• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Stratediplo

auteur de la "neuvième frontière" expliquant la sécession de la Catalogne (juillet 2017), du "septième scénario" décrivant trois menaces majeures pour la France (2015), et de la "huitième plaie" annonçant les suites de l'invasion migratoire (2016).

Tableau de bord

  • Premier article le 24/09/2015
  • Modérateur depuis le 16/10/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 63 98 1043
1 mois 1 0 20
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Stratediplo 5 novembre 19:21

    Luniterre, merci pour vos commentaires. En effet les autorités boursières ont reconnu avoir annulé les opérations entre telle et telle heure mais n’ont pas confessé avoir manipulé ou fixé les cours, toutefois annuler toutes les opérations ayant réduit le cours d’une valeur de A à B revient concrètement à imposer le cours initial A en remplacement du cours final B. Et votre interprétation de la relative stabilité consécutive n’est qu’une interprétation possible : une autre interprétation pourrait être que les courtiers ont renoncé à se battre contre les autorités boursières qui venaient de montrer leur toute-puissance et qui ont mis les moyens sinon financiers du moins électroniques pour relever artificiellement les cours, et en ont au contraire profité. Certes votre interprétation est soutenable si vous croyez vraiment que les cours de la bourse étatsunienne reflètent réellement la valeur arithmétique des actions et ne sont pas extrêmement surévalués dans une « bulle » complètement irréaliste. Une petite étude de la réalité économique des entreprises cotées au NYSE et au Nasdaq, portant par exemple sur la valeur historique des actifs au bilan (selon les anciennes méthodes comptables françaises révoquées par la Commission Européenne), sur les engagements hors bilan, sur la capacité d’autofinancement et d’endettement, sur les profits nets avant résultat financier, sur les équilibres financiers long terme / court terme etc. pourrait entamer les postulats à la base de votre interprétation.



  • Stratediplo 29 juillet 14:59

    Non, si ce gros bras participait à une réunion de haut niveau il suffisait de lui mettre une cravate pour qu’il soit correctement traité par les vrais serviteurs de l’Etat, fonctionnaires, élus ou arbitrairement appointés. Nous sommes d’accord il y a sur toute la ligne abus de position, de pouvoir, d’immunité et d’irresponsabilité, et malversation de fonds publics. Et nous savons tous que sa spécialisation appréciée par le président et pas utilisée par la gendarmerie était l’exécution de basses œuvres, même pas une responsabilité de chef d’escouade barbouze pour laquelle son ancien grade de brigadier ou caporal (ou pas de faux grade d’assimilation) suffisait.

    Et merci pour votre compliment.



  • Stratediplo 26 juillet 03:22

    Le parallèle est insultant pour le cardinal de Richelieu. Il était quand même premier ministre, et pas des moindres qu’ait connus la France.



  • Stratediplo 26 juillet 03:12

    @kader

    Pas de vilaines insinuations grivoises. L’intérimaire de la magistrature suprême l’a dit, ce n’est pas de lui que Benalla est l’amant.



  • Stratediplo 26 juillet 02:44

    @lloreen
    En France la séparation des pouvoirs a été abrogée par les lois d’août 1790, et le Conseil Constitutionnel a confirmé cette « conception française » très particulière en janvier 1987. Quant à la constitution actuelle, elle est comme la vingtaine de constitutions qui l’ont précédée (depuis l’abrogation des Lois Fondamentales) le résultat d’un coup d’Etat, en l’occurrence celui de mai 1958 qui a mis fin à la IV° République.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès