• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Étienne Chouard, le dernier lycanthrope à abattre

Étienne Chouard, le dernier lycanthrope à abattre

« Le peuple ne demande que le nécessaire, il ne veut que justice et tranquillité, les riches prétendent à tout, ils veulent tout envahir et tout dominer. Les abus sont l’ouvrage et le domaine des riches, ils sont le fléau du peuple : l’intérêt du peuple est l’intérêt général, celui des riches est l’intérêt particulier ; et vous voulez rendre le peuple nul et les riches tout-puissants ! »

Robespierre, Discours contre le marc d’argent (suffrage censitaire), avril 1791.

Avec le concert d’indignations qui touchent jusqu’à certains élus de la France Insoumise que l’on devrait trouver pourtant à cent lieues de ces grotesques ornières, on tente de discréditer le Référendum d’Initiative Citoyenne sous le prétexte qu’il aurait été porté par Étienne Chouard, un personnage, diplômé de l’Université de Paris-Nanterre, enseignant dans un lycée à Marseille, que la grande presse et la petite qui est à sa remorque ne porte pas en odeur de sainteté, certaines de ses positions humanistes donc fatalement occasionnellement anti-israéliennes n’ayant pas l’heur de plaire à ceux qui contrôlent quasi tout l’univers médiatique et qui sont biberonnés au sionisme depuis leur naissance.

On mesure la liberté de la pensée dans certains organes à l’unisson des cris de réprobation qui accompagnent la moindre évocation de ce monsieur assimilé à Soral au prétexte qu’il a partagé des positions communes avec le réprouvé sur certains sujets dont il n’est pas du meilleur usage d’évoquer la réalité.

Par osmose avec Soral, si j’ose dire, il est accusé d’hérésie, ce qui est bien commode pour évacuer sa pensée politique qui n’a rien à voir avec d’éventuelles thèses complotistes mais ainsi va la vie au pays qui sanctifia naguère la raison et le libre arbitre.

Il se fait que ce fameux RIC était présent dans le programme présidentiel de la France Insoumise « L’Avenir en commun » et que ses rédacteurs ne pouvaient pas ne pas savoir qui en avait la paternité officieuse : ce qui n’a au fond aucune importance mais rend encore plus navrantes les mines renfrognées des élus de la France Insoumise lorsque Ruffin a osé citer en conférence de presse le nom de celui qui s’inscrit dans la longue liste des proscrits.

Comme si une idée somme toute la plus démocratique possible devrait souffrir d’avoir été portée par quelqu’un que ses positions passées ( et peut-être même encore présentes ) sur le sujet tabou entre tous, à savoir la sujétion de fait à Israël que les exploitants de la Shoah font peser sur tous les esprits libres en assimilant la critique d’Israël à un antisémitisme forcené.

Comme, par leur attitude, ces excités font davantage pour la résurgence de cette doctrine raciste que quelques imams vaseux à qui prêteraient l’oreille de trop crédules fidèles, il faut croire qu’elle répond à des desseins cachés. En tout cas l’exploitation victimaire a encore de beaux jours devant elle.

Je ne connais pas bien Étienne Chouard, ne l’ayant jamais vu et entendu que chez Taddei il y a quelques années et j’en sais encore moins sur le fonctionnement de son cerveau et les ressorts secrets de sa pensée intime sauf donc ce qu’il veut bien en laisser apparaître.
D’après certains bien-pensants, il ferait donc partie de ces cerveaux malades ( terminologie que l’on doit à l’ineffable Patrick Cohen qui sévit en son temps sur France Inter et participe aujourd’hui au naufrage d’Europe 1) que l’on ne saurait voir ni entendre, frappant d’indignité tous ceux qui leur prêteraient écoute.

Cela suffirait à me le rendre sympathique.

Pour la pensée unique uniformisée et à la solde des maîtres du monde qu’importent la valeur du message transmis, sa réalité, le fait qu’il soit la reproduction de ce que tout un chacun peut découvrir dans son environnement, il est nul et non avenu, ainsi l’ont décidé nos censeurs. Amen !

Et l’on s’étonne alors que des gilets jaunes ou d’autres manifestants particulièrement remontés contre la presse hurlent leur dégoût de ses représentants voire en arrivent à des voies de faits si l’on peut ainsi qualifier des molestations somme toute potaches.

Encore une fois les journalistes en tant que tels, payés au lance-pierre pour la plupart, exercent leur métier dans des conditions difficiles, j’en suis conscient : il leur faut éviter les sujets qui fâchent et, si l’on ne peut les éviter, les traiter au mieux avec un détachement perplexe au pis en donnant sur les événements l’éclairage qui est celui qu’attendent d’eux les dirigeants d’entreprise.

Certains, comme sur Fr 3, poussent cependant la flagornerie jusqu’à masquer sur des images des slogans ou parties de slogans qui risqueraient de déplaire à l’Élysée anticipant prudemment d’éventuelles remontrances du personnel dirigeant de l’état.

On voit le même procédé de maquillage en œuvre pour l’ultime avatar de l’affaire Benalla avec ces fameux passeports dont on essaye de nous faire croire que, dûment réclamés, ils n’ont pas été rendus sans que cela inquiète outre mesure ceux qui sont chargés de la bonne marche des services de l’état. Soit l’incompétence est abyssale et je ne puis me résoudre à y croire soit il y eut là une manière de passe-droit détourné mais c’était sans compter sans des informateurs trouvant écho chez Médiapart.

De toute manière, pour rassurer Margot dans sa chaumière, l’ancien conseiller homme de main sera vite dépeint comme un mythomane auquel il ne faut accorder aucun crédit des révélations qu’il pourrait avoir l’idée saugrenue de divulguer si l’on continuait à lui chercher des poux sur la tête.

Ce sont ces médiocres jeux de pouvoir qu’en son temps Étienne Chouard a dénoncés et auxquels il a proposé d’apporter une réponse par le RIC mais ce sont aussi ces médiocres jeux de pouvoir qui vont s’évertuer à enliser le principe de ces demandes citoyennes dans un système de relais poussiéreux où elles seront dénaturées si l’on n’y prend garde.

Qu’on le veuille ou non, qu’on l’admette ou qu’on le rejette, Étienne Chouard est incontournable dans la réflexion sur la démocratie.

Le tirage au sort de militants chargés de participer à l’élaboration du programme de la France Insoumise pour les Présidentielles a été inspiré par ses travaux.

Dans sa réflexion il part du principe vérifié par notre expérience à tous qu’il est dans la nature humaine de préférer promouvoir ses propres intérêts au détriment de l’action collective : tout groupe humain secrète au bout du bout un ou des leaders et ces derniers livrés au pouvoir sans garde-fou finissent par défendre leur ambition personnelle et non plus la cause du groupe.

La seule manière d’éviter que les dérapages ne tuent définitivement l’action publique, c’est de se donner les moyens institutionnels de révoquer les élus en cas de manquements graves et répétés.

Le RIC vise aussi à institutionnaliser une clause révocatoire.

On peut exciper de leur caractère utopique pour condamner à l’échec ces revendications, c’aura été en tout état de cause une utopie créatrice comme le furent toutes celles qui émaillèrent de victoires les conquêtes sociales qui sont aujourd'hui l’enjeu du détricotage rêvé par le pouvoir

 

L’autogestion ouvrière qui fut à la mode dans les années 70 poursuivait une utopie de cette nature. La victoire de la Gauche en 81 et le mésusage qui en a été fait a tué dans l’œuf ces sympathiques rêveries ouvrières.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Arogavox 31 décembre 2018 10:55

    "se donner les moyens institutionnels de révoquer les élus en cas de manquements graves et répétés « 

    >>> En effet, si un article 68 reste factuellement sans aucun impact historique sur l’exercice du pouvoir en France, c’est qu’il est inefficient, voire que ce n’est qu’un leurre.

     Refuser à la fois de mettre en ouvre cet article 68 et de le faire aboutir enfin à une première destitution, et, »en même temps", refuser de permettre au peuple de ré-écrire une Constitution plus honnêtement et respectueusement démocratique,

    c’est faire preuve de connivence avec un mensonge, voire de mentir activement et affirmer cyniquement ses intentions de duper ou contraindre abusivement le peuple.


    • Arogavox 31 décembre 2018 11:09

       Le pire, c’est que celles et ceux qui se contentent d’avoir veauté, pour traiter ensuite par le mépris les « prétentieux » qui osent argumenter plutôt que de rejoindre leur meute de présumés anti-obscurantistes, ces hautains, absents de nos forums du Web, ne savent afficher que des postures accrochées à des a priori relevant de la psychologie de comptoir, ou seulement souvent d’un solipsisme de clan à peine conscient tellement il leur parait aller de soi.

        Quant à ceux qui ici, pensent avoir argumenté, là au moins, on sait à quoi s’en tenir ! ...


    • Arogavox 31 décembre 2018 14:18

      « Vous êtes pour une VIe République
      — Non ! Je suis pour une première démocratie !
       »
        cf minute 29:25 de https://youtu.be/xQlwTlau0Hw

      ailleurs  :  voter et non pas élire !!

        
      33:05 « ... Dans une démocratie directe, nous voterions toutes nos lois ; et si nous votions nos lois nous n’aurions pas besoin de Référendum d’Initiative citoyenne »
         
      >>> Voilà qui va dans le sens des « doléances Kdo » ! 
        (...qui n’ont pas besoin de tirage au sort ; ... qui font voter/pondérer non seulement chaque projet de loi, mais, bien en amont, chaque doléance, ou suggestion constructive ...  Et qui n’ont même pas besoin d’attendre d’être officialisées pour commencer à peser moralement et civiquement sur le pouvoir en place quel qu’il soit ! ...)


    • sylvain 1er janvier 11:43

      @Arogavox
      ca fait plusieurs fois que j’entends parler de ces doléances KDO
      je suis allé voir sur le lien et ca a l’air intéressant quoique pas très
      abouti .
      Les derniers changements datent de plusieurs années et on dirait
      que beaucoup de choses ne sont qu’au stade de concepts
      vous savez si ca évolue toujours ?? Et si on peut dialoguer avec quel
      qu’un qui est sur ce projet ?


    • Arogavox 1er janvier 17:14

      @sylvain

      ah ! enfin un retour : merci !

       SI les « doléances Kdo » ont lair « pas très abouti » et si « beaucoup de choses ne sont qu’au stade de concepts » c’est 
       d’une part parce qu’avant d’agir il est conseillé de réfléchir.
       Plutôt que d’adopter le réflexe commercial de tenter de rendre des ’consommateurs’ addict en leur vendant des ’produits’ clé-en-main pour les piéger ensuite dans une subordination à un monopole ... eh bien, les démocrates devraient vouloir d’abord trouver un consensus sur les concepts à inventer ensemble !
        En matière de légitimation du pouvoir et des évaluations de la volonté générale, l’art de nos générations est encore limité à des techniques de scrutin (limitées la plupart du temps à des élections plutôt qu’à des votes ...), à des pétitions à la discrétion des plus forts en gueule, ou à des sondages ...
        La visée démocratique n’étant pas une simple équation mathématique à résoudre, il serait à la fois illusoire et malhonnête que de prétendre proposer un outil tout prêt, dont la complicité intrinsèque serait masquée pour séduire par la facilité !

       Il ne tient qu’à chacun et à tous de faire aboutir l’esquisse ébauchée, ou au moins d’apporter sa pierre ! ...
       Et il se pourrait bien qu’il y ait du boulot ! Mais c’est tant mieux puisque ce défi n’es est que plus intéressant et motivant.

      Pour dialoguer avec un promoteur du concept , s’inscrire sur le site suivant , et y laisser un message 


    • Arogavox 1er janvier 17:17

      correctif : remplacer « complicité » par « complexité » oups !

      ... dont la complexité intrinsèque serait masquée pour séduire par la facilité !


    • Arogavox 1er janvier 18:42

      @Arogavox

      pour initier un dialogue plus personnalisé , SVP,
       participer à ce framapad :
       https://mensuel.framapad.org/p/XGdih62u9x


    • sylvain 3 janvier 20:13

      @Arogavox
      ben merci à toi
      Rien de tel que de dire bien haut « allez on s’organise » et d’avoir un morne silence comme réponse hein ?
      Je pense que si on veut organiser des sociétés qu’on puisse dire démocratiques, il faut trouver des outils de ce genre . Quand on imagine le potentiel de ce truc, comparé au RIC c’est un peu comme une charette et un TGV... avec les avantages et les inconvénients
      En tout cas tant mieux si c’est pas au point mort, je vais aller voir les sites dont tu me parles . Ce serait dommage que ce soit facebook qui s’occupe de ce genre de choses
      Y’aurait peut être de quoi écrire un article ??


    • Alren Alren 6 janvier 18:41

      @Arogavox
      Permettre au peuple souverain de renvoyer les élus qui trahissent leur mandat figure au programme de la FI, l’Avenir en Commun.

      Je demande à Elliott de donner les noms de « voix » de la FI qui « s’indignent » d’une proposition de RIC !


    • Elliot Elliot 6 janvier 19:06

      @Alren
      Je ne pense pas qu’il y ait qui que ce soit qui s’oppose au RIC au sein de la France Insoumise.
      Certains s’indignent que soit cité le nom de celui qui a théorisé ou qui est censé avoir théorisé le concept.
      Il me semble que Clémentine Autain, la plus notable figure de ceux qui auraient eu des états d’âme, doit être la seule élue à s’être insurgée et en tout cas la seule dont on a rapporté les réticences qui ne portent pas sur le projet ( qui fait partie intégrante de l’Avenir en Commun, programme auquel elle s’est ralliée ) mais de son initiateur, ce qui est au demeurant son droit.


    • samy Levrai samy Levrai 31 décembre 2018 10:59

      « l’intérêt du peuple est l’intérêt général, celui des riches est l’intérêt particulier  »

      Il y a des choses qui ne changent jamais...


      • leypanou 31 décembre 2018 11:04

        mais rend encore plus navrantes les mines renfrognées des élus de la France Insoumise lorsque Ruffin

        ... : des Benoît Hamon-like, çà ne doit pas en manquer à LFI.

        Si D Kuzmanovic et Liém-Hoang Ngoc ont pris une distance vis-à-vis de LFI à l’issue des choix d’investiture pour les Européennes, ce n’est pas pour rien.


        • nenecologue nenecologue 1er janvier 11:28

          @leypanou
          L’électorat LFI se réduit raidement , heureusement.

          Les veautant de LFI qui ont soutenus macron au deuxieme tour seront bientôt les seuls à suivre le leader maximo , éternel rabatteur de voix vers les candidats du système ...


        • lloreen 31 décembre 2018 11:45

          Pour 2019, ayons un objectif commun:La divulgation complète.

          Voici un trésor à partager.

          https://vimeo.com/304030726


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er janvier 10:18

            La référence à Robespierre est donc rappelée utilement...

            Il y a eu déviation, il y a eu trahison, il y a eu contre-révolution !

            Moi non plus je ne connais pas Etienne Chouard, cependant je rappelle qu’il a été destinataire (comme l’ensemble des intellectuels et des journalistes) de mes écrits lorsque j’avais redéfini et expliqué ce qu’est la véritable démocratie mais aussi par voie de conséquence l’imposture du leurre démocratique d’aujourd’hui qui ruine la France et le Monde ! 

            Il est clair que n’importe qui ne peut se forger une légitimité sur le dos de la multitude en faisant valoir sa condition de lettré et de privilégié social : LES INTELLECTUELS FRANÇAIS ONT TRAHI LE PEUPLE !

            Ils n’ont pas répondu favorablement à ce que j’avais dit dans mon article : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gilets-jaunes-peut-etre-la-210434

            «  »Le mouvement des « Gilets jaunes » n’a pas besoin de « leaders », ni de porte-parole, il a besoin de « traducteurs » sérieux, honnêtes et lisibles qui diront ce que le peuple souffre et comment y remédier ...

            Les politiciens doivent accepter qu’il est temps d’entreprendre une refondation nationale... La IV-Ve républiques ont fait leur temps.«  »

            Méditez bien sur ceci : Les « Gilets jaunes » ne sont pas la « même chose que les autres défilés de rues » : ! 




            • zygzornifle zygzornifle 1er janvier 10:26

              "L’état est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves. " Albert Einstein 


              • izarn izarn 1er janvier 14:41

                En général, quand on utilise le terme utopie, c’est pour signifier que c’est du délire sans aucune chance de se réaliser.

                Cela marque clairement l’endroit ou se trouve ceux qui l’emploient.

                Le qualificatif d’utopie sort de la bouche des médiocres.

                Ceux qui n’ont aucune imagination créatrice.

                De fait ces gens là n’ont jamais créé la culture humaine depuis 300 000 ans.

                Qui sont-ils ?

                Des profiteurs d’autrui brutaux ou léthargiques.


                • moderatus moderatus 1er janvier 15:05

                  Bonjour,

                  L’utopie n’est qu’un objectif non atteint pour l’instant .

                  J’ai découvert Chouard il n’y a pas longtemps , on peut ne pas être d’accord sur tout , mais sa défense du RIC est bien construite . Il n’a pas de doctrine arrêtée et inamovible, pour lui toutes les modalités sont en constructions et se discutent .

                  Il parle de référendums citoyens qui seraient précédés d’échanges contradictoires pendant un période minimum de 6 mois pour que les votants aient une idée précise du sujet pour lequel ils doivent voter.

                  Un des problème est qui organise les débats ?, car pour lui et je le rejoins , la plupart des journalistes ne sont pas libres et sont payés par les grandes fortunes qui possèdent la plupart des médias et dont ils partagent ou défendent le projet libéral et mondialiste.

                  je vous envoie une vidéo très récente dans laquelle il développe tous ces sujets

                  très instructif.


                  https://youtu.be/xQlwTlau0Hw


                  • Durand Durand 1er janvier 16:26

                    @moderatus

                    .

                    Bonjour Moderatus et bonne année !

                    Chouard propose effectivement beaucoup de choses très intéressantes mais à mon avis, rien de concret pour répondre immédiatement à la colère du désespoir qui gronde et que le système voudrait étouffer...

                    Aucune de ses proposition, que ce soit le RIC, dont il est illusoire de penser qu’il puisse être opérationnel avant 2022..., ou bien-même sa Constitution ultra démocratique à cinq pattes, toujours en gestation,... n’apporteront de solution rapide au problème du chômage, de l’évasion fiscale et des délocalisations qui sont les causes profondes de cette colère.

                    Alors plutôt qu’un RIC quand les poules auront des dents ou qu’une hypothétique constitution écrite par des tirés au sort, pourquoi, lui qui a été parmi les premier à dénoncer la forfaiture de « Lisbonne », ne préconise-t’il pas un référendum immédiat sur la sortie de l’UE, puisque c’est à l’application des traités européens que l’on doit d’en être arrivé là ? Pourquoi n’aide-t’il pas les Gilets Jaunes à mettre les vrais mots sur leurs maux ?

                    Même question pour Asselineau, qui préconise une destitution de Macron qui n’a aucune chance de se produire...

                    .


                  • Elliot Elliot 1er janvier 16:47

                    @moderatus

                    Merci pour le lien : c’est un beau cadeau de Nouvel An.


                  • Eric F Eric F 1er janvier 18:17

                    @Durand
                    Chouard me parait être surtout un théoricien « constitutionnaliste », ainsi lors du débat du referendum de 2005 qui l’a fait connaitre, il a bien plus contesté la légitimité du processus constitutionnel que le contenu proprement dit du traité. Le thème du RIC était totalement absent des revendications initiales de la « base » sur les rond points, cela a été « suggéré » de l’extérieur par des partis (RN, LFI) et des « référents » (Chouard, Asselineau), ce concept à géométrie variable séduit pratiquement tout le monde, et sera bien évidemment récupéré par les gouvernementaux, mais cela ne peut constituer la base d’un système politique pour une communauté de plusieurs dizaines de millions d’habitants.


                  • Durand Durand 1er janvier 18:32

                    @Eric F

                    .

                    Entièrement d’accord ! Récupérer notre souveraineté pour restaurer l’usage normal de la constitution actuelle en sortant de l’UE me semble infiniment plus urgent que de disserter sur le tirage au sort de futurs citoyens-constitutionnalistes ou que d’espérer l’improbable destitution de Macron ...

                    .


                  • samy Levrai samy Levrai 1er janvier 18:39

                    @Durand
                    Chouard sur ce que j’ai pu entendre et voir en video dit bien que sans une sortie préalable de l’UE et de l’euro rien ne peut arriver et le RIC est une mesure qui serait elle constante. sortir de l’UE et de l’euro ne fait « que » rendre son independance ( sa souveraineté) à ton pays , le RIC est un autre moyen d’arriver au Frexit.
                    Asselineau lui dit qu’il faut arrêter de s’attaquer aux sous fifres et que Macron n’est qu’une marionnette sans pouvoir mais... que plutôt que s’attaquer au premier ministre ou a son gouvernement comme le font les leurres FI et RN avec des motions de censure , il vaut mieux s’attaquer à Macron et pour cela il y a l’article 68 de la constitution qui demande sa destitution, la procédure n’a aucune chance d’aller jusqu’au bout ( encore que..) mais elle permet surtout de constater qui sont les vrais opposants du maquillé Macron et qui sont les opposants d’opérette, qui sont qui veulent que Macron dégage comme le demande les gilets jaunes... cette procedure permettra aussi de discuter au niveau national des 13 points de non respect de la constitution que notre factotum a pu commettre en quelques mois.


                  • moderatus moderatus 1er janvier 18:41

                    @Durand

                    Alors plutôt qu’un RIC quand les poules auront des dents ou qu’une hypothétique constitution écrite par des tirés au sort, pourquoi, lui qui a été parmi les premier à dénoncer la forfaiture de « Lisbonne », ne préconise-t’il pas un référendum immédiat sur la sortie de l’UE,

                    ===========================================================
                    Bonne année à vous Durand,

                    Bien sur il n’y a pas de solution miracle immédiate. Le RIC n’est pas une solution immédiate, mais elle pourrait être rapide si elle n’était pas en parfaite contradiction avec la gouvernance actuelle, donc refus total de la macronie.
                    pour que la démocratie représentative ne soit plus un leurre il faudrait introduire une dose importante de proportionnelle, tous l’ont promis, aucun ne le fait.
                    En vérité si les choses doivent changer, j’ai bien peur que cela ne passe par une révolte populaire, sinon, ce sera vite barré par ceux qui sont en place et dont la philosophie est le mondialisme qui suppose le pouvoir absolu, et la non représentation populaire, le continuation de ce qui est en place actuellement.

                    Un referendum sur la sortie de l’U.E ne se fera pas , bien que la réponse ne soit pas certaine.

                    Par contre des référendums sur un peu plus de souveraineté des nations sur certains domaines précis est possible.
                    le vote de mai 2019 sera important, si les eurosceptiques raflent la mise, de nombreux paramètres vont évoluer dans le bon sens.


                  • Eric F Eric F 1er janvier 18:44

                    @Durand
                    il se peut que la demande d’un referendum sur le maintien ou retrait de l’UE surgisse des « consultations citoyennes », mais j’ai des doutes sur les suites données mais également sur le résultat d’une telle consultation, car une majorité des Français conservent un attachement à l’idée européennes et préféreraient une réforme à une rupture. On aura en tout cas un « sondage à taille réelle » lors des élections européennes. Je souhaite un bide pour le liste macronnienne, mais je doute que les listes pro-frexit l’emportent.


                  • Durand Durand 1er janvier 19:58

                    @Eric F

                    .

                    La pression de la rue pourrait aussi bien contraindre le gouvernement à organiser un référendum immédiat sur la sortie de l’UE, plutôt qu’à insérer le RIC dans la Constitution... Ça aurait le mérite de créer un débat public salutaire en mettant les articles des traités en face des revendications mais également, de marquer les esprits concernant la forfaiture TCE/Lisbonne.

                    En outre, ça obligerait le loup à sortir du bois et à montrer son vrai visage car là, on toucherait à tout ce qui a été passé sous silence depuis Maastricht, à tout ce qu’il était vital que les Français ignorent.

                    L’attachement des Français à l’UE ne peut être amoindri QUE par la tenue d’un tel débat et d’autant plus qu’il se tiendrait dans le contexte actuel de manifestations récurantes voire d’un blocage partiel ou total de l’économie.

                    Quand j’ai vu avec quel empressement Édouard Philippe à abondé dans le sens du RIC, j’ai immédiatement compris qu’il s’en servirait pour bloquer le mouvement actuel au fond d’une impasse et le plus longtemps possible...

                    Dans les circonstances actuelles, le RIC est une connerie monumentale qui ne répondra pas à l’urgence sociale mais qui fourvoie et fait perdre énormément de temps à la réflexion collective du mouvement de contestation... Il est urgent de remercier Chouard pour ses bons offices et de passer à quelque chose de plus radical.

                    Et pour le RIC, je parie qu’il sera dans tous les programmes des prochaines présidentielles...

                    .


                  • Durand Durand 1er janvier 20:23

                    @samy Levrai

                    .

                    C’est du blabla, tout ça ! FA ne propose pas de référendum pour la sortie de l’UE parce que dans ce contexte, il quasi certain de ne pas être élu aux présidentielles qui s’ensuivraient car il ne serait plus « le seul candidat du Frexit »...

                    Il existe depuis des années une pétition de l’UPR qui demande la tenue d’un référendum national sur le Frexit... Pourquoi n’est-elle pas affichée sur la page d’accueil du site de l’UPR avec son nombre de signataires actualisé, selon-vous ?...

                    – Asselineau veut SON Frexit et SON écharpe de Président, point barre.

                    Notez bien que je ne suis pas de ceux qui reprochent leur ego aux leaders politiques... L’important est d’être vigilant quant aux excès qu’il provoque...

                    .


                  • samy Levrai samy Levrai 1er janvier 22:55

                    @Durand
                    Tu devrais juste lire la charte de l’UPR avant de l’ouvrir, tu passerais moins pour quelqu’un qui l’ouvre sans savoir du tout de quoi il parle...
                     Elire l’UPR veut dire FREXIT pas besoin de référendum en plus.


                  • Durand Durand 2 janvier 00:35

                    @samy Levrai

                    .

                    C’est mauvais de prendre des tours comme ça, dès le 1er Janvier !

                    .

                    Tout d’abord, quand j’ai lu et approuvé la charte de l’UPR, il n’y avait que 2000 et quelques adhérents...

                    Pour le reste, je n’ai jamais dit le contraire.

                    Mais je n’ai rien à foutre de la manière dont le Frexit se produira... Si c’est FA, c’est très bien... Si c’est un référendum, c’est très bien également... Je le prendrai même des mains du diable ! Capito ?

                    Mais je maintiens que si le Frexit se produit grace à un référendum, je connais un ego qui va rester sur sa FAim... C’est pour moi la seule raison qui peut expliquer l’apathie récurrente d’Asselineau pour un référendum sur le Frexit, alors-même que son dernier score tempère, pour le moins, l’espoir qu’il soit élu en 2022.

                    Je considère donc que la manière la plus rapide d’obtenir le Frexit est d’exiger un référendum maintenant plutôt qu’un RIC opérationnel en 2022, au mieux...., sans parler de l’hypothétique élection de FA à cette même date...

                    C’est vrai, Asselineau a de grandes qualités et il abat un travail énorme depuis 12 ans..., mais il est moins important que la France.

                    .


                  • malitourne malitourne 2 janvier 08:43

                    @Durand et Sammy
                    Que ce soit par la rue, les rond-points ou les élections, toutes les opportunités sont bonnes pour obtenir le Frexit. UPR, gilets jaunes, même combat !


                  • Eric F Eric F 2 janvier 10:50

                    @Durand
                    D’accord avec vous que le « RIC » sera récupéré par l’équipe gouvernementale, du reste je ne suis pas sûr que le surgissement de ce thème dans le débat (dont il était absent à l’origine) n’ait pas été quelque peu téléguidé.

                    Mais est-que la question de la sortie de l’UE est vraiment la préoccupation majeure sur les ronds-points ? cela ne me parait pas être le cas. Existe-t-il une meilleure justice sociale et fiscale dans les pays européens hors de l’UE, cela ne parait pas flagrant, du reste les motivations du Brexit n’étaient pas de cette nature. Il y a certes des mesures « ciblées » contre certaines dispositions européennes dans les listes de revendications GJ, notamment la fin des « travailleurs détachés », ce qui pourrait être du lest accepté par Bruxelles face à la pression citoyenne (l’UE a bien accepté le dépassement « exceptionnel » des 3%). Je suis bien évidemment d’accord sur le maintien de la « pression » sur ces sujets.


                  • Durand Durand 2 janvier 12:03

                    @Eric F

                    .

                    « Mais est-ce-que la question de la sortie de l’UE est vraiment la préoccupation majeure sur les ronds-points ? »

                    Elle ne l’est pas encore mais j’ai l’espoir qu’elle le devienne...

                    Ceci dit, on aurait nettement plus avancé dans cette direction si Chouard avait profité de tous ses récents passages dans les médias pour exiger ensemble le Frexit et le RIC, au lieu de nous vendre sa salade démocratique athénienne...

                    .


                  • patwa 1er janvier 18:23

                    « Collectif reprap » mes amis.

                    Modernisez la problématique de réappropriation des moyens de production.

                    Fabriquez des trucs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès