• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

La direction d’Agoravox m’interdit de commenter les articles de "Christelle Néant" :
« En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article. »
La direction d’Agoravox n’a pas répondu à ma demande d’explication.
Je réfléchis sur l’intérêt de participer à un média « citoyen » pratiquant une censure sélective, en donnant de plus en plus de visibilité à la propagande.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3434 1365
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 573 215 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 13:36

    Après réflexion, les commentaires ne devraient s’adresser qu’à l’auteur de l’article et ne concerner que l’article.

    Commenter un commentaire ne devrait pas être possible, sauf pour l’auteur ou en réponse à l’auteur.

    Si les intervenants ont quelque chose à dire, qu’ils écrivent un article et le propose.



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 13:21

    L’ISF est un impôt stupide et démagogique. Macron aurait dû le supprimer purement et simplement.

    Je suis bien conscient d’agiter un chiffon rouge devant un taureau prêt à encorner tout ce qui bouge.

    Imaginer que vous achetiez un bateau de plaisance en payant la TVA. Accepteriez-vous que l’Etat vous taxe tous les ans sur ce bateau pour la simple raison qu’il se voit ? Vous trouveriez vous aussi cet impôt stupide et démagogique.

    Taxer les signes ostentatoires ! Quelle idiotie. A quoi cela servirait-il d’être riche si on ne peut pas le montrer ?

    Au 21ème siècle, plus personne n’est obligée de vivre dans son pays natal.

    « Suis-je vraiment obligé de subir ça ? » Est une bonne question, que l’on soit riche ou pauvre.

    Même le plus stupide des riches fait appel à des cabinets spécialisés dans l’optimisation fiscale, aux trusts anglo-saxons, aux paradis fiscaux exotiques mais pas seulement.

    Le Delaware US, les îles anglo-normandes et de nombreux autres endroits permettent d’échapper aux impôts français.

    Les pays encouragent les évadés fiscaux en proposant aux plus riches des étrangers des conditions fiscales particulières, dont ne profitent pas leurs citoyens.

    Cette fraude fiscale légalisée devrait être interdite et combattue par l’UE. Elle ne l’est pas.

    La fiscalité est un domaine dans lequel l’unanimité est requise pour changer une virgule dans une directive. Tant qu’il en sera ainsi, rien ne changera. Les états continueront à pratiquer le dumping.

    L’erreur de Macron est de s’être rabattu sur les propriétaires fonciers avec l’idée que ceux là, au moins, ne pourraient pas se sauver. C’est à la fois naïf et stupide. Les riches pourraient facilement vendre leurs propriétés en nom propre à des sociétés offshores ou des trusts dont ils seraient les bénéficiaires, s’ils tiennent vraiment à conserver leur biens immobiliers.

    Combien de riches français vivent discrètement en France et luxueusement hors des frontières ? Pratiquement tous.

    Combien de manque à gagner, d’emplois perdus pour les français ?

    La France a t-elle le choix des armes fiscales dans ce monde mondialisé à marche forcée ?

    La réponse est non, sauf à refermer le pays sur lui-même.

    Le problème est que Macron et son gouvernement sont des fainéants. Ils vont au plus facile pour éviter de se donner la peine de remettre tout à plat et de réformer la fiscalité française pour la rendre compétitive.

    Ce n’est pas un hasard si notre nation est ruinée, que l’écart entre les riches et les pauvres se creuse. C’est le fruit d’une politique inique qui n’a d’autre finalité, pour tous ceux - exécutifs et législatifs - qui en sont responsables, que de se maintenir au pouvoir.

    Et qui ne sont toujours pas poursuivis par la justice !

     

     



  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2017 10:50

    Agoravox est un média confidentiel pour plusieurs raisons qui devraient persister puisqu’il s’agit d’un choix des fondateurs.

    La première raison, comme le souligne l’auteur, est que n’importe qui, s’il sait écrire, peut se faire publier. C’est à la fois l’intérêt et le point faible du site.

    N’importe qui et parfois n’importe quoi. Il y a une sélection, tous les articles proposés à la modération ne sont pas publiés, mais il y a des articles publiés qui ne devraient pas l’être.

    Il y a également des avalanches de commentaires haineux, insultants ou manifestement sans objet. Il y a des commentateurs qui écrivent cinq commentaires et plus, à la suite, repoussant les autres vers l’oubli de la seconde page.

    La modération est le point faible d’Agoravox. C’est d’autant plus préjudiciable que ceux qui ont intérêt à sa disparition utilisent quelques excès de désinformation pour dénigrer le site.

    On peut s’interroger aussi sur le ligne éditoriale qui promeut en une, des articles relevant manifestement de la propagande de groupe de pression. 



  • Daniel Roux Daniel Roux 30 septembre 2017 12:48

    Quand on sait le nombre de morts, de blessés, l’ampleur de la misère qu’ont engendré les guerres entre nations pour gagner et perdre et regagner des bouts de territoires, on ne peut que s’asseoir et pleurer sur la bêtise humaine.

    L’Alsace et la Lorraine, sont les exemples les plus vivaces de cette bêtise inscrite dans nos gênes.

    Il n’y a rien à faire, ni l’intelligence,ni la philosophie, ni la connaissance de l’histoire et de la vanité des conquêtes militaires, ne parviennent à détourner ceux qui détiennent le pouvoir de cette folie.

    Il apparaît que les forts finissent toujours par attaquer les faibles pour les dépouiller de leurs richesses. Les tentatives pour remédier à cette folie ont échoué. Ni les Traités, ni la Société des Nations et l’ONU, n’ont pu empêcher les guerres.

    Y a t-il une solution ? L’Histoire montre que la seule stratégie qui fonctionne, c’est l’équilibre de la terreur, la dissuasion par la menace de destructions apocalyptiques en cas d’agression.

    Ne jamais baisser la garde ou faire montre de faiblesses. A bon entendeur..



  • Daniel Roux Daniel Roux 29 septembre 2017 11:12

    L’un des arguments de la fondation de l’Union Européenne, était que l’on était plus fort à plusieurs que tout seul, et ce bobard qui ne nous fait même plus rire, est encore utilisé par Macron.

    L’UE a encouragé la mondialisation, financé les délocalisations, libéralisé les flux financiers, ouvert nos marchés aux produits à bas coût sociaux, fiscaux et écologique, favorisé les multinationales aux dépens de PME, en brandissant le drapeau de la... liberté.

    Liberté du loup dans la bergerie !

    Cela fait des dizaines d’années que les étasuniens rachètent nos entreprises « pépites » avec leurs dollars sans valeur pour en tirer des profits mirifiques.

    Les chinois font la même chose avec leurs dollars pourris que les US leur fourguent par centaines de milliards contre leurs marchandises à bas coûts.

    La BCE et la FED ont tout fait pour réduire les taux d’intérêts à minima. Le gouvernement en rajoute en limitant autoritairement les intérêts des livrets d’épargne, sous des prétextes fallacieux.

    L’industrie coûte chère et les risques sont grands. Pourquoi, ceux qui accaparent à la fois les capitaux et le pouvoir, prendraient-ils ces risques alors que la spéculation sur les marchés financiers rapporte des fortunes ?

    Tout est ici

    Le chômage massif détruit nos systèmes sociaux financés par les salaires.

    Tout l’art de Macron, représentant avéré de la bourgeoise financière, comme de ceux qui l’ont précédé, est de persuader les victimes qu’elles sont les seules coupables de leurs malheurs.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité