17 janvier 2013 12:14

                  « Il n’y a pas d’uranium au mali  » ???

                  Vous en êtes sûr ?

                  Falea ou la colonisation minière au Mali

                  des prospects mais pas d’extraction.... 


                  • pilhaouer 17 janvier 2013 13:11

                    Il y a bien de l’uranium au Mali !

                    En général la prospection précède l’extraction ...

                    Falea se trouve à 80km de la mine d’uranium de Saraya exploitée par Areva au Sénégal.


                  • Linoferero 17 janvier 2013 14:36

                    Cela fait des années et des années qu’on prospecte pour le pétrole au Mali, sans pour autant qu’il y ait eu d’extraction... 


                  • morice morice 17 janvier 2013 15:14

                    oh vous savez, ils veulent à tout prix imposer ça comme excuse, alors que ça en est pas. Vous ne trouvez que ça sur les sites soit d’extrême gauche soit d’extrême droite. Dans le genre, Mecanopolis est du second type.



                    Faouzi Elmir est un habitué de tout les sites d’extréme droite français en particulier des sites la banlieue s’exprime ou alterinfo proche de la mouvance soral-Dieudonné

                    Agata Kovacs ecrit et contribue régulièrement a des textes que l’on retrouve sur un site d’extrême droite français nommé toutsaufsakozy fondé par un membre du front national français et issu d’une mouvance proche d’un certain Herve Ryssen un négationniste particulièrement violent

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9_Ryssen

                    -Antoine Decaen est lui animateur d’un blog ouvertement d’extrême droite au graphisme emprunt de tout les clichés et les iconographies les plus abominables du fascisme du nom de cercle futur ou il ne cache même pas son appartenance au site mecanopolis bien au contraire

                    cercle-futur.blogspot.com/2010/04/presentation-de-mecanopolis.html

                    -Un Antoine Decaen qui recommande sur son site de lire tout les auteurs de l’extrême droite française comme Brasillach des fascistes comme Evola, Franco ou Mussolini , un Antoine Decaen qui n’hésite pas non plus a pleurer et commémorer sur sont site la mort d’Eugène Terreblanche le leader neo nazi blanc sud Africain qui fut un des plus violents supporter de l’apartheid qui sévissait en Afrique du sud.

                    cercle-futur.blogspot.com/2010/04/funerailles-de-terreblanche-vendredi.html



                  • morice morice 17 janvier 2013 12:17

                    ce sont les canadiens qui ont prospecté


                    Quelques 5.000 tonnes de minerai se trouveraient à Faléa, une commune de 21 villages et 17.000 habitants située dans une région isolée à 350 kilomètres de Bamako, la capitale malienne. L’exploitation n’a pas encore commencé (le groupe canadien Rockgate poursuit la phase d’exploration pour déterminer les meilleurs gisements et leur profondeur) mais en quatre ans, des dizaines de puits de carottage (prélèvement d’échantillons) sont déjà apparus sur ces terres de cultures vivrières.

                    un groupe qui a je l’ai déjà dit ses propres pistes d’atterrissage...

                    • morice morice 17 janvier 2013 12:28

                      ce qu’il y a d’amusant sinon de sinistre, ici, c’est que c’est un canadien qui vient jouer au troll, justement avec des textes comme celui-ci accusant la FRANCE :



                      le coup du marabout est grotesque et manipulateur.

                      il n’est pas chez Mecanopolis pour rien celui-là...



                      • morice morice 17 janvier 2013 12:33

                        a relire sur les USA et le Mali



                        Ce jeu joué par les Etats-Unis est dangereux, car il est connu de tous. Certains plus vigilants que d’autres s’en inquiètent, tel Vijay Prashad du Pambazuka news, repris ici en web et qui craint fort que le Mali ne devienne le jouet de cette politique délibérée.« Tout d’abord, il est clair que la « guerre contre le terrorisme » que la précédente administration des États-Unis avait adopté pour la majeure partie de ses engagements en politique étrangère peut, au mieux, conduire à des analyses erronées, et au pire servir de couverture pour d’autres intérêts. Comme exemple, on a l’AQMI qui n’apparaît pas comme une menace pour l’État malien en raison de son orientation vers un islamique radical. Al-Qaïda est tout simplement »un coup de propagande », comme Prashad l’écrit : AQMI est « une petite boutique avec un grand panneau », dont les activités sont presque entièrement criminelles, y compris les trafics illicites de drogues et d’armes, et l’enlèvement de touristes occidentaux et des diplomates dans le pays. Cela ne veut pas dire que l’AQMI n’est pas une menace, mais plutôt qu’elle ne peut pas être présentée comme un groupe où les convictions islamiques sont les éléments les plus importants«  Ça a le mérite d’être clair comme analyse : ce sont des mafieux, contrebandiers de cigarettes ou de cocaïne, voire d’armes, et leur label d’islamistes est bel et bien usurpé. Les présenter à tout prix comme disciples de Ben Laden est un fieffé mensonge. Dans la presse, »Mr Malboro« alias Mokhtar Belmokhtar, le ravisseur des deux jeunes Linsellois a étéabusivement présenté comme un  »émir d’Al-Qaïda« . Partout, on a repris la dépêche le présentant ainsi, comme chef religieux, sans jamais rappeler son surnom de contrebandier de cigarettes !

                        Sachant comment est apparu Ben Laden à cet endroit, et ce à quoi il a servi, et qui a été mis en place comme président on comprend tout de suite ce qu’il veut signifier par là, notre propagandiste. Les Etats-Unis sont en train d’étendre le mythe du terrorisme en Afrique du Nord, où à cette date ils sont encore peu présents, même avec la CIA qui s’efforce de contrecarrer les autres services secrets, dont celui des français. Leur »adversaire« sur place étant en effet la DGSE française, la sphère d’influence post coloniale subsistant toujours. D’apprendre qu’un attentat »islamiste«  contre l’ambassade de France a eu lieu au Mali résonne fort bizarrement, tout à coup....le titre de notre propagandiste disait tout déjà :  »Le Mali, un nouveau paradis pour Al-Qaida"... voilà comment on crée des mythes, et surtout comment on les entretient...

                        l’ennemi n’est pas celui auquel on pense au départ...

                        • morice morice 17 janvier 2013 12:47

                          Nota : « Mr Malboro » alias Mokhtar Belmokhtar, est celui qui vient d’attaquer la raffinerie algérienne



                          ce n’est donc pas un hasard

                          à noter sa vidéo à la Ben Laden, Kalachnikov à ses côtés.

                          «  Il semblerait que Mokhtar Belmokhtar piloterait l’opération depuis le Mali. »

                          avec quels moyens de communication, voilà qui est très intéressant.... à savoir..

                          La première chose qu’avait faite l’armée US au Mali était de s’occuper des communications....


                          regardez la photo du début de l’article.

                          • Defrance Defrance 17 janvier 2013 23:14

                               Je me demande d’ailleurs si les rançais n’ont pas fait une connerie en sous-traitant les communication pour l’opération en Somalie ? 

                                Je sais que c’est gros, mais ce ne sont pas trois cadavres qui leur font peur, face au discrédit du fiasco ? 


                          • Stof Stof 17 janvier 2013 12:59

                            C’est vrai que vous êtes drôlement bien informés Morice. Il est même surprenant que l’on vous laisse vous exprimer sans quelques petits « tracas ». Des collègues de Greenpeace sont sous surveillance des RG ( ou DCRI) pour beaucoup moins que ça.


                            • morice morice 17 janvier 2013 13:01

                              C’est vrai que vous êtes drôlement bien informés Morice. 


                              depuis que je bosse à la DCRI c’est beaucoup plus simple, vous savez...

                              ah ah ah !!

                              • Stof Stof 17 janvier 2013 13:48

                                Et vous travaillez dans quel domaine ? Si ce n’est pas indiscret ?


                              • morice morice 17 janvier 2013 14:04

                                Et vous travaillez dans quel domaine ? Si ce n’est pas indiscret ?


                                la retraite active

                              • Stof Stof 17 janvier 2013 22:58

                                Moi, le chômage actif.


                                Et avant la retraite ?

                              • morice morice 18 janvier 2013 00:16

                                Déjà indiqué des dizaines de fois ici : prof PEGC de collège en Histoire-Géo en banlieue lilloise, radio libre (Ici L’Ombre) et après radio d’Etat (Fréquence Nord) puis radio Privée (RVN) et ensuite Paris avec Jazz-Hot, (et M6), plusieurs canards parisiens : Keyboards, Informatique Magazine, l’Ordinateur individuel, SVM Mac, etc, puis retour dans le Nord pour une formation (de harkis en Mac), des plans chez Ravet-Anceau, et rédac chef chez Icônes (bimensuel du Mac), articles de reportages pour Pays du Nord, ensuite 6 ans responsable informatique en flashage et imprimerie et enfin entreprise perso (d’installations de Macs et de serveurs), plus question musique manager de groupes de rocks (Stocks) et mensuel Rock gratuit (Presto, toujours en distribution)... et d’autres trucs certainement que j’aurai pu oublier... bref, une vie plutôt bien remplie avec 4 axes : l’enseignement, la radio, le rock et l’informatique. Et aujourd’hui le net.


                                Retraité très actif, en effet... car je n’ai pas vraiment arrêté de travailler ; en étant bien incapable. 

                              • Sword 18 janvier 2013 00:27

                                Et puis surtout vous avez jamais baissé vot’ froc ! (ne parlons pas des charrettes) smiley


                                J’étais un lecteur de Keyboards Magazine.

                              • heliogabale heliogabale 17 janvier 2013 13:30

                                Bonjour Morice,

                                si je comprends bien, vous soutenez que les conflits au Sahel depuis une dizaine d’années sont le fait de la CIA qui veut prendre le contrôle de cette région riches en ressources minières, au détriment de l’ancienne puissance coloniale. L’Algérie jouerait sa propre partition en allant parfois dans un sens, parfois dans l’autre mais toujours avec l’objectif de contrôler cette même région...

                                Vous avez un article en préparation sur la prise d’otages ?


                                • morice morice 17 janvier 2013 14:06

                                   L’Algérie jouerait sa propre partition en allant parfois dans un sens, parfois dans l’autre mais toujours avec l’objectif de contrôler cette même région...

                                  Vous avez un article en préparation sur la prise d’otages ?


                                  non sur un autre état d’Afrique du nord.

                                Ajouter une réaction

                                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès