• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Illiouchine

Métropolitain vivant en Guadeloupe et heureux d’y être...

Tableau de bord

  • Premier article le 09/02/2009
  • Modérateur depuis le 20/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 37 101
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Illiouchine 4 avril 2008 14:19

    Moi je trouve ça excellent quand on remet à sa place quelqu’un qui se prend un peu trop au sérieux...

    A force de jouer les Robin des Bois, c’est sûr qu’un jour ou l’autre il allait se retrouver avec des oreilles de Mickey... Quoique personnellement je pense qu’un nez de Pinocchio lui aurait mieux convenu.. smiley



  • Illiouchine 4 avril 2008 14:16

    Ouarffff

    Trop fort le mec, vraiment, il n’a MÊME PAS BESOIN de visionner tous les films tellement il pense vite et bien.

    *Lui, dès qu’il a vu le premier film, il a dit à sa concierge "voyez mâme Michu, be c’est encore un coup de Bush et de Coca-Cola, zallez voir ce que vous allez voir, je vais leur montrer moi ce que c’est un vrai journaliste !!!"



  • Illiouchine 3 avril 2008 14:45

    @ Sisyphe

    Bon exemple de ce que je disais :

    "Il vous arrive d’envisager le point de vue de ceux qui ne sont pas d’accord avec vous que d’un point de vue pseudo-psychiatrique pour lequel vous n’avez, soit dit en passant, aucune légitimité, si ce n’est des vulgarisations de bazar ?"

    Qu’est ce qui vous autorise à vous de parler de vulgarisation de bazar ? Qu’est ce qui autorise l’auteur de la biographie de Stone et Charden de juger les connaissances en psychologie de quelqu’un qui se présente sous un pseudo et ne dit rien de ce qu’il est vraiment (je parle de moi, là). Quelle légitimité avez vous, vous ? Trouvez vous un bouquin de psycho ou de psychiatrie, et cherchez "pensée paralogique", "paranoïa". Vous verrez que c’est très intéressant et vous y reconnaitrez beaucoup de choses.

    "Bref, vous arrve-t-il parfois de vous interroger sur la véracité de ce qu’on essaie de vous faire gober, ou bien pour vous, "c’est vrai puisque c’est écrit dans le journal" ?"

    Et vous arrive-t-il de vous interroger sur la véracité de ce qu’essaient de vous vendre les sites conspirationnistes et qu’ils essaient de vous faire gober ? ou bien pour vous "c’est vrai puisque c’est sur Internet" ?

     



  • Illiouchine 3 avril 2008 13:57

    @ l’auteur

    Je maintiens "sempiternelles fadaises".

    Quand on lit la littérature conspirationniste, on se rend compte que leurs arguments tournent en rond et réutilisent "sempiternellement" les mêmes exemples :

    "ON vous a menti sur les irlandais de Vincennes et les bébés koweitiens" DONC "toute l’information officielle est fausse".

    Vous qui vous piquez de philosophie, vous n’arrivez même pas à reconnaître un sophisme quand vous avez le nez dessus ? en psychologie, on appelle ça "pensée paralogique" et c’est caractéristique de la pensée paranoïaque.



  • Illiouchine 3 avril 2008 04:05

    @tous les conspirationnistes

    Outre que je trouve le cri de colère de Frederic Lyon parfaitement justifié devant les relents d’antisémitisme écoeurant qu’on décrypte ici ou là dans ce fil, je suis tenté de poser LA question fondamentale concernant la pratique du soi-disant " doute méthodique" (qui me parait certainement bien mieux qualifié par le terme paranoïa)

    Puisque tous ce qui est écrit dans les médias est faux et manipulé, que les photographies sont trafiquées, les témoignages inventés, etc... sur quels critères vous basez vous pour considérer que les thèses conspirationnistes sont le reflet de LA réalité ? Qu’est ce qui vous fait penser que les photographies proposées sur les sites conspirationnistes sont plus authentiques, que les copies de "documents top secret" n’ont pas été fabriquées par des virtuoses de photoshop (il n’y a pas besoin de travailler pour la CIA pour réussir ça), que les affirmations péremptoires ont des sources plus fiables que celles des agences de presse ?

    Quand la réalité dérange, le meilleur moyen de s’en affranchir reste bien évidemment de dire qu’elle n’existe pas. On appellait ça auparavant la psychose ou la forclusion, c’est aujourd’hui un mode de pensée prévalent dans certains cénacles qui se proclament intellectuels et dénient aux autres le droit de penser ou de philosopher. Redecker remet en cause vos confortables certitudes, donc _ça n’est pas un philosophe_.

    Votre post, monsieur Villach, aurait pu être intéressant en ce qu’il posait la question de ce qu’est la vérité et ce sur quoi on peut ou pas la reconnaître. Dans quelle mesure la vérité peut être absolue ou rien d’autre qu’un ciment social. Si c’est le cas, la thèse conspirationniste n’est elle aussi qu’un ciment social, il n’y a qu’à voir la manière dont réagissent les habituels lecteurs d’agoravox, qui dans leur majorité partagent ce genre d’idées... les commentaires ne sont pas notés sur leur contenu, mais sur l’appartenance ou pas de leur auteur à l’idéologie dominante dans ce petit espace social qu’est "agoravox"

    Votre post donc aurait pu être intéressant, mais vos excès, et notamment toutes les sempiternelles fadaises sur les bébés koweitiens ou des irlandais de Vincennes le discréditent complètement. Ce sont finalement les réactions du "groupe conspirationniste" qui à mon avis représentent la part la plus évocatrice et pédagogique de ce post.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité