• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

In Bruges

In Bruges

Tueur à gages mis au vert à Bruges par " la Direction".
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 383 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • In Bruges In Bruges 12 novembre 10:22

    @covadonga*722
    On ne saurait mieux dire que ce passage de Vercel.
    Une boucherie reste une boucherie, mais, à l’instar des victimes d’accidents d’avions tous « béatifiés au tarif de groupe » après le crash, il y avait de tout chez les morts, ceux-là comme les autres.
    Oui, vraiment, « que savez-vous de ce qui git sous la pierre ? ».



  • In Bruges In Bruges 8 novembre 15:37

    @Cylon 96877
    J’ai connu Tall, il fumait des barreaux de chaise dans un bar à deux chaises.
    Maintenant, y cause direct au cosmos et au grand tout...
    T’as vu la différence ??
    Une promotion, je dis. Carrément changé d’envergure.



  • In Bruges In Bruges 8 novembre 14:51

    Un cyber-cigare, de la fumée d’IA recrachée par le nez....

    Tall, on sait pas ce qu’il fume, mais ç’est de la bonne....



  • In Bruges In Bruges 31 octobre 16:11

    C’est surtout que l’auteur, réputé dans ses précédents opus pour inventer l’eau tiède et nous en parler longuement, vient nous expliquer en deux pages ce qu’est le caractère létal ou vulnérant par rapport au caractère incapacitant d’une munition.
    Cela fait juste 70 ans que c’est documenté, mais bon...
    Un retraité, sans doute...



  • In Bruges In Bruges 17 octobre 17:39

    Bonjour,
    Une question à l’auteur :
    certes, on a tout dit ou presque sur le givrage des sondes Pitot ( sans lequel rien ne serait arrivé), sur le comportement chaotique du Pilote en fonction , ( la « main » a changé plusieurs fois), entre celui est à piquer et celui qui donne un ordre à cabrer, et le CDT qui, ensuqué de son réveil brutal, ne peut pas aider à comprendre ce qui se passe...
    Oui, les commandes électriques annihilent toute sensation, et donc un avion moderne ne « se pilote plus aux fesses », nous dit -on...
    Oui, oui, oui. MAIS.....
    Mais il y a quelque chose d’étrange :
    toute personne qui vole régulièrement, passager, PNC ou PNT, sait que la moindre descente un peu rapide de l’appareil vous bouche les oreilles, voire vous fait mal aux tympans ( surtout si vous êtes enrhumé) , et s’il s’agit d’une descente contrôlée mais dite d’urgence ( récupérer un niveau d’oxygène acceptable, ca m’est arrivé) , pas de doute possible, vous avez l’estomac et les tripes qui vous remontent dans la gorgrge.
    Croyez moi, on comprend qu’on descend, fort et vite. Et qu’on ne monte pas.

    Comment donc ces 3 PNC n’ont pas « senti », comme n’importe quel PAX l’aurait compris, que l’avion plongeait vers le sol, et non l’inverse.
    C’est un vrai mystère.
    Sans indication de vitesse, confondre un décrochage de sous-vitesse avec un décrochage de sur-vitesse, passe encore ( mais tout de même, il y a le « STALL, STALL » qui hurle).
    Mais avoir une désorientation spatiale en vertical, je ne comprendrais jamais.
    Certes l’avion a frappé la mer presque à plat, et pas en « piqué » , à environ 175 km/h de vitesse verticale d edescente.
    Mais on ne me fera jamais comprendre comment ils n’ont pas compris qu’ils descendaient.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès