• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

axiaman

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/02/2017
  • Modérateur depuis le 28/09/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 80 341
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • axiaman 26 septembre 13:53
    @eboug
    Bonjour Eboug, je pense qu’il faut privilégier le Bitcoin en 2019 pour 2 raisons :
    - les alts sont encore surévaluées par rapport au Bitcoin selon moi, car très peu d’entre elles ont un réel usecase à l’heure actuelle. Le Bitcoin, lui, devrait progressivement s’imposer comme une valeur refuge face à des monnaies traditionnelles aux abois.
    - il est possible qu’un ETF Bitcoin soit lancé fin 2018, début 2019 aux USA. Si cela se produit, il faut s’attendre à l’arrivée d’investisseurs institutionnels dans cette classe d’actifs. Le BTC devrait alors grandement monter au détriment des alts. En réalité, les institutionnels n’investiront probablement que dans le Bitcoin, car lui seul a une liquidité et des possibilités de hedging suffisantes.


  • axiaman 17 septembre 00:37

    @sleeping-zombie

    Si les journalistes économiques traitaient du sujet en profondeur, je m’abstiendrais bien volontiers d’écrire ces billets. Or, ils sont souvent dépassés.

    Et les forums regorgent déjà assez de gens qui s’époumonent en « achetez du bitcoin, c’est l’avenir » ou « n’y touchez pas, c’est une arnaque »

    Ce qui manque souvent, ce sont des arguments techniques et économiques. J’essaye d’apporter les miens et surtout d’expliquer les contours d’une solution unique dans l’histoire.

    Le fonctionnement du bitcoin est encore très méconnu. Celui des monnaies traditionnelles l’est aussi d’ailleurs.

    Enfin, aucune décision d’investissement ne devrait suivre la lecture d’un seul article. Il faut se renseigner, recouper les sources, vérifier par soi-même et comprendre les risques.

    Donc, je suis navré de lire que vous prenez cet article pour un document publicitaire du bitcoin. Et, ce qui vaut tout l’or du monde pour moi, c’est votre allusion qu’un billet sur agoravox pourrait avoir un impact sur un actif valant plus de 100 milliards...



  • axiaman 15 septembre 13:34

    Le shadow banking n’est pas forcément lié à des mécanismes complexes. C’est souvent du crédit entre privés ou entreprises et le risque systémique est bien moindre du fait d’un effet de levier moins important (les banques sont encore les seules à avoir un tel effet de levier).

    Quant à votre supposition que les banques centrales vont jouer un rôle accru, je n’y crois pas. Depuis 10 ans, elles sont incapables de contraindre les gouvernements à réduire leur dette. Au contraire, elles prêtent à des taux bas et alimentent la bulle actuelle. Je crois plutôt à la création d’un système financier en marge, via notamment les monnaies digitales qui sont elles exemptes de manipulations politiciennes.



  • axiaman 9 septembre 14:28

    @Matlemat Il y a de moins en moins de paradis fiscaux où l’on vous laisse blanchir des fonds criminels en toute impunité. On ne compte plus les banquiers véreux qui ont été jetés en prison lorsqu’ils ont passé la frontière américaine. Paradoxalement, c’est aux USA que c’est le plus facile de recycler des fonds. L’hypocrisie américaine qui pointe les banques internationales du doigt mais ne fait pas le ménage chez elle. En ce qui concerne les bitcoins « teintés » de blanchiment, il faut effectivement éviter d’y toucher du fait que les échanges/banques se montrent désormais plus strictes.



  • axiaman 8 septembre 19:28

    @Matlemat La grande majorité des trafics se fait encore en fiat. Tout ce qui a de la valeur peut servir de monnaie d’échange, donc il est normal que certains utilisent le bitcoin. La parade ? Demander davantage d’informations aux utilisateurs d’échanges et que les banques qui reçoivent le produit des ventes de crypto en fassent de même. C’est d’ailleurs ce qu’il se passe.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès