• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

François Vescia

François Vescia

Etudes scientifiques dans deux continents.
Pédagogue. Créateur d'entreprise et d'association. Engagé dans les alternatives energétiques, sociales ou politiques.

Attentif aux nouvelles technologies et à la façon dont elles affectent les relations entre humains.
Aujourd'hui travaille à la diffusion d'expositions scientifiques.
Paris - France - Europe - Terre

Tableau de bord

  • Premier article le 11/07/2005
  • Modérateur depuis le 12/09/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 1 211
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • François Vescia François Vescia 29 décembre 2017 08:40

    @Attila


    Bonsoir M. Attila,

     

    1. Qui est ce commentateur qui se cache derrière le visage et le pseudo à peine modifié d’un écrivain influent ?
    Vous habitez près d’un champ traité au Glyphosate ou bien en ville ?

     

    2. N’est-il pas simpliste de réduire la confrontation à Monsanto d’un côté et des « militants fanatisés » ? Discréditer les personnes quand les témoignages gênent est un aveu d’échec.

    Monsanto n’est pas le seul fabricant d’herbicide à base de glyphosate en effet et d’autres herbicides ou génériques doivent être mis en cause mais cela ne modifie pas les avis exprimés par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) qui évoque un produit « potentiellement cancérigène » pour les humains.

    Pourquoi si « le comportement de MONSANTO est-il sans doute criticable » (en quoi d’après vous ?) ne voyez vous pas la nécessité de transparence, d’un large débat public, d’une confrontation des arguments. Ce que votre type de réponse et Monsanto ne semblent pas prêts à assumer.

     

    3. Les deux articles du Monde « MONSANTO Papers » (datés du 5 et du 6 octobre 2017) de FOUCART et HOREL ont été rendus possibles par la dé-classification au cours de l’été 2017 de milliers de pages de documents internes à MONSANTO, suite aux procédures judiciaires engagées aux Etats-Unis (aujourd’hui 3500 victimes ou proches de victimes décédées d’un lymphome non hodgkinien, un cancer du sang rare).

     

    4.Ces articles du Monde montrent comment MONSANTO a fraudé, puisqu’il a fait endosser ses propres études « scientifiques » maison (rédigées par du personnel de MONSANTO) à des experts reconnus, avec parution dans des revues savantes, contre des rémunérations tenues évidemment secrètes (ghostwriting), et ce pour contrer « scientifiquement » la décision du CIRC (OMS) qui le 20 mars 2015 déclare officiellement le glyphosate génotoxique, cancérogène pour l’animal et cancérogène probable pour l’homme.

     

    5.Il est fort probable que l’étude sur les agriculteurs américains soit un des contre-feux allumés par MONSANTO sur le plan « scientifique » pour discréditer l’avis du CIRC.

     

    6. Je ne sais pas si Bayer fait une bonne affaire en voulant acquérir MONSANTO.

     

    Bonne année quand même !

    Avec des industriels contrôlables et responsables et une prise en compte sérieuse des inquiétudes et dangers portés par les populations.

    Bien à vous.

    FV 



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. L’amiante, les pesticides : le combat « des sentinelles »




Palmarès