• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 110 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Vincent 23 avril 2008 20:15

    Moi, je vois toute cette histoire dans l’autre sens. Je m’explique :

    L’auteur nous présente un couple de méchants profiteurs, qui gagne plus sans travailler qu’un même couple avec deux enfants qui travaille. Salauds de profiteurs ! ils travaillent pas et ils sont plus (+) riches ! On a l’impression que l’auteur (le gvt aussi, puisqu’il tient le même genre de discours) voudrait que le couple de RMIstes gagne moins que ce qu’il touche actuellement. Ha, c’est sûr que si il touchait moins, en comparaison le couple de travailleurs semblerait plus riche ! Mais la "bonne" façon de rendre le couple de travailleurs plus riche, c’est d’augmenter le SMIC, d’augmenter les revenus de ceux qui travaillent, pas de rendre plus pauvres ceux qui ne travaillent pas ! le scandale dans cette histoire, c’est pas que le couple de RMIstes soit aussi riche que celui de travailleurs, mais que les travaillerus sont aussi pauvres que les RMIstes !

     De plus en plus de secteurs d’activités sont entièrement automatiques, il n’y a plus de travail pour tout le monde, c’est normal que des gens n’aient pas de boulot. Quand tout sera automatique, l’humanité entière sera au chomage ? On crèvera tous de faim dans les rues car les machines voudront pas nous filer à bouffer ? A qui ils vendront toutes leurs m****s les patrons ? J’en ai rien à faire que des gens touchent le RMI sans chercher de travail. ça ne me dérange même pas qu’ils "truandent" un peu l’administration pour pouvoir bouffer. Ce que j’aimerais c’est avoir un vrai salaire, genre 3 ou 4 mille euros, vivre sereinement les fins de mois, mettre un peu d’argent de côté pour mes vieux jours...

    Bref, c’est le genre de raisonnement pour monter les pauvres les uns contre les autres, et les empêcher de devenir plus riches, les empêcher de réclamer ce à quoi ils ont légitimement droit.



  • Vincent 23 avril 2008 13:47

    La version en ligne de photoshop n’aura pas toutes les fonctions de la version CS3... je pinaille, je pinaille... mais avouez quand même que s’il n’y avait pas de versions piratées, bien peu d’utilisateurs lambda s’offriraient le luxe de claquer un mois de salaire dans une licence photoshop...

    C’est normal que les logiciels libres reprennent en partie les interfaces des logiciels proprio : un des reproches qu’on entend le plus souvent, surtout de la part des novices, c’est que les logiciels libres ne sont pas assez conviviaux, ni intuitifs, ce qui fait que les utilisateurs ont du mal à passer d’un logiciel proprio à son équivalent libre. Pour pallier à ça, les dev essaient de se rapprocher de l’interface des logiciels connus par le grand public. Il serait de mauvaise foi de reprocher la complexité des LL, puis quand ils essaient de s’améliorer, de leur reprocher de copier ce qui existe déjà... cela dit, ce n’est peut être pas la peine de copier les interfaces quand elles sont mauvaises (office 2007) Et puis, le "plagiat" est parfois valable dans l’autre sens : je ne sais pas quel navigateur a eu le premier la navigation par onglets, mais il me semble que firefox l’avait avant internet explorer ...



  • Vincent 22 avril 2008 19:36

    @ tous ceux qui dénigrent gimp et Ooo (et autres "clones" libres de logiciels proprio) :

    Je sais bien que les équivalents propriétaires possèdent plus de fonctions, ces logiciels existent depuis longtemps, ils s’améliorent de version en version, grâce à l’expérience des équipes de développeurs, bien payés, qui travaillent dessus, ce serait malheureux qu’il n’y ait pas de résultat !

    MAIS ils ne sont pas gratuits. Et si on se place dans le cas de l’utilisateur moyen, qui redimensionne ses photos de vacances ou qui veut écrire une jolie lettre à tata micheline, (bref, celui qui n’utilise qu’une petite partie des capacités du logiciel, l’utilisateur non professionnel, quoi) je pense qu’une grande (à quel point ?) partie de ces personnes ont une version PIRATE du soft.

    Alors bien sûr, quand on peut avoir le dernier photoshop gratos par le frère du voisin du facteur, on se prive pas, mais si il fallait payer 1075,20€ (oui, c’est le prix de la dernière version de photoshop), on n’entendrait pas le même son de cloche : "Le gimp gratuit est peut être un peu moins bien, mais bon pour bricoler une invitation pour l’anniversaire du petit, c’est suffisant !"

    Conclusion : les softs payants, c’est parfois mieux que les softs libres, mais seulement si je peux les avoir sans payer ! Belle mentalité, c’est sûr que c’est mieux que de dénigrer des entreprises qui imposent leur monopole par tous les moyens possibles !

    Soyez honnêtes, prenez votre destin en main, si vous voulez pas payer pour photoshop, installez gimp, filez 1 ou 5 € à leurs développeurs, si tout le monde fait ça, gimp finira par être aussi bon que photoshop !



  • Vincent 22 avril 2008 19:15

    Rapport aux "contrefaçons", pour enfoncer le clou planté par shamanphenix (bien vu, la comparaison avec les voitures) : si on suit votre raisonnement, dès qu’un soft apparaît, il faudrait selon vous qu’aucune autre compagnie ne développe un soft équivalent, car ce serait assimilé à de la contrefaçon. Un marché sans aucune concurrence, un pur monopole quoi. Heureusement que ça marche pas comme ça, dans l’informatique comme dans les autres secteurs économiques....

    Je ne suis pas trop d’accord avec ce que vous dites, sauf peut être en ce qui concerne l’attitude de certains linuxiens face aux novices : effectivement, ils semblent parfois un peu condescendants et supérieurs, mais c’est peut être un peu dû au fait que linux est lui même dénigré par microsoft et la société en général : on ne donne pas à linux et au libre la place qui devrait leur revenir, ça finit par dégouter un peu à la fin. ça n’excuse pas les remarques condescendantes (c’est pas de la faute de l’utilisateur profane), mais ça l’explique.

    PS : je n’ai pas voté contre votre commentaire, car on sent que vous voulez débattre, ce n’est pas du pur acharnement anti-libre. En plus,on m’a déjà traité de "fanboy" plus haut, une fois ça suffit !



  • Vincent 21 avril 2008 13:51

    @baba

    Personne ne vous oblige à payer pour du support logiciel. Je vous mets au défi de trouver quelqu’un qui a eu besoin de support payant pour firefox ! Dans l’open source, le logiciel est gratuit, le support est en partie payant, c’est mieux que le modèle proprio, ou le logiciel et tout le support sont payants ! Pour la comm/publicité, idem, personne ne vous oblige à faire la promotion d’un logiciel avant de l’utiliser ! Pour Gmail (rien à voir avec de l’open source) même constat : si vous aimez pas savoir que "quelqu’un" lit vos mails, n’utilisez pas gmail (conseil perso : si vous êtes vraiment parano, n’utilisez pas du tout les mails)

    "L’open source profite à ses auteurs" je ne vois pas vraiment où est le problème ? ils développent un logiciel qu’ils offrent à la communauté, vous voudriez en plus qu’ils jouent les modestes ? on parle de développeurs ou de saints ?

    "Derrière les grands noms de l’open source, on trouve des multinationales" et alors, où est le problème ? c’est pas pire qu’une multinationale qui vend un logiciel proprio non ? Au moins, on ne peut plus faire courrir le mythe que le logiciel libre c’est un truc de communistes.

    L’open source ne "fait pas croire à la gratuité", vous pouvez bien utiliser firefox ou open office sans débourser un centime non ? c’est pas de la publicité mensongère. Si vous avez vraiment besoin de modifier le logiciel en profondeur, vous faites appel à quelqu’un qui le connaît, et c’est donc normal que cette personne soit rétribuée, non ? ou bien vous voudriez un développeur gratuit avec chaque logiciel libre téléchargé ? C’est plus de l’open-source, c’est de l’esclavage !

    Pour conclure, je dirais qu’il n’y a aucune obligation dans le libre. Personne ne vous oblige à y entrer, personne ne vous empêche d’en sortir si ça ne vous plaît pas, à la différence du modèle proprio dont on ne peut pas sortir, où on est pratiquement obligé d’entrer, et où on doit aveuglément faire confiance au distributeur (sisi, il faut une nouvelle version d’office tous les un ou deux ans, c’est obligatoire, et bien sûr les fichiers ne sont plus valables d’une version à l’autre, c’est normal, faites nous confiance)

    @Forest ent

    Ce n’est pas microsoft qui nous a libéré du matériel propriétaire, mais c’est IBM : les specs de l’IBM-PC ont été rendues publiques. Microsoft en a profité pour implanter son monopole en refourgant ses logiciels avec chaque pc

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv