• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’école buissonnière

L’école buissonnière

Il ne s’agit pas d’évoquer ceux qui désertent les bancs de l’école, mais plutôt de s’intéresser à une personnalité trouble du monde politique, un certain Patrick Buisson, qui, avant de devenir l’éminence grise de l’ex-président de la République en jouant les grandes oreilles, a eu un parcours édifiant.

C’est à Pauline de Préval, qui a travaillé sous sa houlette une quinzaine d’années, que nous devons d’avoir levé le voile sur le coté sombre du personnage, s’il faut en croire son récit publié dans les colonnes de l’hebdo « Le Point ».

Assurant qu’elle n’avait « ni rancœur, ni compte à régler  », elle évoque les écoutes clandestines réalisées par son ex-employeur aux dépens de Nicolas Sarközi en avançant une hypothèse, qu’elle emprunte à Georges Buisson, le fils d’icelui : « étant toujours un paria dans les milieux qu’il a fréquentés, cela pouvait lui permettre de se protéger en cas de problème, mais je n’ai aucune certitude ».

Elle dresse un tableau accablant de son ex « mentor » : « c’est un personnage capable de faire du mal, qui entend avoir une emprise forte sur les êtres, qu’il considère comme étant des prolongements de lui-même. Il peut se montrer totalitaire avec ses proches, comme dans ses idées  ». lien

Elle raconte aussi les difficultés qu’elle a eues pour s’arracher des griffes de ce personnage en fin de compte assez inquiétant.

Mais quel est le parcours de Patrick Buisson ?

Cet homme de 65 ans, directeur de la chaine « Histoire  » depuis 2007, et comme on sait éminence grise de l’ex-président de la république, était d’abord engagé à l’action française, élevé dans le culte de Charles Maurras et de l’anticommunisme. Il sera le vice président de la FNEF (fédération nationale des étudiants de France) qui va s’illustrer pendant les évènements de mai, en s’opposant aux contestataires.

Après avoir publié, avec Pascal Gauchon, « OAS, histoire de la résistance française en Algérie  », il va co-écrire avec Alain Renault, l’ancien secrétaire national du FN, un album photo à la gloire de Le Pen, avant de diriger de 1986 à 1987 le journal « Minute », bien connu pour ses opinions d’extrême-droite,(lien), et militer pour le rapprochement du FN et de la droite déclarant : « souvent, c’est une feuille de papier à cigarettes qui sépare les électeurs des uns ou des autres ».

 Plus tard, il dirigera la campagne de Philippe de Villiers pour les européennes de 1994, et permettra l’accord de cogestion que le FN avait négocié avec Jean-Claude Gaudin, après le succès du parti d’extrême-droite aux régionales de PACA (Provence Alpes Cote d’Azur), avant de devenir le conseiller spécial de Nicolas Sarközi en 2005, lequel lui attribuera le titre de « chevalier de la légion d’honneur » le 24 septembre 2007. lien

Cette évidente proximité de Buisson vis-à-vis du Front National est de nature à faire de l’ombre à ce parti lors des prochaines municipales, puisque ce parti se flatte depuis quelques temps d’avoir « les mains propres », loin des affaires qui agitent les autres partis.

Pourtant dans les colonnes de son journal « Minute », Buisson brossera en 1981 un tableau lyrique de l’ascension de Jean-Marie Le Pen, avec qui il va se lier, et devenir un véritable ami (lien), même si ce dernier s’en défend assurant «  il y a plus de 10 ans que je ne l’ai pas rencontré ». lien

Pourtant la manie d’enregistrer les conversations n’a pas commencé avec « l’ère Sarközi », puisque Buisson a été accusé le 6 mai 1987 d’avoir posé un micro espion dans le bureau du nouveau propriétaire du journal « Minute  », afin de rendre service à Le Pen. lien

Cet homme qui préfère l’ombre est donc aujourd’hui malgré lui mis en pleine lumière, grâce à la publication du « Canard Enchaîné » et du site Atlantico qui ont balancé une information de nature à faire tomber de sa chaise Jean-Pierre Raffarin : Buisson réalisait clandestinement des enregistrements des conversations qu’il avait entre autres avec Nicolas Sarközi. lien

Buisson, après avoir tenté de faire croire aux médias que ces enregistrements n’étaient pas clandestins, et qu’ils étaient seulement liés « au travail », a finalement, par la voix de son avocat, quitté cette ligne de défense, Sarközi n’étant absolument pas informé de ceux-ci. lien

Depuis la justice les a déclarés illicites, priant le site Atlantico de les retirer, mais une question se pose : si la justice finalement décidait de les réclamer, resteraient-ils illicites pour autant ?

Au delà du cafouillage du gouvernement sur le sujet, qui a permis aux intéressés d’agiter des écrans de fumée afin de ne plus se trouver au devant de la scène médiatique, ces enregistrements révélés sont en train de remettre en première ligne toutes les affaires qui ont défrayé pendant des années la sarkozie et qui pour l’instant n’avaient pu aboutir, freinées peut-être par une justice tenue à distance.

Depuis le 3 mars 2014, Eliane Houlette a été nommée procureur national financier, afin de lutter contre la corruption et l’évasion fiscale.

Elle a une vision de l’indépendance de la justice tranchée : « l’indépendance, ce n’est pas la liberté de faire n’importe quoi, c’est au contraire de se l’interdire (…) nous ne sommes pas là pour mener des croisades » (lien), mais l’hebdo « valeur actuelle » semble convaincu qu’elle est à l’origine des écoutes menées depuis quelques temps. lien

Va-t-elle utiliser les 280 heures d’enregistrements réalisés par Buisson (lien) pour mener de nouvelles investigations sur d’anciennes affaires : L’affaire des frégates pakistanaises, et l’affaire qui liait Sarközi et Kadhafi lors de la campagne présidentielle de 2012, ce dernier assurant avoir offert 50 millions à celui qu’il considérait comme son ami, afin de financer sa campagne présidentielle.

Mais la colère populaire libyenne a changé la donne, provoquant la déchéance du dictateur, et le retournement de veste de son ex-ami devenu le président de la France, lequel mènera la fronde qui provoquera sa fin. lien

C’est d’ailleurs ce qu’avait confirmé à l’époque Sylvio Berlusconi. lien

France 24 en a rajouté une couche en début d’année faisant entendre le dictateur libyen affirmer : « Sarközi a une déficience mentale…c’est grâce à moi qu’il est arrivé à la présidence. C’est nous qui lui avons fourni les fonds qui lui ont permis de gagner ». lien

Et puis, avant de partir, Kadhafi avait médiatisé à plusieurs reprises l’existence de ces millions donnés, produisant par son fils interposé, des documents attestant le cadeau, document révélé d’abord par Médiapart. lien

En effet, Saïf al Islam avait, dans une interview accordée à la chaine « Euronews  », (vidéo) demandé au président français de « rendre l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale  », ajoutant : « nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents et les opérations de transfert ». lien

Puis en juin 2013, c’est Moftah Missouri, l’ancien ambassadeur du dictateur qui brandit un document évoquant ce financement. vidéo

Une autre preuve de ce versement illicite vient d’être confirmée par Mohamed el-Megarief, chef de l’état libyen d’aout 2012 à mai 2013 qui dans le manuscrit original d’un livre publié en janvier 2013 (mon combat pour la liberté) écrit : «  oui, Kadhafi a financé la campagne électorale de Nicolas Sarközi, et a continué à le financer encore après 2007 …(jusqu’en 2009) »…mais l’éditeur (le Cherche Midi  » craignant une plainte de l’ex-président a confirmé avoir censuré les passages mettant en cause ce dernier. lien

D’ailleurs aujourd’hui, El-Mégarief demande que ces millions soient restitués au peuple libyen. lien

Quant à l’affaire des frégates, (3 sous marins et 3 frégates pour 24,4 milliards de francs) (lien) elle est assez facile à résumer : le candidat à la présidentielle de 1995 Edouard Balladur, ex premier ministre, s’était choisi 2 hommes pour la mener à bien : Nicolas Bazire, nommé directeur de la campagne et Nicolas Sarközi, nommé porte parole, et ceux-ci auraient profité de rétro-commissions, lors des transactions de la vente de frégates et sous marins au Pakistan, pour financer sa campagne.

En mai 2013, un rebondissement a prouvé qu’un certain Paul Manafort, un politologue américain avait reçu près de 250 000 dollars provenant de Ziad Takieddine, ou d'Abdul Rahman El Assir, dont il était l’intermédiaire, en échange de « conseils » pour la campagne de Balladur. lien

On se souvient que Brice Hortefeux, alors ministre de l’intérieur, avait prévenu en 2011 son ami Thierry Gaubert, conseiller de Sarközi, que son ex-épouse, Hélène de Yougoslavie « balançait pas mal »…

Paul Manafort, auditionné par les juges a reconnu avoir rencontré des membres de l’équipe de campagne d’Edouard Balladur en 1995, alors que ce dernier l’a toujours nié. lien

Et puis l’affaire Bettencourt, pour laquelle, là aussi, ce sont aussi des enregistrements clandestins qui ont alerté la justice, pourrait bien revenir dans l’actualité.

Alors avec tous ces rebondissements, qu’il s’agisse des enregistrements clandestins de Buisson, des nouvelles investigations judiciaire concernant les « frégates », de l’affaire du financement de la campagne de Nicolas Sarközi, lié peut-être à la générosité de Kadhafi, voire de l’affaire Bygmalion concernant Copé, (lien) le printemps 2014 pourrait être chaud pour quelques uns.

Comme dit mon vieil ami africain : « on ne ment jamais autant qu’avant les élections, pendant la guerre, et après la chasse  ».

L’image illustrant l’article vient de « lelab.europe.1.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Sarközi et Guéant sur la sellette

Affaire Kadhafi, la note risque d’être Saleh

Kadhafi, le retour

Quand Sarkomence

Vers un dénouement du Karachigate

Allo, j’écoute

Une ripoublique irréprochable

Les vessies pour des lanternes

Panique à l’Elysée

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

Sarko…verdose

Pourquoi Sarközi à perdu

L’alibi de Kadhafi

La vérité Tapie sous le tapis

Woerth, le dernier fusible

Les 7 casseroles d’Eric Woerth

Bettencourt, une affaire d’état

Affaire Bettencourt, la nasse se referme

Woerth, Bettencourt, une justice aux ordres ?

Sarközi peut-il tenir ?

Woerth : un lapsus révélateur ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Pillippe Stephan Uraniumk 18 mars 2014 10:25

    attention
    les parasites brouillent l’écoute vous risquez d’avoir une panne de micro
     smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 10:31

      uranium,

      la contrepeterie n’est pas récente, mais elle fait toujours sourire.
       smiley

    • Clojea Clojea 18 mars 2014 10:31

      Salut Olivier : Merci pour l’article. Concernant Buisson et ses motivations, deux possibilités :
      - Ou bien il considérait Sarkozy comme un ennemi et il voulait accumuler des preuves contre lui
      - Ou bien c’est un grand malade
      Diffuser ensuite les infos à la presse relève de la grande malveillance, car je ne vois pas l’intérêt à moins d’être payé par quelqu’un...


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 10:42

        Clojea

        je pense qu’il se méfiait de sarközi, et qu’il accumulait « des moyens de pressions » au cas ou...
        on en saura plus bientôt.
         smiley
        merci pour ton commentaire.

      • Hermes Hermes 18 mars 2014 16:22

        Hello Olivier,
         Si B. avait voulu révéler quelque chose, il aurait tout mis sur Internet de façon à ce que les infos soient recopiées à l’infini sur de multiples serveurs.
        Tout ce qu’on risque si ce n’est pas fait rapidement c’est que les documents audio les plus compromettants finissent par être détruits ou perdus... ou qu’il ait un bête accident de la route.
         Ca serait ballot !


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 17:03

        hermes

        je crois que ces enregistrements étaient surtout pour se protéger, comme un moyen de pression pour ceux qui lui chercheraient des noises...
        il avait donc pas intéret a les faire sortir au grand jour.
        buisson est tout le contraire d’un lanceur d’alerte.

      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 17:05

        demosthène

        pas mieux, je partage.
         smiley

      • Hermes Hermes 18 mars 2014 22:39

        Je vous suis complètement Olivier. C’est donc presque un non-sujet, comparé au traité transatlantique ....par exemple.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 07:23

        Hermes

        un non sujet ? quand même pas.
        il apporte tout de même la preuve de la proximité entre le fn et l’ump, du moins celle de copé et de sarko...
        et puis, comme on l’a vu, avec les révélations de la journée sur les manoeuvres sarkozystes pour empecher l’action de la justice, ces enregistrements buissonniers pourraient donner envie à la justice de les écouter en totalité.
         smiley

      • Hermes Hermes 19 mars 2014 13:05

        Bon soit, j’ai un peu exagéré, mais le fond de mon propos c’est que la classe politique nationale, grace à ses turpitude, joue juste un rôle d’écran de fumée distrayant. Sa disparition est sans doute inévitable, mais l’Europe ne se presse pas : ça l’arrange bien cet écran, avec sa fausse alternance, et elle n’est pas encore prête à se montrer à visage découvert directement face aux peuples. Ils ne sont pas encore assez divisés et cela pourrait être dangereux. Quand l’europe des régions sera prête et que les peuples en auront assez de cette classe politique, ça passera mieux. Chalot l’explique assez bien dans son article du jour.
        Mais rien ne se passe jamais comme prévu..... A suivre donc.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 13:12

        Hermes

        je suis d’accord.
         a terme c’est la question de la démocratie telle qu’elle est mise en place aujourd’hui qui se pose.
        perso je suis pour un quasi bénévolat des sénateurs, députés, et conseillers.
        il y aura déjà moins de candidats... donc moins de tentations via la corruption.
        et pourquoi pas « le vote par hasard » ?
        l’élu n’ayant finalement que le pouvoir d’appliquer le choix majoritaire du peuple.
         smiley

      • pens4sy pens4sy 18 mars 2014 11:52

        Buisson « l’éminence grise » de Sarko...

        Mais que dire aujourd’hui de Pascal Lamy, ex directeur du FMI, ex directeur du crédit lyonnais, ex commissaire de l’UE, ex directeur de l’OMC, portrait craché de cette « ennemi sans visage et sans nom » qui se profile pour être « l’éminence grise » de Hollande.

        Les psychopathes se suivent qui conseillent ces présidents aussi anormaux les uns que les autres et qui sont rejetés avec la même constance par une large majorité des citoyens. 

        Quant à la question « est ce qu’on en saura plus bientôt », on en sait déjà quasiment assez : on est gouverné par des malades.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 13:03

          pens

          évoquer les affaires de l’un n’empêche pas d’en évoquer d’autres...et s’il fallait évoquer toutes les affaires, on n’en finirait pas, 
          j’ai donc choisi de parler de buisson
          espérant que ça ne vous dérange pas ?

        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 18 mars 2014 15:28

          PASCAL LAMY ET BUISSON ( agcs omc et minute pour l’autre )sont des « déments »dommage qu’on ne puisse les

          envoyer au BUCHER


        • pens4sy pens4sy 18 mars 2014 23:29

          Cela ne me dérange pas mais Buisson et Sarko sont quasiment morts.
          Lamy et Hollande, un nouveau duo qui prépare l’avenir a la « Grecque ».

          Deux fous chauves (chacun dans leur genre) pour deux nabots désespérés.


        • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 18 mars 2014 12:03

          Bof. Sarko avait besoin de liquider Buisson médiatiquement afin de lui faire porter le chapeau de sa tentative imbécile de récolter les voix de l’extrême-droite au détriment des voix centristes. Il prouve ainsi qu’il prépare activement son retour aux affaire. Le reste n’est que du storytelling.


          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 18 mars 2014 12:07

            Je ne crois pas une seconde que Sarko n’a rien su de ces enregistrement. A voir comment fonctionnait ce couple d’idiots, je vois plutôt Sarko demander à Buisson de le faire pour lui... Non ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 13:09

            renaud delaporte

            vous croyez ?
            je pense qu’il est au contraire assez ennuyé par le développement de cette affaire, car il n’avait pas prévu pareille situation, et il doit être inquiet.
            si la justice écoute ces enregistrements, il est possible qu’elle découvre des choses intéressantes.
             smiley

          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 18 mars 2014 15:04

            Nous verrons bien ce qu’ils contiennent. Pour l’instant, on entend juste que Mercier et nul ou que Bachelot est capable de construire des phrases bien articulées mais vide de sens, rien de bien nouveau.
            S’il y avait des révélations fracassantes, nous en aurions déjà un aperçu. Ces fichiers semblent bien avoir été déminés avant d’être dévoilés.


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 17:00

            renaud de laporte

            en tout cas, au rythme ou vont les révélations (avec les investigations de la justice) mettant en lumière les manipulations honteuses de l’ancien président, je ne serais pas étonné que l’avenir nous réserve d’autres surprises.

          • Alpo47 Alpo47 18 mars 2014 12:33

            Franchement, P.B est le genre de personne avec laquelle je ne peux même pas envisager de boire un café ou ... de parler de la météo.
            Il n ’y a rien de franc, sincère et honnête chez ce monsieur.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 13:12

              alpo,

              je pense au contraire que cet homme est un idéaliste, je ne partage pas ses idees, mais je crois qu’il a une conviction...

            • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 16:57

              parkway

              c’est vrai que généralement on utilise le mot idéaliste pour ceux dont les idées sont respectables, mais les idéalistes d’extrême droite ont des convictions, même si je ne les partage pas.

            • Fergus Fergus 18 mars 2014 13:15

              Bonjour, Olivier.

              Excellent article, une fois de plus.

              Le cas Buisson est d’autant plus intéressant qu’il souligne en creux l’énorme responsabilité de Sarkozy, coupable de s’être abandonné à l’idéologie d’un type au parcours nauséabond et aux comportements pour le moins choquants.

              Comment un président de la République digne de ce nom peut-il donner un tel poids à un gourou politique de cet acabit ? C’est proprement hallucinant, et pas du tout rassurant pour la conduite des affaires du pays.

              Cordialement.


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 13:26

                merci Fergus

                ce qui m’inquiète le plus, c’est que cet homme catalogué a l’extrème droite a été le conseiller de l’ancien président de la république, et qu’il a été très influent, comme on a pu le constater

              • gaijin gaijin 18 mars 2014 13:53

                salut olivier
                le buisson cache t’ il la forêt ???
                combien d’autres sympathisants d’idées d’ extrème droite se « cachent’ ils » dans la droite classique ?
                par pur pragmatisme ou pour dire plus vrai opportunisme ......réalisme de la volonté du pouvoir sarkozi lui même n’a t’ il pas commencé là sa carrière politique ?
                ce qui expliquerait sa perméabilité a la ligne buisson .....


                • Armelle ARMELLE 18 mars 2014 14:46

                  La question ne pose pas seulement pour la ’’droite classique’’, elle se pose également pour le PS vu la politique menée par Hollande. Jaurès ne devait finalement pas être sa référence !!!


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 17:00

                  bonjour gaijin,

                  je crois que sarközi est surtout un arriviste, et qu’il est pret à pas mal de manigances pour arriver à ou il veut,
                  c’est ce dont on a pu s’apercevoir en 2007... voire avant, quand il s’est servi du marchepieds balladur pour arriver au pouvoir, 
                  tant que la politique permettra la corruption, nous aurons des hommes comme ça...
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 17:01

                  Armelle

                  oui, je partage ce commentaire.
                  on est bien loin, en effet, de Jaures...

                • Armelle ARMELLE 18 mars 2014 19:12

                  C’est comique

                  Les moinsseurs écervelés sont de sortie ce soir, pendus à leur clavier, les yeux rivés sur le moindre propos anti gauche et tel l’ado moyen qui frénétiquement et maladivement frappent sur cette touche magique qui leur apporte la jouissance (dans l’ombre évidemment, ce serait bien trop qu’ils se dévoilent, ils ont peur de la confrontation)
                  Quelle bande d’abruuutis nous avons là ! c’est lunaire !!!
                  1 neurone pour le plus, 1 neurone pour le moins et on a fait le tour, y a du caïd ici 

                • France Républicaine et Souverainiste Napoléon Du Perche 18 mars 2014 14:42

                  Ce Buisson ne pense qu’à sa petite carrière, pour l’avenir de la France on repassera. Son canard « Minute » n’est qu’une suite de ragots sans consistance intellectuelle...


                  • Armelle ARMELLE 18 mars 2014 14:54

                    Effectivement Napoléon mais en même temps trouvez moi ne serait ce qu’UN SEUL politique qui ne soit pas carriériste !

                    Quand par hasard un de ceux là pointe son nez, il est très vite éjecté de la scène politique

                    Mais pour en revenir au sujet, ce qui n’est pas tolérable est qu’une politique soit influencée par une personne non élue, donc non légitime et ça repose alors la question quant aux limites du champs d’action que la constitution donne à notre ’’monarque’’ 


                  • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 18 mars 2014 15:11

                    Vous pensez à BHL ?


                  • Armelle ARMELLE 18 mars 2014 18:49

                    Certains agoravoxiens commencent à devenir un tantinet pénibles. leur bêtise crasse les poussent même à moissser des réactions comme ci-avant alors qu’il n’y a franchement rien à moinsser. 

                    Par conséquent ce ne sont pas les propos qu’ils moinssent mais bien l’auteur, alors c’est facile quand on ne s’identifie pas en laissant 2 mots sur le pourquoi. ...Des lavettes en plus de cela, le niveau de connerie est exceptionnel
                    Mais bon on le sait, les malades mentaux sévissent partout...
                    Imaginez une seule seconde ! ; ces gens là font des gosses !!! bien mauvais départ pour eux dans la vie...c’est triste

                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 20:06

                    Armelle

                    mais je crains que ce soit la règle depuis longtemps
                    ces éminences grises qui dirigeaient le monde...l’histoire en est remplie.
                    et l’histoire est un perpétuel recommencement.
                    à moins qu’un jour...

                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 17:55

                    joyeusetés

                    bonjour... pour la phrase en question, je n’en connais pas non plus l’auteur...
                    mais Francis Blanche en avait signé une variante en changeant le dernier mot « hais » (au lieu de « es »)
                     smiley

                  • rocla+ rocla+ 18 mars 2014 18:44

                    Et qui vois-je derrière ce Buisson , on dirait mais c’ est bien sûr

                    notre extraordinaire Flamby  ancien Ségolène ancien Valérie 
                    et bientôt ancien Julie . 

                    Alors  voilà , nous le tenons notre Moi Je Président . 

                    La courbe  inversée  du chômage continue dans sa chute 
                    lamentable . On va à la chasse aux particules  , notre valeureux 
                    sinistre des Etrangères Zaffaires joue aux redresseurs de torts 
                    avec Poutine pendant que Barak danse la gigue avec François .

                    Quel rapport avec Buisson ? 

                    Aucun .

                    On pourrait aussi bien parler de Guillaume le Conquérant 
                    et de ses turpitudes sexuelles avec Jean Paul Gargantua 
                     le Rablé .



                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2014 20:03

                      capitaine, mon capitaine

                      vous vous égarez...mais les temps sont si difficiles, comment ne pas vous comprendre ?
                      et si on parlait de Lénine, avec son fameux concours...
                      ou de Ras-poutine....jouant de l’ukulélé, ou de l’Ukraine ?
                      mais je m’égare à mon tour !
                       smiley

                    • marmor 18 mars 2014 19:15

                      Sarko, Balladur, Coppé, Takiedine, Hortefeux....
                      On croirait lire l’organigrame des plus virulentes familles mafieuses de la grande époque
                      Capone, Luciano, Tata......


                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 16:56

                        oui marmor c’est pas faux... on pourrait ajouter quelques noms... Médecin, Woerth, voire Cahuzac...et beaucoup d’autres qui m’excuseront de les avoir oubliés.

                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 07:32

                        @ tous

                        les évènements se précipitent semble-t-il
                        médiapart vient de publier une retranscription des écoutes de sarközi :
                        « ce qui va faire du boulot à ces batards de Bordeaux » (il parle des juges) Ce sont les mots d’un ancien président de la République pris la main dans le sac. Parlant sur des téléphones portables qu’ils croyaient sûrs, Nicolas Sarkozy et son avocat ont orchestré en ce début d’année un véritable complot contre l’institution judiciaire pour échapper aux juges, et en tromper d’autres. Le nouveau procureur financier n’avait pas d’autre choix que d’ouvrir une information judicaire pour « trafic d’influence » mais les faits vont bien au delà. C’est un nouveau scandale d’Etat dont il s’agit. Mediapart a eu accès aux retranscriptions de sept écoutes judiciaires sur la seconde ligne téléphonique de l’ancien président ouverte sous la fausse identité de Paul Bismuth.
                        en fait, l’ex président faisait pressions sur la justice pour que les affaires le concernant ne le menacent plus... affaire kadhafi, etc
                        sur ce lien

                        • BA 19 mars 2014 07:41
                          Mardi 11 mars 2014 :

                          Sarkozy sur écoute : le juge Azibert a tenté de se suicider.

                          Mis en cause dans l’affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy, Gilbert Azibert a tenté de mettre fin à ses jours à Bordeaux. 



                          Mercredi 19 mars 2014 :

                          Les conversations privées entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog sont désormais publiques. Mediapart a dévoilé mardi soir la synthèse de sept écoutes judiciaires effectuées sur la ligne téléphonique ouverte sous une fausse identité.

                          Et leur teneur est embarrassante pour l’ancien président de la République, menacé depuis le 26 février par une information judiciaire pour « trafic d’influence ». L’ex-chef de l’Etat et son conseil sont même allés jusqu’à préparer sur leur ligne cachée, qu’ils croyaient protégée, des conversations factices.

                          « Notre ami » Gilbert Azibert. 

                          Le mercredi 29 janvier, Thierry Herzog téléphone à Nicolas Sarkozy au sujet de la saisie de ses agendas, décidée par les juges de Bordeaux dans le cadre de l’affaire Bettencourt, dans laquelle il a bénéficié d’un non-lieu. L’ancien chef de l’Etat s’est pourvu en cassation pour obtenir l’annulation de cette saisie.

                          Pour cela, son avocat Thierry Herzog fait appel à un haut magistrat de la Cour de cassation : « Notre ami » Gilbert Azibert, comme le désigne Nicolas Sarkozy. On apprend que « Gilbert » a déjeuné avec l’avocat général de la Cour et a assuré à Thierry Herzog que ses réquisitions seraient favorables à l’ex-président. Il a « bossé », dit l’avocat à Nicolas Sarkozy. Il anticipe que la Cour de cassation suivra les réquisitions, « sauf si le droit finit par l’emporter »...

                          « Ces bâtards de Bordeaux ». 

                          Le lendemain, jeudi 30 janvier, Thierry Herzog informe Nicolas Sarkozy qu’il a eu accès à l’avis de l’avocat général concluant à l’annulation de la saisie. « Ce qui va faire du boulot à ces bâtards de Bordeaux », lâche Thierry Herzog, en parlant des juges qui avaient mis en examen Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt.

                          Le juge est allé « à la chasse ». 

                          La semaine suivante, entre le 5 et le 11 février, le juge Gilbert Azibert est allé « à la chasse », selon les mots de Thierry Herzog à Nicolas Sarkozy. Le haut magistrat a en effet rencontré trois conseillers à la Cour de cassation « pour bien leur expliquer », rapporte l’avocat à l’ex-président.

                          Las, la Cour de cassation n’a pas suivi l’avocat général et a jugé irrecevable mardi dernier le pourvoi de Nicolas Sarkozy. Les extraits de Mediapart ne disent rien de probant sur un éventuel coup de pouce dont aurait bénéficié le juge Gilbert Azibert pour un poste de conseiller d’Etat à Monaco en échange de ses services.

                          Des discussions mises en scène. 

                          Les écoutes révèlent également les manoeuvres de Nicolas Sarkozy et de son avocat pour tenter de tromper les enquêteurs. Se pensant protégés sur leur ligne « clandestine », les deux hommes préparaient des discussions factices qu’ils tiendraient ultérieurement sur leur ligne officielle, qu’ils savaient mise sur écoute. « Pour qu’on ait l’impression d’avoir une conversation », glisse Nicolas Sarkozy.

                          Financement libyen : une taupe au service de Sarkozy ?

                          Les écoutes des conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog révèlent l’existence d’un mystérieux « correspondant ». Lors d’une conversation avec son avocat le 1er février, Nicolas Sarkozy semble inquiet. Informé par une source non identifiée qu’une perquisition va avoir lieu dans ses bureaux dans l’affaire du financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, l’ex-chef de l’Etat demande à son avocat « de prendre contact avec leurs amis pour qu’ils soient attentifs. On ne sait jamais ». 

                          Son avocat lui répond qui va « appeler son correspondant ce matin (…) parce qu’ils sont obligés de passer par lui. » Pour communiquer sans risque avec ce dernier, Thierry Herzog utilise « un discours avec lui qui est prêt ». « Il comprend tout de suite de quoi on parle », ajoute l’avocat. Selon Mediapart, ce mystérieux « correspondant » désigne « une taupe active de Nicolas Sarkozy dans les rouages de l’Etat. »



                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 08:05

                            merci BA

                            la boucle est bouclée.
                            il est plus que probable que toutes les digues vont sauter.
                            50 millions en jeu... dont la Libye réclame la restitution... avec la dette de l’UMP, il va en falloir des « sarkotrons » pour réparer tout ça... mais les militants de l’UMP vont-ils encore avoir envie de « mettre la main à la poche », pour sauver l’ump, a défaut de sauver sarko ?
                            il est possible aussi que l’affaire bettencourt ressorte...
                            c’est énorme.
                            j’avais hésité à faire cet article sur Buisson, mais je crois qu’il est tombé à pic !
                            bravo à Médiapart qui n’a jamais démérité, et tous les citoyens responsables devraient continuer a soutenir (en s’abonnant) ce site journalistique qui sauve cette profession si critiquée a juste titre.
                             smiley

                          • Blé 19 mars 2014 09:28

                            Quel légitimité ont les décisions prises par un Président de la République qui a triché, qui a trahi, qui a piétiné notre République qui était déjà bien mal en point ? Il s’est servi de son pouvoir à des fins personnelles, il a tenu entre les mains le bouton nucléaire, etc...,

                            Le « Petit » siège toujours dans le conseil des sages. N’est-il pas urgent d’activer des contres pouvoirs, la V ème république n’est ni plus ni moins qu’ une monarchie qui ne dit pas son nom ? Ce que le « Petit » a su faire, d’autres après lui le referont s’il n’y a pas de gardes fous. Pour l’instant, silence radio à ce sujet par nos « très chers » élites.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 09:47

                              Blé

                              c’est vrai que ça commence a faire beaucoup !
                              la triche sur le financement de la campagne, dépassant les sommes autorisées, provoquant la logique invalidation des comptes de campagne...
                              l’affaire Bettencourt... celle de Kadhafi...puis bien plus tôt l’affaire du financement de la campagne de Balladur (frégates et sous marins vendus au Pakistan) avec le soupçon de plus en plus fort de rétro-commissions... sans oublier Woerth... et quelques autres.
                              il va être temps d’écrire le « livre noir d’un quinquennat » !
                               smiley

                            • franc 19 mars 2014 16:34

                              Il ya des gens pire que Buisson comme BHL ou Fabius ,Buisson qui d’ailleurs n’a volé" ni tué personne et ni poussé et provoqué des guerres comme BHL ou Fabius pour la Libye ou la Syrie ,certes il est d’extr^me droite mais c e n’est pas un délit,et il ne faut pas confondre extrême-droite et nazisme ,d’ailleurs la vraie extrême droite se doit être l’ennemi du nazisme en principe ,je m’expliquerai

                              certes aussi ce n’est pas bien d’écouter et d’enrregistrer des conversations téléphoniques privée ,mais on peut le comprendre dans sa situation ,c’est aussi un moyen de défense ,ce n’est pas d’une immoralité gravissime du niveau de crimes que commettent ceux qui poussent aux guerres et aux terrorisme s

                              il ne faut pas confondre extrème droite et nazisme comme il ne faut pas confondre extrême gauche et gauchisme ou stalinisme au mauvais sens du terme ;

                              l’extr^me droite se revendique de l’ordre et de la morale d’une manière forte sans complaisance et sans faiblesse dans l’application des peines pour ceux qui ont fauté ,pour la loi du talion sans faille et donc pour la peine de mort envers les meurtriers ,de plus elle défend la nation et le peuple naturel de souche qui la compose et en principe contre le capitalisme mondialiste qui détruit les nations et les peuples spécifiques de souche avec leur cultures spécifiques ;et surtout prône le principe d ela hiérarchie ,l’inférieur doit se soumettre au supérieur et l’incompétent de se retirer devant le compétent dans quelque domaine que ce soit selon l’ordre naturel comme selon l’ordre de la raison ; pour l’extrème droite il n ya pas d’égalité naturelle ,elle défend l’ordre et la hiérarchie ,l’ordre d ela hiérachie naturelle ;

                              le nazisme au contraire est dans l’immoralité et le désordre total dans le renversement des valeurs et donc de la hiérarchie naturelle et morale en bafouant aussi bien l’ordre naturel d ela hiérachie comme celui de la raison ,il est dans l’irrationalité complète . Les nazis ne sont rien d’autres que des bandits ,des gangsters ,des mafiosi qui entrent dans le domaine politique pour s’accaparer le pouvoir d el’Etat et l’utiliser afin d e piller tous ls biens d e la nation en asservissant le peuple,ce sont des voleurs et des esclavagistes .Et ils sont solidaires entre eux dans le capitalisme financier mondialiste pour détruire les vrais Etats qui défendent les peuples et les cultures ;Ils supprime le supérieur pour le remplacer par l’inférieur qui est lui-m^me.

                               


                              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 16:53

                                franc

                                pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre pour qui vous votez...de là a réduire la faute de Buisson, et l’influence néfaste qu’il a eu en faisant du lobbying auprès de l’ex president pour faire avancer les idées de l’extrême droite en France, il y a un pas que je ne franchirait pas pour ma part.
                                et puis mettre dans le même sac que Buisson BHL ou Fabius me parait quelque peu exagéré...quoi qu’on puisse penser de ces deux personnalités.
                                votre petit couplet sur les « bienfaits » de l’extrême droite me fait froid dans le dos.
                                je vous cite : « elle défend l’ordre et la hierarchie »...
                                je ne suis pas sur qu’il faille être du FN pour encourager « l’ordre et la hierarchie ».
                                 smiley
                                quand a votre « analyse » réduisant le rôle des nazis a de simples brigands, gangsters, ou mafiosis, elle semble oublier que, jusqu’à preuve du contraire, ces « brigands, gangsters, mafiosis » n’ont pas à ce jour, et à ce que j’en sais, envisagés la solution finale destinée a rayer de la surface de la planète les roms, les juifs, et les communistes.
                                n’hésitez pas a venir commenter à nouveau des articles pour que l’on découvre votre prose, si « objective »...
                                le ciel vous tienne en joie.
                                 smiley 

                              • franc 19 mars 2014 17:42

                                je ne réduis nullement le rôle des nazis à de simples gangsters et mafosi ,je dis que les nazis sont des mafiosi qui se sont accaparé de l’Etat et que l’Etat tout entier devient mafeux et gangstérisé ,et du coup il peut ordonner le génocide de telle ou telle communauté avec l’aide de tout le pouvoir d e l’Etat ,autrement dit le nazis est un bandit qui devient chancelier ou président de la République ,il ya quand m^me une différence de degré sinon de nature entre un simple bandit des grands chemins et un bandit qui possède les leviers de l’Etat ,et un nazi c’est par définition un bandit qui possède ou qui tente de posséder les leviers de l’Etat par tous les moyens . 

                                ,je défend l’extrème droite pour la différencier du nazisme ,(comme je pourrais défendre l’extrème gauche pour la différencier du gauchisme ou du stalinisme),ce n’est pas pour autant que je vote pour l’extrème droite en général ,mais il pourrait arriver que je vote pour elle dans certaines conditions et dans des situations exceptionnelles ;


                                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2014 18:16

                                  franc

                                  on pourrait disserter longuement sur ce que vous écrivez, mais j’ai peur qu’on s’éloigne beaucoup du sujet de l’article.
                                  en tout cas, je ne vous suis pas sur vos comparaisons hasardeuses.
                                  différencier gauchisme et extrême gauche ? ah bon ?
                                   smiley

                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 mars 2014 06:28

                                  Bonjour Olivier, je me permets de confirmer qu’initialement le nom Sarkozy s’écrivait Sarközi, que c’est effectivement un nom tsigane ...

                                  et je me permets d’ajouter que la traduction de ce nom du hongrois vers le français est « Delamare », « Desmarais » (littéral : entre deux mares) .. de plus, et pour la petite histoire si on prononce « Sar » à la française, alors en hongrois cela ne signifie plus « mare » mais cela devient « merde » ....

                                  Ceci étant faut pas se moquer .. si j’oublie la cédille à mon nom c’est pas mieux, mais quand même !!!!!


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 07:32

                                    merci Gérard,

                                    ça confirme ce que j’avais appris,
                                    d’autres explications étymologiques font valoir que sar-közi serait en fait le lieu, ou dans les méandres des fleuves, les boues viennent se déposer...d’ou l’explication de « merde »
                                    enfin, personne n’est responsable de son nom, ce qui n’excuse pas l’ex d’avoir volontairement modifié le sien, remplaçant le i par un y pour faire « noble »...et enlevant le tréma sur le o pour faire moins rom.
                                     smiley

                                  • lucidus lucidus 20 mars 2014 06:57

                                    Revoici le Cabanel que j’aime ! Subtil, bien documenté, et plein de bienveillance, même quand il a froid dans le dos... 

                                    Pas non plus besoin de lire entre les lignes pour savoir comment vous avez été formaté, Olivier, mais vous êtes sincère, honnête, curieux, et ne méprisez personne. Merci. 

                                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 07:35

                                      lucidus

                                      alors bon, me voilà formaté ?
                                      triste nouvelle pour moi qui pensais au contraire être plutot de l’autre coté...
                                      je tente de forger mes informations en les recoupant, les revérifiant, n’écoutant jamais la télé depuis quelques années et ne tentant pas de « donner une opinion », mais seulement des informations...
                                      je réserve mes opinions uniquement dans les commentaires.
                                      donc formaté ? vous êtes sur ?
                                       smiley

                                    • lucidus lucidus 20 mars 2014 11:44

                                      @ Olivier

                                      J’ai utilisé le mot « formaté », car il m’a semblé, dans certaines de vos réponses à Franc, que votre liberté de penser ne pouvait s’exercer qu’à l’intérieur d’une zone délimitée par une ligne rouge au delà de laquelle sont définitivement repoussées les opinions déclarées « non respectables ». Cela vous conduit par exemple, à considérer d’office que des BHL ou Fabius seraient plus recommandables que des Buisson... D’un côté de potentielles victimes de l’antisémitisme, des démocrates dans l’âme, et de l’autre, une ordure d’extrême droite... Ne les mettons surtout pas sur le même plan ! Voilà selon moi votre limite, définie par un formatage catégorie « bien-pensance / politiquement correct ». Vous êtes objectif, bien documenté, évidemment honnête, animé par les meilleurs sentiments, mais toutes ces qualités ne peuvent s’exercer pleinement car enfermées dans le « respectable ». Pour moi, seules les actions peuvent être qualifiées individuellement de « respectables » ou pas. La même personne peut faire le plus grand bien et le plus grand mal... Ce sont les intentions qui comptent vraiment.
                                      Désolé d’avoir été si Long... Quelle logorrhée... 
                                      Bonne journée Olivier.

                                    • lucidus lucidus 20 mars 2014 07:33

                                      Juste une dernière précision, car c’est mon dada...

                                      L’opposition droite/gauche est tellement dépassée... Les méchants et les gentils... Elle a couvert tant de mensonges et favorisé tant de combines... 
                                      Il n’y a comme de tous temps et quel que soit le régime, que des exploiteurs et des exploités. Et le couple indissociable capitalisme/démocratie* a poussé à son paroxysme le pouvoir des premiers sur les seconds. Voilà où nous en sommes, et là, j’ai vraiment froid dans le dos. 
                                      * ce que l’on nomme démocratie n’est en fait qu’un système manipulé de justification quantitative au service des puissants. 
                                      A ce stade de ma vie, et après moult réflexion, j’en suis à préconiser une dictature éclairée par des vieux sages bienveillants et indépendants qui seraient désignés par le peuple, à l’unanimité... 
                                      Le dépôt de candidatures est ouvert....

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 07:37

                                        lucidus

                                        oui, un peu comme si on déclarait qu’il n’y avait que du noir ou du blanc, gommant définitivement la possibilité du gris...
                                        pour votre dernier paragraphe, je partage, en y ajoutant le concept du vote par hasard, et le choix de candidats portés uniquement par la réelle volonté de se mettre au service du peuple, et non le contraire.
                                         smiley

                                      • lucidus lucidus 20 mars 2014 11:47

                                        Olivier


                                        Exactement ! 
                                        Mais le vote par hasard porterait-il sur l’ensemble de la population, ou sur un panel de sages ? Je me méfie du hasard...

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 11:52

                                        lucidus

                                        ce sont des choix différents.
                                        l’islande a donné un exemple de ce qui est possible, même si ça reste pas totalement abouti.
                                        la population a d’abord écrit collectivement une constitution, avec tous les moyens possibles aujourd’hui : par internet, courrier, assemblées, etc
                                        puis un groupe élu au hasard (et volontaire) a été désigné pour « la mettre en place », en faire la synthèse.
                                        ensuite, il faut élire ceux qui l’appliqueront.
                                        c’est là ou on peut soit choisir « le vote par hasard »
                                        soit un conseil de sages, ou considérés tel que...pierre Rabhi est l’exemple de ce qui pourrait etre proposé. un salaire symbolique sera la garantie que ce genre de poste n’intéressera pas les ambitieux.
                                         smiley

                                      • lucidus lucidus 20 mars 2014 12:06

                                        Olivier


                                        Ca ressemble vraiment au mieux.
                                        Décidément, ces islandais me plaisent de plus en plus (Leur « merde » aux banquiers, leur soirée sans télé...). Je vais me programmer un petit voyage sur place, pour vérifier certaines choses...
                                        Bien sûr, ils sont géographiquement plus protégés et moins nombreux que nous...

                                      • lucidus lucidus 20 mars 2014 12:13

                                        Olivier


                                        Vous venez de me faire découvrir Pierre Rabhi.
                                        Il correspond parfaitement au profil souhaité.
                                        Merci.

                                      • spartacus spartacus 20 mars 2014 10:39
                                        Bravo pour le lien de « valeurs actuelles » plein d’humour est très explicatif de l’affaire« .

                                        Y’en a quoi se croient procureurs sur du vent....Acculé Kadahfi aurait balancé Sarkozy.
                                        Normalement le site de propagande »Mediapart« tenu part un Troskiste Leniniste Plenel doit tout faire pour salir Sarkozy et dispose de la part de Hollande de toute l’aide possible.

                                        En effet Mediapart a »fraudé le fisc" en déclarant 2.1% de TVA au lieu de 19.6%. Et Hollande l’a sauvé avec une loi spéciale et rétroactrive pour sauver de la faillite Mediapart
                                        Plenel est en service commandé et ses sources sont de vulgaires manipulation d’un président minable....
                                        Un tel service mérite une récompense !...
                                        On imagine les redressements des sites qui n’ont pas eu la chance d’être propagandistes du pouvoir et qui ont fait faillite....

                                        Abjection de manipulateurs socialistes...
                                        Vous imaginez ? A quel point c’est scandaleux ? 
                                        Un troskiste fraude délibérément le fisc, et se retrouve par lobbying exempté par une loi spécifiquement faite pour lui.....On est dans l’abjection socialiste la pire qui soit.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 10:57

                                          spartacus

                                          le lien était du second degré, et manifestement vous l’avez pris au premier.
                                           smiley
                                          ce qui explique votre colère contre « abjection socialiste la pire qui soit. »
                                          sauf que vous n’avez pas remarqué que le scénario proposé par « valeurs actuelles » ne tient pas la route, puisque la procureure a été nommée début mars... et « valeurs » évoque une action qui aurait été lancée il y près d’une année.
                                           smiley
                                          ensuite, vous en prendre à Médiapart parce qu’il fait éclater une vérité qui apparemment vous dérange n’est pas très glorieux, d’autant que si, comme moi, vous étiez abonné à ce site, vous auriez découvert que pour eux, gauche ou droite ne rentre pas en ligne de compte.
                                          auriez vous oublié que ce sont eux qui ont sorti l’affaire cahuzac ?
                                          alors rengainez votre colère, et buvez un peu d’eau fraiche.
                                          le ciel vous tienne en joie.
                                           smiley

                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 mars 2014 11:15

                                          j’ai des difficultés à lier les trotskystes avec les léninistes ....

                                          les 1ers, dont Assouline, Mélenchon, Jospin, Plenel, Lambert, ... ont usé leurs fonds de culotte en nous bassinant avec Ev Davidovitch Bronstein pour simplement aller ensuite gentiment faire carrière au PS parfois en empruntant un sous-marin, comme si on ne savait pas que pour être trotskyste il vaut mieux être juif, et de préférence sioniste, que musulman salafiste !

                                          Les seconds, disciples de Vladimir Ilitch Oulianov, sont responsables de la mort du 1er,

                                          donc, mon cher Spartacus, il est impossible de réconcilier ces frères ennemis que sont les trotskystes et les léninistes, même si la version officielle sur la mort de Léon tendrait à laisser croire que ce brave homme nettoyait son pic à glace et que le coup est parti tout seul ...


                                        • jaja jaja 20 mars 2014 12:03

                                          Bof... les trotskistes sont léninistes... Quand à dire de Staline qui fit assassiner Trotski (et bien d’autres révolutionnaires) qu’il fut le successeur idéologique de Lénine je vous laisse cette affirmation....

                                          Et un ancien trotskiste n’est plus un trotskiste, tout comme un curé défroqué n’est plus un curé smiley

                                          Bon en ce qui me concerne je ne pardonne pas Kronstadt à Trotski. Et je connais beaucoup de trotskistes qui ne sont pas juifs et pas de trotskistes juifs et sionistes. (Antisionisme n’étant pas antisémitisme et basé sur le refus de la colonisation de la Palestine et sa libération et le droit au retour de ses habitants arabes chassés de leurs terres par la force - on est bien d’accord ?)


                                        • spartacus spartacus 20 mars 2014 20:18

                                          Mediapart serait ni de droite ni gauche ! N’importe quoi.

                                          Un peu comme Taubira qui savait pas.
                                          L’esprit de la gauche est d’utiliser l’état pour des intérêts particuliers. Chacun peut découvrir la perte de libertés incroyables que nous vivons actuellement.
                                          La gauche est une mafia, les services public du fisc et justice et les journalistes sont les petites mains chargée des basses besogne d’élimination....

                                          Mais que vous avez la critique « aimable » avec vos idoles incestueuses. C’est vrai qu’un journal en ligne qui paye moins de TVA que des tomates....après une fraude, ca ne mérite pas une ligne. Effectivement c’est de gauche. 

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 20:41

                                          spartacus

                                          je n’ai pas l’intention de vous convaincre, 
                                          je vous laisse à vos certitudes...mais elles doivent faire sourire pas mal de monde.
                                           smiley

                                        • franc 20 mars 2014 15:18

                                          « A ce stade de ma vie, et après moult réflexion, j’en suis à préconiser une dictature éclairée par des vieux sages bienveillants et indépendants qui seraient désignés par le peuple, à l’unanimité... »

                                          Tout à fait d’accord avec Lucidus pour cette réflexion pleine de sagesse ; 


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 20 mars 2014 15:30

                                            franc

                                            eh bien, voila au moins un point pour lequel nous sommes d’accord !
                                             smiley

                                          • franc 20 mars 2014 15:44

                                            le gauchisme fait du nihilisme , il n’ ya ni bien ni mal ,ni supérieur ni inférieur ,tout tout se vaut ,il n’ ya donc pas de progrès ;

                                            au contraire l’extrème gauche est progressiste à l’extrème ,il ya un bien et un mal ,et le bien est supérieur au mal,ce qui peut définir le progrès comme le passage d’un état s’étend le mal vers un état où s’étend le bien ou du moins vers un état où il ya moins de mal .L’extrème gauche veut accélérer ce passage du mal vers le bien quitte à employer la force en des actions révolutionnaires

                                            le gauchisme contrecarre et s’oppose à l’action révolutionnaire de l’extrème gauche pour le progrès 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès