• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Notre-Drame-des-Landes

Notre-Drame-des-Landes

Ça pourrait mal finir ; mais pour qui ? D'abord pour Emmanuel Macron qui devra trancher dans le vif d'un sujet polémique depuis pas mal d'années. Que le président dise Oui ou Non à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, après lecture du rapport des médiateurs qui sera dévoilé le 13 décembre ! Si c'est Non, vous trouverez des mécontents pour considérer que le Président se comporte comme un dictateur qui ne respecte pas la volonté du peuple...de Loire-Atlantique. Ou que cette décision est un véritable "déni de démocratie" selon l'ex Premier ministre atone de François Hollande, Jean-Marc Ayrault. Si c'est Oui, d'autres considéreront qu'il se moque complètement de l'écologie pour favoriser le business.

Dans les deux cas, Oui ou Non, il faudra un jour ou l'autre virer les zadistes et des coups de bâton et de matraque sont probables, voire même quelques grenades... Non, surtout pas dégoupiller avant les fêtes, et puis, il paraît que les gendarmes ne sont pas trop pressés d'aller salir leurs bottes dans la gadoue de la ZAD. Mais alors, que va-t-on faire des 300 libertaires qui plantent leurs légumes bio et des bâtons de la révolte dans la zone ? Pour les permanents du bocage, il y aurait une solution alternative. 

"un dispositif juridique qui avait été octroyé par Cécile Duflot quand elle était ministre de l’environnement. Ce dispositif est très simple, compte tenu de l’ancienneté de leur occupation, on avait donné aux zadistes le statut de résident-locataire. Et la loi française interdit les expulsions de locataires pendant la période d’hiver." 

Mais au printemps, le problème restera entier. Sauf si le non à l'aéroport est finalement décidé par le pouvoir. Dans ce cas, les radicaux verts partiraient d'eux-mêmes vers un autre ZAD, mais peut-être pas tous. C'est là, qu'une nuit sans lune, des gens armés pourraient finir de d'éteindre les derniers feux de camps de la résistante anticapitaliste.

Imaginons maintenant que le Oui l'emporte. La voix du peuple serait enfin entendu, sauf celui du peuple de Notre-Dame-des-Landes qui avait voté à 73,57%, contre l'arrivée des grands oiseaux métalliques pollueurs. Mais, c'est cela aussi la démocratie, il y aura toujours des gagnants et des perdants. Nicolas Hulot, le teint verdâtre, avalerait d'un coup les 8 espèces de couleuvres françaises, même les espèces en voie de disparition, sans démissionner de sa fonction ministérielle. L’adaptation de l'aéroport de Nantes, même s'il n'"y a visiblement pas de projet parfait" et sans doute la meilleure solution pour lui, qui a toujours été contre la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Quant aux opinions des opposants politiques d'Emmanuel Macron...

En 2016, Mélenchon était contre la construction du nouvel aéroport, "Il faut renoncer à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ça ne sert à rien ce truc". Marine Le Pen également, mais selon elle, "rien ne peut aller contre une consultation populaire". Wauquiez, récemment, dénonçait des pouvoirs faibles où "quelques centaines de zadistes" peuvent "défier la parole d'un président de la République", d'un Premier ministre, d'un ministre et de tout un territoire". 

Faire passer la politique avant l'intérêt général, c'est d'abord ça, Notre-Drame-des-Landes !

 

https://tempsreel.nouvelobs.com/planete/notre-dame-des-landes/20160626.OBS3403/referendum-notre-dame-des-landes-le-oui-l-emporte-largement-avec-55-17-des-voix.html

http://www.europe1.fr/societe/notre-dame-des-landes-hulot-prendra-ses-responsabilites-3517163

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/melenchon-il-faut-renoncer-a-l-aeroport-de-notre-dame-des-landes-877217.html

http://www.atlantico.fr/decryptage/macron-decide-en-finir-avec-notre-dame-landes-gare-tempete-politique-3250988.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    




    • Fergus Fergus 12 décembre 2017 09:19

      Bonjour, Gruni

      Comme tu le soulignes, il n’y a que des coups à prendre pour l’exécutif, quelle que soit la décision finale.

      La logique voudrait toutefois que Macron dise OUI à l’aéroport de NDDL. Non en se basant sur des éléments économiques contestés et contestables, mais sur le résultat du référendum.

      Ce serait pour lui une manière - sans le dire - de limiter à l’avenir le pourrissement de tous les projets d’aménagement du territoire qui ne manqueraient pas d’être combattus par de nouveaux zadistes avec d’autant plus de détermination qu’ils auraient gagné la partie à Nantes contre les décisions de justice et contre le résultat d’un référendum local.

      Je suis curieux de voir de quelle manière il va sortir de ce sac d’embrouilles. 


      • gruni gruni 12 décembre 2017 09:34

        @Fergus


        Bonjour Fergus

        Je suis aussi curieux que toi sur la manière de "sortir de ce sac d’embrouilles. Je suis d’accord sur le respect du référendum. Pour ce qui est des chiffres, il faut s’attendre à de mauvaises surprises, le contraire serait étonnant.

      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 décembre 2017 09:43

        @Fergus

        Bonjour,

        C’est tout de même extraordinaire que ce gouvernement demande à respecter les résultats d’un référendum, alors qu’en 2005, les résultats du référendum sur la question vitale de l’Europe - avec le NON du peuple français - a été piétiné par Sarkozy et ses complices dont les socialistes de l’époque, et les mêmes qui aujourd’hui se réclament d’un soit-disant « respect de la démocratie », concernant Notre-Dame-des-Landes. Ca sent le business à plein nez ! 

        Que le mot « référendum » est joli, quand cela arrange le gouvernement girouette qui tourne avec le vent des intérêts ploutocrates !


      • gruni gruni 12 décembre 2017 09:52

        @Nicole Cheverney


        Et si le référendum de Loire-Atlantique n’était pas respecté, vous diriez quoi ?

        Qu’encore une fois la démocratie est bafouée par les ploutocrates, non ? 

      • Fergus Fergus 12 décembre 2017 09:59

        Bonjour, Nicole Cheverney

        Outre la réponse pleine de bon sens que vous a faite Gruni ci-dessus, permettez-moi de contester cette affirmation : « Ca sent le business à plein nez ! »

        Sauf à admettre que la majorité des habitants de Loire-Atlantique et l’écrasante majorité des élus de l’Ouest (de LR au PC) aient des intérêts personnels à défendre, cet argument ne tient pas.


      • JL JL 12 décembre 2017 10:15

        @gruni
         
         cette réponse pleine de bon sens plaira surtout à ceux qui disposent des du pouvoir de respecter ou bafouer les choix populaires.


      • gruni gruni 12 décembre 2017 10:29

        @JL


        Ceux qui possèdent le pouvoir devraient comprendre que ne pas respecter le référendum... C’est le plus sûr moyen de le perdre. Mais, je fais peut-être trop confiance aux électeurs.

      • Trelawney Trelawney 12 décembre 2017 10:41

        @gruni
        Et si le référendum de Loire-Atlantique n’était pas respecté, vous diriez quoi ?


        Je dirais tout simplement que lorsque l’état est caution pour la région et finance cet aéroport à hauteur de 185 millions d’euro (soit le tiers) et aurait été normal que ce fameux référendum ne concerne pas seulement que les électeurs du département Loire Atlantique.
        D’autre part l’état et le gouvernement ne dit pas « on ne construira pas cet aéroport ». Il dira tout simplement « l’état ne le financera pas ». Charge aux collectivités locales de se trouver le complément pour le construire. Le référendum est respecté

      • Gasty Gasty 12 décembre 2017 12:31

        @Trelawney
        Ben non ! Parce que si 185 000 euros devait etre le financement nationale de l’état pour venir en aide aux sans abris, serait-t-il normal que ceux qui ont un abri s’oppose à ce financement parce que ceux-ci ne sont pas devant chez eux.


      • Trelawney Trelawney 12 décembre 2017 15:19

        @Gasty
        Oh que c’est capillotracté !

        Donc on fait voter les habitants de Flamanville et même on va jusqu’au canton et s’ils ne sont pas d’accord pour construire une centrale EDF, on ne la construit pas.
        Il y en a qui sont pour l’autonomie des régions vous vous êtes pour l’indépendance à l’échelle du quartier et même de l’entrée d’immeuble

      • Martha 12 décembre 2017 15:24

        @gruni :

         Ce referendum n’a eu qu’une valeur de consultation, décidé dans un flou juridique et une impasse politique (Valls, Retailleau & C°), il porte un biais énorme qui saute tout de suite aux yeux : pourquoi l’avoir limité au département de Loire-Atlantique alors qu’il s’agit d’un projet régional avec des financements nationaux. Il a été fait à la va vite et a été mal conçu (manifestement calculé pour obtenir un résultat positif).

         « Manque de pot » à Nantes les « oui » dépassent les « non » de 600 voix seulement. A notre Dame des landes et pour les communes environnantes le « non » domine largement. Dans le nord du département, à égale distance de Bouguenais, de l’aéroport de Rennes et de celui d’Angers, ils sont majoritairement pour : pour eux Nantes/Notre-Dame-des-Landes évitera le voyage à Rouassy-Charles-de-Gaule !!! ?

         Donc consultation oui : elle confirme bien ce que l’on savait déjà, mais referendum, non : manque de sérieux et pas défendable sur le plan juridique.

         Gruni, posez-vous la question : deux aéroports internationaux (Bouguenais - Nantes- Atlantique l’est déjà) à 20 km l’un de l’autre, c’est particulièrement subtil, n’est-ce pas ?
         L’actuel « Nantes-Atlantique » fonctionne bien, la piste est très bien orientée et son profil en dièdre très léger est intéressant pour les décollages.


      • gruni gruni 12 décembre 2017 16:58

        @Martha


        Vous vouliez quoi, un référendum national ? 

        Un autre lien pour compléter les deux autres au début des commentaires


      • Alren Alren 12 décembre 2017 17:53

        @Fergus

        L’idée de construire un aéroport à NDDL a germé quand on pensait qu’un développement exponentiel de l’aviation commerciale amènerait à une saturation d’Orly et de Roissy.

        On sait maintenant qu’il n’en sera rien.
        Le développement exponentiel de l’aviation commerciale aura lieu, mais en Asie, pour un maximum de liaisons entre pays d’Asie ou qui ne concerneront pas l’Europe qui a fait « le plein ».

        (Cette perspective certaine implique qu’il faudra construire des avions par milliers avec un maximum de fiabilité. Ce qui explique que les USA sont en train de créer et monter en épingle un scandale de corruption au sein de la direction d’Airbus afin d’obliger la société à vendre des parts qu’ils achèteront avec des dollars-monnaie-de-singe et qui leur permettront, après les Allemands, de s’emparer de ce fleuron de l’intelligence française).

        Et il est clair que les riches passagers venus d’Asie viennent en France pour Paris et ses magasins de luxe. En aucun cas ils ne voudront atterrir au fin fond de la campagne française.

        L’aéroport de Nantes n’est pas saturé actuellement et des travaux relativement peu coûteux permettrait d’augmenter sa capacité à dire d’experts.

        Ça a fini par devenir évident au niveau gouvernemental et c’est pour cette raison que Macron n’a pas encore dit « Non ».
        Car ce non favoriserait les écologistes authentiques et la FI, les ennemis de la finance, ses ennemis.
        Le « Oui » aurait été prononcé depuis longtemps si la construction avait la moindre justification économique et une promesse, même ténue, de rentabilité.


      • velosolex velosolex 12 décembre 2017 18:07

        @Fergus
        Ce référendum est une anerie, Ceux qui se gargarisent de vote démocratique pour foncer en avant oublient qu’il était biaisé. Son périmètre a été calculé, de façon restreinte, pour qu’il l’emporte. On notera tout de même que c’est de justesse, puisqu’’ à Nantes, ça s’est joué à une centaine de voix....Pour un aéroport s’appelant régional, et qui mettra à contribution s’il existe, à la fois la région Bretagne et les pays de loire, il aurait été logique que les électeurs de ces deux régions soient appelés à voter....Le problème, c’est que les sondages n’étaient pas optimistes. ...

        Vinci s’est servi de ses leviers habituels, pour former des groupes de lobbys prés à s’en foutre pleins les poches. La France est le pays d’Europe où l’on compte le plus d’aéroports. Rien ne justifie cette aberration qui annexe des centaines d’hectare de bocage. 
        Comment peut on défendre actuellement cette aberration. Un peu comme Plogoff et autre Malville, et son superphénix qui fut construit en dépit de l’opposition à la fin des années 70...Des dizaines de milliards dépensées en pure perte. Plogoff dieu merci n’a pas été construit, ça nous fera une catastrophe de moins à réparer. Elle serait maintenant en voie de démantèlement....
        Pas les lobbys qui toujours sont là, en dépit des erreurs passés, se gargarisant de modernisme, méprisant ceux qui s’opposent, les travestissant en de doux rigolos, voir en des gens dangereux comme cet article l’évoque parfois. Rien à voir pourtant avec les émules de daesh. Mais salir et désinformé est toujours le but pour tenter de manipuler les braves gens. A vrai dire je me fou pas mal de qui sera taché par ce baton de merde, j’attend juste des gens courageux qui ne prennent pas des décisions avec leur carrière, et qui ont une hauteur de vue. Non embarquée dois je dire par vinci. 
        Maintenant, après la fameuse cop et ses messages, je vois mal comment on peut justifier le pire !

      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 décembre 2017 18:15

        @ Fergus et Gruni,

        Et d’après vous ça sent quoi, la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des Landes ?
         La luzerne ?


      • symbiosis symbiosis 12 décembre 2017 18:21

        @Fergus

        Et si ça passe sur tes fenêtres Oh, grand Fergus, tu fais quoi, dis ?


      • gruni gruni 12 décembre 2017 18:27

        @Nicole Cheverney


        Non, le sapin !

      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 décembre 2017 18:28

        @gruni

        Mais oui, la démocratie est TOUJOURS BAFOUEE par les ploutocrates !

        Et pour ce qui est du référendum de Loire Atlantique, il a été« trafiqué », tout le monde le sait, peut-être pas vous ?

        Avant que vous me posiez la question, mes sources ? Internet, pour ceux qui veulent avoir tous les sons de cloches.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 décembre 2017 18:40

        @gruni

        Effectivement, ça sent le sapin pour les personnes expropriées et les échos systèmes, pour les habitants de la région, et pour toutes les espèces vivantes végétales et animales, rasées et bétonnées, pour le climat, etc...
        Comme dit Macron : Pensez Printemps !


      • Martha 12 décembre 2017 18:43

        @Nicole Cheverney :

         D’accord ++++

         Sur Le Figaro, d’aujourd’hui, en ligne, un vote ouvert : « êtes-vous favorables à la construction d’un aéroport à N-D-d-L ? »,

         => sur 3216 votants, 39% votent oui et 61% contre.

         Mais, comme pour le Glyphosate pour cinq ans et plus sans doute, on l’aura quand même, bien que ce soit un projet idiot et un vrai gachi !


      • velosolex velosolex 12 décembre 2017 18:45

        @Fergus
        Ben oui justement ça sent le lobbying à plein nez ; 


        Vous me direz, comment une telle chose est possible, tant nos élus sont incorruptibles. 
        Quand à la réponse « soit disant de bon sens », je vous dirai que je n’ai pas la même version du bon sens que vous. 

        M’enfin, certains passant dans une décharge à ciel ouvert, vous diront que cela ne sent rien ; 
        On peut alors supposer qu’ils sont actionnaires. 
        Enfin, juste une conclusion de bon sens. 
        Non ?
        Faut bien que le crime rapporte à quelqu’un pour qu’ils s’agitent tous comme des coucous à hélices.

      • gruni gruni 12 décembre 2017 18:49

        @Martha


        Il faudrait aussi demander l’avis aux lecteurs de tous les autres médias, juste pour faire la moyenne. Ensuite en demandera aux habitants de Normandie s’ils sont d’accord pour construire l’autoroute A32 en Moselle. Les Normands savent mieux que les Lorrains, ce qui est utile pour eux. Pas vrai !

      • gruni gruni 12 décembre 2017 18:54

        @Nicole Cheverney


        Evidemment, lorsque vous n’êtes pas d’accord c’est trafiqué, vos sources sont polluées. J’ai l’impression que vous n’êtes d’accord qu’avec vous-même

      • Martha 12 décembre 2017 20:27


         Vote Figaro : 18h43,   3216 votants 39% oui, 61% non.

         20h20 10161 votants 40% oui, 60% non.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 décembre 2017 21:10

        @Martha

        Bonsoir, ce qui prouve bien que cette construction est totalement impopulaire, parce que comme le vous le dîtes si bien, « un projet idiot et un vrai gachi ! »


      • babelouest babelouest 12 décembre 2017 23:02

        @Fergus , ce n’était pas un référendum, mais une consultation, car un référendum partiel est interdit.

        Cependant, bien avant cette consultation les opposants ont fait savoir que cela ne valait rien. Ce projet était nommé « aéroport du Grand Ouest », donc c’était au moins deux régions qu’il fallait consulter ; ou alors il ne fallait poser la question qu’aux personnes directement concernées (ceux qui vivent actuellement près de l’aéroport actuel, et ceux qui pouvaient se retrouver avec des avions les survolant journellement. Ces deux possibilités avaient un danger pour les pro-projet : elles auraient largement fait valoir le non. En revanche, la consultation départementale risquait d’entériner le projet GRÂCE aux voix des habitants du nord du département, ceux qui ne sont pas concernés en fait. Il est remarquable de noter que ceux qui sont actuellement sous le passage des avions ont dit NON au transfert, aussi bien que ceux de la commune de Notre Dame des Landes et des communes environnantes. Quant à la ville de Nantes, après la confrontation des habitants plus aisés du nord et des plus « populaires » du sud, ceux qui sont les plus proches de Nantes-Atlantique, on a abouti à un équilibre presque parfait : cent voix d’écart seulement.

        Le s opposants ont donc bien fait, dès avant le scrutin, de le considérer comme non valable. Ils en ont averti « les autorités », qui ont malgré tout persisté.

        Les opposants ne lâcheront rien.Ils savent que leur cause est à la fois juste, et cohérente. Je note que Philippe de Villiers vient d’écrire à Macron, pour lui dire combien ce projet était un mauvais coup pour son département de la Vendée, et pour « son enfant » le Puy du Fou. Vu les embouteillages quasi permanents du périphérique, et en particulier du pont de Cheviré, le transfert des voyageurs à destination du Parc essuiera nécessairement des temps prohibitifs par rapport à actuellement. Ils préféreront aller ailleurs.


      • velosolex velosolex 13 décembre 2017 00:37

        @Nicole Cheverney
        Je vous met le lien pour info. 

        Pas la même sensibilité. 

        Le porte monnaie, ou le coeur et l’esprit. 

      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 09:12

        Bonjour, symbiosis

        « Et si ça passe sur tes fenêtres Oh, grand Fergus, tu fais quoi, dis ? »

         smiley

        Voilà un argument de bon sens qui va dans le sens des partisans de NDDL. Et pour cause : l’aéroport actuel gêne infiniment plus de personnes dans l’agglomération nantaise que le nouvel aéroport n’en gênerait dans la campagne de NDDL où l’on ne trouve - je connais assez bien ce coin - que quelques villages et hameaux espacés ! smiley

        Cela dit, je me contrefiche qu’il y ait ou pas un nouvel aéroport tant les avantages et les inconvénients des deux solutions s’annulent.


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 09:20

        Bonjour, Nicole Cheverney

        « cette construction est totalement impopulaire »

         smiley Voilà une affirmation gratuite et bien hasardeuse. Allez donc demander aux Nantais* ce qu’ils en pensent, et vous risquez de tomber de l’armoire. Et tant qu’à faire, poussez donc jusqu’à Vannes, Rennes et Angers, histoire d’avoir une vision plus objective de ce que pensent les gens concernés, et pas les Provençaux, les Lorrains ou les Berrichons qui donnent leur avis sans que cela les concerne.

        * Nantes, j’y vais de temps à autre, et j’ai eu l’occasion de discuter à plusieurs reprises de cette avec des habitants. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait évoluer : avant, j’étais plutôt contre l’aéroport de NDDL, et maintenant je suis neutre.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 13 décembre 2017 14:13

        @gruni
        En fait elle veut une consultation calibrée sur les secteurs qui permettront au « non » de l’emporter. Comme EELV et les autres.


      • babelouest babelouest 13 décembre 2017 14:54

        @Fergus
        « Cela dit, je me contrefiche qu’il y ait ou pas un nouvel aéroport tant les avantages et les inconvénients des deux solutions s’annulent. »

        J’ai expliqué un peu plus haut que ce n’est pas le cas. NDL s’inscrit en tant que l’un des GPII (grands projets inutiles imposés) les plus emblématiques, tant on cherche les avantages. Tant pour l’environnement écologique, hydrologique, il ny’ a pas photo, et très rares sont ceux qui parlent de nuisances sonores. On peut d’ailleurs faire le parallèle avec le trafic ferroviaire ou automobile. De nombreux aéroports ont un impact beaucoup plus important,comme Orly par exemple. Quant aux autres points, il suffit de reprendre ici mes interventions. NDL n’a aucun avantage vis-à-vis de Nantes-Atlantique, particulièrement pour les usagers (après tout, un aéroport, c’est bien fait pour eux, non ?)


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 décembre 2017 18:49

        @Fergus

        Je ne vois pas pourquoi les Provençaux, les Lorrains et les Berrichons ne seraient pas concernés par cet appétit de constructions nuisibles à l’environnement. Et surtout aux agriculteurs qui vivent dans les zones frappées par le projet. Question de solidarité.
        Ce ne sont que quelques hameaux, fermes isolées ! Que pèsent-ils effectivement à côté des intérêts gigantesques de Vinci ?


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 19:09

        Bonsoir, babelouest

        « très rares sont ceux qui parlent de nuisances sonores »

        Vous n’êtes pas sérieux ! Les nuisances sonores affecteraient beaucoup moins de monde à NDDL, eu égard au peu de population alentour, que l’actuel aéroport construit en zone urbaine aux portes de la ville de Nantes.

        Quant à l’argument écologique, permettez-moi de franchement en rire, bien que je sois d’un naturel très sensible sur le sujet, sans doute dû à mes racines paysannes d’Auvergne, région où j’ai encore dans ma famille proche des exploitants agricoles en exercice.

        Manifestement vous ne mesurez pas l’impact réel de NDDL : cet aéroport ferait disparaître 2 000. ha de terres agricoles, ce qui dans l’absolu me peine beaucoup. Mais que pèsent ces 2 000 ha, perdus une fois pour toutes, à côté des 80 000 ha (40 fois plus !) d’espaces naturels qui disparaissent chaque année du fait du développement des villes et des surfaces commerciales ? 80 000 ha appelés à devenir 800 000 ha en 10 ans alors que NDDL en resterait aux 2 000 ha initiaux.

        Mais de cela les zadistes se gardent bien de parler, eux qui acceptent sans broncher de voir ailleurs toutes ces terres disparaître dans des proportions bien supérieures à l’impact de l’aéroport !

        Etonnant, non ?


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 19:17

        Bonsoir, Nicole Cheverney

        Après babelouest, vous souhaitez vous aussi aborder la question sous l’angle humoristique. smiley

        La réalité : une très large majorité des agriculteurs locaux avait, grâce aux conditions d’expropriation, vendu à bon prix des terres de moins en moins rentables au moment de l’installation des zadistes. Et ces agriculteurs se sont d’autant plus félicités de ce choix qu’ils savaient que leurs exploitations devenaient chaque année un peu plus invendables du fait de la baisse inexorable de leur rentabilité.


      • babelouest babelouest 13 décembre 2017 19:24

        @Fergus
        2000 hectares d’un seul coup... ce qui n’empêche pas les autres disparitions. Il faut ne rien lâcher, à CHAQUE fois. Quand vous affirmez que les zadistes et les paysans du coin acceptent ces disparitions sans broncher, je crains la mauvaise foi.

        Les actions sont innombrables. Sur toute la France.


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 23:24

        @ babelouest

        Le mieux serait d’aller sur place. Et là vous pourriez vérifier que nombre des militants qui tractent à Nantes (ou ailleurs) sont des altermondialistes totalement ignorants des questions agricoles et écologiques. C’en est même consternant parfois.


      • babelouest babelouest 14 décembre 2017 05:42

        @Fergus
        je m’esclaffe.... je les connais ! (pas tous, certes) Et fils de paysan, je pense en savoir un peu.

        Quant à tracter, il m’arrive de m’y mettre aussi.


      • Gasty Gasty 19 décembre 2017 12:29

        @babelouest

        C’est pourtant la vérité, le nombre des militants qui tractent à Nantes (ou ailleurs) sont des altermondialistes... pas les agriculteurs du coin de NDDL.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires