• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Brontau

Pour beaucoup, un vestige du passé. Sexagénaire et encore au boulot. Espère encore un peu en une société plus fraternelle, plus juste, plus douce. Profondément pessimiste mais pas au point de renoncer à vouloir à améliorer ce qui peut l'être. Pas encore.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 171 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Brontau 21 février 2013 17:39

     Bonsoir Nabum, et toutes mes félicitations pour pour ce récit doublement imagé et pour l’instant totalement consensuel !

      Beaucoup d’intervenants ont évoqué leur enfance à ce sujet, avec une touchante nostalgie parfois, les enfants d’aujourd’hui seront privés de ces réminiscences où affleure un certain regret, mais ceux de demain ?

     Je vais conclure avec Baudelaire : j’ai pris ta boue et j’en ai fait de l’or. Comment mieux définir l’écriture ?



  • Brontau 18 février 2013 16:04

    En vous lisant Nabum, j’ai pensé : Sic transit gloria mundi

    Qui se souvient encore de Walter, le flamboyant, de Claude le besogneux ? La fougue éclatante du premier a déserté le rugby professionnel mais la ténacité inlassable du second tout autant finalement. Ce corps sec et noueux de paysan taciturne et entêté quel rapport peut-il avoir avec ces « bodybuldés créatinés » qui se donnent à voir dans des calendriers ?

    Qui se souvient encore d’un commando de gros bras, briseur de grèves pour la libération de cassoulets en souffrance dans un centre de tri ? Déjà les temps, et le nom, avaient changé.

    Pour la plupart des gens le patronyme qui faisait rêver les amateurs de quinze est celui de conserves plutôt chères dans leur hyper, il disparaitra bientôt au profit d’un autre, tout aussi évocateur de terroir… Et tout aussi trompeur.

    Comme le soulignent de nombreux commentaires, il ne tient qu’à nous de vivre et consommer différemment… Sauf que cela suppose une conscience et un savoir, et en conséquence une éducation que le système ne permettra qu’avec son effondrement.



  • Brontau 16 février 2013 13:59

    Nabum, en parlant de vous avec authenticité, vous parlez de nous, autres humains, il semble que ça heurte parfois... Ou ça enchante ceux qui comme vous ne sont rien, qu’eux même, et bien déterminés à le demeurer ! 



  • Brontau 15 février 2013 16:57

     Nihil novi sub solem, ou la permanence de l’humain(?) n’est-ce pas Nabum ? Comment se peut-il que l’on sache depuis si longtemps et que l’on soit incapable, jamais, de tirer les leçons d’une si longue succession d’exploitations, domaine où certains font preuve d’une inventivité sans limites ! 



  • Brontau 15 février 2013 15:46

     Je sais, aimer, terme à bannir, professionnellement

     incorrect !

     On met des individus face à face et il n’y a pas de réactions émotionnelles !

     Monde merveilleux de professionnels, efficaces, rentables, interchangeables…

     Jetables, aussi, comme des produits sans âme.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité