• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

egos

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/11/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1102 4
1 mois 0 8 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • egos 20 novembre 21:24

    L’élégance, BHL en connait plus d’un chapitre,

    parlons en.

    Citons au hasard le détournement d’un manuscrit romanesque qui lui valut un prix Médicis, ses pavanes grotesques sur le théâtre de guerre Libyen, sa représentation syrio-clownesque à Cannes, ses fiascos littéraires entremêlant Botul et Europe.

    Cet individu est une offense au bon goût et à sa propre dignité.

    Que dire de cette mise en scène (illustration de l’article) digne d’un lupanar daté IXX siècle ?



  • egos 20 novembre 11:18

    @Trelawney

    La séparation nette entreprises Etats n’apparait que de façon superficielle aux USA, sous réserve d’exclure le secteur de l’armement et de la défense, les nouvelles technologies dont on sait qui furent impulsés par l’Etat et demeurent sous un contrôle strict du Sénat américains :

    https://hitek.fr/actualite/mark-zuckerberg-facebook-declaration-convocation-senat-americain_15887) 

    puis les interventions plus ou moins discrètes de Trump au sujet des risques d’immixtions chinois

    https://www.lesechos.fr/03/05/2018/lesechos.fr/0301637666976_donald-trump-veut-pousser-huawei-et-zte-vers-la-sortie.htm

    Qd à l’Europe, pr ne retenir que cet exemple, la proximité Etat Entreprise (VW, Renault, Areva ...) tient du lieu commun.

    Le Japon, au demeurant un pays fermé à l’immigration et étanche à le dette extérieure, n’échappe pas à la règle : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ministère_de_l%27Économie,_du_Commerce_et_de_l%27Industrie

    le célèbre MITI dont l’une des missions consiste à « agir à travers l’imbrication entre la classe politique, l’administration et les firmes multinationales »

    Cela ne s’invente pas, clair, net et tranchant comme le fil d’un Katana.

    La nomination d’un PDG Nissan indépendant ?

    le candidat est tout trouvé, il se nomme Hiroto Saikawa vice chairman et connait bien le dossier, c’est lui qui l’a monté.


    Que C Ghosn se soit fourvoyé à commettre qqs arrangements fiscaux pudiquement nommés ici optimisation, pratiqué des formes d’exil ou de dissimulation ce qui est monnaie courante en économie libérale (voire même recommandé) la baguette Coolie du jeu de Mikado qu’il représente pourrait bien entrainer l’effondrement de tout l’édifice.


    nb 1 :

    « choisis bien ton ennemi car tu finiras bien par lui ressembler »

    Il est plus que temps de faire ce choix.


    nb 2 :

    Année jaune, année maudite pour E Macron,

    qd cela va-t-il s’arrêter ?


    En conclusion ... 


    Banzaï !






     



  • egos 19 novembre 22:46

    Affaire à suivre, depuis le temps que les japonais et Nissan lorgnent sur un rééquilibrage de l’actionnariat croisé entre les deux groupes automobiles, voire une éventuelle prise de contrôle de la maison « mère »

    Les mésaventures de C Ghosn leur offrent un marchepied sur mesure,

    C G, un personnage célébré dans les milieux de l’économie industrielle mais petit joueur face au fortunes récemment bâties dans les milieux des Gafa , leurs clones et succursales,

    à une échelle plus réduite, le classement Forbes des artistes et sportifs le mieux payés en 2017/2018, C G n’apparaitrait pas dans le top 500 dont qqs spécimens dépassant à peine la vingtaine.

    hors concours : milliardaires en tous genres, banquiers, traders, narco-trafiquants, spéculateurs, propriétaires d’organes de presse, dictateurs patentés.

    2018 sera l’année du péril jaune, sur les routes et à l’intérieur des véhicules.



  • egos 14 novembre 09:59

    Un pastis (selon l’expression en cours à Marseille) qui pourrait tourner au jaune édulcoré, genre tisane puis retour au paddock.

    Parce que, à y regarder de près ou de loin, ce mouvement « populiste » a été jaugé à la même aune des bonnets rouges (esclaves crétinisés) par les partis d’opposition avant leur récent et mollasse sursaut à la perpective de pouvoir y glaner qqs bénéfices d’image ou électoraux.

    Les appareils politiques ne vont tt de même pas, respect svp pr ce sursaut de dignité et de conscience, participer à la destruction de leur outil de travail :l’Etat , son administration et ses litanies de textes de lois, réglementations et taxes produites et publiées à un rythme stakhanoviste ou de moine copiste,

    c’est bien de là et de nulle part ailleurs qu’ils tirent leur prestige et émoluments, une certaine sécurité d’emploi et de libre circulation.

    Les grandes centrales syndicales (CGT, FO, CFDT, Sud) qd à elles, restent cantonnées au parking, par quels motifs : économiser leur réserves de fioul, régler des pbs de carburation, mystère,

    coté syndicat professionnels (routiers) ou des milieux de l’artisanat, qui eux seuls disposent de la capacité organisationnelle de bloquer les routes et faire reculer le gvt, disons qu’ils roulent pour leur propre compte et ce n’est pas nouveau.

    Les rodomontades de Ed, Castagneur et les consorts patentés ne doivent pas tromper leur public, s’ils relèvent babines et montrent leurs crocs, c’est à l’abri derrière un grillage renforcé au dela duquel circule le bétail.



  • egos 11 novembre 20:51

    Pas de commémoration du 11 nov. en Allemagne.

    D’un autre côté, nous n’avons pas de Tarfalgar Square ou de Waterloo Station non plus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma Culture






Palmarès