• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Pasquier

Jean Pasquier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 18/12/2015
  • Modérateur depuis le 30/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 8 169
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Jean Pasquier Le Connétable 8 mars 2016 13:00

    @VICTOR

    Tout le plaisir est pour moi !

    Le « Soft Power » a détruit ce que les bombardements n’ont pu raser, l’esprit français. Merci au plan marshall pour la construction de macdo et la surabondance de « blockbusters » débilitants, j’en passe et des meilleures.

    M’est avis que cette puissance a profité d’une tradition bien particulière qui est la notre, celle de l’universalisme. L’équilibre que nous possédions, entre une culture forte, alliée avec un langage riche et une connaissance ainsi qu’une compréhension d’autrui, nous a permis de faire de grandes choses. Tout cela a été brisé.

    On en est arrivés à la détestation de soi, si bien que l’on peine à se réconcilier tous sur des valeurs communes. Ces dernières, qui sont censées être sociales, humanistes, ont été conchiées par le gouvernement actuel avec ces dernières lubies : alliance avec une monarchie théologiste et autoritaire, loi du travail que l’on pourrait nommer « loi du capital »...



  • Jean Pasquier Le Connétable 8 mars 2016 11:55

    @OMAR

    Bonjour Omar,

    Je ne peux qu’abonder dans ton sens, tous ces prénoms qu’ont porté tant de grandes françaises et de grands français ont été abandonnés dans certaines couches sociales car trop « old-school ».

    Les « Français de souche » que tu décris sont souvent des pauvres gens assommés quotidiennement de clips musicaux ou séries Z anglaises , de matériel « discount », de « junk food » et qui ont donc perdu toute notion de culture française, dépréciée par nos élites depuis plusieurs années au profit du globish.

    On retrouvera toutefois des Ferdinand et autres Honoré chez la haute bourgeoisie et ex aristocratie, des familles qui de part leur histoire, conservent encore un semblant d’esprit Français. On notera malgré tout l’adoration presque sacrée que porte ces jeunes « Louis » aux États-Unis, à Londres et à Steve Jobs, et l’envie d’émigrer, de fuir un Pays qui attire plus les touristes étrangers que ses habitants !



  • Jean Pasquier Le Connétable 8 mars 2016 11:38

    @JP94

    Pour l’anecdote, aujourd’hui des gens compétents ne peuvent pas rejoindre de grandes écoles comme Sciences Po sans connaître l’Anglais.

    Pour les écriteaux publicitaires, il y a deux facteurs importants :

    - L’un est que la France est le pays le plus visité au monde (70 millions de personnes par an), et que cela peut influer sur le fait d’angliciser les écriteaux pour que la plupart de ces gens reçoivent le message publicitaire.

    - L’autre est que tout ce qui est vocabulaire du « management », « marketing » et de la finance est aujourd’hui à 80% anglais. C’est donc souhaitable de comprendre le « globish » afin de bien rentabiliser sa force de travail...

    Dire qu’à un moment le Roi d’Angleterre ne parlait que le Français ! Foutredieu on en est loin !



  • Jean Pasquier Le Connétable 8 mars 2016 11:10

    @jocelyne

    L’enseignement anglo-saxon est porté aux nues aujourd’hui, car il favorise l’insertion en entreprise et ne se focalise que sur le « nécessaire » : l’utilité professionnelle, et non le développement de la pensée, jugée pas assez rentable !



  • Jean Pasquier Le Connétable 19 décembre 2015 14:24

    Merci @ddacoudre pour ta lecture et ton retour.


    -> L’apprentissage de simples notions d’économie et de sociologie aujourd’hui doivent être un bagage indispensable dans un monde où l’économie est devenu le pan intégral de la société.Vos articles informatifs vont dans ce sens.
     
    -> Vous comprendrez que les grands capitalistes ont besoin que la demande de travail sont conséquente et ne fasse qu’augmenter alors que l’offre stagne, afin de ne pas avoir à améliorer celle-ci (revenus, conditions, stabilité). Il s’agit là d’un pouvoir de négociation qui, au vu de la montée du chômage, a plus que tendance à glisser dans les mains de l’offre, et donc des entreprises.
    -> Je vois dans vos dires que vous vous rapprochez de la solution du salaire à vie, du revenu universel, ce qui paraît de plus en plus être une possible solution à la crise du travail actuelle.






Palmarès