• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

egos

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/11/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1019 4
1 mois 0 6 0
5 jours 0 6 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • egos 15 mars 02:41

    @joletaxi


    Salut JotaxiDriver

    Habituellement, aux abords des rivages du Pacifique, ce sont des tremblements de terre au large des côtes qui engendrent des tsunamis, dont celui qui submergeat la station de pompage de la centrale.

    C’est certainement pas la migration d’un banc de sardines locales (vs connaissez peut être le terme local) qui provoqué de raz de marée.

    je veux bien admettre que de ce côté de là de l’hémisphère les gens ou la nature ne fassent pas comme chez nous, 
    mais ds le doute qd à votre adresse et sur le sujet, je vs conseillerais de rester méfiant.

    Tepco n’est que l’exploitant, pas le concepteur, de + ttes sortes d’autorités de sécurité ont été impliquées durant le processus de validation,
    un contexte idéal annonçant un désastre majeur,
    d’ailleurs il n’ya a pas de responsable désigné, comme pr Malpasset, tél monde est blanc comme neige, bref
    s’en prendre à Tepco est un peu facile, même si, sur un autre sujet, le Tunnel du Mont Blanc par ex, l’exploitant reste garant de la sécurité des installations et des améliorations a apporter.

    Le paquet a été mis, en effet, pr protéger des zones urbaines, le réseau d’alerte non + n’a pas été à la hauteur de l’événement. 
    La géologie de la région indique que cela a du bouger grave de côté plancher, et que tôt ou tard, cela va de nouveau secouer.

    Avoir eu eu l’opportunité de côtoyer différentes personnes ayant œuvré ds le nucléaire, à Regane par ex durant les tests, des experts en uf détachés sur le site de Mayak (je n’y serais pas resté 1/2 s), des ingénieurs du CEA travaillant sur des système de sécurité après Tcherno (des cadors qui réfléchissent juste un peu au delà de la vitesse de la lumière), je peux vs confirmer que ds ce milieu, il y eu de tout, du pire au meilleur, le meilleur n’étant pas à l’épreuve des accidents.

    d’autres rencontres, mais là, c’est hors sujet.

    nb prenez soin de votre caisse et pensez à la boucler,

    la ceinture évidemment, 

    pr votre sécurité.


  • egos 14 mars 16:40

    @Jarnicoton


    soit, 

    cela ne remet pas en cause l’origine de la filière nucléaire
    ni la polyvalence des équipes scientifiques qui pilotent le secteur, 
    mais par contre fournit une explication plausible à la relative sûreté des installations, 
    fait notoire et pour l’heure non contredit.

    Revenons sur les deux accidents majeurs du nucléaire civil, ils sont liés l’un comme l’autre à des facteurs humains, une succession et fautes et transgressions des règles de sécurité ds le cas de Tchernobyl, accompagné de réflexes inappropriés lorsque la situation s’avéra échapper à tt contrôle,
    erreur de conception, d’implantation et d’évaluation ds risques telluriques en ce qui concerne Fuku.

    A priori, ces situations ne sont pas envisageables en France.

    Quel avenir pr le nucléaire national, selon tte probabilité, le pays s’alignera sur la tendance mondiale cad un recul ou plafonnement,
    le cas de la séparation des filières Chimie Fine / Pharmacie est à cet égard éloquent, malgré les dénégations de Fourtou en son temps.


  • egos 14 mars 15:45

    @Matlemat


    pertinent, 

    réponses ds le désordre

    - les pays dépourvus de nucléaire (militaire, mais les 2filières sont liées, la transition peut s’opérer un peu + rapidement que ne le suggère le cas iranien) ) optent, au choix pour 

     1 la fermer
     2 la démographie (option non exclusive)
     3 recruter un dirigeant ayant la coupe de Kim jong
     4 se défouler sur le voisin immédiat le moins risqué

    - OTAN, 

     primo ça sert à pouvoir aboyer en tte sureté, cf Hollande (encore lui !) Macron en embuscade.

     2 nd si ça tourne mal, ne pas porter seul le chapeau

    - comment font les pays sans nucléaire ? 
     civil je suppose,
     
     il faut croire qu’ils sont parvenus à mettre en œuvre les préceptes de Cab ou se chauffent encore à  base de déjections de buffles séchées.

    Si vs avez des suggestions personnelles innovantes, 
    elles seront tjrs bienvenues.


    nb : dilemme Russie / Turquie

    Poutine, on sent bien là une amorce type combat de pouples lors de la période de reproduction,
    au mieux, l’un des deux y laissera un tentacule, 

    au pire le perdant finira exsangue, aussi blanc qu’un un os de seiche.
    je ne vs fais pas de dessin.

    Herr Dog, la mise en garde tient plus de la remontrance façon Raoul.



  • egos 14 mars 15:38

    @pemile


    moduler l’éclairage public, améliorer l’isolation thermique des immeubles, innover au plan des systèmes de chauffage individuels et collectifs utilisant l’électricité et des dispositifs de régulation dont les compteurs intelligents (programmes différés etc.) 
    sur ce dernier point, l’usager s’expose à perdre l’autonomie de sa consommation et de se voir imposer des plages horaires, soit par restriction de la puissance fournie ou une limitation de consommation par les coûts.


  • egos 14 mars 13:47

    @Matlemat


    Ben non, 

    la première raison d’être du nucléaire civil et de pourvoyer le militaire en plutonium.

    Du reste les bureaux d’études, centres de recherches sont parfaitement polyvalents.

    Si en plus il faut se mettre l’état major et les forces armées à dos, 
    disons le tout de go, 
    le projet est mal engagé, voué à l’échec.
    Vs n’avez donc pas lu Hollande (dans le texte) récemment, 
    il veut en découdre grave avec qui vous savez ...

    Un gouvernement habile, appuyé par un vert radieux, & rayonnant prendrait une mesure symbolique, par ex. la fermeture, de tte façon programmée, de Fessenheim.

    Pb, comment lisser la consommation d’électricité, notamment aux heures de pointe ? 
    élémentaire, utiliser les centrales d’appoint gaz (technologie qui implactera notre balance commerciale et des paiement déja mal en point) et hydrauliques, la solution visant à produire de l’électricité solaire nocturne est à ce stade embryonnaire,

    ou alors faudrait, 
    options :

    - demander à la Lune, quoi ? je n’en sais rien mais cela vaut le coup d’essayer

    - lancer un avis de recherche sur l’inventeur de l’E-Cat (dont la disparition inquiétante est à signaler de tte urgence auprès de services ad-hoc)

    - ou enfin se résoudre à capturer cette mythique et mystérieuse énergie libre, 
     pas sur que les écolos suivent.

    Retour sur l’option fermeture/lissage.

    Un gvt intelligent néanmoins sournois établirait de nouvelles règles de circulation, 
    80 aujourd’hui, 40 à terme (pourquoi 40 ? par effet de surprise, la valeur restant à ce jour inusitée) et réduirait modérément l’amplitude thermique des logements, bureaux et édifices publics, plage 14 maxi l’hiver et 45 l’été.

    l’approvisionnement en combustibles oléagineux (peu importe l’état physique) serait basculé en production électrique sans effet sur ladite balance.

    L’essentiel étant de garder le cap et des idées claires, vertes et
    lumineuses aussi.

     
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma Culture






Palmarès