• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Liline

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 55 106
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Liline 7 avril 2015 22:06

    Une pub pour soutenir les chrétiens d’orient ? Je suis assez favorable. En effet, les chrétiens, de même que les Juifs et les autres minorités sont tellement persécutés qu’ils émigrent là où ils peuvent pratiquer librement. Allant régulièrement en Turquie (où vit 25% d’alévis) et ayant visité une fois le Liban (où vit une forte minorité chrétienne), j’ai remarqué que la présence de minorités permet à ces pays de conserver une certaine liberté religieuse. Liberté qui profite aux musulmans également. Les gens de ces pays ne risquent aucune sanction pénale s’ils mangent en public pendant le ramadan, de nombreuses femmes ne portent pas le voile et ne sont pas persécutées pour autant. La présence des minorités est un rampart contre ceux qui essaient d’instaurer la charia. La diversité religieuse est, sinon un gage de laïcité, une garantie de liberté de culte. Cette peur de perdre la liberté religieuse est telle que de nombreux Syriens, appartenant aux minorités druzes et alaouites préfèrent la dictature - pourtant sanglante - de Bachar El Assad au régime de charia que veulent instaurer une bonne partie des rebelles.
    Les minorités d’Orient participent largement à la richesse culturelle de ces pays, les faire fuir fera disparaître une partie du patrimoine culturel, comme le départ massif des Juifs d’Afrique du Nord à été un désastre pour le Maghreb (de nombreux musiciens « arabo-andalous » étaient juifs).
    Mieux que le disque des Prêtres, la résistance kurde qui a accueilli les minorités persécutées et repousse les islamistes essaie de préserver cette diversité religieuse à laquelle elle est attachée, consciente qu’elle est des enjeux.



  • Liline 6 avril 2015 13:47

    Le qatar croule sur le fric dont une grande partie est utilisé pour financer les mouvements islamistes. Par contre, les travailleurs étrangers (philipins, indiens, pakistanais...) qui viennent travailler sur leur chantiers sont sous payés, logés dans des cages à poules et travaillent dans des conditions épouventables. 

    Enfin, si nous voulons travailler dans ce pays pour devenir commercial ou travailler dans l’import export, il nous faut un sponsaor sans lequel il nous est impossible d’avoir un salaire, ni même de quitter le pays, si la réalité qatariote n’est pas à la hauteur de nos rêves... et pourtant, combien de Français rêvent d’y travailler.
    Quant à la coupe du monde, hélas, il est presque sûr que la loi du fric l’emportera sur les considérations humanitaires, comme la coupe du monde en Argentine en 1978, à l’époque où les opposants politiques étaient jetés à la mer encore vivants d’avions cargo...


  • Liline 17 mars 2015 20:38

    Que dire des apéros pinard-saucisson de Riposte Laïque ? C’est interdit aux végétariens, aux femmes enceintes, aux anciens alcooliques abstinents et aux enfants. Sans compter les Musulmans et les Juifs contre qui s’adressent avant tout ces apéros. Stupidité quand tu nous tiens...
    La laïcité est destinée à rapprocher les individus dans l’espace public, quelques soient leur origines géograhiques et religieuses. Riposte Laïque rejète Juifs et Musulmans, mêmes ceux qui respectent la laïcité.
    Une personne particulièrement visée par RL, une partisane de la laïcité, qui plus est antifasciste, féministe et clairement pour la fraternité des peuples en France et dans le monde : Caroline Fourest. C’est cet état d’esprit que défend aussi Charlie Hebdo que des partis d’extrême droite, mais aussi des intégristes religieux ont essayé mainte et mainte fois d’interdir.e Pour les islamistes, Charlie Hebdo représente une menace parce que justement des ouailles de l’islam, attachés à la laïcité pourraient s’imprégner et diffuser ses idées. En revanche, aucune dénonciation des journaux d’extrème-droite pourtant très virulants contre les musulmans, ni aucune menace contre le FN.



  • Liline 2 mars 2015 21:19

    Une femme n’avorte jamais par solution de facilité : pas prête pour élever un enfant (se sent trop jeune ou trop précaire), a un mari violent ou qui l’a abandonnée en apprenant sa grossesse, est déjà maman de plusieurs enfants.... chaque avortement a sa raison, une raison grave qui fait qu’on préfère mettre fin à une grossesse. Quant aux accidents de contraception, ils ne sont pas forcément dus à une irresponsabilité de la femme : imaginez devoir prendre tous les jours un médicaments pendant des années. Un matin, on est bousculé par un évènement inhabituel : un enfant malade, une tasse renversée ou le retard du au réveil qu’on n’avait pas entendu.... et c’est l’oubli. Ceux qui prennent n’importe quel médicament tous les jours sont confrontés au même problème.
    En légalisant l’avortement, la loi a permis de protéger la vie, et plus largement la santé et la fertilité des femmes , qui de toute façon auraient avorté. Par ailleurs, elle cadre l’acte en instaurant des délais légaux (dans les pays où l’avortement est interdit et en France autrefois, les avortements pouvaient avoir lieu très tard dans la grossesse) Elle a sûrement aussi permis de faire baisser la maltraitance des enfants par leurs parents. Et aussi le nombre d’enfants abandonnés.
    Ceci dit, 40 ans après la loi, l’avortement reste un tabou. Qui des 40% des femmes concernées oseraient dire dans un repas avec des copines...et même dans une réunion féministe « j’ai avorté » ? L’acte continue à s’effectuer dans la honte Je fais partie de ces 40%. Un compagnon violent qui ne voulait pas d’enfants, j’ai préféré interrompre ma grossesse plutôt que de devoir me cacher de son père (qui me menaçait de mort) et de l’élever seule. Un choix difficile à faire, mais 7 ans plus tard, mariée à un homme doux, attentionné et désireux de devenir papa, je suis devenue maman d’un petit garçon. Mon flls a un père qui l’aime et ne grandira pas en se sentant abandonné d’un côté. Il ne verra pas non plus sa mère se cacher ou être obligée d’appeler la police à cause des menaces. 



  • Liline 12 juillet 2014 19:09

    Il semble que le décès de cet enfant soit plus dû à une contamination de l’eau du robinet, qu’à une négligence de l’équipe de restauration de la colonie de vacances. Une contamination disons le... peut-être d’origine fécale, puisque les germes retrouvés (pour l’instant d’après les premier éléments rendus publics) sont des coliformes. L’eau aurait-elle était contaminée par des fientes d’animaux d’élevages et par la suite mal filtrée et mal décontaminée par l’usine de traitement et de distribution des eaux ? Personnellement, je savais qu’en France, il y a avait des lieux où l’eau du robinet était plus polluées que le seuil autorisé, mais naïvement, je pensais que les seuils autorisés étaient très bas et que la surveillance était telle que personne ne risquait de tomber malade et encore moins de mourir en buvant l’eau du robinet. L’équipe de la colonie de vacances a certainement pensé la même chose, et si elle a bien pris la précaution de donner à boire de l’eau en bouteille aux enfants, n’a pas songé à couper l’eau.
    Je pense que ce triste évènement va créer de nouvelles lois pour surveiller encore plus la qualité de l’eau, mais aussi pour instaurer de nouvelles normes d’hygiène dans les restaurants collectifs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès