• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La « Double Ruine » et ses soubassements : la tactique de Macron pour (...)

La « Double Ruine » et ses soubassements : la tactique de Macron pour détruire la France et asservir le peuple français 

 

Ce qui va être décrit ici est à la fois simple et monstrueux. Les faits sont tellement accablants qu’ils devraient suffire à provoquer, dans une République digne de ce nom, un électrochoc et un renversement. Encore cet article ne prétend-il pas épuiser la liste des scandales ni élucider tous les dessous de l'opération... Tandis que les contre-pouvoirs sont complices ou neutralisés, que les gros médias sont transformés en outils de propagande, le peuple manipulé est-il encore capable de réaction ? L'heure est bien trop grave pour se perdre en conjectures. Il s'agit simplement de mettre en évidence l'effroyable machination qui s’accomplit actuellement. De sorte que le jour du douloureux réveil, quand le Pays sera changé en champ de ruines, personne ne pourra dire à ses enfants et à ses petits-enfants qu'il ne savait pas.

Avertissement : En temps ordinaire, un article s’inscrit dans un débat d’idées au long cours. On argumente, on ergote, on a tout le temps. La situation actuelle est totalement différente. Nous sommes dans une course contre la montre. Chaque jour qui passe, multipliant les mensonges et les subterfuges, Macron pousse plus loin sa logique de destruction de la France. Sous prétexte de lutter contre un virus dont le taux de létalité plafonne de son aveu même à 0,6 %, les libertés publiques sont piétinées et l’économie essuie des coups d’une violence inouïe. Il ne suffit donc pas d’écrire un article, de le discuter, ni même de le diffuser. Il faut, au plus vite, une prise de conscience collective. La politique macronienne, au mieux insensée et destructrice, au pire retorse et criminelle, doit être interrompue DE TOUTE URGENCE. Ses dégâts sont déjà immenses. A attendre encore, ils seront irréparables. Et le Pays pourrait ne jamais s’en relever. Français, réveillez-vous vite ! Car il sera bientôt trop tard.

 

I. Prélude  : l'érosion de l’hôpital public.

Dès les années 1980, il apparut de moins en moins nécessaire d’opposer un séduisant contre-modèle à l’austère et déclinant collectivisme soviétique. Après la chute finale de l’URSS, en 1991, la vitrine sociale qu’était jusque-là l’Europe de l’Ouest devint complètement inutile. La social-démocratie qui, depuis 1945, redistribuait aux masses européennes une partie de la plus-value définie par Proudhon et Marx, recula au profit de la doctrine ultralibérale. Celle-ci ne tarda pas à se donner libre cours.

En France, la privatisation tous azimuts fut ainsi progressivement engagée par les gouvernements successifs, qu’ils se réclamassent du « gaullisme » ou du « socialisme ». Et la plus-value fut peu à peu, à nouveau, confisquée au profit des plus riches.

Au cours de la décennie 2000, les acquis sociaux furent à leur tour rognés. Rognés et non supprimés, car les résistances se révélèrent, sans surprise sur cette vieille terre de luttes et de révoltes qu’est la France, plus vigoureuses qu’ailleurs.

Le Système décida dont de contourner l’obstacle, en agissant subrepticement.

C’est dans ce contexte que l’hôpital public entra dans un lent déclin. Au fil des années, des dizaines de milliers de lits furent supprimés. Avec pour conséquence, à partir du milieu des années 2000, un engorgement récurrent des services hospitaliers. Notamment des services d’urgence et de réanimation, tout particulièrement en période de grippe ou de canicule.

En dépit des cris d’alarme lancés chaque année par les urgentistes et les personnels soignants, rien ne fut fait pour y remédier. Au contraire, à la fin des années 2010, Macron président, qui pendant sa campagne appelait à « penser Printemps », s’empressa d’imposer une « cure d’austérité » supplémentaire aux hôpitaux. Avec de nouvelles suppressions de lits et de personnels...

Ainsi l’engorgement des hôpitaux, devenu la norme depuis plus que quinze ans, s’amplifia encore davantage. Les soignants dénoncèrent la situation qui ne cessait de s’aggraver. Ils subirent alors le mépris macronien, mais aussi sa violence, comme de vulgaires Gilets Jaunes…

 

Engorger, confiner

Lorsqu’en 2020 survint le SARS-CoV-2, pour justifier le confinement général, le même Macron n’eut de cesse de présenter l’engorgement des hôpitaux comme une conséquence spécifique du nouveau virus. On mesure l’ampleur de l’imposture…

Précision : il ne s’agit pas de tomber ici dans le complotisme, et d’affirmer que la démolition de l’hôpital public depuis des décennies, et l’engorgement qui en résulte régulièrement, visait à servir un jour de prétexte à une escroquerie sanitaire que nous connaissons actuellement. En revanche, on ne peut que constater que l’ultralibéral Macron tira et tire encore argument d’une situation provoquée par la logique ultralibérale que suivirent ses prédécesseurs et qu’il a lui-même accentuée et aggravée.

Alors, machiavélisme ? Plan cyniquement prémédité ? Difficile de trancher la question. Ce qui est certain, c’est que depuis plus de six mois d’épidémie prétendument ravageuse de Covid-19, Macron n’a rien fait pour remédier au manque de lits, tout en continuant d’en tirer argument pour reconfiner.

Jouant de provocation, Macron a même osé se vanter, lors de son allocution du 28 octobre 2020, d’avoir créé au cours des six derniers mois environ 1000 lits. Ce qui revient à 10 lits en moyenne par département... quand c’est ce manque de lits qui, nous explique le même Macron, imposerait un confinement dévastateur pour l’économie, et dont le coût s’élève à plusieurs centaines de milliards d'euros !

A chacun d’apprécier cette curieuse léthargie du chantre de la « start-up nation ». Cette étrange impuissance de « Jupiter »...

 

 

II. Le premier étage de la trahison ou la fabrication de l’épidémie  : le scandale de l’Hydroxychloroquine/Remdésivir, entre corruption, crime de masse et machiavélisme.

C’est avec en toile de fond la démolition du système hospitalier, et l’engorgement récurrent qui en résulte, que prend place le scandale de l'Hydroxychloroquine/Remdésivir.

Cause de vingt-cinq mille morts selon le Pr Christian Perronne, ce scandale pourrait bien se révéler une gigantesque et sordide affaire de corruption, doublée d’un calcul criminel ayant consisté à provoquer une hécatombe pour assurer la conduite d’un plan plus vaste, lui-même criminel puisque relevant de la haute trahison. A savoir de la destruction du Pays par celui qui est censé, d’après la Constitution, en être le suprême protecteur : le président de la République, Emmanuel Macron.

 

Corruption et machination

En janvier 2020, le gouvernement français, par le truchement de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a interdit l’Hydroxychloroquine. Motif invoqué : ce médicament serait dangereux.

Le Pr Didier Raoult, l’un des plus grands épidémiologistes du monde et directeur de l’IHU de Marseille, a dénoncé cette mesure et l'a estimée aberrante. Il argua que cette molécule est utilisée depuis plus d’un demi-siècle par des milliards de personnes à travers le monde, et que sa dangerosité, sans être nulle en cas de surdose (c’est le cas de la plupart des médicaments), cette dangerosité est extrêmement faible.

Depuis plusieurs mois, le Pr Didier Raoult conclut ses interventions sur l’interdiction de l’Hydroxychloroquine en disant qu’il « ne comprend pas » ce choix gouvernemental.

Le Pr Didier Raoult « ne comprend pas »… C’est là, de toute évidence, une formule. Une formule qu’il convient d’entendre comme la réserve prudente de celui qui, au contraire, a parfaitement compris les dessous, les tenants et aboutissants d’un scandale. Mais qui devant l’ampleur dudit scandale et, surtout, son extrême gravité, préfère feindre l’incompréhension. Afin de laisser à la justice le soin de faire son travail. Le Pr Didier Raoult est médecin, pas juge. A chacun son rôle.

Et son rôle, le Pr Didier Raoult l’a justement tenu, en livrant les éléments nécessaires à l’instruction d’un procès qui, s’il devait finalement se tenir et surtout aboutir (chose rare sous la Ve République lorsqu’il s’agit de personnages politiques de premier plan...), pourrait bien envoyer Emmanuel Macron et nombre de ses complices derrière les barreaux. Et pour longtemps.

Auditionné à l’Assemblée nationale le 24 juin 2020, le Pr Didier Raoult a expliqué sous serment que le laboratoire états-unien Gilead était essentiellement une coquille vide spécialisée dans l’« influence » des autorités politiques et médicales à travers le monde. Gilead peut ainsi vendre à prix d’or des médicaments à la fois inefficaces et même, éventuellement, dangereux.

Là encore, le Pr Didier Raoult a préféré user de litotes, sans prononcer le terrible mot de « corruption ».

On a appris depuis, le 8 octobre 2020, que 500 000 traitements de Remdésivir, commercialisé par Gilead sous le nom de Veklury, médicament inefficace contre le Covid-19, ont été achetés par la Commission européenne (coût : un milliard d’euros) pour… lutter contre le Covid-19 !

En France, ce vrai-faux médicament, bien qu’inefficace et de surcroît, semble-t-il, très dangereux pour la santé (il détruirait les reins), bénéficie d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU) délivrée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Là encore, pour prétendument soigner des malades du coronavirus...

Le Pr Christian Perronne, l’un des plus grands infectiologues français, auteur d’un ouvrage retentissant (1), n’hésite pas, quant à lui, à employer le mot «  corruption  ». A l’appui de cette accusation extrêmement grave, le Pr Christian Perronne dénonce les innombrables conflits d’intérêt qui gangrènent, selon lui, le Comité scientifique qui conseille (ou sert d’alibi à) Macron et bénéficie de la protection de ce dernier, forcément en toute connaissance de cause (à moins de prendre Macron pour un complet imbécile, hypothèse étant évidemment invraisemblable). Ce même Conseil scientifique qui, avec le reste de l’appareil d’État, a tout mis en œuvre pour interdire l’Hydroxychloroquine, médicament entrant dans le protocole Raoult (Hydroxychloroquine+Azithromycine), un des seuls traitements efficaces connus contre le Covid-19.

 

Corruption tous azimuts… jusqu’au crime de masse ?

Entre les éléments fournis par le Pr Didier Raoult et les conclusions sans langue de bois du Pr Christian Perronne, se situent les interrogations de Maître Fabrice Di Vizio, avocat du Pr Didier Raoult dans la procédure engagée par ce dernier contre l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et les réflexions « complotistes » et surtout profondes du Dr Louis Fouché. Sans vouloir parler à la place des juges qui auront à trancher cette ténébreuse affaire, il semble bien qu’à ce stade tout semble dessiner un scénario atroce qu’on pourrait résumer ainsi :

Gilead corrompt la classe politique française (et européenne) et les milieux médicaux proches du pouvoir élyséen. Ceux-ci, en échange de pots-de-vins, rendent au laboratoire états-uniens deux services complémentaires : d’une part, ils font interdire l’Hydroxychloroquine qui aurait non seulement concurrencé le Remdésivir, mais lui aurait aussi barré la route et cassé le marché, en tant que traitement à la fois efficace, sans réel danger et au coût dérisoire. Car contrairement au Remdésivir, médicament hors de prix (plus de 400 euros la dose), l’Hydroxychloroquine coûte seulement quelques euros ; et d’autre part, ils autorisent le même Remdésivir, tandis que l’Union Européenne, également stipendiée, en commande, on l’a dit, des centaines de milliers de doses pour un montant pharaonique. En vue d’en faire une distribution « gratuite » à travers l’Europe...

Au-delà des affaires de gros sous et des éventuels dessous de table, il résulte de cette opération que des milliers de patients qui en avaient un besoin vital ont été privés du protocole Raoult. Une interdiction qui a entraîné des milliers de morts : le Pr Christian Perronne, répétons-le, parle de quelque 25 000 décès qui auraient pu être évités, ou plutôt qui ont été provoqués par cette interdiction. Sans compter tous ceux que le Remdésivir a tués et tuera encore...

 

De l’utilité d’une hécatombe

Une hécatombe bien utile pour gonfler les chiffres de la mortalité, à l’heure où le gouvernement s’ingéniait à créditer, contre toute raison, la thèse d’un Covid-19 ravageur. Mais cette thèse mensongère permettait de terroriser les foules et surtout de les convaincre de l’opportunité du confinement général.

L’autre conséquence de l’interdiction du protocole Raoult, c’est qu’à défaut de traitement (on renvoyait les cas symptomatiques dans leurs foyers avec une ordonnance de Doliprane, les condamnant pour beaucoup à de graves complications puis, pour certains, à la mort...), les services de réanimation ont été submergés. Pendant le premier confinement, Jérôme Salomon, porte-parole du gouvernement, tous les soirs à 19h, en fit ses choux gras, en égrenant le nombre de morts...

Le Pr Didier Raoult a expliqué dès le début de l’épidémie que son protocole présentait son maximum d’efficacité en début d’infection. Si ce traitement avait été prescrit massivement au lieu d’être interdit, s’il avait été appliqué au lieu du Doliprane, il aurait permis d’éviter en grande partie l’engorgement des hôpitaux. Or on l’a vu, l’engorgement des hôpitaux est justement l’un des principaux arguments dont s’est servi Macron pour justifier le confinement général.

Aux dernières nouvelles, le Pr Didier Raoult ne parvient plus à se fournir en Hydroxychloroquine auprès de Sanofi, et risque donc très rapidement de ne plus pouvoir soigner les patients atteints du Covid-19 dans son IHU de Marseille. Alors même que, nous expliquent Macron et Véran avec des trémolos dans la voix, la deuxième vague de l’épidémie est en train de submerger la France...

 

Hydroxychloroquine et « Double Ruine »

En interdisant l’Hydroxychloroquine, seul traitement efficace contre le Covid-19, le gouvernement a entravé et entrave toujours la lutte contre l’épidémie. Le gouvernement a, de la sorte, favorisé l’engorgement des hôpitaux et provoqué une hécatombe. Cela lui a permis, en outre, de ménager les intérêts du laboratoire corrupteur Gilead.

Cela lui a permis, surtout, de justifier le désastreux confinement général. Nous en arrivons au second étage du scandale : la « Double Ruine ».

 

 

III. Le deuxième étage de la trahison ou l’apothéose du macronisme : du confinement général à la tactique de la « Double Ruine »

Une fois l’hôpital public suffisamment déplumé pour être exposé à l’engorgement lors de chaque crise sanitaire ; une fois assuré le développement de l’épidémie par l’interdiction de l'Hydroxychloroquine, molécule essentielle du principal traitement connu, le protocole Raoult ; une fois les populations terrorisées par le feu roulant des médias aux ordres rabâchant, jour après jour, les chiffres des décès sans jamais les mettre en perspective au mépris de la Charte des Journalistes ; une fois déployé le confinement général ainsi accepté par l’écrasante majorité des masses crédules et tétanisées ; une fois l’ensemble de ces éléments acquis et articulés, tout fut mis en œuvre par l’Etat macronien pour que la situation durât le plus longtemps possible.

Soulignons d’emblée ceci : cette stratégie, Macron la partage avec nombre de ses homologues internationaux, notamment européens. Il tombe sous le sens que Macron n’est pas, à travers le vaste monde, la seule marionnette des Ploutocrates. Ceux-ci tirent les ficelles de nombre de chefs de gouvernements. L’application de la tactique de la « Double Ruine », qu’on va montrer, se retrouve dans d’autres pays. De même, Big Pharma ne se borne pas à corrompre les seuls dirigeants français et autres sociétés savantes, comme l’a expliqué le Pr Christian Perronne, et comme l’a expliqué aussi le Pr Didier Raoult devant la commission parlementaire, pointant en particulier les menées du laboratoire états-unien Gilead déjà cité plus haut. Il faut bien avoir à l’esprit que nous sommes confrontés à un plan d’envergure déployé bien au-delà des frontières de la France.

 

La faible létalité du Covid-19 était connue dès mars 2020

Le confinement général était une mesure totalement inappropriée au regard des caractéristiques du coronavirus : létalité relativement faible oscillant, selon les études, de 0,1% à 0,6 % (chiffre tardivement reconnu par Macron lors de son entretien télévisé du 14 octobre 2020), et tuant essentiellement des personnes âgées, voire très âgées, déjà gravement affaiblies par d’autres pathologies, présentant par conséquent une espérance de vie très réduite, avec ou sans virus.

Qu’on ne s’y trompe pas : ces caractéristiques du Covid-19 n’ont pas été découvertes récemment. Elles étaient connues dès le mois de mars 2020, dès avant le déclenchement du confinement général.

C’est pour cette raison que nous avions à l’époque, avec d’autres, expliqué qu’un confinement ciblé des sujets à risque eût été la bonne réponse. Un confinement ciblé aurait permis, tout aussi bien que le confinement général, et quoi qu’en dise aujourd’hui Macron, de limiter les contaminations des personnes susceptibles de développer une forme grave de la maladie, et par conséquent d’éviter l’engorgement des hôpitaux, tout en limitant le nombre des victimes.

On sait que telle ne fut pas, contre toute raison, la solution retenue par le gouvernement. Lequel préféra présenter le virus, comme il le fait d’ailleurs toujours à l’heure actuelle (2), comme susceptible de frapper n’importe quelle classe d’âge.

Autant d’affirmations fallacieuses, qui permettent de justifier des décisions aberrantes aux conséquences catastrophiques.

Une fois de plus, il est loisible de s’interroger sur la vraie nature des options et, surtout, sur les véritables objectifs du gouvernement, et en particulier d'Emmanuel Macron...

 

La « Double Ruine » ou l’effet Larsen économico-financier

Nous en arrivons à la tactique de la « Double Ruine ». Même à ce stade du récit, cette tactique pourra impressionner par sa perversité.

Depuis plus de sept mois, le confinement général et ses à-côtés, tous justifiés par le Covid-19 et l'engorgement des hôpitaux, ravagent chaque jour davantage des pans entiers de l’économie. Mais le gouvernement a fait en sorte que les Français ne s’en aperçoivent pas. Ou le moins possible.

Macron a pris l'habitude, lors de ses allocutions, d'en appeler au « bon sens ». Alors qu'il n'a de cesse de plonger le Pays dans le plus total « non-sens ». De même, alors que Macron détruit méthodiquement l'économie à coups de confinement et de reconfinement, il prétend tout mettre en œuvre pour sauvegarder cette même économie. Le bourreau se déguise en sauveur. Le malfaisant se fait bienveillant. Le bon flic et le méchant flic cohabitent harmonieusement dans le corps présidentiel...

 

Le stade suprême du machiavélisme macronien

Ainsi, tandis que les décisions du gouvernement provoquent des faillites et des licenciements en cascade, le même gouvernement s'emploie à en atténuer les effets, par le déblocage de centaines de milliards d’euros, distribués sous forme d'indemnités chômage, de RSA ou d'aides diverses aux entreprises.

Tous les historiens le savent : c’est le plus souvent lorsque la misère devient palpable, lorsque les estomacs sont vides au point de faire mal au ventre, que le peuple se résout, vaille que vaille, a sortir les piques et les fourches pour aller chercher le tyran en son palais. A contrario, une gamelle bien remplie, fût-ce de pâtes à l’eau, calme bien des ardeurs révolutionnaires. Cela, Macron l’a parfaitement à l'esprit.

Si les effets du confinement dévastateur s'étaient rapidement fait sentir, le peuple serait probablement descendu dans la rue pour y mettre fin par la force. Très habilement, sous couvert de sauver l'économie, Macron s'est en réalité donné les moyens de neutraliser le peuple, précisément pour mieux détruire l'économie.

C'est le suprême machiavélisme de la « Double Ruine » orchestrée par Macron : les centaines de milliards empruntés à tout-va pour anesthésier le peuple entraînent, d'une part, la ruine l'Etat par l'explosion de la dette, et, d'autre part, ils assurent la poursuite du confinement, c'est-à-dire du processus de démolition de l’activité productive. Laquelle provoquera, dans un deuxième temps, par défaut de ressources... la faillite de l’État !

 

Le scénario est écrit d’avance.

Lorsque l’économie sera dévastée, les recettes fiscales et les taxes réduiront comme peau de Chagrin. L'Etat verra ses ressources drastiquement réduites au moment même où ses besoins auront vertigineusement augmenté : millions de chômeurs supplémentaires à indemniser, intérêts de la dette (déjà colossaux avant le confinement) accrus et atteignant des niveaux stratosphériques, trou abyssal de la Sécu, innombrables commerçants en faillite à cause du confinement qu'il faudra probablement indemniser au moins partiellement, nécessité de renflouer Air France, la SNCF, etc.

Incapable de faire face à ces charges supplémentaires, le gouvernement ne pourra pas davantage assurer la redistribution traditionnelle de l'impôt. Sur fond de paupérisation galopante, la consommation accentuera sa baisse, amplifiant encore davantage la chute de l'économie, et réduisant encore un peu plus les ressources du gouvernement. Celui-ci sera contraint de rogner encore davantage les aides diverses, provoquant un dévissage supplémentaire de la consommation et de l'activité. Ainsi, tandis que nos principaux partenaires commerciaux connaîtront eux aussi des heures cruelles, l'économie française et les finances de l'Etat descendront ensemble aux enfers, chaque ruine s’aggravant l’une l’autre, de mois en mois, de semaine en semaine. Une sorte d’effet Larsen économico-financier. Jusqu'à la catastrophe finale.

Dans un délai d’une année environ (peut-être un peu plus, peut-être un peu moins), on assistera à l’effondrement de l’économie, à la faillite de l’État et au basculement de millions de Français dans le dénuement le plus absolu.

 

«  Comment avons-nous pu être si sots ?  »

Macron prendra alors la parole à 20 heures. Il constatera l’ampleur du naufrage et accusera une fois de plus ce Covid-19 qui nous a fait tant de mal. Il se décernera à lui-même un énième brevet d’excellence et de clairvoyance dans l'épreuve. Enfin, il invoquera le principe de réalité. Au programme : la fin du modèle social français et les privatisations tous azimuts. Pour sauver ce qui peut encore l'être. Mais au-delà de cette énième antiphrase, sonnera l'heure du triomphe de l'ultralibéralisme dont Macron est depuis l'origine la marionnette. Et la liquidation d’une certaine idée de la France. Peut-être même de la France tout court.

Fidèle à son esprit de responsabilité, le gouvernement renforcera le déploiement de la police, de la gendarmerie et de l’armée à travers tout le Pays, au nom de la défense et de la préservation de l’ordre républicain. Pour faire face au Covid toujours circulant, le confinement sera prolongé sine die. Un couvre-feu rigoureux, de 19h à 6h, sera imposé jusqu’à nouvel ordre pour encadrer les Gaulois réfractaires et autres Gilets Jaunes.

Il sera bien temps de se réveiller au beau milieu d’une réalité cauchemardesque et de dire :

« Comment avons-nous été si sots ? Comment avons-nous pu accepter de laisser broyer nos libertés et détruire l’économie, sous prétexte de lutter contre un virus dont la létalité, car nous avions tous fini par le savoir, n’excédait pas 0,6 % ? Par quel mystère sommes-nous restés jusqu'au bout aveugles au jeu pourtant grossier, au machiavélisme destructeur de Macron ? Pourquoi n’avons-nous pas, tous ensemble, investi les rues contre ce gouvernement cynique et retors, qui accumulait les mensonges et, c’était cousu de fil blanc, ne voulait que notre perte ? Pourquoi n'avons-nous jamais songé à la révolte ? Pourquoi sommes-nous restés immobiles ?  »

Mais il sera trop tard.

 

 

-------------------------------------------------------

(1) Y a-t-il une erreur qu'ILS n'ont pas commise ?, Albin Michel, 2020.

(2) Par la voix d’Emmanuel Macron, bien sûr, mais aussi par celles du Premier ministre, Jean Castex, et du ministre de la Santé, Olivier Véran.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Buzzcocks 9 novembre 2020 10:50

    Macron ne fait ni pire, ni mieux que l’intégralité des pays « occidentaux ». C’est donc pour moi une crise de notre modèle « libéral » et de la main invisible qui ne marche pas. Il faut laisser faire et on reviendra à la normale... et bien, ça ne fonctionne pas.

    Là, on est dans un approximatif, Veran déclare un truc à 10h, il est contre-dit à 12h par Castanex, qui lui même change d’avis au journal de 20h. Du coup, les français ne comprennent rien, et font finalement ce qu’ils veulent.

    Borne dit que le virus ne se transmets pas dans les entreprises, Djebbari la même chose dans les transports... Blanquer va aussi dire que dans les écoles, y a pas de soucis. Puis, finalement, on demande aux lycéens de ne plus venir.

    Après, je ne sais pas comment la Chine a fait, ou d’autres pays asiatiques. Mais à la lecture de cet article, pas sur que l’auteur apprécie un régime à la chinoise car ça ne doit pas rigoler tous les jours.


    • alinea alinea 9 novembre 2020 23:03

      @Buzzcocks
      « Castanex », j’adore ! j’en ris encore, et c’est si bon !


    • Arogavox Arogavox 9 novembre 2020 10:50

      le scandale de l’Hydroxychloroquine/Remdésivir, entre corruption, crime de masse et machiavélisme

       Pour faire l’avocat du diable, pourquoi écarter l’hypothèse la plus naturelle : celle de la toute simple bêtise qui consiste à refuser d’admettre ceci :

        pour tout médecin qui se respecte, il est indigne du serment d’Hippocrate de ne donner qu’un placébo à un patient lorsqu’on est soi-même persuadé par son savoir et par son expérience qu’un remède a une efficacité de guérison plus probable ; et, l’a priori dit « scientifique » des « tests randomisés en double aveugle » dans le cas de médication humaine ne saurait justifier que le patient se voie proposer d’être soigné ou pas en conséquence d’un lancer de dés !
        


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 novembre 2020 11:37

        « La politique macronienne, au mieux insensée et destructrice, au pire retorse et criminelle, doit être interrompue DE TOUTE URGENCE. »

         

        Mais tout cela est prévu dans Daniel 7 :9-14 et 24-27 ce qui laisse à Macron un règne qui durera un temps, des temps et la moitié d’un temps. Depuis quand règne-t-il au fait ? A quelle date a-t-il été intronisé ?


        • pierrot pierrot 9 novembre 2020 14:37

          Les imbéciles répètent ad nauseam les mêmes stupidités, mais répéter mille fois un mensonge ne le transforme pas en vérité, les faits sont têtus :

          l’hydroquinone ne démontre aucune efficacité ni en préventif ni en curatif selon toutes les études sanitaires.


          • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 14:41

            @pierrot
             
             ’’les imbéciles répètent ad nauseam les mêmes stupidités,’’
             
             Vous traitez Véran, Macron, le gouvernement, la Presse et les médias d’imbéciles ?
             
             Moi je dis que les imbéciles sont ceux qui croient aux mensonges anxiogènes et acceptent les directives mortifères.


          • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 23:05

            @pierrot

            Tu parles de toi, imbécile !
            T’as encore rien compris parce que tu répètes comme tu l’écris si bien ad nauseam les mèmes stupidités  : l ’hydroquinone, sombre crétin, en effet, elle ne démontre aucune efficacité, L’hydroquinone est utilisée pour combattre l’hyperpigmentation.

            Quel est le rapport avec l’Hydroxychloroquine, dont on en parle depuis huit mois pour expliquer que faiblement dosée et associée avec des antibiotiques et du zinc, elle est efficace.

            Le Remdesivir quant à lui provoque de graves lésions rénales.



          • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 23:11

            @Francis

            Ce crétin de Pierrot en 8 mois n’a pas réussi à assimiler le terme d’hydroxychloroquine...Pas davantage qu’il n’y s’y est intéressé jusqu’au point de répéter ad nauseam les mêmes stupidités que tous les autres mougeons, à savoir que L’hydroquinone n’est pas efficace. 

            Notre ami Pierrot serait tout aussi capable de nous dire que l’hydroglisseur non plus n’a pas démontré son efficacité ;


          • cettegrenouilleci 10 novembre 2020 09:19

            @Francis

            .« ../...les imbéciles sont ceux qui croient aux mensonges.../... »

            Je suis d’accord avec vous pour dire que Macron et son gouvernement ne sont pas des imbéciles. C’est bien pire ! Ils savent ce qu’ils font.

            Par contre, je trouve excessif le jugement que vous portez sur ceux qui se laissent tromper par Macron, son conseil« scientifique » et les médias pourris à la solde du pouvoir, de la finance et des labos,

            Se tromper, être trompé quand on est aux prises avec l’énorme machine de propagande du pouvoir, c’est « normal », même si ce n’est pas une fatalité.

            Ce qui compte vraiment, qui est efficace, c’est ce que vous faites sur agoravox : démontrer à ceux de nos concitoyens qui se sont fait berner qu’ils se sont trompés, qu’ils se trompent, qu’ils ont été bernés. Ce faisant, vous leur donnez, et vous donnez à tous ceux qui sont assez curieux, l’envie et les moyens de faire connaître autour d’eux les mécanismes sophistiqués des mensonges de masse qui emprisonnent la population tout autant que le confinement, et de faire connaître la vérité.

            C’est avec ceux qui se trompent aujourd’hui, qui comprendront demain qu’on les a trompés, comment ils ont été trompés, que l’on construira le grand rassemblement de notre peuple qui est nécessaire pour tourner le dos à ce cauchemar. Ce qui ne saurait advenir si on o oublié en chemin qu’avoir les moyens d’agir, c’est d’abord sortir la France de la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan.

            Bonne journée à tous


          • Francis, agnotologue Francis 10 novembre 2020 09:48

            @cettegrenouilleci
             
             ’’Ce qui compte vraiment, qui est efficace, c’est ce que vous faites sur agoravox’’
             
            Je dirai : ce que nous faisons tous, excepté les trolls bien entendu. Pourquoi vous en excluez vous ?


          • LatineJazz LatineJazz 9 novembre 2020 16:02

            Cruel constat que je partage.

            Cette France virile des communards a muté en hôpital psychiatrique peuplé de chirurgiens péripatéticiens.

            Pensez-vous que macron soit pervers au point de réduire les gilets jaunes à la misère par pure vengeance ?


            • Esprit Critique 9 novembre 2020 16:33

              Un article très légèrement pessimiste, mais parfaitement réaliste. Ce ne sont pas que des incompétents, mais des corrompus hyperactifs.


              • Buzzcocks 9 novembre 2020 16:35

                Faudra m’expliquer pourquoi la grande bretagne qui s’est débarrassée de l’UE, se confine aussi puisqu’à priori, c’est idiot et inutile. Et pourquoi tout le monde pratique cette politique idiote ?


                • ETTORE ETTORE 9 novembre 2020 17:14

                  On est passé d’une génération qui à connu Mai 68 avec son :

                  « Il est interdit d’interdire » à une génération«  Il n’est plus permis de permettre  ». ?

                  On as loupé quoi dans le suivi civilisationnel ?

                  Faut il attendre la prochaine génération, pour retomber dans la même volonté de rébellion ?

                  Dans ce cas, Monarc ne serait qu’un épi phénomène, ajusté au poil près, aux manquements de cette génération ?

                  Un traficotage cloné de toutes les pulsions dévastatrices, uniquement en résonance avec le chacun pour sa gueule qui régit ce monde et qui paralyse toute action contraire. ?


                  • Jean-Michel 9 novembre 2020 17:15

                    Pourquoi et comment avons nous été aussi sots ?

                    La lobotomisation de masse mise en place par élites, bienpensance, médias, lobbys... etc.Et le français est devenu une larve qui capable de se contenter de consommer, regarder Netflix, commander sur Amazon et rouler avec sa fausse auto de luxe. Et ses enfants et leur avenir ... ?

                    Il n’y a qu’à voir ça, et ce n’est pas uniquement la faute de l’état, même s’il s’en réjouit !

                    https://reporterre.net/Coursiers-SDF-eboueurs-A-Toulouse-la-nuit-le-confinement-revele-la-societe-invisible

                    Qui va au moins cher pour manger ou se divertir sans même essayer de savoir quelles conséquences aura son comportement ?

                    Lorsqu’on ne sait pas, on peut faire des erreurs, mais si on sait et qu’on continue, alors on cautionne !


                    • Olivier 9 novembre 2020 18:12

                      Peu de choses à rajouter, hélas, à cette excellente analyse, sinon que tout cela aurait été impossible sans la servilité absolue des médias, qui ont ’vendu’ le discours du système. Ils ne vivent il est vrai que des subventions étatiques et cela depuis des lustres.

                      Cela a permis de transformer une simple grippe en prétexte pour une opération politique, financière et sociétale de masse. L’objectif semble être d’imposer un contrôle policier du comportement de plus en plus drastique, tout en réduisant à rien la liberté d’expression : les législations proposées contre les « discours de haine » et les « fake news » (celles des autres bien sûr, pas celles du système !) vont dans ce sens.

                      Je suis frappé également par la passivité (la complicité ?) des partis d’opposition (LR, FI, RN, etc.), qui ont abdiqué tout sens critique.

                      Mais les français n’ont au fond que ce qu’ils méritent : en 2017 ils ont frileusement voté pour le candidat que leur ont vendu les médias, n’ayant même pas le courage de voter pour M. Le Pen.

                      Alors on se retrouve avec un vicieux petit freluquet, courroie de transmission de ses maîtres de la finance mondialiste et messianique, et qui met en place leur politique de ruine du pays. 


                      • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 22:34

                        Pourquoi ??? Avec des fusils d’assauts pointés sur nous ? Sincèrement, la mort me fait gerber mais je préfère mourir plutôt d’être en vie dans une cage...

                        Oui votre texte est parfait ! Mais on fait quoi, on va dans la rue, on se fait emprisonner ? Et après ? Cette merde de Macron, elle a quand été même élue aux législatives ??? Et cela aurait pu être Le Pen ? Quelle différence entre les deux ? 


                        • REMY Ronald REMY Ronald 9 novembre 2020 23:16

                          Bonjour.

                          Texte virulent et bien écrit (comme d’habitude) par Alexandre GERBI.

                          Dommage qu’il voit un complot alors que, de mon (notre) point de vue, ce n’est qu’une accumulation de bêtises et d’incurie en provenance de sinistres incompétents au sommet de l’Etat.

                          .

                          Je partage également son analyse sur les conséquences économiques catastrophiques ; même s’il utilise le futur au lieu du présent largement évident pour n’importe quel analyste honnête en novembre 2020.

                          .

                          Je partage également sa colère. Dommage que beaucoup de français ne croiront à nos signaux d’alarme qu’en février 2021, à l’occasion de l’avalanche des statistiques officielles attendues lors des inévitables dépôts de bilan dans les registres du commerce (nombre de sociétés cesseront de facto leurs activités temporairement ou définitivement, d’où chômage massif).

                          .

                          Trois espoirs demeurent néanmoins :

                          1°) Que le Premier Ministre décide de modifier l’actuelle politique suicidaire après que nombre de Maires et responsables politiques aient lu nos textes respectifs décrivant les dégâts économiques et sociaux catastrophiques.

                          2°) Que la « révolte des bouquets », inévitable une fois les statistiques obtenues (donc à partir de Mars 2021), impose pacifiquement par la rue le changement de braquet que le Premier Ministre se serait entêté de refuser malgré les évidences (et nos avertissements répétés).

                          3°) Qu’un remède et qu’un vaccin (efficaces) soient enfin trouvés pour mettre fin à cette folle politique destructrice de notre Nation. Heureusement, des personnes de qualité y travaillent sérieusement.

                          Nous sommes donc d’accord sur l’essentiel et, par voie de conséquence, sur le constat que l’heure est à la mobilisation concrète, au delà des clivages politiques et claniques. Dès maintenant. Pour être ensuite collectivement efficace le moment venu. Car seul le nombre élevé et bien coordonné de participants pourra imposer le bon sens à nos dirigeants (qui l’ont perdu depuis janvier 2020 ; en fait depuis des années).

                          Cordialement.


                          • chantecler chantecler 10 novembre 2020 09:11

                            @REMY Ronald
                            Salut Remy ,
                            Depuis que je me suis levé je suis tombé sur cette interview et je suis resté scotché .
                            Ce que dit cette femme va dans ton sens si je te comprends bien .
                            Et elle en dit ....
                            Elle est passionnante ....
                            L’interviewer est très médiocre : apparemment il écoute peu , décroche au bout de 2 minutes , pose une nouvelle question avant que la précédente ne soit traitée, donne son point de vue pas forcément intéressant et parfois on ne sait pas si c’est du premier ou second degré , lâche ses fantasmes .
                            Disons qu’il est très fatigué .
                            ....
                            Mais il n’empêche pas son interlocutrice parfois interloquée d’aller jusqu’au bout de son idée ...
                            Bref à ne pas manquer .
                            Je recommande .
                            Cdt.

                            https://www.youtube.com/watch?v=4DJkr2whd5g


                          • Francis, agnotologue Francis 10 novembre 2020 09:35

                            @REMY Ronald
                             
                             ’’Qu’un remède et qu’un vaccin (efficaces) soient enfin trouvés pour mettre fin à cette folle politique destructrice de notre Nation.’’
                             
                             Les remèdes existent, en dépit des dénis du « Conseil scientifique » fantoche de Macron, dénis dont le seul but est de présenter la vaccination comme seule solution à une crise qui est fabriquée de toutes pièces par la réduction drastique et continue des moyens hospitaliers.
                             
                             Quant au vaccin, ça viendra, mais le danger c’est qu’il soit rendu obligatoire de fait : cf. le Grand Reset : L’alternative qui nous sera imposée n’y sera pas « la bourse ou la vie », mais « vacciné ou mort socialement ». Avec le confinement et les masques nous sommes déjà tous morts socialement. Ceux qui refuseront le vaccin n’en sortiront pas, bien au contraire, ils seront enfoncés.


                          • racbel 10 novembre 2020 00:04

                            Contrairement à vous, je suis un théoricien du complot et je le revendique.

                            Malgré votre très bonne littérature et intellect vous vous refusez à croire que nous sommes les victimes d’un complot international voir mondial dirigé par des forces obscures .

                            Ces forces obscures ont commencé à tirer avantage de leurs positions en s’instruisant de magie auprès de Harout et Marout à Babylone et dont les projets étaient déjà la mise en place et l’instauration d’un nouvel ordre mondial pour asservir l’humanité pour le compte d’entités Sataniques.

                            Pourtant une lueur d’espoir était apparue au 7 e siècle avec l’arrivée d’un nouveau Prophète en Arabie mais malheureusement après sa mort des dynasties diaboliques « Omeyyades et Abbassides » ont utilisé cette nouvelle religion à des fins criminelles et de dominations .

                            Ensuite les fils de Loyola ont fait leur apparition et ont battis ce monde moderne de technologies et de pseudo-sciences que nous subissons encore affreusement.

                            Oui nous vivons dans un univers de tromperie ou le vrai et le faux se mélangent .

                            En effet, comment faire la différence entre un Macron et un Raoult

                            alors qu’ils roulent pour le même maitre .

                            Je dirais aussi la même chose pour Trump et Biden alors qu’ils attendent tout deux l’avènement de leur messie.

                            Finalement, Mr Gerbi j’aimerai vous faire comprendre que vous perdez trop de temps sur des détails et c’est ce que veulent faire vos ennemis « faire diversion » afin que vous ne les démasquiez pas .Pourtant ces gens sont connu pour être des pédophiles et des sacrificateurs d’enfants 





                            • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 10 novembre 2020 02:11

                              @racbel


                              Monsieur,

                              Détrompez-vous. Comme beaucoup d’autres, je sais que l’accusation de « complotisme » est la grosse ficelle dont use et abuse le Système, en France comme ailleurs, pour discréditer toute pensée dissidente, y compris lorsqu’elle est pertinente.


                              Depuis des millénaires, le monde est traversé de complots de toute sorte : c’est là une évidence historique.

                              Et c’est une autre évidence que le « complotisme » puisse avoir du bon et conduire à mettre au jour bien des vérités qui gênent ou dérangent.


                              Cette formule me paraît excellemment résumer la question :


                              "Il y a deux erreurs à ne pas commettre avec le complot : en voir partout ; n’en voir nulle part."

                              Comme indiqué dans le chapô, je ne prétends pas que l’opération Covid-19 se résume à l’état des lieux que cet article en propose. Par exemple, le film Hold-Up de Pierre Barnérias et Christophe Cossé, qui sort prochainement, livre à ce sujet une série de pistes et d’éléments très intéressants.

                              En réalité, mon rapport au complotisme est une affaire de méthode. Universitaire et historien de formation, je m’efforce, dans mes essais et mes articles, de n’avancer que ce dont j’ai la complète certitude (1). Ce qui m’amène à m’en tenir, dans mes articles comme dans mes essais, à des faits incontestables étayés de preuves, autant que possible, irréfutables. Ce choix présente l’avantage, comme je l’ai dit, de ne pas prêter le flanc aux procès en « complotisme », si pratiques pour nos adversaires....

                              Dans l’affaire du Covid-19, ce choix méthodologique me paraît d’autant plus opportun qu’on peut fort bien se passer du complotisme : les faits établis (non complotistes donc) sont déjà largement suffisants pour conduire Macron à la destitution, ou du moins pour le discréditer à un point tel qu’il ne soit plus en position de poursuivre sa politique de démolition et de trahison.


                              Sachant que cet empêchement de Macron est, comme l’explique l’article, la seule priorité qui devrait nous préoccuper actuellement.


                              Bien cordialement,

                              Alexandre Gerbi


                              (1) Et à défaut de preuves, j’emprunte alors la forme de la fiction...


                            • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2020 00:57

                              La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou , grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.

                              Aldous Huxley


                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 10 novembre 2020 07:58

                                Le film Hold-up révèle l’incroyable déroulement d’un machiavélique plan de destruction des êtres humains par les classes dirigeantes .

                                A l’heure actuel il y a 7 virus différents qui circulent en Europe et dans le monde .

                                Il n’y a pas de deuxième vague mais une épidémie nouvelle puisque le virus à muté et mutera encore .

                                Le gouvernement et Macron mentent , mentent, mentent ......

                                Macron est le pire criminel de la politique française de tous les temps .

                                Attali est tout simplement un salopard, bien informé influenceur vicieux .

                                Il souhaite qu’il n’y ait aucune échappatoire , la vaccination et la 5G sont là pour réduire nos libertés et réduire le pouvoir d’agir des humains devenus des esclaves .

                                Il va falloir que l’humain actuel montre qu’il est prêt à se sacrifier pour assurer un avenir libre à ses enfants .

                                IL N’Y A AUCUNE AUTRE SOLUTION QUE LE COMBAT PHYSIQUE ET CES DESTRUCTIONS

                                Aux Armes .. !

                                 



                                  • hocagi@1shivom.com 10 novembre 2020 08:34

                                    déjà trop tard et le peuple ne réagit tjrs pas donc il méritera son sort, la misère et la dictature à tous les étages, finalement le programme qu’ils ont choisi, un scénario à la Netflix qui dépassera largement la fiction ...

                                    Macron n’est qu’une marionnette bien sur, il faut lever la tête au moment ou tous les Français la baissent.


                                    • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2020 08:51

                                      Entre le covid et le terrorisme Macron a 2 atouts dans son jeu ....


                                      • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2020 10:41

                                        Je crains que pour 2022 grâce a la gauche et aux syndicats mougeons atteints du syndrome de Stockholm et faisant le sursaut républicain on se le repaye encore pour 5 ans, ça nous pend au bout du nez ..... 


                                        • ETTORE ETTORE 10 novembre 2020 12:21

                                          Si on replonge 5 ans avec MonarC.....

                                          J’invite les gens à regarder au fond de cette tombe ouverte qu’est devenue la France.

                                          Tombe ouverte, qui commence à accumuler strates après strates, des morts à la seringue, des libertés compostées, des morts sans assistance, par l’interdiction de soins, les suicidés par désespoir, les malades déprogrammés en rade....

                                          Et demandez vous, sur quelle couche, vous, vous serez déposé !

                                          Et si, vous n’en voyez pas le fond, pourtant déjà bien consolidé, c’est qu’ils l’ont prévu profond, très profond, pour toute l’efficacité mortifère, du quinquennat à venir.


                                          • Adèle Coupechoux 10 novembre 2020 14:00

                                            @ETTORE

                                            Si on replonge 5 ans avec MonarC.....

                                            C’est surtout, qu’il y aura Le RN en face en campagne. C’est devenu récurrent. Comment choisir entre la peste et le choléra...

                                            En effet, l’opposition appuie cette dictature, Mélenchon s’est réveillé il y a quelques jours, mais c’est un frémissement imperceptible.

                                            L’opposition en a profité pour ressurgir lors des attentats en accusant tous ceux qui ne sont pas Charlie d’être des obscurantistes et des complotistes.
                                            Un amalgame bien tentant pour elle quand elle surenchérit pour nous bâillonner et nous confiner.
                                            L’avons-nous entendue pour défendre notre santé ? pas que celle menacée par le COVID, mais la santé en général.

                                            Notre « bien » ? quelle suffisance de savoir ce qui est pour notre bien. Quand mêmes des « médecins » sont incapables de savoir si les masques sont efficaces ou délétères. Elle fait bien d’évoquer l’obscurantisme.

                                            A-t-elle cherché à éviter cette dictature ? Elle ne la subit pas avec les moyens qu’elle a pour y échapper. Elle peut continuer sur les plateaux télé à nous provoquer sans masque et sans geste barrière.

                                            Elle est composée de privilégiés tout comme ceux qui vont participer au Vendée Globe pour nous narguer en nous exposant leur liberté….pour nous distraire de ce « danger » qui nous menacerait Elle nous a bâillonnés et enfermés pour en profiter comme eux, sans cette foule qu’elle méprise tant ?

                                            La liberté d’expression, comme ose-t-elle l’évoquer ? Choisir notre mode de vie, comme le dit son complice Castex, c’est fondamental pour qui ? Pas pour nous ? Seulement pour elle.

                                             Elle nous traite de complotiste alors qu’elle aussi nous a déclaré la guerre en nous plongeant dans l’obscurantisme : en nous assénant sa propagande quotidienne :

                                            • Restez enfermés

                                            • Frictionnez-vous les mains plusieurs fois par jour au gel

                                            • Gardez votre masque en permanence plaqué sur le visage

                                            Enfin, elle va jusqu’à nous provoquer en nous demandant de lutter pour la liberté !


                                          • jaunibegood 10 novembre 2020 16:12

                                            oui, mais votre scenario n’est pas assez complexe :

                                            • Il est fort probable que le remdesivir soit juste une diversion, l’enjeu reel est le vaccin a ARN
                                            • C’est pas Macron qui va declarer la fin du modele Francais mais son successeur.
                                            • L’enjeu n’est pas tant le modele social que d’aneantir definitivement la nation pour finaliser le pouvoir supra-national des oligarques
                                            • etc...

                                            • Patrick Samba Patrick Samba 10 novembre 2020 17:07

                                              @l’auteur

                                              « Par quel mystère sommes-nous restés jusqu’au bout aveugles au jeu pourtant grossier, au machiavélisme destructeur de Macron ? »

                                              Mais où y-a-t-il un mystère ? Il me semble que je n’ai pas manqué de vous alerter sur l’existence d’une bouffée délirante collective en cours ! N’avez-vous pas lu ces articles ?

                                              La bouffée délirante collective de la covid-19

                                              Thierry Gourvénec - AgoraVox le média citoyen


                                              • jib_jib 11 novembre 2020 01:59

                                                primo : il n’y a pas de bon confinement, ni les vieux ni les autres. Raoult dixit : il aurait fallu isoler les malades, sur le conseil du médecin, jamais sous la menace policière.

                                                Les morts : 30.000. par le covid mal soigné ou par la carence de soins du système hospitalier désorganisé . Vaste discussion, car au bout de l’année le solde sera réduit.

                                                la querelle des traitements et la palinodie des vaccins paraissent un amuse-gueule avant le grand black friday general annoncé à coup de centaines de milliards

                                                Suicide collectif du vieux monde et sacrifice des jeunes en premier : le PR est le grand liquidateur. La réelection me parait sans objet dans cette hypothèse


                                                • tonimarus45 11 novembre 2020 12:39

                                                  @ AlexandreGerbi----Tout a fait , bien vu


                                                  • St Phil 15 novembre 2020 11:41

                                                    Maintenant, comment faire pour tenter de rétablir la situation ?


                                                    • St Phil 15 novembre 2020 11:44

                                                      Répercution d’une excellente remarque de bon sens :  « il aurait fallu isoler les malades, sur le conseil du médecin, jamais sous la menace policière »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité