• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

baska

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1075 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • baska 29 novembre 2012 19:16

    Talion, vous avez bien tapé dans le mille ! Le colon oublie que le sionisme fut un mouvement colonialiste du 19e siècle créé par de juifs européens d’origine khazarie, les ashkénazes.

    Les ashkénazes qui constituent près de 90% des juifs d’aujourd’hui ne peuvent se réclamer d’un seul ancêtre ayant foulé le sol de la Palestine pendant l’ère biblique. Ils ne peuvent donc être des sémites, ils sont en fait les descendants directs des khazars. 

    koestler a écrit un livre sur les khazars, « la 13e tribu, l’empire khazar et son héritage », et dans la conclusion de ce livre on peut lire ceci : « J’ai rassemblé les preuves historiques qui indiquent que la grande majorité des juifs est d’origine turco-khazarde, plutôt que sémitique ». Citons aussi l’italien Louis Gallico qui a publié une longue étude intitulée « un peuple introuvable » : « Il n’est plus possible de contester le fait que les juifs de l’Europe orientale aient comme origine la dispersion et le mélange des khazars avec d’autres populations ». Pierre Stambul de l’union juive française pour la paix reprend les thèses de ces historiens et affirme que « les juifs sont majoritairement descendants de convertis berbères, khazars, romains ».

    Qui sont réellement les Ashkénazes qui revendiquent la Palestine historique, et d’où viennent-ils ? 

    La plupart des historiens sérieux s’accordent sur le fait que les ashkénazes sont les descendants directs des khazars, peuplade d’origine turco-mongole qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècle de notre ère. 

    Dans l’encyclopaedia judaica, source que les thuriféraires de l’entité sioniste ne peuvent contester, les khazars sont décrits en ces termes : « peuple d’origine turque qui embrassa la religion juive à la fin du VIII e siècle. Ce fut Obadiah, l’un des successeurs de Bulan, qui régénéra le royaume et renforça le judaïsme. Il invita des érudits juifs à s’installer sur son territoire, et il fonda des synagogues et des écoles. Le peuple était instruit dans la Mishna et le talmud »Selon l’encyclopaedia universalis, les khazars étaient un « peuple apparenté aux turcs qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècles ».
    Pour la petite histoire, notons que l’empire des khazars fut détruit par les russes et sa population dispersée dans toute l’Europe de l’Est. Après la destruction de leur 
    empire, les khazars se faisaient appeler « les populations yiddish » en référence à leur langue. Il faut préciser que le yiddish parlé par la tribu khazarie n’avait rien à voir avec l’hébreu.

    On peut citer Sand, auteur de »l’invention du peuple juif" qui="qui" a="a" remis="remis" en="en" cause="cause" le="le" mythe="mythe" de="de" affirmant="affirmant" que="que" les="les" romains="romains" jamais="jamais" massivement="massivement" populations="populations" il="il" postule="postule" descendants="descendants" sont="sont" ben="ben" gourion="gourion" dit="dit" exactement="exactement" la="la" chose="chose" dans="dans" son="son" livre="livre" israel="israel" et="et">"Les judéens se sont convertis au christianisme et ensuite à l’islam. Les fellah palestiniens étaient les véritables descendants des juifs".

    En somme, les ashkénazes n’ont aucun lien historique avec la Palestine et aucune goutte de sang sémite ne coule dans leurs veines.


    L’exil est un mythe car les romains n’ont jamais expulsé massivement les populations juives. C’est plutôt la religion juive qui s’est dispersée et non le peuple. Le judaïsme fut à l’époque une religion très prosélyte comme l’atteste la judaïsation des khazars et des tribus païennes du Yémen ou de l’Afrique du nord. Sand pense que le judaïsme ne concernerait que quelques irréductibles sans la conversion de ces populations païennes.

    En définitive, contrairement à la propagande sioniste les squatteurs de la Palestine n’ont aucun lien historique avec ce qu’ils nomment « la terre promise ». Ils n’ont donc aucune connexion historique à la Palestine et dans la mesure où leurs ancêtres n’ont jamais foulé la terre dite promise, il ne peut être question de retour. De ce fait, ces squatteurs de la Palestine historique n’ont aucune légitimité.



  • baska 29 novembre 2012 18:46

    Déclaration de chrétiens et de responsables d’Église Sur la situation à Gaza

    Coalition Nationale d’Organisations Chrétiennes De Palestine, mercredi 28 novembre 2012

    Dans l’esprit qui imprègne cette terre de sacré et de sainteté et fidèles à notre foi et à ses enseignements, nous appelons tous ceux qui, partout dans le monde, aiment la paix à travailler avec leurs gouvernements et leurs concitoyens à mettre fin à la destruction et au carnage qui se poursuivent à Gaza. La situation actuelle de détresse dans la Bande de Gaza est le résultat de l’impasse dans laquelle se trouve le processus politique et de l’absence de paix.

    Nous sommes profondément convaincus que la cause de tout cela est la poursuite de l’occupation israélienne, du blocus et des restrictions imposées par les autorités israéliennes à la Bande de Gaza et à ses 1,6 million d’habitants. La politique israélienne d’assassinats ciblés, qui a déclenché l’épisode actuel de combats, est moralement condamnable.

    Elle provoque aussi des émotions fortes qui alimentent une volonté de vengeance et de poursuite d’un cycle ininterrompu de confrontations. Le spectacle d’enfants pales­ti­niens innocents tués dans le bombardement de maisons familiales, diffusé largement sur internet, provoque des émotions incon­tro­lables non seulement contre ceux qui en sont res­pon­sables en Israël mais aussi contre l’Occident et d’autres puis­sances et gou­ver­ne­ments qui sou­tiennent Israël dans ses actions contre la Bande de Gaza. Cela accroît encore davantage la division entre reli­gions et natio­na­lités avec le risque d’une montée en flèche de la vio­lence au détriment de tous et de chacun d’entre nous qui avons été créés à l’image de Dieu. Nous sommes fer­mement convaincus que l’option mili­taire peut être arrêtée s’il y a un effort véri­table et sérieux pour aboutir non seulement à une trêve mais à une solution juste et durable qui répon­drait aux aspi­ra­tions de notre peuple pour un État Pales­tinien vivant en paix et en bon voi­sinage dans cette région. Israël, en tant que puis­sance occu­pante avec ses arme­ments écra­sants et sa puis­sance mili­taire devrait prendre la res­pon­sa­bilité de faire en sorte que des négo­cia­tions avec les Pales­ti­niens soient engagées immé­dia­tement sans créer des situa­tions sur le terrain qui empêchent de telles négo­cia­tions d’aboutir avant même qu’elle ne s’engagent, par l’expansion des colonies illé­gales et d’autres mesures qui signi­fient l’annexion de ter­ri­toires sup­plé­men­taires en Cis­jor­danie et l’étranglement de Jéru­salem Est palestinienne.

    Les efforts intensifs du gou­ver­nement israélien pour empêcher d’aboutir la demande légitime des Pales­ti­niens de devenir un État non-​​membre de l’Assemblée Générale des Nations Unies est aussi un signe de courte vue. Nous devons tous nous sou­venir que, lorsqu’Israël a été admis comme État-​​Nation aux Nations Unies en 1948, il n’y a eu aucune demande de sa part pour obtenir l’approbation des états arabes par des négo­cia­tions : les Nations Unies en ont tout sim­plement pris la décision. Il revient à notre peuple de bénéficier du même traitement.

    NCCOP (Coalition d’organisations chrétiennes de Palestine)

    Et autres signa­taires dont : Sa Béa­titude le Patriarche latin Émérite Michel Sabbah SA Grâce l’évêque grec orthodoxe Atallah Hanna Son Excel­lence Ex-​​ Ministre Khou­lould Deibes Son Excel­lence l’Ambassadeur et ex-​​Ministre Hind Khoury Son Excel­lence l’Ambassadeur Afif Safieh …

    Jeru­salem • Groupe de scouts catho­liques arabes • Société orthodoxe arabe - Jéru­salem • Caritas-​​ Jeru­salem • Dépar­tement de ser­vices aux réfugiés pales­ti­niens – Conseil des

    Églises deu Moyen Orient • Quatre foyers de misé­ri­corde • Asso­ciation grecque catho­lique Sayedat AlBi­shara • Comité inter­na­tional chrétien • Comité du laïcat de Terre Sainte • Asso­ciation chré­tienne nationale • Mission pon­ti­ficale Palestine • SABEEL – Centre Oecu­mé­nique de théo­logie de la libé­ration • Union du club orthodoxe arabe - Jeru­salem • Asso­ciation chré­tienne des jeunes gens –YMCA • Asso­ciation chré­tienne des jeunes femmes –YWCA

    Gaza Conseil des Églises du Proche Orient

    Bethléem (NCOB) Réseau des orga­ni­sa­tions chré­tiennes de Bethléem •YMCA de Jéru­salem Est /​ Section de Beit Sahour • L’Institut d’éducation arabe • Holy Land Trust (Orga­ni­sation huma­ni­taire de Terre Sainte),

    Bethléem • Centre Wi’am, Beth­lehem • Société assy­rienne Saint Afram • Societé Ain Karem, Beth­lehem • Société orthodoxe arabe Al-​​Ihsan, Beit Jala • Club orthodoxe arabe, Beit Sahour • Club orthodoxe arabe, Beit Jala • Club orthodoxe arabe, Beth­lehem • La société de charité orthodoxe arabe, Beit Sahour • College Biblique de Bethléem • Centre Siraj d’études de Terre Sainte • Société de logement orthodoxe arabe, Beit Sahour • Groupe de tou­risme alter­natif, ATG, Beit Sahour • Societé de Charité des pesonnes agées • Centre de for­mation à l’environnement, Beit Jala • Société de charité Saint Vincent, Beit Jala • Societé des enfants des bergers, Beit Sahour et KAIROS PALESTINE



  • baska 29 novembre 2012 18:41

    Article sur la Palestine écrit par Guylain Chevrier, ancien membre de l’officine anti-laïque, riposte talmudique, qui est sponsorisée par la loge judéo-maçonnique b’nai b’rith et l’union des patrons juifs de France, de la propagande sioniste !

    Après avoir applaudi la récente boucherie orchestrée par « l’armée la plus morale du monde », il s’interroge comme le criminel netanyahou sur l’utilité d’une reconnaissance onusienne d’un état palestinien. Notez également comment il essaye de transformer la nature du conflit : pas question de l’examiner à la lumière du droit international, le conflit de nature territoriale devient religieux. Orientation délibérée puisque cela permet d’occulter la colonisation, l’occupation brutale de l’envahisseur, l’accaparement des terres, la Nakba, le génocide à petit feu des palestiniens, le blocus inhumain, les checkpoints, etc. Quelle shutzpah ! Je crois que notre histrion, pardon « historien », mérite bien ses galons d’agent hasbarique.



  • baska 27 novembre 2012 15:28

    Les deux guignols qui s’auto-interviewent sont les idiots utiles de la clique sioniste qui mène un tout autre combat. Cette clique, vraie propagatrice de la haine anti-musulmane, chapeaute la nébuleuse islamophobe et a constitué un véritable réseau de bailleurs de fonds et d’organisations visant à appuyer la mouvance anti-musulmane. En France, il n’a échappé à personne que ceux qui entretiennent la diabolisation des Arabes et la haine des musulmans sont pratiquement tous des amis de l’apartheid, l’entité criminelle qui génocide à petit feu les palestiniens. Le but de cet acharnement anti-musulman est d’arriver à nous faire admettre l’occupation illégale de la Palestine, faire accepter l’apartheid et la discrimination envers les Arabes palestiniens. D’où la banalisation de l’islamophobie actuelle. Il ne faut pas oublier que le ciment idéologique de tout cela est la défense de l’entité sioniste contre la « menace palestinienne ». 



  • baska 27 novembre 2012 15:16

    Le « musulman d’apparence de service » fait la promo d’un certain Véliocas. De qui s’agit-il ? Il le présente comme un écrivain et cite même ces deux « ouvrages ». Le premier a été publié, dit-il, chez Godefroy et le second par « tatamis », sans plus de détails. Il passe sous silence la ligne éditoriale de ces obscures éditeurs : la première maison d’édition est gérée par un certain Richard Haddad, un proche des phalanges libanaises (milices créées sur le modèle fasciste, financées et armées par l’entité sioniste, et qui ont perpétré le massacre de Sabra et Chatila sous le commandement du criminel Sharon, tuant de milliers de palestiniens). Ancien conseiller général à la mairie du 16 arrondissement de Paris, mairie tenue par le plus philo-sémite de nos politicards Goasguen, il travaille main dans la main avec les amis de l’apartheid. Sa maison d’édition revendique ouvertement leur ligne éditoriale islamophobe. Quant au deuxième éditeur, il s’agit de Jean Robin, un petit agitateur qui s’est récemment illustré en intervenant dans une église orthodoxe extrémiste de Belgique pour inciter au choc des civilisations et à la guerre contre l’islam. Voici la vidéo de la prêche haineuse de ce sioniste notoire :

    /www.dailymotion.com/video/xjhl96_islam-discours-de-jean-robin-devant-le-pere-samuel_news">http://www.dailymotion.com/video/xjhl96_islam-discours-de-jean-robin-devant-le-pere-samuel_news.




Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité