• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Arno_

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 142 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Arno_ Arno_ 2 juin 2010 11:48

    Article inattendu et rafraichissant ! Merci !

    Fruit du hasard, j’ai justement ressorti ma guitare hier soir (ça faisait longtemps que je ne l’avais pas touchée) pour déchiffrer un arrangement Jazz Manouche de « L’éducation Sentimentale » .

    Ça fait du bien :)



  • Arno_ Arno_ 21 mai 2010 11:31

    Merci pour ce court article. Vos références sont exactement les mêmes que les miennes (Lordon, Jorion, Genereux etc...) et j’encourage les memes lectures a mon cercle d’amis.

    En attendant que tout se casse la gueule pour mieux reconstruire...



  • Arno_ Arno_ 19 mai 2010 19:48

    Marc,

    Vous et moi sommes décidément très fort pour enculer les mouches. Mais ce faisant l’un de nous croit poursuivre une activité plus noble tandis que l’autre en a conscience.

    Vous vous méprenez à mon sujet. Je ne fais pas de rhétorique, j’essaye de suivre une dialectique fort simple qui consiste à définir de manière préliminaire les termes d’une question sur lesquels il peut y avoir ambiguïté.

    Je n’ai jamais prétendu donner mes définitions (le cas échéant elles seraient bien sur aussi imparfaites qu’inutiles) de l’irrationnel, mais bien répondre, pour les définitions usuelles de ce mot, à votre question de son impact sur mon quotidien. Question hautement inintéressante selon moi. Vous avez donc eu des réponses tout aussi inintéressantes et parfaitement subjectives de ma part.

    Je ne prétends à aucune vérité.

    Quand à la définition Wikipédienne de « surnaturel » il est amusant de constater que notre monde (l’ensemble de notre univers) y correspond parfaitement... donc tout est surnaturel. A moins que quelqu’un ici connaissent les causes et circonstances de la création de notre univers ou sache le reproduire à volonté...mot toujours aussi inutile s’il en est.

    Les mythes et les mystères ne sont pas dénués de sens. Ils correspondent à des schémas profonds de connaissance. S’interroger vraiment, c’est pour moi chercher à percer les mystères qui nous entourent et qui semblent vous émerveiller parfois.

    D’accord avec ça, mais s’il sont porteurs de sens, je pense juste qu’ils expliquent plus de choses sur la nature humaine que sur ce qu’ils sont censés expliquer (mythe du Dieu créateur par exemple).

    Je voulais simplement dire que les nombres irrationnels n’ont d’irrationnels que le nom.
    Et non. Ils n’en ont pas que le nom, ils correspondent également à une définition parfaitement claire derrière ce nom : leur nature non-ratio de deux entiers.

    Bref, on continue ? Non parce que j’ai quand même une certaine empathie pour ces pauvres mouches... et en plus j’ai faim.



  • Arno_ Arno_ 19 mai 2010 18:26

    Vous avez raison, sidérant est trop fort. Vue votre réponse, je pencherais plutôt pour confondant de bêtise.

    Vous ne me répondez rien sur tout l’aspect définition des termes d’une question, que dois-je en déduire ?

    Pour quelqu’un à qui le débat ne convient pas, admettez que j’ai plutôt la réponse prompte et un minimum argumentée, quoique teintée d’un peu de véhémence je le reconnais, vue votre refus (volontaire ou non) de répondre à des préliminaires pourtant simples. Passons.

    1. Pourquoi avons-nous inventer alors ce terme de surnaturel si c’est quelque chose qui n’existe pas ?
    Vous n’êtes pas sérieux là, dites... vous pensez que les mots n’existent que pour des choses qui existent réellement ? Il suffirait donc d’inventer un mot avec la définition correspondante pour que cette chose se mette à « exister » ? Le mot surnaturel existe pour définir un concept paradoxal qui implique qu’il ne saurait, in fine, y avoir dans le monde sensible, quelque chose de surnaturel. Si un phénomène, un évènement, se produit dans notre monde sensible, alors il en fait éminemment parti.

    2. Finalement, nous vivrions dans un monde où tout est explicable/expliqué ? Et ce n’est que très rarement que l’on s’interroge vraiment ?
    Il faudra m’expliquer un jour la différence entre « s’interroger » et « s’interroger vraiment ». Votre deuxième question n’a aucun sens pour moi, peut-être l’ai-je mal comprise ou est-elle mal formulée.
    Quand au monde dans lequel nous vivons, il importe peu de savoir ce qu’il est vraiment (êtes-vous, réellement, une vache en train de rêver ce monde dans un pré ?), mais plutôt ce qui nous en est accessible par nos sens (et ses extensions technologiques) et notre raison. Le reste n’est que discussion au mieux amusante, au pire vaine.
    Il reste quantité de choses inexpliquées et nous avons le choix d’y apporter des réponses dogmatiques (ce qui n’a aucun sens à part vouloir boucher les trous de manière artificielle) ou d’admettre notre ignorance (peut-être temporaire) sans pour autant invoquer le moindre mythe.

    3. PI, PHI, sont-ils vraiment irrationnels ? Je n’en ai pas le sentiment.
    Alors là c’est le ponpon. En mathématique, irrationnel signifie simplement que le nombre ne peut s’exprimer comme le rapport de deux nombre entiers. Votre sentiment n’a rien à voir la dedans. Vous versez dans le psychologisme à deux balles. Les définitions mathématiques n’évoluent pas en fonction de vos sentiments ou de vos croyances.
    Après, si vous vous amusez à tout redéfinir en permanence, on peut ré-évaluer la question de leur irrationalité à l’aune de votre nouvelle définition, mais d’une part ça revient un petit peu à enculer des mouches, et d’autre part vous avez eu jusqu’à présent du mal à définir les termes de vos questions...

    On aurez alors des débats super intéressants : PI est un irrationnel selon untel, mais ne l’est pas au sens Houssayien du terme, et il l’est peut-être selon telle autre définition.

    Vous êtes définitivement un âne, mais selon ma définition à moi rassurez vous.



  • Arno_ Arno_ 19 mai 2010 16:59

    Vous êtes tout a fait sidérant. Tentons de récapituler les faits :

    Votre article pose la question suivante, que vous me reposez par la suite en commentaire en peu plus haut : « Quel est l’impact de l’irrationnel sur notre quotidien ? »

    Question qui est, vous en conviendrez, différente de « Qu’est ce que l’irrationnel ? » ou encore « Donnez votre définition de l’irrationnel ». Se mettre d’accord sur ces questions semble un préalable raisonnable avant de répondre a la première question.

    Si je demande a mon voisin : « Peux-tu me prêter ton mulfix ? » il est en droit de me demander ce que j’appelle, en l’occurrence, un mulfix (peut-être un idiome local) avant de répondre, éventuellement, a la question initiale.

    Je vous faisais simplement remarquer que le mot irrationnel recouvre plusieurs définitions communément admises (inutile donc de me demander la mienne, les mots ont un sens) et que dans le cadre de votre article, sous semblez lui donner le sens de « surnaturel » et « inexpliqué » ce que le premier commentateur a fort justement noté et que je souhaitais vous voir me confirmer.

    Puisque vous semblez incapable de comprendre la nécessaire precedence de la définition des termes d’une question avant de pouvoir y répondre m’impose donc de prendre chacune des définitions communément admises :

    1. irrationnel dans le sens « surnaturel » : aucune impact sur mon quotidien. Le surnaturel n’existe pas car sa définition est paradoxale. Si un évènement se produit, dont on peut témoigner, alors il EST naturel. Qu’on puisse ou pas l’expliquer est une autre question.

    2. irrationnel dans le sens « non conforme a la raison » : oui, cela impacte mon, notre, quotidien a tous, comme a chaque fois qu’un décision est prise, qu’un choix est fait, qu’elle soit prise de manière rationnelle ou pas.

    3. irrationnel dans le sens « inexpliqué » : cela n’impacte pas mon quotidien car ça n’arrive pas quotidiennement. Quand cela se produit, je suis emmerveille par ce que la nature nous reserve encore comme surprise et cela n’éveille en moi aucune velléité de mystification

    4. irrationnel dans le sens « mathématique » du terme : oui, impact quotidien : tous les jours le nombre PI est présent dans une quantité impressionnante d’évènements et d’objets naturels ou artificiels, nous entourant.

    Bel effort pour en arriver la. Vous m’avez bien conforté dans ce que je pense de ces cafés philo. De grands penseurs de l’inutile, incapable de repondre a une question simple et de comprendre le problème de la définition des termes d’une question.

    Bien a vous.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv