• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

benedicte_gab

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 193 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • benedicte_gab 19 septembre 2017 16:52

    J’ai habité Nîmes et le jardin de la fontaine y est une bouffée d’oxygène au sein de la ville.

    J’y habitais lors de l’inondation de 1988 ... la force de l’eau a fait des dégâts impressionnants. et la route d’Uzès à côté de laquelle je vivais s’était transformée en fleuve ...


  • benedicte_gab 17 septembre 2017 20:17

    La mauvaise foi des commentaires c’est lassant, il n’y a pas à se glorifier de prendre une personne pour tête de turc et déformer ses propos ... Rosemar n’a jamais dit que l’informatique était autonome une sorte de grand manitou oeuvrant par elle-même.

    Les problème de l’orientation et du système universitaire nécessiteraient plusieurs articles et en autre une réflexion de fond sur une société qui vous dit que vous êtes un « loser » si vous n’avez pas bac+x alors même que bon nombre de diplômes sont sans aucune valeur et ne sont même pas porteur d’une véritable culture générale.

    Toutefois le problème de fond que cet article pose indirectement est « la déshumanisation de la société » remplacer l’humain et le relationnel par des programmes ou des machines, non parce que c’est mieux ... mais pour ne pas avoir à former des personnes et surtout ne pas avoir à verser de salaire ! Peu importe si ça complique plus la vie d’une partie des gens et qu’il est quasi-impossible d’avoir un interlocuteur lorsqu’on rencontre un problème.
    Le problème majeur d’un programme informatique quel qu’il soit est qu’il ne fait que ce qu’il a été programmé pour faire et ignore tout cas n’entrant pas dans sa programmation, le cas particulier il connait pas et quand vous entrez dans un cas particuliers (et il y en a plein) ça devient kafkaien. Cela dans le meilleur des cas si le programme a été conçu en cherchant réellement à correspondre aux besoins.

    Je vais citer un exemple cocasse, celui du remplacement des entretiens avec un conseiller d’orientation dans les PAIO et MLI pour les jeunes de moins de 26 ans ; il y a déjà quelques années déjà de ça mon beau-fils s’était retrouvé avec 3 choix d’orientation déconnectés de la réalité dont le plus surréaliste était « chef d’orchestre » alors qu’il n’avait jamais fait de musique ! Je ne sais pas combien a coûté le programme et qui a palpé, mais même le pire conseiller d’orientation n’aura pas suggéré une orientation professionnelle aussi aberrante !



  • benedicte_gab 16 septembre 2017 18:27

    Je dirais que vu la multiplicité des blogs il est normal que l’audience soit éparpillées. Je ne connaissais pas votre blog, mais je n’ai déjà pas le temps de jeter un coup d’oeil régulier à ceux que j’ai mis en favoris sur mon navigateur.

    Ce n’est pas qu’il n’y a pas de gens qui lisent mais on croule sous les articles d’information qui ont généralement les mêmes « sources » en fonction de l’idéologie du blogueur sans avoir la possibilité de connaître la véracité des sources dès que ça se passe en dehors de chez soi. 
    Un blogueur concernant l’information n’est pas un journaliste, il n’a pas les moyens d’aller voir ce qui se passe et donc il ne fait pas de l’information, il relaie et s’exprime mais il ne produit pas de l’information dès qu’il s’agit de sujet sur lesquels il n’a aucune information directe, il ne produit que de l’opinion.
    J’achetais la presse quand j’étais jeune, c’est à dire il y a 40 ans, mais il y avait encore des quotidiens, hebdo et mensuels dignes de ce nom et je trouve que ça manque cruellement de nos jours. Les blogs généralistes ne peuvent pallier ce manque ... et donc en fait on démultiplie la désinformation dans tous les sens, on n’arrive plus à savoir ce qu’il en est en vérité sur bon nombre de sujet.
    j’ai tenu un blog il y a une dizaine d’année, j’ai arrêté parce que ça me prenait trop de temps, je montais des dossiers sur trop de sujets, la recherche et vérification de sources fiables, c’était devenu une corvée et plus un plaisir, et ça ne change pas grand chose à ce qui se passe. Parce que c’est pas sur internet qu’on changera la société, c’est dans la vraie vie, dans le quotidien, mais c’est mal barré.




  • benedicte_gab 16 septembre 2017 17:07

    @Rincevent
    je fais pareil, faire le choix de manger moins de viande, en provenance de petits élevages non concentrationnaires ... et effectivement la viande ne diminue pas d’1/4 ou plus à la cuisson et question saveur également ça fait une grande différence.

    Je suis en zone rurale et je pense que c’est plus facile qu’en ville, parce qu’existent des circuits courts qui limitent le surcoût et si on change son alimentation on peut gérer ... dans les grosses agglomérations le surcoût peut être prohibitif si l’on a des revenus modestes.


  • benedicte_gab 15 septembre 2017 19:51

    Le postulat selon lequel l’homme se serait toujours entre-tué est faux, mais il est vrai concernant les sociétés qui se sont autoproclamées « civilisation » (sous-entendu supérieure à celles qui ne le seraient pas). Il ne faut pas confondre culture et civilisation, tout peuple a une culture et nombres de peuples dont nous avons génocidé une bonne partie, n’ont pas engendré de société tyrannique pyramidale où une caste de psychopathe en fantasme de toute-puissance et d’immortalité, est perpétuellement en guerre et a besoin de toujours plus d’esclaves ou de serfs pour assouvir ses fantasmes. ça ne signifie pas qu’il n’y avait pas de conflit, mais pas une guerre permanente, avec massacres perpétuels et aucune volonté d’asservir les peuples voisins. Alors qu’il suffit de regarder nos manuels d’histoire pour voir que notre histoire n’est faite que de ça, depuis des millénaires et que nous sommes conditionnés à admirer les pires tyrans sanguinaires comme étant de « grands hommes ».

    D’où également ce dogme dans notre société que la vie ne serait qu’une lutte acharnée pour la « survie » (la fameuse loi de la jungle totalement incompréhensible pour les peuples vivant dans les dites jungles) et ce alors que la collaboration plus que le conflit semble être la loi de la nature dès que l’on regarde le vivant sans projeter sur lui ses croyances.
    Concernant notre société, depuis l’antiquité, les castes qui les dirigent considèrent leurs semblables comme du bétail d’élevage, elles se sont toujours entre-tuées entre elles pour le pouvoir. 
    Jamais n’a été réellement mis en cause le fonctionnement psychopathique des castes dirigeantes, au contraire de nos jours, le Graal est de s’y conformer ... le consumérisme, le dandinage de croupion, l’égotisme, le mépris de l’autre, se donner l’illusion d’être puissant parce qu’on peut en écraser d’autres sont les valeurs réelles bien que « non affichées » de la société. Le bétail humain que nous sommes ne se retourne pas contre ceux qui les privent de leurs droits à l’existence, mais contre ceux encore plus mal lotis qu’ils peuvent maltraiter sans risque, en même temps il ignore totalement ce que le terme « être libre » peut vouloir signifier, étant donné que celui-ci recouvre désormais un fantasme de toute-puissance, « il n’y a que moi et mes fantasmes qui comptent les autres rien à faire et après moi le déluge » et que ça fait des millénaires qu’il a été privé de toute liberté réelle.
    En fait rien n’a changé depuis l’antiquité ... croire que nous avons « évolué » ne nous permet pas de nous poser les bonnes questions et de remettre en cause les « dogmes » que nous avons été conditionnés dès le plus jeune âge à prendre pour des « vérités avant-première » ou des « paroles d’évangile ». 
    Je ne vois pas d’éclaircie à l’horizon et ce ne sont pas les commentaires haineux de toutes sortes sur le net quelque soit les médias ou sites qui permet d’être optimiste quand à l’avenir.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité