• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BlueTemplar

BlueTemplar

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 119 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BlueTemplar BlueTemplar 20 mars 2009 17:07

    J’ai surtout l’impression que les dernières initiatives du gouvernement visent plus à la liberté que le sentiment d’impunité. Je ne peux que difficilement juger internet en son entier, mais il me semble qu’il est loin d’être un espace d’incivilité que vous décrivez - par exemple sur les forums que je fréquente (dont Agoravox), le travail de modération est plutôt efficace.
    (Je pourrais d’ailleurs faire le même commentaire que vous sur le suffrage universel : "la loi du plus fort, du plus violent, du plus gueulard, de celui qui saura mettre le plus la pression sur l’autre" "avec le phénomène traditionnel de suivisme des plus grandes gueules")

    Le "piratage" n’est pas de la contrefaçon ordinaire (les contrefacteurs en profitent pour gagner de l’argent). C’est une nouvelle manière extrèmement efficace d’accés aux conténus numériques. Le fait qu’il soit qualifié de fraude montre seulement que la loi n’est plus adaptée à la realité du terrain. Elle criminalise des personnes qui n’ont pas lieu de l’être.

    Le vrai problème est la rénumération des auteurs/artistes/"créateurs", l’ancienne methode ne fonctionnant plus. (Par contre, la paternité et le respect de l’oeuvre, eux, ne sont pas rémis en cause.) Les distributeurs traditionnels n’ont d’ailleurs que rarement effectué ce travail de rénumeration de façon correcte.
    La meilleure solution à l’état actuel des choses me semble être le mecenat global.



  • BlueTemplar BlueTemplar 20 mars 2009 01:36

    Je me souviens trés bien qu’il a dit qu’il ne ferait PAS de sécond mandat. Et pour une fois il est sur d’avoir dit la verite (même s’il pense autrement) ! smiley



  • BlueTemplar BlueTemplar 19 mars 2009 15:01

    @ Syrius :
    "je suis néanmoins content de voir que l’Etat prend enfin au sérieux le fait que le net devienne une fosse à purin nauséabonde sur le point de déborder"
    Alors vous aussi, vous vous démandez "Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? […] Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ?".
    Honnettement c’est CE genre de propos que je trouve terrifiant.

    §2 : distributeur ≠ éditeur. Et le travail que vous décrivez est de plus en plus effectué par les consommateurs eux-mêmes, cf Amazon.

    Le concept dit de la "Longue traine" montre que la suppression des intermédiaires classiques aurait plutôt un effet bénéfique sur la diversité des oeuvres, toute oeuvre pouvant être mise en ligne pour un prix négligeable.
    Aussi, le texte ne dit nulle part que la culture doit dévenir une pensée unique, ni que l’auteur individuel va complètement disparaitre.
    Ensuite, je pense qu’il y a bien une confusion dans le texte concernant le droit moral - je ne pense pas que l’intention de l’auteur soit de le nier, on sait bien qu’on parle ici du droit des auteurs à la rénumération qui est rémis en cause par Internet.

    En fait j’ai l’impression que vous avez compris le texte de travers. C’est bien dommage pour un doctorant en proprièté intellectuelle...



  • BlueTemplar BlueTemplar 19 mars 2009 04:17

    On peut résoudre ce problème - Stallman a la solution ! 
    Chaque internaute peut attribuer librement des fractions de sa contribution fixe à des œuvres qu’il/elle choisit, dans des limites fixées de pourcentage
    J’aimerais souligner certains points importants de ce texte :
    La non linéarité de la renumération en fonction des contributions annule les effets d’avalanche qui rendent indécents les révenus des artistes les plus connus.
    Le problème des droits d’auteur est un problème mondial, on ne peut le résoudre en agissant seulement au niveau local.

    Sinon, si j’ai utilisé le terme "créateur" dans mon commentaire précedent, c’est pour faire rémarquer que on oublie trop souvent que des catégories aussi diverses devraient (a mon humble avis) être rénumerées par ce dispositif que les créateurs de logiciels (libres ou pas), bloggeurs, contributeurs à des projets collectifs, entarteurs professionnels, etc... on ne pourra probablement pas avoir un système idéal (à moins de permettre aux internautes d’aujouter eux mêmes des oeuvres et de artistes ?) - mais vaut encore mieux ça que hadopi...

    Un autre petit commentaire : Cette fluidité de l’information est vraiment ce qui définit nôtre époque - par exemple elle a permis les montages financiers complèxes et les paradis fiscaux.



  • BlueTemplar BlueTemplar 19 mars 2009 03:23

    Malheureusement un système fiscal ne peut pas marcher pour la même raison - il faut quand même identifier les créateurs méritant une rénumeration, et seul le consomatteur lui-même peut le faire - ou alors on va ignorer 90% des créateurs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès