• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 2190 601
1 mois 0 63 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 66 46 20
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • sleeping-zombie 15 avril 19:47

    @UnLorrain

    Google me dit qu’il s’agit d’un cosaque de l’oural.
    merci Google :)


  • sleeping-zombie 14 avril 19:05

    @Cadoudal
    Tu te rends compte que tu fournis tes propres contre-arguments ?

    26 805 médecins titulaires d’un diplôme obtenu à l’étranger
    281.000 médecins en France pour 66.000.000 d’habitants

    J’ai même pas besoin de vérifier tes chiffres que tu donnes, puisque tu affirmes comme un grand qu’il n’y a pas 10% de medecins étrangers en France, prouvant là même l’inanité de tes propos.



  • sleeping-zombie 14 avril 10:30

    @Cadoudal

    Quand on n’a qu’un marteau, on voit des clous partout. Les médecins qui défendent becs et ongles leur avantages, ça date d’une époque où le mot même « immigration » n’existait pas.
    Mais bon, quand on a une lubie, on la lâche pas comme ça.
    Crétin dégénéré.


  • sleeping-zombie 13 avril 22:58

    @foufouille
    celui-là n’a pas l’air particulièrement méchant, autant le laisser tranquille et garder la hargne pour les haineux...



  • sleeping-zombie 13 avril 22:54

    @Plus robert que Redford
    Faut dire aussi qu’à cette époque, pas de smartefones, donc pas de fessebouque...
    faut dire aussi qu’a cette époque l’équation « un diplome = un boulot » était plutot valide.

    Quitte à parler expérience personnelle, laisse moi te raconter la mienne (et celle de mon entourage).

    (naissance)
    Mon frère : 1975
    Moi : 1979

    (bac)
    Mon frère : bas : 20 en maths -> maths sup
    Moi : 20 en maths -> dépression -> fac

    (post-bac)
    Mon frère : Normale sup (l’une des rares écoles où les élèves sont payés pour ...étudier)
    Moi : végète à la fac

    (sortie d’études)
    Mon frère : agrégé de math, envoyé en poste dans un lycée de banlieue parisienne où les élèves ne foutent rien et savent même pas compter (mais sont quand même sympa selon ses propres propos)
    Moi : 2 ans de chômage non rémunéré (merci aux parents), puis trouve un boulot en lointain rapport avec mes études.

    (15 ans plus tard)
    je gagne légèrement plus que lui. et d’après mes amis je pourrais négocier facilement 30% de plus en changeant d’employeur.... et la cerise sur le gâteau, c’est que mes parents gagnent plus en étant à la retraite, eux qui ont fait, comme toi, leur classe prépa dans les années 60-70. (et oui, je suis un gosse « de bourges », défoule-toi foufouille)

    Bref, avant de comparer, faut déjà s’assurer que les situations soient comparables.

    PS :
    Pourtant, si le travail forcené de la classe préparatoire m’a bien préparé (ha, ha !) à une chose, c’est qu’il a fallu continuer à travailler
    Et c’est pour ça que mes parents, pour moi, sont les gens que j’ai vaguement croisé le matin et le soir durant toute mon enfance. J’ai probablement passé plus de temps et ai eu plus de conversations avec mon chien.
    (fin de ma psychanalyse)

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. La Magie s’explique toujours




Palmarès