• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

La direction d’Agoravox m’interdit de commenter les articles de "Christelle Néant" :
« En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article. »
La direction d’Agoravox n’a pas répondu à ma demande d’explication.
Je réfléchis sur l’intérêt de participer à un média « citoyen » pratiquant une censure sélective, en donnant de plus en plus de visibilité à la propagande.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3434 1365
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 573 215 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Daniel Roux Daniel Roux 3 octobre 2017 10:01

    Les salariés, ses galeux, restent les plus imposés.

    Prélevés directement sur son salaire par une accumulation de taxes et cotisations, sous des appellations tordues, qui différencient, on ne sait pas trop pourquoi, les charges patronales et les charges salariales, comme si ce n’était pas pris dans la même enveloppe, celle qui revient au salarié.

    Exemple pris sur ce site :

    Salaire net : 1386 euros - salaire brut : 1800 euros - Salaire total : 2556 euros.

    Prélèvement « salarié » + Prélèvement « patronale » : 1170 euros soit 45,77% !

    Pourquoi l’impôt forfaire sur les revenus du capital, 30 %, ne s’appliquerait-il pas aussi aux salariés ?

    Ce n’est pas fini pour le salarié.

    A ce niveau de salaire net, tout est dépensé. Il faut donc ajouté les diverses TVA, soit en moyenne 10% : 139 euros

    Ce n’est toujours pas fini.

    Impôt sur le revenu : 657 euros/12 : 55 euros.

    + les impôts locaux, au moins jusqu’à cette année. 600/12 = 50 euros.

    Total mensualisé des impôts : 1170+139+55+50 = 1414 euros sur 2556 euros soit : 55,30 %

    Paradoxalement, sur tous les médias, ce sont les riches qui pleurent !



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 18:30

    @gogoRat

    Il ne tient qu’à vous de juger sur pièces, si vous avez le temps et du goût pour ces choses :

    C’est par ici

    et ceux qui précèdent.



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 15:29

    @foufouille

    Qu’est ce qui interdit de dire à l’auteur que son éplucheur de patates est en fait un trombone à coulisse ?

    TON blog ! Tu n’es pas un dieu ! Je suppose que ça un rapport avec les patates..



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 15:15

    @gogoRat

    Merci de m’avoir épargné les insultes qui suivent habituellement des prises de positions non-consensuelles et anti-démagogiques.

    Confrontons nos arguments.

    « Ce n’est le goût du luxe qui est condamnable, mais le sentiment d’y avoir droit. »

    « Nul n’a droit au superflu tant que chacun n’a pas le nécessaire. »

    Ces opinions tirées de leur contexte ne justifient pas l’ISF. Elle n’ont pas force de loi.

    Qui peut s’arroger le droit de présumer de la valeur des sentiments ? Seuls les actes comptent. Ce cher Rostand et cette chère Rober émettent un avis personnel et moral, qui n’engage qu’eux. Ils ne les suivent d’ailleurs pas, non pas parce qu’ils sont futiles mais parce que c’est impossible.

    Comme si Rostand ne fumait pas le cigare et Robert ne prenait pas l’avion, alors que le 3/4 de l’humanité sont dans la misère.

    La démocratie n’est pas la spoliation des biens d’une minorité par la majorité. L’égalité, que vous évoquez indirectement, est une égalité des droits et des devoirs, pas des propriétés et des revenus.

    Chacun devrait être libre de vivre et d’user de ses biens comme il l’entends à condition de ne pas nuire aux autres.

    Le mérite existe. Sa reconnaissance est l’un des ressorts humains.

    La richesse n’est pas une honte en soi. Ce sont le vol, l’escroquerie et l’esclavagisme qui sont réprimés par la loi.

    Mais tout ce qui précède n’est qu’argutie.

    Le seul argument qui justifie ma position est que nous vivons, bon gré, mal gré, dans un monde ouvert où règne la loi de la jungle et une concurrence aussi féroce que déloyale.

    S’obstiner à considérer que les citoyens des pays socialement avancés sont prisonniers des frontières comme un vulgaire nuage de Tchernobyl est illusoire et faux.

    Soit nous nous adaptons à la dure réalité en utilisant nos atouts et notre intelligence, soit nous continuerons à décliner.

    Croyez-vous vraiment que ce sont les riches qui subiront les conséquences du déclin de notre nation ?

     



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 14:36

    @foufouille

    « Totalitaire »

    Le genre d’excès de langage qui démontre le bien fondé de ma proposition.

    Si l’auteur ne répond pas, cela le regarde. La discussion sera vite close.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité