• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 110 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Vincent 28 janvier 2008 13:59

    " Les ouvriers en Europe sont pauvres ici mais par comparaison riche ailleurs."

    Je suppose que vous parlez du salaire ? Effectivement, un ouvrier français gagne environ 1000€ par mois, là où un chinois gagnera 200$ maximum, mais quel est le prix du kilo de riz ou du litre de lait en chine ? ça m’étonnerait que ce soit le même qu’en France... ça m’étonnerait qu’un chinois puisse vivre correctement en france avec sons salaire de 200$... alors désolé, tout est relatif, et un ouvrier français est aussi pauvre qu’un ouvrier chinois. Quand vient la fin du mois, en France comme en Chine, les ouvriers n’ont plus rien, ils ont tout dépensé dans la bouffe, le logement, etc...

    D’ailleurs, on remarque que dans le cadre de la mondialisation, on uniformise les salaires, on met la main-d’oeuvre en concurrence mondiale, mais le prix des denrées de base peuvent prendre un facteur dix d’un pays à l’autre !! vous avez pas l’impression qu’on se fait avoir ? Moi, je veux bien qu’on baisse mon salaire, à condition de me vendre le gîte et le couvert au même prix qu’en Chine.

    " La communauté riche est celle qui a la matiere premiere"

    N’importe quoi ! les pays d’afrique ont des matières premières en quantité, et les peuples crèvent la faim là-bas. Plus proche de nous, en France la "communauté des agriculteurs" produit les matières premières les plus importantes : la nourriture, et ils sont obligés de la vendre bien en-dessous de ce que ça leur coûte, alors réfléchis 2 secondes avant de parler.

    Je préfère ne rien dire sur la fin du commentaire, c’est bien trop nauséabond...



  • Vincent 21 janvier 2008 14:27

    Je sais pas trop si je vais t’excuser, tu m’insultes, tu me fais endosser le mauvais rôle, et je ne le mérite pas.

    L’intérêt du cloud computing, du point de vue de l’ utilisateur, c’est principalement de ne pas avoir à posséder un ordinateur ultra-puissant et très cher pour faire tourner ses applis. C’est pas moi qui l’invente, je n’essaie pas de recentrer le débat sur "la vraie question", c’est un fait, point barre.

    Je n’ai jamais dit qu’il fallait maintenir des chaînes de production obsolète, je dis qu’il n’est pas besoin d’avoir le dernier cri de la technologie pour faire du traitement de texte, écouter de la musique, regarder des films ou surfer. Et justement certains constructeurs commencent à le comprendre : la fondation OLPC , Asus avec son Eee PC, et google avec le gPC évoqué dans l’article. Ces machines sont récentes, mais économiques (en prix, et en énergie), le but n’est pas d’avoir la pointe de l’inovation technologique, parce que c’est inutile pour 90% des utilisateurs ! Je parlais de mon P3 juste pour faire une comparaison avec ces nouvelles machines, elles sont à peu près aussi puissantes que mon PC, et avec lui je comble les 4 utilisations de base énoncées ci-dessus, et plus encore. Un processeur à 1Ghz, 1/2 ou 1 Go de Ram, un écran couleur et un clavier, c’est tout ce qu’on a besoin pour ces fonctions de base ! après si on veut jouer aux derniers jeux en 3D ou regarder des vidéos en HD, ce n’est pas la même histoire mais surtout ce n’est pas le sujet de l’article ! Bref, matériel récent n’est plus synonyme de dernier cri de la technologie, ni de souscription de crédit, ni de 500 watts de courant pour visiter une page web.

    Enfin, ne t’inquiète pas pour moi, je me tiens au couant des innovations technologiques. Et justement, la fibre optique pour tous, que tu attends si impatiement, est presque dépassée : un chercheur australien a réussi à réduire fortement les interférences des lignes ADSL, on atteindra facilement les 200Mo/s avec cette technologie, et nul besoin de creuser des tranchées dans toute la france pour amener la fibre chez tout le monde, non, on conserve la ligne téléphonique actuelle, et on change juste de modem. ça prendra pas 10 ans mais 1 ou 2 tout au plus. un petit lien sur le sujet

    A part ça l’article m’a plu dans l’ensemble, ce n’est pas parce que j’ai fait une critique que je suis forcément en désaccord sur tout avec l’auteur, je pense qu’un commentaire avec une petite critique est plus constructif qu’un "Article génial, merci à l’auteur !"

    merci à l’auteur quand même !



  • Vincent 21 janvier 2008 11:40

    il évitera au consommateur de devoir acheter une bécane agressive et énergivore tous les trois ans.

    Le consommateur de base est bien idiot de renouveler son matériel tous les trois ans, pour surfer, écouter de la musique, regarder des films et faire un peu de traitement de texte, il n’est nul besoin d’avoir le dernier cri de l’informatique. Mon ordi actuel est équipé d’un pentium III, il date de 2001, et il fait tout ce dont j’ai besoin.

    Le superbe et ultra-plat Mac Book Air n’est pas le fruit de quelque lubie stylistique : il s’agit clairement d’un concept transitoire dédié aux usages en ligne et de facto apte à voler dans les nuages.

    C’est assez paradoxal d’annoncer que le cloud computing permettra à l’utilisateur de se contenter d’un terminal léger (je ne parle pas que du poids !), tout en prenant le dernier joujou ultra-onéreux d’apple (de 1700 à 3000$ !) comme précurseur de ces nouveaux terminaux. La machine de l’OLPC ou l’Eee PC d’ASUS me paraissent plus proches de l’ordi de base dans un monde de cloud-computing.

    Pour le reste, il est amusant de constater que le cloud-computing actuel rappelle les ordinateurs centraux des années 80 (exemple : l’IBM 3090) : une énorme machine centrale qui exécute les programmes de tous les utilisateurs, et gère tous leurs périphériques. cette idée a vite été abandonnée, mais les conditions semblent plus favorables aujourd’hui. Reste à savoir si les constructeurs seront d’accord pour vendre des terminaux à 200$ alors que jusqu’à présent ils arrivaient à refourguer à leurs clients, pour 10 fois plus cher, des bécanes dernier cri tous les 3 ans... Chez Google, ils vont vraiment finir par se mettre à dos toute l’industrie informatique !

     



  • Vincent 16 janvier 2008 12:04

    Un non évènement médiatique, plutôt. Pas de quoi grimper au plafond, une fois de plus apple sort un super joujou blinkblink et onéreux. Si c’était moi le patron, le premier journaliste qui me réclame un mac book air, je lui répond que pour le même prix je peux avoir pas un, pas deux, mais bien 5 EEE PC, et au moins l’EEE PC je peux l’ouvrir et lui rajouter de la ram ou de la mémoire flash, sans avoir à débourser 1300€ (!) de plus pour me passer du disque dur.

    Le look, perso, je m’en fous, le jour où je voudrais une sculpture pour embellir mon intérieur, j’irai dans une gallerie d’art chercher un objet unique, pas chez apple pour avoir un truc fabriqué à la chaîne. Quand jachète un ordi, ce qui m’intérresse c’est ce qu’il a dans le ventre, à quel point je peux le faire évoluer, et surtout combien je paie pour tout ça. Et là Jobs il est largué, désolé : 2Go de RAM soudé pour toutes les versions : pas moyen d’en avoir plus ! la moindre pièce qui tombe en panne et tout est foutu, c’est tellement imbriqué qu’il y a plus qu’à en racheter un. Peu de conectiques. Impossible de bidouiller la bécane, même si on pouvait souder des nouveaux composant, il n’y aurait sûrement pas la place de les faire tenir là dedans !

    Maintenant, il faut rendre à césar ce qui est à césar : il y a quand même quelque point intérressants : l’autonomie, le touchpad multipoints. Est ce que ça justifie le coût ? non, sûrement pas. Mais ça confirme la position d’apple : ils proposent toujours un peu en avance des nouveautés qu’on retrouvera bientôt chez tous les autres constructeurs. Une machine à réserver à ceux qui ont les moyens de payer le surcoût du look et des gadgets, et qui n’ont pas d’exigences trop pointues sur les capacités de leur matériel.



  • Vincent 3 janvier 2008 15:31

    Le problème avec les UMPistes, c’est qu’ils sont un peu bornés. Soit on est avec eux, soit on est contre eux, et si on est contre eux, alors on est forcément un socialiste, ou pire un bolchévique qui veut rétablir le goulag.

    Alors quand on critique leur omni-président bien-aimé, tout ce qu’ils trouvent à répondre c’est « oui mais les socialistes ils ont fait pareil ou pire... »

    Mais ça n’a aucun intérêt ! parce qu’on parle du présent, ici en 2008 et pas il y a 10 ans, et, parce que ce n’est pas une défense que de dire que les autres ont fait pire (on dirait des gamins qui se font gronder pour une bêtise : « mais m’dame c’est lui qu’a commencé ! »)

    Par exemple, en ce moment il y a des massacres au darfour, vous croyez que ce serait une bonne justification si les responsables du Soudan disaient « ho, mais Staline a fait bien pire ! »

    En fait, les UMPistes sont incapables de défendre leurs idées (indéfendables), alors ils détournent l’attention sur les conneries des socialistes, en croyant que ça suffit comme argumentation. J’ai un scoop pour vous : on peut être contre l’UMP sans être pour le PS, et on peut même être contre le PS sans être pour l’UMP !

    UMPistes, je vous mets au défi de soutenir les décisions de NS dans l’absolu, sans faire référence à des décisions passées du PS.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv