• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 535 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Agor&Acri Agor&Acri 5 mars 15:05

    @mathias cohen

    vous faites amende honorable et c’est très appéciable : je vous en remercie.

    C’était le sens de mon commentaire d’hier à 14h29 (cf. plus haut dans la file) que d’attirer votre attention sur le fait que votre « attaque » ne collait ni à la personnalité d’Etienne Chouard, ni à ses travaux :

    ----------------------------------------------------
    Agor&Acri 4 mars 14:29

    A l’auteur,
    je ne souscris pas à votre analyse qui m’apparaît biaisée dans la mesure où, à propos d’Etienne Chouard, vous omettez de rappeler :
    1/ son combat, ses travaux, ses écrits sont entièrement tournés vers la défense de l’intérêt général et les moyens de réduire au maximum l’influence de ceux qui occupent actuellement les positions de pouvoir et qui défendent des intérêts particuliers.
    2/ son combat, ses travaux, ses écrits tendent à remettre la vergogne au centre du jeu et à réduire au maximum le pouvoir de nuisance de ceux qui agissent sans vergogne.
    3/ l’une des méthodes qu’il préconise est le débat d’idées SANS CENSURE (pouvez-vous entendre cela : SANS CENSURE !) et il a eu le courage, à propos d’Alain Soral, de rester fidèles à ses principes au lieu de courber l’échine malgré la menace de l’anathème d’antisémitisme et alors qu’à l’époque (n’oublions pas que ça commence à dater cette histoire) chaque personne invitée à participer au débat public était systématiquement sommée de dire tout le mal qu’elle pensait d’Alain Soral et de Dieudonné.

    De toute évidence, vous préférez occulter ces 3 faits (faits = factuels) qui soulignent la vertu d’Etienne Chouard, pour hurler avec les loups sur son éventuel antisémitisme refoulé....finalement basé sur des attaques par la bande (billard) et surtout parfaitement absent de l’ensemble de ses travaux.

    ----------------------------------------------------

    Les attaques « discriminantes » et peu -voire pas du tout- justifiées à l’égard des personnalités qui critiquent le « système » sont malheureusement fréquentes (et souvent le faits de groupuscules antifas qui semblent faire un travail de sape systématique de toute forme de dissidence, sans le moindre souci de juste mesure ou même de véracité des faits).
    Cette petite musique de fond, que les médias main stream se gardent bien de corriger, fini par entrer dans la tête de bcp de gens qui, ensuite, auto-entretiennent la diffamation.
    Ma philosophie consiste à d’abord s’attacher à différencier le VRAI du FAUX, avant de considérer l’aspect BIEN ou MAL, pour le dire vite.



  • Agor&Acri Agor&Acri 4 mars 14:29

    @Giordano Bruno
    OUI :
    "débats (...) sans censure (...), condition sine qua non pour donner poids à une hypothèse. Une idée qui ne peut pas être librement combattue, ne peut non plus obtenir aucune sérieuse crédibilité"

    A l’auteur,
    je ne souscris pas à votre analyse qui m’apparaît biaisée dans la mesure où, à propos d’Etienne Chouard, vous omettez de rappeler :
    1/ son combat, ses travaux, ses écrits sont entièrement tournés vers la défense de l’intérêt général et les moyens de réduire au maximum l’influence de ceux qui occupent actuellement les positions de pouvoir et qui défendent des intérêts particuliers.
    2/ son combat, ses travaux, ses écrits tendent à remettre la vergogne au centre du jeu et à réduire au maximum le pouvoir de nuisance de ceux qui agissent sans vergogne.
    3/ l’une des méthodes qu’il préconise est le débat d’idées SANS CENSURE (pouvez-vous entendre cela : SANS CENSURE !) et il a eu le courage, à propos d’Alain Soral, de rester fidèles à ses principes au lieu de courber l’échine malgré la menace de l’anathème d’antisémitisme et alors qu’à l’époque (n’oublions pas que ça commence à dater cette histoire) chaque personne invitée à participer au débat public était systématiquement sommée de dire tout le mal qu’elle pensait d’Alain Soral et de Dieudonné.

    De toute évidence, vous préférez occulter ces 3 faits (faits = factuels) qui soulignent la vertu d’Etienne Chouard pour hurler avec les loups sur son éventuel antisémitisme refoulé....finalement basé sur des attaques par la bande (billard) et surtout parfaitement absent de l’ensemble de ses travaux.

    J’ai donc « moinssé » votre article



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 19:15

    @Salade75

    et hop !
    pour toute réponse aux arguments,
    un jet d’encre en criant conspiration
    et bye bye.

    J’ai maintenant ma réponse pour ce qui concerne votre honnêteté intellectuelle
     smiley



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 19:10

    Bonjour,

    aujourd’hui, j’ai plussé votre article.
    Habituellement, je m’efforce simplement d’expliquer que la lutte contre l’U.E. ne doit pas se vêtir de couleur poilitique « polarisante » (très à gauche ou très à droite) car cela est contre-productif pour fusionner le mécontentement populaire et fait le jeu du Système.
    Mais là, en l’occurrence, je me dis que parmi les cheminots ou les membres de la fonctions publiques en général, ce discours éclairant sur la responsabilité centrale de l’UE, a peut-être quelque chance d’être entendu par certains
    et de les amener à s’intéresser à la question
    et à éventuellement bousculer leurs représentants syndicaux en leur demandant des comptes.

    Les syndicats se gardent bien de jamais évoquer trop directement cette réalité, ces traîtres qui via leur adhésion à la Confédération européenne des syndicats perçoivent des subsides de la part de l’UE.



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 18:53

    @Salade75

    désolé mais je vais encore commencer par un resenti sur votre prose :
    les arguments que vous développez ci-dessus sont faibles et m’évoquent une seiche qui fuit en crachant un nuage d’encre pour enfumer son poursuivant.

    Oui, vous avez raison,
    les trains roulent mais pas les téléphones, donc la pression du gaz dans les tuyaux de GDF ne peut pas être imputable à des « coups bas » de Bruxelles.
     smiley  :->  smiley

    Restons sérieux et évitons les procédés manipulatoires.

    Vous n’avez pas invalidés mes arguments, qui forment un tout cohérent et factuel, assis sur un déroulé historique qui donne le sens de l’histoire = les gouvernement européens sont sommés par l’U.E. de privatiser, l’un après l’autre, les entreprises/monopoles d’Etat.

    Par contre, vous tergiversez, vous coupez les cheveux en quatre, vous chercher à vous extraire du champ de la contreverse en expliquant que votre sujet n’est pas le fruit mais le 3ème pépin en partant de la droite et que lui - ce pépin- n’a pas exactement la même forme que ses congénères.

    C’est assez risible.

    Je vous rappelle au passage que des entreprises telles que Saint-Gobain, les autoroutes, EDF-GDF, la Française des Jeux (prochainement), ... rapportaient bcp d’argent dans les caisses de l’Etat et qu’elles rapportent à présent bcp d’argent à quelques bénéficiaires privés, tandis que les caisses de l’Etat n’ont plus que nos impôts pour se garnir
    = une entreprise publique qui fournit à l’Etat une source de revenu (qui sera autant de moins à prélever par l’impôts), moi je considère qu’à défaut d’être un service public à proprement parler, cela peut néanmoins être considéré, par cet aspect, comme d’utilité publique.

    Cela, l’UE n’en veut pas, n’en veut plus.

    Il ne s’agit pas de « coup bas », il s’agit du déroulement d’un plan dont on peut prendre connaissance en se penchant sur l’historique des « Grandes Orientations des Politiques Économiques » (GOPÉ) de l’UE.

    Concernant plus spécifiquement la destruction de la SNCF en tant que Service Public, on peut notamment se reporter à cet article, publié sur le site de l’UPR : ici

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès