• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tythan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 914 415
1 mois 0 4 0
5 jours 0 4 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Tythan 21 novembre 12:12
    @Olivier Perriet

    On peut toujours critiquer le messager. Moi je trouve que ce que proposait Nicolas Dupont-Aignan était clair, mais chacun son appréciation.

    Les Français ont clairement dit qu’ils ne souhaitaient pas partir dans l’aventure de la sortie de l’euro. Les sondages sont tellement marqués (de l’ordre de 75%) qu’il n’y a plus de débats. NDA prend simplement acte de cet état de fait tout en maintenant toujours qu’il considère que l’euro n’est pas une bonne monnaie (et que s’il avait les mains libres, on sait tous ce qu’il ferait).

    Quand il dit, le changement de monnaie n’est pas un préalable à toute politique économique, il n’a pas tort : le raisonnement magique des gens qui expliquaient que tous les maux de la France viennent de l’euro m’a toujours exaspéré.


  • Tythan 21 novembre 10:23

    Olivier,Je n’ai lu qu’en diagonale votre article, pardonnez-moi. Parce que j’ai lu une phrase qui a fait tout de suite tilt et qui explique à mon sens votre méprise.En effet, vous écrivez, en parlant de l’UE : « il faut être prêt à aller jusqu’à la rupture complète ».Et bien justement, c’était écrit noir sur blanc dans le programme présidentiel de NDA, lorsqu’il évoque la renégociation que vous fustigez (en l’assimilant, ce qui est complètement malhonnête, aux tentatives de François Hollande) :« si les négociations échouent, la France quittera cette Union européenne fantôme »Point 3 à lire ici : http://www.nda-2017.fr/theme/europe 



  • Tythan 21 novembre 10:18
    @Olivier Perriet

    Sur la prétendue alliance avec le FN, je pense que tout a déjà été dit : il n’y en a jamais eu. Au moment du ralliement de NDA à Le Pen, ces deux leaders politiques ont simplement laissé la porte ouverte à un éventuel accord qui n’était pas une alliance à proprement parler mais simplement la proposition de ne pas présenter de candidats les uns contre les autres.


    Cet accord n’a pas été recherché par la suite : après son désastreux débat, Marine Le Pen n’était plus en position d’accorder quoi que ce soit à un parti extérieur. De son côté, NDA, qui quand même s’est fait complètement banané dans l’histoire puisqu’il a accordé son soutien à une personne qui ne s’en est pas révélée digne, s’est braqué sur un point important : au moment du second tour, il a été évoqué que les candidats DLF se présentent avec en bannière le logo du FN, ce que ne voulait pas NDA qui tenait à marquer son indépendance.

    Ce qui quand même montre qu’il en avait dans le pantalon : à cause de cette décision, il s’est privé d’une importante manne financière.

    Deuxième point sur lequel je voulais réagir : pourquoi prétends-tu que la campagne de NDA aux présidentielles était brouillonne ? As-tu lu le programme, qui franchement, même s’il y avait plein de trucs démagos (les animaux par ex, ou bien encore le programme sur le handicap, franchement, je ne dis pas que c’est pas important, mais ce n’est pas du niveau d’un candidat aux présidentielles), était pas si mal foutu que ça ? 



  • Tythan 21 novembre 10:08
    Bonjour Nicolas,

    Militant au sein de Debout la France, je regrette vivement la teneur de ton texte dont la contradiction avec celui que tu as posté au sujet de Dominique Jamet m’apparaît flagrante.

    Personnellement, j’ai toujours trouvé que le slogan « ni système, ni extrême » était, au delà des raccourcis propres à chaque slogan, profondément mauvais. Je n’aime aucun de ces deux mots, puisque système ne veut strictement rien dire et peut laisser penser une adhésion à des références complotistes (le grand méchant système qui contrôle tout), tandis qu’extrême pose problème quant à sa définition : le FN est-il, comme le pense la majorité de la classe médiatico-politique, un parti extrêmiste, alors que le programme de sa candidate, Marine Le Pen, était nettement en retrait sur toutes les questions servant de marqueurs (immigration, sécurité, économie) de ce que proposait le RPR seulement 25 ans plus tôt ?

    Tu connais Debout la France, donc tu sais combien la structuration de ce petit parti n’offrant aucune autre perspective que celle de se faire insulter et de faire des scores symboliques aux élections est extrêmement fragile. Sois un peu plus indulgent !

    Quand tu écris dans le même article que tu remercies NDA de t’avoir nommé à un poste à responsabilité à 21 ans et que dans le même temps tu fustiges les apparatchiks sans expérience, suis-je le seul à voir une contradiction ?
    Sur le fond, je ne comprends pas ce qui te choque. Tu as visiblement accepté le ralliement de NDA à Marine Le Pen (qui de mon côté m’a posé énormément de difficultés). Que reproches-tu exactement à NDA ? De proposer une union des droites ? Franchement, je ne comprends pas les raisons que tu invoques.

    Laurent Wauquiez développe sur le fond un programme qui est très proche du nôtre : eurosceptique, volontariste, peut-même un peu trop à droite sur les questions de sécurité. Après, bien entendu qu’on va être d’accord pour être conscient des limites du personnage, caricature de l’opportunisme.

    De toute façon, ce n’est pas demain que Laurent Wauquiez tendra la main. Si NDA prend cette posture aujourd’hui, c’est évidemment de la com’. Pour le moment, Laurent Wauquiez, malgré ses difficultés, est trop puissant pour se permettre un rapprochement. La démarche de NDA peut aboutir, mais seulement lorsque Laurent Wauquiez estimera qu’il n’a plus le choix s’il ne veut pas disparaître (et ça peut venir comme cela peut ne pas venir). 

    J’ai l’impression que tu crois qu’il y a eu un changement de fond au sein de DLF. Or, rien n’est plus faux. Ce sont les LR qui, avec Wauquiez, sont venus sur les terres du patriotisme et non DLF qui serait parti vers l’Alt-right.

    Dernier point : à mon sens, le patriotisme transpartisan n’a pas vraiment de sens. Pour moi, et heureusement, l’immense majorité des français est patriote, de gauche ou de droite. Simplement, ce clivage n’est pas suffisant pour nous rassembler. Le point de fond, qui caractérise DLF, c’est le souverainisme. Et malheureusement, le souverainisme de gauche est aujourd’hui complètement mort, il n’existe plus. Je comprends que c’est le positionnement que cherche à adopter Florian Philippot, mais à mon sens il restera marqué à l’extrême droite. 

    Dernier point qui me paraît complètement injuste dans ton commentaire : dire que NDA serait opportuniste me paraît faux. Tu dois le savoir, mais François Fillon a fait des offres très sérieuse à NDA lors de cette campagne : un retrait contre un gros fromage. Au moment où Fillon a fait cette offre, il était certes en difficulté mais il aurait pu gagner (même si personne n’en sait rien). NDA a refusé, au nom de ses convictions. Pour moi, c’est la preuve que contrairement à ce que tu dis, NDA n’est pas, comme tu le prétends, un opportuniste.



  • Tythan 2 mai 12:37

    Merci à l’auteur pour cet article factuel. Du bel ouvrage !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès