• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

pingveno

Informaticien professionnel et linguiste amateur.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 692 171
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • pingveno 6 février 07:57

    Le rêve américain est depuis la fin de la guerre la religion d’état, soutenue par tous les dirrigeants successifs à d’infimes nuances près, et assortie de l’obligation d’apprendre la sainte langue associée, l’anglais comme autrefois on obligeait à apprendre le latin. Il peut arriver ponctuellement que nos dirrigeants aient des désaccords avec le Pape d’une législature, mais jamais de remise en question d’ensemble.
    Evidemment cette religion, comme elle est monothéiste, rejette les religions concurrentes, de sorte qu’on nous explique à longueur de journée que les russes, les chinois, et plus récemment les pays arabes, sont des terribles dictatures.



  • pingveno 28 janvier 11:43

    @lerogertroutman
    Vous avez en réalité une devise qui permet naturellement des micro-paiements de 0,0001 euro., au cours actuel.

    Oui, et comme aucun service ne nécessite une telle précision de paiement, la division à 10^-8 est absurde, elle augmente artificiellement la liquidité et donc la spéculation.

    C’est comme si notre unité de base était le million de dollars (1M$) et que vous trouviez qu’échanger 1M$ pour 800.000 euros tient de la psychiatrie.
    Mais c’est précisément ce que font les plateformes qui prétendent permettre aux particuliers des investissements sur le Forex : avec un effet de levier délirant de 1 pour dix mille, parfois, vous pouvez vous retrouver à investir virtuellement une unité de compte en millions de dollars, sans avoir la possibilité d’investir moins.
    Le problème du bitcoin c’est qu’aujourd’hui de telles plateformes aient pris le pouvoir, au point qu’on ait complètement oublié qu’au départ une monnaie sert à payer des services...



  • pingveno 28 janvier 11:20

    Autrefois la monnaie était la contrepartie d’une certaine quantité d’or détenue par les Etats.
    Aujourd’hui ce n’est plus le cas, même le dollar n’est quoté que comme une division des autres monnaies réévaluée toutes les fractions de seconde dans le marché Forex.

    Quand les grands économistes prétendent nous expliquer pourquoi le bitcoin c’est mal, leur principal argument est l’absence de contrepartie : le jour où plus personne ne voudra de vos bitcoin, vous ne pourrez pas les échanger contre autre chose. Argument parfaitement valable... à tel point, et c’est là où le bât blesse, qu’il s’applique aussi au dollar, du fait de ce qui est justement écrit plus haut.

    Personnellement, développeur d’un petit service sur le web, ça ne me dérangerait pas d’être parfois payé dans une monnaie uniquement utilisable sur internet, si en contrepartie j’économise les « frais de gestion » : si chaque fois qu’on me paie en bitcoin je peux réinjecter cet argent dans l’achat d’un nouveau serveur, mais en totalité, alors je suis prêt à accepter deux formes de paiement - une en bitcoin pour acheter ce dont j’ai besoin sur le site, et une en euros pour l’argent que je veux pouvoir sortir du circuit.
    Mais tant qu’il sera possible de convertir cette monnaie sans contrepartie en d’autres monnaies sans contrepartie, il ne faut pas s’étonner que son cours soit ouvert à une telle spéculation, et dès lors mon modèle ne tient plus : il suffit qu’il se passe une heure entre le moment où un utilisateur paie mon service et le moment où j’utilise son argent pour agrandir mon serveur - d’autant plus que les vraies transactions en bitcoin prennent justement des heures pour des raisons de sécurité - pour que le cours de la monnaie ait bondi de 30 % et que ce que je peux acheter soit nettement inférieur à ce qu’on m’a donné au départ. Dans de telles conditions, non merci.



  • pingveno 27 janvier 09:37

    Il a fallu que je sorte la bombe au poivre pour les séparer.

    Tu as encore le droit à la bombe au poivre ? Les bien-pensants ne l’ont pas encore classée en arme de catégorie A ? Estime-toi heureux ça pourrait changer à la prochaine « bavure », des fois qu’un des émeutiers porte plainte...



  • pingveno 8 juillet 2017 23:33

    @Ruut
    Dépendant d’internet, linux ? N’importe quoi.

    Encore ce matin j’utilisais un portable sans aucun accès à internet, le tout sous linux et sans aucun problème.
    Pour se procurer linux, on peut très bien trouver un CD chez le marchand de journaux et l’installer sans accès internet.
    Pour les mises à jour, la majorité des distributions sortent une ou deux fois par an, dans l’intervalle il n’y a que des mises à jour de sécurité, donc des corrections de vulnérabilités... pour protéger, donc, d’un accès via internet uniquement. Si ton PC n’est pas connecté à internet, il n’a pas besoin de ces corrections.
    Un apt peut parfaitement installer des packages sans internet : il suffit que tu les aies sur une clé USB ou un CD, et ensuite configure correctement tes sources (utile notamment pour télécharger une seule fois et ensuite distribuer sur un réseau local)

    Le traçage via le FAI, là j’avoue que je ne comprends même pas ce que tu veux dire : le FAI ne fait que transmettre les données, si il fait du traçage en quoi l’utilisation de linux change quoi que ce soit ?
    D’ailleurs, les FAI sont souvent sous linux. Vont-ils se faire tracer à leur tour ? N’est-ce pas plutôt internet qui dépend de linux (sans lequel il serait probablement resté au niveau des années 2000) ?

    Alors non, franchement, c’est difficile de croire que personne n’ait relevé de telles énormités.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès