• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jmv59

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 28 53
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jmv59 21 septembre 2010 21:19

    Mais la société française peut-elle ouvrir grand ses portes, sans mettre en péril son bien être, et encore, puisque la culture française a pour support la population française, sans mettre en péril sa culture ?

    Affirmation bien péremptoire ! C’est faire peu de cas de Zola, Siménon ou Cheng, de Picasso ou Modigliani, et même pour des périodes plus anciennes de Grétry, Lulli ou Vinci par exemple. La culture française est pleine d’étrangers et plus largement la culture française s’est enrichie régulièrement d’emprunts cosmopolites.

    Si les arguments utilisés dans des domaines dans lesquels je me sens moins compétent sont aussi peu sûrs, peu importe que j’appartienne ou non à la gauche bien pensante. Je me contenterai de me réclamer de la gauche pensante (ce qui ne rend pas ma tâche moins complexe !)



  • jmv59 17 février 2010 23:47

    La notion de droit n’est en aucune façon liée à celle de devoir(s) et c’est bien pour cela que toutes les tentatives pour introduire la notion de devoir(s) dans la déclaration des droits de l’homme ont avorté.

    En effet, en fondant la république, le citoyen s’empare du rôle de souverain et imposer des devoirs à un citoyen, c’est l’assujettir ce qui est incompatible : le souverain ne peut être sujet. Toutefois, il n’y a pas là de reconnaissance de je ne sais quelle licence, ni une invitation à la psychopathie mais organisation d’un ordre puisque la limite aux droits individuels est bien précisée, ce sont les droits d’autrui.

    Pour permettre à chacun d’exercer le plus librement ses droits, le peuple souverain à décider de confier à trois corps qui agissent en son nom des devoirs :

    • au législatif, le devoir de rédiger des lois qui permettent de prioriser les droits quand ceux-ci peuvent être en conflit entre eux,
    • au judiciaire, le devoir d’arbitrer à la lumière de ces lois quand deux citoyens sont en conflit dans l’usage de leurs droits,
    • et à l’exécutif, le devoir de mettre en application ces mêmes lois pour offrir au citoyen les situations optimales lui permettant de faire usage de ses droits.

    Aucun besoin de recourir à la notion de devoir(s) donc et les seuls devoirs du citoyen ne peuvent être que ceux qu’il s’impose librement à lui-même 


  • jmv59 3 février 2010 03:30

    Peut-être faut-il rappeler l’historique des dérapages de Frèche et des réactions du PS.
    Premier dérapage : les harkis sous hommes, le PS supend Georges Frèche (ta défense est habile et peut-être crédible mais nous te signalons que nous n’apprécions pas)
    Deuxième dérapage : l’abondance de blacks dans l’équipe nationale de foot, le PS exclut Georges Frèche (nous t’avions prévenu, désormais tu sors)
    Troisième dérapage : la figure peu catholique, le PS ne le tolère même plus comme un proche et le range parmi ses adversaires
    Quoi de plus normal ? La gradation me semble respectueuse des arguments avancés par Frèche tout en lui signalant que le PS n’était pas dupe de la réalité de son populisme. Restent à déciller les adhérents et les électeurs de Frèche puisque qui dit populisme dit partisans pasionnés. Ce ne sera pas facile, mais refuser cette épreuve parce qu’elle est difficile, ne serait-ce pas accepter le clientélisme ? 



  • jmv59 2 février 2010 13:28

    Petit rappel têtu supplémentaire : la Seine Maritime a eu un résultat aberrant et j’ai tendance à ne pas y voir que de la saine fidélité à un leader local, soit.
    Mais l’Aude, terre « frèchiste » présente le même type d’aberration (inversée il est vrai dans le choix de la candidate à soutenir). Tunisienne, l’Aude ?
    Arrêtez ce ressassement à sens unique. N’avez-vous pas remarqué que vos leaders se sont tus sur ce sujet : ils savent eux que leurs yeux démangent quand ils parlent de la paille de leurs adversaires et moi, je sais que ce sont les yeux de tous les militants honnêtes qui pleurent



  • jmv59 1er février 2010 23:11

    Allain Jules qui commente l’analyse politique de Depardieu et partage son avis ? Cela a-t-il un sens ?
    La clé n’a pas à être cherchée bien loin : les terres « frèchiennes » sont des terres où l’on sait bien voter ; l’Aude, l’Hérault et la Lozère font partie des départements qui ont voté très (trop ?) massivement pour Royal.
    Mais à part pour se faire plaisir et dire du mal d’Aubry au passage, on peut lui dire que ce n’est plus nécessaire de compter sur Frèche. L’élève Royal est en passe de dépasser le maître Frèche. N’a-t-il pas remarqué que Royal, absente du rendez vous socialiste de la Mutualité était présente au Grand Prix d’Amérique et c’est un outsider à 172 contre un qui a gagné. Quand je vous dis qu’elle n’a plus besoin de personne pour faire gagner qui elle veut ! 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Tribune Libre

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité