• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le nouveau Boeing 787 « Dreamliner » ridiculise « l’argument Airbus » (...)

Le nouveau Boeing 787 « Dreamliner » ridiculise « l’argument Airbus » de la propagande européiste

Les dépêches de presse nous ont appris, voici quelques jours, que le premier Boeing 787 "Dreamliner" pour l'exploitation commerciale venait d'être livré dans les usinaes Boeing de Seattle (État de Washington, au nord-ouest des États-Unis) à la première compagnie aérienne exploitante, la compagnie japonaise ALL NIPPON AIRWAYS.

 

Décollage du premier B 787 commercial livré à la compagnie aérienne ALL NIPPON AIRWAYS le 26 septembre 2011

1 - LA « BOEING FRENCH TEAM »

Information insuffisamment remarquée - et d'ailleurs totalement passée sous silence par l'ensemble de la classe politique française - 14 entreprises françaises, regroupées dans une « Boeing French team » ont participé de façon significative à la construction de ce nouvel appareil :

  • Latécoère fournit les portes passagers du B 787(8 par avion). Rappelons au passage que Latécoère est un grand sous-traitant de l'aéronautique, traditionnellement installé à Toulouse, qui a multiplié les suppressions d'emplois en France au cours des dernières années, pour les délocaliser hors zone euro. Et cela à cause de l'euro, dont le taux de change est exagérément élevé par rapport au dollar depuis de nombreuses années [Source : notamment http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/03/479292-1-000-emplois-menaces-chez-Latecoere.html) .
  • Messier-Bugatti réalise les roues les freins électriques du B 787.
  • Labinal effectue le câblage de l'appareil, soit une centaine de kilomètres à installer par appareil.
  • Thales réalise le système de conversion électrique ainsi que les divertissements à bord et les afficheurs de vol intégrés.
  • Zodiac fournit 100% des sièges des 55 B 787 commandés par ANA, ainsi que les systèmes de gestion des eaux et déchets et les toboggans d'évacuation.
  • Dassault Systèmes a installé les logiciels Catia.
  • Michelin fournit les pneumatiques
  • Messier-Dowty réalise les trains d'atterrissage.
  • Radiall procure les composants électroniques d'interconnexion.
  • Etc.

Au total, le B 787 devrait à lui seul générer entre 600 et 800 millions de dollars de ventes par an pour les industriels français partenaires.[Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/09/26/04015-20110926ARTFIG00629-b-787-dix-industriels-francais-sont-a-bord.php]

Selon Yves Galland, ancien ministre français du commerce extérieur et actuel président de Boeing France, l'ensemble des l'entreprise Boeing (et pas seulement le programme B 787) génèrerait 23.000 emplois en France, dont la moitié directs. La montée en puissance des sous-traitants français ne devrait d'ailleurs pas s'arrêter là puisque la « Boeing French team » devrait s'enrichir pour réunir 17 à 18 membres d'ici à 2012.
 

2- LA FABRICATION DES BOEING REPOSE, COMME CELLE DES AIRBUS, SUR UNE COOPÉRATION INTERNATIONALE, SANS AUCUNE LOGIQUE POLITIQUE SOUS-JACENTE

Ce que révèle ces informations, c'est donc que la fabrication du nouveau Boeing 787 "Dreamliner" - comme d'ailleurs des autres avions Boeing - obéit à la même logique industrielle que celle des Airbus.

Comme je l'explique dans certaines de mes conférences, la propagande européiste qui attribue le succès d'Airbus à la construction européenne et à l'Union européenne est en effet un énorme mensonge.

2.1.- d'une part parce qu'Airbus est une coopération internationale décidée à l'origine par des États.

Les institutions de la Communauté Économique Européenne (CEE), devenue Union Européenne (UE) avec le traité de Maastricht de 1992, n'ont jamais joué aucun rôle dans Airbus.

2.2.- d'autre part parce que de nombreuses sociétés aéronautiques non européennes jouent un rôle clé dans la fabrication des Airbus, tandis que 14 des 27 États de l'UE n'y apportent pas même un boulon.

Ainsi le super-gros porteur A 380 est d'abord un avion américain puisque la part américaine (qui comporte notamment les trains d'atterrissage et toute l'électronique embarquée) est la plus importante de toutes : elle représente 35% du total lorsque l'appareil est motorisé Pratt & Whitney.

 

L'A 380 EST D'ABORD UN AVION AMÉRICAIN - Ce sont des sociétés américaines qui réalisent toute l'électronique embarquée, ainsi que les trains d'atterrissage et la motorisation (pour les versions équipées de moteurs Pratt & Whitney). La part américaine de la fabrication des Airbus A 380 se monte ainsi à de 38%, faisant des États-Unis le premier pays de fabrication par ordre d'importance.
Un A 380 de KOREAN AIR au décollage : des sociétés sud-coréennes participent au programme A 380
Douche installée dans la cabine Première Classe des A 380 livrés à EMIRATES AIRLINES

Une dizaine de sociétés japonaises, mais aussi des sociétés sud-coréennes, turques, australiennes, mexicaines, singapouriennes, canadiennes, etc. contribuent aussi à la fabrication de l'A 380 tandis qu'aucune entreprise hongroise, bulgare, slovaque, chypriote, slovène, roumaine, etc. n'y intervient.

14 des 27 États de l'Union européenne ne mettent pas même un rivet sur les avions Airbus. En revanche, de nombreuses sociétés américaines, japonaises, canadiennes, chinoises, australiennes, sud-coréennes, mexicaines, etc. participent à la fabrication des Airbus.
 

2.3. enfin parce que, LOIN DE FAVORISER L'AÉRONAUTIQUE EN EUROPE, LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE POUSSE AU CONTRAIRE À SA DISPARITION !

Le taux de change externe de l'euro est trop élevé. Du coup Airbus délocalise sa production dans les pays hors zone euro, et notamment en Chine. Le premier Airbus A-320 entièrement fabriqué en Chine (dans l'usine de TIANJIN) a été livré à la compagnie chinoise Sichuan Airlines le 23 juin 2009.

À la fin de 2011, la montée en cadence de cette usine aura permis à la Chine de fabriquer 48 Airbus, soit près d'un par semaine. À ce rythme, que restera-t-il de l'industrie aéronautique en Europe dans dix ans ?

 

Chaîne de fabrication des Airbus A-320 entièrement fabriqués en Chine, dans l'usine de TIANJIN.
Le premier Airbus A-320 entièrement fabriqué en Chine (dans l'usine de TIANJIN) a été livré à la compagnie chinoise Sichuan Airlines le 23 juin 2009.


3 - LA PROPAGANDE EUROPÉISTE DÉMASQUÉE : LES SUCCÈS CONSTANTS DES COOPÉRATIONS INTERNATIONALES ET LES ÉCHECS SYSTÉMATIQUES DE L'INTÉGRATION SUPRANATIONALE

L'identité de logique industrielle qui préside à la fabrication des Boeing et des Airbus permet de démasquer l'un des mensonges les plus fréquemment utilisés par la propagande européiste, qui confond délibérément deux concepts totalement différents : la COOPÉRATION INTERNATIONALE d’une part et l’INTÉGRATION SUPRANATIONALE d’autre part. Pour démasquer les mensonges des européistes, il faut donc bien faire la différence entre les deux :

3.1. - la COOPÉRATION INTERNATIONALE

La coopération internationale repose essentiellement sur un intérêt commun et limité, quel que soit le sujet (industriel, économique, culturel, diplomatique, militaire, etc.). Le principe de base de la coopération internationale est le pragmatisme : on coopère parce l'on en éprouve le besoin objectif.

Dans la coopération internationale, les États ou les entreprises peuvent être en Europe mais aussi hors d’Europe. Tous ces acteurs (États ou entreprises) décident de coopérer au cas par cas sur un sujet précis et limité, qui est conforme à leurs intérêts nationaux ou à leurs intérêts d'entreprises.

Ils sont tous bien d’accord sur le même projet limité. Ils ont donc tous le même intérêt à ce que le projet réussisse.

Les exemples de coopération internationale sont innombrables. On pourra citer notamment : Airbus, la fusée Ariane (comme pour Airbus, de nombreux pays de l'UE n'en font pas partie tandis que des pays hors UE y participent : Canada, Norvège, etc.) , le Tunnel sous la Manche, la coopération nucléaire franco-chinoise, la fusion Air France-KLM, la fusion Renault-NISSAN, etc.

Comme le montrent ces exemples - parmi des milliers d'autres - LA COOPÉRATION INTERNATIONALE MARCHE PRESQUE TOUJOURS, justement parce qu'il s'agit de coopérations limitées à un objectif précis sur lequel tout le monde est d'accord d'emblée et a donc intérêt à la réussite.

 

3.2. - L’INTÉGRATION SUPRANATIONALE

À la différence de la coopération internationale, l'intégration supranationale ne repose pas sur le pragmatisme mais sur l'idéologie. Ainsi, l'intégration supranationale ne répond pas à un besoin objectivement ressenti mais répond à une directive politique.

On ne coopère pas parce l'on en éprouve le besoin objectif, mais parce que des instances politiques l'exigent. De façon complètement irréaliste, l'idéologie fait prévaloir la géographie sur les intérêts. Elle postule que, parce qu'ils sont contigus géographiquement, les États ou leurs entreprises doivent coopérer, et ainsi de porche en proche, de l'Algarve portugaise jusqu'à la Laponie finlandaise.

Dans l'intégration supranationale, les États ou les entreprises sont donc forcément ceux de l’Union européenne, parce que le dogme l'exige. Les États s’obligent à coopérer sur tous les sujets, même les plus vastes et même ceux où leurs intérêts nationaux sont les plus opposés.

Du coup, et à la différence capitale de la coopération internationale, les acteurs ne sont pas d’accord sur le même projet. Ils se disputent sans cesse pour tenter de préserver leurs intérêts nationaux ou leurs intérêts d'entreprises. Comme ils sont tous peu ou prou obligés de consentir des pertes ou des désagréments, l'atmosphère entre ces acteurs sommés de coopérer contre leur volonté intime ne cesse de s'aigrir.

Les exemples de l'intégration supranationale de la construction européenne abondent se soldent TOUS des drames ou des échecs cinglants : l'attitude de l'UE vis-à-vis de la politique commerciale à l’OMC, la position vis-à-vis des délocalisations vers les pays de l'est, la position vis-à-vis des OGM, le taux de change de l’euro, la politique de la BCE, le plan de sauvetage des banques en Grèce, la politique budgétaire de l’UE, l'intervention militaire en Irak, les relations avec les États-Unis, etc., etc.

Comme le montrent ces exemples - parmi des centaines d'autres - L'INTÉGRATION SUPRANATIONALE NE MARCHE PRESQUE JAMAIS, justement parce qu'il s'agit de coopérations forcées, globales et tous azimuts, où personne n'est d'accord d'emblée et où personne n'a donc intérêt à la réussite.

 

LE SUMMUM DU MENSONGE DE LA PROPAGANDE EUROPÉISTE - Affiche du Parti fédéraliste européen (parti politique français) appelant à voter OUI au référendum de 2005 sur la Constitution européenne. Comme beaucoup de responsables européistes de l'UMP, du PS ou d'ailleurs, ce parti a voulu faire croire aux Français que c'était grâce à la construction européenne et à l'UE que l'on devait l'A 380. C'est un mensonge multiforme : 1) les institutions européennes n'ont jamais joué aucun rôle dans AIRBUS ; 2) une minorité d'États de l'UE participent à la construction des AIRBUS ; 3) la première part dans la fabrication de l'A 380 est la part américaine ; 4) enfin, le taux de change de l'euro - qui découle bien, lui, de la construction européenne - est en train de pousser à la délocalisation hors d'Europe de toute l'industrie aéronautique française.


CONCLUSION

Tout cela prouve 3 choses, que j'explique d'ailleurs depuis longtemps dans mes conférences :

  • 1°) le jeu des alliances industrielles mondiales vide complètement de sens la propagande européiste.

Les propagandistes de l'Union européenne nous assurent depuis des décennies que l'Europe serait « indispensable » car « elle seule » nous permettrait de bâtir « des champions industriels de taille mondiale ». L'exemple Airbus et Boeing (et bien d'autres !) prouve que cet argument est totalement faux.

  • 2°) lorsque la France sera sortie de l'UE, il n'y aura aucune raison pour que ses entreprises industrielles ne puissent plus continuer à travailler dans le cadre des accords internationaux déjà noués (avec des pays européens comme avec des pays non européens).

Les propagandistes de l'UE qui nous assurent que sortir de l'UE provoquerait un cataclysme industriel se payent la tête des Français en tablant sur leur crédulité.

  • 3°) Seule l'UPR a une vision lucide et un programme réaliste puisque nous proposons aux Français de sortir de l'Union européenne, tout en leur proposant aussi de multiplier les coopérations internationales sans les limiter au périmètre absurde de l'UE.

Cela figure en toutes lettres en dernière page de notre Charte Fondatrice du 25 mars 2007 : « L’UPR entend promouvoir les coopérations internationales de toute nature avec tous les États de la planète, sans procéder à une quelconque distinction, moralement et éthiquement suspecte, en fonction de leur appartenance ou non au continent européen. L’UPR rappelle à ce propos que les définitions des continents sont de pures conventions géographiques, qui ne correspondent nullement aux affinités et aux échanges entre les États du globe.  »[http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2011/02/UPR-CHARTE-FONDATRICE-FR-2011.pdf]


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • OuVaton OuVaton 3 octobre 2011 10:21

    Il ne suffit pas de stigmatiser la politique « europeiste », monsieur l’auteur, mais avant tout de se s’attaquer à ce libéralisme économique qui fait fabriquer dans le pays le moins disant social... C’est ce que je lis derrière cet article bien illustré par ailleurs. Bonne analyse, mauvaise conclusion. 


    • John Foster 3 octobre 2011 12:03

      Et d’après vous, qui a introduit ce « libéralisme économique » ou « mythe de la mondialisation inévitable » ? N’est ce pas justement l’essence des traités européens que de promouvoir et d’imposer aux peuples la libre circulation des biens des capitaux et des personnes ?


      Conclusion : pour s’attaquer à ce que vous dénoncez, il faut avant tout s’attaquer à ce sur quoi nous avons le pouvoir d’agir, à savoir l’UE. Quand vous coupez un arbre, vous commencez par le sommet oubien vous sectionnez bien net la base du tronc ? Alors c’est sûr, quand ça tombe, ça fait plus de bruit.

    • gorgonzola 3 octobre 2011 14:17

      S’attaquer au libéralisme ? comme ici et là vous voulez dire ?

      http://www.dailymotion.com/video/xjamx2_l-ue-vs-notre-industrie-et-nos-emplois_news
      (au passage, quels politiques nous parlent de ces art. 63 et art.32 du TFUE ??!)

      http://www.dailymotion.com/video/xkbwai_a-qui-profitent-les-privatisations_news


    • Liior 6 octobre 2011 19:35

      Pas de réponse .. c’est que vous l’avez surement convaincu :)


      Cordialement,

    • HELIOS HELIOS 9 octobre 2011 01:23

      il n’empeche que vouloir NIER l’aspect geographique est au con que de vouloir forcer les entreprises a une quelconque cooperation.

      Je ne suis pas pres d’accepter une mondialisation encore plus acharnee sous pretexte que cela va arranger quelques entreprises gigantesques. Mon boulanger et mom plombier sont bien plus interresses par ce qui se passe dans leur rue ...

      Si les exemples que vous citez sont bien reels, vos conclusions sont completement a l’oppose des objectifs que vous souhaitez, semble-il, defendre.

       


    • Ouallonsnous ? 14 octobre 2012 18:33

      OU va t’on, je suis obligé de vous rappeler cette citation, « C’est à ce qu’il regarde le doigt qui lui montre la lune que l’on reconnaît l’imbéclle ! »


    • Romain Desbois 14 octobre 2012 18:39

      non l’imbécile est celui qui regarde la lune !

      C’est celui qui va faire sans réfléchir ce que l’autre lui demande .


    • Yvance77 3 octobre 2011 10:39

      Salut,

      A la lecture de ce billet je suis rester sur le cul ! Rarement je n’ai vu un post aussi précis et renseigné, clair et abordable. Bravo à vous.

      Je vous souhaite d’aller très loin pour la présidentiel. Vous êtes une fierté dans ce que le monde pourri qu’est la politique. Vous redonnez à ce champ là ses lettres de noblesse.

      J’envisage désormais très sérieusement de voter pour vous !


      • gorgonzola 5 octobre 2011 01:58

        Ces révélations, et beaucoup d’autres encore, figurent depuis longtemps dans les conférences de F. Asselineau. Toutes sont à disposition sur Dailymotion ou Youtube et donne les clés pour se forger à grands renforts d’arguments une redoutable grille de lecture face aux gentils discours des politiques. Je recommande fortement à tous les internautes (qu’ils soient pro ou anti-FA) à prendre le temps de les visionner...


      • À Mehdi Thé À Mehdi Thé 8 octobre 2011 04:20

        Enfin quelqu’un qui cherche à fédérer l’ensemble des citoyens dépassant les clivages de bas étages.....


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 octobre 2011 10:43

        Rassurez vous mr Asselineau,

        nous savons depuis longtemps qui tire les ficelles de la spéculation internationale et comment la crise du pétrole de 73 a ruiné la carrière du Concorde. Donc, pas de surprise quant aux entraves subies par le 380 et la déportation du savoir faire français vers ce nouvel avion 787. Nos espoirs s’envolent, s’expatrient, mais volent pour les voleurs, le reste c’est de l littérature. 


        • Valparaiso Valparaiso 3 octobre 2011 16:23

          Enfin le concorde était un gouffre qui n’a jamais été rentable.
          Il ne pouvait même pas faire Rome-NY. Et au départ de Paris, son reservoir était si petit qu’il arrivait vide à NY et devait avoir la priorité absolue !
          Son manque de places assises donnait des billets or de prix et malgré ça, Air France et British airways perdaient de l’argent à l’exploiter.
          Jamais un seul Concorde n’a été vendu ! Ceux qui tournaient ont été donnés aux compagnies nationales.
          Concorde était un bijou aéronautique mais un four commercial.A un moment il faut savoir si on veut la gloire ou la rentabilité !
          Le seul qui a eu les couilles de dire ce qu’il en pensait et de prévoir le fiasco, c’est JJSS. On l’a présenté comme un traitre à la nation pour avoir osé dire... ce qui est finalement arrivé.
          Et 40 ans plus tard, on vient encore nous dire que l’echec du concorde c’est de la faute des américains... Comme c’est commode.


        • bigtoufff 3 octobre 2011 11:27

          bof se porteur qui joue sur la consommation a peine meilleurs.

          je me demande d’où sort l’auteur, et oui les dirigeant et autre parasite des deux entité sont complices, ils jouent même au golf pour savoir qui vendent le plus pour racheter l’autre quand ils auront trop tirer sur la corde .


          • zelectron zelectron 9 octobre 2011 17:03

            Asselineau est un de ces tristes sires qui fait profession de dire du mal de tout ce qui concerne l’Europe, rien, absolument rien ne trouve grâce à ses yeux. Démolir Airbus à l’avantage de Boing, c’est d’un manque total d’objectivité. Pour Asselineau tout est noir, aucunes nuances, c’est un démolisseur systématique, à croire qu’il aurait des intérêts ailleurs ...


          • Heru Heru 10 octobre 2011 08:14

            Vous n’avez absolument pas saisi le sens de l’article. M. Asselineau expose des faits. Et les évènements actuels lui donnent raison. Je rappelle tout de même que ses conclusions sont les mêmes que celles qu’il a avancé en 2004, lorsqu’il était Délégué à l’intelligence économique à Bercy.


          • Croa Croa 3 octobre 2011 11:33

            Cette industrie a longtemps été de prestige, d’où l’implication des états. La dérive libérale a entrainé la situation ici décrite laquelle n’est effectivement plus la même qu’autrefois.

            Reste une constante : Cette industrie s’est développée et se développe encore grâce aux bas prix pour le moment garanti sur les carburants, totalement détaxés sur fond de voyages touristiques complètement inutiles mais rémunérateurs. Cela ne durera pas éternellement...
            « L’avion de rêve », moins gros, sera le premier touché mais le tour de l’autre viendra aussi.

            La sagesse voudrait que l’on revienne aux hélices et aux voyages utiles et plus lents. Seuls les états pourrait l’imposer mais ils ne s’occupent plus d’aviation.

            Dure sera la chute ! smiley


            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 octobre 2011 11:39

              Un article clair et argumenté, comme toujours de la part de l’auteur.


              Si les grands médias ne truquaient pas la partie, les politicards menteurs auraient du souci à se faire en face de personnalités telles que François Asselineau, dont la pensée est intellectuellement rigoureuse et l’intégrité peu discutable. On peut être en désaccord avec quelques-unes de ses positions, mais l’homme est respectable. 

              • Filipe Silva Filipe Silva 3 octobre 2011 13:08

                Sacré Kerjean ... lol

                Si vous vous intéressiez et connaissiez vraiment l’UPR, vous sauriez, qu’il est composé d’une majorité de gens de gauche et pas de Droite.
                Si çà se trouve l’UPR est plutôt alors financé par le KGB, non ?
                lol

              • Anaxarete Amaurea Anaxarete Amaurea 3 octobre 2011 13:21

                est ce que tu as lu le site UPR, as tu assisté a une ou plusieurs conférences de François Asselineau, tu lui as parlé ? suis tu la page de l’UPR sur Facebook ? non ? c’est quoi la source de tes accusations/affirmations alors ? vos mieux fermer sa gueule et passer pour un con que l’ouvrir et laissez aucun doute a ce sujet on te l’a jamais apprise celle la ? ^^


              • Jaco 3 octobre 2011 13:40

                Bonjour kerjean,

                Alors que cet article démontre intelligemment - avec arguments rationnels et exemples - en quoi le mythe européiste « Airbus = Avion européen donc UE = Compétitivité et réussite économique » est faux, votre commentaire ne contient aucun contre-argument à ce sujet. De plus, on y ressent une sorte de condescendance assez insultante. Ex : « pour bien rester dans la main de son maître » ???

                Cependant, faisons tout de même l’effort de discuter sereinement, si vous l’acceptez...

                « comment catalyser le mouvement anti-européen pour bien rester dans la main de son maître »
                 ??? Soyez plus précis, de quel maître parlez-vous ? Sarkozy ? L’UMP ? La CIA ? Les américains ?
                De plus, si M. Asselineau était du genre à « rester dans la main de son maître », il aurait probablement accepté un poste dans une grande banque - avec salaire plus que confortable - au lieu d’aller donner des conférences dans des petits bleds de la campagne profonde.

                « les adversaires de l’UMP, les vrais »
                Pourrait-on savoir qui sont les -vrais- adversaires de l’UMP ??? Le FN ? Les lecteurs d’Agoravox apprécieraient (je pense) que vous nommiez franchement les -vrais- adversaires de l’UMP. Ecrivez clairement quelles idées ou quel parti vous soutenez, ça permet de monter le niveau du débat. Personnellement, je soutiens l’UPR.

                « Attention, je ne dis pas que l’UPR est financé par la CIA »
                Si vous n’avez pas d’argument sourcé à proposé, n’amalgamez pas l’UPR et les « trotskystes et maoistes des années 60 dont on a finalement appris qu’ils étaient payés par la CIA ». Ce n’est pas correct et pourrait même être considéré à la limite comme de la délation.

                « De toute manière, quelle est la crédibilité d’un type qui a bossé avec Longuet, Charette, Balladur, Sarkozy, Pasqua »
                Encore une fois, votre attaque est remplie d’amalgame et n’est pas justifiée.
                Concernant Pasqua, la critique est juste mais je vous propose le contre-argument de M. Asselineau  :
                http://www.u-p-r.fr/vos-questions-nos-reponses/questions_diverses/quels-ont-ete-les-liens-de-m-asselineau-avec-m-pasqua
                A vous de répondre.

                Pour Longuet, Charette, Balladur et Sarkozy, reprochez-vous à M. Asselineau d’être haut-fonctionnaire ??? Reprochez-vous à un enseignant de collège de travailler pour le ministre de l’Education Nationale ? Reprochez-vous à un garde-forestier de travailler pour le -forcément pourri puisque c’est un ministre- ministre de l’écologie ? Votre argument est même fallacieux puisque c’est Sarkozy qui, quand il était ministre de l’économie, a mis au placard M. Asselineau qui mettait en garde les hommes politiques français de l’imminence d’une crise financière majeure et de l’effondrement de l’euro à terme.

                J’attends vos réponses,
                Cordialement.


              • gorgonzola 3 octobre 2011 14:27

                "En plus, un mec qui est exactement dans le même plan com que les enfoirés de Canal Beauf, Apathie et sa bande pour dégommer Melenchon, laissez moi rire."

                C’est donc ça... Vous n’avez toujours pas digéré l’article sur Mélenchon alors vous venez troller sur celui-ci...


              • gorgonzola 3 octobre 2011 14:36

                François Asselineau a été directeur de cabinet de Pasqua quand celui-ci était président d’une collectivité locale. Pasqua n’était plus ministre depuis déjà 6 ans. FA n’a donc jamais été, ni directeur, ni même simplement membre du cabinet de Pasqua lorsque celui-ci fut ministre de l’Intérieur. Il n’a jamais travaillé non plus pour celui-ci d’une quelconque façon, ni à ce titre ni à aucun autre, avant 1999. Cela signifie en particulier que FA n’a jamais travaillé au ministère de l’Intérieur et qu’il n’a jamais été, ni de près ni de loin, mêlé aux « affaires politico-judiciaires » de Pasqua qui ont émaillé la chronique ces dernières années. À la différence de hautes personnalités travaillant actuellement à l’Élysée ou dans l’opposition et qui ont été convoqués devant les juges, FA n’a jamais été entendu par la justice. Son nom n’a jamais été mêlé, ni de près ni de loin, à ces affaires Pasqua, ni d’ailleurs à aucune autre...

                D’autres part si on va dans le sens des accusations du style de « il a travaillé pour... alors c’est un pourri », on peut rappeler que c’est le Maréchal Pétain qui a fait la carrière du Général De Gaulle, l’instigateur de la France libre... A ce petit jeu on pourrait aussi décrédibiliser n’importe quel homme politique contemporain de gauche comme de droite.

                Je rappelle aussi à toutes fins utiles, que le mouvement de l’UPR ne reçoit que les seuls dons et adhésions de ses adhérents et sympathisants, à L’EXCLUSION DE TOUTE AUTRE RECETTE.
                L’UPR ne bénéficie donc pas :
                - ni de fonds publics versés aux grands partis politiques,
                - ni de fonds publics discrètement reversés par l’UMP ou le PS,
                - ni de fonds versés par des États étrangers ou leurs services d’influence,
                - ni de « valises » aimablement remises par telle ou telle officine,
                - ni des services d’une municipalité gracieusement mais illégalement mis à sa disposition,
                - ni de « rétrocommissions » sur des contrats d’armement,
                - ni de « rétrocommissions » sur des contrats pétroliers ou gaziers,
                - ni de détournement de fonds organisés par des « bureaux d’études » pour des collectivités locales amies,
                - ni de largesses de Mme Bétencourt ou autres milliardaires,
                - ni de captation d’héritage sur l’héritier d’une entreprise de ciments,
                - etc.


              • Liior 6 octobre 2011 19:41

                A chaque fois que quelqu’un explique que François Asselineau tape plus sur le FN/DLR/FG que sur ses adversaires, je répond pas l’étude qu’on avait fait à l’époque où nous avions comptabilisé le temps de parole de François Asselineau en Conférence ou à l’Ecrit, et avions comparé le temps/nombre de mots passé sur le FN (nous n’avions pas fait sur Mélenchon ou NDA) et avons conclu à quelque chose de tout de même étonnant.


                Bien que beaucoup expliquent à tout va qu’Asselineau ne sait rien faire d’autre que taper sur le FN ou ses « concurrents » avec qui il devrait « s’allier », le temps passé à leur sujet est globalement de 3% à 5% de ce dont il parle, tout média confondu.

                Ce temps a du encore considérablement baisser, puisque depuis que nous avions fait cette étude, il a fait beaucoup de passages médias etc. Cela date de genre 4 ou 5 mois.

                Cordialement,

              • babadjinew babadjinew 3 octobre 2011 12:29

                1 airbus par semaine rapide que les slaves........

                Transfert de technologies imposés par la Chine aussi me semble t’il. Pas de transfert pas de marché !

                Pourquoi pas, faisons tout construire la bas et devenons tous des agents du tourisme histoire de faire visiter aux 1% chinois la douce Europe.

                Iles Grecques bientôt à vendre, grands crus déjà vendu, et même PSG made in Cathare..... C’est assez comique.....

                Mais bon pas encore suffisant apparemment il faut sortir de l’Europe et de l’Euro histoire que les coûts baisses pour nos futurs acquéreurs. Combien déjà l’arme économique de destruction massive de la seule Chine ? 2,3 trillons de US$ ?

                Vous espérez certainement un bakchich conséquent si vos idées absurdes passent. Toujours plus n’est il pas ? 

                M’enfin comme la lobotomie opère vous aurez peut être gain de cause et pourrez ainsi finir de sabrer le peu qui reste d’un monde un peu humain. Vive le néo libéralisme à outrance bien entendu souverain et national. Mais sous tutelle du bon vouloir du Partie Communiste Chinois.

                Jolie pirouette faut reconnaitre !    

                • Filipe Silva Filipe Silva 3 octobre 2011 13:13

                  @babadjinew c’est bizarre, mais ce que vous dénoncez là c’est ce que dénonce L’UPR, êtes-vous sûr d’avoir bien pris le temps de voir les conférences d’Asselineau ?

                  ou faites-vous votre opinion, en survolant les articles, en restant accroché à vos dogmes ?

                • babadjinew babadjinew 3 octobre 2011 13:29

                  Je n’ai que faire de votre programme d’arrière garde venu tout droit du défunt 20eim siècle. D’ailleurs je n’ai que faire d’aucun des programmes politique actuel car ils sont tous basés sur les même pipo. Crises, dettes, gestion de la dettes patati patata.


                  RIEN DE NEUF DEPUIS BIEN 40 ANS

                  Pondez moi une politique basée sur une économie de ressources et non pas de profit et la je prendrais la peine de lire.

                  En attendant, vous ne ferez jamais croire à une seule personne qui réfléchi un tout petit peu qu’une politique basée sur le profit puisse être bénéfique à l’ensemble des petits Quidams humains voir même dans votre cas d’arrière garde aux petits Quidams de la region France !  

                • Heru Heru 3 octobre 2011 14:35

                  @babasjinew

                  « Pondez moi une politique basée sur une économie de ressources et non pas de profit et la je prendrais la peine de lire. »

                  Et pourquoi vous ne le faites pas vous-même ? 

                  Vous êtes de ceux qui critiquent, sans rien proposer. Bref, vous ne servez à rien.


                • babadjinew babadjinew 3 octobre 2011 19:14

                  Il est parfois, même souvent, plus utile de ne servir à rien plutôt que de continuer mordicus sur un chemin qui n’entraîne QUE CHAOS !


                  40 ANNÉES DE CETTE POLITIQUE DÉBILE POUR EN ARRIVER A QUOI ? 

                  A déposséder l’ensemble des petits Quidams du peu qu’ils avaient, ce par le biais des laquais politique de droite comme de gauche, au profit d’une infime minorité.

                  Au moins même si a rien je ne sers, j’ai toujours la conscience suffisamment claire pour savoir que mes actes et mes mots jamais n’auront été dans le sens de l’asservissement de mon prochain. 

                  Votre politique basé sur LE PROFIT au bilan de ces 40 dernières années SI ! Et ne venez pas nous chantez la messe aujourd’hui, car apparemment en des temps moins pénible déjà en position de responsabilités certain d’entre vous ce trouvaient !

                  Alors pourquoi feriez vous aujourd’hui ce que hier vous n’avez pas été foutu de faire. Si le sentiment d’utilité peut passer sans problème outre une forme de résultat dans les sphères de l’illusion politique, dans mon univers d’inutilité, le maître mots est de ne pas faire aux autres ce que point je n’aimerais qu’on me fasse. 

                  Certainement très naïf comme principe, mais que voulez vous un petit quidam je suis et pire encore fier de l’être !
                   

                     

                • kane85 kane85 3 octobre 2011 12:50

                  Monsieur Asselineau.

                  En admettant que nous sortions de l’Europe.... Est ce que cela changerait quelque chose à cette histoire ?

                  Est-ce que notre industrie aéronautique ne sous traiterait plus rien à l’étranger ?

                  Est-ce qu’un miracle nous rendrait plus concurrentiels que la chine ?

                  ARRETEZ DE NOUS ENFUMER

                  Vous savez très bien qu’il n’en est rien et que le système ultra libéraliste d’aujourd’hui est la cause première de ces délocalisation et sous traitances avec l’étranger.

                  vous ne parlez jamais de ce système bancaire pourri qui affame les peuples et appauvri les pays Européens et la France en particulier...

                  Ne pas en parler mais désigner d’autres fautifs, des boucs émissaires , c’est être complice de cet état de choses...

                  Et vous voulez qu’on vote pour votre parti qui, en dehors de nous faire sortir de l’Europe, ne changerait rien à la dette et aux restrictions sans précédent qui nous attendent ?

                  Pipo tout cela !

                  Monsieur Asselineau, j’ai des questions majeures à vous poser :

                  Si vous remportez ces élections, que ferez vous concrètement pour régler le problème de la dette et de la misère qui nous attendent ?

                  Allez vous permettre à l’état Français de battre monnaie comme cela était le cas avant 1973 sachant que c’est depuis cette période que notre dette s’accumule car nous avons laissé les banques privées prêter à l’état avec intérêt ?

                  Allez vous déclarer cette dette « dette odieuse » car non voulue par le peuple puisque relevant de décisions prises en dehors de lui par des personnes issues du milieu bancaire ?

                  Allez vous laisser « la loi du marché » et l’ultra libéralisme actuels continuer à détruire notre industrie obligeant à toujours plus de délocalisation ? Sachant que ce système pousse les salaires vers le bas et augmente le taux de chômage et de pauvreté ?

                  J’attends de vous des réponses claires, nette, courtes, sans langue de bois et non de nouvelles questions ou des manoeuvres dilatoires.

                  Merci !


                  • François Asselineau François Asselineau 3 octobre 2011 12:57

                    Si vous aviez cherché un petit peu sur le site de l’UPR, vous auriez trouvé ceci :

                    L’UPR n’est pas un parti girouette qui change sans arrêt ses propositions selon la dernière actualité.

                    Nos 7 remèdes prioritaires constituent à eux seuls le changement politique le plus puissant qui ait été présenté aux Français depuis 1958.

                    Les voici :

                    1. la sortie urgente de l’euro, dont les effets sont désastreux dans tous les domaines et dont la désintégration est inéluctable,

                    2. la réattribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales, sans quoi tout contrôle de l’endettement public est voué à l’échec (abrogation de l’article 25 de la loi n°73-7 du 3 janvier 1973),

                    3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux,

                    4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours,

                    5. la renationalisation de notre politique étrangère, accompagnée d’une sortie de l’OTAN et du retrait de nos troupes engagées dans des guerres juridiquement illégales, moralement honteuses, et très meurtrières(comme en Afghanistan par exemple),

                    6. la sortie au plus vite de l’Union européenne car toutes les mesures précédentes, vitales pour redresser la France, sont toutes contraires aux traités européens. Cette sortie est parfaitement possible : l’article 50 du traité sur l’UE l’a prévue,

                    7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

                    Rappelons ici qu’un programme plus détaillé, comportant notamment d’autres mesures structurelles, sera présenté par l’UPR le moment venu pour les échéances de 2012.



                  • Anaxarete Amaurea Anaxarete Amaurea 3 octobre 2011 13:05

                    ça c’est vraiment insupportable quelqu’un qui attaque, crache questionne sans même avoir pris la peine de se renseigner par lui même avant pour voir si ses questions n’avait pas déjà une réponse >_<


                  • Louis Matisse Louis Matisse 3 octobre 2011 14:12

                    Quand on pose des questions de fond, il faut avoir la décence intellectuelle de ne pas y mélanger des remarques sans fondement et hors sujet, et de ne pas conclure avant celles-ci. Les conclusions avant les réponses, c’est déjà fort, mais les conclusions avant les questions, c’est tout de même formidable. Quant à la forme, je crois qu’il faut veiller à rester dans la politesse la plus élémentaire. Toutes ces choses-là que j’affirme me semblent selon le bon sens des préalables nécessaires à un débat ou à une discussion de bonne foi.

                    Autrement, vos conclusions ou remarques, faites sans même que vous ne sembliez connaître la position générale de l’UPR (je vois en contrebas des questions qui en relèvent), c’est pour le coup me semble-t-il de l’enfumage. A ce sujet, contrairement à ce que vous affirmez, je ne crois pas que cet article qui présente des faits, c’est-à-dire des vérités indiscutables, enfume les lecteurs ou même le tente d’une quelconque manière. Je pense qu’ils sauront l’apprécier à juste titre.

                    Pour revenir sur ce que je l’espère vous intéresse réellement, c’est-à-dire les questions de fond, je vous suggère de lire le programme de l’UPR qui est justement un programme clair et concret, et donc sans embûche : http://www.u-p-r.fr/le-programme-de-l-upr. Dans ce parti, vous savez exactement pour quoi vous vous engagez et sous quelles conditions (http://www.u-p-r.fr/charte-fondatrice). Au regard de vos questions, qui semblent aller dans le sens d’actions positives, je pense que vous ne pourrez qu’être séduit par le programme de l’UPR.

                    Bien à vous,
                    Louis Matisse. 


                  • kane85 kane85 3 octobre 2011 14:15

                    Monsieur Asselineau

                    Merci pour votre réponse même si j’aurais préféré qu’elle soit personnalisée et simple plutôt qu’un copié collé de programme.

                    Les programmes, je m’en balance ! Je n’aime rien tant qu’une discussion entre deux personnes et non des morceaux de ce qui a déjà été dit à d’autres et en d’autres lieux.

                    Je juge aussi un homme politique à sa capacité à répondre directement à des questions sans en référer à des textes déjà écrits. En faisant cela la personne en question montre un manque de naturel et d’à propos... ça me gêne énormément car cela me fait penser à quelqu’un aux ordres qui suit un programme donné et s’y accroche de peur de faire ou dire des bêtises...

                    Vous m’avez servi le discours officiel mais pas le fond de votre pensée.

                    L’authenticité est vraiment quelque chose qui se perd ! Dommage ! Vous ne m’avez pas convaincue de votre sincérité !

                    Je réponds ici à ceux qui me reprochent de ne pas être allé lire et voir les documents sur le site proposé... trop long, trop touffu, trop langue de bois, trop compliqué, trop politique !!

                    Et surtout, pour ceux qui suivraient les débats dont ceux du fil « après les casse toi pauvre con .... », j’avais bien prévenu que je n’irais rien voir car la première chose qu’a faite Monsieur Asselineau sur ce fil est de menacer Ariane Walter de porter plainte contre elle en diffamation au lieu de répondre à une de ses accusations (qu’elle ait été vraie ou fausse).

                    Je lui avais bien expliqué qu’un tel comportement politicard m’était insupportable ! (voir mes posts vers la fin du fil en question)


                  • kane85 kane85 3 octobre 2011 14:34

                    @ Louis Matisse

                    Un programme est par définition de l’enfumage !

                    Un texte bien poli, bien peaufiné pour plaire aux plus de gens possible.

                    Un programme, cela s’est déjà vu pas mal de fois, c’est fait pour ne pas être suivi....

                    Ce qui m’intéresse c’est ce que la personne qui se présente a dans les tripes et donc sera vraiment capable de faire.

                    Pour le moment Monsieur Asselineau a fait des copiés/collé pour me répondre, me proposant d’aller ingurgiter la prose qui a été faite pour que la bouillie passe bien, et a proféré des menaces sur une personne qui a dit des choses sur lui au lieu de répondre clairement à ses accusation...

                    Deux mauvais points : je n’aime pas les perroquets et les procéduriers !

                    Il faut commencer à comprendre que pour de plus en plus de gens il y en a marre de tout ce baratin qui ne donne rien à l’arrivée !

                    Il serait peut être temps de remettre tout à plat et de passer à une nouvelle république en faisant le ménage de toutes ces vieilles barbes au passage pour laisser la place à des gens assez jeunes pour avoir vraiment une vue du futur pour la France.

                    Quant on a 30 ans on et trop impulsif
                    Quant on a 40 ans on s’assagit et commence à gérer avec discernement
                    Quant on a 50 ans on voit encore un futur pour soit même et pour les autres
                    Quant on a 60 ans l’horizon se rétréci et on commence à penser plus particulièrement à soit
                    Quant on a 70 ans et plus on n’a presque plus de futur... comment peut on penser à celui des autres ?

                    La France n’a pas besoin de vieux machins qui ne pensent qu’au pouvoir et à engranger le plus possible pour eux afin de profiter le plus possible des quelques années de vie qui leur reste...

                    Est ce que Monsieur Asselineau propose que le vote soit obligatoire en France et que le bulletin blanc soit reconnu en tant que tel c’est à dire comme le fait que la personne qui vote ne trouve pas son bonheur parmi les candidats proposés ?

                    Cela serait l’occasion de sacrés surprises aux prochaines élections !!


                  • politzer politzer 3 octobre 2011 14:42

                    je comprends parfaitement ces critiques, moins celles adressées à la réponse de François Asselineau. Moi je suis marxiste léniniste et pas de la tendance Groucho. La classe ouvrière et la vache enragée je connais. Mais je suis convaincu qu on ne peut brûler les étapes et qu’il y a urgence à sortir ce ce merdier l EU si on veut avancer dans notre lutte contre l’impérialisme dans sa phase de pourrissement. Il n y a AUCUN candidat ( sérieux , intègre ) qui propose de s opposer à la dictature de l’EU à part lui. Cette nouvelle situation aura l avantage de clarifier les luttes de classe : nous serons confrontés à notre bourgeoisie nationale sans l excuse du pouvoir européen et de ses règlementations . J ajoute quand même que le programme de l upr s apparente à celui du CNR qui a produit la sécurité sociale en France considérée à juste titre comme un modèle indépassable. La sécu qu est ce que c est ? eh bien c est la réalisation de l’idéal communiste résumé comme ceci par les fondateurs du marxisme :« de chacun selon ses capacités, à chacun SELON SES BESOINS » ! On comprend pourquoi la bourgeoise américaine traite la France de communiste ! On a reculé d un pas sous la pression UMPS , il faut avancer de deux maintenant !


                  • gorgonzola 3 octobre 2011 14:44

                    F. Asselineau se déplace de régions en régions et s’il passe par la votre ne ratez surtout pas cette occasion pour échanger avec lui en direct, comme vous le dites dans votre réponse. Je crois qu’il n’y a pas meilleure occasion pour quelqu’un qui veuille vraiment échanger smiley

                    Cordialement


                  • Louis Matisse Louis Matisse 3 octobre 2011 14:45

                    Pourtant monsieur, les programmes sont bel et bien ce qui importent puisque ce sont eux qui sont les garants du « pacte politique » entre les représentants d’un parti et ses membres. S’il n’y a pas de respect des programmes et des chartes, le « pacte politique » est brisé, et il faut quitter ce parti. Si vous ne vous y intéressez pas, pourquoi posez-vous des questions de fond qui vous navrent lorsque vous en recevez des réponses d’autant plus claires qu’elles sont inscrites dans la charte et dans le programme du parti en question ?

                    Je ne crois pas que tout ce que l’on vous répond soit du moindre intérêt pour vous. Au devant de votre discours, et de vos commentaires, j’ai la tristesse de penser que vous n’êtes pas de bonne foi ni honnête dans votre position, et que vous n’essayiez pas de disputer quelques idées. J’ai au moins la consolation de me dire que les réponses que l’on vous apporte comme l’on jette au vent auront pour les personnes qui seraient amenées à vous lire ici quelques utilités. Au cas où je me tromperais, je n’en serais que davantage consolé.


                  • gorgonzola 3 octobre 2011 14:55

                    @Kerjean : les gens sont assez grands pour faire ce qu’ils veulent, s’ils veulent voter pour NDA ou le FN ils le font. François Asselineau apporte juste une grille de lecture originale sur le système de clivage, sur les partis dits « d’opposition » et sur les promesses des européistes... Simplement le public que l’UPR rencontre lui apporte la preuve que les gens apprécient les analyses de fond.


                  • kane85 kane85 3 octobre 2011 15:37

                    @ Louis Matisse

                    Intervenant depuis peu et seulement sur les fils de Monsieur Asselineau...

                    Je n’ai pas plus de raison de croire dans le discours officiel ou le programme de votre parti que dans celui de n’importe quel autre parti.

                    J’espère que vous vous êtes aperçu que les autres partis tiennent les mêmes propos quand vous leur posez une question : nous vous disons la vérité, nous sommes vos sauveurs, notre programme est le seul valable, fiable et exécutable...

                    Un programme n’engage que la personne qui adhère à un parti politique. Je ne fait parti d’aucun ce qui me permet de garder une grande liberté d’action par rapport à tout ce qui nous est dit tout au long des campagnes électorales. C’est d’ailleurs aussi pourquoi je vais me renseigner et poser des questions un peu partout pour « tester » à quelle sauce chacun a décidé de nous manger ! Et je voterais en fonction de tout cela.

                    Je juge les gens sur ce qu’ils me disent et font et non sur des discours qu’ils n’ont pour la plupart du temps pas écrit eux même.

                    Je lis et décortique très attentivement tout ce que Monsieur Asselineau a écrit sur les deux fils où je suis intervenue et, comme je vous l’ai dis plus haut, il a eu deux mauvais points pour le moment.

                    Rassurez vous, il est loin d’être le seul sur qui je pratique ce petit sport et n’a pas les plus mauvaises notes actuellement.

                    Je ne pense pas que je me déplacerais pour voir Monsieur Asselineau, pas que je ne veuille pas le rencontrer et discuter honnêtement avec lui mais parce que je serais dans l’obligation de me « fader » un discours politique qui n’aurait d’autre conséquence que de me mettre de mauvaise humeur si je n’attrape pas des boutons pour cause d’extrême allergie à ce genre de chose... Après, je deviens très désagréable !


                  • Augustule Augustule 3 octobre 2011 16:07

                    Si vous pensez étendre un discours de politique politicienne en venant assister à une conférence de François Asselineau, c’est que vous n’avez pas pris la peine de visionner au moins une de ses réunions publiques.

                    Pour réparer votre jugement, je vous invite vous et votre curiosité à vous assoir confortablement (oubliez le popcorn !) pour visionner cette conférence de 3h00 sur le thème :

                    Les 10 raisons qui nous imposent de sortir de l’Europe

                  • Heru Heru 3 octobre 2011 16:45

                    @kane85

                    Je comprends tout à fait votre déception par rapport aux politiciens aujourd’hui. Moi même, j’ai eu longtemps des préjugés. Toutefois, depuis avoir visionné la conférence d’Asselineau sur « Qui gouverne réellement la France » et surtout « L’Histoire de France », qui permet de mettre en perspective la situation dans laquelle nous somme actuellement, avec beaucoup de recul, je dois bien dire que cet homme m’a parlé et touché. Enfin, une personne qui ose dire vraiment, et pas seulement depuis aujourd’hui, ce qui cloche en France notamment.

                    Cela est sans doute subjectif de ma part, mais je le partage tout de même. Asselineau apporte, par ses analyses, des faits ! et ces faits encouragent le combat juste.

                    Alors, si je peux me permettre, mettez vos préjugés de côté, qui vous desservent plus qu’autre chose. Leur seul avantage, à mon sens, est de rester prudent, sans toutefois juger définitivement d’emblée une personne.


                  • Louis Matisse Louis Matisse 3 octobre 2011 16:58

                    @ kane85

                    Je comprends votre point sur le fait que de manière générale, un programme politique peut-être un mensonge vis-à-vis des électeurs, et qu’il n’est pas toujours tenu dans l’ensemble, et jamais en totalité. C’est quelque chose qui s’est vérifié dans les faits pour diverses raisons, et que je constate tout comme vous. Cependant, ce n’est pas le cas pour l’UPR pour une simple raison : c’est que le programme de l’UPR s’inscrit dans sa raison fondatrice.

                    Les programmes des autres partis politiques ne s’inscrivent pas dans leur raison fondatrice, ils apparaissent, se modifient en fonction des hommes à la tête des partis, de la conjoncture économique, de certains points de vue de l’époque, et sont très influençables par des opinions/déclarations de personnes des monde politique/économique/financier ou de certaines personnes morales puissantes. Ainsi, si le programme disparaissait/se modifiait, le parti ne disparaîtrait pas, mais continuerait d’exister.

                    Ceci n’est pas le cas de l’UPR. L’ensemble des grandes mesures du programme sont les raisons d’être du parti : sans le respect de celles-ci, plus de parti. Effectivement, les grands tenants du programme découlent de la Charte fondatrice du parti, ce qui d’ailleurs est exceptionnel dans le monde politique aujourd’hui. La Charte fondatrice est donc la garante de ce programme dans sa globalité et ne peut être violée par le parti. Pour cette raison, si vous portez la même vision sur le monde, la France et ce qu’est la République et la démocratie, que vous souhaitez vous aussi que ce soit « la République qui oriente l’économie, et non l’inverse », que vous êtes ainsi d’accord avec la vision, et que vous croyez aux moyens présentés, vous devriez rejoindre l’UPR puisqu’elle apporte des garanties à ce qu’elle dit et qu’elle maintient dans ses déclarations cette même idée de la France qui la guide depuis les 4 ans qu’elle existe. Une idée qui se trouve sans cesse confirmée par les faits économiques et politiques.


                  • kiouty 3 octobre 2011 17:53

                    Mais il a ses règles ou quoi le kane85 ? C’est bon ? On s’est laché ? On a bashé M. Asselineau de façon super gratuite alors on se sent super fort ?

                    Y a pas besoin de s’énerver, franchement, si on n’adhère pas, alors on n’adhère pas et puis c’est tout, y a pas à venir étaler son aigreur de cette façon.

                    On n’est plus dans le débat, là, on est dans ce que "l’homme politique menteur et vendu au système" représente et à quoi il renvoie dans l’exprit de kane85.

                    Mais on sort du champ de la politique et de l’économie pour aller dans la psychologie.

                    Deux points de réponse :

                    Par quoi commencer, pour combattre l’ultra-financiarisation et le néolibéralisme, si ce n’est :

                    1. se défaire du piège de la dette
                    2. récupérer la souveraineté monétaire pour permettre la dévaluation qui nous ferait rattraper le gap de compétitivité qui nous manque
                    3. instaurer une forme de protectionnisme pour relancer notre industrie et donc notre croissance

                    Hors ce sont deux choses que se propose de faire M. Asselineau. Donc je ne vois pas quel est exactement le problème de kane85, à part une hystérie complètement hors de propos sous prétexte que M. Asselineau n’aurait pas proposé EXACTEMENT le nouveau paradigme que kane85 attend.

                    Je n’ai qu’une chose à dire : il faut que kane85 arrête de vociférer comme un cinglé et se mette à faire son propre parti politique, vu que manifestement, il n’est prêt a faire AUCUNE concession à personne.
                    Ou alors il faut aller voir le psy, là, y a manifestement des trucs à creuser. Je ne dis pas ça du tout péjorativement d’ailleurs.


                  • kane85 kane85 3 octobre 2011 18:36

                    Bonsoir Kiouty

                    Bon on va commencer par enlever un doute : je suis une femme (les terminaisons des verbes et de certains adjectifs en ée...)

                    Après je pense que vous n’avez pas plus compris que Louis Matisse que je n’ai pas l’intention d’appartenir à quelque formation politique que ce soit.

                    Je garde ma liberté de décider par moi même !

                    C’est d’ailleurs pour cela que je créerais jamais de parti politique ! Je ne me sentirais pas d’imposer ma vision des choses à qui que ce soit !

                    Je n’ai pas dis que ce que véhicule le parti de Monsieur Asselineau était faux ou mauvais ou irréalisable ! J’ai dis que je me renseignais partout et me faisais ma propre idée.

                    Je me permet de juger sur des écrits (menace de dépôt de plainte en diffamation) et des réponses (copier/collé d’un programme) pour dire que Monsieur Asselineau a perdu deux points avec moi. On ne peut pas plaire à tout le monde et j’ai au moins pour moi d’être directe et de pas faire dans la langue de bois.

                    Les réactions que je trouve ici, quant à mes propos, sont les mêmes que quand je revendique le droit d’être athée (vous avez remarqué le ée ?). Je laisse les croyants aller se faire dire par leur curé/imam/pasteur/rabbin (rayer les mentions inutiles) ce qu’ils doivent faire pour atteindre le paradis. C’est leur droit et s’ils sont heureux comme ça tant mieux.

                    De même, je laisse les gens croire en un parti politique qui leur explique comment, s’il arrive au pouvoir, il va leur permettre de vivre mieux dans le meilleurs des mondes. Si cela fait leur bonheur c’est très bien comme ça !

                    Mon droit est de pas suivre une religion ou de ne pas adhérer à un parti politique.

                    Mon droit est de rester libre par rapport à toutes ces institutions qui veulent absolument me dicter ma conduite et pour qui je dois voter.

                    Mon droit est aussi de me renseigner sur toutes ces religions ou tous ces partis politiques pour me faire une opinion et prendre la décision de me comporter ou de voter de la manière que je considère comme la plus logique en fonction de mon pays, mon éducation, mon vécu et le futur que je voudrais avoir.

                    C’est mon droit le plus strict que vous l’aimiez ou pas !

                    Maintenant si Monsieur Asselineau et ses afficionados n’apprécient pas que je puisse exercer ce droit... c’est leur affaire !

                    Oui je sais ! C’est énervant les gens qui restent libres et continuent à avoir un avis personnel !

                    Quant à regarder 3 heures de conférence !!! Oh my god !!

                    Lequel me direz vous ? Bonne question ! smiley


                  • Aureus 3 octobre 2011 18:53

                    Chère Kane85

                    Votre prudence à l’égard des partis politiques est compréhensible et elle est tout à votre honneur.
                    Sachez toutefois qu’une grande majorité des adhérents de l’UPR (j’en suis) n’avaient jamais songé un jour rejoindre un parti, quel qu’il soit. Quel a été le déclic ? Les conférences de F. Asselineau.
                    Oh bien sûr, elles sont toutes extrêmement longues. Mais elles n’en demeurent pas moins passionnantes. Vous semblez vous intéresser à la politique de votre pays alors ne parcourez pas que la moitié du chemin. A défaut, prenez 10 minutes de votre temps pour lire la charte, écrite en 2007 et inchangée depuis lors. Si vous y détectez la moindre affirmation politicarde, je vous tire mon chapeau :

                    http://www.u-p-r.fr/charte-fondatrice

                    Enfin, même si c’est un débat un peu annexe, j’affirme que ce que vous appelez liberté est en fait de l’immobilisme, voire de la prostration ou de l’attentisme...

                    Cordialement


                  • kane85 kane85 3 octobre 2011 19:54

                    Mon cher Auréus

                    Je tenterais de prendre un peu de temps pour aller voir cette charte.

                    Mais je me permet de ne pas être d’accord avec ce que vous qualifiez d’immobilisme, de prostration ou d’attentisme...

                    Si je vous comprends bien on n’avance que parce qu’on est dans un parti ? et on est en attente que parce qu’on ne reçoit pas d’ordre de vote d’un président de parti ?

                    Je ne vois pas les choses de la même manière car l’immobilisme guette celui qui reste fidèle à un organisme envers et contre tout et celui qui attends un sauveur pendant des années dans la formation qu’il a choisie est vraiment dans l’attentisme...

                    Pouvoir choisir et prendre des décision en dehors des discours pré-machés de tous ces « machins » que sont les partis permet d’être libre de choisir le candidat et le programme qui se rapproche le plus de ses propres idées.

                    Je n’ai jamais dit que je ne voterais jamais pour Monsieur Asselineau. Je dis simplement qu’actuellement je me permet de mettre ses écrits, ses paroles et ses actes sur une balance qui pèsera aussi tout ce que d’autres ont à écrire, dire et faire...

                    C’est ce que j’appelle ma liberté de choix.

                    Mon papa disait qu’il n’est pas important qu’une personne se présente de droite, de gauche, du centre ou autre mais que ce qui est important est son honnêteté, tant dans les paroles que dans les actes, son intelligence et son efficacité mise au service de la nation !

                    Vous voyez que certains candidats sont déjà éliminés de ma liste personnelle !

                    D’un autre côté j’aimerais savoir pour qui Monsieur Asselineau ferait faire un report de voix en cas d’échec au premier tour ? Ceci étant essentiel à ma prise de décision finale.

                    Merci de votre témoignage.

                    Cordialement


                  • Jean Eymard-Descons 3 octobre 2011 20:55

                    Ce n’est plus un « programme », c’est un retour en arrière sur tout...

                    On pourrait pas imaginer tout changer sans revenir en arrière ?

                    Je sais, je dois être un jeune con...


                  • Louis Matisse Louis Matisse 4 octobre 2011 01:18

                    @ kane85

                    Il me semble que personne n’a souhaité vous priver de vos libertés ici. Je crois que les gens n’ont cherché qu’à répondre de manière argumentée aux affirmations négatives que vous faisiez aux yeux de tous sur ce parti sans en connaître quelque chose, ainsi qu’à répondre aux questions précédées de partialité que vous posiez (programme, mesures, position, objectifs). De l’honnêteté et de l’attention vous a été servie tout simplement, il n’y a pas de quoi vraiment s’affoler me semble-t-il. Là où vous en arrivez à gémir votre liberté, les autres n’en étaient qu’à répondre point par point par explications, citations, liens aux « arguments » que vous clamiez sans raison et sans connaissance. Il ne tient qu’à vous pour le reste de vous faire votre propre opinion sur l’UPR. Si vous désirez la partager et ainsi la soumettre aux avis des autres, libre à vous, mais libre à moi de vous répondre.

                    Pour vous informer, je souhaite vous dire personnellement que je me suis toujours refusé à joindre les partis politiques français qui me semblaient incompatibles avec ma vision de la France et des valeurs républicaines et ce, jusqu’à l’entrée en scène de l’UPR dont l’ensemble des mesures proposées me conviennent et me paraissent la clef pour le rétablissement de la République. Je souhaite réellement que vous puissiez vous faire un avis propre à l’UPR et vous réinvite à vous intéresser à ce parti, ses fondements et ses motivations. 

                    Bien sincèrement,
                    Louis Matisse.


                  • Eddie Constantine Eddie Constantine 4 octobre 2011 05:31

                    Mr Asselineau,

                    C’est grosso modo le programme de Marine Le Pen. Qu’est ce que vous foutez tout seul dans votre coin à brailler , sans aucune chance d’être élu, ni même probablement de rassembler 500 signatures ? Y a des trucs, vraiment je comprends pas...
                    Ou alors, avec le soutien discret d’un parti soi-disant « républicain » (on saura à quoi s’en tenir si vous avez les signatures) vous ne seriez sur la scène politique que dans le seul but de lui enlever quelques voix ?
                    Alors ?

                  • Heru Heru 4 octobre 2011 08:27

                    Vous avez exactement la réponse ici


                  • agocount 4 octobre 2011 22:28

                    Les réponses à vos questions Asselineau y a répondu 50 fois car les gens posent toujours les mêmes questions et donc il y répond toujours de la même manière. Et pourquoi il fait ça Asselineau ?

                    Asselineau c’est qui ? C’est l’inspecteur général des finances !
                    C’est un poète ? Non ! C’est un matheux !!!

                    Donc comme il n’aime pas perdre de temps et comme c’est toujours la même ritournelle puisque ce sont toujours les mêmes questions et bien il donne les mêmes réponses et il est honnête intellectuellement de cette manière : un enfumeur, il dirait à quelqu’un de tendance X une réponse / caresse pour tendance X, et une autre réponse très différente pour quelqu’un de tendance Y.

                    Asselineau c’est 1+1=2, que tu crois en hala, en bouddha, en Krishna, que tu sois libre ou esclave, que tu manges de la viande ou pas, 1+1=2. point barre et donc il n’y aura pas une réponse plus adapté que celle fournie dans le programme.

                    Après il y’a des gens qui disent qu’ils veulent être « libres » : vous par exemple. C’est possible ça ? Vous vivez sans oxygène ? Vous n’avez pas de menstruations ? Vous vivez sans eau ? Est ce que ça existe la liberté absolue ? Bein non. Vous êtes libre de penser ? Ha ça surement pas car vous pensez en Français, or une langue cadre votre pensée car chaque langage contient des concepts qui bloquent et structure la pensée, ce que fait aussi en outre votre culture, la votre et celle bien évidement qui vous entoure, la culture française, celle que la société vous imposes.

                    Et malheureusement aujourd’hui en France dans cette culture, on peut voter, ou pas, mais quoi qu’il en soit si le résultat des urnes est respecté, ce qui peut laisser un doute je vous l’accorde, vous pouvez ne pas être d’accord avec ce que l’on vous a imposé comme choix de candidats.

                    Alors vous pouvez décider de voter blanc ou alors de ne pas aller voter. Vous avez aussi le choix de respecter les lois ou alors de ne pas les respecter, par contre là vous pouvez vous faire attraper et être soumis à amende, c’est la liberté à la française : une liberté soumise à la contrainte du respect de certaines lois, par exemple celles qui permettent à l’État de vous ponctionner un max et donc aux banquiers qui prêtent à l’État de vous ponctionner un max, comme par exemple d’être dans l’obligation de payer des impôts, à moins de toucher un revenu social, pas très haut et limitant vos choix de consommation : là encore vous voyez que les banquiers vous limites vos libertés. Bref vous n’êtes pas libre.

                    Vous devriez peut être aller au pays de la liberté, aux USA ;) Le pays de Goldman Sachs, JP Morgan, et de beaucoup de multinationales qui adorent la compétition surtout quand elles ont un monopole...

                    Entre la nécessité d’avoir un paquet de dollars et un flingue et un bon avocat, je suis sur que vous verriez que le mot liberté a 2 définitions en fonction de l’endroit où l’on se trouve. 

                    Ce faisant vous vous rendriez compte rapidement que les français sont des rêveurs et qu’ils sont enfermés dans des idéaux inatteignables : il n’y a pas de liberté absolue et idéale, pas d’égalité absolue et idéale et la fraternité en France est relative et donc pas idéale : allez faire inviter un clodo à Neilly chez les riches....

                    Car l’idéal est un mensonge, c’est une idée, un modèle, c’est une chimère, un mirage : c’est croire que la perfection existe, hors ce n’est pas le cas car la perfection est un concept relatif, ce qui est parfait pour vous n’est pas ce qui est parfait pour moi et vice versa.

                    Et donc vous vous rendriez compte que la psychologie rationnelle et cadrée de Asselineau, la vision mathématique de ses raisonnements sont un cadre rigide et donc non libre mais permettant quand on s’y tient d’arriver aux résultats escomptés.

                    Reste un défaut de FA car personne n’est parfait : il n’est pas assez radical. Quand un problème de maths est mal posé ou que la méthode employée est trop farci d’erreurs, il convient de faire table rase et de reprendre le problème à zéro, donc de reconstruire des bases saines.

                    C’est ce que font de nombreuses personnes : celles qui font du vélo pour lutter contre la pollution, celles qui mangent BIO et local, pour lutter contre les maladies, ... 


                  • Liior 6 octobre 2011 19:48

                    Le mec jamais content. Il vient, il gueule, il accuse. L’auteur lui répond en citant son programme, le mec est encore pas content.


                    On lui dit qu’en conférence il est très accessible et qu’on peut lui parler en toute honetteté etc, le mec explique qu’il ira pas ..

                    Jamais content en somme.

                    Cordialement,

                  • asselineau@

                    vous avez vraiment eu de mauvaises fréquentations PASQUA...LONGUET...LEOTARD

                    etes vous aussi un repris de justice....ca viendra...ne vous inquiètez pas...


                  • Catharsis 5 janvier 2012 11:54

                    Intéressant les propos de ce Mr Asselineau, mais je reste interloqué par ce retournement de veste, à partir de quand s’est-il rendu compte que l’Europe c’était de la merde ? Au RPF avec Pasqua et De Villiers, ou à l’UMP jusqu’en 2007 (?)... Alors on travaille comme directeur de cabinet puis le jour où on se fait virer on se rend compte que les autres sont « tous pourris » et enfument tout le monde depuis toujours ?

                    Et puis cette propension à se victimiser face aux médias et au nouvel ordre mondial... Allons ! Vous êtes sorti vice-major de l’ENA, ça fait pas tellement Peuple contre les puissants...On dirait plutôt un recyclage des stratégies de com’ de Mélenchon avec une pincée de Le Pen.

                    Pour le programme :

                    1. la sortie urgente de l’euro, dont les effets sont désastreux dans tous les domaines et dont la désintégration est inéluctable,

                    Idem que le FN donc

                    2. la réattribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales, sans quoi tout contrôle de l’endettement public est voué à l’échec (abrogation de l’article 25 de la loi n°73-7 du 3 janvier 1973),

                    La loi a été abrogée par la loi n°93-980 du 4 août 1993

                    3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux.

                    Belle Promesse, mais comment ?

                    4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours.

                    Donc on ferme les frontières et on s’la joue made in Korea ?

                    5. la renationalisation de notre politique étrangère, accompagnée d’une sortie de l’OTAN et du retrait de nos troupes engagées dans des guerres juridiquement illégales, moralement honteuses, et très meurtrières(comme en Afghanistan par exemple).

                    Fallait en toucher un mot à Sarko quand vous bossiez ensemble à l’UMP

                    6. la sortie au plus vite de l’Union européenne car toutes les mesures précédentes, vitales pour redresser la France, sont toutes contraires aux traités européens.

                    Absolument, donc comme vous l’écrivez ce n’est pas une proposition, c’est une conséquence des précédents points...

                    7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

                    Je ne sais pas d’où sort ce chiffre de 10 mds... mais une belle promesse comme ça, on a envie de dire « heil francois, on en est où avec le plein emploi ? »

                    Rappelons ici qu’un programme plus détaillé, comportant notamment d’autres mesures structurelles, sera présenté par l’UPR le moment venu pour les échéances de 2012.

                    Eh bah vivement le programme, ça va être drôle, espérons juste que vous n’embarquerez pas trop d’ames perdues dans votre délire manipulateur...


                  • paul 3 octobre 2011 13:01

                    L’auteur applaudit cette nouvelle victoire commerciale de Boeing contre Airbus-Industrie : tout est bon pour exprimer sa haine de l’Europe .
                    Il préfère soutenir l’ultra libéralisme mondialisé qui provoque les profonds désordres économiques que nous subissons aujourd’hui .

                    Il y a 1 an, EADS a perdu le marché des avions ravitailleurs pour l’ US air force avec un Airbus A330 modifié, contrat estimé à 35 milliards de dollars . EADS ,associé à l’américain Northrop, avait d’ailleurs remporté le contrat, mais une sordide bataille juridique et surtout politique ( le Pentagone ) a permis d’attribuer le marché à Boeing .
                    Cette affaire montre bien l’inégalité transatlantique : protectionnisme autorisé d’un coté, liberté des marchés obligatoire de l’autre . Vous savez, la fameuse concurrence libre et non faussée ..

                    Au cas où cela vous aurait échappé, M. l’auteur, le Grand Marché Transatlantique se met en place entre l’U.E et les E.U. , promu à marche forcée par Sarko et Lellouche, mais très discrètement coté médias et public : il s’agit de faire tomber les dernières barrières commerciales entre les 2 continents , vous savez ces petits trucs ennuyeux comme les normes alimentaires, environnementales , ou relatives à la Santé, qui sont un frein insupportable au commerce !

                    Alors rassurez vous, l’Europe protectionniste n’existe pas plus que l’Europe sociale .


                    • Anaxarete Amaurea Anaxarete Amaurea 3 octobre 2011 13:09

                      ton message n’a aucun sens, tu es sur d’avoir bien lu ?


                    • Filipe Silva Filipe Silva 3 octobre 2011 13:18

                      @Paul cet article as été rédigé pour démonter l’argument constamment utilisé, disant que Airbus est une réussite Européenne.

                      Pas convaincu ? Pourtant tout est sous vos yeux !


                    • Liior 6 octobre 2011 19:52

                      Paul, l’auteur est très conscient et connait très bien la problématique du Grand Marché Transatlantique.


                      Il dénonce justement ces traités européens qui ont créé ce déséquilibre (fenêtres grandes ouvertes pour l’UE, liberté pour les US). Donc je ne vois pas en quoi vous lui reprochez quoique ce soit.

                      Regardez les conférences de François Asselineau et vous comprendrez que tout ce que vous dites, il le dit aussi, sauf que lui il l’explique de manière documentée et sourcée :)


                      Cordialement,

                    • De la hauteur 3 octobre 2011 13:22

                      @ Monsieur Asselineau, comme toujours vos articles sont étayes.
                       Et la richesse de votre analyse ainsi que votre argumentation n’a pas de faille.
                      Bravo, et pour tant non pas vis à vis de l’article où pour d’autres articles, je reste sur ma faim.
                      Vous abordez votre attaque avec le volet économique, certes il est important de ne pas le négliger.
                      Seulement aborder la politique que par se bais, à mon sens va devenir dans un moment stérile.
                      Car à la lecture de vos différentes articles où interventions audiovisuelle, vous exaltez l’égoïsme national.
                      Certes il faut bien comprendre que notre patrie est en danger, le fait de nous informez avec des informations de première main est d’une importance capital, néanmoins je vous attends sous un autre terrain pas celui de cette refonte national du camp des non à l’adhésion Européenne.

                      Sur un terrain plus pratiquement des réalités Social, Politique, Économique.

                      Je ne peu pas croire sur le seule fait, que si vous remporté les suffrages que par le seule fait de renoncé à tous les alliances qui nous lies pieds et poings lier, de restaurer la souveraineté national soit suffisant, tout en respectant le pluraliste des parties couards.

                      Le deuxième défauts que je décelée dans vos interventions et ceux qui vous soutiennes ce est la seul une vision géopolitique économique qui est exposé, et il n’est pas aborder la société civile qui est le seul véritable pouvoir et contre pouvoir vis à vis du monde politique et du monde économique.

                      La troisième remarque vous êtes que dans un mouvement de restauration, et en aucuns cas dans un mouvement dynamique de métamorphose de notre pays, si j’ai bien compris votre message, vous demandez que l’on vous sollicitez pour diriger le pays qui se débarrasse des tutelles qui asservies la France, et restaure la France dans l’état d’esprit de la constitution de 58 avec la pluralité des parties.

                      Il y a un dans cette proposition, un mon dit qui se profile sachant que dans les différents parties la forte proportion d’Europemiste, quand fait ton ? que faite vous des convaincus des théories ultras libérales ? et qu’elle est votre réforme majeur de l’ économie, de l’éternelle question on nationalise où pas, et surtout de tous ces électeur qui vous voies comme un sauveur ?

                      Je vais être provocant, dans cette question ? Est que vous envisagez un état d’urgent pour régularisé et stabilisé la France si vous gagnez les élection ?


                      • politzer politzer 3 octobre 2011 14:17

                        Il faut rétablir la démocratie ! Les Français ont rejeté la constitution Giscard que les partis en majorité soutenaient , PS et UMP notamment et le parlement l a acceptée à Lisbonne ! C est insupportable et relève d un mépris dictatorial . Ca fait penser à CBendit qui déclarait il faudra faire revoter les opposants jusqu’à de guerre las ils l acceptent ! voilà leur conception de la démocratie. Si c est une avancée qu est ce qu alors une mesure réactionnaire relevant de l ancien régime ? François Asselineau propose d aller de l avant mais pas dans la même direction capitulation que celle de l aréopage européen qui nous dicte ce qu on doit faire et penser ! 


                      • Constant danslayreur 3 octobre 2011 13:27

                        Bonjour Monsieur.

                        Je ne me prononce pas sur le fond de votre analyse, mais j’ai des griefs sur la qualité de vos arguments, ce n’est pas parce qu’AV est un site citoyen que ses lecteurs sont des idiots capables d’avaler des approximations et même des contre-vérités.

                        Lorsque vous dites :
                        « tandis que 14 des 27 États de l’UE n’y apportent pas même un boulon. »

                        Cela signifie t-il que 13 des 27 États de l’UE (du jamais vu auparavant), y apportent au moins un boulon... mais il y a beaucoup plus grave :

                        Je vous cite toujours :
                        «  Le taux de change externe de l’euro est trop élevé. Du coup Airbus délocalise sa production dans les pays hors zone euro, et notamment en Chine. Le premier Airbus A-320 entièrement fabriqué en Chine (dans l’usine de TIANJIN) a été livré à la compagnie chinoise Sichuan Airlines le 23 juin 2009. »

                        Simplement Faux et là je ne vous cite plus :

                        « La Joint Venture (dont Airbus détient 51%) produira des appareils A320 pour le marché chinois à Tianjin, ville portuaire de dix millions d’habitants à 115 km de Pékin. En échange, Airbus avait remporté une commande de 10 milliards d’euros pour 150 appareils A320 et une lettre d’intention pour 20 avions A350. »

                        La nuance est de taille... smiley
                         
                        http://www.usinenouvelle.com/article/joint-venture-airbus-china-aviation-a-tianjin-en-chine-le-casse-tete-chinois-de-la-coopetition.N27059


                        • François Asselineau 3 octobre 2011 13:51

                          @Constant danslayreur
                          Je vous remercie pour votre lecture attentive de mon article mais vous me permettrez de ne pas être d’accord avec votre conclusion.

                          Certes, l’une des raisons de l’implantation de l’usine de fabrication d’Airbus à Tianjin réside en effet dans le souhait des Chinois d’obtenir des transferts de technologie.

                          Mais sachez que ce n’est pas de gaieté de cœur ni pour le plaisir que EADS a dû y consentir ! C’est sous la contrainte des coûts de plus en plus insupportables que le taux de change externe de l’euro occasionne sur l’industrie aéronautique européenne, qui doit se battre face à Boeing dont la majorité de la production est réalisée en zone dollar.

                          Je ne saurais mieux faire que vous renvoyer à l’interview de Louis Gallois, rien moins que Président de EADS, dans le Figaro du 27 mars 2008, et notamment à cette mise en garde terrible  :

                          « Une baisse du dollar de 10 cents fait perdre 1 milliard d’euros à Airbus. L’euro à son niveau actuel est en train d’asphyxier une bonne partie de l’industrie européenne en laminant ses marges à l’exportation. Si cela continue, l’industrie européenne fuira l’Europe ».

                          Or cela a continué.

                          Et c’est la raison pour laquelle EADS (et ses sous-traitants comme Latécoère par exemple) n’ont pas cessé depuis lors d’externaliser ou de délocaliser leur production autant que possible dans des pays hors zone euro.

                          La Chine n’est pas le seul cas. EADS a visé aussi l’Inde (Bangalore), la Tunisie, etc. Dans tous les cas, l’idée d’avoir une part de fabrication locale pour percer le marché existe, bien entendu. Mais le taux de change prohibitif de l’euro est bel et bien le premier élément qui incite les dirigeants d’Airbus à agir de la sorte.

                          Je vous renvoie à de nombreux articles de presse, et notamment à celui-ci paru dans l’Express du 9 septembre 2008 : http://www.lexpress.fr/actualite/economie/airbus-accelere-les-delocalisations_562977.html

                           François ASSELINEAU


                        • Got" Got" 3 octobre 2011 13:53

                          Tout à fait d’accord sur la majeure partie de l’article. Il est évident qu’une sortie de l’UE ne bloquerait pas les accords industriels.

                          J’ai juste une nuance à apporter ; dire que l’A380 est d’abord un avion américain est un peu fort de café. Vous avez mis l’accent sur la fabrication des appareils, et sur ce point je ne peux que donner raison à Mr Asselineau.
                          Mais c’est vite passer sur la R&D (Recherche et Développement), qui est réalisée principalement en France et en Allemagne. La fabrication n’est que la dernière phase d’un long processus. La conception des avions d’Airbus est européenne.


                          • François Asselineau 3 octobre 2011 15:52

                            @Got
                            Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon analyse et de votre lecture minutieuse.
                            Je maintiens ce que j’ai écrit, à savoir que l’A380 est d’abord un avion américain, en termes de part dans la réalisation : 38% lorsque l’appareil est motorisé Pratt & Whitney. Ce qui fait de la part américaine la première.

                            S’agissant de la R&D, je suis d’accord avec vous qu’une partie reste encore située en France et en Allemagne, mais ce n’est plus qu’en partie vrai.

                            Les lecteurs doivent savoir qu’une partie très significative de la R&D sur le A80 et le A 350 ont été effectuées dans les bureaux d’études de l’« Airbus North America Engineering Design Center » de Wichita, installés dans le Kansas : http://www.eadsnorthamerica.com/north-america/usa/en/eads-in-north-america/airbus-americas.html

                            Des bureaux d’études d’Airbus sont également installés ou en cours de développement à Moscou et à Pékin, avec une très large majorité d’ingénieurs russes et chinois.

                            La conception des Airbus de nouvelle génération est donc de moins en moins « européenne » et de plus en plus « mondiale ». Ce qui, soit dit en passant, ne me choque pas outre-mesure.

                            Ce qui est choquant, c’est que l’on utilise « l’argument Airbus » pour justifier le bien fondé de la construction européenne alors qu’Airbus prouve justement l’inverse ! A savoir :

                            • - que la construction européenne n’a été pour rien dans Airbus,
                            • - car Airbus est une coopération internationale mondiale,
                            • - et que l’intégration supranationale européenne est d’emblée une colossale erreur de principe.

                            François ASSELINEAU

                          • Croa Croa 3 octobre 2011 18:55

                            Effectivement l’A380 n’est pas américain...

                            Il n’est pas plus français ou européen !

                            L’A380 est un produit d’Airbus Industrie. Les nations ne s’impliquent plus la-dedans, les choses ont changé et il faudrait voir à sortir des vieux schémas !

                            Que de bons emplois soient encore français, cela ne doit pas nous leurrer et nous devons être bien conscient que ces restes du bon temps vont progressivement diminuer. Si j’avais un conseil à donner aux jeunes, ce serait de voir du coté des énergies renouvelables plutôt que de l’aviation. Politiquement les bons choix ne sont plus aux grands projets mais aux investissements locaux.


                          • Bilou32 Bibi32 10 octobre 2011 09:00

                            Tu as bien compris Croa, les multinationales se foutent pas mal des Etats, de l’Europe, des USA... M Asselineau nous explique très clairement qu’ Airbus et Boeing s’en foutent aussi ! On sait très bien qui tire les ficelles ! Sortir de l’euro, de l’Europe, fermer les frontières, pourquoi pas, mais à mon avis, se sera très long et douloureux ! Il faudrait un changement global, et ce n’est pas un nouveau petit parti nationaliste qui changera la course (ou la chute) du monde, même si ses idées peuvent être intéressantes !


                          • politzer politzer 3 octobre 2011 14:08

                            bonjour 


                            Article très convaincant , il n y a rien à ajouter.Mr Asselineau est un homme informé et surtout intègre car il n a pas cédé devant M Sarkozy qui a brisé sa carrière pour cause d opposition à l ultra libéralisme . Voilà le genre de candidat qui pour une fois depuis longtemps m inspire confiance . Pourtant je suis communiste ( pas au pfc que j ai quitté en 78) pur et dur et je me rallie sans arrière pensée à ce candidat anti européiste .

                            • kéké02360 3 octobre 2011 14:22

                              Allez François si tu veux être crédible et faire monter ton score, va falloir retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis !

                              Après << l’oral >> où tu t’en sors pas mal il est vrai, passons à la pratique , premier exercice, c’est ici :

                              http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/ ?vl

                              les autres vous pouvez signer aussi !!!!!! smiley


                              • loadmaster 3 octobre 2011 15:03

                                Bon article bien documenté !!
                                C’est aussi une des raisons qui a fait que Sky team ( Air Franc KLM ) a choisi 50% Airbus 50% Boeing lors de sa dernière grosse commande !!


                                • paul 3 octobre 2011 15:13

                                   1- « la Boeing french team » que vante cet article : bravo la pub pour l’avionneur américain !

                                   Si c’est pour démontrer que la politique commerciale de l’U.E. est mauvaise, c’est pas un scoop . Boeing au moins sait défendre ses intérêts, bien aidé par son gouvernement , ce que j’ai montré dans mon commentaire précédent ( Anaxa, met des lunettes peut être ) .

                                  2- On ne fonde pas un parti seulement en fédérant les mécontents de l’Europe,( je précise que j’ai voté contre cette Europe ) . Des solutions de coopérations européennes sont possibles, surtout pour obtenir la justice sociale qui fait défaut par le jeu du dumping .
                                  La libre concurrence et le commerce transnational que défend l’auteur, se heurte tôt ou tard à l’intérêt des États :par exemple dans le domaine de la défense ou de l’énergie .
                                  Donc sans règles, c’est la liberté du renard dans le poulailler, le droit du plus fort . 

                                  3- Je doute beaucoup qu’un ancien collaborateur de MM. Longuet et Pasqua ait la référence sociale comme axe principal de gouvernement . Preuve en est sa virulence haineuse envers certains leaders de la gauche ....


                                  • aveclotanvatoutsenva 3 octobre 2011 15:47

                                    @ paul

                                    Vous dites :
                                    "Des solutions de coopérations européennes sont possibles, surtout pour obtenir la justice sociale qui fait défaut par le jeu du dumping."

                                    Ah oui ? Dans ce cas, allez convaincre les pays de l’est d’augmenter leurs salaires et leurs charges sociales, juste pour rendre les entreprises françaises plus compétitives et ainsi relancer l’emploi en France.

                                    Et dès que vous avez obtenu leur accord, revenez sur cette page nous avertir de la bonne nouvelle (bonne pour nous mais pas pour eux...) !


                                  • gorgonzola 3 octobre 2011 17:06

                                    Des solutions de coopérations oui (et pas qu’avec l’Europe), une intégration supranationale non ! Ohé la France est en danger, elle risque de se diluer pour de bon dans la « construction européenne » (le fédéralisme européen est plus que jamais dans la bouche des européistes) et les français de voir s’envoler avec elle tout espoir qu’ils auraient à retrouver un jour la possibilité de peser sur les choix politiques qui les concernent. Nous devons faire bloc, comme en 2005 qu’importe le clivage. Remettre de l’ordre dans les priorités : rétablir d’abord et avant tout la démocratie avant de nous diviser sur ce que nous voudrions pour la France, c’est faire passer la sagesse et l’intérêt de tous avant l’intérêt des partis et de l’oligarchie.


                                  • babaro babaro 3 octobre 2011 15:19

                                    Superbe article et démonstration imparable.

                                    Je constate avec cet article que vous rajoutez par votre vision économique, une pierre à l’édifice de votre stature présidentielle.

                                    Toutefois, on peut en être désolé, mais pour le grand public vous n’existez pas ! Alors que faire pour « renverser la vapeur ». Avez-vous une botte secrète ?.

                                    Ne serait-il pas nécessaire voire vital de vous rapprocher de certains « leaders » rejoignant les mêmes thèses que vous en matière Européenne ?

                                    Avez-vous peur de disparaître au contact de formations plus importante ?
                                    Ne pensez-vous pas au contraire, que la force de vos convictions, la justesse de vos analyses et votre personnalité vous placeraient naturellement et immanquablement au sommet.

                                    Il faut tenter le pari car il n’y a plus beaucoup de temps me semble-t-il avant une intégration plus poussée dans la mondialisation qui s’avérerait dès lors irréversible si les frontières disparaissaient.

                                    Merci encore, félicitation pour votre formidable et courageux combat.


                                    • Augustule Augustule 3 octobre 2011 15:25

                                      Toutefois, on peut en être désolé, mais pour le grand public vous n’existez pas ! Alors que faire pour « renverser la vapeur ». Avez-vous une botte secrète ?.

                                      Ça semble bouger un peu de ce côté, François Asselineau a été invité par Nicolas Doze sur BFM TV il y a quelques jours.

                                      http://www.dailymotion.com/video/xl4vmd_francois-asselineau-invite-de-nicolas-doze-sur-bfm-business_news


                                    • gorgonzola 3 octobre 2011 17:14

                                      ...BFM Business plus précisément... on est loin de la couverture dont bénéficie les partis institutionnalisés. C’est aussi ça le deux poids, deux mesures du bipartisme à la française.


                                    • Croa Croa 3 octobre 2011 19:04

                                      Tout à fait Augustule,

                                      Tous ces candidats dit « émergeants » n’émergeront jamais car l’oligarchie tient bien les massmédias. C’est tout de même bien qu’ils soient là, présents sur Internet, on ne sait jamais...


                                    • Augustule Augustule 3 octobre 2011 15:21

                                      Un article bien documenté comme on les aime !

                                      C’était un des derniers chiffons agités par les pro-européens pour nous vanter la réussite de l’intégration européenne, et il vient de s’envoler, tant mieux !

                                      Une mention spéciale à cette superbe image de propagande qu’est la photo de l’Airbus A380 ou il est écrit « L’Europe c’est ça ! Vous en voulez encore plus ? VOTEZ OUI ! »


                                      • morice morice 3 octobre 2011 15:34

                                        keskiferait pas pour voler gratos, Asselineau ! a VOTRE avis, qui empoche les plus gros BENEFS ?

                                        les firmes françaises, étranglées par leur euro faible que lorsqu’elles ont signé leur contrat ou BOEING qui a pris au moins offrant pour faire baisser ses coûts mais maintenir ses bénéfs ?

                                        Franchement, qu’il ne se lance pas dans l’économie le gugusse !!!!

                                        • aveclotanvatoutsenva 3 octobre 2011 15:52

                                          @ morice :

                                          Vous devriez laisser vos coordonnées, des fois qu’Asselineau voudrait prendre des cours d’économie avec vous, au bistrot du coin...


                                        • De la hauteur 3 octobre 2011 15:54

                                          Qu’il est beau se troll, dès qui sort de ses articles à rallonges.
                                          Une anthologie du savoir faire à lui tous seul.


                                        • babaro babaro 3 octobre 2011 16:06

                                          @Morice

                                          complètement débile et hors-sujet.

                                          F.Asselineau, par cet article, ne nous incite pas à chosir ou favoriser une compagnie plutôt qu’une autre mais il révèle l’imposture de la propagande Européenne et nous le démontre, preuves à l’appui.

                                          Mettez un peu d’ordre dans vos pensées et arrêtez ces jugements à « l’emporte-pièce ».

                                           


                                        • morice morice 3 octobre 2011 15:35

                                          On attendra qu’il s’écrase au premier orage venu, hein, pour en reparler...


                                          le tout fibre c’est bien joli ; mais en cas d’accident on ne retrouvera rien.... 

                                          • Croa Croa 3 octobre 2011 19:15

                                            FAUX, une structure en stratifié fait moins de morceaux en cas de choc violent. Elle s’écrase plutôt, ce de manière spécifique : délaminages. Pareil en cas d’explosion : s’ouvre au lieu de s’éparpiller.


                                          • babaro babaro 3 octobre 2011 15:51

                                            @Augustule

                                            merci pour le lien

                                            ça frémit un peu en effet et ce Nicolas Doze m’avait déjà paru étonnement indépendant dans ses analyses.

                                            Mais combien de journaliste comme celui-là dans la presse Main-steam ? Je crains hélas que ce soit la seule tribune accordée à Monsieur Asselineau, à moins d’une véritable révolution dans notre PAF. On peut toujours espérer...


                                            • De la hauteur 3 octobre 2011 15:53


                                              Qu’il est beau se troll, dès qui sort de ses articles à rallonges.
                                              Une anthologie du savoir faire à lui tous seul.


                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 octobre 2011 16:57

                                                Prendre un exemple, Boing, pour flinguer l’euro est pour le moins sophistique. Reste à nous expliquer pour quoi et en quoi le commerce extérieur allemand se porte bien, au contraire de celui de la France, malgré ou à cause de l’Euro et à nous expliquer en quoi la crise de la dette souveraine grecque (espagnole, italienne etc..) peut favoriser la baisse de l’euro et donc réduire les dangers d’un Euro trop « fort » (par rapport au dollar ?) selon vous.


                                                Une remarque de fond : vous semblez approuver la mondialisation industrielle et vouloir revenir à une monnaie nationale en croyant naïvement que sa valeur sur le marché mondial industriel, sans frontières ni protectionnisme, dépendrait de la souveraineté des états. Ce qui me parait tout a à fait contradictoire...Si cela ne l’est pas à vos yeux , expliquez nous en quoi !



                                                • David Chesnel David Chesnel 3 octobre 2011 21:48

                                                  @ Sylvain Reboul

                                                  Il semblerait que vous n’ayez pas pleinement saisi le but de l’article.

                                                  Pour « flinguer l’Euro » M. Asselineau a une conférence spécialement prévue à cet effet (et qui, accessoirement, explique également pourquoi le commerce extérieur Allemand est florissant en comparaison de celui de la France) : http://www.dailymotion.com/video/xkoz3f_faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-l-euro_news

                                                  Si l’industrie Allemande est structurellement plus efficace que l’industrie Française c’est bien probablement parce que les Français sont Français et les Allemands des Allemands. Je vous accorde volontiers que l’Euro n’est en rien responsable de cela. Mais c’est bien parceque les Allemands sont des Allemands qu’un Euro fort (comme en son temps un Mark fort) ne les pénalisent nullement contrairement aux autres pays de la zone Euro.
                                                  En outre, si le commerce extérieur Allemand semble indiquer une saine économie pour ce pays je vous renverrez au proverbe utilisé outre-Rhin :Le Diable réside dans les détails !
                                                  Selon moi (désolé, je vous prie de vous en contenter), la crise des dettes souveraines ne va pas simplement favoriser la baisse de l’Euro mais entraîner sa chute pur et simple.

                                                  Pour le fond, je vous suggère les nombreuses conférences de M. Asselineau, le site de l’Union Populaire Républicaine, et les articles postés sur Agoravox.
                                                  Je vous met au défis d’y déceler la moindre contradiction !


                                                • David Chesnel David Chesnel 3 octobre 2011 22:12


                                                  @ Par kronfi

                                                  Vous semblez, vous aussi, ne pas avoir compris le sens et la teneur de cet

                                                  article.
                                                  Où voyez vous que l’auteur nous vend une Europe industrielle fausse ? C’est, au pire, un mensonge ou, au mieux, une vaste blague !


                                                • paul 3 octobre 2011 17:41

                                                  @ aveclo.

                                                  La question du dumping qui provoque les bas salaires, la désindustrialisation et le chômage, ne concerne pas que les pays de l’Est, mais aussi tous les pays émergents à faibles charges salariales et faibles droits sociaux, la Chine en particulier vu sa population .

                                                  On peut être d’accord sur un point, c’est que la construction européenne n’ est qu’un château de sable, les eurocrates faisant semblant de croire qu’une harmonisation fiscale et sociale peut se faire « naturellement » par le libre jeu du marché .

                                                  Je n’ai pas lu dans le programme de l’auteur quelque chose qui fasse clairement référence à la démondialisation, avec en particulier la relocalisation de toutes les productions qui nous échappent aujourdh’ui .Et là, il faut bien parler de protectionnisme envers les importations qui n’intègrent pas les mêmes coûts sociaux de la production, d’où une concurrence faussée .
                                                  Ces réajustements fondamentaux ne pourront se faire que par paliers, sauf à quitter le bateau précipitamment dans des canots de sauvetage percés .

                                                  Je n’ai pas lu non plus si le service de la dette, 50 milliards par an, doit être payée aux banksters, et si oui, à quel taux , surtout si l’on quitte l’Europe .

                                                  En résumé, les avantages du commerce transnational que développe l’article, comme des échanges qui seraient équilibrés entre pays, fait l’impasse sur les dérèglements actuels de l’économie mondialisée .Le dumping avec les pays de l’Est n’est qu’une partie de ce problème.


                                                  • Artzamendi Artzamendi 3 octobre 2011 20:16

                                                    « Je n’ai pas lu dans le programme de l’auteur quelque chose qui fasse clairement référence à la démondialisation »

                                                    Les points 3 et 4 me paraissent pourtant explicites :

                                                    "3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux,

                                                    4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours",


                                                  • Thucydide Thucydide 3 octobre 2011 18:04

                                                    Mr Asselineau,

                                                    Vous me rappelez les oui-ouistes chargés de faire systématiquement dévier des débats sur le projet de Traité Constitutionnel Européen...

                                                    Vous êtes un imprécateur, sans doute envoyé au front des présidentielles uniquement pour y répandre désordre, nuit, et brouillard.

                                                    La dernière fois, vous vous attaquiez à Mélenchon, aujourd’hui à l’Europe et demain ?

                                                    Dans votre démarche, une chose me rassure : rien n’est gagné pour votre camp, bien au contraire, et vous me confirmez dans ma détermination.

                                                    Par contre, ce qui me choque c’est la façon dont vous abusez sans vergogne de ceux qui consentent à devenir vos groupies et donnent de leurs personnes, de leur temps, de leurs deniers... pour une candidature fantôme qui aboutira au mieux à une obscure sinécure bien à l’abri des lambris de la République.
                                                    Vous connaissez bien, je crois : vous avez passé des années à consciencieusement n’y rien faire de signifiant, auprès de figures emblématique de tout ce qui est détestable en politique.


                                                    • Heru Heru 3 octobre 2011 18:20

                                                      « La dernière fois, vous vous attaquiez à Mélenchon, aujourd’hui à l’Europe et demain ? »

                                                      Mais, à se fendre la poire, aujourd’hui à l’Europe, vous dites...

                                                      Vous vous décrédibilisez totalement smiley


                                                    • Aureus 3 octobre 2011 18:30

                                                      M. Thucydide

                                                      Heureusement qu’internet assure l’anonymat car votre ignorance crasse devrait vous couvrir de honte.

                                                      Avant de vous lancer dans une diatribe infondée et des affirmations péremptoires, je vous suggère de vous renseigner sur le parcours de F. Asselineau.

                                                      Vous pourriez être surpris par la constance des analyses sur lesquelles l’UPR s’est fondée. Contrairement à ce que vous écrivez, s’il existe bien un homme politique en France qui ne soit pas une girouette, c’est bel et bien F. Asselineau.


                                                    • Aureus 3 octobre 2011 18:35

                                                      Les lecteurs remarqueront également, qu’une fois de plus, un article de M. Asselineau est attaqué -avec des des arguments erronés qui plus est- sur des sujets périphériques.

                                                      Le débat de fonds est soigneusement mis de côté car le « contradicteur » manque cruellement de cartouches.


                                                    • ffi ffi 3 octobre 2011 18:52

                                                      Ceci dit thucydide, comme Mélenchon a le droit de changer d’avis (il crut que le traité de Maastricht était un bienfait pour la France), autant Asselineau a le même (il ne crut pas en le traité de Maastricht, mais chercha alliance vers Pasqua/Seguin pour le combattre).

                                                      Chacun a sa petite évolution. Cela prouve que les gens pensent.

                                                      Cependant, ce que l’on peut regretter en effet, c’est ce piège des élections Républicaines, où, pour briguer l’investiture, il s’agit de se montrer, de se faire plus brillant qu’autrui. Sur ce point, peut-être que Mr Asselineau tend à faire quelques erreurs et à trop enfoncer ses concurrents tout azimut.

                                                      Cela dit, Mr Asselineau, a une bonne vision : logiquement, pour rétablir la situation, puisque ce système est verrouillé institutionnellement par tous les traités successifs, la seule solution sure est de brandir l’article 50 du traité constitutionnel puis quitter l’UE.

                                                      Cette opération de sortie de l’UE est le travail à plein temps d’une législature. C’est-à-dire, 5 années sans prétendre révolutionner l’école, ni révolutionner l’économie, ni révolutionner je ne sais quoi d’autre : juste rétablir la souveraineté pour que les élections en France aient à nouveau un sens...

                                                      Donc mieux vaut montrer les incohérences programmatiques des partis adverses plutôt que s’en prendre nommément à leurs leaders.


                                                    • Hélène 5 octobre 2011 19:41

                                                      à Thucydide,

                                                      A mon avis si vous parlez de désordre, de nuit et de brouillard, c’est que vous avez de la peine, vous même, à y voir clair !
                                                      Quelle condescendance quand vous citez les « groupies » de François Asselineau, qui êtes-vous pour vous permettre de douter de notre libre-arbitre ?
                                                      Votre détermination vous honore, hélas, elle ressemble un peu trop à celles des moutons de Panurge...


                                                    • dawei dawei 3 octobre 2011 18:36

                                                      « et ainsi de porche en proche »
                                                      sympa le lapsus smiley)


                                                      • pastori 3 octobre 2011 19:13
                                                        tiens Morice a changé de pseudo et d’avatar pour écrire cet article. c’est pouratnt pas son genre !!! par contre il est toujours dans les avions.

                                                        Nos 7 remèdes prioritaires : d’asselineau (ou morice ?) bien sûr

                                                        1. la sortie urgente de l’euro, inflation, hausse des prix ! qui a les moyens ?
                                                        2. la réattribution à la Banque de France  ça donne à manger ? ça fait payer les riches ?
                                                        3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même.  fait pour le pen. ça donne du travail ? 
                                                        4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, ah la belle affaire !
                                                         5. la renationalisation de notre politique étrangère  bof, j’ai faim !
                                                        6. la sortie au plus vite de l’Union européenne  m’étonnerait ! 
                                                        7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. I enfin !! mais pour 2034 ?

                                                        voilà. la droite c’est ça . on en bouffe depuis 30 ans, on en crève et on a même le toupet de vouloir nous en resservir !! sous d’autres habillages.

                                                        les prix montent, les gens n’ont plus de boulot, ceux qui en ont ne peuvent plus payer les loyers, (les autres alors...) l’essence ne baisse plus, la santé hors de prix.....

                                                         et sur priorités, aucune d’ordre sociale !!

                                                        heureusement que nous n’avons aucun risque de voir ce néo libéralisme au pouvoir !

                                                        l’heure est au changement ! brutal ! d’ampleur ! sismique ! pas aux replâtrages qui continuerons à appauvrir les pauvres et enrichir les riches.
                                                        du concret, du palpable, et vite, vite !!

                                                        mais jamais la droite n’abandonnera ses « fondamentaux », même quand elle fait semblant !

                                                        • Lucho 3 octobre 2011 19:32

                                                          Il y a 55% d’adhérents de gauche à l’UPR, ne vous en déplaise. La relance des services publics ce n’est pas social peut être ? Mais bon vous pouvez toujours voter pour le PS qui a plus privatisé que l’ensemble des partis de droite. Renseignez vous sur le personnage et ses analyses au lieu de dire des bêtises.


                                                        • babaro babaro 3 octobre 2011 19:40

                                                          @Pastori

                                                          Soupçonner de voir Morice derrière l’auteur, je n’y avais pas penser. Votre flair en la matière éclabousse la richesse de vos arguments.

                                                          Remontez les posts et vous verrez le vrai visage de Morice, en définitive pas si différent du votre.


                                                        • Kevorkian 3 octobre 2011 20:58

                                                          @pastori

                                                          Nos 7 remèdes prioritaires : d’asselineau (ou morice ?) bien sûr

                                                          1. la sortie urgente de l’euro, inflation, hausse des prix ! qui a les moyens ? 2. la réattribution à la Banque de France ça donne à manger ? ça fait payer les riches ? 3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même. fait pour le pen. ça donne du travail ? 4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, ah la belle affaire ! 5. la renationalisation de notre politique étrangère bof, j’ai faim ! 6. la sortie au plus vite de l’Union européenne m’étonnerait ! 7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. I enfin !! mais pour 2034 ?

                                                          voilà. la droite c’est ça . on en bouffe depuis 30 ans, on en crève et on a même le toupet de vouloir nous en resservir !! sous d’autres habillages.

                                                          les prix montent, les gens n’ont plus de boulot, ceux qui en ont ne peuvent plus payer les loyers, (les autres alors...) l’essence ne baisse plus, la santé hors de prix.....

                                                          et sur 7 priorités, aucune d’ordre sociale !!

                                                          heureusement que nous n’avons aucun risque de voir ce néo libéralisme au pouvoir !

                                                          l’heure est au changement ! brutal ! d’ampleur ! sismique ! pas aux replâtrages qui continuerons à appauvrir les pauvres et enrichir les riches. du concret, du palpable, et vite, vite !!

                                                          mais jamais la droite n’abandonnera ses « fondamentaux », même quand elle fait semblant !

                                                          Voilà, le gauchisme hystérique c’est ça, ça fait 30 ans qu’ils existent, ils ont même été au « pouvoir » et la France ne s’en est pas mieux portée, et on essaie de nous les refourguer en 2012 par le biais de l’alternance. Ils ont besoin qu’on leur prenne la main, qu’on leur explique en détails ce qu’il va se passer sur tout un quinquennat, ils ont besoin de lire des programmes interminables pour être rassurés, pour avoir au moins l’illusion que les candidats ont une vision, on sait jamais avec tout ça y’a une chance que 10% soient appliqués. Ils se shootent au clivage droite/gauche, ça les rend agressifs et aveuglés par leur haine revendiquée, ils semblent incapables de rester dans les limites acceptables d’un débat et de formuler calmement des interrogations.


                                                        • pastori 3 octobre 2011 21:21

                                                          ah ! encore un nouveau ! kervorkian ? bon d’accord ! le plan marketing fonctionne ? pas trop bien !! on a rarement insulté ses clients pour vendre !

                                                          faut changer de communiquants mes amis. tiens venez chez moi je vous ferai un bon prix smiley
                                                          même un berger a de bien meilleures méthodes.

                                                          vous êtes quoi dans la hiérarchie des délégués à Agoravox ? sous chef ? 

                                                          me voilà maintenant « gauchiste histérique,  ça me rend agressif et aveugle par la haine revendiquée,je semble incapable de rester dans les limites acceptables d’un débat et de formuler calmement des interrogations ».  rien que ça !! smiley

                                                          Mr asselineau, vu le niveau des arguments choc imparables présentés par vos délégués, je rends les armes, je suis convaincu ! comptez désormais sur ma voix qui vous est acquise ! smiley

                                                        • Kevorkian 3 octobre 2011 22:09

                                                          (Bon sang impossible de faire une bonne mise en page dans les forums AV chez moi) Je relis votre « prose » et je ne vois que points d’exclamation, de l’emporte-pièce « bof j’ai faim, m’étonnerait, pour 2034 ? »... oui de l’hystérie je réitère mais en même temps je vous sais coutumier de la chose. Et où voyez-vous du néo-libéralisme chez Asselineau, que pensez-vous de ses conférences ? Rien de bon à prendre ?


                                                        • Valery 3 octobre 2011 22:12

                                                          @ Pastori


                                                          Bonsoir Pastori !

                                                          Moi, je ne suis pas nouveau. Nous avons déjà eu l’occasion d’échanger sur AV auparavant.

                                                          Finalement... à part le néant de vos exclamations, de vos raccourcis et clichés, de vos affirmations péremptoires mais sans argumentation, de vos sarcasmes et de votre ironie, de vos phrases grandiloquentes sonnant creux, de votre mauvaise foi... Quels sont les arguments ou contre-arguments solides et étayés que vous avez à opposer à cet article et de façon plus large aux analyses et solutions proposées par l’UPR et François Asselineau ?

                                                          Vous me rappelez certains personnages des comédies de Molière, qui lors de discussions, faute d’arguments pertinents et ne sachant plus quoi dire, n’ont plus que comme seule arme de pousser des exclamations, plus fortes les unes que les autres, pour essayer de déstabiliser l’interlocuteur auprès de l’auditoire, tandis qu’ils se ridiculisent et discréditent eux-mêmes en agissant de la sorte.

                                                        • non667 9 octobre 2011 15:21

                                                          à kervokian
                                                          vous êtes nouveau ?
                                                          on ne répond pas à pastori  !

                                                          c’est bac - 5 qui déboule avec ses raisonnements de mat sup ( c’est maternelle supérieur ,4 ans qu’il y est resté !)

                                                          retourne dans ton bac à sable pasto !
                                                          jamais d’ aplomb toujours à coté de ses pompes , même quand il essai de faire l’érudit :
                                                          exp : il a reproché à un auteur un anglicisme « versus » alors que l’origine est latine ! smiley smiley smiley
                                                          pour lui 1+1=3 et il n’en démord pas ! buté en plus !


                                                        • pastori 3 octobre 2011 19:58

                                                           Mr Barbaro ? connais pas . on n’a pas été présenté ? nouveau sans doute ?

                                                           militant ? ça donne le droit aux insultes plus qu’aux arguments ? 

                                                          j’ai cité morice sur un seul point : les avions !!
                                                          sans lire le titre ni le contenu, la première vue des images j’ai pensé : Morice !

                                                          après j’ai lu.... smiley Morice en effet n’aurait écrit ça.

                                                          je ne sais comment est votre visage mon ami, ni qui vous envoie. mais rien ne vous autorise à parler du mien

                                                          et si ma situation est plus alarmante que la votre ( vous avez l’air peu pressé de voir changer la situation sociale, )  souffrez que et mon avis vaille le votre, chacun défend son estomac.

                                                          en tout cas pour écrire ça après mon post « Soupçonner de voir Morice derrière l’auteur, je n’y avais pas penser ». , d’abord c’est que vous n’avez rien compris, donc en matière de flair.. smiley

                                                          ça se comprend vous êtes tout nouveau sur AV ? deux mois ? 

                                                          dans 4 ans mon ami vous commencerez sans doute à en apprécier les arcanes. pour le moment vous êtes un piètre militant avec de tels arguments.

                                                          • babaro babaro 3 octobre 2011 20:46

                                                            @Pastori

                                                            allons, allons , calmez-vous, je reconnais que je vous ai un peu agressé et n’ai pas saisi toutes les subtilités de votre message.

                                                            Mais vous aussi ne faites pas dans la dentelle. Vous tranchez dans le vif.

                                                            Vous présentez les 7 remèdes prioritaires (que vous épinglez au passage avec vos moqueries, seul vous seriez autorisé à en faire ?), en concluant : la droite c’est ça, pas de programme social, etc.....

                                                            Alors je ne suis inféodé à aucun parti, je partagerai plutôt votre opinion sur les méfaits du libéralisme économique, mais puis-je vous faire remarquer qu’il s’agit des 7 remèdes prioritaires. Ce qui sous entend que d’autres remèdes sont prévus.

                                                            D’autant que la sortie de l’Europe est la clé pour retrouver une véritable indépendance économique moins sensible au loi du marché.
                                                            Mettre le social avant tout, c’est mettre « la charrue avant les bœufs » et aggraver notre situation avant de l’assainir. Comment voulez-vous clairement établir une vrai justice sociale si vous continuez à jouer dans le monde de l’hyper spéculation et acceptez les chaines européennes qui nous entravent ?


                                                          • babaro babaro 3 octobre 2011 21:00

                                                            @Pastori

                                                            je reviens vers vous car je ne veux pas que vous croyez que je vous ai insulté.

                                                            L’allusion ou la comparaison au visage de Morice n’était pas dans son avatar smiley mais dans ce que je voyais dans vos propos.

                                                            Cela dit j’ai relu attentivement votre post et je vous accorde qu’une vrai mesure sociale aurait été la bienvenue.


                                                          • pastori 3 octobre 2011 21:36

                                                            sûr que s’il n’est question dans aucune des « priorités » de prendre l’argent là où il est, de poursuivre et punir les commerçants et autres libéraux qui par millions vident nos portefeuilles et fraudent le fisc tout en vendant du chinois au prix fort, 


                                                            on ne pourra pas faire du social et continuer à arroser de gros chèques bétencourt et consorts, épuiser le portefeuille des travailleurs en faisant que le carburant ne baisse jamais sans que total paie un sou d’impôts....ETC ETC.......

                                                            vos fondamentaux ne sont pas les miens, vos priorités non plus. j’aurais pourtant aimé car cela voudrait dire que je suis riche.

                                                            veuillez croire, cher monsieur, à mes sentiments les meilleurs.


                                                          • babaro babaro 3 octobre 2011 23:30

                                                            @Pastori

                                                            Votre vision du peuple me semble un peu réduite. J’espère que vous ne voyez pas les petits commerçants, artisans, agriculteurs et autres indépendants comme des exploiteurs parce qu’alors là vous vous trompez carrément de cible. Ce sont eux qui font vivre la grande masse de nos concitoyens.
                                                            Désignés plutôt les grands trust, les multinationales, les banques, assurances, les tradders et leur marché falsifié, tous ceux qui se gavent sur la richesse Nationale et n’en reversent pas un clou. Ces inutiles du showbiz, ces « vedettes » du ballon rond, ces tissus associatifs autoproclamés pour les droits X ou Y et largement subventionnés.

                                                            Là vous aurez mis le doigt sur le vrai fléau, celui qui empêche par sa captation éhonté, le vrai partage des richesses.


                                                          • gorgonzola 4 octobre 2011 22:42

                                                            « Cela dit j’ai relu attentivement votre post et je vous accorde qu’une vrai mesure sociale aurait été la bienvenue. »

                                                            7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux : Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

                                                            C’est une mesure simple qui a fait ses preuves. Étant donné la réduction progressive du budget alloué, y compris par la gauche, pour cause d’endettement (voir le point n°2 du programme à ce sujet) ce ne sera pas du luxe...

                                                            D’autres mesures devraient se trouver dans le programme de campagne pour 2012 qui sera révélé lors de son lancement officiel.


                                                          • pastori 3 octobre 2011 20:09

                                                            Mr lucho ? encore un nouveau sans doute ? bienvenue ! c’est une invasion ?


                                                            je dis des bêtises ! soit. smiley mais on va écouter votre expertise ! 

                                                             dites moi donc, mon ami, dans les six mois qui suivent l’avènement de ce nouveau messie, avec ces 7 PRIORITES :
                                                            (une priorité, c’est urgent et vital) qu’est ce qui va changer concrètement dans ma vie et mon portefeuille ? 

                                                            les prix des denrées de premières nécessité vont baisser ? ou êtres bloquées ? les mares des randes surfaces aussi ? le prix des loyers vont être bloqués ? les niches fiscales suppriumées et mes impôts baisser ?.....

                                                            je vous écoute cher ami ! faites tout pour que devienne adepte de votre mentor.


                                                            • pastori 3 octobre 2011 20:17
                                                              prose @lucho, tout aussi nouveau ici que ses collègues  grands stratèges en communication :

                                                              Heureusement qu’internet assure l’anonymat car votre ignorance crasse devrait vous couvrir de honte."

                                                              moi , je serais asselineau, je n’aimerais pas avoir des militants capables de dire ça à un détracteur. c’est le meilleur moyen de le convaincre !! smiley

                                                              encore un qui va se faire gronder par le guide ! smiley

                                                              mais patience. si tous ces nouveaux sont encore là sur AV après les présidentielles, avec le temps, ils apprendrons la courtoisie, le respect de l’avis d’autrui, l’usage de l’argumentation dans la controverse. ça s’apprend.

                                                              • Lucho 3 octobre 2011 23:35

                                                                @ Pastori : Il n’y a pas de guide, et on n’a pas tous beaucoup de temps à perdre avec un type qui pollue systématiquement les espaces commentaires.


                                                              • zany 3 octobre 2011 20:29

                                                                Monsieur asselineau, j’attends avec impatience votre programme détaillé...

                                                                Ayant regarder de prés ceux du FdG, DLR ect.....

                                                                Le seul qui est correcte est celui du fn à mes yeux (en terme de programme)

                                                                Sachez toutefois que si révolution il y a, je vous verrais bien comme Ministre des Finances (vous remarquerez les majuscules).

                                                                Je tenterais de voir à travers votre programme si oui ou non vous êtes fiable (en tant que souverainiste) tachez d’être précis (comme le FdG l’est dans ses propositions, qui ne sont pas toutes mauvaise tous du moins)


                                                                • pastori 3 octobre 2011 20:45

                                                                  Le seul qui est correcte est celui du fn à mes yeux (en terme de programme)


                                                                  pourquoi ? en quoi ? pour quelles catégories ? ça dépend où on se place !

                                                                  exemple : pour les riches, sakosy a été un excellent président ! smiley

                                                                  des détails concrets svp. ; rien que des mots, ça ne fait pas avancer le schmilblick !
                                                                   juste quelques exemples concrets : 
                                                                  dès juin 2012, qu’est ce qui change pour moi, dans mon assiette ? concrètement ?

                                                                  si c’est « on verra plus tard », alors gardez vos programmes, moi pressé !.

                                                                  • David Chesnel David Chesnel 3 octobre 2011 23:08

                                                                    @ pastori

                                                                    Bonsoir pastori, comment allez vous ?
                                                                    Je me permet de poser cette question car si vous en êtes réduits à attendre Juin 2012 pour que quelque chose change dans votre assiette je ne vois que quelques sectes et autres groupuscules utopistes millénaristes vers lesquels vous pourriez vous orienter.

                                                                    Dans le cas contraire, vous, que faites vous, concrètement, en ce moment pour remédier au problèmes qui vous touchent le plus ?


                                                                  • pastori 3 octobre 2011 23:32
                                                                    moi je ne suis que berger, du niveau de mes bêtes ! je ne suis pas candidat .

                                                                    je ne fait rien cher monsieur, j’attends patiemment l’avènement de votre secte, 
                                                                     groupuscule utopiste , comme vous me le conseillez pour atteindre le nirvana. mais je demande quelques garanties, ayant été souvent pris pour une bille.

                                                                     puisque vous, semble t-il, vous pouvez quelque chose tout de suite, (comme moi qui attend bêtement l’avènement dans 5 mois d’un autre régime, une autre planète non capitaliste.),  en attendant quelques jours sans doute, pour que vous me disiez « ça y est ! » concrètement, en ce moment pour remédier au problèmes qui me touchent le plus, que puis je faire ?

                                                                     je ne vois pas mille solutions sauf celles que suggèrent vos propos : 
                                                                    - soit soudoyer brutalement mon pompiste pour qu’il baisse le prix du sans plomb, ? 
                                                                    - soit braquer mon cafetier pour qu’il mette le café à 80 cms, ?
                                                                    -soit obliger mon resto à me nourrir à un prix raisonnable ?
                                                                    -soit casser la figure du banquier qui non seulement joue au casino avec mon argent, mais me taxe tous les jours un peu plus, ?
                                                                    -soit ne plus payer mon loyer et chasser l’huissier au fusil ?
                                                                    -brutaliser auchan pour qu’il arrête de m’escroquer.....

                                                                    vos solutions me mènent droit à fresnes ! smiley je vais donc prendre un peu de temps.

                                                                    mais vous Mr chesnel  que faites vous, concrètement, en ce moment pour remédier au problèmes qui vous touchent le plus ?

                                                                    que faites vous, concrètement, à part avec votre meute d’insulter tous ceux qui ne veulent plus de gens de droite de quelque sorte qu’ils soient , vu le prix payé à ce jour à cause de leurs suppôts divers et variés promettant la lune ?


                                                                    • ChatquiChouine ChatquiChouine 4 octobre 2011 00:05

                                                                      « moi je ne suis que berger, du niveau de mes bêtes ! je ne suis pas candidat »

                                                                      Vous, peut-être pas, mais peut-être que vos bêtes le sont, elles.

                                                                      Faites comme Dieudonné, votez biquette !

                                                                      PS : Vous voyez Pastori, moi aussi je sais faire des commentaires complètements inutiles. smiley


                                                                    • ffi ffi 4 octobre 2011 01:45

                                                                      Savez-vous, Mr Pastori, l’organisation que souhaite remettre en place Asselineau est très bonne :
                                                                      c’est celle qui a permis d’amener l’électricité partout, d’apporter l’eau dans chaque foyer, de construire des infrastructures de soin digne de ce nom, ...etc

                                                                      J’aimerais vous voir sans électricité, ni eau, ni la possibilité de vous soigner...

                                                                      Quant à relancer l’économie, autant le faire sans payer d’intérêt aux banquiers privés...


                                                                    • Unjean 4 octobre 2011 00:17

                                                                      mais non pas du tout monsieur Pastori, vous êtes complètement à côté !

                                                                      Selon vous l’ump a envoyé un agent pour affaiblir là gauche, avec un programme de droite...selon vous.

                                                                      Monsieur l’upr n’a pas d’étiquette, c’est le partie de là liberté, comme ceux en leurs temps qu’on a ensuite assassiner sauvagement tel coluche, mara en sont temps.

                                                                       il y a toujours eu chez nous du coeur, que se soit mère thérèsa ou tout les français, qui donner pour le cancer ou pour les oferlins, oui c’est sa là France c’est connu, un humanisme qui fut exporté dans le monde entier, notre pays est bien unique dans ce cas, réfléchissez constatez.
                                                                       Mr Asselineau est un passionné d’histoire de France et il croit en notre nation a notre peuple unie par là morale ancestrale, ne serait ce que pour cette raison,
                                                                      Regardez les articles de monsieur asselineau les 1er sur agora, dite moi ce que vous voyez.

                                                                      C’est juste un grand défenseur de nos valeurs, tout ce qu’il y a de plus humain, c’est notre histoire authentique, même les enfants d’immigrés la dernières grande vague, qui ont compris là vrai france celle que Mr Asselineau m’a rapeler réexpliquer, a tous, notre fondement est inaliénable, ces enfants d’imigré qui ont grandi, là france il l’a nique pas(ou plus), il lui fait l’amour.
                                                                      les politiciens professionnels là, ceux qui pase tous les jours a là télé, des collabos des vendu, oui mélenchon c’est un grand focul mais gentil comparé au reste...

                                                                      enfin bref....


                                                                      • Aureus 4 octobre 2011 02:56

                                                                        Oh Pastori !

                                                                        Les hommes en blanc t’ont laissé sortir, finalement ?


                                                                        • Aureus 4 octobre 2011 03:07

                                                                          Tss tss c’est pas bien. T’as pas lu la charte de l’UPR alors tu recommences à dire des énormités sur ce parti. Sacré flemmard. Tu dois avoir du temps en gardant tes moutons, pourtant.


                                                                          • babaro babaro 4 octobre 2011 03:35

                                                                            J’aime bien Pastori

                                                                            Il parle avec son coeur. Même si sa colère n’est pas forcément dirigée vers les bonnes cibles, on la comprend. Car une grande partie du peuple auquel il fait référence est exsangue et déboussolé. Et l’urgence de son point de vue est d’abord sociale . Dommage qu’il ne voit pas que tout se tient et que les réformes vitales que prônent monsieur Asselineau permettrons dès lors de s’occuper de justice sociale. Il est inutile et un peu cruel de le brocarder. J’en fais moi-même mon mea-culpa.


                                                                          • pastori 4 octobre 2011 09:56

                                                                            en tout cas aucun ne répond aux vrais questions. blabla , sloans et généralités mais du concret que dalle !!


                                                                            pourquoi devrait-on croire plus ce candidat que sarkosy, qui en a entraîné en 2007 des
                                                                            tas de cocus potentiels. on leur disait déjà sur AV, ils répondaient comme vous ! 
                                                                            on a vu.
                                                                            c’était la droite, tout était possible pour bétencourt !

                                                                            on croirait aussi un fil du FN. mêmes principes , mêmes méthodes, le slogans, l’invective. vous ressemblez à des mouches attirées par le lumignon et qui vont se brûler.

                                                                            le meilleur homme de droite ne proposera jamais que les valeurs égoïstes de droite car il n’est pas seul mais baigne dans un système qu’il ne combat pas. il se contente de le biaiser.

                                                                            tous ces grands savants qui proposent tout et rien, sans se rendre compte que les choses ont atteint un seuil critique au niveau mondial : 

                                                                            seuls deux choix possibles, et en URGENT :

                                                                            ce sont :
                                                                            - soit les valeurs de droite, avec le cortège de quelques  fortunes scandaleuses et de misère pour le plus grand nombre,
                                                                            - soit les valeurs du christianisme, de partage, de solidarité, d’humanisme.

                                                                            Je ne croit plus à l’homme providentiel, le guide, de quel que bord qu’il soit. 
                                                                            le salut est dans le rassemblement de tous ceux qui partagent le même destin pour être plus forts.

                                                                            je vous ait accordé beaucoup de mon temps. 





                                                                            • ffi ffi 4 octobre 2011 13:26

                                                                              Personnellement je n’ai pas voté Sarkozy.

                                                                              Asselineau n’est pas un homme providentiel. Il dit la vérité sur ce point : pour cesser de payer une taxe aux banques privées à chaque intervention de l’état en faveur du bien commun, il n’y a guère qu’une solution dans les traités : l’Article 50 qui permet de quitter l’UE.

                                                                              Il me semble que Asselineau admet être plutôt de droite. Ce qu’il dit, c’est que le clivage droite/gauche a une pertinence, mais que l’UE impose peu ou prou la même politique quelque soit le gouvernement. Donc, dans un premier temps, il se propose d’unir les français de droite et de gauche pour entamer une législature dont l’objet unique sera de quitter l’UE.

                                                                              Enfin, votre alternative de choix au niveau des valeurs, droite ou christianisme, me semble mal conçu. En effet, généralement, le christianisme est classé à droite, voire à l’extrême-droite par certains... Mais c’est parce que l’église à condamner la doctrine communiste.

                                                                              En fait, il y a une certaine droite - libérale - pour laquelle la prospérité de la société repose sur le laisser-aller individuel aux vices (la concurrence des vices crée la richesse - Bernard de Mandeville qui a inspiré Adams Smith, lire Dany-Robert Dufour, le divin Marché). C’est la vision d’un homme dé-socialisé.

                                                                              A gauche, il y a l’excès inverse, la sur-socialisation, l’individu ne compte pas, seul le groupe compte.

                                                                              Pour paraphraser Louis XI, qui disait « ce qui a perdu les Romains, c’est qu’ils entendaient trop au bien particulier, et pas assez au bien commun », je ferais la même critique au libéralisme « ce qui a perdu les libéraux, c’est qu’ils entendaient trop au bien particulier, et pas assez au bien commun », puis je renverserais la critique pour le communisme « ce qui a perdu les Communistes, c’est qu’ils entendaient trop au bien commun et pas assez au bien particulier ».

                                                                              Au milieu de ses considérations excessives, il y a le christianisme, et sa notion de personne, où le bien particulier et le bien commun sont soigneusement pesés. Les personnes sont sociabilisés par l’appel à la vertu, mais individualisés par le droit d’avoir des biens particuliers.


                                                                            • Kevorkian 4 octobre 2011 13:40

                                                                              "Je ne croit plus à l’homme providentiel, le guide, de quel que bord qu’il soit. le salut est dans le rassemblement de tous ceux qui partagent le même destin pour être plus forts."

                                                                              Pourtant quelques messages plus haut vous prétendez être un « berger du niveau de mes bêtes » Passons sur cette énormité pour vous demander : comment faites-vous pour « rassembler » comme vous dites ? Il faut pas un projet commun, une même bannière, quelqu’un qui propose une voie à suivre ? Ou ça doit se faire tout seul, quand tout le monde aura pris conscience que ça va mal ? Le discours de l’UPR tranche nettement avec les autres partis, c’est ce qui emporte mon adhésion. Après libre à vous de ne pas y croire mais alors que proposez-vous, que comptez-vous faire ? A vous voir vilipender la droite sans arrêt, vous avez l’air de penser que la gauche serait plus légitime... pouvez-vous vous expliquer ? Asselineau est loin du type qui propose « tout et rien » puisque justement son pré-programme est très condensé dans le but de rester applicable, donc arrêtez la mauvaise foi ou renseignez-vous sur l’UPR au lieu de vous en tenir à la description d’Agoravox. Je réitère donc : qu’avez-vous vu de l’UPR ? Vous savez, il existe des gens sur Agoravox qui ne sont pas d’accord avec Asselineau mais qui lui formulent sereinement et sans marque de mépris. (je vous l’accorde ils sont rares !)


                                                                            • pastori 4 octobre 2011 16:29

                                                                              décidément on a du mal à faire comprendre le Français ! 

                                                                              qui parle d’église ? l’élise n’est pas chrétienne ! c’est pour ça qu’elle est de droite ! 
                                                                               le pape et ses cardinaux dans ses palais, ses dorures, ses dentelles, sa  politique...ses milliards a quelque chose à voir avec le Christ ? 

                                                                              les religieux et cathos qui obéissent à la parole du christ sont une minorité !


                                                                              je parle des valeurs du christianisme qui sont partage, solidarité, entraide, compassion... l’humain avant les possessions etc... pourtant moi je suis athée.

                                                                              je dis que les valeurs égoïstes de droite sont à l’opposé des valeurs enseignées par le Christ. qui était le premier communiste.

                                                                              la France est immensément riche, les les richesses sont produites par les gens qui travaillent, mais sont accaparées par une poignée de capitalistes de droite !! l’évangile il ne l’ont jamais lu !
                                                                              il suffirait de les partager équitablement ! les gens de droite ne seront jamais favorables à ça, y compris votre guide !

                                                                              elle est là la priorité des priorités !




                                                                            • Gphil Gphil 4 octobre 2011 11:21

                                                                              Excellent article, comme d’habitude... !!


                                                                              • De la hauteur 4 octobre 2011 13:58

                                                                                Monsieur Asselineau vous me faite pensé au Général de Gaulle qui pour stigmatisé le marché de duppe de l’Europe c’etait écrit Europe , Europe , Europe.
                                                                                J’approuve beaucoup vos articles sur la farce Européenne.
                                                                                Il y est vrais que c’est un véritable paries pour les prochaines élections.

                                                                                Je vous êtes pas encore entendue votre analyse sur l’énergie, et je suis très curieux de ce que vous pensez d’Areva, d’EDF, de Total, etc et de toutes ces nouvelles déconcertantes sur le drame de Fukushima qui pourrait très bien arriver en France.

                                                                                Je suis d’autant plus intéresse de votre réponse sachant en 1992 que vous avez soutenue sans réserve la firme Total sans doute pour le prestige et le rang de la France.

                                                                                <D’après un pacte signé en 1992 entre les principaux actionnaires, l’État gardera le contrôle de la société jusqu’en mars 2000 [16]. Au 30 mai 94 figuraient à son conseil d’administration au moins quatre membres (sur dix) dépendant directement du pouvoir : MM. Jean Peyrelevade (P-DG du Crédit lyonnais), Jean Syrota (P-DG de la Cogema), Olivier Appert et Jean-Claude Prével (tous deux nommés par décret le 15.12.92), tous liés au ministère de l’Industrie et du commerce extérieur. Quant aux autres, il est difficile d’établir avec certitude qu’ils aient un lien quelconque avec l’État.

                                                                                Le patronat français appelle à un "code de bonne conduite des affaires" pour moraliser les pratiques de nos entreprises. Qu’en est-il des relations vis-à-vis de sanglants dictateurs ? En clair, est-il éthique de faire affaires avec des tyrans ? Est-ce moins immoral de contribuer à de graves atteintes contre l’humanité que de verser ou de recevoir des pots-de-vin ?

                                                                                La France confirme sa présence dans ce pays pour d’évidentes raisons économiques, afin de s’enraciner durablement sur un continent perçu comme le pôle économique majeur du siècle prochain, en favorisant l’accroissement des parts de marché de nos entreprises. MM. Gatinol (spécialiste des questions d’énergie à l’Assemblée nationale et député de la Manche - département où se trouve La Hague et fief de la puissante Cogema) et Asselineau (conseiller au ministère de l’Industrie et du commerce extérieur) comptent parmi les plus farouches partisans du projet de Total en Birmanie. >

                                                                                article archivé sur le réseau Voltaire.

                                                                                http://www.voltairenet.org/Derriere-chaque-grande-fortune-se

                                                                                Ou en êtes vous par rapport à la réflexion sur l’énergie et vos liens avec ce milieux ?

                                                                                Veuillez m’excuser d’être hors propos, il me parais de plus en plus évident que si vous parler de stratégie industrielle en Europe, il est important aussi de clarifié une opacité qui est l’énergie et comment vous vous positionnez en ce qui concerne la France.

                                                                                Un article serait la bien venue, à défaut de me répondre personnellement.


                                                                                • karina 4 octobre 2011 18:40

                                                                                  La vérité ridiculise toujours la réthorique politique.

                                                                                  cet avion est magnifique, mais nous on s’en moque on a autolib !

                                                                                  • Blondin Blondin 4 octobre 2011 22:18
                                                                                    Il s’agit de mettre en lumière l’écart, entre le discours officiel qui promulgue l’Europe comme « moteur économique et social » tenu dans les médias de masse et par la classe politique, et la réalité des faits, la politique désastreuse que ses dirigeants imposent autant aux particuliers, citoyens de tous pays, qu’à ses entreprises. 

                                                                                    D’où le concours de pays extérieurs de la zone euro pour ce projet là en particulier, que l’auteur prend en exemple, parmi probablement beaucoup d’autres exemples possibles.

                                                                                    A priori, jusque là rien de difficile à comprendre... C’est une analyse apparemment objective, basée sur des données et des faits (vérifiables par démarche personnelle, sur wikipédia on apprend que « pratt & Whitney » ne font pas qu’équiper l’A380 mais tout une gamme d’avions Airbus, par exemple, entres autres démarches). Cette analyse devrait emmener différentes questions : 

                                                                                    - Pourquoi cet écart entre l’image et la réalité ?
                                                                                    - Qui a intérêt qu’un tel écart persiste dans nos esprits ?
                                                                                    - De quand date cette stratégie ?

                                                                                    Personnellement je me les pose. Je n’ai malheureusement pour l’instant, dans les commentaires, aucune information qui puisse contredire l’argumentaire de l’article.

                                                                                    Y aurait-il un « détracteur » qui puisse argumenter contre l’article et pas contre l’auteur ? Ou contre le parti dont il est président et fondateur ? Ou contre ses idées ? Ou contre son passé ? Ou contre toute autre chose de soit personnel soit imaginaire qui n’a aucun rapport avec le sujet ?

                                                                                    • Artzamendi Artzamendi 4 octobre 2011 22:32

                                                                                      Je crains fort que vous n’ayez aucune réponse de nature à combler votre attente...



                                                                                    • Le tocard 5 octobre 2011 00:40

                                                                                      article interessant, de toute facon airbus et boeing se fichent de faire travailler telle entreprise nationale , l important pour ces 2 groupes est l emulation de leur concurrence , qu ils restent les 2 geants qui raflent la grande majorité des contrats


                                                                                      • Artzamendi Artzamendi 5 octobre 2011 00:56

                                                                                        Certes, mais le coeur du sujet, c’est : pourquoi nous cite-t-on toujours Airbus comme une grande réussite de l’Europe et de l’Union européenne.

                                                                                        Là-dessus, l’article est clair :

                                                                                        C’EST JUSTE DE LA PROPAGANDE.


                                                                                      • loadmaster 5 octobre 2011 16:48

                                                                                        La nouvelle gamme de biréacteurs longs-courriers d’Airbus, A350 XWB, aux dimensions élargies par rapport à la version initiale du projet, entend concurrencer le 787 de l’américain Boeing, mais aussi la famille 777, un modèle plus grand.
                                                                                        Lancé en 2005 pour contrer le 787 de Boeing, l’A350 initial, un avion de 250 à 300 places dérivé de l’A330, a dû revenir sur la planche à dessin après avoir essuyé des critiques de clients, qui réclamaient un appareil plus grand et moins gourmand en carburant.

                                                                                        Celui là va nous faire un superbe Cargo !!

                                                                                        la bataille entre Airbus et Boeing est plus dans le panier de commande qu’ailleurs , même composants , même sous traitant !!

                                                                                        A noter quand même que nombre de cie ont choisies le 380 pour réduire leurs offres de deux vols jour à un seul , j’en veux pour exemple Emirates qui avait deux départ jour de CDG vers DXB en 777 200ER et n’a plus aujourd’hui qu’un seul et unique départ en 380  !


                                                                                        • alain_àààé 6 octobre 2011 09:27

                                                                                          L AUTEUR DE CET ARTICLE NE NOUS APPREND RIEN DE NOUVEAU SI C EST UN HAUT FONCTIONNAIRE QU IL PARLE DE SES SALAIRES QU IL TOUCHE ET AUSSI DES ACTIONS LEUR SONT ATTRIBUE C EST DU DENIS IL N EST JAMAIS PERDANT PUISQUE C EST L ETAT QUI PAYE S Y L ACTION DEVISE.
                                                                                          QUAND A SON PARTI IL NE M EST PAS CONNU OU SE SITUE DROITE GAUCHE ?
                                                                                          COMMENT EST IL FINANCER ?


                                                                                          • De la hauteur 6 octobre 2011 14:11

                                                                                            pour vous aidez Monsieur Asselineau en ce qui concerne l’énergie, car un avion à besoin d’énergie.
                                                                                            Donc pour vous aidez à clarifié un débat qui visiblement , vous ne voulez pas parler, je vous donne un lien intéressant.

                                                                                            Énergie Stratégie en faveur d’une énergie compétitive, durable et sûreRéduire la consommation d’énergie de 20 % d’ici à 2020 ?
                                                                                            Libre circulation de l’énergie ?Une énergie fiable et sûre à des prix abordables ?Mutation technologique ?

                                                                                            Faute de mutation technologique, l’UE ne réalisera pas les ambitions qu’elle s’est fixé pour 2050 en vue d’abaisser les émissions de carbone dans les secteurs de l’électricité et des transports. Le plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET) prévoit une stratégie à moyen terme applicable à tous les secteurs.

                                                                                            Il convient à cette fin d’accélérer les projets de développement et de démonstration des principales technologies suivantes :
                                                                                            - biocarburants de deuxième génération ;
                                                                                            - villes et réseaux intelligents ;
                                                                                            - capture et stockage du CO2 ;
                                                                                            - stockage de l’électricité et électromobilité ;
                                                                                            - énergie nucléaire de la prochaine génération ? ;
                                                                                            - utilisation de sources d’énergie renouvelables pour le chauffage et le refroidissement.
                                                                                            Les chercheurs et les entreprises de l’UE doivent redoubler d’efforts pour conserver leur position de leader mondial sur le marché en plein essor des technologies énergétiques, et intensifier leur coopération avec les pays tiers sur des technologies spécifiques.


                                                                                            Un partenariat stratégique fort ?
                                                                                            http://europa.eu/pol/ener/index_fr.htm

                                                                                            A défaut de vous demandez une réponse, je serrais enchanté d’entendre votre avis.

                                                                                            Je vous demande de m’ excusez d’être hors sujet, c’est une question que vous ne pouvez ignorer, surtout l’énergie nucléaire.


                                                                                            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 9 octobre 2011 10:36

                                                                                              La partie consacrée au Dreamliner est très intéressante, une bonne part de l’argumentaire aussi.


                                                                                              Mais tout cela pour nous vendre la soupe d’un microparti, franchement bof...

                                                                                              • fonzibrain fonzibrain 9 octobre 2011 12:45

                                                                                                si je vote , cesera pour asselineau, ces conférences sont géniales, il est carré, pas dogmatique et franc.


                                                                                                je suis sidéré par les attque violent et méchante à son encontre, cet homme connait le sujet et s’est grillépour avoir dit sa vérité.

                                                                                                donc du respect et même de l’admiration ( ce qui est plue rare chez moi)

                                                                                                Vive la France 
                                                                                                Vive la France libre

                                                                                                • Piero 9 octobre 2011 14:30

                                                                                                  Il me semble, que beaucoup ne voit pas comment les « lois/décrets français » sortent aujourd’hui, elles n’ont plus rien de françaises, à chaque nouvelle norme, nouveau décret, nouveau changement « légal »......on nous dit, selon la nouvelle directive européenne, combien de fois voyons-nous « directive européenne » et plus « selon la loi du..... », donc forcément vous demandez à Mr Asselineau qu’est ce qu’il propose pour la France, pour le moment un minimum, puisque l’Europe décide d’abord.

                                                                                                  Ensuite, on dit l’UPR de droite (ou gauche peu importe), je suis atterré ou alors on ne vit sans doute pas dans la même dimension, j’ai beau chercher je ne voit personne d’autre remettre en cause ou ne serait-ce douter sur le bienfait de l’Europe de notre pays et de nos intérêts nationaux.

                                                                                                  De plus, nous sommes tous au courant que la dette française fait suite (entre autre) à la loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France.....enfin quand je dis, tous au courant...... j’espère pour vous, de plus je cherche quelqu’un capable de me démontrer du bienfait de cette loi pour notre pays et surtout pour nous « petit gens », mais encore une fois je ne vois aucun parti majeur remettre en cause cette loi rémunératrice de notre grand système bancaire. A savoir, que cette loi a été renforcé par le traité de Maastrich (vous savez celui pour lequel nos parents (enfin pour ma génération) ont voté, et qu’on leur a promis croissance, travail, pouvoir d’achat...., en fait on privatise les profits pour socialiser les pertes, beau tableau pour notre futur proche.

                                                                                                  Bref, jusqu’à aujourd’hui, j’étais empêtré dans le paysage politique qui pour moi ne servait à rien, jusqu’à ce qu’enfin une personne sorte du lot, et n’est pas peur d’ouvrir les yeux et de parler ouvertement.....enfin pour ce qu’on lui laisse parler, c’est vrai que les médias doivent être « overbooké » d’invités pour ne pas laisser une petite place à Mr Asselineau.


                                                                                                  • Piero 9 octobre 2011 14:39

                                                                                                    * 2ème paragraphe : Je ne vois personne d’autre remettre en cause ou ne serait-ce douter sur le bienfait de l’Europe, pour notre pays et nos intérêts nationaux.

                                                                                                    P.S : Un vrai exercice que la rédaction.......chapeau à tous les rédacteurs d’articles smiley


                                                                                                  • non667 9 octobre 2011 15:43

                                                                                                    à monsieur asselineau qui daigne répondre aujourd’hui ?
                                                                                                    voila bientôt 40 ans que le fn est sur les positions que vous avez développées35 ans après ?
                                                                                                    que ne l’avez vous rejoint ?pourquoi le combattre comme votre principal ennemi ?
                                                                                                    je ne vois qu’une explication !
                                                                                                    vous êtes un diviseur des nationalistes , rabatteur au service du N.O.M. !


                                                                                                    • Homo Debilus 10 octobre 2011 07:53

                                                                                                      Désolé de vous déranger dans vos querelles politiciennes,

                                                                                                      Mais il faut être aveugle pour ne pas voir la source économique qu’est Airbus pour la ville de Toulouse.

                                                                                                      Sans airbus, cette ville tombe et deviendra un nouveau Béziers.

                                                                                                      Pas sûr que ce soit pan de l’Europe qui tombe, mais il faut de nombreuses briques pour faire un mur ...

                                                                                                      Les américains trouvent du boulot grâce aux avions européens ? Tant mieux non ?

                                                                                                      Quand à focaliser votre développement sur l’A380 et le Dream’ c’est une erreur patente.

                                                                                                      En quantité d’avions produits, l’A380 reste minime.

                                                                                                      Du coup accoler votre raisonnement politique à un raisonnement économique branlant, en sortant des phrases choc (L’A 380 EST D’ABORD UN AVION AMÉRICAIN - 35 %, moins de la moitié donc ... les 65% autre ?), sans comparer les quantités réélles, le nombres d’employés impliqués, aborder le vaste sujet de la sous traitance mais aussi sans souligner la complexité de la matière qu’est construire un avion (et non on ne peut peut-être pas trouver les fournisseurs uniquement en europe, non Malte ne deviendra pas du jour au lendemain une pointe en matière d’éléctronique embarquée, européanisme ou non) ;

                                                                                                      en gros, comme toute bonne analyse peser le pour et le contre ....

                                                                                                       pour moi cet article rentre DIRECT dans la case

                                                                                                      MANIPULATION PROPAGANDISTE PARTISANE.

                                                                                                      et donc du mensonge/hypocrisie etc

                                                                                                      Je remets pas en cause votre idée, mais un peu plus de sérieux, plus d’étayage serez de mise.

                                                                                                      Et si vous voulez réussir dans le monde politique de demain jouez l’honnêteté, un conseil.

                                                                                                      Bien à vous.


                                                                                                      • alain_àààé 6 novembre 2011 16:02

                                                                                                        je suis d accord avec l auteur et je vois qu il a fait les hautes études pour écrire si bien et surtout sur un sujet qui divise le peuple. j esperes que dans ses études il a pu étudié en autre la siderurgie francaise dont on connait le sort aujourdhui que celleci a beaucoup travaillé pour les americains et surtout pour ceux qui ne le s aurait pas avec l U R S S qui achetait de l acier a plein bateau et se n est pas le seul cas d école oui nous sommes dans la mondialisation il y a pour moi qui ai 65 ans que cela existe 40 ANS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès