• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rpplbis

rpplbis

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 16/12/2010
  • Modérateur depuis le 07/03/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 143 373
1 mois 1 6 42
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 94 75 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • rpplbis rpplbis 21 mai 13:23

    @JPCiron
    Je ne vois pas ce qu’une « autonomie de jugement » vient faire là-dedans. Les juges ont menti et ont motivé leur décision par leurs mensonges (je ne dis que le principal mensonge). Ce ne sont pas des juges, ce sont des assassins. La haine, c’est de se trouver devant eux et de ne pas exister comme être humain.
    François Sottet a voulu un rapport oral de la psychologue (qui a crié contre moi chaque fois que je lui disais quelque chose des faits et gestes de mon ex épouse, faits et gestes dont elle aurait pu vérifier l’exactitude, ou la fausseté et les degrés d’arrangements et d’améliorations que j’aurais pu apporter à un fait réel). ça, c’est la haine. Je ne peux rien lui dire, ce que fait la mère de mes enfants la met en colère, contre moi et non contre elle. En admettant qu’une psy puisse se mettre en colère.
    Donc, François Sottet nous réunit pour entendre le rapport oral de cette psychologue. Un moment, je demande la parole. Sottet me l’accorde. Je lui dis : « mon épouse demande la garde des enfants au tribunal, mais à moi, elle trouve toujours que je fais rien et qu’elle est bien malheureuse d’être avec un macho » . Sottet souffle, hausse les épaules, bouge sur son siège, montre son énervement. Pour moi, l’intérêt de l’enfant, ses obligations de juge était de se tourner vers mon ex épouse et de lui demander si ce que je disais était vrai. Cela l’aurait informé (des informations, il en avait beaucoup, il les a jetés d’entrée de jeu, en considérant faussement que le divorce commençait au moment où il avait la charge du dossier).
    Que vient faire une « autonomie de jugement » ? 
    Les cris de la psychologue, je les entends encore. Le geste de refus de Sottet, je le vois encore.
    La haine. Ils m’ont écrasé de haine.
    Et maintenant, l’Etat veut punir la haine !



  • rpplbis rpplbis 20 mai 22:00

    @OMAR
    Vous écrivez : « ...Bien sûr, il faut dénoncer et condamner les menaces de mort qu’elle avait reçues de la part énergumènes autant idiots qu’agressifs et nocifs.. »
    Qu’avez vous fait pour faire punir les auteurs de ces agressions, qui ne sont pas sanctionnés juridiquement ?
    Ensuite, à l’inverse, vous accablez Mila et ne parlez que d’elle, la rendant coupable par le mensonge. Votre ruse est trop faible. Tout le monde la voit.



  • rpplbis rpplbis 20 mai 21:55

    @JL J’ai mis la définition de la haine selon l’usage que je fais de ce mot : « Je vais définir la haine par des caractéristiques : d’abord, la haine est la guerre, c’est-à-dire que tous les moyens sont bons, seul le résultat compte, la haine est un but ; ensuite, la haine est un ou des moyens : une volonté de faire mal, de diminuer les capacités de ceux qui sont son objet, de faire mal jusqu’à la mort éventuellement (c’est la guerre). Comme on ne peut pas, en principe, juger les intentions, seulement les actes, on peut considérer qu’une suite d’actes, de paroles, d’écrits sensiblement orientée, convergente vers cette atteinte à la vie, à la personne, au corps de quelqu’un correspond à une intention, une volonté de porter ces atteintes, si quelqu’un qui en aurait l’intention ne ferait pas mieux. La répétition, la convergence, l’entêtement à réitérer les mêmes actes, paroles ou écrits, le harcèlement, en un mot, est un critère fondamental. »
    Je précise, à toute fin utile, que c’est la définition du mot haine quand je l’emploie, je ne sais pas si elle est canonique, je sais qu’elle correspond bien à la haine que j’ai reçue de l’Etat, qui maintenant, veut sanctionner la haine sur les réseaux sociaux.



  • rpplbis rpplbis 20 mai 21:36

    @JPCiron Vous écrivez « car ils peuvent décider tout et n’importe quoi (par exemple en le déclarant »dans l’intérêt de l’enfant’’ sans autre forme de démonstration)« .
    Dans mon divorce lest juges n’ont jamais fait mention de l’intérêt de l’enfant. Ils ont voulu avoir l’avis des enfants. Les enfants ont dit »surtout pas chez notre mère« .Le juge François Sottet, a répondu : »rien dans la loi ne m’oblige à tenir compte de l’avis des enfants" ce qu’il savait avant de leur demander leur avis.
    En appel, l’attitude des juges fut encore pire : La plus jeune a écrit au juge, elle a 7 ou 8 ans, c’est une lettre maladroite et émouvante. Les juges ont déclaré qu’elle était trop jeune pour être entendue, alors que François Sottet, JAF, lui avait demandé son avis environ 2 ans plus tôt et qu’elle aurait déclaré à ce moment-là, qu psy qui invente une dépression à ma mère, (postule) qu’elle voulait aller chez sa mère (je n’étais pas là quand elle a parlé à ce psy, mais elle n’a jamais dit ça).
    En résumé, elle est trop jeune pour donner son avis, deux ou trois avant elle n’était pas trop jeune, et deux ou trois ans avant, le psy, menteur par ailleurs, a déclaré qu’elle voulait aller chez sa mère, et ça, ça compte.
    C’est la mort qui nous a été infligée. La haine, c’est la volonté de la mort de l’autre.



  • rpplbis rpplbis 19 mai 20:15

    @OMAR
    C’est vous qui inversez les rôles, qui inversez la succession des paroles, qui inversez le bourreau et la victime.
    C’est ce que dit le lien que vous avez mis sur france tv info, il n’appuie pas vos dires, il les contredit.
    Je le remets : https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/religion-laicite/affaire-mila-on-vous-raconte-l-histoire-de-cette-lyceenne-descolarisee-apres-avoir-recu-des-menaces-de-mort-pour-ses-propos-sur-l-islam_3813029.html.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Vous avez dit « féminisme » ?
  2. La haine
  3. Dénoncer sans porter plainte : la planque




Palmarès