• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

florent1968

florent1968

Toujours engagé politiquement , j’ ai toujours refusé d’écouter les personnes qui critiques les élus (nationaux ou locaux) alors qu’ils ne sont pas inscrits sur les listes électorales.
Au contraire j’ai toujours respecté les personnes qui se sont engagées dans le combat politique pour faire avancer la République. Je peux être en désaccod avec eux . C’est un autre débat.
Aujourd’hui je peux comprendre les personnes qui ne se reconnaisse pas dans les differents partis. C’est mon cas comme c’est le cas d’autres personnes .
A ce titre nous avons décidé de créer le Front Européen et Républicain.
Ce parti reprend pour l’essentiel les valeurs défendues par les Radicaux des années 1930. Il n’hesite pas à demander du progrés social (pour tous notamment au niveau européen) tout en pronant la sécurité (la sécurité étant la premiére des libertés)
Si nous arrivons a féderer les differentes forces centristes, de gauches et de droite qui ne se reconnaissent ni dans le PS, ni dans le PC, ni dans l’UMP de M Sarkozy de Nagy Bocsa et encore moins dans le FN nous pouvons féderer jusqu’à 30% de l’electorat sans compter les non-inscrits qui restent à convaincre.
La politique est quelque chose de noble. Laisser le débat politique se transmettre comme un héritage entre familles physiques ou morales serait une trahison par rapport au combat qu’on mené nos ainés pour instaurer en France la République.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 12/09/2006
  • Modérateur depuis le 29/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 75 241
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 14 11 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • florent1968 florent 21 mars 2007 11:46

    c’est justement parce que vous reprochez l’enfermement mental des sectes que vous devez luttez contre le fait que l’education (et non l’instruction) à domicile soit un un choix idéologique . Elle doit etre effectivemnt la possibilité de pouvoir « enseigner » (père ou mère au foyer)...

    L’enseignement à dominicile n’est pour l’instant et ce quelque soit le niveau pas accrédité par l’Etat. C’est beaucoup plus cela qui pose problème. Même un organisme pourtant de grande réputation tel que le CNED n’a pas plus de crédit qu’un organisme de « formation » lambda distillé par une secte. Et c’est bien là que le bas blesse. Les sectes n’étaient pas aussi présentes il y a 15 ans. Internet les a beaucoup aidés. Je ne sais pas si vous avez suivi les débats concernant ce rapport une la chaine parlementaire mais selon les rapporteurs c’est prés de 80 000 enfants qui auraient été touchés par les sectes.

    Quand à l’enseignement musulman c’est un autre débat. Si vous le remettez en cause il faut également remettre en cause les écoles privées catholiques et juives. La population de France évolue. Ses écoles privées sous contrat également.

    Bien à vous



  • florent1968 florent1968 12 septembre 2006 17:59

    Je vais répondre point par point car je suis sur le fond d’accord avec vous. Nanterre et « ses » bidonvilles ne concernait que très peu d’immigrés. C’est d’ailleurs pour cela qu’en 54 lors d’un hivers fameux, la population chrétienne s’est mobilisée. Si la population d’origine africaine est arrivée dans les années 60 et surtout 70 c’est parce que avant, les pays d’où cette population était issue était Français. On a tendance à l’oublier. La population qui est venue travailler dans les années 70 en France étaient avant « les indigènes » des colonies .

    Le manque de services publics dans les cités HLM de l’époque (ANPE, ASSEDIC...) n’étaient pas ressenti puisque le chômage était inexistant. Quand aux autres services publics à quoi bon les développer. L’essence était abordable et tout le monde pouvait avoir accès soit à l’automobile soit aux transports en commun.

    Relisez les livres et regardez à nouveau les reportages sur les cités. Mettant en valeur qui « la grande borne » parce qu’elle avait été conçu comme un îlot de paix (Effectivement la grande borne est une citée isolée du reste de la ville, séparée par la RN7 d’un coté par l’autoroute de l’autre, par la simple volonté de son architecte. A coté de ça vous avez des appartements dans des immeubles de 4 étages)

    La plupart des barres et tours ont été construites dans un but précis en 1960. Logé les rapatriés d’Algérie (Plus d’1Million de personnes)le plus vite possible aussi bien que possible mais à moindre coût.

    Tout ceci jusqu’en 1986 et la loi Pasqua.

    Si effectivement une fois que les populations immigrées se sont ancrées les enfants aspirent à autre chose que de travailler à la chaîne il en va de même pour tout enfant. Les enfants de mineurs aspiraient sûrement à autre chose dans les années 70 qu’à être mineur. Les enfants de sidérurgiste aspiraient sûrement à autre chose qu’a être sidérurgiste ! Aujourd’hui même les enfants de commerçants aspirent à autre chose qu’à devenir commerçant. Faites attention aux idées préconçues. Plus de 20% des diplômés supérieurs sont immigrés.

    Le manque de service public concerne aussi bien les cités que ce qui est appelé les territoire « rurbain ». Ces nouveaux territoires situés entre la ville et la campagne où les pavillons fleurissent comme des champignons, sont également sans services publics. Les enfants sont également laissés à l’abandon de 7h30 à 19h30 voir plus par les deux parents qui travaillent comme des forçats pour rembourser la maison de leurs rêve. Evidemment ils font des c...Les mêmes (trafic de drogue, douce voir dure)

    La plupart du temps vous ne les retrouverez pas derrière les barreaux, les parents paieront pour eux. Mais j’ai eu affaire à eux dans des maisons d’alphabétisation pour jeunes. C’est pas du gâteau !

    Dans ces villes , le ministère ne veut pas voir le problème. Ou pire ne veut pas se donner les moyens de le combattre. Un peu à l’image de l’affaire d’Outreau qui n’a été qu’une affaire en plus nous savons ce qu’il faut faire. Il y a simplement des choix budgétaires à accomplir. Et ce n’est pas en diminuant les impôts que l’on se donnera une Police une Gendarmerie et Justice Efficace



  • florent1968 florent1968 12 septembre 2006 14:30

    Tu étais bien parti jusqu’à « je me sarkoïse ». Pourquoi seulemnt lui et Royal auraient il le droit d’avoir des visions à long terme sur notre pays. De mon point de vue, si les impots ont baissé au niveau national ils ont augmenté au niveau local et les impôts directs ont également augmentés (taxes, redevances, amandes...) Regardes à combien était le taux d’imposition le plus élevé sous giscard (il y avait 13 échelles d’imposition allant de 5 à 60%) je suis d’accord pour y revenir . Car avec un tel effort de la part des plus aisés en période de croissance rien d’étonnant qu’il n’y ai pas d’endettement ;



  • florent1968 florent1968 12 septembre 2006 13:01

    Petite remarque : Les météques étaient il y a 40 ans des prolétaires et des réfugiés d’algérie. Les cités à l’époque quand elles ont été construites étaient un formidable progrés avec eau courante , electricité, une piece par personne voir ascenseur. Simplement aucun service publics n’étaient prévus à proximité puisque tout allait bien. c’était les années 60 à 80. Qui parlait d’insécurité dans ces années là personne même s’il avait L’IRA la Bande à Bader et Le FLNC ...et toutes les mafias . Les météques de l’époque étaient « Ritals », « Portos », « Espingoin »,« yougo » Les météques arrivent à la fin des années 70 les blacks dans les années 90, aujourd’hui les polaks. Regarde un chantier et tu verras le directeur Rital le responsable posts le chef d’équipe espingoin le chef de service météque ou black et en bas de l’échelle aujourd’hui le polak... Le problème n’est pas un problème de racisme mais de mixité sociale. Celui ci a été accentué par le fait que les habitats sociaux ont été « reservés » aux personnes les moins aisées car les bailleurs touchent directement les allocs. Ainsi pour un bailleur il vaut mieux prendre une personne qui gagne 700 € qu’un couple avec enfant qui gagne 1600 € qui n’a pas droit au allocs. Quand mon grand pére est arrivé il gagnait trés peu mais il a bénéficié de la mixité sociale Ma femme a travaille dans les hauts de seine pendant 6 mois chez un petit commerçant (à bourg la reine). y a pas beaucoup de météques, y’a des flics et ça canarde. Elle a échapper à une attaque à main armée dans le commerce faisant un mort. Durant les 6 mois où elle a travailler dans le secteur soit disant calme il y a eu 3 morts. Personne n’en a parler. Elle a démissionné. Ils sont aussi touchés. Les médias n’en parlent pas. Nuance !



  • florent1968 florent1968 12 septembre 2006 12:25

    1982 1 policier pour env 250 habitants. rien ne va changer jusqu’à 1997. Que se passe t-il ? C’est la fin du service militaire, la mise en place des emplois jeunes et de la police de proximité. Que va t-il logiquement se passer ? Les appelés qui représentent 7% des contingents ne seront plus présents en 98 99 et 2000. Il faudra attendre un certains nombre d’années avant que les emplois jeunes ne les remplacent en nombre. Même s’ils ne font pas le travail d’un policier sur le terrain ils permettent come les appelés de les décharger des taches administratives. Ainsi en 99 et 2000 le nombre d’incivilités augmentent logiquement , il augmentera moins vite en 2001 pour commencer a baisser à partir de 2002 quand les emplois jeunes et la police de proximité sont bien huilées. Mais Le nouveaux gouvernement veut faire des économies. Moins d’impôts. On supprime donc les emplois jeunes. Ils resteront en place jusqu’en 2006 (les derniers ayant été embauchés en 2001) les mauvais résultats commencent à se faire sentir. Pourquoi . Parce qu’un policier doit être présent sur le terrain. Soit le gouvernement fait comme en allemagne et asure environ 30% du budget de la police pour tout ce qui est administratif...et ça se paye (moins cher que des heures sup de policiers) soit nous aurons des policiers et gendarmes qui ferans des semaines de 60 heures et qui ne pourront pas assurer un travail digne de ce nom ni être proche de la population. La sécurité c’est d’abord le renseignement et l’écoute auprés de la population . Population auprés de laquelle la police doit être présente tous les jours. Il est illogique qu’il y est des ensembles de 5 000 voir 10 000 habitants sans commissariat. M Sarkozy de Nagy Bocs n’y a rien changé. Je vous rappelle qu’en 1998 lorsque le gouvernement Jospin a voulu s’attaquer à une nouvelle répartition des gendarmeries il s’est heurté non pas à une gréve des gendarmes (puisque se sont des militaires) mais à une gréve de leurs épouses qui ont mis en avant la situation de leurs famille et de leurs enfants et des élus locaux qui ne voulaient pas voir fermer les gendarmeries ou même réduire les effectifs de celles ci même si la population avait diminuée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité