• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mbdx33

mbdx33

Comment dire ... ?

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 781 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mbdx33 mbdx33 14 novembre 2013 18:39

    Ce n’est pas comparable.

    Les deux sont inadmissibles.

    Le caractère minable et raciste de ce comportement ne peut pas non plus être excusable par la crise et les problèmes sociétaux que nous rencontrons tous les jours.



  • mbdx33 mbdx33 14 novembre 2013 18:34

    Non ce n’est pas la phrase ...

    Mettre la photo d’un singe et celle de la ministre de la justice côte à côte sur sa page facebook avec les commantaires AVANT et MAINTENANT
    Déclarer après :« Je n’ai pas eu de propos raciste » quand on est filmé auparavant de train de dire : « Qu’on préférerait la voir dans un arbre plutôt qu’au gouvernement » ...
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/video-suspendue-par-le-fn-anne-sophie-leclere-regrette-des-propos-maladroits_1292217.html
    et
    http://www.lepoint.fr/politique/quand-le-fn-compare-christiane-taubira-a-un-singe-18-10-2013-1745274_20.php

    Il y avait aussi ceci :« Lors d’un déplacement de Christiane Taubira à la cour d’appel d’Angers, une fillette faisant partie d’un groupe d’opposants au mariage homosexuel, réunis à l’extérieur de l’édifice, avait comparé la ministre à une »guenon".
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/02/01016-20131102ARTFIG00294-la-video-choc-de-christiane-taubira-insultee-a-angers.php

    Et maintenant la une de minute,...

    Non en effet, tout n’est qu’affabulation, manipulation montée par le médias, le gouvernement, etc...

    Franchement vous espérez vraiment convaincre avec de tels arguments ?



  • mbdx33 mbdx33 29 octobre 2013 21:45

    Il y a le droit d’un côté et la réalité et le bon sens de l’autre.

    TOUTES les régions veulent bien être française et européenne à condition que cela ne procure que des avantages. Le refuge vers ce communautarisme régional ne peut s’accommoder ni avec l’intérêt général, ni avec les réalités économiques d’un Etat.

    On ne peut pas vouloir être breton, basque, corse, savoyard ou alsacien pour échapper à l’impôt et vouloir dans le même temps bénéficier des services publics qui sont financés par l’imposition.

    Au delà ce cela il faut aussi considérer que la France a évolué depuis 1532.

    Il n’y avait pas de PL 40t en 1532. Le trafic de fret ne se composait pas de 4,7 millions de poids lourds en transit par an, etc.

    http://www.senat.fr/rap/r12-644/r12-64413.html
    http://www.ifrap.org/Ecotaxe-poids-lourds-une-illustration-des-errements-de-la-fiscalite-ecologique,13127.html
    http://www.statistique-publique.fr/index.php?php_action=DOMAINES_selectDomaine&idDomaine=18

    Les éleveurs bretons n’envoyaient pas leur bêtes se faire déssouder en Allemagne pour les faire revenir en transformation en France, ...

    http://bretagne.france3.fr/2013/06/30/enquete-gad-sas-en-difficulte-ou-va-s-arreter-la-crise-porcine-279831.html

    Les ports du sud et du nord de l’Europe ne recevaient pas l’essentiel du frêt pour ensuite le redispatcher à travers les routes françaises dans les autres pays européens. etc.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grands_ports_mondiaux
     



  • mbdx33 mbdx33 29 octobre 2013 18:33

    Le saladier en plastique au départ d’un port chinois, la chemise du Bengladesh, le tourteau du Brésil, la tomate du Maroc, le cochon de Pologne.

    Eco taxe ! En principe, ça sert à réduire les transports et la pollution associée donc à relancer des productions locales.

    Tout à fait d’accord, sauf que vous ne pouvez pas taxer le fret dans les eaux internationales ou dans la zone cotière d’un pays tiers.

    En revanche quand le bateau accoste à Rotterdam, Hambourg, dans un pays du Sud, etc. Il faut bien finir d’acheminer la marchandise en France ou dans d’autres états européens. Le moyen le plus utilisé est le fret routier, donc quand vous taxez le fret de transit et le fret international à destination de la France, vous taxez le saladier chinois. Il sera donc moins rentable à vendre, et ne doutons pas que l’importateur et le distributeur ne rogneront pas leurs marges, il sera donc plus cher à la vente et moins attractif en terme de prix face au saladier made in France. Cela ne suffira pas sans doute pas à les mettre au même prix, mais au moins le principe de mettre en place une mesure pour réduire la différence existera.



  • mbdx33 mbdx33 29 octobre 2013 18:17

    Franchement votre post est partisan et n’apporte rien de nouveau sur le sujet de l’ecotaxe. C’est juste du bashing facile.

    Il y a beaucoup de questions qui se posent avec l’écotaxe.
    Certains médias nous ont présentés les manifestants bretons comme étant essentiellement des agriculteurs alors que la plupart sont des patrons et des salariés de tpe/pme de transports routiers ; Ainsi on comprends mieux leurs attitudes, même si on oublie au passage que l’écotaxe concernera aussi et surtout les transporteurs étrangers.

    Dans le sud de la France, sur les axes frontaliers (Côte d’argent, italie, et Perthus) les transporteurs étrangers représentent 90% du traffic PL. Qui paye actuellement l’entretien et la sécurité des routes ? Le contribuable et l’usager français.

    Les propos de JL.Borloo sont d’une d’une mauvaise foi politique évidente, c’est vraiment une posture électorale. C’est lui qui pilotait avec NKM le dossier écotaxe. Et aujourd’hui de nombreux élus locaux et ténors UMP font des gorges chaudes, alors que c’est le gouvernement Fillon qui a mis en place l’écotaxe, suite au Grenelle de l’environnement.

    La question de taxer les transports revient à augmenter le coût du fret et donc à taxer les marchandises transportées. Qui paiera ? Tous les transporteurs et de façon indirecte les consommateurs français et étrangers (fret internationnal) puisque les chargeurs répercuteront les coûts aux donneurs d’ordres qui vendront plus chers, etc. Donc le principe de cette écotaxe est équitable de ce point de vue.

    Il ne faut pas oublier non plus que certains chargeurs préfèrent débarquer les marchandises dans des ports étrangers et faire la desserte par voie routière pour contourner les frais de quais des ports français. L’écotaxe aura un effet dissuasif puisqu’elle augmentera en proportion du kilométrage parcouru. Ce n’est peut être pas la panacée mais cela devait permettre de redonner de la compétitivité au ports, au train et aux routiers français qui font de la desserte locale.

    Pourquoi les routiers bretons ne sont pas contents ? Bien que la Bretagne est eu droit à des mesures de souplesse concernant l’application de l’écotaxe, il y a actuellemnt une crise qui touche les entrepises agroalimentaires bretonnes puisqu’un certain nombre d’entre elles sont en grande difficulté. Le patrons routiers qui font les allers-retours en Allemagne ont profité de cela pour dénoncer l’écotaxe, parce que les tarifs préférentiels dont ils disposeront ne s’appliqueront pas sur leurs allers-retours outre Rhin. Et ils ont batti leur stratégie de com sur le problème de l’emploi, c’est habile et malsain. Les médias qui ne vérifient et n’analysent plus les infos et les évenements pour des raisons de course à l’audimat et de non indépendance ont repris en coeur les communiqués des manifestants.

    Dernier point, le contrat qui a été signé avec le presatataire relève en revanche du grand foutage de gueule en matière de partenariat public - privé.
    Si l’Etat abandonne l’écotaxe c’est 800 000 000€ d’indemnités au concessionnaire.
    Le contrat est signé sur plus de 10 ans.
    La plus grosse partie du pactole reviendra au concessionnaire.
    Le prestataire n’est même pas un groupe français.

    On est en droit de se poser des questions sur les intérêts que certains politiques ont à abandonner le rôle régalien de l’Etat à un prestataire privé étranger proposant des conditions aussi peu avantageuses. Pour ma part, je me plais à penser que la plus grosse partie des sommes rapportées à l’écotaxe auraient du servir à l’entretien des routes et autoroutes, au développement du fret ferroviaire et portuaire français et pourquoi pas à aider des bassins d’emplois en reconversion. Visiblement il n’en sera rien.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité