• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 406 0
1 mois 0 10 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Olivier 1er juillet 12:42

    Marine Le Pen n’est pas un aigle de la politique, c’est entendu, mais le problème est ailleurs.

    Réélire Macron en 2022, c’est en reprendre pour 5 ans de déchéance du pays, de répression sociale féroce, de liquidation de notre économie et de notre souveraineté, de continuation de l’immigration de remplacement, de soumission à la finance mondialiste dont Macron est la créature. 

    Macron n’a aucune perspective à offrir au pays sauf celle d’un interminable déclassement, que sa gestion calamiteuse de la pandémie ne va qu’accentuer. Je pense qu’il n’a pas du tout compris le besoin de renouvellement réel dont a besoin le pays et s’est contenté de perpétuer la politique des Chirac-Sarkozy-Hollande qu’il n’a pas du tout remise en cause. 

    Je pense qu’une véritable alternance est devenue nécessaire.



  • Olivier 28 juin 13:39

    @troletbuse

    Oui j’en suis arrivé à la même conclusion.

    A mon sens Macron avait intérêt à aggraver au maximum la crise pour permettre notamment le sauvetage du secteur financier par la BCE (même chose aux USA d’ailleurs). D’où l’interdiction de la chloroquine qui aurait pu rendre inutile le confinement...

    Mais il faut aller plus loin : tout cela s’inscrit dans la volonté de destruction de la civilisation occidentale dans tous les domaines. Il suffit de voir la grotesque manipulation racialiste suite à l’affaire Floyd, qui a été reprise en France avec la bénédiction et l’encouragement du pouvoir politique.

    Macron n’est rien d’autre qu’une courroie de transmission des milieux mondialistes messianiques à la Soros/Attali. Il n’est qu’un employé de la banque Rothschild. 



  • Olivier 25 juin 10:46

    Jamais aucune élection présidentielle ne s’est passée comme prévue. On tient pour acquis que Macron battra M. Le Pen au second tour : ça n’est pas si sûr, car d’ici deux ans l’état de l’économie se sera encore dégradé davantage.

    Il n’est pas certain que les électeurs veuillent reprendre 5 ans de Macron dont le quinquennat se sera révélé catastrophique sur à peu prés tous les plans, et qui n’aura rien d’autre à proposer au pays qu’une longue déchéance.

    Quand à l’initiative de M. Onfray, elle est sympathique mais il est illusoire qu’elle puisse peser politiquement.



  • Olivier 24 juin 16:29

    @vachefolle
    Il me semble que vous vous contredisez : tous ces personnages (excepté Kim Jong IL) ont été élus régulièrement. Ainsi, d’ailleurs, qu’Hitler qui fut nommé chancelier après avoir obtenu une majorité (relative) au Reichstag.
    Comme quoi les élections ne garantissent rien...
    «  en démocratie on peut changer régulièrement » mais non, le système change simplement de potiche en chef, pour donner l’impression au peuple que son avis a compté.
    Mais en réalité, bien entendu, c’est la même politique qui est menée. Il y a des pays où ce petit jeu dure depuis des siècles ! 



  • Olivier 23 juin 12:16

    Très bel article. La thèse de Glubb est sans doute un peu trop systématique, mais il est évident que l’occident est en déclin de plus en plus accéléré.

    On voit des phénomènes clairement pathologiques se manifester de plus en plus  : l’immigrationnisme, l’anti-racisme devenu un racisme anti-blancs, la thèse du « réchauffement climatique » une fraude notoire , l’avalanche de dettes, la désindustrialisation, le « mariage » homosexuel, l’idéologie LGBT, l’affaiblissement de la religion chrétienne, etc., le tout sous l’impulsion d’élites pourrisseuses et irresponsables.

    Dans l’état actuel des pays occidentaux, à mon sens la seule solution envisageable est une phase de pouvoir autoritaire par un dirigeant relié aux valeurs traditionnelles. Un homme du type de de Gaulle, Poutine ou Franco. Il est évident que le système démocratique ouvre la voie à trop de dérives pour être conservé, en tout cas en l’état. Il n’est d’ailleurs plus qu’une caricature de lui-même.

    Mais les sociétés occidentales sont sans doute trop pourries pour pouvoir être sauvées. Il faut les laisser s’effondrer (il n’y a plus très longtemps à attendre) et espérer qu’autre chose les remplace. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès