• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lecrabe

Un citoyen (♂, 35ans) né dans la campagne bretonne, d'une famille paysanne/ouvrière, études en physique, sociologie et sciences cognitives, retour à la campagne et petits boulots depuis.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 115 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Lecrabe 29 novembre 2014 17:43

     Je ne cherche pas à jouer sur les mots, vos propos ne me semblent simplement pas cohérents :
    Les historiens qui défendent ce point de vue, disent que le mouvement celte s’infiltra moins en Bretagne que dans le reste de la France. Cela ne signifie pas que la Bretagne en fut donc totalement épargnée.La même chose pour les romains qui implantèrent moins leur monde et leur coutume que dans les autres provinces. Et donc qui laissèrent donc le mouvement celtique perdurer, alors qu’ailleurs il était supplanté.
    Cela revient à dire que les Romains ont laissé perdurer le mouvement celtique qui ne s’y était que très peu infiltré... comprenne qui pourra.

    (Par ailleurs, il est assez cocasse que vous ergotiez sur l’abus de langage « concert des nations » pour venir nous parler « d’infiltrations celtes en France » .)

    Vous pourrez voir à cette page https://fr.wikipedia.org/wiki/Osismes que les Celtes qui ont traversé toute l’Europe s’étaient bel et bien risqués à s’implanter jusqu’au fin fond du cul-de-sac forestier et marécageux que vous nous décrivez.

    Ceci étant dit, je n’ai pas lu Patrick Gaillou ni Mackaël Jones, peut-être contestent-ils, et vous avec, l’existence des Osismes ou leur implantation géographique ou même leur appartenance à la culture celte...
    Ou peut-être encore avez vous mal interprété leurs propos...

    En tout cas, je suis loin d’être un spécialiste de la question, mais j’habite en basse bretagne, et près de chez moi se trouve un site de l’âge du bronze qui regorge de hachettes celtiques et à côté duquel ont également été retrouvés les restes d’un oppidum romain plus tardif.
    Donc de mon point de vue, les Celtes ont été largement présents dans la région bien après les dresseurs de menhirs, et les Romains également n’ont pas été beaucoup plus gênés par la suite pour traverser le Blavet ou la Laïta...



  • Lecrabe 29 novembre 2014 14:27

    « Donc si je comprends bien  »la Bretagne fût très peu celtisée«  mais »oui bien sûr la Bretagne est celtique« 
    J’avoue que j’ai du mal à suivre les commentateurs qui peuvent affirmer une chose et son contraire sans broncher.

    Et si comme vous on ne confond pas »les peuplades Celtes« avec le »Peuple des pierres levées" il me semble qu’à l’époque de la conquête romaine qui nous intéresse ici, le peuple des pierres levées hein... l’est comme qui dirait depuis un bout de temps assimilé/disparu, on trouve alors en Bretagne essentiellement des peuples celtes qui ne doivent pas avoir eu trop peur des forêts pour y venir^^

    « au départ, elle l’était un peu moins que les autres »
    Affirmation qui n’a pas de sens puisque les peuples du néolithique étaient présents dans toute l’Europe et que les celtes ont pris leur suite sur une bonne partie de ces territoires... Au départ, personne n’était celte...



  • Lecrabe 29 novembre 2014 10:57

    @Bakerstreet, vous écrivez :
    « La Bretagne fut très peu celtisée. un comble pour beaucoup qui la pensent terre celtique. »
    Parlez vous bien de la Bretagne armoricaine ?
    Si oui, il serait intéressant que vous nous donniez quelques sources appuyant cette affirmation pour le moins... originale.
    Au passage vous pourriez nous dire quelles étaient les origines des Namnètes, des Redons, des Coriosolites, des Cassitérides et autres Osismes si ce n’est Celtes ?



  • Lecrabe 24 août 2014 21:38

    Soyouz est un des lanceurs les plus fiables sinon le plus fiable. Je ne vois pas ce que les russes auraient à gagner à ternir la réputation de leur lanceur et à empêcher l’UE de se doter d’un système indépendant du GPS.
    Je ne vois donc pas trop l’intérêt de votre article qui ne s’appuie sur rien, pas même un début d’embryon d’élément, pour étayer vos accusations que vous récusez vous même aussitôt.
    SVP, épargnez nous ce genre de bavardage ou revenez quand vous aurez des éléments d’information.
    Un lancement raté, c’est toujours dommageable et ça coûte toujours cher, on ne lance pas de « petits » satellites inutiles pour le fun, c’est tombé sur galileo, dommage pour l’europe, mais l’échec de soyouz n’a sans doute pas grand chose à voir avec les retards et surcoûts du projet.



  • Lecrabe 10 août 2014 22:55

    Avant 1949, le Tibet semble être reconnu pour avoir été un système féodal.
    Aussi le martyr des bouddhistes par le pouvoir chinois me fait un peu trop penser au martyr des curés et des nobles pendant la révolution française.

    Les curés n’étaient sans doute pas tous des mauvais bougres mais ils servaient le pouvoir de l’église, les nobliaux n’étaient sans doute pas tous d’infâmes tyrans mais ils servaient la monarchie.
    De leur côté les révolutionnaires n’étaient sans doute pas tous des âmes généreuses et éclairées mais sans eux le servage serait peut-être encore d’actualité.

    Alors bien sûr le peuple de la France féodale n’a pas tout le temps été dans un grand malheur, peut-être même était-il plus heureux qu’aujourd’hui, et bien sûr aussi la révolution est plus l’oeuvre des bourgeois qui ont manipulé le peuple (famine, armement, représentation politique), il n’empêche, depuis, le peuple, la populace ou la plèbe, a acquis une certaine reconnaissance car le pouvoir ne craint que la force et en ces temps, le peuple a montré qu’il pouvait abattre un roi-divin, (alors qu’aujourd’hui le peuple tolère un bouffon qui satisfait entre 10 et 20% de la population, mais c’est un autre sujet...)

    Un autre aspect est que le Tibet a été sous domination du Royaume-Uni et est géographiquement un lieu de haute valeur stratégique, sans lui, la Chine serait à la merci d’une puissance hostile qui y serait installée (au hasard les USA avec leurs bases etc ?), en 1949, la guerre contre le communisme battait déjà son plein, le pouvoir Chinois n’avait pas vraiment d’autre choix que de tenir le Tibet s’il voulait garder son indépendance vis-à-vis des capitalistes US...

    Bref, ce qui est sûr c’est que c’est toujours le peuple qui trinque, mais je ne m’aventurerais pas à pleurer le martyr de gentils moines inoffensifs de façon aussi lapidaire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès