• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jmv59

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 28 53
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jmv59 22 janvier 2010 00:12

    Il s’agirait bien de retouches en effet et même peut-être de modification de profondeur de champ lors de la prise de photo depuis le départ de MAM et l’arrivée d’Hortefeux. Laurent Mucchielli analyse les chiffres et fait part de ses soupçons dans son blog ( http://www.laurent-mucchielli.org/ ) et parle de retournement miraculeux des statistiques.
    En effet, la baisse est due essentiellement pour un tiers à la diminution régulière des vols de voitures déjà constatée les années précédentes et liée aux dispositifs antivol et pour deux tiers à l’activité spontanée des forces de police, domaine dans lequel ce retournement ne se laissait pas percevoir en début d’année. On peut supposer que les ordres du nouveau ministre auraient pu être : « Eh, les gars, allez y mollo, ne faites pas de zèle ; si bous constatez une infraction fermez les yeux ! »
    Mucchielli conclut d’ailleurs plus diplomatiquement mais aussi clairement : « face à une situation difficile en 2009 mais mis sous pression par leur hiérarchie pour fournir de « bons chiffres », les policiers et les gendarmes ont été contraints d’aider le ministre à sauver les apparences »



  • jmv59 15 janvier 2010 13:43

    J’étais étonné de l’attelage (ancien !) Peillon - Royal. Des clés m’ont désormais été données.
    Une première, qu’ils partagent avec beaucoup d’autres hélas : leur attirance pour le coup médiatique au lieu de l’effort politique et c’est ainsi que l’une vient quand on ne l’invite pas et l’autre ne vient pas quand on l’invite.
    La deuxième relève d’un ego plus torturé : plutôt l’échec avec moi qu’un autre avec la victoire.
    Ils se ressemblaient donc et ne pouvaient que s’assembler mais étaient si semblables qu’ils ne pouvaient que s’opposer.



  • jmv59 9 janvier 2010 13:48

    Entièrement d’accord avec l’idée de l’auteur et avec la remarque de Manu. Les banques populaires par exemple avaient été inventées par nos grand-pères pour répondre à cette problématique. On sait ce qu’elles sont devenues face aux chants des sirènes financières et qu’elles ont plongé avec allégresse dans Natixis.

    Dans une perspective voisine, la Nef (société d’économie solidaire) est en train de créer avec des proches italiens et espagnols une Banque Ethique Européenne. Souhaitons lui bon vent et qu’elle tienne le cap !



  • jmv59 29 décembre 2009 12:00

    Ah ! Faire du buzz, encore du buzz, toujours du buzz ! Ah, que c’est bon !
    Quand j’entends « Vive Ségo » , je sors mon encensoir. Quand j’entends « A bas Ségo », je sors mon bazooka. Quand je n’entends rien, je crie « Ségo, Ségo, SEGO »
    Au moins, j’ai l’impression de ne pas avoir perdu pour rien en 2007



  • jmv59 9 décembre 2009 15:58

    La participation individuelle à un financement d’intérêt collectif, cela s’appelle l’impôt depuis que les états se sont modernisés et les états se sont arrangés pour que cette collecte soit la moins couteuse possible ; en France par exemple le cout de collecte est 0,97%, au Téléthon, il est de 18%.

    Dimanche dernier, environ 18 millions d’euros sont partis en fumée dans une collecte d’Ancien Régime ! En fait, les citoyens sont heureux de réinventer le système des corvées, pendant lesquelles les sujets donnaient de leur temps et de leurs forces pour réaliser des travaux d’intérêt collectif. Le truc, c’est la médiatisation et donc le recours à l’émotion (Pierre Bergé n’a pas totalement tort, sauf que le Sidaction utilise le même principe, la différence résidant dans le degré d’utilisation).

    Permettez-moi de penser que la seule vraie solution réside dans l’impôt, qui pourrait (devrait ?) être assorti d’un débat préalable des citoyens pour désigner la cible de tout ou partie des financements : on pourrait imaginer un mois de novembre consacré à l’information sur la recherche médicale (institutionnelle et militante) et un premier dimanche de décembre consacré au vote pour la répartition.  

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Tribune Libre

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité