• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

La direction d’Agoravox m’interdit de commenter les articles de "Christelle Néant" :
« En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article. »
La direction d’Agoravox n’a pas répondu à ma demande d’explication.
Je réfléchis sur l’intérêt de participer à un média « citoyen » pratiquant une censure sélective, en donnant de plus en plus de visibilité à la propagande.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3434 1365
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 573 215 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Daniel Roux Daniel Roux 27 septembre 2017 10:05

    L’auteur semble ignorer que « la république en marche » est un parti politique qui s’inscrit à droite, par les actes de ses parlementaires et du gouvernement qu’il soutient.

    Macron est plus proche de Sarkozy que de Mendes France.

    Lorsque l’on prend aux pauvres pour donner aux riches, on a beau s’habiller en Robin des Bois et faire le joli cœur, on est plus proche du Shérif de Nottingham, sbire du Roi Mebenefs, que de l’Abbé Pierre.



  • Daniel Roux Daniel Roux 27 septembre 2017 09:50

    Comme quoi, on peut apprendre beaucoup de choses sur Agoravox.

    Perso, j’ignorais que tant de gens demandaient des comptes à la Russie sur son passé.

    Il y avait bien une histoire, probablement inventée par des malfaisants, du pacte de fer entre l’Allemagne et l’URSS, qui a permis l’invasion et le partage de la Pologne par les troupes des 2 pays, déclenché la 2ème guerre mondiale et provoqué des millions de morts.

    Et à la même époque, décidément fructueuse en histoires nauséabondes, l’invasion de la petite Finlande en novembre 1939, conduisant à la conquête militaire d’une partie importante de son territoire.

    Mais qui prêtent encore attention à ces broutilles ? Certainement pas l’auteur.



  • Daniel Roux Daniel Roux 26 septembre 2017 17:37

    @Spartacus

    Il ne s’agit pas de misérabilisme mais de pauvreté.

    Ceux qui n’ont jamais connu la pauvreté ne peuvent pas comprendre comment elle use l’âme, la joie de vivre et la volonté.

    Je ne reproche pas aux prolétaires de mal voté, je reproche aux bourgeois de profiter cyniquement de leur vote pour renforcer leur pouvoir destructeur.



  • Daniel Roux Daniel Roux 26 septembre 2017 10:29

    Un micro trottoir qui sent bon le prolo et la déprime.

    C’est la France d’en bas que l’auteur exhibe, celle qui devrait voter Poutou mais qui ne le fait pas parce qu’elle le trouve trop prolo justement.

    Les bourgeois ont parfaitement compris le fonctionnement électoral du prolo. Cela fait 228 ans qu’ils en usent et en abusent.

    Savez-vous pourquoi Adolphe Thiers opta finalement pour la République contre la Monarchie ?

    Il jugeait que les barreaux de la République étaient bien plus solides que ceux de la Monarchie.

    Dès la première élection, après la Révolution, les prolos, les exploités, ont massivement voté pour les bourgeois, les exploiteurs.

    Rien n’a changé depuis.



  • Daniel Roux Daniel Roux 26 septembre 2017 10:04

    De l’humour grinçant mais néanmoins de la bonne vieille implacable logique d’homo.

    Le contrôleur est indispensable au bon fonctionnement de tout système réglementé.

    Quelque soit l’importance d’une règle, si aucune sanction n’est prévue et si personne ne contrôle son application, elle tombera en désuétude jusqu’à ce qu’arrive l’évènement qui la justifiait.

    Le travail du contrôleur est difficile.

    Parce qu’il personnalise la règle, l’autorité, sa personne subit les attaques, le mépris et les remises en cause.

    La hiérarchie d’un contrôleur sous estime souvent la difficulté réelle du travail du contrôleur, elle ne considère et ne rétribue que sa technicité et ignore, ou fait semblant d’ignorer le principal, sa dimension psychologique et pédagogique.

    Le pire pour un contrôleur qui fait correctement son métier est d’être trahi par sa hiérarchie.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité