• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Stratediplo

auteur de la "neuvième frontière" expliquant la sécession de la Catalogne (juillet 2017), du "septième scénario" décrivant trois menaces majeures pour la France (2015), et de la "huitième plaie" annonçant les suites de l'invasion migratoire (2016).

Tableau de bord

  • Premier article le 24/09/2015
  • Modérateur depuis le 16/10/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 40 27 398
1 mois 4 5 58
5 jours 1 3 4
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Stratediplo 23 octobre 15:14

    @Jelena

    Zdravo Jelena.
    L’ONU a fait bien pire qu’exiger la libération de quelques agents d’un service d’action allemand. Mais l’ONU n’est pas monolithique, il ne faut pas confondre par exemple les orientations de l’Assemblée Générale, les décisions du Conseil de Sécurité et les actions sur le terrain des représentants du Secrétaire Général, comme par exemple Kouchner qui a tout fait pour empêcher l’application de la résolution 1244. De même qu’il y a une différence entre la CIJ organe de l’ONU et le TPIY fondé par quelques membres de l’ONU sans mandat ou base légale pour ce faire.
    L’objet de mon article étant de présenter une décision de la CIJ, il ne pouvait pas ne pas « faire référence à cet organisme », selon vos termes. J’ai cependant noté qu’un « commentateur critique [...] se permettant de relativiser cette autorité » appellerait « justifier l’injustifiable » la position de la CIJ sur la déclaration d’indépendance de la diaspora albanaise.
    Imam nešto za vama, ako hočete zapisati meni u stratediplo (kod) online.fr.



  • Stratediplo 23 octobre 15:10

    @Zolko
    D’abord il ne faut pas confondre sondage et referendum. Ensuite il y a des propositions dont la formulation même, quel qu’en soit le cadre, peut être illégale, et puisque c’est la loi qui définit la légalité quelque chose peut être légal dans un pays et illégal dans un autre. Liberté d’expression est un concept général, mais le code pénal espagnol (par exemple, ou la constitution espagnole) est un contexte spécifique. Les critères pour l’organisation d’un referendum ne sont pas les mêmes partout, la notion d’initiative populaire n’est pas universelle, le seuil de signatures nécessaires (et la procédure) pour obliger l’autorité politique à convoquer un referendum est distinct d’un pays à l’autre, et toute pétition spontanée n’est pas nécessairement contraignante pour un Etat.



  • Stratediplo 23 octobre 12:24

    @Jelena
    Premièrement, cet article ne compare pas le cas du Kossovo à celui de la Catalogne, il expose les arguments par lesquels la CIJ a déterminé qu’une déclaration d’indépendance est conforme au droit international. La CIJ a pris soin de détacher ses arguments du cas spécifique pour leur donner une portée générale, et ses décisions sont considérées comme faisant jurisprudence.
    Deuxièmement, bien que l’auteur ne présente pas ici ses opinions mais un texte de droit international, il précise qu’un commentateur critique pourrait soulever de pertinentes objections de légitimité.
    Troisièmement, bien que l’organisation connue comme « Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie » ait été installée à La Haye justement pour qu’on le confonde avec la Cour Internationale de Justice, il ne faut pas tomber dans ce piège.
    Quatrièmement, publier un article sur Agoravox représente généralement plusieurs heures de travail, voire plusieurs dizaines d’heures lorsqu’il ne s’agit pas d’opinions spontanées mais de résultats d’une recherche documentaire et conceptuelle. Lire cet article demande plusieurs minutes, sans considération du temps nécessaire à sa compréhension, variable selon le bagage intellectuel du lecteur. Une minute de réflexion préliminaire aux réactions épidermiques de la part des commentateurs dont on attend toujours le premier article ne nuirait pas au niveau général des échanges, au contraire.



  • Stratediplo 6 octobre 04:59

    Alfred Ledinque, je vous invite à relire l’article 155 de la constitution espagnole. Il permettrait au gouvernement central de donner des instructions directes aux autorités catalanes. Mais il ne permettrait ni de « suspendre l’autonomie de la région », ni de « la rattacher administrativement à Madrid », ni de « convoquer de nouvelles élections en Catalogne ».



  • Stratediplo 3 octobre 17:55

    @Falanchon
    La clef que vous cherchez est l’article 7 du Traité de l’Union Européenne : Bruxelles a la possibilité d’interdire à l’Espagne de s’opposer à l’admission formelle de la Catalogne, sous peine de mise en faillite. Les raisons et les détails de ce chantage à mener par la Commission Européenne grâce au moyens fournis par les Etats-Unis sont dans la Neuvième Frontière.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès