• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Gauchisme » versus « Front Unique Ouvrier »

« Gauchisme » versus « Front Unique Ouvrier »

Les gauchistes veulent apparaître comme des révolutionnaires purs et durs et par conséquent ils ne veulent surtout pas se laisser contaminer par les perversions des organisations traditionnelles du mouvement ouvrier qui sont depuis longtemps passées définitivement du côté de l’ordre bourgeois. Ils veulent donc s’en tenir très éloignés et il n’est pas question pour eux d’envisager quoi que ce soit de commun avec ces traitres. Ils rejettent ainsi globalement les syndicats et les partis politiques de la classe ouvrière. Cette attitude a été condamnée depuis très longtemps par les leaders du mouvement ouvrier, comme Lénine et Trotski, qui stigmatisent les gauchistes en disant qu'ils rejettent tout à la fois l’eau sale et le bébé. Car il est vrai que les bureaucrates des grandes organisations du mouvement ouvrier sont corrompus et n’ont nullement l’intention de remettre en question le système capitaliste mais le rejet de cette « eau sale » ne doit pas amener a rejeté le « bébé ». Car le « bébé » c’est le mouvement ouvrier lui-même avec les outils qu’il s’est forgé pour lutter contre le capitalisme : les syndicats et les partis. Les ouvriers ne peuvent se mobiliser que dans le cadre de leurs organisations.

Les révolutionnaires ont conscience qu’il faut regrouper une avant-garde du mouvement ouvrier qui pourra en prendre la direction pour laisser au second plan les directions traitresses. Nous en sommes loin. Il faudra que cette avant-garde soit assez puissante pour s’imposer à la tête du mouvement ouvrier et cela ne sera possible que parce que les ouvriers auront reconnu que cette avant-garde les guide vers la prise du pouvoir malgré les directions traitresses.

Ce n’est pas en répétant sur tous les tons que les bureaucrates sont pourris que les ouvriers reconnaîtront dans cette tapageuse condamnation qu’ils ont affaire à de véritables révolutionnaires auxquels ils peuvent se fier. Tous ces discours ne mènent à rien. Les authentiques révolutionnaires montrent la voie en cherchant l’unité de toute la classe ouvrière avec ses organisations contre l’ennemi de classe. C’est dans la recherche du combat classe contre classe que se construit l’avant-garde révolutionnaire. Montrer à chaque étape la voie qui permet de vaincre c’est proposer l’unité de toutes les organisations ouvrières contre l’ennemi de classe.

La question se trouve posée aujourd’hui comme elle le fut maintes fois dans le passé. La revendication politique « Macron démission » est apparue dans les manifestations du mouvement social actuel comme dans celle des gilets jaunes. Il revient aux véritables révolutionnaires de faire une proposition concrète, compréhensible et acceptable par tous pour remplacer Macron. Notre proposition c’est : gouvernement provisoire du PCF, du PS et de la FI.

Pour les gauchistes, il est hors de question de demander à des organisations tellement entachées de toutes les perversions d’apporter la moindre solution. Les gauchistes ne savent manier que la logique formelle. Les dirigeants sont pourris donc les organisations sont pourries. Il n’est possible de rester purs et durs qu’en s’en tenant éloignés. Qu’ont-ils comme solution ? Rien, si ce n’est de continuer à crier « Macron démission » et « continuons la lutte » comme ils disent en sanctifiant la lutte qui doit, par elle-même, et s’en qu’on sache comment, faire des miracles. Vive la lutte ! La lutte est belle ! On va gagner en luttant.

Nous avons d’ailleurs une deuxième proposition le Comité Central National de grève. S’il devait se mettre en place, les gauchistes tiendraient volontiers des discours du genre : « Dans la lutte, des comités surgissent spontanément et se coordonnent tant et si bien que finit par émerger un Comité Central National de grève  ». Car les gauchistes se plaisent à commenter les évènements sans réellement agir si ce n’est comme la mouche du coche. En attribuant à « la lutte » considérée comme une divinité le résultat recherché, ils ont l’impression de se l’attribuer à eux-mêmes puisqu’ils se proclament les champions de « la lutte ». Mais la lutte est menée par des hommes conscients qui cherchent à tout moment les moyens d’avancer face à l’ennemi de classe. C’est pourquoi nous n’attendons pour notre part aucun miracle, aucune génération spontanée, aucune émergence prodigieuse. Nous demandons aux militants les plus conscients de faire sur leurs lieux de travail des propositions pour mettre en place les comités de grève et pour les coordonner d’abord au niveau de chaque ville. Actuellement, il faut faire valoir, par exemple, que c’est à un comité de ville de décider s’il faut ou non déclarer les manifestations à la préfecture et, si c’est le cas, le comité doit élire la délégation qui s’en charge. Les militants conscients peuvent, dans le même temps, proposer le Comité Central National de grève pour coordonner les actions au niveau national. Rien ne se fera spontanément. Nous reprenons à notre compte le combat du « Groupe CGT frondeurs RATP » qui va dans le même sens. C’est, en toute conscience que ces militants agissent. Dans un communiqué en date du samedi 21 décembre 2019, ils disent notamment :

« Nous Comité Central élus et mandatés des grévistes SNCF RATP, nous serons un peu plus recevables et crédibles aux yeux de tous les salariés du pays, à exiger, (…) que les grévistes de tous les secteurs, en Assemblées Générales, élisent des délégués, des comités centraux, pour aller avec le comité central RATP (SNCF), siéger dans une coordination ouvrière interprofessionnelle unitaire et nationale.

Ce ne sont pas des actions tous azimuts minuscules et vaines des seuls grévistes SNCF RATP qui sont à l'ordre du jour, c'est la mise en place d'un état-major central qui seul peut nous faire espérer la victoire ! »

Il est d’ailleurs possible qu’à terme un Comité Central prenne le pouvoir, crée un gouvernement et sorte de l’UE ce qui rendrait caduque notre proposition de gouvernement provisoire. Nous ne sommes pas devin. Nous ne savons pas comment les évènements vont évoluer. Nous faisons un ensemble de propositions qui vont toutes dans le même sens : permettre que se réalise l’unité des rangs ouvriers contre l’ennemi de classe.

Trotski stigmatise les gauchistes dans « le programme de transition » en les appelant les sectaires. Voici quelques extraits du chapitre « Contre le sectarisme ».

« Sous l’influence de la trahison et de la dégénérescence des organisations historiques du prolétariat, naissent ou se régénèrent, à la périphérie de la IVème Internationale (NDLR. La IVème internationale regroupait alors les révolutionnaires), des groupements et des positions sectaires de différents genres. Ils ont à leur base le refus de lutter pour les revendications partielles ou transitoires, c’est-à-dire pour les intérêts et les besoins élémentaires des masses telles qu’elles sont. Se préparer à la révolution signifie, pour les sectaires, se convaincre soi-même des avantages du socialisme. Ils proposent de tourner le dos aux "vieux" syndicats, c’est-à-dire à des dizaines de millions d’ouvriers organisés. Comme si les masses pouvaient vivre en dehors des conditions de la lutte de classes réelle ! Ils restent indifférents à la lutte qui se déroule au sein des organisations réformistes. Comme si l’on pouvait conquérir les masses sans intervenir dans cette lutte ! Ils se refusent à faire en pratique une différence entre la démocratie bourgeoise et le fascisme. Comme si les masses pouvaient ne pas sentir cette différence à chaque pas ! (NDLR. Ils se refusent à faire en pratique une différence entre un état indépendant et un état sous diktat de l’UE. Comme si…)

Les sectaires ne sont capables de distinguer que deux couleurs : le blanc et le noir. Pour ne pas s’exposer à la tentation, ils simplifient la réalité. (…) Incapables de trouver accès aux masses, ils les accusent volontiers d’être incapables de s’élever jusqu’aux idées révolutionnaires. (NDLR. Ils les accusent volontiers d’être une bande de mougeons.)

Un pont, sous la forme de revendications transitoires n’est aucunement nécessaire à ces prophètes stériles, car ils ne se disposent nullement à passer sur l’autre rive. Ils piétinent sur place, se contentant de répéter les mêmes abstractions vides. Les événements politiques sont pour eux une occasion de faire des commentaires, mais non d’agir. (…) La prostration politique du sectarisme ne fait que compléter, comme son ombre, la prostration de l’opportunisme, sans ouvrir de perspectives révolutionnaires. Dans la politique pratique, les sectaires s’unissent à chaque pas aux opportunistes, surtout aux centristes, pour lutter contre le marxisme. (NDLR. Ils appellent à voter pour JL Mélenchon, pour le NPA, pour LO voire même pour Jacques Chirac en 2002.) »

Tout ce que Trotski écrivait ici s’applique parfaitement aux gauchistes d’aujourd’hui En particulier à propos de ceux qui refusent le mot d’ordre transitoire de « gouvernement provisoire du PCF, du PS et de la FI » nous ne pouvons faire mieux que de répéter ce que disait Trotski :

« Ils (les sectaires) ont à leur base le refus de lutter pour les revendications partielles ou transitoires »

« Un pont, sous la forme de revendications transitoires n’est aucunement nécessaire à ces prophètes stériles, car ils ne se disposent nullement à passer sur l’autre rive. Ils piétinent sur place, se contentant de répéter les mêmes abstractions vides. »

Il faut d’ailleurs prendre notre proposition dans son intégralité. La voici dans sa dernière version que nous avons distribuée sous forme de tract dans le 17 décembre.

"Nous demandons l’instauration d’un gouvernement provisoire des trois grandes organisations ouvrières PCF, PS et FI qui sera chargé de mettre en œuvre la sortie de la France de l’UE et la convocation d’une assemblée constituante qui jettera les bases d’un véritable gouvernement des travailleurs.

Nous disons bien que ce gouvernement provisoire sera chargé de mettre en œuvre la sortie de l’UE car, il ne serait pas acceptable qu’à la suite de Sarkozy, Hollande et Macron, ce gouvernement perpétue le déni de démocratie de 2005-2008. Rappelons que les français ont voté « Non » au référendum de 2005 sur la proposition de constitution européenne qu’ils ont donc rejetée. En 2008, le congrès scélérat de Versailles a modifié la constitution française afin que le parlement puisse ratifier le traité de Lisbonne qui reprenait ce que les français avaient rejeté.

S’il y a un doute sur la volonté du peuple d’en finir avec cette institution ultra-réactionnaire qu’est l’UE – ce qui n’est pas notre point de vue – alors, il sera possible, au besoin, d’organiser un référendum. Si ce gouvernement refuse de mettre en œuvre la sortie de l’UE, il faudra le remplacer par un autre gouvernement qui y sera favorable. Mais, nous sommes apriori partisan d’un gouvernement PCF, PS, FI car il est légitime sachant qu’aux dernières élections présidentielles, s’il y avait eu un seul candidat, à la place de Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon, il aurait été élu. » 

Nous demandons en effet au gouvernement provisoire d’organiser la sortie de la France de l’UE alors que nous savons très bien que ces trois organisations y sont opposées. En effet, tous les états-majors des partis politiques depuis le RN jusqu’aux organisations dites « d’extrême gauche » sont opposés à la sortie de la France de l’UE. Cela pose d’ailleurs un sérieux problème de démocratie puisque les organisations qui y sont favorables (UPR, PRCF, POI, POID, ParDem) ne doivent guère faire plus de 2% à 3% toutes ensemble aux élections. C’est pourtant bien une nette majorité des français qui a voté contre la constitution européenne proposée en 2005. Bien sûr, les européistes pinaillent volontiers en affirmant que le refus de cette constitution n’équivaut pas à une demande de sortie de l’UE. Nous avons pour cela prévu de proposer un éventuel référendum mais nous savons très bien que le but des européistes est de gagner du temps en multipliant les procédures dilatoires comme ils l’ont fait pour le Brexit. Nous ne les laisserons pas faire. Tout le monde sait que la majorité est favorable à la sortie de l’UE surtout nos adversaires, comme Ségolène Royal, grande démocrate, qui a dit qu’il ne faut surtout pas demander l’avis des français. Emmanuel Macron, lui-même, a dit le samedi 20 janvier 2018, lors d’un interview à la BBC que les français auraient probablement pris la même décision que les britanniques si la question leur avait été soumise par référendum.

Nous nous adressons aux dirigeants et aux militants du mouvement ouvrier et nous ajoutons que si les directions refusent cette solution alors il faudra proposer un autre gouvernement favorable à la sortie de la France de l’UE.

Alors, pourquoi ne pas mettre directement en place un tel gouvernement ; autant dire un gouvernement de l’UPR. Réponse : parce qu’il faut partir du niveau de conscience actuel des masses ouvrières. Cette expérience est nécessaire pour élever ce niveau de conscience avant que les masses se tournent vers ceux qui proposent la sortie de l’UE. Les travailleurs n’y sont pas prêts actuellement car leur mobilisation passe inévitablement par leurs organisations traditionnelles. C’est pourquoi autant ils ne veulent pas actuellement d’un gouvernement UPR autant ils pourraient demander un gouvernement PCF, PS, FI. Cela d’autant plus qu’ils savent que s’il y avait eu un seul candidat aux dernières présidentielles à la place de Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon, il aurait été élu. C’est ce qui donne une légitimité à ce gouvernement davantage qu’à toute autre proposition et nous ne manquons pas de le rappeler dans notre proposition.

Nous expliquons que le gouvernement provisoire n’apportera rien sans la sortie de l’UE. Il est d’ailleurs possible que, poussées par la volonté populaire, les directions traitresses aillent plus loin qu’elles ne le voudraient elles-mêmes en acceptant la sortie de l’UE. Il est cependant beaucoup plus probable que, si les appareils cherchent à mettre en place un gouvernement, ils essaieront de former, non pas un gouvernement d’unité ouvrière comme nous le proposons, mais un gouvernement de front populaire incluant des représentants des capitalistes. Ceux-ci seront là uniquement pour justifier de ne pas satisfaire les revendications des travailleurs et surtout pour justifier de ne pas sortir de l’UE. Hier, c’étaient les radicaux de gauche qui jouaient ce rôle. Les directions traitresses en trouveront d’autres s’il le faut.

Nous combattrons bien évidemment cette politique pour faire passer notre proposition. C’est ainsi que nous pourrons gagner la confiance des masses pour que, au bout du compte, la proposition d’un gouvernement UPR devienne réaliste. Il faut d’ailleurs que dans cette période l’UPR reste ouverte à un nouveau CNR plus large qui pourrait inclure notamment les gilets jaunes. En même temps l’avant-garde que nous voulons rassembler dans l’UPR se renforcera. Cette stratégie a été élaborée de longue date au cours de l’histoire du mouvement ouvrier. Nous n’inventons rien : c’est la stratégie du Front Unique Ouvrier.

Le combat pour le FUO (Front Unique Ouvrier) est nécessairement lié au combat contre le gauchisme. C’est dans la même période que Lénine a formalisé les thèses pour le Front Unique Ouvrier adoptées par le Comité Exécutif de l'Internationale Communiste le 18 décembre 1921 et qu’il a lutté contre le gauchisme. Il a écrit « La maladie infantile du communisme : le gauchisme » l’année précédente en avril et mai 1920.

Il s’agissait pour lui de redresser principalement la politique du PCA (parti Communiste Allemand). Pour ne pas que la révolution russe reste isolée, tous les espoirs des bolchéviks étaient alors tournés vers l’Allemagne. En 1919, alors que la Russie était en pleine guerre civile la révolte spartakiste éclatait à Berlin.

La tactique du front unique ouvrier (FUO) a été élaborée par les bolcheviks avant et pendant la révolution de 1917, mais elle n’a été formalisée sous cette appellation qu’en 1921. Les thèses pour le Front Unique Ouvrier constituent un long texte dans lequel sont analysés les cas de chaque pays où des partis communistes ont été implantés. On lit en particulier à propos de l’Allemagne :

"En Allemagne, le Parti Communiste dans sa dernière conférence pour tout le pays, a appuyé le mot d’ordre du front ouvrier unique et a reconnu possible de soutenir aussi un « gouvernement ouvrier unique » qui serait enclin à lutter quelque peu sérieusement contre le pouvoir des capitalistes. Le Comité Exécutif de l’Internationale Communiste estime cette décision absolument exacte et est persuadé que le Parti Communiste Allemand en maintenant sa position politique indépendante saura pénétrer dans les couches les plus étendues des ouvriers et renforcer l’influence du communisme dans les masses."

C’est exactement cette politique que nous défendons. Le gouvernement ouvrier unique en Allemagne incluait les réformistes du SPD alors que certains de ses dirigeants, comme Gustav Noske, étaient directement responsables des assassinats de Karl Liebknecht et Rosa Luxembourg après avoir contribué à écraser la révolte spartakiste de Berlin en janvier 1919. Il faut que ceux qui ont tant d’arguments pour refuser le FUO actuellement en France imaginent ce que pouvait être l’état d’esprit des militants du PCA à cette époque en Allemagne. C’est pourtant bien dans ces conditions que Lénine a fait tout ce qu’il pouvait pour que les militants du PCA passent outre leurs réticences pour s’accorder avec le SPD notamment sur la question d’un « gouvernement ouvrier unique ». 

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire sur la politique des sectaires-gauchistes notamment sur le slogan de mai 1968 « élections - pièges à cons ». Lénine expliquait déjà en 1920 que, dans certaines conditions, il fallait proposer le boycott des élections mais que, dans d’autres conditions, il fallait participer aux parlements réactionnaires. Cela s’applique pleinement de nos jours. Il fallait assurément boycotter les dernières élections en Algérie mais il faut participer aux élections en France… Cette lutte contre le gauchisme en Allemagne était de première importance lors de la montée du fascisme. Les erreurs gauchistes ont assurément contribué à la défaite même s’il y a eu d’autres causes. Nous avons évoqué cela dans le chapitre « Soutien inconditionnel à Jean-Luc Mélenchon  » dans notre livre « De François Mitterrand à Jean-Luc Mélenchon ». Les gauchistes font d’ailleurs souvent obstacle aussi à la politique du soutien inconditionnel pourtant indispensable pour défendre les libertés démocratiques.

Pour l’instant, nous avons voulu nous centrer sur la question du gouvernement PCF, PS, FI qui est assurément d’actualité pour faire écho à la revendication « Macron démission ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • San Jose 24 décembre 2019 14:46

    Il faut tirer vers la petite bourgeoisie le meilleur des ouvriers et refouler le reste vers le lumpenproletariat. Ainsi plus d’ouvriers et plus de révolution. 


    • The Pilgrim The Pilgrim 24 décembre 2019 15:30

      @San Jose

      On a le même état d’esprit avec le vote LREM et la retraite à points ; ceux qui sont arrivés à dame chient sur ceux qui jouent encore leur survie !


    • The Pilgrim The Pilgrim 24 décembre 2019 15:39

      @San Jose
      Enfin « leur survie » : C’est plus de la part des « chieurs » une lutte contre la dés-évolution !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 décembre 2019 15:59

      Vous devez être le dernier diplodocus à utiliser le mot « gauchiste » dans le sens que lui donnait Lénine (

      La maladie infantile du communisme

      Aujourd’hui, il est courant de trouver ce mot utilisé pour toute forme de pensée remettant en question le dogme du « marché-libre » et de la limitaion de l’état à ses fonctions régaliennes 

      Entre ces deux acceptions, le terme « gauchisme » fait l’objet d’une infinité de nuances

      Quand chacun donnes un sens différent aux mots, il devient malaisé de dialoguer


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 24 décembre 2019 17:03

        @Séraphin Lampion
        Bonjour,
        Vous avez raison. Ce mot a pris une quantité de sens. Il est possible cependant de discuter si chacun donne sa définition. J’aurais sans doute dû donner la mienne dès le début de l’article. Mais je crois qu’il apparaît assez vite que je lui donne son sens premier : celui de Lénine.


      • Dantès 24 décembre 2019 16:46

        @ Auteur

        Merci d’amener cette conversation, incontournable comme toujours.

        Je voulais simplement faire une remarque au sujet de cette l’avant-garde si attendue ; si on se fie aux mouvements ouvriers ayant eu lieu, on peut constater que pour ceux ayant une avant-garde, celle-ci avait en son sein des agents-doubles, au service du pouvoir. Dans certains cas, ils en avaient pris la direction.

        C’est en quelque sorte, un argument en faveur des mouvements automatiques, qui ne permettent pas aux agents corrupteurs de les investir afin de les essouffler dans des actions contre-productives. En 1968, l’objectif de ces organismes consistait principalement au bloquage des ouvriers dans leurs usines respectives, afin qu’une fusion avec les ouvriers des autres usines ne soit pas envisageable. Or, c’est justement l’ampleur d’une fusion de cette envergure qui permettrait de transcender les impasses mesquines des forces de l’ordre.

        Amicalement,

         


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 24 décembre 2019 17:20

          Je m’excuse pour les coquilles qui m’ont échappé du genre « s’en qu’on sache » pour « sans qu’on sache »...


          • jef88 jef88 25 décembre 2019 18:50

            @Jean Dugenêt
            LOL
            il y a aussi « cent cons sachent »
            LOL


          • samy Levrai samy Levrai 24 décembre 2019 17:52

            Salut la branche mouvement ouvrier de mon cher parti de libération nationale

            L’UE n’est que traités, tous les traités nous ont été présentés d’un coup sous forme « de constitution » et c’est tous les traités qui ont été rejetés, c’est donc bel et bien l’UE dans son entier qui a été rejetée en mai 2005 quoi qu’en disent les euro fascistes.


            • capobianco 24 décembre 2019 17:55

              j Dugenêt

              « En effet, tous les états-majors des partis politiques depuis le RN jusqu’aux organisations dites « d’extrême gauche » sont opposés à la sortie de la France de l’UE.   »

              Votre affirmation ci dessus fait l’amalgame entre ceux qui soutiennent l’ue actuelle (lrem, lr, ps...) et ceux qui la combattent et qui ont une autre stratégie que la votre pour la combattre. Vous dites là une contrevérité.

              Votre parti clame frexit, frexit pour combattre cette ue au service de la finance et c’est votre choix, votre stratégie pour sensibiliser les français à vos « idées » vous y croyez. Souffrez que d’autres aient une autre stratégie qui, certes, ne vous convient pas mais qui ne fait pas d’eux des soutiens de cette ue.

              Je doute infléchir votre système de communication mais je vous remercie d’y réfléchir, à moins que cette façon de présenter le sujet ne fasse parti d’un plan genre « tous pourris », « ils sont tous pareils » etc... avec 50 % d’abstentionnistes la droite se frotte les mains....


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2019 20:29

                @capobianco
                Ils ne sont pas tous pourris, mais ils sont tous européistes.
                .
                Voici le programme législatif de Johnson pour après la sortie de l’ UE :
                priorité aux services publics, à la santé, 40 hôpitaux à construire, soutien à l’éducation, droit du travail, réforme de la BBC etc.
                .
                Ces projets n’ont rien de commun avec les oukases de Bruxelles, ni avec les prédictions apocalyptiques de tous ceux qui annonçaient que dans la mondialisation, il est impossible de faire une politique nationale.
                .
                Même si ces réformes ne correspondent pas toutes aux priorités des Français, elles sont la preuve, qu’en sortant de l’ UE, on peut faire une politique qui aille dans le sens de l’intérêt général.
                .
                Et Johnson sera bien obligé d’appliquer ce programme, comme il compte rester 1er Ministre longtemps, s’il ne le fait pas, les électeurs voteront Travailliste, et il ira se faire voir chez les papous.


              • Le421 Le421 25 décembre 2019 10:06

                @Fifi Brind_acier
                Être « européiste » ne veut pas dire être d’accord avec les règles actuelles.
                D’ailleurs, je ne donne pas dix ans à l’Europe telle qu’on la voit aujourd’hui.
                La poussée des nationalismes un peu partout, Espagne, France, etc, va faire exploser le « machin » de Bruxelles.
                On ne construit pas une nation contre son peuple...

                Et quand un article UPR attaque directement les « gauchistes », moi je dis : Rien de nouveau sous le soleil.
                A quand un article LFI pour casser de l’UPR ? Ça pourrait se faire, tiens...
                J’imagine déjà en rigolant les 400 réactions derrière !! 180 RN, 180 UPR et 40 diverses...  smiley


              • leypanou 25 décembre 2019 11:08

                @Le421
                J’imagine déjà en rigolant les 400 réactions derrière !!

                180 RN, 180 UPR et 40 diverses... 

                 : vous mettez Fergus dans quel groupe ?


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 12:28

                @Le421
                On ne construit pas une nation contre son peuple...


                Brillante remarque, c’est ce qu’explique l’UPR depuis 12 ans ! Vous voyez, ça commence à déteindre.. Et on ne peut pas non plus imposer une Europe sociale à des pays qui n’en veulent pas.
                L’ UPR s’occupe de la France, les autres pays feront ce qui leur convient.
                .
                Sinon, l’UPR n’attaque pas « les gauchistes », elle attaque tous les Partis européistes... Au contraire, si un jour, (sait-on jamais), la FI décidait de mettre le Frexit à son programme, l’UPR lui proposerait une alliance !

                Et aussi aux z’écolos, qui couinent sur les pollutions, alors que l’UE est anti- écologiste !
                .
                On a tout intérêt à produire en France, plutôt qu’à l’autre bout du monde, à fabriquer des produits durables et réparables, on a tout intérêt à traiter les pollutions, à passer à une agriculture débarrassée des contraintes productivistes etc 
                .
                Petit exemple : la Commission européenne demande aux pays européens de supprimer les petites taxes qui ne rapportent pas beaucoup, donc le gouvernement a supprimé deux taxes sur les industries polluantes et les installations classées, fin 2017

                ".. loi qui supprime les deux composantes de cette taxe générale sur les activités polluantes applicables aux installations classées pour la protection de l’environnement.

                Cette taxe est due par les entreprises dont l’activité ou les produits sont considérés comme polluants : déchets, émissions polluantes, huiles et préparations lubrifiantes, lessives, matériaux d’extraction, etc.

                Les entreprises concernées devaient à la fois payer une première fois en échange de l’utilisation de ces produits polluants, puis chaque année, au titre de l’exploitation de l’installation...etc
                .
                Lubrizol n’a donc plus payé ces taxes, ce qui n’empêche pas Macron de parler d’environnement avec ferveur !


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 20:17

                @capobianco
                "Votre affirmation ci dessus fait l’amalgame entre ceux qui soutiennent l’ue actuelle (lrem, lr, ps...) et ceux qui la combattent et qui ont une autre stratégie que la votre pour la combattre. Vous dites là une contrevérité."

                Je fait effectivement un amalgame entre toutes les organisations qui sont pour que la France reste dans l’UE. Je ne vois pas où il y aurait là de contrevérité. Si vous voulez faire une partition en deux groupes de ceux qui veulent que la France reste dans l’UE c’est effectivement toujours possible mais il va être délicat de fixer la frontière. Tous veulent une autre Europe. C’est ce que tous appellent combattre l’Europe actuelle. Je ne suis même pas certain que LREM fasse exception.

                Je ne vois pas quelle serait une stratégie qui consisterait à ne pas soutenir l’UE tout en voulant que la France reste dans l’UE.

                « cette façon de présenter le sujet ne fasse parti d’un plan genre « tous pourris », « ils sont tous pareils » »
                Ma façon de présenter le sujet consiste à faire ressortir l’écart entre l’opinion des français majoritairement hostile à l’UE et la position des appareils des partis politiques qui refusent quasiment tous le Frexit. Il y a là un sérieux problème de démocratie car il apparaît que obligatoirement la position des appareils des partis ne correspond pas à celle de l’électorat des partis. Il faut se demander si le mode de fonctionnement de tous ces partis est démocratique. Cette question vaut pour la FI comme pour d’autres.

                C’est à partir de cette apparente contradiction que je construis une stratégie.
                Etes-vous favorable à un gouvernement PCF, PS, FI ?


              • Ouam3 25 décembre 2019 20:41

                @Le421
                « Être « européiste » ne veut pas dire être d’accord avec les règles actuelles. »
                 
                Depuis la « supranationalité » bien sur que OUI,
                J’ose esperer que tu le sais parfaitement OU alors informe toi
                 
                De plus meme si tu n’est pas d’accord ou fait semblant de ne pas l’etre totalement , l’UE est un peu comme une grosse entreprise, l’image d’un salarié (toi) vs son DG (l’UE),
                tu accepte implicitement l’ensemble des regles que tu ne peut remettre en cause, sinon c’est la porte, dans la vie on ne peut avoir le beurre et la crémière.
                 
                Tu est donc un européiste qui en accepte les règles, toutes les règles.
                Prétendre l’inverse est vague fumisterie.


              • Ouam3 25 décembre 2019 20:49

                @Le421
                « Et quand un article UPR attaque directement les « gauchistes », moi je dis : Rien de nouveau sous le soleil. »
                 
                C’est bien ce que je passe mon temps à t’expliquer.. (hélas)
                Tu passe ton temps dans les « constats » et jamais à en comprendre les « causes »
                 
                Allo, le 421..., allo ?....
                 
                Ce n’st pas de la faute de l’UPR (dont je ne fais pas partie),
                mais bien du aux errances du sens de votre politique ...
                non ? je me plante ?


              • capobianco 26 décembre 2019 10:21

                @Jean Dugenêt
                «  Je fait effectivement un amalgame entre toutes les organisations qui sont pour que la France reste dans l’UE. » «   ceux qui veulent que la France reste dans l’UE  »
                Votre présentation vise à faire croire qu’il s’agit d’un soutien alors que c’est un problème de stratégie. Vous voulez « sortir » de l’europe avec un slogan, d’autres, ceux qui sont à l’origine de cette ue, la veulent telle qu’elle est et d’autres pensent que la bonne méthode est de se battre avec notre arme essentielle le poids de notre pays. Il n’est pas question de « vouloir » rester dans l’ue mais dans « cette ue ». 
                Vous essayez de faire croire que hormis vous tous les autres veulent rester dans cette ue, vous voulez ainsi décrédibiliser ceux qui sont hostiles à cette ue mais qui ont une stratégie différente de la votre. Pourquoi agir ainsi ? 
                Vous parlez de l’hostilité des français à l’ue, à l’ue ou à cette ue ? Je vous reproche de vouloir ainsi tromper les gens en faisant croire que ne pas soutenir votre fréxit nous ferait des soutiens du système actuel.
                «  Il y a là un sérieux problème de démocratie  »
                Vous parlez de l’opinion des français (qui pensent comme vous ?) et de démocratie mais voyez combien votre démarche est appréciée avec 1% malgré un matraquage (enfin sur avox) insensé sur votre fréxit sur tous les sujets pratiquement.
                «  C’est à partir de cette apparente contradiction que je construis une stratégie.
                Etes-vous favorable à un gouvernement PCF, PS, FI
                 ? »
                Oui il s’agit bien d’une stratégie de votre part reposant sur l’amalgame. 
                Un gvt avec le ps ? Vous faites de l’humour ou c’est une tentative pour me piéger ?


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 18:21

                @capobianco

                Je ne sais pas si c’est très utile mais la discussion n’avance pas. Vous répétez la même chose. Dois-je à mon tour répéter la même chose ?
                Pour reprendre vos termes vous voulez faire une différence entre ceux qui défendent l’UE et ceux qui défendent « cette UE ». Pour vous les grands méchants sont les seconds : ceux qui défendent « cette UE ».
                Je n’en connais aucun. Personne ne défend « cette UE ». Tous veulent la changer.
                Même Macron avait dit qu’il allait changer l’UE. Il est allé faire un tour dans les pays d’Europe de l’Est pour changer la directive sur les travailleurs détachés. Il est rentré la queue basse après d’être fait moucher. Je suppose qu’il veut encore changer l’UE...
                Donc, j’en suis là : personne ne veut de « cette UE ».
                La FI ne se distingue en rien de ce point de vue du RN, de LR, du PS, du PCF...

                Ensuite vous revenez sur le problème de démocratie que j’ai signalé à savoir le décalage entre le fait que plus de 50% des français ne veulent plus de l’UE et le fait que ceux qui ont inscrit la sortie de l’UE dans leur programme ne font guère plus de 2 ou 3% tous ensemble aux élections (UPR, PRCF, POI, POID, ParDem).
                Comprenez-vous qu’il y a là un problème de démocratie ? Cela signifie que les états majors des partis n’ont pas le même avis que les électeurs des partis.

                A part UPR, PRCF, POI, POID, ParDem

                , tous les autres partis, du RN jusqu’aux organisations dites « d’extrême gauche » ont des propositions qui vont à l’encontre du désir majoritaire chez les français.

                Il me semble que ce que je dis là est clair. Il est inutile de répéter qu’il n’y en a que 1% qui partage, lorsqu’ils votent pour un parti, mon point de vue. C’est ce que je viens de dire et c’est là, je me répète, que se trouve la contradiction avec le fait qu’ils veulent sortir de l’UE.

                Pour ce qui vous concerne, à la FI : savez vous quel pourcentage de ceux qui ont voté pour JL Mélenchon sont partisans de quitter l’UE ? Avez-vous du moins une estimation ? Cette question est-elle claire  ?
                En d’autres termes : pensez vous que ceux qui votent pour JL Mélenchon sont d’accord avec JL Mélenchon ?


              • capobianco 27 décembre 2019 16:56

                @Jean Dugenêt
                «  Vous répétez la même chose. »
                Oui je sais bien que vous ne répétez jamais la même chose à part « tous pareils et frexit,frexit.... ».
                «  En d’autres termes : pensez vous que ceux qui votent pour JL Mélenchon sont d’accord avec JL Mélenchon ?  »
                Savez vous que les gens ne votent pas Mélenchon mais programme de la FI. On ne peut avancer avec vous car vous résumez la FI àJLM. Contrairement à votre parti il nous n’avons pas le culte de personnalité, c’est toujours vous et tous nos adversaires qui ramènent la FI à lui seul. C’est votre vue de la politique ou une tactique politicienne car il vous est plus facile de « dégommer » le mouvement au travers d’une seule personne.
                Quant à vos « analyses » sur ce que pensent les électeurs c’est du grand n’importe quoi. A part les 3 ou 4 groupuscules à l’électorat « éclairé » qui totalisent 2% de voix tous les autres voteraient pour des partis en étant en désaccord avec eux..... 

                Je suis d’accord avec vous au moins là dessus : «  Je ne sais pas si c’est très utile mais la discussion n’avance pas.  ». Bonne année et continuez à fantasmer.


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 décembre 2019 19:01

                @capobianco

                « Savez vous que les gens ne votent pas Mélenchon mais programme de la FI »
                Je ne sais pas ce qui vous permet d’affirmer cela. Ce sont « les gens » qui vont l’ont dit ?

                "On ne peut avancer avec vous car vous résumez la FI àJLM. Contrairement à votre parti il nous n’avons pas le culte de personnalité, c’est toujours vous et tous nos adversaires qui ramènent la FI à lui seul.« 

                Quand on vous demande qui a décidé que la FI ne demandera pas la sortie de la France de l’UE vous ne répondez jamais. Vous usez de tous les stratagèmes possibles pour ne jamais répondre. J’en conclus que c’est JL Mélenchon, seul, qui a pris cette décision. Merci, si vous le voulez, de me contredire en me précisant qui d’autre à décider.

                 »A part les 3 ou 4 groupuscules à l’électorat « éclairé » qui totalisent 2% de voix tous les autres voteraient pour des partis en étant en désaccord avec eux...."
                Non pas tous les autres mais la moitié des autres voteraient en effet pour des partis qui affirment ne pas vouloir sortir de l’UE alors que eux-mêmes le veulent. C’est en effet mon raisonnement. 


              • capobianco 29 décembre 2019 09:01

                @Jean Dugenêt
                «  Je ne sais pas ce qui vous permet d’affirmer cela. Ce sont « les gens » qui vont l’ont dit  ? »
                « Les gens » vous ont dit le contraire ? 

                «  .Quand on vous demande qui a décidé que la FI ne demandera pas la sortie de la France de l’UE vous ne répondez jamais »
                Qui « on » ? Vous inventez des questions qui ne corresponde à rien puisque, vous ne savez décidément pas lire, la sortie genre frexit ce n’est pas notre stratégie. Dans votre secte « on » sait bien qui a décidé et qui sont les « fidèles » à boire la parole divine.
                «  J’en conclus que c’est JL Mélenchon, seul, qui a pris cette décision. » 
                «  Je ne sais pas ce qui vous permet d’affirmer cela  » Voyez je vous renvoie votre interrogation et si la réponse ne me convient pas « j’en déduirai » que vous avez un problème de « comprenette » ou que que vous êtes prêt à dire n’importe quoi pour « avoir raison »....voir les deux. Et puis où avez vous lu que la FI « avait décidé de ne pas sortir de l’ue » ? Ah c’est vrai avec ass, ne pas clamer « je veux sortir » revient à être un fervent supporter de cette ue ! 
                «  Non pas tous les autres mais la moitié des autres voteraient en effet pour des partis qui affirment ne pas vouloir sortir de l’UE alors que eux-mêmes le veulent.  »
                Et vous savez cela comment ? « Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela ? Vous voulez dire qu’ils seraient un peu..... ?
                 » C’est en effet mon raisonnement « 
                Vous appelez çà »un raisonnement « alors que vous devriez dire un fantasme, une invention, un »fol espoir", un mensonge et j’en passe....


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 décembre 2019 10:29

                @capobianco
                "Quand on vous demande qui a décidé que la FI ne demandera pas la sortie de la France de l’UE vous ne répondez jamais. Vous usez de tous les stratagèmes possibles pour ne jamais répondre. J’en conclus que c’est JL Mélenchon, seul, qui a pris cette décision. Merci, si vous le voulez, de me contredire en me précisant qui d’autre à décider.« 

                Vous venez de confirmer ce que je ne cesse de répéter. »Vous usez de tous les stratagèmes possibles pour ne jamais répondre" et ceci quelle que soit la personne qui pose la question. Ne vous inquiétez pas à demander : Qui « on » ?

                Je répète le raisonnement qui me fait dire que la moitié des français veulent sortir de l’UE. C’est un extrait de l’article :

                "C’est pourtant bien une nette majorité des français qui a voté contre la constitution européenne proposée en 2005. Bien sûr, les européistes pinaillent volontiers en affirmant que le refus de cette constitution n’équivaut pas à une demande de sortie de l’UE. Nous avons pour cela prévu de proposer un éventuel référendum mais nous savons très bien que le but des européistes est de gagner du temps en multipliant les procédures dilatoires comme ils l’ont fait pour le Brexit. Nous ne les laisserons pas faire. Tout le monde sait que la majorité est favorable à la sortie de l’UE surtout nos adversaires, comme Ségolène Royal, grande démocrate, qui a dit qu’il ne faut surtout pas demander l’avis des français. Emmanuel Macron, lui-même, a dit le samedi 20 janvier 2018, lors d’un interview à la BBC que les français auraient probablement pris la même décision que les britanniques si la question leur avait été soumise par référendum."

                ... et voici ce qui tient lieu chez vous de réponse :

                "Vous appelez çà »un raisonnement « alors que vous devriez dire un fantasme, une invention, un »fol espoir", un mensonge et j’en passe....« 

                Chacun jugera.

                 »Ah c’est vrai avec ass, ne pas clamer « je veux sortir » revient à être un fervent supporter de cette ue !" 

                Je rappelle la Charte de bonne conduite d’AgoraVox : "Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum". Il est vrai que F. Asselineau n’est pas à proprement 

                parler votre interlocuteur mais il me semble que la règle mérite d’être généralisée. Sur le fond, je pense effectivement que ceux qui ne veulent pas que la France sorte de l’UE, qu’ils le clament ou non, soutiennent l’UE qu’ils soient de plus ou moins fervents supporters. Tous les autres discours ne sont que de la mauvaise musique : du violon ou du pipeau. Exemple : « la sortie genre frexit ce n’est pas notre stratégie ». Votre stratégie c’est de sortir en restant dedans.

                « Dans votre secte « on » sait bien qui a décidé et qui sont les « fidèles » à boire la parole divine. »

                Belle inversion ! Je n’ai jamais entendu, ici ni ailleurs, des militants de la FI discuter ensemble de leur divergences. Chacun peut constater que ce n’est pas le cas à l’UPR. Il suffit de lire les posts qui précèdent et vous verrez qu’il y a quelques divergences entre Fifi et moi mais aussi avec Cettegrenouilleci. Les militants de la FI ne discutent jamais quand ils sont dans la FI mais ils contestent très violemment la direction quand ils claquent la porte ou se font virer : Thomas Guénolé, Charlotte Girard, Amandine Fouillard, Corinne Morel Darleux, Djordje Kuzmanovic, Manon Le Bretton, Liêm Hoang-Ngoc, François Cocq, Sarah Soilihi. Tous ceux-là on beaucoup de griefs contre... Vous avez vu quelque part une secte avec un gourou et des fidèles !

                Et vous ne dîtes jamais qui a décidé à la FI... Ce qui nous laisse dans l’obligation de deviner. Ne venez pas alors nous le reprocher : « J’en conclus que c’est JL Mélenchon, seul, qui a pris cette décision. » 
                « Je ne sais pas ce qui vous permet d’affirmer cela ». C’est votre refus d’apporter une réponse, avec tous les stratagèmes possibles et imaginables, qui me permet d’affirmer cela.


              • capobianco 30 décembre 2019 20:00

                @Jean Dugenêt
                «  qui a décidé que la FI ne demandera pas la sortie de la France de l’UE vous ne répondez jamais  »
                Mais votre question est stupide et ne se pose pas, rappelez vous « cette europe on la change ou on la quitte », cela est un choix politique et stratégique. Vous êtes obsédé au regard des choix de votre chef. Aller, je vais faire du Dugenêt ; « qui, chez vous, a décidé de ne pas demander de ne pas s’appuyer du poids de la France pour changer l’ue ? Bien sûr question aussi ridicule que la votre !

                 » Merci, si vous le voulez, de me contredire en me précisant qui d’autre à décider.«  
                Je vois bien que, comme le font les macronniens et les médias, vous voulez absolument que ce soit JLM qui décide de tout à la FI comme ass chez vous. Désolé la FI n’a pas le culte du chef et le programme a été pensé et rédigé par 3000 militants dont JLM, Ruffin, Obono et 2997 autres. Mais là vous ne comprenez pas, bien sûr, cela vous parait impossible, chez vous jamais personne se permettrait de discuter les choix du chef.
                 » Il est vrai que F. Asselineau n’est pas à proprement parler votre interlocuteur mais il me semble que la règle mérite d’être généralisée.« 
                Faites ce que vous voulez, les noms d’oiseaux que nombre ici donnent à JLM (y compris des upr) devrait vous révolter aussi, seul votre idole serait intouchable ?
                 » Sur le fond, je pense effectivement que ceux qui ne veulent pas que la France sorte de l’UE, qu’ils le clament ou non, soutiennent l’UE qu’ils soient de plus ou moins fervents supporters. "

                Non, « ceux qui n’ont pas le slogan du fréxit, pensent que nous pouvons, par notre poids de 6ème puissance mondiale changer CETTE ue, mais votre propagande transforme cela en soutien de CETTE ue. Je ne peux rien pour vous à ce niveau, soit vous ne comprenez rien, soit vous déformez la réalité pour affaiblir la FI en visant particulièrement JLM.
                 » Tous ceux-là on beaucoup de griefs contre... « 
                Vous voila bien renseigné mais ont-ils rejoint votre secte et son fréxit ??? Non ? Donc vous ne cherchez qu’à nuire à la FI en vous servant de ces départs et pour prouver quoi, s’ils ne vous rejoignent pas ? Votre but semble bien de déstabiliser le principale opposant de gauche, ne rêvez pas les gens qui rejoignent la FI ne sont pas prêts de vous suivre. Mais vous êtes un soutien zélé de macron dans votre action, ass va-t-il obtenir un poste ministériel ?
                Je stop là notre »conversation" tourner en rond me donne la gerbe... 


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 décembre 2019 22:58

                @capobianco
                « qui décide de tout à la FI comme ass chez vous ».

                Pour la seconde fois je vous rappelle une disposition de la charte de bonne conduite d’Agora Vox«  : »Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum."

                « Faites ce que vous voulez, les noms d’oiseaux que nombre ici donnent à JLM (y compris des upr) devrait vous révolter ». Pour ma part, je respecte la charte de bonne conduite d’Agora Vox et je m’emploie de mon mieux à la faire respecter par tous ceux qui interviennent 

                dans les discussions de mes articles quelles que soient leurs orientations politiques.

                "Mais là vous ne comprenez pas, bien sûr, cela vous parait impossible, chez vous jamais personne se permettrait de discuter les choix du chef.« 

                J’ai nettement l’impression que c’est vous qui ne comprenez pas. Vous êtes ici en train de commenter un article d’un militant de l’UPR (moi-même) dans lequel j’essaie de défendre deux propositions que j’ai faites dans un article précédent : le Comité Central National de grève et le gouvernement provisoire PCF, PS et FI. Vous semblez ne pas avoir remarqué que ces deux propositions non seulement ne sont pas de François Asselineau mais il est même fort probable qu’il n’aurait pas à leur sujet un jugement entièrement favorable. Quand vous m’aurez signalé un article d’un militant de la FI qui est capable de prendre autant de distance que moi par rapport au leader de son organisation vous pourrez peut être émettre ce genre de critique. Il est certain, en attendant que c’est particulièrement malvenu ici. Gardez vos leçons pour vous !

                 »qui, chez vous, a décidé de ne pas demander de ne pas s’appuyer du poids de la France pour changer l’ue ? Bien sûr question aussi ridicule que la votre !« 

                Cette décision a été prise le 25 mars 2007 par François Asselineau quand il a décidé de créer l’UPR. Depuis, tous les militants qui ont adhéré à l’UPR l’ont fait en étant d’accord avec cette décision. Ils sont d’accord pour le Frexit et n’envisagent nullement de changer l’UE à partir du moment où ils adhérent. Cette question n’est pas en elle-même ridicule. Ce qui est ridicule c’est que vous n’ayez pas anticipé la réponse. Cela laisse entière ma question à propos de la FI. Vous avez seulement trouver un stratagème supplémentaire pour ne pas répondre.

                 »Désolé la FI n’a pas le culte du chef et le programme a été pensé et rédigé par 3000 militants« 

                Nous connaissons très bien ce discours. J’ai à ce sujet une autre question : Pensez vous que Jean-Luc Mélenchon a lu ce programme de la FI ? Ne me dite surtout pas à nouveau que ma question est ridicule. Elle est pleinement justifiée. Je rappelle que François Mitterrand, le »maître à penser« de Jean-Luc Mélenchon s’était fait élire sur »le programme commun de la gauche« en 1981. Il n’a pas appliqué ce programme une fois élu et, pour se justifier, il avait déclaré ne même pas avoir lu ce programme. Je pense que Jean Luc Mélenchon se fiche complètement de ce qui est dans ce programme de la FI puisqu’il sait qu’il est inapplicable.

                 »ceux qui n’ont pas le slogan du fréxit, pensent que nous pouvons, par notre poids de 6ème puissance mondiale changer CETTE ue"

                Il est impossible de changer l’UE. Je connais très bien les discours de Jean-Luc Mélenchon à ce sujet. J’y reviendrai dans un autre article. Il mène un discours nationaliste et germanophobe en expliquant que la France pourrait se grouper avec les autres pays d’Europe d’origine latine. Ainsi, les deuxième, troisième et quatrième puissances européennes (France, Italie et Espagne) pèseraient suffisamment contre les teutons pour leur enlever leur leadership sur l’Europe et, bien entendu cette Europe serait resplendissante contrairement à l’Europe actuelle qui a pour seul défaut d’être dominée par les allemands. Ces discours xénophobes sont exécrables et en totale contradiction avec l’affirmation selon laquelle « l’Europe c’est la paix ». Jean-Luc Mélenchon a d’ailleurs modifié la maxime puisqu’il dit maintenant que pour que l’Europe puisse garantir la paix il faut d’abord que la France gagne contre les allemands (cela rappelle quelque chose). Et, par ailleurs cela ne changerait rien. L’UE n’est pas modifiable.

                « pour prouver quoi, s’ils ne vous rejoignent pas ? »

                J’ai cité 9 noms de cadres de la FI qui ont quitté cette organisation en formulant de multiples et sévères critiques contre Jean-Luc Mélenchon. Mon but était de montrer que ce qui est suspect ce n’est pas les critiques mais plutôt l’absence de critiques de la part des militants de la FI à l’égard de leur direction. Faut-il qu’ils quittent la FI pour devenir assez intelligents pour avoir un regard critique sur leur direction et ses décisions ? J’ai cité dans l’article que vous commentez un autre exemple d’une organisation politique qui était composée de militants qui ne craignaient pas de critiquer leurs chefs : le parti bolchévik.


              • cettegrenouilleci 24 décembre 2019 19:58

                Bonjour Jean

                Bel article, centré sur les enjeux qui préoccupent au premier chef les classes laborieuses et tous les patriotes de ce pays.

                Quelques observations sur les propositions que tu mets en avant :

                Il y a deux obstacles de taille à la mise en place d’un gouvernement de front ouvrier PCF/FI/PS, même en mettant de côté le discrédit de ces organisations auprès des couches populaires et des salariés dont ils sont sensé défendre les intérêts vitaux desquels ils se sont détournés. [ pour apporter leur concours à l’asservissement de notre peuple par l’oligarchie euro-atlantique en soutenant l’enfermement de notre pays dans la dictature de l’UE : machine infernale mise au point par l’oligarchie pour se libérer de toutes les entraves nationales à l’exploitation sans limites des travailleurs, et pour piller à leur guise les ressources de chacun des pays de l’UE].

                Ce faisant, ces organisations se sont mises dans l’impossibilité de défendre et de représenter ceux qui les avaient dûment mandatés pour le faire, que ce soit en participant aux affaires d’un gouvernement « de gauche » ou en combattant la politique du pouvoir en place. Les dirigeants de ces organisations ont trahi le peuple et la nation. A ce jour, aucune de ces trois organisations n’envisage de changer de cap et toutes les trois ne proposent rien d’autre que d’aller plus avant dans la trahison et dans l’enfermement de notre peuple dans la machine à broyer les outils que les peuples se sont donnés, dans le cadre de leurs nations respectives, pour défendre leurs intérêts vitaux et leur droit à une vie digne.

                Le peuple se réfugie désormais massivement dans l’abstention ou dans un vote purement protestataire ( RN, parti animalier...) n’offrant pas d’alternative crédible, exprimant ainsi avec les seuls outils dont il dispose [les citoyens n’ayant semble-t-il pas le droit que savoir que l’UPR existe, a beaucoup d’explications à donner et de propositions à faire] le blocage de la situation politique du pays et l’impasse politique dans laquelle il a été enfermé malgré lui.

                Si, pour le peuple, l’intérêt et l’opportunité de constituer un front ouvrier est incontestable, il va être bien difficile de lui vendre un discours prônant l’élection d’un parlement et la constitution d’un gouvernement que piloteraient ensemble le PCF, la FI et le PS . Les Français ont hélas appris à leurs dépens qu’ils ne pouvaient faire confiance , en l’état actuel, à ces organisations et à leurs dirigeants.

                Comment envoyer des élus PCF/FI/PS siéger à l’assemblée pour redresser la situation du pays en commençant par briser les chaînes qui l’étranglent , donc en sortant le plus rapidement possible de l’UE, de l’euro et de l’Otan, alors même que cet impératif catégorique de la sortie de l’UE est rejeté par ces trois organisations et par leurs dirigeants, alors même que le peuple lui même n’a pas encore compris -la propagande des européistes de tous acabits étant envahissante, omniprésente et très efficace qu’aucun des problèmes du pays ni des difficultés des travailleurs ne trouvera de solution tant que la France restera piégée dans la dictature de l’UE.

                C’est aux assemblées populaires, aux comités de grève, aux assemblées de travailleurs en lutte pour leurs revendications qu’il faut demander de désigner des candidats dignes de leur confiance pour poursuivre la bataille sur les sièges de l’assemblée et à la tête du gouvernement. Si on invite le peuple à s’en remettre une fois de plus aux directions faillies des « partis de gauche » pour désigner les candidats et les proposer au vote populaire, il est fort probable que l’échec électoral sera encore plus retentissant que lors des derniers scrutins.

                Bizarrement, tu cantonnes l’UPR à ne jouer dans un premier temps qu’un rôle d’aiguillon extérieur et, semble-t-il, à faciliter sans contrepartie aucune l’avènement d’une majorité et d’un gouvernement « ouvrier » PCF/FI/PS.

                Tu indiques également que durant toute cette période transitoire où le peuple « fera son expérience » sans pouvoir régler aucun des problèmes puisqu’on sera toujours dans l’UE, dans l’euro et dans l’Otan, l’UPR devra rester ouverte à un « CNR » plus large dans lequel pourraient s’insérer les Gilets Jaunes et d’autres.

                Cette ouverture là existe déjà. Tous nos compatriotes y sont les bienvenus dès lors qu’ils reconnaissent la pertinence du cap fixé et du rassemblement populaire majoritaire qui est nécessaire pour l’atteindre ainsi que le définit très clairement la charte de l’UPR.

                Il faut faire comprendre à tous nos compatriotes, et en particulier aux plus démunis, aux plus exploités, aux plus spoliés, aux plus malmenés par la politique suivie au seule bénéfice de l’oligarchie -via la machine infernale de l’UE que l’UPR est le meilleur outil dont ils disposent pour comprendre ce qui leur arrive, pour organiser la résistance et passer à la contre-offensive sans renoncer à leurs idéaux, à leurs différences, à leurs divergences d’appréciation sur toutes sortes d’enjeux et de questions importantes mais secondaires, afin de tirer tous ensemble dans le bon sens pour faire sauter le verrou principal qui décide de tout le reste : sortir d’abord et au plus vite de la dictature de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan, rétablir notre indépendance nationale, notre monnaie, la maîtrise de nos outils de production etc...

                Je n’ai pas le temps de relire. Merci de bien vouloir excuser les formulations maladroites, les raccourcis et les longueurs superflues.

                Joyeux Noêl à toi et à tous les lecteurs.

                Félicitations pour la qualité de ton travail militant. Bon courage pour la suite.

                Gérard


                • Le421 Le421 25 décembre 2019 10:13

                  @cettegrenouilleci

                  un gouvernement que piloteraient ensemble le PCF, la FI et le PS . Les Français ont hélas appris à leurs dépens qu’ils ne pouvaient faire confiance , en l’état actuel, à ces organisations et à leurs dirigeants.

                  Je cherchais dans votre « article complémentaire » le coup de pied de l’âne nécessaire à la gauche et j’ai très vite trouvé !!
                  Enfantin.
                  LFI et le PCF, quand ils ont gouverné, ont effectivement prouvé leur incompétence.
                  Attendez 2048 pour pouvoir (peut-être !!) écrire ce genre de chose.
                  Vous êtes dans la science fiction !!

                  En attendant, je constate que les gouvernements de « drouatte » qui se sont succédés se sont avérés comme de parfaits escrocs/incapables* pour gérer les intérêts du pays...
                  * Au choix


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 10:18

                  @Le421
                  Certes, la FI et le PCF ne sont pas au pouvoir, mais s’ils y étaient, ils refuseraient le Frexit, tout comme le PS et tout le reste de la Gauche, NPA, écolos et Lutte ouvrière...


                • cettegrenouilleci 25 décembre 2019 12:36

                  @Le421

                  Bonjour

                  « Vous êtes dans la science fiction !! »

                  La participation du PCF au gouvernement après l’élection de François Mitterrand à la présidence de la république en 1881, la caution donnée à la casse de la sidérurgie en 1983 après avoir défilé avec les cortèges ouvriers qui s’opposaient à cette liquidation, je ne l’ai pas inventé. C’est une réalité indigeste mais c’est la réalité.
                  Le soutien du PCF à la construction de l’Union Européenne sous couvert de « modernisme » aussi bien quand ils étaient au gouvernement que dans l’opposition, soutien qui reste en vigueur aujourd’hui et pour combien de temps encore... alors que la démonstration et les preuves de la nocivité de cette escroquerie s’étalent depuis longtemps à la une des journaux, alors que les entreprises ferment, que les services publics sont liquidés, que les droits et les acquis sociaux des travailleurs et de la population sont laminés les uns après les autres, je ne l’ai pas inventé non plus.

                  La participation de Jean Luc Mélenchon sous l’étiquette du PS à ces mêmes gouvernements, occupés à privatiser nos entreprises nationales, je ne l’ai pas inventée non plus. Le soutien qu’il a apporté avec le « front de gauche » à François Hollande, l’ennemi prétendu de la finance, sans la moindre réserve, à l’occasion du deuxième tour de de la présidentielle de 2012, avec les résultats que l’on sait, je ne l’ai pas inventé non plus. Le fait que JLM défend bec et ongles l’enfermement de la France dans l’Union Européenne et l’euro, aujourd’hui encore, je ne l’ai pas inventé non plus.

                  La réalité, c’est qu’à partir de 1983, les gouvernements qui se sont succédé aux affaires ont appliqué la même politique décidée à Bruxelles, qu’ils s’agisse de gouvernements de gauche, de droite ou de de cohabitation.

                  La réalité , c’est que ces partis de gauche ont bradé les devoirs que leur conféraient leurs mandats populaires pour un plat de lentilles, qu’ils ont abandonné à l’UE la conduite du char de l’état français à travers les directives des GOPE.

                  Ces partis ne retrouveront pas la confiance des travailleurs et de la population tant qu’ils ne remettront pas en cause ces choix suicidaires.

                  Bonne journée à vous.

                  Merci d’avoir pris la peine de me lire et de me répondre.


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 20:30

                  @Le421
                  LFI et le PCF n’ont pas gouverné ensemble : c’est exact.
                  Le PS et le PCF ont gouverné ensemble : c’est tout autant exact.
                  Quand le PS et le PCF ont gouverné ensemble, le Président de la République était le « maître à penser » de Jean-Luc Mélenchon. Il s’appelait François Mitterrand et Jean-Luc Mélenchon était son dévoué collaborateur.
                  Il me semble que la FI est actuellement dirigée par ce même Jean-Luc Mélenchon qui ne renie rien de ce passé.
                  J’ai par ailleurs mis en doute que le fonctionnement interne de la FI ait été très démocratique quand il s’est agi de décider que la position de la FI était de laisser la France dans l’UE et j’avoue que j’ai l’impression que dans ce processus l’avis de Jean-Luc Mélenchon a été prépondérant.

                  Néanmoins, je suis favorable à un gouvernement PCF, PS, FI qui aurait à charge de sortir la France de l’UE. Pensez-vous que ce serait possible ?


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 10:18

                  @cettegrenouilleci
                  Bonjour Gérard,
                  Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année. Elles sont déjà entamées un peu partout mais il n’est pas trop tard. J’ai vu ton post hier soir mais je n’ai pas eu le courage d’y répondre. J’y reviendrai ultérieurement. Je voudrais venir à ce qui me semble essentiel.
                  Sur le mouvement social actuel, j’ai déjà dit que, si nous en sommes là, c’est essentiellement puisque les appareils syndicaux se sont fait déborder par la grève de la RATP. Il y a en effet chez eux un noyau dur comme en témoigne le texte que j’ai déjà cité.
                  Je me sens très proche de celui qui a publié ce texte et j’ai un peu discuté avec lui. Il a comme moi fréquenté les lambertistes et il a connu les mêmes déception que moi. Nous faisons les mêmes critiques à propos des groupes qui subsistent (POID, CPS...). Cependant, il ne veut pas me suivre à l’UPR et, pour se justifier, il m’a donné tout le CV de FA, « ami de Pasqua et de Tibéri », etc. J’ai essayé en vain de développé mon point de vue en comparant FA et le Général De Gaulle qui fut un fieffé anticommuniste. Nous en sommes là mais j’essaie de le suivre... Je raconte ça seulement pour dire que ce sont des gars comme lui qui ont lancé la grève de la RATP et nous voyons qu’ils sont inquiets actuellement à propos de la suite du mouvement.
                  Je reviens maintenant à la question d’un gouvernement provisoire PCF, PS, FI. Tu as peut être remarqué avec la photo jointe à l’affiche que le journal trotskiste « La Vérité » a déjà eu l’occasion par le passé de faire une proposition similaire. A l’époque il s’agissait d’un gouvernement PCF, PS. Les mêmes discussions que celles que nous menons ont déjà eu lieu.
                  Je t’invite maintenant à visualiser une vidéo de Frederic Lordon. Je ne suis pas un fan mais, il s’agit d’un sociologue et économiste intéressant puisqu’il fait partie du groupe des « économistes atterrés ».
                  Il dit « un gouvernement Mélenchon serait KO debout avant même d’avoir posé sa première fesse dans le fauteuil présidentiel ». A l’évidence, il ne parle pas d’un gouvernement Mélenchon faisant tranquillement sa politique à la Tsipras. Il parle d’un gouvernement Mélenchon du type de ce que je propose. Un gouvernement d’unité ouvrière amené par un mouvement social. En économiste, il se situe du point de vue des capitalistes pour lesquels ce serait inadmissible. Il évoque un moment où l’idée aurait été avancée qu’une victoire de Mélenchon était possible en 2017. Je ne me souviens pas de cela mais admettons... Si cela c’était produit, il y aurait eu, dit-il, une tempête financière avant même le deuxième tour opposant Mélenchon et Le Pen. En même temps, il indique la solution. Pour éviter le « KO debout » un tel gouvernement ne peut tenir que s’il a derrière lui "Une insurrection à caractère quasi révolutionnaire".

                  C’est bien ce que je propose avec un gouvernement provisoire PCF, PS, FI qui du point de vue des masses populaires doit commencer par sortir la France de l’UE.

                  Quand la journaliste fait remarquer : "L’insurrection ne remplit pas les caisses de l’Etat (...) ça ne règle pas le problème structurel, économique« , il répond : »ça recoule le problème économique dans des cadres absolument inédits". Il me rejoint donc complètement. Les milliardaires et les banques qui voudront jouer au rapport de forces auront alors un adversaire d’une autre nature. Il faudra alors une insurrection populaire pour prendre des décisions à la mesure de la situation. Elles auront obligatoirement un caractère révolutionnaire du genre :

                  — Effacement de la dette ;
                  — Nationalisation des banques ;
                  — Les grands médias au service du peuple ;
                  — Mobilisation de l’armée et de la police pour la défense de la démocratie ;
                  — Création de milices populaires ;
                  — Expropriation sans indemnité ni rachat de tous les milliardaires qui veulent jouer aux cons...

                  Je pense que Frédéric Lordon exprime bien ici le point de vue des milliardaires et des banques au regard de ma proposition qui est ce qu’ils craignent le plus avec aussi, et allant dans le même sens, la création d’un Comité Central. Ce serait probablement au Comité Central de prendre ce genre de décisions dans une situation de double pouvoir.

                  Je m’en tiens là et j’essaierai de reprendre plus tard tes arguments.


                • cettegrenouilleci 26 décembre 2019 10:36

                  @Jean Dugenêt

                  Bonjour Jean

                  Merci pour ton commentaire.

                  Je connais Lordon. Il dit beaucoup de choses intéressantes, et d’autres qui le sont nettement moins.

                  Je rediscuterai volontiers un peu plus tard de toutes les questions évoquées, et des autres, qui sont nombreuses.

                  Bonnes fêtes de fin d’année.

                  Gérard


                • capobianco 27 décembre 2019 17:00

                  @exol
                  «  Bref un bon Mélenchonien. »
                  Arrêtez de faire du mal à fifi....


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 19:15

                  @capobianco
                  Le post d’exol ne m’étais pas destiné, relisez bien.


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 décembre 2019 19:23

                  @Fifi Brind_acier
                  J’ai l’impression que d’après exol, le bon melenchonien est 421.


                • capobianco 29 décembre 2019 07:58

                  @Fifi Brind_acier
                  «  ne m’étais pas destiné »
                  Dommage...


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2019 20:49

                  @ Jean et grenouille,

                  Le 11 décembre,la Gauche s’est réunie pour discuter de la réforme des retraites.

                  "C’est suffisamment rare pour être souligné : le 11 décembre, toutes les formations de gauche ont répondu à l’appel du Parti communiste pour tenir un meeting commun, à la Bourse du Travail, à Saint-Denis, sous la bannière : « Contre la retraite Macron, une autre réforme est possible ».

                  Objectif : faire entendre leur voix contre la réforme des retraites du gouvernement, mais aussi, construire un projet alternatif à cette réforme. Parmi le participants, des cadres du Parti socialiste, d’Europe Ecologie-Les Verts, du Parti communiste, de La France insoumise, de Génération.s ou encore de Lutte ouvrière et du NPA, comme Olivier Besancenot.
                  .
                  On a rien entendu du tout, ils se sont divisés comme d’habitude, entre ceux qui demandent le retrait pur et simple, et ceux qui veulent présenter un autre projet.
                  On n’est pas sortis des ronces avec ces loustics....
                  .
                  Jean, je te trouve courageux de te creuser le ciboulot pour trouver une issue, moi, ils me fatiguent, depuis le temps que je les connais, je ne peux plus supporter leur division. Je propose une mesure révolutionnaire, qui me soulagerait fortement, instituer la journée nationale « des coups de pieds au culs qui se perdent »...
                  .
                  PS : Comme il n’y a pas beaucoup de raisons de se réjouir, pour ceux qui ne l’ont pas encore regardée, la vidéo de Sandrine Sarroche sur la retraite à points.

                  Allez, bon Noël à tous, croyants ou mécréants !

                  • cettegrenouilleci 24 décembre 2019 21:13

                    @Fifi Brind_acier

                    Bonsoir Fifi.

                    Merci pour la vidéo.

                    Joyeux Noël !


                  • tout_permis tout_permis 25 décembre 2019 04:34

                    @Fifi Brind_acier, ou peut-être devrais-je dire Françoise B. ? Pourquoi dois-je vous courir après pour obtenir de vous une réponse à une question toute simple, vous qui devez détenir le record de commentaires sur AgoraVox ? C’est très curieux cette fuite en avant.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 09:56

                    @tout_permis
                    Je n’avais pas vu votre question, inutile de faire des cacas nerveux paranoïaques, je ne suis pas contributeur à Agoravox, je ne vois donc pas les textes qui attendent en modération, et je ne peux pas être la cause de votre censure.
                    .
                    Ceci dit, j’en suis à 43 040 commentaires, je n’ai jamais demandé de censure pour aucun blogueur, ni aucun blocage, vous pouvez le demander à la modération.
                    L’UPR est pour les libertés publiques, et la liberté d’expression, en particulier.
                    Je ne sais pas ce que vous avez contre l’UPR ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 10:07

                    @tout_permis
                    Je viens de lire votre prose qui attend en modération, puisque vous l’avez mise en lien. « Asselineau chez lui à AgoraVox, donc nivellement par le bas »

                    Publié parTout Permis14/12/2019Publié dansVie publique
                    "AgoraVox est parasité par des trolls politiques—cela inclut du système, et des mégalo d’une indigence intellectuelle désespérante. C’est sans doute parce que les écrits des seconds créent un bruit de fond innofensif pour le prosélytisme des premiers, que leurs excréments journalistiques sont publiés. Ceux qui en patissent, ce sont les lanceurs d’alerte dont je fais partie. Du fait de leur censure, c’est la société dans son ensemble qui est pénalisée."

                    ----------------------------------------------------------------------------------


                    Statistiques Agoravox :

                    En 2017, il y avait 90 467 rédacteurs inscrits.

                    Et 3262 modérateurs inscrits.

                    .

                    L’UPR, elle même censurée depuis plus de 12 ans, serait à l’origine de votre censure sur Agoravox ? Je crois que vous devriez consulter d’urgence.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 10:11

                    @tout_permis
                    ou peut-être devrais-je dire Françoise B. ?


                    Qui est cette Françoise B ? Je ne me prénomme pas Françoise et mon nom ne commence pas par B, vous devez vous tromper de personne.

                    Et en quoi ça vous dérange que j’écrive des commentaires sur Agoravox ?
                    Vous êtes chargé de la police de la pensée, vous qui vous plaignez de censure ?
                    C’est quoi votre problème ?


                  • Le421 Le421 25 décembre 2019 10:24

                    @Fifi Brind_acier
                    On peut légitimement se poser la question de votre omniprésence envahissante sur tous les sujets, ou presque, et votre incessante façon de tout ramener à l’UE.
                    On pourrait presque vous soupçonner d’être plusieurs personnes avec le même pseudo à moins d’être coupée de pieuvre et d’avoir huit bras rémunérées par le parti UPR et travaillant en symbiose avec un groupe d’autres pseudos.
                    Vous reprenez les mêmes thématiques parfois à la phrase près...
                    Mais ça n’a rien d’illégal, c’est juste gênant.
                    Sur un seul commentaire, vous êtes capable d’écrire trois ou quatre réponses.
                    Ça me fait tiquer. Mais ça ne me dérange pas outre mesure.
                    Sauf que ça donne « l’effet troll », ça chasse le lecteur potentiel non averti.
                    Ça ne me gêne pas que vous veniez dans ma piscine, mais il faudra franchir le mur de dix mètres que je construis autour... Dans ce genre là !!


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 13:01

                    @ L421,

                    Mes commentaires comportent le plus souvent un document informatif, à destination des lecteurs d’ Agoravox. Informer, c’est le contraire de troller.
                    .
                    Le trollage, c’est ce que pratiquent avec maestria, le FN et la FI sur les billets qui ne leur conviennent pas, comme le dernier billet de Clojac sur la COP 25 et les imposteurs du climat, qu’ils ont pourri de leurs commentaires vides d’arguments et plein de papotages de café du commerce.
                    .
                    Vous aussi, vous passez votre temps à vanter le programme de la FI, la VIe République, l’Europe sociale, le rapport de force, toussa, toussa.
                    Chaque militant fait pareil, mais les Insoumis voudraient être seuls sur un forum.
                    Si vous voulez rester entre vous, ne venez pas sur un forum.
                    .
                    Et puisque j’ai l’air de vous intriguer, je vais vous expliquer mon secret, je bosse mes sujets. Je passe plusieurs heures par semaine sur des dizaines de sites alternatifs, je lis des livres, oui des livres avec plein de pages et des trucs écrits dessus, horreur et prosternation, et je prends des notes !
                    .
                    Je fais des recherches, je regarde des vidéos, celles que les autres blogueurs mettent dans leurs commentaires, et pas seulement de l’ UPR !

                    Je fais ça depuis toujours, et plus particulièrement sur l’ Europe depuis 2012.
                    Ce qui me permet d’avoir une documentation un peu solide sur les sujets qui m’intéressent.
                    Ne pas rester inculte, c’est donné à tout le monde !


                  • Attila Attila 25 décembre 2019 13:02

                    @Le421
                    "On peut légitimement se poser la question de votre omniprésence envahissante sur tous les sujets, ou presque, et votre incessante façon de tout ramener à l’UE. "
                    On DOIT légitimement se poser la question de l’omniprésence de L’Union Européenne qui légifère sur tout, depuis la courbure des bananes jusqu’aux cotons-tige.

                    .


                  • tout_permis tout_permis 25 décembre 2019 18:58

                    @Attila on peut surtout se poser légitimement la question d’une modération aux antipodes de la politique éditoriale en ce qu’elle valide des billets pour lesquels je n’ai pas d’autre qualificatifs que pathologiques, cf. mon commentaire à Sylvain Rokoatorisation, ou alors ressassant jusqu’à la nausée les mêmes thèmes, cf. mon commentaire du billet « Zemmour, une des nombreuses victimes... » et enfin et surtout censure la pensée à contre-courant, en l’espèce mon billet « Ne dites plus Violence Policière mais terrorisme d’état », au soutien duquel j’ai soumis un billet intitulé « avis aux modérateurs » et reproduits ci-dessous :

                    Avis aux modérateurs :
                    Cet article a été soumis la première fois le 22/11, sous différents titres : « Quel rapport... » ou bien « Ne dites plus "violences policières"... ». Il vous faut la caution de sa Sainteté Le Pape pour l’accepter ? Depuis sa publication :

                    Faut-il rappeller la politique éditoriale d’AgoraVox ?

                    Nous sommes en effet persuadés que tout citoyen est potentiellement capable d’identifier en avant-première des informations difficilement accessibles, volontairement cachées ou ne bénéficiant pas de couverture médiatique

                    P.-S.
                    Image(s) :



                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2019 20:12

                    @cettegrenouilleci
                    Salut grenouille, et merci pour tes commentaires ! Quelques bonnes nouvelles, ça débraye un peu partout, ce que les médias ne disent pas, obnubilés par les blocages des transports parisiens, qui est le centre du monde, comme chacun sait.
                    .
                    Une remarques intéressante :
                    « On ne peut pas voyager pendant les congés payés ! Réponse :
                     » si vous avez des congés payés, c’est grâce aux grèves de 1936 !"
                    .
                    Et une blague :
                    1999 : Y aura-t-il de la neige à Noël ? Non, le climat change !
                    2019 : Y aura t-il des trains à Noël ? Non à cause des grèves !
                    2039 : Y aura t-il grand mère à Noël ? Non elle travaille !


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 20:59

                    @Fifi Brind_acier
                    « On ne peut pas voyager pendant les congés payés !
                    Réponse : si vous avez des congés payés, c’est grâce aux grèves de 1936 ! »

                    Merci pour ce rappel et pour la blague.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 21:04

                    @tout_permis
                    Il serait bon que vous soyez explicite.
                    Apparemment vous vous plaignez d’avoir écrit un billet qui ne passe pas. Soyez précis à ce sujet. Quel billet ? De quoi s’agit-il ? Apparemment vous avez des soupçons contre des personnes. Dîtes clairement quels sont vos soupçons et quelles sont les personnes que vous suspectez.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 21:17

                    @Fifi Brind_acier
                    Je rentre d’une petite fête de Noél et j’ai plein de posts à lire. J’ai vu ceux de « tout_permis » à l’envers. C’est finalement toi qui me livre l’explication car je ne comprenais rien à ses discours.
                    Je fais partie des modérateurs et je n’ai pas remarqué son pseudo mais il est certain que si je lis des choses de ce genre là je refuse l’article non pas parce que c’est l’UPR qui est mise en cause mais parce que les injures et les grossièretés ne font pas partie de ce que nous souhaitons voir sur Agora Vox.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 21:33

                    @Le421
                    Je sais gré à Fifi pour tout ce qu’elle fait sur Agora Vox. Bien sûr je suis comme elle membre de l’UPR mais nous avons cependant quelques divergences.
                    Elle intervient en effet sur tous les fils qui sont les plus consultés quel que soit le sujet. C’est une bonne stratégie. Peut-être que cela vous donne l’impression d’une omniprésence mais il n’y a rien à lui reprocher au contraire. Elle excelle dans ce qu’elle fait. Elle discute. C’est ce que nous attendons des intervenants et bien souvent nous avons à lire des posts qui ne peuvent pas être considérés comme des contributions à une vraie discussion. Il n’y a jamais dans ses posts des injures, des grossièretés, des jeux de mots avec les noms propres, des sarcasmes. Elle ne se contente pas de clamer sa bonne foi, ses convictions. Elle apporte à chaque fois des arguments, beaucoup d’arguments. C’est exactement le contraire de ce que font les « troll ». Peut être que quelques intervenants se sentent en cela dérangés. Surtout ceux qui regrettent qu’elle apporte fréquemment des réponses pertinentes.
                    Je ne peux pour ma part que l’encourager à continuer.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 décembre 2019 21:52

                    @Fifi Brind_acier
                    Oui. Merci Fifi c’est une information intéressante. Mais je vais introduire une nuance. Je ne parle pas de « gauche » ou de « droite » mais même si tu avais dis qu’un grand nombre d’organisations du mouvement ouvrier se sont réunies le 11 décembre je n’aurais pas été pleinement d’accord.
                    En fait, ce sont des représentants des états-majors des partis ouvriers qui se sont réunis le 11 décembre. Ils étaient donc tous d’accord sur l’essentiel : la France doit rester dans l’UE.
                    Du coup ils sont tous d’accord aussi pour faire un contre-projet ou un projet alternatif ou je ne sais quoi d’autre du même genre qui permettrait de discuter dans le cadre du dialogue social... sereinement... pour cela bien sûr il serait bon que...

                    L’exigence des grévistes est tout autre : retrait du projet de Macron.
                    De plus les militants et les électeurs de ces partis sont contre l’UE.

                    A cette réunion ne se sont pas fait entendre les électeurs, les militants, les grévistes de LO, du NPA, du PCF, de la FI, du PS...


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 09:39

                    @Jean Dugenêt
                    L’exigence des grévistes est tout autre : retrait du projet de Macron.
                    De plus les militants et les électeurs de ces partis sont contre l’UE.

                    .
                    Salut, j’apprécie que tu remettes le syndicalisme au centre du jeu, c’est ce que je ne cesse de répéter. Mais les dirigeants syndicaux sont toujours aux manettes, ce sont eux qui vont « négocier » avec le gouvernement en Janvier.
                    .
                    « Négocier » quoi, puis que le Gouvernement ne cesse de rejeter leurs propositions ?
                    Ils vont négocier ... la mise en place de la réforme, quoi d’autre ? Le Comité central de grève devrait exiger d’être présent lors des négociations, sinon, une fois les portes refermées, plus personne en sait ce qui se passe exactement.
                    .
                    J’ai lu ton article de 2018, où tu soutiens inconditionnellement Mélenchon dans l’histoire des perquisitions. Je l’ai fait aussi, mais la FI refuse de reconnaître que Macron se sert d’une partie de la Justice pour en faire un tribunal politique. Ils disent que seul Mélenchon est victime, et tous les autres, dont Fillon, ont bien mérité ce qui leur arrive.
                    .
                    Si tu prends le temps d’écouter un des exclus de la FI ( la FI n’a rien à envier, en interne, aux procès politiques de Moscou) Guénolé, tu comprendras que le système Kirikou est beaucoup moins limpide que ce que tu expliques... .
                    « Guénolé dénonce les méthodes de Mélenchon »


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 13:02

                    @Fifi Brind_acier
                    Merci encore d’être toujours présente et pertinente.

                    Bien sûr que lorsque les portes sont fermées les syndicalistes-négociateurs et les patrons discutent probablement sur le même ton que Ruffin avec Macron préparant la mise en scène de leur future opposition ou comme Mélenchon et Macron se rencontrant sur les quais de Marseille. Mais le problème des uns et des autres est de savoir, qu’après la négociation, il faut revenir devant les grévistes qui non seulement ne sont pas prêt à tout avaler mais de plus en plus leur enjoignent de ne pas discuter sans obtenir le retrait pur et simple.

                    Pour l’instant il n’y a pas de Comité Central et on en est même loin. C’est tout un combat à mener partout où il y a des grévistes.

                    Il est vrai que les militants de la FI sont très sectaires : seule leur boutique est victime du pouvoir et eux seuls méritent d’être défendu. Leur avis est assurément que : « Si l’UPR est blacklistée c’est bien fait pour sa gueule et ça nous arrange bien ». Il faut maintenir notre cap sans en tenir compte et lutter en toutes circonstances pour la défense des libertés démocratiques.

                    J’ai déjà lu la vidéo de Guénolé que tu avais déjà proposée. Elle est instructive et je me doute bien que la cuisine MélenchonChikirou n’est pas très propre. Je ne suis pas certain que la démarche de Guénolé soit parfaite non plus. Il s’arrangeait bien d’un système tordu tout le temps qu’il était dans les papiers et il balance tout en sortant de la boutique. Et que dire des militants de la FI y compris ceux avec lesquels nous discutons ici. Demandons leur mille fois : qui a décidé que la FI sera pour le maintien de la France dans l’UE ? Quels ont été les positions des uns et des autres dans la discussion ? Quels avis ont été exprimés ? Quels arguments l’ont emporté ? Ils savent très bien qu’il n’y a rien eu de tout cela. Pas le moindre semblant de démocratie à l’intérieur de la FI. Et ils feraient bien des discours sur le gourou Asselineau. Ils sont franchement gonflés. Ils doivent bien savoir en fait à quoi s’en tenir.


                  • Marc Filterman Marc Filterman 2 janvier 18:33

                    @tout_permis  Bonsoir
                    Je viens juste de voir le post que vous aviez laissé sur mon dernier article.
                    Je suis en train de rechercher les censeurs les plus actifs sur agoravox.
                    Je viens de constater que sur plusieurs articles, il y a 5 individus qui censurent systématiquement tous les articles. J’en ai déjà trouvé plusieurs, je cherche les autres. je vous tiendrais au courant. Faite de même de votre côté. Nous pourrons les censurer à notre tour.

                    Pour ce qui est de Macron, dans mon entourage tout le monde attend les prochaines élections pour procéder à une nouvelle vague de dégagisme.
                    Un petit fumet de scandale, la fin de la vidéo 2 est intéressante et rappelle l’affaire Enron, qui avait pillé l’argent des retraités
                    https://www.youtube.com/watch?v=pwTJCEUdoew
                    https://www.youtube.com/watch?v=pCUmEkDiCT0


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 janvier 20:38

                    @Marc Filterman
                    « Je viens juste de voir le post que vous aviez laissé sur mon dernier article. »

                    Je ne me souviens plus de ce dont vous parlez.

                    "Je suis en train de rechercher les censeurs les plus actifs sur agoravox.
                    Je viens de constater que sur plusieurs articles, il y a 5 individus qui censurent systématiquement tous les articles. J’en ai déjà trouvé plusieurs, je cherche les autres. je vous tiendrais au courant."

                    Pouvez-vous être plus précis car, en l’état, je ne comprends pas ? Quel intérêt peut-il y avoir à censurer « systématiquement tous les articles » ?
                    Je ne vois pas le rapport avec les deux videos de YouTube qui sont en lien et qui sont certes intéressantes mais, je le répète, sans aucun lien avec une histoire de censure sur agora vox.


                  • BA 25 décembre 2019 08:40

                    Pour ses vacances de Noël, Élisabeth Borne choisit… Marrakech.


                    La ministre de l’Écologie s’est envolée pour le Maroc pour Noël. Compatible avec les consignes de sobriété de Matignon ?


                    La semaine dernière, Matignon avait passé des consignes fermes à tous les ministres. La règle ? Surtout, en plein conflit social, ne pas donner le sentiment d’une vacance du pouvoir pendant les vacances, et courir les médias pour assurer la pédagogie de la réforme des retraites.


                    En clair, les ministres ne doivent pas donner l’impression de trop profiter de la fameuse trêve des confiseurs, alors que bien des Français galèrent faute de train pour passer les fêtes en famille. Un séjour au soleil de Marrakech (Maroc) remplit-il ces critères ? C’est en tout cas la destination choisie par la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, pour des vacances de Noël avec sa famille.


                    Elle s’est envolée lundi 23 décembre — sur une ligne régulière, à ses frais — « après avoir décalé son départ, insiste son cabinet, pour pouvoir passer le week-end à Paris afin de suivre au cœur du PC d’Enedis la gestion des coupures de courant, et surveiller les grands départs et les intempéries ».


                    Semblant un brin embarrassé par la question, son conseiller précise qu’elle n’est partie « que quelques jours » et sera « intégralement à son bureau » la semaine prochaine.


                    http://www.leparisien.fr/politique/pour-ses-vacances-de-noel-elisabeth-borne-choisit-marrakech-24-12-2019-8223990.php


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 décembre 2019 14:57

                      @BA
                      Aura-t-elle depuis Marrakech une pensée pour ces femmes et ses enfants qui sont en France (voir cette tribune de la Ligue des Droits de l’Homme du 17 décembre 2019 publiée dans Le Parisien) :



                       

                      Elles sont enceintes, jeunes accouchées avec leur bébé dans les bras, souvent seules, étrangères, prises en charge par une maternité française et elles sont sans domicile.

                      Nous sommes soignants, travailleurs sociaux, bénévoles ou professionnels, tous au contact quotidien ou presque de la grande précarité. Chaque nouvelle rencontre d’une de ces femmes, chaque nouveau récit sur les solutions de fortune à même le sol d’une salle d’attente de l’hôpital ou de la remise à la rue d’une mère avec son enfant quelques jours après son accouchement, chaque alerte sur le nombre d’enfants qui dorment dehors, nous désespèrent un peu plus par le manque de solutions à offrir.

                      Mais aussi tout cela éteint la révolte en nous habituant petit à petit ces situations indignes, sans se rendre compte qu’on finit parfois par tolérer l’intolérable.

                      Le Samu social alerte chaque année sur ce constat dramatique dans la 6ème économie mondiale : de plus en plus femmes enceintes et des familles dorment dehors sans solution d’hébergement disponible.

                      Le 20 novembre dernier, leur manifeste le rappelait : 700 enfants dorment dans la rue chaque soir à Paris, 160 en Seine-Saint-Denis.

                      100 femmes avec un nouveau-né ne trouveraient pas de solution d’hébergement à Paris actuellement.

                      Être à la rue enceinte ou avec un nouveau-né signifie pas de toit mais également un risque périnatal élevé, pas de couches, pas de vêtements propres, pas de protection contre le chaud ou le froid, peu de solution pour manger et de se reposer, pour allaiter, pour prendre soin d’un bébé, prendre soin de soi.. Les conséquences immédiates ou à long terme sur la santé de la mère et de son enfant sont inacceptables. Il y a eu et il y aura des morts si nous ne faisons rien. Les recours aux soins sont évidemment moins bons avec un risque d’hospitalisation dès la naissance et tout au long de la vie beaucoup plus élevé qu’un enfant vivant dans un environnement sécurisé.

                      « Les 1000 premiers jours de vie d’un citoyen français sont décisifs, sur le plan affectif, sur le plan cognitif, c’est là qu’on construit parfoisle pire et qu’on peut bâtir le meilleur. Nous devons avoir, construire, imaginer beaucoupplus loin que ce qu’on a fait jusque-là̀. »

                      Emmanuel Macron, 25 avril 2019

                      «  Je ne veux plus de femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. C’est une question de dignité, c’est une question d’humanité et d’efficacité là aussi. »

                      Emmanuel Macron, Juillet 2017

                      Où est l’égalité quand des enfants mis au monde par les mains expertes des mêmes sages-femmes que nos enfants ont, à peine nés, déjà si lourdement grevés leurs 1000 premiers jours décisifs ? Quand des femmes au moment de leur vie où la plupart sont entourées et protégées sont exposées à la violence de la rue ?

                      Où sont nos engagements et nos valeurs à nous toute·s citoyen·nes, soignant·es, directions des hôpitaux, femmes et hommes politiques quand ces situations insupportables se répètent, que nous laissons nos collègues se débattre pour y faire face ?

                      Où est notre humanité quand depuis des mois ils nous alertent, que nos médias l’écrivent et que nous regardons ailleurs, en ne nous indignant pas de l’inacceptable ?

                      Il est temps de mettre nos engagements et nos actes en cohérence.

                      Nous demandons dès aujourd’hui un état des lieux de cette situation de crise sanitaire et humanitaire et des propositions concrètes urgentes en accord avec les recommandations des professionnels et des associations concernées pour honorer les devoirs de la France sur la protection et le respect des droits de ces enfants et de leurs familles.

                      Associations signataires : AIDES, LE COMEDE, LE COMEGAS, LE CENTRE PRIMO LEVI, SOLIPAM, CATRED, CIMADE, GISTI, MEDECINS DU MONDE, MFPF PLANNING FAMILIAL, Syndicat de la Médecine générale, Le MRAP, La LDH, MG France Paris, SOS Hépatites, Act Up Paris, L’AFSV, Le réseau Louis Guilloux, Pôle de santé des Enverges, Maison de santé Pyrénées Belleville, La Case sante

                      Paris, le 17 décembre 2019


                    • JC_Lavau JC_Lavau 25 décembre 2019 21:08

                      @Jean Dugenêt. Années 1972-1978, il y avait vraiment un recrutement et une culture populaires. L’évolution vers la chasse aux places était déjà perceptible en 1976.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 25 décembre 2019 21:09

                      @JC_Lavau. Y compris les fraudes aux votes de congrès, traditionnelles.



                    • JL JL 26 décembre 2019 10:54

                      @Fifi Brind_acier
                      @Jean Dugenêt

                       
                       Daniel Cohen citant Michael Sanders : « L’ennemi des classes populaires est le surmoi des élites de gauche »


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 13:07

                      @JL
                      « L’ennemi des classes populaires est le surmoi des élites de gauche »


                      C’est plutôt un surmoi tout ramollo, alors...
                      Au lieu d’ajouter des catégories maltraitées aux classes populaires : les femmes, les homos, les bénéficiaires de l’asile politique, ils ont remplacé les classes populaires par les minorités...
                      .
                      Du coup, théoriquement, il n’y a plus de luttes de classes, une bénédiction pour le capitalisme ! On les a payés combien, les Démocrates américains pour raconter de telles sornettes ?
                      .
                      Il suffit de voir dans quel état de pauvreté tombent les américains dès qu’ils ont un problème, chômage, maladie, divorce etc pour comprendre qu’aux USA, il y a de quoi réveiller la lutte des classes chaque matin !

                      Croire qu’on fait disparaître la lutte des classes en n’en parlant plus, ça relève de la pensée magique de l’enfance, non ?


                    • JL JL 26 décembre 2019 13:22

                      @Fifi Brind_acier
                       
                      Croire qu’on fait disparaître la lutte des classes simplement en quittant l’UE, ça relève de quoi ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2019 16:34

                      @JL. Tiens ? Un procès d’intention...


                    • cettegrenouilleci 26 décembre 2019 16:58

                      « Croire qu’on fait sisparaître la lutte des classes en quittant l’UE, ça relève de quoi ? »

                      Cela relève de l’accusation mensongère délibérée à l’égard de l’UPR.

                      Personne, à l’UPR, n’a jamais prononcé une telle énormité.Le projet de l’UPR n’est certes pas de construire le socialisme ni d’y établir la dictature du prolétariat. Il est seulement, si je puis dire, de libérer la France de la dictature de l’oligarchie euro-atlantique dont l’UE est le levier, le bras armé et l’exécuteur des décisions pour le compte du grand capital.

                      Le projet politique de l’UPR, c’est de permettre à la France de récupérer sa démocratie, de permettre aux Français décider eux-mêmes de la façon dont ils entendent gérer leurs affaires, y compris de s’engager dans la voie de la construction du socialisme si le peuple souverain en décide ainsi.

                      Pour y parvenir, il faut d’abord sortir de la dictature de l’UE.

                      Et pour sortir de la dictature de l’UE, il faut construire un rassemblement populaire majoritaire capable de s’opposer au rouleau compresseur de l’oligarchie et à ses matons politiciens de l’UE.

                      La voie de la raison et de l’efficacité, c’est de rassembler d’abord tous les Français qui ont un intérêt vital à sortir le pays de l’UE pour faire cesser le jeu de massacre organisé contre notre industrie, nos acquis sociaux, nos libertés, nos services publics, nos institutions, notre patrimoine, nos libertés, notre langue nationale.... C’est de faire respecter par tous le droit de notre peuple à décider de la voie qu’il entend suivre .

                      La sortie de l’Union Européenne que propose l’UPR, c’est le premier pas indispensable pour libérer la France et les Français de la dictature de classe imposée à nos concitoyens via les tentacules de l’hydre monstrueux de l’UE (comme les GOPE , les dispositions règlementaires du TFUE et autres outils de la dictature de loligatchie.

                      Sans sortir de la dictature de l’UE, impossible de défendre les revendications populaires !

                      Voir de prétendus révolutionnaires mettre autant d’application à dénigrer la seule organisation politique à combattre depuis sa naissance l’enfermement de la France dans la dictature de l’UE entièrement dévouée aux intérêts du Grand Capital ne manque pas de piquant.

                      Ce n’est pas seulement ridicule et outrageant, c’est vain.

                      N’avez-vous pas mieux à faire ?


                    • cettegrenouilleci 26 décembre 2019 17:06

                      @cettegrenouilleci

                       correction

                      Le projet politique de l’UPR, c’est de permettre à la France de récupérer sa démocratie, de permettre aux Français de décider eux-mêmes de la façon dont ils entendent gérer leurs affaires, y compris pour s’engager dans la voie de la construction du socialisme si le peuple souverain en décide ainsi.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 17:33

                      @JL

                      Vous êtes fier de celle-là au point de vous répéter. Vous nous l’aviez déjà placée ici.
                      Merci à Fifi d’avoir répondu.


                    • JL JL 26 décembre 2019 18:33

                      @cettegrenouilleci
                       
                       Vraiment, on ne se refuse rien chez les UPR : voilà maintenant qu’une question qu’on leur pose est une « accusation mensongère délibérée ».
                       
                      Pourvu qu’Asselineau ne soit jamais élu !!!


                    • JL JL 26 décembre 2019 18:48

                      @Jean Dugenêt
                       
                      en effet, et vous aviez répondu : ’’Voilà une phrase ampoulée qui ne veut rien dire d’utile, et que pas même un quidam sur deux traduira en termes simples.’’
                       
                      C’est votre avis, pas le mien. Merci quand même de la part des quidams que vous ne semblez pas estimer beaucoup.
                       
                      Fifi qui a compris, a répondu ici : ’’Du coup, théoriquement, il n’y a plus de luttes de classes, une bénédiction pour le capitalisme ! On les a payés combien, les Démocrates américains pour raconter de telles sornettes ?’’
                       
                      Outre que la lutte des classes est plus dévastatrice que jamais demandez aux milliardaires, qui ne se trompent pas d’adversaires, eux je ne vois pas ce qui est contradictoire avec ce que je dis, à savoir que sortir de l’UE ne fera pas cesser cette guerre d’usure que nous font les super riches. Que je sache, Asselineau n’a pas promis de les éradiquer. Et le voudrait-il que ce serait illusion.
                       
                      De fait, les vrais ennemis des classes laborieuses sont les actionnaires. Même certains travailleurs possèdent des actions. On leur en donne, même, dans certaines entreprises, en lieu et place d’augmentations de salaires !!!
                       


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 20:10

                      @JL
                      « en effet, et vous aviez répondu : ’’Voilà une phrase ampoulée qui ne veut rien dire d’utile, et que pas même un quidam sur deux traduira en termes simples.’’ »

                      Il y a erreur. Je n’ai pas participé à cette discussion. C’est « Jean Jeim » qui vous avez fait cette réponse.

                      Jean Keim 31 août 2018 08:20

                      @JL
                      Voilà une phrase ampoulée qui ne veut rien dire d’utile, et que pas même un quidam sur deux traduira en termes simples. 


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 21:12

                      @JL
                      « Fifi qui a compris »
                      Contrairement à qui ?


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 21:31

                      @JL
                      Croire qu’on fait disparaître la lutte des classes simplement en quittant l’UE, ça relève de quoi ?

                      Libérer la France en 1944, c’était juste bien pour les Communistes ? ou c’était bien pour tous les Français ? Comme les Français n’étaient pas tous communistes, ils auraient bien dû s’accommoder de l’occupation allemande, non ?
                      .
                      Dès 1943, le PCF, la CGT, les 8 mouvements de Résistance ( pas tous communistes, tant s’en faut), et de Gaulle, mettaient la priorité sur la libération du pays, et avec un programme de consensus.
                      .
                      Le même que celui de l’ UPR ! Quelle coïncidence, dis donc !
                      Et ce programme a été signé par toute la classe politique, y compris, les « pas communistes », la CFTC, la SFIO, la Droite conservatrice !

                      La Libération, les Français la doivent à tous ceux là. Et ce sont les Communistes qui ont mis en place le modèle social français, ce qu’ils n’auraient jamais pu faire en restant sous occupation allemande !
                      .
                      "Outre Jean Moulin et ses deux collaborateurs, Pierre Meunier et Robert Chambeiron, ont participé à la réunion du 27 mai 1943 :



                    • JC_Lavau JC_Lavau 27 décembre 2019 10:06

                      @Jean Dugenêt. 1920, le congrès de Tours.


                    • cettegrenouilleci 27 décembre 2019 21:11

                      @cettegrenouilleci

                      correction ligne 27 :

                      La sortie de l’Union Européenne que propose l’UPR, c’est le premier pas indispensable pour libérer la France et les Français de la dictature de classe imposée à nos concitoyens via les tentacules de l’hydre monstrueux de l’UE (comme les GOPE, les dispositions règlementaires du TFUE et autres outils de la dictature de l’oligarchie).


                    • Désintox Désintox 26 décembre 2019 10:19

                      Le PS, parti ouvrier ?


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 13:14

                        @Désintox
                        La question est en débat.

                        Pareil pour le PCF, qui n’a plus rien du PCF « Canal historique ». Quand on écoute ce que racontait Pierre Laurent sur « l’Europe et Siryza », on en tombe de l’armoire !
                        .
                        On est à des années lumière du PCF et de la CGT des années 50 sur l’ Europe.


                      • folamour folamour 26 décembre 2019 14:20

                        @Fifi Brind_acier
                        .
                        Le jour où Asselineau acceptera de reconnaitre que son service de com assuré par le pseudo Fifi est une calamité repoussoir il se sera libéré d’un boulet....
                        ....
                        Mais ;....
                        Il se pourrait fort que , en vérité, le pseudo Fifi soit au service d’un adversaire de ASSELINEAU.....
                        Dans ce cas là = une seule conclusion ...
                        Il fait de l’excellent travail.


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 17:02

                        @folamour
                        Il ne faut pas prendre votre cas pour une généralité. Personne ne vous oblige à aimer Fifi. Elle a le don d’énerver ceux qui n’aiment pas son discours mais qui n’ont pas d’arguments à lui opposer. Il ne faut pas lui en vouloir ce n’est qu’un effet de bord. Elle cherche seulement à discuter. Si, au lieu de vous contenter de porter des jugements de valeur, vous avez de vrais arguments à lui objecter je suis certain qu’elle se fera un plaisir de vous répondre.


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 17:11

                        @Désintox
                        Je comprends que ce soit une question. Quand je parle de « parti ouvrier », je ne parle pas de la composition sociologique. Peu importe qu’il y ait beaucoup ou peu d’ouvriers. Dans les différents groupes qui se réclament du trotskisme, je pense que les ouvriers sont aussi minoritaires. Il s’agit en fait du lien historique avec le mouvement ouvrier. Il est indéniable que le PS plonge ses racines dans l’ancienne SFIO qui était assurément une organisation ouvrière. Il y a-t-il eu un évènement qui aurait été une rupture caractéristique avec cette origine ? Je me suis interrogé à ce sujet sur le congrès d’Epinay. Finalement ma réponse est « non ». Il y a bien, malgré tout, une continuité.


                      • folamour folamour 26 décembre 2019 18:00

                        @Jean Dugenêt
                        ....
                        mais non mais non....
                        Fifi n’ a jamais cherché à discuter .....
                        On ne cherche pas à discuter quand on se met à plusieurs pour hurler dans le mégaphone....
                        On ne cherche pas à discuter quand elle refuse de reconnaitre la filiation PASQUA _ SAC  de son idole
                        Il (ou elle) cherche à imposer ses axiomes de bases....
                        .
                        Jene suis pas le seul qu’elle insupporte 
                        .
                        Asselineau est grand , il est le seul , l’unique et en dehors de lui pas de salut....
                        Plus 40 000 commentaires !
                        La plus élémentaire des honnêtetés exigerait une interruption de son monologue pendant quelques mois.
                        ...
                        Pourquoi ne fait-elle pas des articles au lieu de squatter tous ceux des autres....


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 décembre 2019 18:39

                        @folamour
                        "Pourquoi ne fait-elle pas des articles au lieu de squatter tous ceux des autres....

                        « 

                        Mais, enfin, elle est libre de s’exprimer sur le mode qui lui convient. Voulez vous imposer des contraintes à ce sujet ? Des quotas peut être entre le nombre d’articles et le nombre de commentaires ? Le fait de faire des commentaires sur un article n’a rien à voir avec un quelconque squattage. Je ne reproche à personne de faire des commentaires sur les miens, bien au contraire.

                        Je remarque que quand elle critique ce que disent les autres intervenants elle ne fait pas une caricature de leur propos mais elle les cite intégralement.
                        Si tel était votre cas vous n’écririez pas »Asselineau est grand , il est le seul , l’unique et en dehors de lui pas de salut....« . Je suis désolé, mais elle n’a jamais dit cela. Elle n’utilise jamais ce procédé.

                        Elle n’utilise pas davantage cet autre procédé : »Je ne suis pas le seul qu’elle insupporte« .
                        Pouvez vous préciser quels sont les autres qu’elle insupporte et sur quoi vous vous fondez pour l’affirmer ?

                         »elle refuse de reconnaitre la filiation PASQUA _ SAC  de son idole« .
                        Même chose. Je ne suis pas au courant du fait que Fifi ait affirmé qu’elle a une idole. D’où vous vient cette affirmation ? La »filiation" de PASQUA_SAC est composée de ses enfants et personne d’autres. Je ne les connais pas. Je suppose qu’il y a des sous-entendus dans cette affirmation. Vous gagneriez à être explicite.

                        Au cas où cela vous intéresse, François Asselineau s’est longuement exprimé sur ces relations avec Pasqua. Vous pouvez demander à Fifi de vous donner les liens.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 21:40

                        @folamour
                        quand elle refuse de reconnaitre la filiation PASQUA _ SAC  de son idole

                        .
                        Nous attendons avec impatience vos preuves sur les liens entre Pasqua et l’ UPR !! C’est justement parce que Pasqua ne voulait pas sortir de l’ UE qu’Asselineau a créé l’ UPR. Mais vous devez sans doute en savoir bien plus long, alors n’hésitez pas à sortir vos preuves !
                        .
                        Sans preuves, lier l’ UPR et le SAC, c’est de la diffamation.
                        Et la diffamation, c’est dans le code pénal, vous le savez ?
                        Et c’est aussi interdit par la Charte d’Agoravox.


                      • folamour folamour 26 décembre 2019 21:56

                        @Jean Dugenêt
                        personne n’aura remarqué que vous accordez à Fifi un droit que vous venez juste de me contester....
                        .

                        "Mais, enfin, elle est libre de s’exprimer sur le mode qui lui convient. Voulez vous imposer des contraintes à ce sujet ?

                        "


                        C’est sans doute votre façon de concevoir l’art de l’argumentation....
                        Ou
                        une illustration de votre conception du Front Unique Ouvrier...


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 21:57

                        @folamour
                        Il (ou elle) cherche à imposer ses axiomes de bases....


                        Non, non, ce que nous faisons, c’est de l’information ! Nous apportons aux lecteurs du site, des informations que les européistes cachent aux Français depuis 70 ans. Mais je comprends très bien que les militants de l’UPR contrarient tous les menteurs patentés, qui essayent de vendre l’ UE et l’euro depuis des années !
                        .
                        Ils essayent de faire croire que Macron décide de tout, que les Traités sont la 8e merveille du monde, et que sans l’Europe, la France ne serait qu’un pauvre petit pays misérable... Sauf que tout le monde constate, que la misère, c’est maintenant.
                        .
                        L’ennui pour vous, c’est que nous donnons des faits, des documents, des preuves, qui peuvent être vérifiées par tout le monde, ce qui est difficile à contester. Et c’est bien ce qui vous chagrine, les militants de l’ UPR clouent le bec des menteurs et des propagandistes européens.
                        .
                        Et ce n’est qu’un début, votre Europe des banksters, les gens n’en veulent plus.
                        Il va falloir vous habituer.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2019 22:20

                        @folamour
                        Alors, Monsieur le Commissaire politique, vos preuves sur Pasqua-le SAC, elles arrivent ??
                        .
                        Voici les explications d’Asselineau sur ses relations avec Pasqua, pas de quoi fouetter un chat.
                        .
                        Pourquoi ne posez-vous pas de questions aux militants de la FI sur les relations entre Mélenchon et Mitterrand, décoré de la francisque par Pétain ?
                        .
                        Pasqua, au moins, à la même époque, était résistant à l’âge de 15 ans, engagement que Mitterrand n’a jamais eu durant toute la guerre...


                      • Attila Attila 27 décembre 2019 07:22

                        @folamour
                        « Pourquoi ne fait-elle pas des articles au lieu de squatter tous ceux des autres.... »
                        Fifi-Brin-d’Acier utilise les bêtises et les mensonges pour apporter une information vérifiable. Plus vous répétez de bêtises et de mensonges et plus vous donnez à Fifi l’occasion d’intervenir.

                        .


                      • Attila Attila 27 décembre 2019 07:28

                        @folamour
                        « Pourquoi ne fait-elle pas des articles au lieu de squatter tous ceux des autres.... »
                         . . . dis le gars qui n’a publié aucun article et qui commente ceux des autres.

                        .


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 08:11

                        @folamour
                        Le jour où Asselineau acceptera de reconnaitre que son service de com assuré par le pseudo Fifi est une calamité repoussoir il se sera libéré d’un boulet....
                        .
                        Personne ne vous oblige à lire mes commentaires ! Il y a plusieurs blogueurs dont je ne lis pas les commentaires, ou alors 1 commentaire sur 10... .
                        Essayez, ça vous fera gagner du temps !


                      • JL JL 27 décembre 2019 08:38

                        @Fifi Brind_acier
                        @folamour
                         
                        ’’Le jour où Asselineau acceptera de reconnaitre que son service de com assuré par le pseudo Fifi est une calamité repoussoir il se sera libéré d’un boulet.... ’’
                         
                        Au contraire ! A mon avis Fifi est sincère ; Asselineau, je ne crois pas.
                         
                        Asselineau n’a pas besoin de mentir sur ces sujets, pour racoler à gauche : Fifi et les autres groupies le font si bien pour lui, et sans mentir eux puisqu’ils y croient. Elle est pas belle, la vie ?
                         
                        cf. le com Fifi de 21:31
                        Asselineau doit dire en coulisse de Fifi ce que disait VGE de Cohn Bendit en public, je cite : « il fait du bon boulot, Cohn Bendit ».


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 décembre 2019 09:12

                        @folamour
                        « personne n’aura remarqué que vous accordez à Fifi un droit que vous venez juste de me contester... »

                        Ni moi ni personne d’autre ne conteste votre droit d’intervenir avec des articles ou avec des commentaires. C’est bien de cela que je parle en disant :
                        « Mais, enfin, elle est libre de s’exprimer sur le mode qui lui convient. Voulez vous imposer des contraintes à ce sujet ? »
                        J’ai ensuite donner en exemple de contraintes : les quotas.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 09:27

                        @JL
                        Asselineau n’a pas besoin de mentir sur ces sujets, pour racoler à gauche


                        L’UPR critique tous les Partis européistes et « racole » partout !
                        Son objectif est de rassembler des citoyens de tous les horizons.
                        .
                        Si Asselineau a créé l’ UPR, c’est qu’il n’y avait personne qui proposait le Frexit.
                        Ni à Droite, ni à Gauche, ni au Centre, ni nulle part !
                        Je peux vous en poser, moi aussi des questions.
                        .
                        -Pourquoi Mélenchon n’a pas créé le Parti du Frexit, pour rassembler tous les Français qui voulait retrouver l’indépendance et la souveraineté ??
                        .
                        -Pourquoi Mélenchon n’utilise pas le programme du CNR, alors qu’il est à la base du modèle social français ?
                        .
                        -Pourquoi Mélenchon change constamment de ligne politique ?
                        .
                        -Pourquoi Mélenchon préfère s’associer aux islamistes et au PS, plutôt qu’à l’UPR et à son programme CNR ?

                        .
                        -Maintenant que vous avez constaté l’erreur de Corbyn, qui a été fatale au Parti Travailliste, pourquoi la France Insoumise ne fait pas alliance avec l’ UPR ?

                        Merci pour vos réponses.


                      • JL JL 27 décembre 2019 09:38

                        @Fifi Brind_acier
                         
                         oublions un instant Asselineau et l’UPR ; question pour question, combien selon vous, y aurait-il de Français qui se prononceraient pour un Frexit ?
                         
                        Selon sputniknews.com, 66% des Français sont pour le maintien dans l’UE.
                         
                        Selon un sondage TNS Sofres OnePoint pour Le Figaro, RTL et LCI, 45 % des personnes interrogées choisissent le maintien au sein de l’Union européenne et 33 % optent pour la sortie.

                         
                        Asselineau peut dormir sur ses deux oreilles, ce n’est pas demain qu’il sera mis au pied du mur. JMLP a fait ça pendant toute sa carrière politique.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 10:06

                        @JL
                         combien selon vous, y aurait-il de Français qui se prononceraient pour un Frexit ?

                        Vous faites de la politique en fonction des sondages publiés par les médias ??
                        La FI souhaite une Europe sociale. Où sont les sondages qui disent que les 27 pays européens veulent unanimement une Europe sociale ? Merkel, Orban, Salvini veulent une Europe sociale ? Si 1 seul pays dit NON, vous savez qu’il vous sera impossible de changer une virgule dans les Traités ?
                        .
                        Mélenchon a fait pourtant une excellent analyse de l’ Europe : « L’Europe, on la change ou on la quitte ». Il estimait donc que l’intérêt des Français était de sortir de l’ UE, s’il n’était pas possible de changer les Traités.
                        Il ne se positionnait pas en fonction des sondages.


                        Pourquoi n’a t-il pas prévu le Frexit en 2e position dans son programme ?



                        Les sondages, il en existe de 2 sortes, ceux qui sont financés par les médias, et qui sont bidouillés en fonction de la commande. Et ceux que vous ne verrez jamais, destinés au Gouvernement, qui surveille l’opinion publique comme le lait sur le feu.
                        .
                        Quand Macron a déclaré à la BBC qu’un référendum sur la sortie de l’ UE donnerait les mêmes résultats que le Brexit, à quels sondages faisait-il référence à votre avis ?
                        .
                        Pourquoi les médias n’ont pas repris la déclaration de Macron qui infirmait leurs propres sondages ?
                        .
                        Un journal danois a analysé les sondages européens, il estime qu’ils ne sont pas fiables, à cause du trop petit nombre de sondés, et qu’ils surestiment systématiquement le soutien des européens pour l’UE.

                        L’UPR ne fait pas de la politique en fonction des sondages, mais en fonction de l’intérêt de la France et des Français.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 10:08

                        @JL
                        Pourquoi vous ne répondez pas aux questions que j’ai posées ?


                      • JL JL 27 décembre 2019 10:15

                        @Fifi Brind_acier
                         
                        ’’ L’UPR ne fait pas de la politique en fonction des sondages, mais en fonction de l’intérêt de la France et des Français.’
                         
                        L’UPR ne fait pas de la politique en fonction des sondages, mais en fonction de ce que son fondateur estime être de l’intérêt de la France et des Français.

                         
                        Nuance.
                         
                         Asselineau,souffre au minimum de deux biais cognitifs rédhibitoires :
                         
                          En premier, comme tous les politiciens, il croit savoir mieux que le peuple ce qui est bon pour lui ;
                          En second, comme tout le monde, sa compréhension n’est qu’une adéquation à ses intentions.


                      • JL JL 27 décembre 2019 10:19

                        @Fifi Brind_acier
                         
                         pas besoin de répondre aux questions auxquelles il a déjà été répondu mille fois, telle celle-ci : ’’Pourquoi n’a t-il pas prévu le Frexit en 2e position dans son programme ?’’
                         
                        ’’à quels sondages Macron faisait-il référence ?’’
                        Il faudrait le lui demander, pas à moi.
                         


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 12:26

                        @JL
                        La preuve que non, puisque l’UPR attire de plus en plus de gens.
                        Mais peut-être n’avez vous jamais lu le programme ?


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 12:27

                        @JL
                        Je comprends pourquoi nos commentaires vous contraient, vous ne savez pas quoi répondre.


                      • cettegrenouilleci 27 décembre 2019 13:45

                        @JL

                        « Asselineau souffre , au minimum, de deux biais cognitifs rédhibitoires ».

                        Vous devriez peut-être vous intéresser davantage à vos propres biais cognitifs rédhibitoires.

                        Vous affirmez que « FA croit savoir mieux que le peuple ce qui est bon pour lui ».

                        La vérité, c’est que FA et l’UPR consacrent toute leur énergie à donner aux Français les moyens de comprendre ce qui leur arrive, et à les aider à se donner les moyens pratiques de sortir du cauchemar UEsque qui plonge notre pays dans les ténèbres.

                        Pour FA et l’UPR, c’est le peuple qui doit déterminer et contrôler la politique qui est conduite par le pays. Le respect des règles démocratiques est une des règles que FA et l’UPR ont choisi de s’imposer. L’UPR propose à nos compatriotes de redresser le cours de la politique du pays par les voies légales et répubicaines. L’immense travail de ré-information et d’éducation populaire mené par l’UFR, sous l’impulsion de FA, pour éclairer nos concitoyens sur la gravité des enjeux auxquels le pays est confronté, découle naturellement de ce choix républicain.

                        Quelles autres formations politiques s’appliquent à informer dans le détail tous nos concitoyens sur le pourquoi, le comment, le par qui, avec quelles complicités de la crise et souffrances actuelles ? Qui, à part l’UPR, censurée à la télé et dans la presse écrite, informe honnêtement nos concitoyens sur la réalité de la politique imposée à notre pays par la dictature de l’UE, sur les modalités de sa mise en oeuvre, avec quels objectifs et à l’initiative de qui ? Qui, à part l’UPR, s’engage à organiser une information, un débat, et des référendums d’initiative populaire pour permettre à nos concitoyens de choisir en connaissance de cause la voie que le pays empruntera pour répondre à des enjeux de société importants qui concernent tout le monde (politique énergétique, règles de protection de l’environnement, flux migratoires...) et qui engagent l’avenir du pays.

                        Répondez honnêtement à ces questions et vous saurez pourquoi l’UPR est censurée par tous les médias aux ordres du pouvoir alors qu’ils font la place belle aux opposants de pacotilles. Je vous laisse deviner lesquels.

                        Vous affirmez également, à propos de FA, que « comme tout le monde, sa compréhension n’est qu’une adéquation à ses intentions ».

                        La pensée magique, ce n’est pas un truc en vogue à l’UPR, et ce n’est pas, contrairement à ce que vous affirmez, le fonctionnement « de tout le monde ».

                        A l’UPR, on n’essaye pas de transfigurer le réel pour le plier à une grille de lecture arbitraire, à fortiori une grille de lecture intégrant à priori des solutions toutes faites qu’elles soient initiées par un biais idéologique ou partisan, ou ou par des illusions. L’UPR, c’est tout le contraire de la caricature hideuse qu’en font les médias à la solde du pouvoir, de l’oligarchie, une caricature que vous reprenez vous-même à votre compte.

                        A l’UPR, on fait ce que les léninistes appellent l’examen concret et l’analyse concrète de la réalité concrète de la situation du pays, de son économie, des conditions de vie imposées aux Français, en commençant par les plus démunis d’entre eux. C’est à partir de cet examen et de ces analyses que nous formulons des propositions pratiques, cohérentes, logiques, argumentées pour sortir notre pays de la crise dans laquelle il s’enfonce à la vitesse grand V.


                      • JL JL 27 décembre 2019 14:27

                        @cettegrenouilleci
                         
                         tout le monde a ses biais cognitifs. L’erreur suprême c’est de trimballer ceux des autres, comme font tous les suiveurs, fans et groupies.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 19:32

                        @folamour
                        Pourquoi ne fait-elle pas des articles au lieu de squatter tous ceux des autres....


                        Parce qu’Internet est accessible à tout le monde, sauf évidemment à ceux qui vous dérangent ! La Stasi n’est jamais bien loin dès que la Gauche s’occupe des libertés publiques et de la liberté d’expression politique...
                        .
                        Sinon, je sais bien ce qui vous ferait plaisir, que je prenne des vacances pour écrire des billets que vous pourriez bloquer en modération.
                        Vous me prenez pour un perdreau de l’année ??


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2019 19:37

                        @JL
                        Et bien, ne vous gênez pas pour faire des critiques argumentées des analyses de l’ UPR.

                        Par exemple : « Latécoère, les OPA américaines contre la France ».

                        Vous restez toujours dans des généralités sur l’ UPR et Asselineau, allez-y, dites ce qui est faux dans cette analyse !


                      • JL JL 27 décembre 2019 20:41

                        @Fifi Brind_acier
                         
                        Qu’est ce que vous voulez que je vous dise ?

                         
                        Ce n’est pas parce que Asselineau dit qu’il pleut que je vais sortir sans imperméable ou parapluie.
                         
                        Bien sûr que FA ne dit pas que des conneries ! Personne, dans la classe politique, ne dit que des conneries !


                      • cettegrenouilleci 27 décembre 2019 20:57

                        @cettegrenouilleci

                        Correction ligne 13 :

                        L’immense travail de ré-information et d’éducation populaire mené par l’UPR .../.... découle naturellement de ce choix républicain.

                        ligne 26 :

                        Répondez honnêtement à ces questions et vous saurez pourquoi l’UPR est censurée par tous les médias aux ordres du pouvoir, alors qu’ils font la place belle aux opposants de pacotille. Je vous laisse deviner lesquels.


                      • cettegrenouilleci 27 décembre 2019 21:20

                        @JL

                        Au lieu de botter en touche, essayez plutôt de répondre sans détour aux quelques questions toutes simples posées dans le commentaire que je vous ai adressé.

                        Vos réponses à ces questions là nourriront le débat et éclaireront du même coup le crédit que l’on peut accorder à vos critiques et à vos propos malveillants à l’égard de l’UPR.


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 décembre 2019 10:22

                        @JL
                        Un sondage réalisé par le cabinet d’étude sociologique MSDP (MéSonDagePerso). Indique que 70% des français désirent le Frexit.


                      • folamour folamour 27 décembre 2019 22:02
                        • On ne peut pas juger vraiment de l’adéquation

                          • entre l’activité des militants UPR et
                          • la réussite espérée de leur idole.....

                          ....

                          Mais ....

                          ce qui est incontestable c’est celle qu’ils installent à chaque instant de chaque jour

                          • entre leur frénétique activité sur AGVX et
                          • et ses conséquences plus que prévisibles sur l’avenir de cette plateforme.
                        • On ne peut que leur conseiller de continuer dans cette voie.

                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 décembre 2019 10:15

                          @folamour
                          L’avenir d’AgoraVox dans sa forme actuelle est, pour l’essentiel, entre les mains des modérateurs dont je fais partie comme tous ceux qui ont publié plus de trois articles.
                          Il y a, à l’évidence un risque de déviance puisqu’un groupe coordonné d’une vingtaine de modérateurs sectaires et peu scrupuleux pourrait faire la loi. Il suffirait qu’ils fassent passer systématiquement leurs textes et interdisent ceux des autres. Il me semble qu’il y a eu dans la présente discussion une accusation de ce genre portée par « tout_permis » avec plein de sous-entendu. Il faut dans ce cas être le plus clair possible.

                          Il convient donc que chaque modérateur aient des critères de choix appropriés. Il ne doit pas être sectaire (ne pas défendre telle ou telle boutique contre d’autres) et il doit avoir à cœur prioritairement de faire respecter la charte d’AgoraVox : refuser les insultes et ce qui peut s’en rapprocher comme les jugements de valeur négatifs sans justification. Refuser les grossièretés, les jeux de mots à partir des noms propres et pseudo des personnes. Refuser les calomnies et ce qui peut sans rapprocher comme les affirmations factuelles accusatrices et non-sourcées...

                          Mais l’avenir d’AgoraVox est aussi, pour une bonne part, entre les mains des intervenants dans les discussions. C’est aussi à eux de faire l’effort de respecter ses mêmes règles de la charte de bonne conduite.

                          Il me semble qu’actuellement AgoraVox fonctionne globalement bien. Je m’aperçois de temps en temps que des articles sont passés alors qu’ils n’auraient pas dû. J’ai vu récemment un article qui était un simple copié/collé d’un article déjà publié ailleurs sans que cela soit mentionné. J’ai vu un article de Rakotoarison sur Trotsky qui était bourré de contre-vérités historiques.

                          Il est toujours possible de faire des propositions pour améliorer le mode de fonctionnement actuel. Je me demande s’il ne faudrait pas rendre obligatoire un minimum de participation de la part des auteurs aux discussions de leurs articles. Les critiques sans propositions n’avancent à rien.


                        • machintruc machintruc 31 décembre 2019 21:21

                          @Jean Dugenêt
                          Oh que c’est beau
                          C’est tellement évident que j’en frissonne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès