• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

cassandre

cassandre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 31/03/2012
  • Modérateur depuis le 14/08/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 53 812
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 516 259 257
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • cassandre cassandre 14 janvier 2015 23:58

    La première version du texte était un peu précipitée. J’ai encore pris quelques minutes pour vous en présenter cette version légèrement corrigée et rallongée.


    Mon cher Charlie,

    Je t’aime bien, aussi je veux bien prendre quelques minutes pour t’expliquer la vie :

    Dans ta chanson tu ne penses pas « qu’il y ait de bouquin qui dise de flinguer son prochain ».

    Alors autant que tu le sache, ceux qui flinguent au nom d’un dieu sur cette planète ont tous un point commun : ils sont tous musulmans...et ils ont tous lu le même bouquin !

    Et voilà ce qu’ils ont pu lire dans ce livre, le coran, dont la critique est interdite :

    sourate2 verset193 : « Combattez les infidèles jusqu ’à leur soumission et que l’islam seul règne . »

    s3v85  : « L’islam doit prévaloir sur toutes les religions. »

    sourate3v169 : « Ne croyez pas que ceux qui ont été tués au service d’Allah soient morts. Ils sont vivants. Ils sont pourvus de tout auprès d’Allah. »

    sourate 8v17 : « Vous ne les avez pas tués (les mécréants). C’est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n’est pas toi qui le porte mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve. »

    sourate 8v39 : « Combattez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lutte doctrinale et qu’il n’y ait plus d’autres religions que celle d’Allah.(...) »

    sourate8v65  : « Ordre est donné au prophète, par Allah, d’exhorter les musulmans au combat contre les infidèles. »

    sourate8v67  : « Le prophète ne peut faire de prisonniers sans avoir d’abord procédé à des massacres d’infidèles [autre trad : réduit à l’impuissance]. Vous recherchez les biens de ce monde alors qu’Allah veut vous faire gagner le paradis. »

    sourate 9v29  : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah, qui ne considèrent pas comme illicite ce qu’Allah et son prophète ont déclaré illicite. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient la jizya [un impôt spécial pour les infidèles] et qu’ils soient humiliés(...) »

    sourate 9v41  : « Bondissez légers et lourds, et menez le combat avec vos biens et vos personnes au service d’Allah, dans le chemin d’Allah. Cela est votre intérêt si vous le comprenez. »

    sourate 9v111  : « Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens contre le paradis qui leur est réservé. Ils combattrons au service d’Allah, tuerons et seront tués. (...) »

    sourate25v52  : « N’obéis pas aux infidèles, et avec le Coran lutte contre eux vigoureusement. »

    sourate 48v16  : « Nous vous appellerons à marcher contre des nations puissantes. Vous les combattrez jusqu’à ce qu’ils se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Allah vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, il vous infligera un douloureux châtiment. »

    sourate66v9 : « O prophète, mène le jihad contre les mécréants et soit rude à leur égard. Leur refuge sera l’enfer. »

    Les musulmans modérés prennent bien soin de ne pas voir ces versets, mais ils n’en sont pas moins là.

    La sunna est plus brutale encore (et tout aussi incontestable), qui pour édifier les musulmans donne l’exemple du prophète ordonnant de torturer à mort ses opposants (ex le sahih Bukhari n°794 à797 : « il ordonna qu’on leur coupe les bras et les jambes, puis qu’on leur crève les yeux au fer rouge et qu’on les laisse mourir ainsi dans le désert ».)

    Tournez la chose comme vous voulez, mettez-y le contexte qu’il vous plaira, j’ai bien peur qu’on aboutisse inévitablement à une séance de torture à mort de ces hommes, dans le désert.

    Je pourrais continuer cette litanie encore longtemps comme ça.

    Alors, Charlie, y’a vraiment pas de bouquin qui dit de flinguer son prochain ?

    Tu as dû le remarquer toi aussi Charlie, les brimades (et les deuils) se multiplient dans la communauté juive à mesure que la communauté musulmane se renforce dans notre beau pays. Sans doute le hasard. Mais voyons ce que dit le coran à propos des juifs.

    Parfois un peu de lecture est plus utile qu’une marche dominicale pour faire avancer les choses.

    Et bien dans le coran, les juifs (chrétiens pareil ; athées c’est pire) sont présentés à la vindicte populaire, décrits comme des sous-hommes indignes de vivre, dans d’innombrables versets des sourates 2 (v73,79,89...), 4 (v154,155,156,157), 5 (v64, 41), 62 (v5), 98 (v5,6), etc....Tout ce qu’il faut pour légitimer les exactions qu’ils subissent et pire encore. Et la sunna est plus radicale encore (comme Bukhari 3593, invitant à les exterminer jusqu’au dernier).

    Le coran évoque aussi avec jubilation comment les 3 tribus juives de Médine, qui ont dans un premier temps charitablement (ou imprudemment) recueilli la communauté musulmane chassée de la Mecque, durent peu à peu se plier aux exigences des musulmans devenus plus nombreux qu’eux sur leur propre terre.

    Ces juifs furent finalement expropriés, les femmes réduites en esclavage et les hommes prisonniers massacrés (sourate 33v26,27), décapités le long d’une fosse commune.

    Ces différents épisodes sont décrits dans le détail par ibn Ishaq (le biographe musulman de Mahomet) dont on trouve l’œuvre en bonne place dans toutes les bonnes librairies musulmanes.

    Voilà Charlie. Tu vois, la réalité est un peu différente de ce que les médias politiquement corrects veulent te faire croire.

    Tous les musulmans ne sont pas islamistes, mais tous les islamistes sont bien musulmans !

    Et il faut une bonne dose d’hypocrisie pour nier toute relation de cause à effet entre ces commandements du coran et le comportement de ces individus.

    Le coran est en vente libre, les mosquées prolifèrent, et au regard des demi-mesures que proposent les charlots qui nous gouvernent, l’islamisme a encore de beaux jours devant lui.

    Tous ces versets (et tant d’autres) sont la parole du prophète lui-même. Il faut donc se rendre à l’évidence, Charlie : le prophète est le premier islamiste. Ce n’est pas une opinion mais une constatation.

    Et l’islamisme a toujours été au cœur de l’islam (sauf à de rares éclipses comme à l’ère des nationalismes arabes, qui s’achève).

    Il est là le grand secret, Charlie.

    Le terrible secret que nos grands médias s’évertuent à protéger. Imagine un peu le séisme : 40 ans d’aveuglement, de mensonges aux Français, de politique suicidaire...

    Je pense que tu es un gars honnête, Charlie, mais un peu trop naïf. Alors ne te laisse pas enfumer encore une fois :

    Dans les premières sourates (chronologiquement), celles qui datent de la première période mecquoise, quand les musulmans étaient très minoritaires et vulnérables, on trouve des versets apaisants, accommodants. En contradiction avec des versets plus récents, datant de la période où, toujours plus nombreux, ils purent peu à peu se montrer plus exigeants, plus menaçants, et enfin prendre le contrôle de la société (l’oasis de Médine).

    Mais quand 2 versets se contredisent, sache qu’on ne choisi pas celui qui nous plaît : c’est le plus récent qui prime.

    Donc nos jolis versets conciliants sont tous abrogés de facto (mansukh) ; ils ne servent plus guère que comme « vitrines présentables » à l’occident, pour embobiner les bobos naïfs et autres bisounours au grand cœur... mais ceux que je t’ai cités sont malheureusement parmi les plus récents...

    Je te conseille vivement la lecture d’Anne-Marie DELCAMBRE « L’Islam des interdits ».

    Docteur de l’Université Paris-IV en études islamiques, docteur en droit, professeur d’arabe, islamologue. Sa maîtrise de l’arabe classique lui permet une exégèse critique et très documentée des textes de l’islam.

    Tu devrais lire aussi Hamid ZANAZ : professeur algérien de philosophie qui dû s’exiler en France pour sauver sa peau, il sait de quoi il parle. L’islam, il connaît.

    Pour lui, l’islamisme n’est autre que le stade suprême de l’islam. Il en est l’application la plus complète, le respect à la lettre le plus fidèle.

    Ces deux-là, comme Théo Van Gogh, comme Charlie Hebdo, comme tant d’autres, risquent leur vie pour t’aider à ouvrir les yeux.

    Comme Charlie Hebdo, ils essaient de continuer à témoigner avec leur plume.

    Comme Charlie Hebdo, ils sont pris entre les rafales de kalach des islamistes et les procès en islamophobie des bien-pensants.

    Des bien-pensants qui maintenant n’ont pas honte de se proclamer tous Charlie mais qui se garderont bien de republier sa « vie de Mahomet ». On n’a pas tous l’âme des résistants.

    N’oublie pas, Charlie : « islam » ne vient pas du mot paix (salam), mais bien de « aslama » qui veut dire... soumission !



  • cassandre cassandre 14 décembre 2013 20:55

    Non gugu, je ne suis ni à charge ni à décharge. Ni caricatural.
    Je prends simplement le parti de mettre en relief ce que les médias cherchent à nous cacher, sans répéter d’autres facettes de la réalité mille fois rabâchées sur tous les tons, sur tous les plateaux TV, dans tous les journaux.
    Mon article est ainsi le complément indispensable de tout ce qu’on vous a mis dans le crâne sur le sujet. C’est un antidote à la pensée unique qui sévit en France depuis trop longtemps.

    Remarquez, je n’ai pas dit le remplaçant, ce qui me mettrait dans une position aussi intolérante et caricaturale que mes détracteurs, et, comme vous dites justement, me ferait perdre ma crédibilité.
    Détracteurs qui manifestement préfèrent que les médias continuent à leur conter de belles histoires manichéennes et simplettes (et pour le coup caricaturales) où il n’y a pas trop à réfléchir.



  • cassandre cassandre 2 juillet 2013 19:04

    L’actualité nous donne maintenant quotidiennement des exemples de ce genre. Et toujours la République recule.

    En voici un autre exemple à Montpellier.
    Et puis un autre à Rennes.

    Ce n’est pas les « Pieds Nickelés » au pouvoir qui mèneront la résistance.
    Sans la persévérance de militants opiniâtres, dédaignés par les médias établis, ces informations ne circuleraient même pas.

    Pourtant il faut continuer de résister. On ne peut pas faire autrement.
    Car le pire est à nos portes et nos « bien-pensants » sont à deux doigts de le prendre pour alliés !



  • cassandre cassandre 14 juin 2013 12:45


    Paradoxalement, les écoles privées permettent aux Français de mettre leurs enfants à l’abri du communautarisme qui gangrène l’école publique.

    Elles permettent la constitution de « ghettos d’excellence », où l’histoire et la culture française ne sont pas dépréciées, où tous les enfants se mélangent, sans barrières religieuses. Tous se sentent Français (quelle que soit leurs origines, ou religion), et tous sont là pour travailler.

    Ce n’est pas le fruit du rejet des populations immigrées, mais du rejet de populations immigrées qui ne s’intègrent pas. Nuance.
    La société française est habituée à accueillir des immigrés, pas des immigrés qui ne s’intègrent pas.

    La « mixité sociale » et le « vivre ensemble » que prônent nos « élites » médiatico-politiques (à l’usage du peuple mais surtout pas pour elles !), ça ne marche que si l’autre est perçu comme intégré, ou voulant s’intégrer.
    Et pour cela, il ne suffit pas de distribuer des cartes d’identités françaises à qui-n’en-veut.

    Encore une fois, le multiculturalisme est une foutaise qui ne peut déboucher, dans l’urbanisme comme dans la carte scolaire, que sur des ghettos, comme dans les pays anglo-saxons (USA, GB, Afrique du Sud)...ou mieux, le Liban !
    Donc, malheureusement, l’école privée a encore de beaux jours devant elle.



  • cassandre cassandre 14 juin 2013 11:56


    Les écoles privées sont malheureusement nécessaires en France pour pallier (un peu) l’échec de l’école publique, victime d’une certaine idéologie.

    Dans l’école publique on peut faire le choix de foutre le bordel en classe. Pas dans le privé.

    Surtout, l’école publique a fait le choix idéologique d’imposer l’égalité...mais par le bas ! car par le haut c’est trop dur...
    C’est le nivellement par le bas.
    Plutôt que de former des classes par groupes de niveau, pour « booster » les bons élèves et donner aux autres un rythme conforme à leurs capacités et à leurs motivations.

    Ainsi, on ne donne pas de devoirs aux élèves, pour que les parents ne sachent pas trop où en sont leurs enfants, et ne puissent pas les aider.
    En effet, les élèves des parents qui s’investissent dans l’éducation de leurs enfants se retrouveraient avantagés par rapport aux autres !
    On bloque la progression d’une classe en se calant sur le rythme des enfants les plus mauvais !
    Je le sais : je le vis (mes enfants sont dans le public).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité