• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

christophe nicolas

christophe nicolas

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2147 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • christophe nicolas christophe nicolas 27 août 2019 21:30

    La particule est une toupie et a un caractère anisotrope. Lorsque les particules sont groupées, on peut revenir à une notion isotrope via le nombre et la physique statistique.

    Lorsque la particule est seule, on est dans la mécanique quantique (action est de l’ordre de la constante de Planck). On ne peut plus raisonner en champ de force, il faut raisonner en champ de potentiel qui est instantané et produit la mécanique ondulatoire ou quantique. 

    Dans le domaine isotrope (statistique), on s’en fiche parce que le champ de potentiel est un concept équivalent au champ de force, on passe de l’un à l’autre mathématiquement.

    Lorsqu’on est dans le domaine anisotrope, c’est faux. C’est Louis De Broglie qui avait raison mais l’instantanéité ne concerne que le champ de potentiel. Récemment Eugène Podkletnov a mesuré une vitesse de 64c sur un rayon de potentiel parce qu’il sait faire des champs de potentiel avec des ensembles de particules. Il ne projette pas une force mais le potentiel, la force se déclenche dans le matériau mais l’influence va à bien 64c et c’est comme un champ de gravitation. La gravité est un champ de potentiel d’origine anisotrope en fait.

    En 1927, la bande à Einstein au congrès de Solvay n’a pas trouvé la solution pour le spin parce que c’était un champ de potentiel et pas un champ de force donc la force de Lorentz (nom volé à Laplace qui l’avait volé à Ampère) ne fonctionnait pas, c’était comme pour un champ de gravité. Les ovnis volent d’ailleurs suivant cette technique.

    De toute façon, les détails sont déjà dans les mains de la justice et surtout pas des savants qui n’avaient qu’à pas mentir en 2012 sur la vitesse de la lumière des neutrinos car il y avait bien 60 ns d’avance et l’anomalie Pioneer était bien réelle. Ils ont fait comme des rédemptions mais pour le mensonge.

    Apophis passe à 31000 km de la terre en 2029 sauf qu’il y a (hum...) une petit erreur donc ça a des conséquences, je vous rassure prévues sur les responsables (au large de Los Angeles). Des compteurs Linky brûlent ? Il y a effectivement une petite erreur... ça a des conséquences. Des Boeing tombent, il y a effectivement des petites erreurs et ça a des conséquences, etc. C’est pour cela que c’est d’abord dans les mains de la justice. Ceux qui truandent en sciences doivent être neutralisés et ils le seront tôt ou tard parce que ce qu’on peut désormais appeler de « un chemin obscurantiste choisi » est accidentogène d’une force ahurissante.



  • christophe nicolas christophe nicolas 26 février 2017 13:37

    @aimable


    Aucun problème, très facilement mais pas pour tout de suite car il y a des étapes théoriques à admettre puis technologiques à franchir. La relativité s’inverse pour les objets accélérés de l’intérieur mais j’ai déjà expliqué tout cela, il y a beaucoup de choses à revoir dans la théorie d’Einstein. Prenons un autre exemple, la matière noire :

    Le principe d’équivalence d’Einstein est sans doute très fécond pour les astrophysiciens mais d’un point de vue matériau, il est totalement absurde. Un objet soumis à un champ de gravitation n’a pas de contrainte interne tandis qu’un objet accéléré mécaniquement est le siège d’une onde de pression, ça n’a strictement rien à voir. Bien sûr, cette matière noire n’existe pas, c’est évident mais encore faut-il donner la bonne explication. Rajouter de la masse ou enlever de la masse, c’est la question ! Prenez un neutron, il a une masse inertielle lorsqu’il est avec un proton dans un noyau mais qui dit qu’il crée de la gravitation ? Il ne vit qu’un quart d’heure lorsqu’il est libre et savez vous que sa distribution dans une galaxie n’est pas constante et obligerait à rajouter de la masse à l’extérieur. De plus, un pourcentage équivalent dans chaque planète ne changerait pas les lois de la gravité pour le système solaire mais en cas d’écart de pourcentage, on verrait des bug genre planète X, Nibiru, etc.. puisque les planètes se détectent par des anomalies de trajectoire sauf qu’on n’a jamais vu ces fameuses planètes. 

    Des fois, c’est bien plus simple qu’on ne le pense même s’il y a d’autres effets qui peuvent poser des soucis sans doute en moindre proportion.


  • christophe nicolas christophe nicolas 13 octobre 2016 18:49

    Le croyant qui rêve des femmes nues est d’un banal, c’est comme l’athée qui rêve qu’il se fait mettre par Marx, à bien réfléchir, ce n’est pas un rêve...



  • christophe nicolas christophe nicolas 13 octobre 2016 18:44

    Le réalisme a toujours été un dialogue intérieur entre la raison et la foi, le pire ennemi vient de ceux qui les séparent, qu’ils soient d’un camp ou de l’autre. La foi mystique nourrit la foi rationnelle mais peut aussi l’étouffer. A d’autres moments, lorsque la foi rationnelle piétine, elle veut s’en sortir en voulant tuer la foi mystique alors qu’elle a besoin d’elle pour la sortir des bourbiers dans lesquelles elle se plonge régulièrement. Prenons un exemple, Jean-Baptiste Van Helmont, à son époque le monde était Aristotélicien et alchimiste, la foi rationnelle dans le bourbier montrant ses limites :

    Il se tourna vers l’astronomie, l’algèbre, la géométrie euclidienne. Il suivit par ailleurs au collège des jésuites de Louvain les cours du professeur Martín Antonio Delrío (1551-1608), qui publia un traité sur la magie (contre), le Disquisitionem magicarum.

    À la suite d’une vision, il réalisa qu’il avait emprunté une mauvaise voie. Il lut les mystiques rhénans : Thomas a Kempis et Jean Tauler. En même temps, il étudia la médecine....

    Il s’attaque aux quatre éléments, soutenus notamment par Aristote. Il écrit à ce sujet que « Le feu n’est ni un élément, ni une substance ; la flamme est une fumée allumée. » En outre, comme les chimistes de son époque, il considéra que la terre n’est pas un élément : elle résulte de la transformation de l’eau. Il démontra son hypothèse en faisant pousser un jeune saule dans une caisse de bois contenant une quantité de terre bien déterminée. Après arrosage, durant cinq ans, avec de l’eau de pluie filtrée sur tamis, il observa que le poids de l’arbre avait augmenté de 76 kg, tandis que celui de la terre n’avait diminué que de 57 g. La terre n’ayant accusé aucune variation sensible de poids, c’est donc l’eau qui s’est changée en bois et en racines, c’est-à-dire en substances solides que l’on qualifiait de « terre »

    La chimie était née, la foi rationnelle renaissait grâce à la foi mystique.



  • christophe nicolas christophe nicolas 13 octobre 2016 17:52

    Mais les choix sont totalement économiques de nos jours, c’est ça que vous ne comprenez pas. Vous avez affaire à des jeunes qui ne se projettent pas dans l’avenir parce qu’on a institutionnalisé l’instabilité par exemple en mettant l’athéisme dans les cerveaux. L’affectif est secondaire, c’est affreux et c’est ainsi et ça vient de votre bord. Votre photo est d’un mauvais gout complètement idiot.


    Sinon, si vous avez des intégristes trop agressifs, vous pouvez leur rappeler les paroles du Sauveur, vos paroles auront ainsi un peu plus de poids « L’âme n’est pas une brute, Plautina. L’embryon, oui. C’est si vrai que l’âme n’est donnée que quand le fœtus est déjà formé » (extrait)
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès