• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gerlando

gerlando

Diplômé en sciences de l’information et en gestion des entreprises. Anime le blog ComPubMarket sur les thèmes de la communication, du marketing et de la publicité. Prépare un doctorat en comportement du consommateur.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2009
  • Modérateur depuis le 11/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 12 26 176
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • gerlando gerlando 28 avril 2009 10:39

    Bonjour mcm,

    Mon but n’est pas ici l’analyse idéologique du phénomène. Pas même l’investigation sociologique.
    Mon angle de vue est celui du marketing. Je décris ce qui est, du point de vue commercial, un marché de niche, celui des vêtements identitaires de banlieue.

    Libre à vous, ensuite, de vous faire votre propre opinion sur la teneur idéologique de ce phénomène. A vous lire, je ne pense pas que vous ayez besoin de moi pour cela.

    Merci dans tous les cas pour votre commentaire.



  • gerlando gerlando 20 avril 2009 19:59

    quintet, vous parlez de la série bd de franck giroud, publié chez glénat ?
    Une exposition lui a été consacrée au musée de lyon ?



  • gerlando gerlando 16 avril 2009 11:34

    A propos de cette vidéo polémique, on prend trop souvent pour sujet Erika Moulet.
    Au constat du physique qui prime sur les compétences dans le recrutement des présentatrices et à celui de la forme primant sur le fond, je rajouterai un troisième point ; la misogynie toujours forte des acteurs médiatiques. Ces trois éléments sont interdépendants et concourent d’une même force à contenir la femme dans un sous-rôle à l’écran.

    Prenons pour sujet Laurent Ruquier, qui peut concourir au titre du plus machiste des homosexuels du PAF.
    A aucun moment, on ne peut le voir tenir des propos similaires face à un homme. A vrai dire, on ne voit jamais personne à la télévision interviewer un homme sur sa coiffure, sur sa bouche et sur ses jolis yeux.

    Aujourd’hui, l’on parle beaucoup de l’intégration des minorités à la télévision. On ne parle plus vraiment des femmes, qui ont, quantitativement, leur place dans le PAF francais. On s’interroge trop peu sur la nature de la place réservée à la femme : les femmes sont souvent des chroniqueuses ou présentatrices potiches. On réserve aux hommes les rôles plus cérébraux et autoritaires.

    L’interrogatoire d’Erika Moulet sur ses attributs physiques est une action d’objectification de la femme. Comme le disait Hugh Hefner, cohérent avec lui même, à ce sujet : « la femme est un objet sexuel ». Cette prise de position est en effet tout à fait acceptable si toutefois l’on applique les mêmes constat et schémas de comportement à l’homme.

    A dans combien de temps des présentateurs de JT jeunes, beaux et que l’on questionne sur leur sourire devastateur et leur sex appeal foudroyant ?



  • gerlando gerlando 14 avril 2009 17:12

    "Dans le commerce, tout offre à un prix. Vous ne l’avez pas vraiment défini."

    C’est très juste, mais ce n’était pas là l’objet de mon étude. Le but de mon article n’était pas fondamentalement de comparer une Eglise à une entreprise.

    Je répondrai tout de même, sans avoir pris le temps d’une étude approfondie sur ce sujet, qu’il n’y a pas vraiment de prix « monétaire » à l’adhésion au groupe des Témoins de Jéhovah. Je présume que s’il y a engagement financier, il est très minime et laissé à l’appréciation du donateur.

    Le réel investissement chez les Témoins, d’après ce que j’ai observé, est celui du temps. Les Témoins donnent beaucoup de leur temps à leur congrégation : entre deux et quatre heures par semaine pour les prêches dans la ville où j’ai enquêté, mais aussi des après midi complètes de prospection.

    C’est un travail bénévole qui permet à l’organisation des Témoins de se développer. C’est un système : les Témoins prospectent afin de convertir, les convertis intègrent le congrégation et souvent, réalisent pour elle de la prospection.

    Dans les rues des grandes villes, les Témoins de Jéhovah se placent par deux sur un coin de trottoir avec un distributeur de magazines et livres gratuits. Ils prospectent sur la voie publique de cette manière, c’est assez intéressant...



  • gerlando gerlando 14 avril 2009 14:04

    Petite précision quant à mes méthodes d’enquête.
    Je n’ai pas eu à mentir. Je me suis présenté à la cérémonie qui était ouverte à tous, les Témoins ne m’ont posé aucune question personnelle, ni sur mes motivations ni sur mes convictions.
    Je ne me suis pas caché pour prendre des notes ; ils ont pu me voir rédiger quelques commentaires pendant la cérémonie.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité