• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour en finir avec le procès permanent en islamophobie

Pour en finir avec le procès permanent en islamophobie

Voilà un de ces sujets qui n’aura donné lieu à aucun débat de fond dans cette campagne électorale, malade du « jeunisme » et creuse à en pleurer, alors qu’il est au cœur des enjeux de société et une des premières préoccupations des Français. C’est plus que jamais le moment de ne rien lâcher à cet endroit sur la bataille des idées, alors que de nombreux élus espèrent se faire élire en jouant sur les ambiguïtés d’un vote communautaire, religieux, de certains de nos concitoyens. N’y aurait-il pas là de quoi alimenter le projet de loi du gouvernement sur la moralisation de la vie publique, afin de casser un clientélisme politico-religieux aux mille risques et au passage, anticonstitutionnel ? La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale, est-il écrit à l’article Premier de notre Constitution. J’espère à travers cette contribution participer d’éclairer la réflexion sur la supercherie que constitue le procès permanent, fait à la société française, en islamophobie.

 

Islamophobie ?

L’instrument d’une propagande religieuse contre la République !

 

Le terme islamophobie a envahi le débat politique sur la place de l’islam dans notre société. Il servirait la défense des musulmans, présentés comme y subissant une hostilité permanente. Une victimisation sujette à caution, au regard d’un concept d’islamophobie systématiquement mobilisé pour contester les lois de la République, dont la laïcité est la principale cible. La mise en avant de l’islamophobie se révèle ainsi bien plutôt servir une conception agressive du religieux, que de défendre la non-application du droit commun à des croyants. Il est devenu impérieux de déconstruire l’idéologie qui se cache derrière ce terme, qui est le fer de lance de la contestation de notre modèle républicain.

 

La thèse de l’islamophobie : une inversion de la réalité pour imposer une vision religieuse du monde

 

Un manuel en islamophobie[1] (salué entre autres par le journal Le Monde[2]), explique : « l’hostilité à l’encontre des musulmans se traduit presque quotidiennement par des discours stigmatisant, des pratiques discriminatoires ou des agressions physiques… ». Il existerait ainsi en France une militance en faveur « de mesures législatives d’exception ou de pratiques discriminatoires à l’encontre des musulmans », « un régime juridique dérogatoire de droit commun ». Un choix des mots qui fait curieusement écho, sur ce sujet, aux lois antisémites du régime de Vichy… Pour faire bonne mesure, on explique qu’il ne faut pas généraliser et éviter d’assimiler les propos d’un Jacques Chirac président, et ceux de certains participants aux Assises internationales de l’Islamisation en 2010, pour immédiatement après, s’autoriser à pire : « Par quels processus sociaux s’est constitué un consensus national, plus seulement élitaire mais aussi en partie populaire, sur l’idée d’un « problème musulman » qu’il faudrait « résoudre » par le biais d’une violence symbolique ou physique ? ». Le concept d’islamophobie serait ainsi la réaction à la fabrication d’un « problème musulman »[3] par les élites françaises, qui aurait ensuite gagné les consciences, jusqu’à la violence. Un propos faisant implicitement de la France un pays raciste envers les musulmans, justifiant le recours au terme « islamophobie », désignant une sorte de folie collective, contagieuse, rappelant cette psychologie des foules qui conduit au fascisme. L’usage du concept d’islamophobie fait ici, l’est clairement pour initier un discours de guerre idéologique contre la France et sa République, à coups de victimisation outrancière, voire délirante. Mais dans quel objectif ?

 

Dans le même ouvrage, en tête des dénonciations prétendant identifier cette islamophobie, on retrouve la laïcité : « Les écoles publiques, où l’on interdit aux jeunes filles de porter un signe religieux « ostensible » (hijab ou bandeau assorti d’une jupe longue) […] où on oblige des enfants musulmans à manger de la viande non halal à la cantine… ». Ce procès de l’école est démonstratif de la méthode utilisée pour renverser le sens des choses, en voulant faire croire que l’école laïque serait faite pour empêcher les musulmans de pratiquer librement leur religion, lorsqu’il s’agit en fait d’une interdiction des signes ostensibles religieux qui concerne toutes les religions. Une laïcité de l’école qui poursuit ce but d’intérêt général décrit par Jules Ferry, concernant la transmission du savoir qui émancipe : « Il faut séparer les croyances qui sont personnelles, libres et variables, des connaissances qui sont communes et indispensables à tous »[4]. Ce qui est par contre sans contestation possible, c’est que la loi du 15 mars 2004, qui pose cette interdiction en réaffirmant la laïcité de l’école, a été rendue nécessaire par la volonté de certains d’y imposer le port du voile islamique. Rien qui ne soit donc tourner contre l’islam, mais l’application d’une règle qui préexistait à sa présence marquante dans notre pays. « L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'Etat », tel que cela est inscrit dans nos institutions depuis 1946[5]. On voit bien qu’en réalité, cet argumentaire sert à justifier l‘attaque par certains musulmans de cette institution républicaine, avec la volonté de remettre en cause la règle commune qui la régit, pour imposer la règle religieuse. Quant aux cantines où l’on « oblige des enfants musulmans à manger de la viande non halal », on retrouve là encore la même méthode qui consiste à poser la règle religieuse comme sacrée, devant être respectée par l’école, bien au-delà de la pratique courante des menus alternatifs. L’accepter, ce serait y laisser entrer le dogme religieux et mettre en cause sa laïcité. Il s’ensuivrait l’installation de groupes de pression que l’on n’arrêterait plus, comme la contestation que l’on connait déjà du contenu de certains cours nous en alerte.

 

On voit la méthode qui caractérise l’usage du concept d’islamophobie, attaquer la République sur ses principes, pour ensuite se poser en victime d’un rejet raciste, alors qu’elle ne fait qu’appliquer le droit sur lequel elle repose, et protège la loi commune et son école de toute domination religieuse. S’ensuivent tous les domaines après l’exemple de l’école, du service public à la justice en passant par l’entreprise, où tout est promis au même traquenard idéologique.

 

Une hostilité permanente et générale à l’islam en France ? Une pure falsification

 

Qu’en est-il des « pratiques discriminatoires » ou « des agressions physiques » massives qui justifieraient l’usage tous azimuts du terme islamophobie ?

 

Selon le rapport 2016 du Défenseur des droits, concernant les discriminations, le critère des religions ne représente que 3,7% du total des réclamations[6]. 5203 pour 2016, avec pour critères premiers l’origine et le handicap, autour de 20%. 1500 plaintes par an pour ce motif. Un chiffre très faible, même si la moindre discrimination n’est pas tolérable. Même multiplié par dix, pour rendre compte de celles qui ne sont pas toujours matérialisables, généraliser est ici hors propos. La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, dans son rapport de 2015 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, explique que, malgré les terribles attentats qui ont secoué la France depuis janvier 2015, dont ceux contre Charlie Hebdo, la tolérance progresse en France ! L’indice longitudinal de tolérance l’indique nettement, contredisant qu’il y ait amalgame par les Français avec l’islam en général. On regrettera toutefois que la même CNCDH reprenne à son compte le concept d’islamophobie, malgré ce constat, en participant d’une banalisation à hauts risques.

 

La promotion sociale des enfants d’immigrés, selon les données publiées par l’INSEE et l’INED, dans le cadre de l’enquête TeO (Trajectoires et Origines), est loin d’être si mauvaise qu’on le dit. Si 62 % des pères occupent un poste d’ouvrier qualifié, ce sont 74% de leurs fils qui en occupent un. Si les professions intermédiaires ne représentent que 9% pour les pères, c’est 22% pour les fils, 4% des pères sont cadres et 9% les fils. Une étude de l’Observatoire des inégalités montre qu’ils réussissent aussi bien, sinon mieux que les autres, à classe sociale égale. Ce qui est particulièrement vrai pour les filles. Ce sont 113.608 personnes qui ont bénéficié de la nationalité française par acquisition en 2015, 7,6% de plus qu’en 2014. S’il existe des ghettos sociaux voire ethniques, insupportables, ils sont loin d’être voulus au titre d’une mise à part, car le fait d’inégalités sociales qui touchent la société dans son ensemble. Ils ne sont en aucun cas tolérables.

 

L’égalité crée une société ouverte aux autres, il n’est ainsi pas un hasard que nous nous mélangeons plus qu’ailleurs : 14% de couples mixtes (Français/étrangers) se marient en France continentale par an (27%, si on compte les unions des Français à l’étranger)[7]. C’est plus qu’en Allemagne, deux fois plus qu’en l'Italie ou en Espagne et un tiers de plus qu'au Royaume-Uni[8]. Le contraire des effets d’un usage victimaire du concept d’islamophobie, qui pousse au repli, à l’auto-exclusion, favorise le refus du mélange au-delà de la communauté de croyance, dévoilant là encore, un renversement de valeurs derrière un discours qui prétend jouer en faveur de l’intégration.

 

149 actes antimusulmans ont été dénombrés entre janvier et septembre 2016, contre 323 au même moment en 2015, a annoncé « l'Observatoire national contre l'Islamophobie », et donc dans ce domaine une forte baisse, avec -53,9%. Ceci, malgré les attentats, mais aussi l’affaire du burkini. Des menaces, pour les deux tiers, avec heureusement très peu de violences directes. Chacun de ces actes doit être rigoureusement condamné, mais rien encore qui justifie une généralisation, si on considère qu’il y a en France environ 5 millions de musulmans sur 67 millions d’habitants. Si on compare avec les actes antisémites, plus nombreux, 808 en 2015, avec beaucoup d’agressions physiques allant jusqu’à la torture et au crime, qui enfin diminuent, rapportés aux 500.000 juifs vivant en France, on doit être sans doute un peu plus mesuré du côté de ceux qui instrumentalisent l’islamophobie.

 

Le terme islamophobie, une supercherie psychologique

 

Etymologiquement, le terme islamophobie est le résultat d’une greffe, entre l‘islam, une religion, et la phobie, qui fait appel à la notion de pathologie, et d’angoisse irrationnelle, voire de folie collective. Autrement dit, le rejet irrationnel de l’autre parce qu’il serait affilié à une religion. Mais faire appel à cette notion introduisant une dimension irrationnelle, c’est autoriser à voir le rejet de l’islam partout, car comment pouvoir discerner dans les esprits ce qui est de l’ordre de la critique raisonnée de ce qui a pour ressort une pulsion, une angoisse, de l‘inconscient, une contagion, de la haine ? On voit bien là la supercherie psychologique de ce terme. En avançant un facteur pathologique lié à une angoisse irrationnelle, elle professe l’idée d’une maladie des esprits, d’une phobie qui lui serait propre avec effet de contagion et donc de généralisation incontrôlée. Argument d’intimidation par excellence, car autorisant à jouer sur le registre d’une victimisation à outrance, pour lancer toutes les mises en accusation, pratiquer tous les amalgames. A défaut d’un rejet de l’islam par la société française comme vérité historique, on invente un terme propre à fabriquer une vérité qui n’est que psychologique.

 

L’islamophobie revient à défendre le délit de blasphème

 

Il n’y a pas de limite à la diversité des croyances et des cultes, mais il y a des limites à l’expression religieuse, car cela tient au respect de ce principe selon lequel « la liberté de chacun s’arrête là où commence celle des autres ». Chose qu’il a fallu conquérir, car longtemps l’Etat a eu une religion officielle qui a entravé l’accès de tous aux mêmes droits. Le processus historique long et difficile par lequel s’est réalisée la séparation entre l’Etat et la religion était nécessaire pour qu’il devienne un Etat impartial. Chose qui est méconnue dans la plupart des pays d’islam, où cette religion est religion d’Etat, qui vivent à son rythme. Le problème avec le terme « islamophobie », c’est que toute limitation des manifestations de l’islam en vient à être désignée comme discriminatoire, concourant au rétablissement du délit de blasphème. Bien des militants laïques ou des intellectuels en ont d’ailleurs fait les frais, pour n’avoir fait pourtant usage que de leur liberté d’expression, à coups d’invectives, de menaces ou de procès.

 

On a tendance à oublier que les religions sont opposées dans leur principe à la démocratie, car le modèle politique qui veut que le peuple soit souverain sur la terre s’oppose à l’autorité sacrée qui, pour elles, est au-dessus des hommes et n’appartient qu’à Dieu, dans le ciel. Elles doivent donc aujourd’hui s’adapter au regard de ce qui est historiquement dépassé. Par ailleurs, le concept d’islamophobie, n'est pas que relatif à la défense d’une foi, mais aussi aux intérêts matériels et moraux, politiques et idéologiques, qui la sous-tendent, et représentent un enjeu de pouvoir (temporel) considérable. 

 

Une victimisation sur fond de fantasme postcolonial contre l’égalité

 

Pour justifier cette islamophobie, on explique qu’elle prendrait sens en France dans un contexte postcolonial, selon une continuité historique de domination colonisateurs/colonisés. Une thèse qui sert à justifier le procès de la République comme raciste, puisque désignée comme pérennisant cet héritage et cette domination. Une thèse qui permet d’associer la lutte contre l’islamophobie et la lutte contre le racisme, sous le vocable d’intersectionnalité, sorte de carrefour des discriminations, pour organiser des réunions non-blanches et des camps dits dé-coloniaux, par exclusion de ceux qui sont désignés comme héritiers de ce colonialisme et donc, racistes supposés. On crée ainsi la division et l’affrontement, en produisant un nouveau racisme anti-blanc, auquel cette fable donne légitimité. Autre renversement, le reproche des discriminations fait à la société française sur ce fond, ne l’est nullement pour défendre l’égalité, car la demande de réparation au regard de ce passé, consiste en la reconnaissance de communautés identitaires séparées, par effet de discrimination positive, pour mettre en place un multiculturalisme juridique. On voit ainsi que cette attaque de notre société au nom des discriminations est en fait contre l’égalité, qui a permis de dépasser précisément le passé colonial en offrant à tous, quelle que soit l’origine, la couleur ou la religion, les mêmes libertés et les mêmes droits, responsabilités partagées. C’est la plus belle des victoires et réparations possible sur ce passé !

 

Le terme islamophobie tourne le dos au combat universel pour les Droits de l’Homme et à la lutte contre le racisme.

 

Le terme « islamophobie » s’inspire de « xénophobie », qui signifie, peur irraisonnée voire maladive de l’étranger. Le terme « xénophobie » rejoint par là le terme « racisme », mais sans en avoir la portée juridique. Lorsque les termes « xénophobie » et « racisme », désignent une lutte qui concerne tous les individus dans leur diversité, pour leur égalité, le terme islamophobie, au contraire, limite cette lutte à une unique religion, et donc à un camp. Lorsque la lutte contre la xénophobie et le racisme constituent des luttes communes à tous, une ouverture, un humanisme qui dépasse les différences, en faveur de l’émancipation, l’islamophobie défend étroitement une religion, son idéologie, ses pratiques, avec fermeture, et contre tous les autres. Elle s’oppose à tout universalisme, et par-là même tourne le dos au courant humaniste du combat en faveur des Droits de l’Homme. Une autre confusion est à relever derrière l’accusation de racisme antimusulman, une religion n’est pas une ethnie, une couleur voire une race, on peut en changer. Aussi, identifier une religion à une race revient au refus pour ceux qui y sont assignés d’en changer, rejoignant une lecture littérale de la condamnation par le Coran de l’apostasie ou de la mécréance.

 

Les dangers, pour les libertés de tous, des usages du concept d’islamophobie

 

La contestation qui est au cœur des usages du terme islamophobie, renverse bien l’ordre des facteurs, porteuse d’un refus de toute adaptation de l’islam aux règles de la République, pour tenter de faire passer les réactions légitimes de notre société qui y est confrontée, pour du racisme. En opérant ainsi, on crée une confusion qui empêche de distinguer que nous sommes ici en présence d’un choix de société, d’un affrontement entre deux modèles politiques. L’un qui porte au-dessus des différences les droits et libertés, dont la liberté de conscience et de culte, la démocratie, le politique, la citoyenneté, l’autonomie de l’individu, et l’autre, en opposition avec lui, qui porte le dogme religieux et ses règles au-dessus de tout, considérant que tout doit s’y soumettre.

 

Il existe tout un réseau d’associations et de chercheurs, des élites intellectuelles et politiques, qui jouent en faveur de ce cette logique, en étant peu ou prou, plus ou moins consciemment, parfois en croyant bien faire, les acteurs de cette logique destructrice, dangereuse pour la cohésion sociale, pour notre démocratie.

 

Le but poursuivi par ceux qui ont mis le terme islamophobie sur les rails, est celui d’un repli identitaire des musulmans en faisant grandir chez eux le sentiment d’être rejetés, afin de créer les conditions d’une adhésion au communautarisme, de leur mise sous tutelle par un islam largement sous influence extérieure à la France, refusant tout compromis et adaptation à notre société, à la démocratie et aux mœurs libres. Cet encadrement des musulmans est la meilleure garantie contre toute velléité d’intégration républicaine, et un moyen puissant de pression sur la société toute entière, sur l‘Etat de droit. Le but ultime de ces détracteurs de la République, est d’imposer à l’Etat la reconnaissance de droits spécifiques à l’islam, battant en brèche la règle commune, faisant ainsi de la religion une institution politique qui lui dicte ses choix. Ce qui rejoint les projets de l’islam politique, de porter le sacré dans l’Etat, de l’islamisme.

 

Ce concept est la tête de pont idéologique de la propagande d’un islam politique s’opposant aux lois de la République, car c’est bien en son nom que des organisations se disant représentatives des musulmans, les contestent systématiquement. Il procède d’une globalisation de la question islamique qui tend à étouffer toute autre approche et ainsi, à reléguer la possibilité qu’émerge d’autres courants, plus modérés, plus démocratiques. Ce procès en racisme de la France Républicaine peut générer aussi chez ceux qu’il influence, un sentiment de rejet voire de haine, qui peut conduire au pire, à l’islamisme et à la radicalisation, antichambre du terrorisme. Ce combat contre la République est un combat contre les droits et libertés individuels des musulmans eux-mêmes, qui constituent un obstacle insupportable à une conception du religieux qui les voit comme la propriété d’une religion qui doit les soumettre à son dogme et pour laquelle, le libre choix des individus est un péril mortel.

 

Ce que le concept d’islamophobie génère, par sa défense à sens unique de la religion, c’est l’encouragement à considérer la loi religieuse au–dessus de la loi civile. Ce qui constitue un malentendu dangereux qui s’oppose à une intégration harmonieuse de nos concitoyens de confession musulmane, avec la France et sa République. On peut mesurer ce que cela fournit comme argument à tous les extrémismes religieux, qui jouent des coudes, jusqu’à un Front national chez lequel cela peut justifier un discours xénophobe et même à se présenter comme le meilleur rempart de la laïcité, en toute imposture.

 

Le concept d’islamophobie doit être combattu pour ce qu’il est, un instrument de guerre idéologique contre la démocratie et la République

 

La lutte contre « l'islamophobie » est l'un des chevaux de bataille de l'Organisation de la conférence islamique (Réunissant les pays musulmans), qui a pu obtenir de faire adopter une résolution sur la diffamation des religions au sein du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU à Genève et à l'AGNU (Assemblée générale des Nations Unies). La résolution a cependant été confrontée à l'opposition des pays occidentaux qui l'ont perçue légitimement comme destinée à restreindre la liberté d'expression. Pourquoi cela ne sert-il pas d’alerte à l’usage systématique qu’en font les médias et les politiques, qui pourraient donner là le bon exemple en rejetant ce terme qui attaque notre démocratie. Des institutions européennes telle l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) ont légitimé l'usage du terme « islamophobie », mais heureusement, en France, il n’a pas pour l’instant de valeur juridique. Lui donner cette valeur reviendrait à réinstaurer le délit de blasphème, débridant l’islamisme, ce qui signerait la fin de notre République laïque au risque du chaos.

 

Guylain Chevrier. Président du CDAFAL 94, Enseignant et formateur, ancien membre de la mission laïcité du Haut Conseil à l’Intégration.

 

[1] Abdellali Hajjat, Marwan Mohammed, Islamophobie, Comment les élites françaises fabriquent le « problème » musulman ». La Découverte/ Poche. Paris, 2013, 2016. 

[2] En dernière de couverture : « Les auteurs livrent un travail fouillé sur l’état des recherches en France et dans le monde anglo-saxon ». Stéphanie Le Bars, Le Monde.

[3] Ibidem.

[4]Extrait de la lettre qu’il adresse aux instituteurs en date du 17 novembre 1883 au lendemain de la création de l’école publique républicaine, gratuite, laïque (neutre religieusement), et portant l’instruction obligatoire jusqu’à l’âge de 13 ans. Un progrès que l’on a du mal à se représenter, à moins de se remémorer qu’au début du XIXe siècle, de la Révolution industrielle, les enfants de 6 ans, que l’on appelait « les esclaves blancs », descendaient dans les mines.

[5] Le Préambule de la Constitution de l’IVe République du 27 octobre 1946, a introduit ce principe, qui a été repris dans la Ve République : La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'Etat

[6] Rapport du défenseur des droits, 2016.

[7] 27%, si l’on compte aussi les unions du même type réalisées à l’étranger, selon les chiffres de l’Ined ou du ministère de l’intérieur. Sur les 5 millions de couples mixtes aux Etats-Unis (324 millions d’habitants) on ne compte que 7,9 % de couples mixtes entre blancs et noirs. Sources : http://amours.arte.tv/couleur/5000000-couples-mixtes-aux-etats-unis

[8] Ne parlons pas des Etats-Unis où, sur les 5 millions de couples mixtes - un Américain ou une Américaine épousant quelqu’un qui n’est pas de son origine ou de son ethnie - on ne trouve que 7,9% de mariages entre Blancs et Noirs.


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

274 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 14 juin 2017 10:05

    Pendant qu’on y est, pourrait-on étendre ce réquisitoire à d’autres catégories d’épouvantails tabous et se lever tous « pour en finir avec le procès permanent en antisémitisme »  ?


    Les petits commerces de MM. Netanyaou et Finkielkraut feraient faillite, mais les clients des médias y gagneraient en sérénité et peut-être en objectivité, mais là, c’est beaucoup demander.

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 13:58

      @Jeussey de Sourcesûre
      Vous allez bientôt nous raconter qu’on n’a jamais tué personne en France et ailleurs au nom de l’islam. Réagir par la peur, ce n’est certes pas un comportement bien courageux qui rencontrera l’assentiment des philosophes depuis qu’ils s’interrogent sur l’éthique. « Même pas peur », lisait-on sur une banderole au bas de la statue de la République au lendemain de Charlie Hebdo. Il n’empêche que quelques jours plus tard, des crétins firent exploser des pétards non loin de là, et l’on vit alors toute une foule qui « n’avait même pas peur » se carapater en quatrième vitesse. La peur la plus irrationnelle de l’islam, l’islamophobie puisqu’il faut l’appeler par son nom, est donc sinon légitime du moins tout à fait compréhensible.
      Je ne vois pas le rapport entre l’islamophobie et l’antisémitisme. Combien d’assassinats commis en France au nom de la Torah depuis un siècle ? L’antisémitisme dans sa forme la plus pernicieuse qu’on appelle antisionisme, en revanche, et dont vous vous faite ici régulièrement le propagandiste, qui prospère plus que jamais dans nos banlieues islamisées, justifie et prépare très bien les pires exactions commises au nom de l’islam. S’il n’avait pas été abreuvé de cette idéologie mortifère par les antisionistes de l’internet, l’abruti de Toulouse aurai-il jamais tiré une balle à bout portant dans la tête d’une fillette ? L’assassin de la rue de Vaucouleurs aurait-il torturé durant une heure Sarah Halimi avant de la défenestrer ?
      Le devoir de tout citoyen dans la France d’aujourd’hui est de dénoncer l’islam radical ; partant de dénoncer dans le même mouvement l’antisionisme qui lui prépare le terrain. Il y a un pour cent de Juifs en France. Parmi les victimes des attentats de ces trois dernières années, on est bien loin de retrouver le même pourcentage.


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 14 juin 2017 14:14

      @Christian Labrune

      Le 1er juin, le Parlement européen a adopté une résolution «  sur la lutte contre l’antisémitisme » appelant les États membres et les institutions bruxelloises à prendre des mesures supplémentaires pour combattre «  les discours de haine et toutes les formes de violence à l’égard des citoyens juifs européens ». La prochaine résolution appelera les états membres à prendre des mesures supplémentaires pour combattre « les discours de haine et toutes les formes de violence à l’égard des citoyens musulmanss européens ». C’est normal.


    • zak5 zak5 14 juin 2017 14:34

      @Jeussey de Sourcesûre
      qu’est-ce ça avoir sérieux ?

      l’antisémitisme c’est du racisme, ça concerne une ethnie, les sémites, et on ne va pas permettre l’antisémitisme pour faire plaisirs a ceux qui ont la haine d’israel, c’est a eux de combattre leurs pulsions de telle manière que leur critique d’israel qui est tout a fait légitime ne soit pas pris pour de l’antisémitisme.

      les arabes (qui sont sémites) et les musulmans ont choisi le terme « islamophobie » pour parler du racisme dont ils sont victimes, c’est leur problème pas le problème des occidentaux qui depuis le siècle des lumière ont tout a fait le droit de critiquer les religions (obtenu de haute lutte).

      Est-ce que l’on a déjà accusé les anticléricaux de racisme ?

      sérieux vous êtes ou complétement a coté de la plaque, ou vous etes un islamiste de la pire espece


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 16:05

      @Jeussey de Sourcesûre
      Je commence à me demander très sérieusement si vous ne nous prendriez pas pour des crétins dépourvus d’esprit critique. Pouvez-vous nous dire combien de citoyens musulmans en France ont été depuis trois ans massacrés par des « islamophobes » ? L’islamophobe a en exécration le fanatisme qui conduit inévitablement au meurtre, c’est ce qui justifie la dénonciation parfaitement légitime et nécessaire qu’il fait de l’islam..
      Des abrutis, il s’en trouve partout, et on finira bien par en voir un passer aux actes, que la multiplication des exactions commises au nom de l’islam aura ulcéré, et tout autant la complaisance des collabos qui s’emploient à excuser ou justifier des meurtres, mais cela ne s’est pas encore produit. C’est étonnant, c’est presque un miracle, mais c’est heureux. Dans nos banlieues, ceux qui ont a souffrir du racisme, ceux qu’on vole ou qu’on tue, ce sont les « Chinois » et les dernières « faces de craie », dont les Juifs, qui s’obstinent à vouloir occuper encore ces sortes de territoires. Lisez « Une France soumise », le recueil de témoignages publié par Bensoussan, ça vous aidera un peu à comprendre un état des choses qui n’est pas réjouissant..
      On peut pardonner aux proches des victimes des assassinats de masse, très perturbés par ce qui vient de leur arriver et très bien crétinisés par les media, d’écrire des sottises du genre « vous n’aurez pas notre haine ». Cela ressemble au syndrome de Stockholm, mais ça n’en demeure pas moins très con et très obscène. L’article qu’on peut lire en haut de cette page démontre fort clairement ce qu’on savait déjà : les réactions des populations européennes salement touchées par les attentats visent l’islam, qui est une idéologie, mais nullement les musulmans qui sont des personnes. Vous n’allez quand même pas oser comparer quelques inscriptions hostiles à l’islam écrites ici ou là sur des murs de mosquées, lesquelles sont des réponses certes regrettables, à des assassinats atroces qui ont fait des victimes par dizaines.
      S’il faut mettre les points sur les i, dites-nous donc si vous approuvez le quatrième verset de la sourate IX (Le repentir). Si vous ne l’approuvez pas, c’est que vous êtes vous aussi un islamophobe. SI vous l’approuvez, c’est beaucoup plus grave, c’est que votre place est à Raqqa.

      4. Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux.

      Si vous ne comprenez pas très bien ce que ça veut dire, essayez d’imaginer ce que vous ressentiriez si l’évêque Rome enjoignait aux curés des paroisses de faire apprendre ceci aux enfants du catéchisme :

      Après le carême, tuez les musulmans partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettes-les dans toute embuscade, mais s’ils se convertissent à la religion catholique, s’ils vont à la messe et pratiquent la charité, alors laissez-les tranquilles, car Jésus-Christ ne veut pas la mort du pécheur.


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 juin 2017 20:00

      Article incitant à la haine. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 juin 2017 20:02

      On voit bien que ce sont les athées qui sont les vrais fascistes. Ils accusent les religieux d’être intolérants mais ce sont eux qui le sont. Ils passent leur temps à attaquer les croyants. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 juin 2017 20:05

      Les athées se prétendent « laïques » soi-disant tolérants avec les religions mais en réalité, ils n’ont de cesse de les attaquer.


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 juin 2017 20:07

      Les athées sont très déstabilisés par la religion parce que celle-ci leur avait prédit que dès que l’athéisme aura le pouvoir, la société s’effondrera, et c’est EXACTEMENT ce qui se passe, alors ils s’inquiètent.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 21:26

      @La mouche du coche

      Don’t feed the troll !


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 juin 2017 22:30

       smiley En fait, au nom de la « laïcité », la « tolérance républicaine », les athées sont obligés d’accepter les musulmanes voilées et les musulmans violeurs. C’est rigolo. Nous vivons les heures les plus rigolotes de notre histoires. Vous la sentez la quenelle de Georges Soros, les gars ? smiley


    • Jonas Jonas 15 juin 2017 00:17

      @Jeussey de Sourcesûre « Pendant qu’on y est, pourrait-on étendre ce réquisitoire à d’autres catégories d’épouvantails tabous et se lever tous « pour en finir avec le procès permanent en antisémitisme »  ? »


      Le terme islamophobie est très subtil. La phobie veut dire avoir une peur déraisonnée, irrationnelle de quelque chose. Associé au mot Islam, cela veut dire avoir peur de l’Islam sans raison.
      L’Islam est une idéologie que l’on peut parfaitement critiquer et rejeter.
      D’ailleurs les Musulmans sont bien obligés de rejeter le Christianisme pour valider leur croyances, puisque Jésus dans le Coran n’est ni Fils de Dieu, ni crucifié sur la Croix, fait des miracles sur demande (contraire au Message Biblique) et la Sainte Trinité est catégoriquement niée. Exemple, parmi tant d’autres :
      « Les Chrétiens disent : « Le Christ est fils de Dieu ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! »
      Le Coran - 9:30
      « Oh les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Dieu ne guide certes pas les gens injustes. »
      Le Coran 5:51

      Donc l’Islam rejette le Christianisme, il est « christianophobe » (je ne sais pas si ça se dit).

      L’antisémitisme n’est pas le rejet ou la critique d’une religion, mais un rejet d’une population, les sémites, que l’on associe aux juifs.
      Avec tout un tas d’idées véhiculées sur leur compte (les juifs sont vecteurs de maladie (cancer, SIDA...,) se multiplient comme des rats, tueurs d’enfants Palestiniens, avares, cupides, avide d’argent, veulent dominer le monde, tueurs de Prophètes, boivent le sang d’enfants chrétiens, etc...)
      Il s’agit bien là d’incitation à la haine contre une population.

      Donc l’islamophobie et l’antisémitisme sont très différents et ne peuvent être mis comme vous le faites sur un même plan.

    • Oceane 15 juin 2017 10:13

      @Christian Labrune

      « L’antisémitisme dans sa forme la plus pernicieuse quon appelle antisionisme »

      Sionisme est l’autre nom pour colonialisme. Comment peut-on ne pas être anticolonialiste quand on se réfère à un Jésus qui aurait prêché « l’amour du prochain » et même celui de ses ennemis ?


    • Alren Alren 15 juin 2017 12:07

      @zak5

      L’antisémitisme n’a été un racisme que pour les nazis.

      L’antisémitisme qui a flambé en Europe à certaines périodes du Moyen-âge n’était pas raciste mais religieux. Les chrétiens, tout comme les juifs, étaient convaincus de détenir la vrai foi, la seule qui agréait à Dieu-l’Éternel et permettrait le salut, ce qui veut dire vaudrait le paradis, épargnerait l’enfer.

      Certes, comme les deux religions reconnaissaient Abraham comme faisant partie des figures de leur mythologie, les chrétiens toléraient dans les époques sans tension, en particulier hors des épisodes de peste, la présence de ces « égarés » (ils étaient figurés avec un bandeau sur les yeux dans les rares représentations de juifs dans les cathédrales).

      C’est quand une malédiction frappait, attribuée systématiquement à la colère divine, que l’on cherchait des boucs émissaires et que les juifs étaient attaqués par des chrétiens.

      Cet antisémitisme religieux a perduré, quoi que masqué par la haine des huguenots, quand fut créée la religion « réformée ». Mais vu le nombre beaucoup plus élevé de protestants que de juifs, les horribles guerres civiles de religion épargnèrent la vie des juifs.

      Il faut attendre la Révolution de 1789 pour, que sous l’impulsion des francs-maçons et d’athées, les juifs français obtiennent les mêmes droits de citoyens que les autres sans distinction de croyance ou de naissance.

      Cela n’a pas empêché dans les milieux catholiques conservateurs royalistes que continue la tradition de l’antisémitisme à côté d’autres haines pour les athées, les républicains, « la classe dangereuse » des travailleurs.

      C’est seulement au XIXe siècle que constatant que la communauté juive, totalement fermée sur elle-même se considérait comme « le peuple élu » entre toutes les nations, que les antisémites « politiques » ont parlé de « race » juive comme ils parlaient de race française, de race allemande etc.

      Cette notion, démentie par la science moderne, de race juive a atteint les sphères dirigeantes d’Allemagne et de Russie dès la fin du XIXe siècle. C’est l’époque de la parution du Protocole des Sages de Sion qui fantasme sur des horreurs commises en secret par des rabbins sur des bébés chrétiens.
      C’est l’époque des grands pogroms qui vont déterminer un grand nombre de juifs russes à émigrer aux USA, dominés par les protestants et partiellement par les catholiques irlandais : contrairement à leur attente, les juifs ne seront pas bien accueillis et devront se faire une place communautaire en usant de violence la plupart du temps.

      En polarisant sa vision politique autour d’un antisémitisme racial, Hitler ne fait que reprendre des théories que partageaient avant lui des hauts dirigeants allemands, tel le Kaiser.

      Qui aujourd’hui se revendique d’une « race » juive parfaitement illusoire ?

      Les Israéliens, immigrés en Palestine de vive force et colons violents, souhaitant la purification ethnique de leur conquête !

       


    • Gogonda Gogonda 15 juin 2017 18:45

      @La mouche du coche


      « On voit bien que ce sont les athées qui sont les vrais fascistes. » 
      Je vois ce que vous voulez dire mais je penses pas que nous devrions confondre athéisme et anti-religion.






    • ETIENNE 15 juin 2017 23:54

      @La mouche du coche Les laicistes veulent interdire les crèches à Noël, ôter les croix sur le bord des routes. Ils veulent supprimer tout ce qui rappelle ce qu’il y avait avant la laïcité. Un peu comme les talibans qui détruisent les musées ou les sites archéologiques.


    • ETIENNE 15 juin 2017 23:58

      @La mouche du coche Les laicistes veulent interdire les crèches à Noël, ôter les croix sur le bord des routes. Ils veulent supprimer tout ce qui rappelle ce qu’il y avait avant la laïcité. Un peu comme les talibans qui détruisent les musées ou les sites archéologiques


    • papijef papijef 16 juin 2017 19:47

      @La mouche du coche
      les religions, toutes les religions, sont violence. elles séparent, divisent les hommes entre croyants et non-croyants. et par religion s’entend aussi des doctrines comme le communisme, le nationalisme ...

      tu peux me dire quelle société est en train de s’effondrer ? tu peux me dire aussi qui essaie de faire effondrer des sociétés au nom d’arguments « religieux » ?


    • Hijack Hijack 19 juin 2017 10:25

      @zak5

      L’antisémitisme ... haine du juif parce que juif, n’existe pratiquement plus ... et d’ailleurs ne concernait que l’Europe. Actuellement, le problème israélien est plus politique que religieux, bien que les religions y sont en toile de fond, mais à l’origine arabes et juifs s’entendaient parfaitement bien, voir en Syrie avant son agression.


    • Oceane 20 juin 2017 22:37

      @Hijack

      ...mais à l’origine arabes et juifs s’entendaient parfaitement bien"

      Tu fais la même confusion que Christian Labrune en faisant des croyants juifs un groupe ethnique. Et c’est de là que débute l’escroquerie du « peuple juif » qui n’existe pourtant pas.


    • Anne 21 septembre 2017 19:45

      @Jeussey de Sourcesûre On pourrait surtout en finir avec le « dès qu »on parle des musulmans il faut parler des juifs".
      Déjà que les motivations sont douteuses mais surtout, surtout, les deux situations ne sont comparables en RIEN.
      1- Nous avons vécu une laïcité sans problèmes avec nos concitoyens juifs pendant des décennies
      2- Ils ne sont ni nombreux ni en nombre croissant ni prosélytes
      3- Ils ont eux de vraies raisons de penser qu’on leur en veut, 74 000 déportés et des meurtres antisémites récents
      4- Il sont respectueux de la République et de la France, ont souscrit à nos lois et nos moeurs et renoncé officiellement aux principes de leur religion incompatibles lors de l’établissement du consistoire.
      En résumé nous n’avons aucun problème avec les français de confession juive, bien au contraire, leur apport à la société est positif, nous risquons de nous en apercevoir si ils partent, effrayés par l’antisémitisme violent qui se développe et que nous refusons de voir car il faudrait stigmatiser les musulmans, retour au point de départ.
      PS les émission de Mr Finkielkraut sont des modèles d’ouverture d’esprit et de courtoisie dont bcp pourraient s’inspirer dans le PAF.


    • Anne 21 septembre 2017 19:51

      @La mouche du coche
      1- les athées n’en ont rien à faire des religions
      2- vous ne connaissez manifestement pas la différence entre athées et laïques, on peut être athée et pas laïque, et laïque et pas athée
      3- vous prouvez que l’auteur a raison par votre « appel à la haine » ridicule
       Bref une inculture crasse et un discours de bon bigot hypocrite, ce n’est pas la mouche du coche mais la mouche verte....


    • Anne 21 septembre 2017 20:02

      @La mouche du coche
      Ce qui drôle c’est que vous VENEZ DE DEMONTRER que l’islamophobie est une imposture smiley
      Quand à la tolérance républicaine détrompez-vous, les quenellistes l’ont déjà senti passer justement deux-trois fois et ça va aller en se renforçant. Et j’aime bcp vos « musulmans violeurs », islamophobe va ! smiley


    • guylain chevrier guylain chevrier 14 juin 2017 10:17

      On ne peut répondre à ce problème en en avançant un autre. Les procès en islamophobie sont de vrais procès menés devant les tribunaux à des intellectuels par des organisations qui défendent un islam politique qui combat les libertés et droits individuels, pour imposer le délit de blasphème. Il faut répondre sur le fond au lieu de répondre à côté, en cherchant encore une fois à faire passer ceux qui utilisent l’accusation d’islamophobie pour des victimes.


      • Arleen Arleen 14 juin 2017 11:00

        @guylain chevrier
         

        C’est une des techniques classique des trolls, lorsqu’un sujet les dérangent : tenter de faire dévier la discussion vers un autre sujet. Et ici, dès le premier post !


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 14 juin 2017 13:06

        @guylain chevrier

        je ne comprends vraiment pas votre réaction : je vais dans le même sens que vous et ça vous déplaît !
        vous voulez bien lutter contre les procès permanents en "quoiquecesoit-phobie, non ?

      • astus astus 14 juin 2017 14:42

        @guylain chevrier



        Merci pour cet excellent article clair, précis et documenté, qui montre bien comment le mot islamophobie vise à faire taire ceux qui critiquent les excès d’une religion quand elle cherche à faire admettre un délit de blasphème comme avec cette résolution du Pakistan que vous évoquez, adoptée par 23 voix contre 11 et 13 abstentions par l’Organisation de la conférence islamique (OCI) le 26 mars 2009. Récemment un blasphémateur a d’ailleurs été condamné à mort au Pakistan, un pays islamisé de force sous l’égide féroce de Tamerlan à la fin du 14ème siècle. 

        Ceux qui critiquent l’utilisation de ce mot cherchent évidemment à restreindre la liberté d’expression et réalisent un amalgame, un mot d’origine arabe signifiant une relation sexuelle, entre la critique d’une religion et celle de ses fidèles, pour placer les lois religieuses au dessus des lois de la République, qui contrairement aux précédentes sont votées par les citoyens, ce qui fait une énorme différence. 

        La loi de 1905 est le fruit d’une longue histoire qui permet heureusement de croire ou de ne pas croire en séparant le domaine civil (politique) du religieux. D’où la phrase : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. » (MatthieuXXII,21) qui rend possible le fait que « La religion est pour Dieu, la nation est pour tous » selon Naguib Mahfouz ou « L’Etat chez lui, les religions chez elles » de Victor Hugo. 

        La critique des religions qui attentent à la liberté est une œuvre de salubrité publique comme l’avait compris Voltaire qui signait ses lettres EI, une abréviation aux lettres prémonitoires, ou « Ecr.l’inf » (écrasons l’infâme), pour inviter son lecteur à la lutte contre tout obscurantisme, notamment religieux. Les quelques 80 tribunaux islamiques présents en Angleterre qui font appliquer la charia pour le droit matrimonial et l’héritage montrent bien les dérives d’un système auquel nous avons heureusement réchappé en France grâce à cette loi sur la laïcité que beaucoup nous envient.

         


      • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 21:35

        je ne comprends vraiment pas votre réaction : je vais dans le même sens que vous et ça vous déplaît !

        @Jeussey de Sourcesûre

        Vous êtes vraiment un troll de la pire espèce !


      • Oceane 15 juin 2017 10:25

        @guylain chevrier

        « On ne peut répondre à un problème en avançant un autre. »

        Et on s’achemine vers le déni des précédents sur lesquels la justice devrait se prononcer et l’on fait du deux poids deux mesure sur une apparente objectivité devant être acceptée par tous. C’est une escroquerie intellectuelle et morale.


      • astus astus 15 juin 2017 10:34

        @astus


        Erratum : à la place de « Ceux qui critiquent l’utilisation de ce mot... » il faut bien sûr lire « Ceux qui organisent l’utilisation de ce mot (à des fins polémiques de victimisation) cherchent évidemment à restreindre la liberté d’expression ... »

        PS : je constate que les trolls moinsseurs patentés, avec toujours aussi peu d’arguments, et toujours aussi peu de lumière à tous les étages (la lumière divine s’entend !) se sont réveillés avec la gueule de bois. C’est bien le signe que l’article vise juste. Tous ensemble écrasons l’infâme.


      • Gogonda Gogonda 15 juin 2017 12:23

        @guylain chevrier


        L’accusation d’islamophobie, n’as rien à envier à l’accusation systématique de complotisme ou d’occidentalophobie dés qu’un musulman pose les bonnes questions sur l’interventionnisme occidental au Moyen Orient ou les barbouzeries des services secret avec des islamistes, exemple :

        « Le FBI a poussé des musulmans à commettre des attentats selon Human Right Watch »

        « On a dit aux Américains que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l’intérieur des Etats-Unis », a déclaré Andrea Prasow, l’un des auteurs du rapport. « Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de ces personnes n’auraient jamais commis de crime si les forces de l’ordre ne les avaient pas encouragés, poussés, et parfois même payés pour commettre des actes terroristes ». 


        Selon HRW, le FBI a souvent ciblé des personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels. Des informateurs ou policiers infiltrés auraient alors interagi avec elles en élaborant le plan d’attentat, en fournissant les ressources pour le mettre en œuvre, puis en persuadant, voire en faisant pression sur la personne pour qu’elle y participe.

        L’étude cite notamment les « quatre de Newburgh », accusés d’avoir planifié des attentats contre des synagogues et une base militaire américaine, alors que le gouvernement avait, selon un juge, « fourni l’idée du crime, les moyens, et dégagé la voie », transformant en « terroristes » des hommes « dont la bouffonnerie était shakespearienne ».



        http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/07/21/le-fbi-a-pousse-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats_4460774_3222.html

        C’est pour ça qu’il ne sert à rien d’accuser de communautarisme victimaire, d’occidentalophobie ou de sortir le sarcastique « si li siouniste »...ça ne changera pas les faits.















      • Elena Mangusta 22 septembre 2017 11:00

        @Oceane Il n’y a strictement aucun « deux poids deux mesures » sauf pour ceux qui affectent de ne pas connaître la loi et le sens des termes, bref les dieudonnistes.


      • Massada Massada 14 juin 2017 10:51

        Article très complet et fort instructif.

        J’ai encore quelques difficultés à comprendre la laïcité à la française mais sinon je partage l’avis de l’auteur.


        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 14 juin 2017 12:07

          @Massada

          c’est tout-à-fait normal

        • HELIOS HELIOS 14 juin 2017 13:24

          @Massada...


          la laïcité a la française, c’etait un modèle qui laissait le choix de choisir la couleur lorsqu’on achete sa voiture, c’est de toutes façons toujours la même voiture... et ça arrange tout le monde.

          Voila presque 2 millenaires que ça dure, avec, certes, quelques peripeties, mais ça marche.

          Et voila qu’arrivent d’autres modèles de voitures venue d’asie, mais comme vous le savez, cela ne derange pas grand monde, il y en a peu a vendre et elles sont similaires.

          et puis, l’islam est arrivé, avec sa conduite a gauche et tout et tout.

          Vous voulez quoi ?, qu’on accepte de modifier toutes les voitures et changer le coté de la route où l’on roule ? ... car c’est bien cela qui est proposé, un changement de fond !

          Ne vous etonnez pas des résistances, ce qu’il manque c’est seulement une normes précisant que l’on roule a droite. Mais cela, ce n’est pas pret d’arriver, les marchands de pieces de rechange et les assurances vont y veiller, c’est sur les accidents qu’ils font leur beurre !!! et la police aussi.... et que dire des acheteurs ...

        • microf 14 juin 2017 22:11

          @Massada

          Bonsoir cher ( e) Massada, je ne vous ai pas oublié, je prie toujours pour vous.
          Pour nous Catholiques, demain c´est officiellement la fête Dieu, je prierai spécialement pour vous et votre famille.


        • Oceane 14 juin 2017 23:19

          @microf

          « Maudit soit Canaan ! Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères ! Beni soit l’Eternel, Dieu de Sem et que Canaan soit leur esclave ! Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite les terres de Sem et que Canaan soit leur esclave ».

          Pitié, un peu de bon sens et dignité !


        • kirios 18 juin 2017 08:18

          @Massada
          je partage totalement votre appréciation .
          la religion , en l’occurrence la musulmane (salafiste dit on ??), devient un danger quand elle sert d’expression dominatrice d’une déclaration de guerre .
          un homme - ou une femme - de la religion d’Allah est comme tous les autres , qu’ils soient chrétiens , bouddhistes , ... ,ou athées , et ne me pose aucun problème .
          par contre lorsque par ses habits , son comportement public , ses exigences particulières ( nourriture hallal ) , il se veut l’expression d’une religion invasive là il est un danger qu’il est criminel de faire semblant d’ignorer .


        • antiireac 14 juin 2017 11:12

          L’islamophobie est une position intellectuelle auquelle tout individu a droit de même que la christianophobie ou toute position pro ou anti religieuse et plus largement pour ou contre toute philosophie.


          • Zolko Zolko 14 juin 2017 14:00

            @antiireac : ah, enfin.
             
            Oui, l’Islamophobie est parfaitement justifié et normale. Personnellement, je suis contre l’Islam. Voilà, c’est dit. Je suis d’ailleurs opposé à d’autres religions aussi, surtout celles qui mélangent religion et politique.
             
            Mais je ne suis pas contre les Musulmans, du moment qu’ils ne me font pas chier avec l’Islam. Tant qu’ils pratiquent leur religion en privé, ça ne m’intéresse pas, mais du moment qu’ils cherchent à me/nous l’imposer, par n’importe quel moyen, je suis contre.
             
            Et qu’ils ne viennent pas me parler de tolérance : à Rome fait comme les Romains


          • antiireac 14 juin 2017 14:13

            @Zolko
            Je suis sur la même longueur d’ondes.


          • rogal 14 juin 2017 15:28

            Islamophobie : du grec phobos, la peur.


          • Zolko Zolko 14 juin 2017 16:36

            @rogal : « du grec phobos, la peur. »
             
            on dit aussi hydrophile et hydrophobe, pour, respectivement, un truc qui attire ou repousse l’eau. Un matériau hydrophobe n’a pas peur de l’eau mais le repousse. Hydrofuge étant un matériau qui résiste à l’eau. Ceci-dit, votre remarque est légitime : comment dit-on en Grec quelque-chose qu’on rejette ?


          • rogal 14 juin 2017 22:18

            @antiireac
            Le misanthrope rejette les hommes par détestation ; le misogyne, etc.
            L’antirouille élimine la rouille ; l’antechrist, etc.
            Et l’agoraphobie ?


          • Oceane 14 juin 2017 22:52

            @antiireac

            Cette position est valable pour les deux autres : idéologies à combattre.


          • Oceane 14 juin 2017 22:57

            @Zolko

            « L’islamophobie est pleinement justifiée et normale », mais pas la christianophobie, la judéophobie. Je rigole parce que tu continues de te prendre pour le centre du monde.


          • zak5 zak5 15 juin 2017 07:50

            @Oceane
            décidément vous les musulmans vous etes les champion des causes perdues d’avance . êtes vous au moins capable de comprendre qu’en occident ne pas aimer une religion, la critiquer et même la ridiculiser s’il le faut (ça c’est généralement quand les religieux prosélytes dépassent les bornes) est une culture fondamentale, c’est même le socle du scepticisme qui fait que l’occident est l’occident ? 

            vous voulez condamner le racisme ? trouvez un autre terme qui ne fait pas référence a une religion, c’est pourtant simple


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 juin 2017 13:35

            @zak5

            Le problème n’est pas de « trouver un terme qui ne fait pas référence à une religion » mais de trouver un terme qui ne condamne pas les individus adeptes d’une religion.

            Or le terme existe : il faut rejeter la musulmanophobie (la haine des musulmans), comme il faut rejeter la christianophobie (la haine des chrétiens) ou la judéophobie (la haine des juifs).

            Mais l’islamophobie (le rejet de l’islam) elle, est totalement justifiée. Et il faut tout faire pour en convaincre les musulmans individuellement pacifiques et qui acceptent de réfléchir objectivement.


          • Oceane 16 juin 2017 10:47

            @zak5

            Désolée, je ne suis pas musulmane et rien au monde ne me fera le devenir.

            « Antisémitisme » fait référence à quoi ?


          • Agafia Agafia 21 septembre 2017 21:49

            @Zolko
            « Hydrofuge étant un matériau qui résiste à l’eau »


            Donc islamofuge serait qui résiste à l’islam... Perso ça me convient mieux que islamophobe...

            Je préfère les résistants aux trouillards ^^

          • citoyenne 14 juin 2017 11:29

            Dans un esprit de justice, il faudrait étendre votre pensée à d’autres catégories comme par exemple à l’antisémitisme déjà cité ou encore à la notion d’homophobie qui sous-entend qu’on doit adhérer pleinement à cette idée au risque de se voir taxer de méchants homophobes agresseurs.
            A moins que vous ne soyez comme beaucoup un amateur du « deux poids deux mesures » ?

            L’islam est reconnue comme une religion, elle peut donc être librement pratiquée. Le problème est que la France est anti-cléricale elle rejette donc toute forme de religion et se cache ensuite derrière le terrorisme pour justifier son anti-islam alors que son problème est sous-jacent et subtil.
             Même sans le terrorisme on taperait dessus encore et encore. Pourquoi ? Une des raisons est que l’Islam est anti-capitaliste et le capitalisme est LA nouvelle religion qui ne tolère aucun concurrent. C’est pour ça que l’Islam est l’ennemi numéro 1 dans le monde et non à cause du terrorisme mais ça il faudrait commencer à réfléchir pour le voir ce que beaucoup ont arrêté de faire depuis longtemps. Ils laissent les médias le faire à leur place.


            • Massada Massada 14 juin 2017 11:46

              @citoyenne
               

              L’Islam incompatible avec le capitalisme ? 
              Comment la religion d’un marchand pourrait-elle être anti-marché ? 
              Grosse erreur Islam et capitalisme vont de paire.
               
              À Médine, l’une des principales initiatives de Mahomet fut de mettre en place un marché. 
               
              En outre, à l’occasion d’une crise alimentaire, il a montré son soutien à l’autorégulation du marché. 
              En effet, lors d’une famine qui avait élevé le prix de la nourriture, les partisans de Mahomet lui ont demandé de plafonner les prix, mais il a refusé, arguant qu’il n’avait pas le mandat de fixer les prix parce que, comme il l’explique : « Les prix sont entre la main de Dieu », qui s’apparente à l’idée d’Adam Smith selon laquelle les marchés sont gouvernés par une « main invisible ». 


               

            • citoyenne 14 juin 2017 12:09

              @Massada

              Je parle du capitalisme tel que l’on connait aujourd’hui qui est basé sur la recherche du profit au dépend des minorités et des classes les plus pauvres. Publicité à outrance, incitation à la surconsommation (notamment grâce aux crédits à la consommation), on enlève aux pauvres pour enrichir les plus riches.

              La logique commerciale que tu décris n’a rien à voir avec celle qu’on connait aujourd’hui.
              Dans le Coran on est incité à ne pas gaspiller « Mangez et buvez et ne gaspillez pas », à verser une aumône annuelle aux plus démunis (la Zakat est un pilier de l’Islam), les prêts à intérêts sont interdits. le commerce est réglementé.

              Si on applique les lois coraniques c’est la mort du capitalisme c’est bien pour ça que beaucoup de gens ont tout intérêt à le faire passer comme moyenâgeux et dangereux.
              Punaise mais réveillez-vous !!


            • Arleen Arleen 14 juin 2017 12:24

              @citoyenne
               

              « Dans le Coran …..la Zakat est un pilier de l’Islam..... Si on applique les lois coraniques ... »

               

              Tiens Tiens Tiens Tiens   smiley

               

              Une muzz qui se dévoile smiley

               

              Changez votre pseudo. Citoyenne de quoi ? De la oumma ??


            • antiireac 14 juin 2017 12:42

              @Massada
              J’allais dire la même chose vous m’enlevez le caviar de la bouche..


            • popov 14 juin 2017 13:28

              @citoyenne


              Si on applique les lois coraniques c’est la mort du capitalisme

              Ah oui, comme en Arabie Saoudite, par exemple. 

              Ou comme dans tous les pays islamiques où le prix des aliments augmente pendant le ramadan.

            • popov 14 juin 2017 13:39

              @citoyenne


              L’islam est reconnue comme une religion

              Oui, grâce à la complicité de politiciens vendus. En fait l’islam ne mérite que le statut de secte malfaisante tant que l’apostasie y sera pénalisée.

              Mais qu’est-ce que c’est que ces abrutis qui réclament le droit de faire du prosélytisme et qui interdisent aux membres de leur secte d’en sortir ?


            • citoyenne 14 juin 2017 14:15

              @Arleen

              Oui exactement citoyenne de la oumma, de la France et du monde et fière de l’être =)


            • citoyenne 14 juin 2017 14:19

              @covadonga*722

              Il faut faire attention à ne pas trop se droguer aux chaines comme BFM et les reportages de M6 ça nuit à la réflexion.
              Vous êtes vraiment des victimes, vous croyez tout ce qu’on vous sert, vraiment ça fait peine à voir.
              Réfléchir ça demande pourtant pas tant d’efforts si ?


            • citoyenne 14 juin 2017 14:29

              @popov

              Ma secte comme vous dites m’interdit le mensonge, le crime, la perversité, les insultes, nuire à autrui et encore tant de choses.
              Elle m’oblige à faire le bien, aider mon prochain, délaisser le matériel pour plus de spirituel, ne pas me mettre ne colère, être adorable même avec les plus odieux, à me dépasser encore et encore pour devenir chaque jour meilleure que la veille. Ça c’est l’islam. Éteignez un peu votre télé et instruisez-vous un peu vous verrez c’est pas mal

              Cette « secte » est la meilleure chose qui me soit arrivée, j’en suis fière et j’en porterai le message jusqu’à ma mort.

              Mais je sais que tout cela vous dépasse tellement. La preuve vous ne comprenez rien. Combien sous ce commentaire vont encore venir me dire « et les salauds de Daesh hein ??? »
              Pitié épargnez moi vos discours et variez un peu merci.


            • antiireac 14 juin 2017 14:41

              @citoyenne
              Tout ça est faux vous pratiquer la takya

              c’est ignoble

            • zak5 zak5 14 juin 2017 14:58

              @citoyenne

              Il faut faire attention à ne pas trop se droguer aux chaines comme BFM et les reportages de M6 ça nuit à la réflexion

              vous faites fausse route, dans ce débat qui nous intéresse, ils sont drogués aux « sahih boukhari »ou « sahih muslim, » la sirah et bien d’autres, tous d’authentique musulmans vertueux et respectés 


            • popov 14 juin 2017 16:32

              @citoyenne


              J’ai lu une bonne partie du coran et plusieurs extraits des hadiths.

              Ma conclusion : Mahomet était un véritable trou de balle. Le plus grand imposteur de l’histoire.

            • popov 14 juin 2017 16:46

              @citoyenne


              Cette « secte » est la meilleure chose qui me soit arrivée, j’en suis fière et j’en porterai le message jusqu’à ma mort.

              Si c’était tellement bien, pourquoi décapiter ceux qui veulent sortir de la secte, comme cela se passe dans les pays où l’islam peut le faire impunément ? 

              Pourquoi les autres religions sont-elles persécutées à des degrés divers dans TOUS les pays à majorité islamique ? 

              Pourquoi les habitants des pays crasseux que l’islam étouffe depuis des siècles veulent-ils s’en échapper ?



            • zak5 zak5 14 juin 2017 17:50

              @citoyenne
              j’en porterai le message jusqu’à ma mort.

              faites gaffe, ça peut être très mal interpréter, et pour cause


            • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 18:15

              L’islam est reconnue comme une religion, elle peut donc être librement pratiquée.
              =======================================

              @citoyenne

              Elle peut être librement pratiquée aussi longtemps qu’elle ne tue personne, et je ne sache pas qu’il y ait eu beaucoup de protestations quand on a construit la grande mosquée de Paris au milieu des années 20, et toutes les autres bien plus tard.

              Il y a quarante ans, on n’aurait jamais pu imaginer qu’un jour l’islam deviendrait le signe de ralliement de bandes armées vouées à la pratique de l’assassinat. Il y avait bien des incitations explicites au meurtre dans plusieurs sourates du Coran, mais puisque les musulmans n’en tenaient pas compte, on n’allait pas leur faire grief d’un texte du haut moyen-âge qu’ils paraissaient visiblement ne pas prendre plus au sérieux que les chrétien d’aujourd’hui ne s’inspirent des vociférations imbéciles des fanatiques à l’époque des guerres de religion.

              Depuis la Saint-Barthélémy de 1572, le monde occidental a beaucoup progressé dans tous les domaines. En revanche, depuis Mohammed ben Abdelwahhab mort en 1792 et à l’origine de la « réforme » wahhabite, le monde musulman n’aura fait, lui, que régresser. Lorsque je vois les femmes sous leurs sacs à patates du côté du métro Couronnes, je me dis qu’il ne doit plus désormais se connaître d’autre avenir que le VIIe siècle, ses affrontements atroces et ses décapitations en série. Une bien curieuse conception du progrès humain !

              Quand l’islam rentrera dans le rang et cessera de prôner partout le meurtre, de mettre en pratique les injonctions délirantes de ses imams ; quand il cessera ses exhibitions obscènes dans nos rues, on oubliera l’islam . En revanche, s’il persévère dans une aussi imbécile obstination, et cela dans un monde dont il est désormais tout à fait incapable d’appréhender la complexité du fait d’un retard de plusieurs siècles, il sera définitivement ratatiné, et cet infâme totalitarisme connaîtra exactement le même sort que le nazisme et le communisme. 

               


            • mursili mursili 15 juin 2017 15:20

              @Arleen

              c’est quoi une « muzz » ?

               


            • Arleen Arleen 15 juin 2017 21:35

              @antiireac
               

              Antidote à la takya des musulmans :

               

              Réponse magistrale à une musulmane « modérée »

               

              https://www.youtube.com/watch?v=rCLj5jKnsIU


            • MagicBuster 14 juin 2017 11:41

              Seuls des musulmans sont en mesure de lutter contre l’islamophobie qu’ils inspirent.

              Dans le cas contraire - on peut les aider à retrouver le prophète sans attendre.


              •  C BARRATIER C BARRATIER 14 juin 2017 12:03

                Bon article qui creuse bien le sujet
                Il faut veiller à ce que notre Etat ne soit pas islamophobe, car il ne serait plus laïque.
                Des citoyens qui ne partagent pas les valeurs de la laïcité ont bien le droit d’être islamophobes, mais ils ne font pas avancer le vivre ensemble dont ils ont besoin comme tout le monde


                • antiireac 14 juin 2017 12:46

                  @C BARRATIER
                  Au contraire il est souhaitable que l’état soit islamophobe et à terme interdise cette idéologie abjecte qui a tant fait mal à lm’humanité. 


                • docdory docdory 14 juin 2017 16:14

                  @C BARRATIER
                  Vous dites, je vous cite : « Des citoyens qui ne partagent pas les valeurs de la laïcité ont bien le droit d’être islamophobes, mais ils ne font pas avancer le vivre ensemble dont ils ont besoin comme tout le monde »


                  Il y a deux objections à votre phrase :

                  1°) on peut parfaitement partager les valeurs de la laïcité tout en étant islamophobe, de même qu’on peut parfaitement partager les valeurs de la démocratie tout en étant anti-communiste !

                  2°) Personne n’a besoin du « vivre ensemble » ( quelle expression débile ! ) : je n’ai personnellement ni envie ni besoin de « vivre ensemble » avec des femmes voilées ou des barbus en djellaba.
                  Si je les croise dans la rue ou au supermarché, j’éprouve envers eux le même malaise et la même angoisse que celle que les juifs et les démocrates allemands éprouvaient en 1930 lorsqu’ils voyaient des défilés de jeunesses hitlériennes. Je n’ai nulle envie de « vivre ensemble » avec ce genre de personnes, même si je suis malheureusement bien forcé de cohabiter avec eux sur la voie publique. Il est également probable qu’aucun d’entre eux n’a envie de « vivre ensemble » avec des français républicains et laïques, qui, pour l’idéologie mahométane, sont la quintessence des personnes à abattre !

                • HELIOS HELIOS 14 juin 2017 17:32

                  @docdory

                  Merci d’exprimer votre position que je comprends et à laquelle j’adhère.

                  *** je ne veux pas qu’on m’impose un « vivre ensemble » quelconque. ***

                • popov 14 juin 2017 17:47

                  @docdory


                  Bonjour

                  Ce que les islamopithèques apprécient dans la laïcité, c’est qu’elle leur permet de revendiquer de droits au nom de la liberté des cultes.

                  Ce qu’ils détestent, c’est que la laïcité met toutes les religions sur le même plan, alors qu’il ne peuvent se concevoir que comme dominant les autres religions, eux qui se croient tellement meilleurs que les autres.

                • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 18:31

                  Il faut veiller à ce que notre Etat ne soit pas islamophobe,
                  ==========================================

                  @C BARRATIER

                  Je dirais exactement le contraire. L’islam étant redevenu ce qu’il était à l’origine, c’est-à-dire un système politico-religieux particulièrement féroce, responsable en peu d’années de centaines de morts en Europe, le devoir de tout état responsable serait de poser clairement qu’on ne transigera jamais avec cette nouvelle forme de totalitarisme.
                  Ce qui s’est passé au Bataclan ou à Nice (désormais, on ne peut même plus citer tous les attentats) est totalement INTOLERABLE.
                  Mais face à une pareille abjection, des gouvernements qui crèvent de trouille, qui redoutent un incendie des banlieues pire que celui de 2005, ont résolu de tolérer l’intolérable et de faire preuve à chaque fois, malgré les effets de manche de quelques-uns à l’Assemblée, de la pire complaisance. Ils espèrent que ça va passer, comme les Münichois espéraient en 38 « sauver la paix » en optant pour la pire forme de lâcheté. Pour paraphraser Churchill : il auront voulu la paix au prix du déshonneur. Le déshonneur, ils l’ont déjà, mais en plus ils auront bientôt la guerre civile qui leur faisait si peur.


                • popov 14 juin 2017 13:41

                  Delenda est islam !


                  À bas la moustoufe !

                  • citoyenne 14 juin 2017 14:16

                    Vous faites l’erreur que 99.99% font. Ils imputent à l’islam les erreurs et les dérives que les musulmans font. Sauf que de plus en plus l’islam est délaissé par les musulmans qui souvent ne prennent que ce qui les arrangent. Vous pensez que l’Arabie Saoudite et d’autres pays musulmans c’est l’islam ?
                    Et bien non. renseignez-vous avant de parler de choses que vous ne connaissez pas s’il vous plait.


                    • antiireac 14 juin 2017 14:38

                      @citoyenne
                      C’est la réponse classique

                       vous ne connaissez pas l’’islam donc vous ne pouvez pas parlez.
                      Savez vous que presque la totalité ( disant huit sur dix)des conflits armés ont pour l’origine des pays islamiques.
                      Savez vous que l’esclavage le racisme , le racisme anti femme, le mensonge(la takya) et j’en passe est considérés comme normal dans le coran
                      Pour toutes ces raisons et d’aures que j’ai pas écrit il faut à tout prix se débaresser de cette infâme idéologie

                    • citoyenne 14 juin 2017 14:55

                      @antiireac

                      C’est pas une réponse classique c’est la réponse du bon sens tout simplement. Quand on ne sait pas on se tait. Vous parlez du Coran mais que connaissez-vous du Coran ? Racisme anti-femme ? Est-ce que vous savez que le Coran est venu mettre fin à des années de féminicides sur les bébés qui avaient pour crime de naître fille ? D’accorder un droit à l’héritage aux femmes ? Laissez moi deviner je viens de vous apprendre cela n’est-ce pas ?

                      Je pourrais essayer débattre avec vous pendant des heures que ça ne changerait rien. Vous avez des œillères et vous refusez de les enlever. Par mauvaise foi, intérêt, ou peu importe. La preuve vous me sortez encore l’argument « les pays islamiques bla bla » alors que pas mal de pays musulmans n’ont d’islam que le nom.

                      Vous êtes aveuglés par la haine d’une religion dont vous ne savez rien, déformée par les musulmans eux-mêmes, les médias et d’autres qui ont tout intérêt à freiner une religion en pleine expansion car dommage pour eux la religion musulmane ne fait que grandir, elle gagne énormément de convertis.
                      Paradoxalement c’est justement grâce à ses détracteurs qui font naître chez les gens une puissante volonté de rechercher la vérité et qui une fois cette vérité trouvée embrasse l’islam avec l’étonnement d’avoir si longtemps réussi à survivre sans.

                      Donc Merci :)


                    • zak5 zak5 14 juin 2017 15:08

                      @citoyenne
                      Je pourrais essayer débattre avec vous pendant des heures que ça ne changerait rien.

                      vous avez tout a fait, la preuve :

                      Al-An’am 6.68. Lorsque tu vois ceux qui dénigrent nos versets , évite de te mêler à eux, à moins qu’ils ne changent de sujet. Et si Satan te fait oublier cette prescription, hâte-toi, dès que tu t’en souviendras, de t’éloigner de ce groupe d’iniquité ! 

                      donc pour une parfaite musulmane comme vous, agoravox n’est pas a féquenter


                    • zak5 zak5 14 juin 2017 15:10

                      @citoyenne
                      Paradoxalement c’est justement grâce à ses détracteurs qui font naître chez les gens une puissante volonté de rechercher la vérité et qui une fois cette vérité trouvée embrasse l’islam avec l’étonnement d’avoir si longtemps réussi à survivre sans.

                      donc vive l’islamophobie ! de quoi vous vous plaignez ?


                    • antiireac 14 juin 2017 15:21

                      @citoyenne


                      Dans une société comme la France si un loi ne convient pas on l’abroge
                       cette possibilités n’existe pas dans les religions ,j’ai bien dit toutes et encore moins en islam donc oui je suis contre cet agglomérat des lois insensés à notre époque 

                      Il vous faudrait vraiment changer de loi pour être d’accord avec les français ils n’ont pas à subir des énergumènes de votre genre qui voient tout à travers le prisme islamique

                    • citoyenne 14 juin 2017 15:44

                      @zak5

                      Merci beaucoup mon frère en humanité de m’avoir rappelé ce verset plein de sagesse :) Effectivement je l’avais oublié, je comprends pourquoi Dieu nous dit « Hâte toi dès que tu t’en souviendras ». Je ne suis pas une parfaite musulmane mais j’y travaille merci quand même pour le compliment.
                      Que Dieu t’accorde la guidée bien que tu n’en veuilles pas. Salut ! :)


                    • citoyenne 14 juin 2017 15:50

                      @zak5

                      L’islamophobie est pour moi le dernier rempart de gens qui ne peuvent rien contre l’islam et qui ne peuvent que l’insulter car ils sont impuissants face à une religion qui prend de l’ampleur. Donc c’est un révélateur de leur propre faiblesse. En fait c’est dommage pour eux un comportement aussi bas, ce n’est pas révélateur d’une grandeur d’âme ni une preuve d’intelligence. Quant à nous musulmans, la chance nous est donnée de montrer enfin qui nous sommes vraiment.

                      Vive l’islamophobie ? Non, mais c’est une épreuve dont nous sortirons grandis et plus forts.


                    • zak5 zak5 14 juin 2017 15:55

                      @citoyenne
                      le diable te l’a fait oublié, moi je te le rappelle. pas de quoi oukht. La guidée je veux bien, mais pas un manuel de dressage


                    • antiireac 14 juin 2017 16:36

                      @citoyenne
                      Faux cette idéologie barbare était critiqué pratiiquement de sa naiscence et son extension impérialiste


                    • zak5 zak5 14 juin 2017 20:58

                      @kader
                      tu crois en Dieu et a Mohammed mais tu ne crois pas au Coran, tu vas etre taxé d’hérétique c’est pire qu’un koufar !

                      Mois je crois que ce que la religion a engendré de mieux c’est les hérétiques, c’est bien pour cela que je suis entièrement d’accord avec toi.

                      Comment imaginer que le Coran n’a pas été bricolé par les califes (ou leur sbires du genre Hajaj Ibn Youssef) ? Surtout quand on sait que c’est les califes Omeyyades qui ont très tôt prit le pouvoir, des califes qui appartenaient donc au clan de Abou sofiane, l’homme qui n’est devenu musulman que pour prendre sa revanche un jour.

                      Ah ! ils ont meme inventé un verset qui dit que c’est Dieu qui protège le Coran, mais pourquoi donc peut-il protéger le Coran et pas la réputation de son prophète ? le Coran et la réputation de son prophète ne vont pas ensemble ? pourtant c’est logique, l’un ne va pas sans l’autre
                      Les musulmans sont de plus en plus nombreux a ne plus accepter les hadith non ? mais peine perdu, les hadith sont des textes musulmans gravés dans le marbre par les musulmans eux-meme. Alors je le répète, pourquoi Allah a laissé faire ?


                    • Christian Labrune Christian Labrune 14 juin 2017 21:11

                      Vous faites l’erreur que 99.99% font. Ils imputent à l’islam les erreurs et les dérives que les musulmans font.
                      =======================================
                      @citoyenne
                      Sans même vous en rendre compte apparemment, vous aggravez le cas des communautés musulmanes. La plupart de ceux qui, comme moi, sont appelés des « islamophobes », et fort improprement parce que leur hostilité à l’islam repose sur la connaissance de l’histoire et du Coran et non pas sur une trouille irrationnelle, ne connaissent dans la situation actuelle qu’un seul ennemi, l’islam, qui est une idéologie totalitaire dès l’origine. Au XIe siècle, au temps des premiers Abbassides, l’islam avait conquis tout le pourtour de la Méditerranée, de l’Espagne aux rives de l’Indus. Comme entreprise coloniale réalisée au fil de l’épée, on ne fait pas mieux.

                      Quand on se propose d’écrabouiller une idéologie totalitaire, ou, comme disait Voltaire, d’« écraser l’infâme », loin de tuer du monde, on sauve bien des vies. Mais vous, vous venez nous dire que la férocité de bien des musulmans ne procède pas d’une idéologie contingente qui leur aurait été imposée par leur environnement, mais d’eux-mêmes. Ils tueraient donc parce qu’il est dans leur nature de tuer, en quelque sorte. A la limite, vous seriez prête à dire qu’ils sont indifférents en matière de religion, voire athées, mais les athées, où qu’ils vivent, n’ont jamais préconisé d’exterminer leurs semblables. S’ils n’ont pas l’excuse d’une idéologie pernicieuse, les « musulmans » que vous décrivez représenteraient donc ce qu’il y a, dans l’humanité, de plus monstrueusement inhumain.
                      Chacun appréciera par ailleurs votre manière de définir des crimes odieux : des « erreurs » ou des « dérives ». Allez donc expliquer cela aux proches des victimes du Bataclan ou de Manchester. L’erreur est humaine et excusable, mais certainement pas l’assassinat , qui est d’un tout autre ordre.


                    • franc 15 juin 2017 09:58
                      @citoyenne

                      Il faut juger l’arbre à ses fruits

                       et les fruits de l’islam sont pourris

                    • agent ananas agent ananas 14 juin 2017 15:37

                      Voilà un de ces sujets qui n’aura donné lieu à aucun débat de fond dans cette campagne électorale,

                      Normal. C’est un sujet ésotérique ... comme le mariage pour tous, les droits des homosexuels, les droits des lesbiennes, les droits des transgenres, les droits des émigrés illégaux, etc ...
                      Pour la majorité des gens, l’islam c’est le dernier de leurs soucis. Ils sont plus préoccupés par leur boulot, le chômage, l’austérité, leur pouvoir d’achat, les impôts, etc ..., bref tout ce qui à une incidence sur leur quotidien.


                      • microf 14 juin 2017 22:24

                        @agent ananas

                        Entièrement d´accord avec vous en ce qui concerne le sujet sur l´ISLAM. 
                        Vous savez ce thème a été introduit dans la société Francaise pour faire diversion, pendant ce temps, l´élite de SOUCHE exploite ses concitoyens.


                      • QiroreuR QiroreuR 15 juin 2017 12:18

                        @agent ananas
                        L’Islam a une incidence sur le quotidien des gens. Quand ils quittent un quartier parce qu’il est devenu invivable, ce n’est pas uniquement pour l’insécurité, c’est aussi parce que le quartier et parfois la ville entière est hallalisée et qu’ils ont l’impression de vivre dans un autre pays, un pays où dans les commerces on parle une autre langue, où les coutumes n’ont rien à voir avec les leurs (séparation hommes-femmes, type de vêtements, pratiques alimentaires...). 

                        Ce débat a été écarté par 95% des candidats parce que le simple fait de l’aborder reviendrait à se priver des électeurs musulmans, ce qui est impensable. Les Maires qui laissent (voire encouragent) la construction de mosquées ne le font pas parce qu’ils trouvent que cette religion apporterait un quelconque progrès à la société, non, ils le font pour des raisons purement électoralistes. 

                      • agent ananas agent ananas 15 juin 2017 12:36

                        @QiroreuR
                        Les Maires qui laissent (voire encouragent) la construction de mosquées ne le font pas parce qu’ils trouvent que cette religion apporterait un quelconque progrès à la société, non, ils le font pour des raisons purement électoralistes.

                        Comme s’il y avait plus d’électeurs musulmans que d’électeurs de « souche » ...
                        La raison de la construction de mosquées est peut être plus liée à la corruption de ces élus qui touchent des pétro-dollars des wahhabites ...


                      • QiroreuR QiroreuR 15 juin 2017 13:00

                        @agent ananas


                        "Comme s’il y avait plus d’électeurs musulmans que d’électeurs de « souche » ...
                        Dans certains départements (le 93 par exemple) on arrive à 43% (contre 17% il y a 20 ans seulement) de prénoms musulmans (source INSEE). Un cas extrême ? Dans la plupart des départements de la région parisienne on est entre 20 et 30%. La première raison de la construction de mosquées est qu’il y a tout simplement de plus en plus de musulmans ou de gens pas nécessairement pratiquants mais dont c’est la culture. On ne peut nier que cette masse pèse dans les concessions faites par les élus qui contribuent se faisant à l’islamisation du pays, la mosquée n’étant pas qu’un lieu de culte.
                        Peut-être qu’il y a de la corruption qui se greffe là-dessus, mais désormais, dans certaines zones, si un candidat veut se faire élire il doit brosser dans le sens du poil cet électorat. Si les bouddhistes étaient sur-représentés dans certains endroits il en serait de même (pas tout à fait... mais c’est un autre débat). 

                      • agent ananas agent ananas 17 juin 2017 10:47

                        @Cadoudal
                        Vous voulez moins d’émigrés ? Soit !
                        Commençons d’abord par arrêter nos guerres néo-coloniales qui enflamment le monde arabe.
                        Aussi, l’arrêt du pillage des richesses de l’Afrique par nos multinationales et la fin des mesures d’ajustement structurels du FMI et de la Banque Mondiale est essentiel au développement du continent noir. Sinon, il y aura de plus en plus d’émigrés cherchant une meilleure vie en occident ...


                      • Citoyen de base 14 juin 2017 15:46
                        Intéressant ce sujet. On voit vers quelle guerre « civile !? » on veut nous mener. Comme il a été dit plus haut l’islamisation en France est allée de paire avec l’importation massive de population extra-européenne par les autorités ayant pris les rennes de l’état, à laquelle on a opposé aucune règle du jeu préexistante sur le sol national, comme il aurait été légitime.
                        Demain la Syrie sur notre sol, mais avec quelles responsabilités ?... smiley

                        • antiireac 14 juin 2017 15:54

                          @Citoyen de base
                          La grande majorité de nos élus ne connaissent pas les problèmes de nos banlieues surpeuplés avec une importantes population immigrés donc ils s’en foutent des conséquences sur nos populations autochtones.


                        • Jean 15 juin 2017 12:43

                          @Citoyen de base
                          ne vous inquiétez pas trop, il n’y aura pas d’affrontement.


                        • pergolese 14 juin 2017 17:20

                          Je conseille la lecture de la « déclaration islamique des droits de l’homme  » (Le caire 5 août 1990).


                          Très instructif...



                          • Zolko Zolko 14 juin 2017 18:00

                            @pergolese : bof, c’est un hoax, non ? C’est tellement ridicule que ça doit être une blague.


                          • popov 17 juin 2017 10:23

                            @pergolese


                            Merci pour le lien.

                            Art. 10 - L’Islam est la religion naturelle de l’homme. 

                            Tout le monde sait que les religions sont typiquement des phénomènes culturels et non naturels. 

                            Sauf les islamopithèques qui ne reculent devant aucune idiotie pour introduire les droits de l’islam dans un énoncé des droits de l’homme.

                          • zak5 zak5 14 juin 2017 17:40

                             @ l’auteur

                            sérieusement je pense qui si nos dirigeants avaient les moyens de mettre en place le délit d’islamophobie, ils l’auraient fait. Mais ça pose un énorme problème parce que l’on pourra parler de délit de blasphème et l’occident ne serait plus l’occident (ça sera un retour au moyen âge). Il ne faut pas oublier que le délit d’islamophobie existe dans la quasi totalité des pays musulmans et les sanctions sont très sévères (on met des gens en taule parce qu’ils ne veulent pas faire le ramadan ? alors l’islamophobie , vous vous imaginez un peu ! )

                            enfin je vous annonce que la page d’accueil du CCIF n’affiche plus « l’islamophobie est un délit », certains ont du leur faire comprendre que c’est une fausse annonce ou que ce n’est pas le CCIF qui fait la loi
                            http://www.islamophobie.net/


                            • guylain chevrier guylain chevrier 14 juin 2017 18:16

                              Citoyenne défend l’usage de l’islamophobie et pose l’islam en victime en accusant de haine ceux qui rappellent dans les échanges la réalité des pays où l’islam est majoritaire, c’est-à-dire dans l’Etat. Un mois de prison pour des personnes ayant mangé ou fumé pendant le ramadan dans la rue en Tunisie, et c’est en ce moment ! (Sans un mot d’ailleurs contre cela de nos dirigeants, de l’UE, alors que la Russie est au menu tous les jours de leur critique au nom des droits de l’homme) Voilà ce que l’on ne veut pas voir en France ! 


                              -Et lorsque cette fameuse Citoyenne (douteuse qu’elle en soit une avant d’être dans la foi) nous explique que : « L’islam est reconnue comme une religion, elle peut donc être pratiquée librement » sous-entendue en France, on voit très bien le risque. Tout d’abord l’islam n’est pas plus reconnue que les autres religions, puisqu’il n’y a plus en France de religion reconnue, ici on confond reconnue et connue, volontairement ou par ignorance, pour justifier une pratique religieuse sans limite. Précisément, jusqu’où est revendiquée cette pratique de l’islam dite « libre », car s’il n’y a pas de limite à la croyance, il y en a une aux manifestations religieuses, car sinon, on arriverait vite à la situation en France d’interdits du type de ceux de pays comme la Tunisie sinon pire, de l’Arabie Saoudite, ou sont pratiquées la lapidation et la décapitation publique, particulièrement des femmes accusées d’adultères par leurs maris. Un pays qui est en tête des pays pour la peine de mort, justement, au nom de cette religion. Toutes les religions sont dangereuses lorsqu’elle occupent le pouvoir politique, lorsqu’elles sont dans l’Etat, nous avons connu cela en France, et nous n’en voulons plus. 

                              -Oser prétendre que l’islam serait anticapitaliste est à pleurer de rire, la religion est un des instruments préférés des rentiers et de leurs serviteurs, pour diviser les forces sociales. On fait perdre de vue toute conscience de classe, par le fait de porter la foi au-dessus-de tout, de mettre les différences religieuses et culturelles avant les intérêts de classes. Marx est toujours pertinent pour nous rappeler que la religion est bien l’opium des peuples, et un allié de tout temps de la domination de classe des plus riches sur les autres. Les monarchies pétrolières en sont un exemple remarquable, alliées indéfectibles des USA.

                              -Et encore, lorsque cette dite Citoyenne, nous avance l’argument du développement des conversions pour justifier son propos, pour faire taire ses interlocuteurs, on peut dire que c’est de la pure propagande, et que cette voix est celle obscure de l’islamisme. Elle doit nous alerter sur le chaos que certains désirent au nom du retour du sacré.

                              Si je peux me permettre, je tiens à féliciter la tenue de ces échanges qui généralement restent contenus et sur le fond de la question.

                              • DACH 14 juin 2017 18:20

                                « Il n’y a de Dieu que Dieu »,... Comme Il n’y a de coups de pieds au cul que dans le cul !!!

                                L’Occident n’est pas islamophobe, ni en guerre avec la conception d’un Islam des lumières rel que nous le concevons. Mais des centaines de millions de musulmans ont une autre vision, et nombre d’entre eux se déclarent en guerre avec les valeurs que nous portons et les modèles de société qui sont opposés à l’Oumma.. Pourquoi ? parce que le Coran exige d’eux qu’ils nous l’imposent par tous les moyens. 

                                • guylain chevrier guylain chevrier 14 juin 2017 18:39

                                  Kader ne dit pas que du faux. Par contre, ce n’est pas Sarko qui a amené T. Ramadan à la télé, mais des journalistes zélés dans le prolongement d’un mouvement altermondialiste qui s’était entiché de ce prêcheur en le présentant comme un révolutionnaire, parce que tenant un discours qui avait de l’écho malheureusement dans certaines banlieues. Mais concernant l’UOIF, Sarko avec d’autres ont choisi l’alliance avec le diable, en espérant en tirer les fruits, mais c’était un marché de dupes car le ver était dans le fruit, et ils s’en sont aperçus trop tard. La création du CFCM a été celle d’un parti unique des musulmans qui a écrasé le débat et reproduit la logique politique des Etats d’origine de ceux qui pratiquent l’islam où y sont assignés malgré eux. Comment avoir pu organiser un vote, pour choisir des représentants de l’islam, dans les mosquées plutôt que dans des lieux neutres comme des gymnases ? On a joué le jeu des Etats d’origine y compris avec les ELCO (Enseignement des langues et cultures d’origine fait par des intervenants choisis par les Etats d’origine et donné dans le cadre des établissements de l’Education nationale selon des accords passés avec ces Etats qui datent des années 70) en cultivant l’islam comme référence commune des migrants de ces pays. Une démarche quasi post-coloniale. On notera que l’ex-ministre de l’Education nationale s’était engagée à la suppression des ELCO et n’en a rien fait, préférant favoriser l’intégration selon l’origine, la religion, plutôt que sur le fondement de principes universalistes. Elle a par contre créé l’enseignement de l’arabe dès le CP et n’a cessé de renforcer la présence dans les programmes de l’enseignement du fait religieux à l’école. Vive l’intégration républicaine avec cela, dans un contexte de montée des affirmations identitaires. Il ne faut pas s’étonner des problèmes aujourd’hui.

                                   


                                  • DACH 14 juin 2017 19:15

                                    @guylain chevrier
                                    Encouragements pour la cohérence de vos analyses qui servent une peu de vie démocratique dans les débats proposés par Agoragogogovox. Si l’on doit qualifier ce qu’apporte l’Islam dans la vie des êtres humains, je dirai qu’e l’Islam les enferme dans une sorte d’école maternelle de la pensée où la soumission aux règles ne supporte aucune critique ni contestation. 

                                    Le musulman vit dans une prison mentale où la peur des transgressions des règles qui lui sont imposées lui impose une soumission absolue. Or il y a dans les gènes (l’ADN), de l’humanité un appel vers un plus de liberté pour satisfaire cette envie prodigieuse de vivre ce qu’on a envie de vivre et de partager. « Citoyenne » dans son pseudo est un bon exemple d’une soumission sans efforts cognitifs vers un peu plus de lucidité. Voir un adulte qui devrait être responsable de sa propre existence s’enfermer dans dans des règles du niveau de la maternelle est attristant. Le petit livre vert de Khomeyni ayatollah en était un bon exemple au-delà de tous les commandements qu’il énonçait. Jusque dans la façon de s’essuyer dans les toilettes !!!!!

                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 juin 2017 13:09

                                    @guylain chevrier

                                    Ici, Guylain Chevrier, vous n’êtes pas assez explicite. Le CFCM a été créé après que les négociateurs de la république l’aient trahie : ils ont continué de négocier jusqu’à la création du CFCM après que les responsables musulmans qui voulaient en faire partie aient refusé de rejeter au moins la règle de la charia qui condamne à mort le musulman quittant sa religion en le faisant savoir.

                                    Ce rejet leur était explicitement demandé et ce sont les ministres de l’intérieur Chevènement, puis sarkosy qui se sont inclinés et ont continué de négocier la définition et le rôle du CFCM.

                                    Les démocrates disent souvent que la République ne doit pas s’incliner devant les exigences islamiques incompatibles avec ses lois, mais c’est déjà fait depuis longtemps :

                                    LA RÉPUBLIQUE S’EST COUCHÉE DEVANT LES ISLAMISTES prétendument « MODÉRÉS » LORS DE LA CRÉATION DU CFCM.


                                  • antiireac 14 juin 2017 19:15

                                    Nos élus porte une lourde responsabilité sur la façon donc a été traité le problème l’immigration musulmane dans le passé.

                                    On paye maintenant cash ce problème, plusieurs attentats, plus de 300 morts, en espace de quelque mois et hélas, ce n’est pas fini.

                                    • microf 14 juin 2017 22:04

                                      @antiireac

                                      Si vous prenez une balance et que d´un côté vous mettez le nombre de Francais que le terrorisme musulman á déjá tué en France, et que de l´autre côté vous mettez le nombre de Francais que le terrorisme musulman a déjá tué en France, vous verrez qu´il n´ya pas macht comme on dit.
                                      Car le nombre de musulmans que l´armée Francaise tue tous les jours par ses bombardements dans les pays musulmans dépasse de très, très, très, très, très loin le nombre de Francais tués par le terrorisme musulman, a se demander qui est alors terroriste.

                                      Je vous prie d´écouter ce que dit le P. Boulad une Jésuite et de me dire ce que vous en pensez.

                                      Ecoutons le Père Boulad :

                                      "Il y a dans les lectures d’aujourd’hui, une colère... une colère contre le Mal qui ravage le monde. Et cette colère est la mienne.

                                      « L »Occident a du sang sur les mains. L’Occident a du sang sur les mains. L’Occident s’est trahi, vendu, sali, pour de l’Argent, du Pétrole, du Gaz, des Dollars, des Euros. Cette situation au Proche-Orient, depuis déjà bientôt trente ans, avec l’anéantissement de l’Irak, avec UN MILLION DE MORTS. Cette guerre en Syrie, actuellement, avec PLUS DE 100 000 morts. Et la Libye, 80 000 morts. Et le Soudan, 2 MILLIONS DE MORTS. Et ce que nous connaissons ici en Egypte, et ce que nous vivons... et les videos que nous recevons... on voit des gens qu’on égorge, des enfants brûlés, sacrifiés... CA ME MET EN COLERE.. CA ME FAIT PLEURER... Non ! Non ! Il faut avoir le courage de dire NON ! De protester. De taper sur la table. De descendre dans la rue, comme l’ont fait les Egyptiens.
                                      "Mais malheureusement, toutes ces atrocités sont l’oeuvre du PACTE ATLANTIQUE... Amérique... France... Angleterre, en particulier. Pourquoi  ? Pour de l’Argent, du gaz naturel, du pétrole, des dollars, des euros... MAUDIT SOIT L’ARGENT ! MAUDIT SOIT LE PETROLE ! Un bébé, un enfant, frais comme une rose, frais comme une fleur, écrasé, massacré, défiguré. Et des familles entières sur les routes. Plusieurs centaines de milliers de Syriens en Egypte, un million de Syriens au Liban, des centaines de milliers vers l’Irak, vers la Turquie, et plusieurs millions qui demandent à entrer en Suède. Une Syrie écrasée.
                                      "L’Occident a perdu son Âme. Il l’a vendue au diable, sacrifiée à ces Mammons qui s’appellent l’Argent, le Pouvoir, la Puissance, la Cupidité... et j’ajoute... quand une Civilisation perd son Âme, elle n’a plus qu’à disparaître, qu’à s’éteindre, qu’à s’écrouler... et c’est ce qui se passe sous nos yeux. Un Français me disait, d’un air désabusé, LA FRANCE EST MORIBONDE. LA FRANCE EST MORTE. J’en dirai autant de l’Amérique, et d’un certain nombre de pays QUI SOUTIENNENT LE TERRORISME DANS LE MONDE et NOTAMMENT DANS NOS REGIONS. C’est DEGOÛTANT ! ECOEURANT... ce qui se passe.
                                      "Ca, c’est la violence... ça, c’est la guerre... c’est le sang. Mais l’Occident et toutes les sociétés de consommation sont menacées d’un autre mal... plus pernicieux, plus insidieux, plus profond. LE PLAISIR. LA JOUISSANCE.

                                      Le reste de ce que dit le P. Boulad, vous pourrez le visionner dans ce lien.
                                      https://youtu.be/0cyGA4YRQtE


                                    • microf 14 juin 2017 22:35

                                      @microf

                                       "Si vous prenez une balance et que d´un côté vous mettez le nombre de Francais que le terrorisme musulman á déjá tué en France, et que de l´autre côté vous mettez le nombre de Francais que le terrorisme musulman a déjá tué en France, vous verrez qu´il n´ya pas macht comme on dit".

                                      Il faut lire,

                                      Si vous prenez une balance et que d´un côté vous mettez le nombre de Francais que le terrorisme musulman a déjá tué en France, et de l´autre côté vous sur la balance vous mettez le nombre de musulmans que l´armée Francaise a déjá tuée dans les pays musulmans, vous verrez qu´il n´ya pas macht comme on dit.


                                    • Onecinikiou 17 juin 2017 18:10

                                      @antiireac


                                      Nos élus ?

                                      Jean-Marie Le Pen a raison depuis quarante au sujet de l’immigration-invasion-islamisation. 

                                      Il disait déjà tout de ce qu’il se profilait dans les années 80, à l’Heure de vérité, sur l’impossibilité d’intégrer l’Islam et ses ouailles, sur le penchant totalitaire et conquérant de cette religion, et des problèmes majeurs quant à la coexistence pacifique et au « vivre ensemble » qu’elle allait poser à terme dans ce pays et plus largement en Europe.

                                      Tous vous avez dénigré Le Pen pour cela, et vous le premier. Tous vous l’avez diabolisé, disqualifié, voué aux gémonies. 

                                      Et maintenant, quarante ans après la bataille, vous oseriez venir la gueule enfarinée pleurer sur le lait répandu ? Vous vous moquez certainement. Et bien dansez à présent. 

                                    • DACH 14 juin 2017 19:22

                                      L’accusation d’islamophobie n’est jamais que le masque que l’on pose sur toutes les critiques, justifiées ou non de l’Islam au nom d’"un antiracisme de façade. Les motivations et intentions sont diverses. Celles de Médiapart, apr exemple, sont claires : détruire nos systèmes démocratiques et la liberté de pensée qui va avec..


                                      • CHALOT CHALOT 14 juin 2017 19:25

                                        Le texte de Guylain est très pédagogique

                                        Les personnes de « gauche » qui utilisent le terme d’islamophobie pour traiter les autres de racistes sont objectivement les complices des intégristes et même indirectement des complices des réels xénophobes en leur donnant des armes.
                                        Guylain fait la part des choses en dénonçant l’utilisation abusive d’un « mot » inventé par les islamistes radicaux pour criminaliser le blaqphème.

                                        • zak5 zak5 14 juin 2017 20:36

                                          @CHALOT
                                          tout a fait, ces gauchistes (souvent sociologues) ont meme accusé Kamel Daoud d’Islamophobie, alors qu’il savent que ce Monsieur vit en Algérie et risque sa vie tous les jours parce qu’il a le courage d’analyser les choses avec son expérience d’une vie dans une société musulmane.


                                        • guylain chevrier guylain chevrier 14 juin 2017 21:14

                                          La question de fond est de savoir jusqu’où on entend pratiquer sa religion. Car, si on appliquait les textes religieux qui datent de périodes où l’archaïsme de la violence et du patriarcat dominaient, cela nous promettrait ni plus ni moins qu’une guerre civile. Le Coran prône le djihad de l’épée, la violence la plus implacable contre les apostats et les mécréants, les juifs, traite la femme comme un être inférieure qui doit être soumise à la volonté impérieuse de l’homme... C’est un texte qui est le reflet de la société où il a été écrit, où l’arbitraire régnait et les sévices, et donc se référer à lui de façon stricte, c’est être pour un retour au plus ténébreux des moyen-âges. On connait cette idéologie d’un Coran incréée, c’est-à-dire transmis selon la légende directement par Dieu aux hommes par l’entremise du prophète, qui conduit à cet argument extrêmement dangereux d’interdiction de l‘adapter et qui nie donc toute évolution de cette religion, impose de devoir respecter à la lettre son contenu. C’est l’islamisme avec son islam politique qui en poursuit le but, avec pour corollaire l’abolition de la démocratie. Les musulmans de France apparaissent comme n’étant pas au clair avec cela à travers les organisations qui sont censées les représenter, mais aussi la multiplication des revendications religieuses à caractère communautaire. En attendant, on doit opposer à ce risque la plus ferme des oppositions, comme aux usages du concept d’ « islamophobie », cette instrument de propagande de l‘islamisme. On devrait aussi tout faire pour favoriser l’émergence d’un mouvement démocratique défendant un islam de la modernité, respectueux avant tout des lois du pays où nous vivons ensemble. Casser l’idéologie qui est derrière l’usage de ce terme, c’est déjà faire oeuvre de salubrité publique dans ce sens.


                                          • Hijack Hijack 14 juin 2017 22:49

                                            Vu le titre, ça donne pas l’envie de lire ... mais vu l’image d’une femme enfoulardée et parler d’Islam ou d’islamophobie en donne encore moins l’envie. Cependant, doit-on encore croire en des conneries comme quoi, Dieu aurait demandé aux femmes de se voiler :

                                            La couverture de la tête, pour la femme comme pour l’homme dépend entièrement des coutumes de la société dans laquelle ils vivent (juifs et chrétiens déjà, arabes pré-islamiques ensuite) La couverture de la tête n’a rien à voir avec l’Islam et la foi.

                                            Le Hidjab ou le Voile n’a jamais été cité dans le coran comme habillement pour la femme , il n’a jamais non plus demandé ou exigé de la femme de se couvrir la tête , le mot jib cité dans le coran( sourate nour) désigne l’ouverture du vêtement sur la poitrine et non la tête ou les cheveux , couvrir la tête avec un khimar ( foulard) n’a jamais été cité dans le coran , il y a bien sur quelques versets qui demandent aux hommes et les femmes de préserver leur pudeur sur un même pieds d’égalité et qui n’ont absolument rien avoir avec l’aspect vestimentaire de la femme, enfin, il ne semble pas que le mot cheveux, soit cité dans le Coran.

                                            On dirait même que le foulard n’est là que que pour rabaisser la cette religion, comme pour dire : être musulmane, c’est porter le voile ... or, manifestement, être musulman, c’est tout le reste /// que les enfourlardées, barbus forcenés, porteurs de tenues d’un autre siècle etc ... ne font, encore une fois que réduire la hauteur de cette religion.
                                            J’imagine que si le Prophète de l’Islam vivait de nos jours, il serait habillé en tenue du pays où il se trouve, simplement.


                                            • zak5 zak5 15 juin 2017 05:03

                                              @Hijack
                                              Comment expliquez-vous que le coran (24-60) tolère que la veille femme ne se couvre pas  ? vous croyez qu’il l’autorise a se mettre a poil ?


                                            • Hijack Hijack 15 juin 2017 15:35

                                              @zak5

                                              Entre cheveux couverts et femme à poil, il y a de la marge.
                                              Le voile dont il est question dans la sourate 24, correspondait déjà aux codes vestimentaires en vigueur à l’époque des tribus en Arabie. Et, dans ce cas, voile, était porté par les femmes comme un genre de cape d’intérieur. Encore une fois, dans le Coran, nul question de cheveux.
                                              .
                                              La sourate et verset que tu cites : " Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n’espèrent plus le mariage, nul reproche à elles d’enlever leurs vêtements de [sortie], sans cependant exhiber leurs atours et si elles cherchent la chasteté c’est mieux pour elles. Allah est Audient et Omniscient. "
                                              .
                                              A mon humble avis, cela voudrait simplement dire qu’une femme jeune est plus attirante qu’une femme mure, ménopausée, la jeune ayant des formes plus évidentes, voilà pourquoi, logiquement, Dieu demande aux femmes excitantes de ne pas exister les hommes en portant des tenues légères (à cette époque en Arabie où les températures sont extrêmes, les femmes pré-islamiques n’avaient aucune pudeur, ni aucune retenue pour montrer soit leurs seins, soit leurs jambes ...) que pour les plus matures, cela posait moins de problèmes. Quoi de plus normal, quand on sait que ces écrits sont adressés à des gens vivant en communautés tribales, hors de tout, limites barbares. 


                                            • Arleen Arleen 15 juin 2017 21:52

                                              Un débat sur le voile à la TV égyptienne :

                                               

                                              Un imam frappé à coups de chaussure à la TV pour avoir dit : «  Le voile n’est pas une obligation »

                                               

                                              https://www.youtube.com/watch?v=vHCLa611USU


                                            • Anne 21 septembre 2017 20:09

                                              @Hijack « les femmes pré-islamiques n’avaient aucune pudeur » ........ :Traduction le corps (hommes et femmes) dans les sociétés antiques était moins tabou, et ... tant mieux. Seuls les monothéisme rances ont commencé à culpabiliser la femme pour son corps et sa beauté et on sait pourquoi....Tartuffes, en quoi est-ce un signe de « civilisation » que de générer la frustration pour mieux dominer ?


                                            • RICAURET 14 juin 2017 23:14

                                              DIEU POUR SOI CHACUN POUR TOUS
                                              ET NON LE CONTRAIRE


                                              • Jonas Jonas 15 juin 2017 00:07
                                                Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
                                                Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :

                                                • zak5 zak5 15 juin 2017 08:11

                                                  @Jonas
                                                  ah ! la grande mosquée de Lyon, dirigée par des musulmans pas du tout islamiste

                                                  Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit : « Ne /soyez pas les premiers à saluer les Juifs ou les Chrétiens. Si vous rencontrez l’un d’eux sur votre chemin, acculez-le à sa partie la plus étroite ». (Rapporté par Moslem)

                                                  vous voyez citoyenne et ocean et tous les autres, pas besoin d’etre drogué par BFM ou TF1


                                                • Hijack Hijack 15 juin 2017 15:38

                                                  @Jonas

                                                  Ces prédicateurs dont tu parles, sont je suis d’accord avec toi, craignos ... mais ils ne servent nullement l’Islam, mais l’anti-Islam.
                                                  Demande toi pourquoi ils sont le droit de se comporter en toute tranquillité de la sorte !


                                                • guylain chevrier guylain chevrier 15 juin 2017 00:54

                                                  @Tribidule, On peut toujours se déclarer islamophobe, mais c’est un choix personnel, cela ne recouvre pas l’enjeu de ce concept qui vise, du côté de ceux qui en font une arme idéologique, à mettre en procès toute personne qui critique l’islam, qui contrevient aux demandes d’aménagements de toutes sortes au nom du respect des prescriptions religieuses ou définies comme telles. Accuser quelqu’un d’islamophobie, c’est l’accuser d’une pathologie, d’une maladie de l’esprit, qui aurait contaminé la France, à la façon de la peur d’un « péril jaune », tel qu’on croyait le voir au début du XXe siècle dans certains milieux autorisés, c’est-à-dire de la domination asiatique du monde. C’est la peur de l’hégémonie. Si on se réfère au discours de certains, qui disent que la foi est supérieure au droit, y compris dans les échanges sur cet article, où on parle de conquête par la conversion et donc d’hégémonie religieuse, comme l’avance @Citoyenne qui se réclame d’un islam authentique, on induit une certaine peur nécessairement. Que ceux-là fassent attention qu’à force de provocation et de clamer l’affirmation de leur religion au-dessus de la loi civile, de vouloir convertir, cela ne se retourne pas contre eux, à la manière d’une véritable islamophobie des foules. Quand on cherche on risque bien de trouver. Les gens ne sont pas prêts et heureusement à céder sur leur liberté. Historiquement, la centralité de l’homme se substitue à la centralité de dieu, c’est un fait, consécutif à l’expérience, à l’histoire. Le rejeter au nom de la foi, c’est faire preuve de totalitarisme et donc, une forme de fascisme à combattre sans la moindre concession.


                                                  Hijack, désolé de vous contredire, mais il est bien question de voile dans le coran, car à la sourate XXXIII, verset 57 ou 59 selon les éditions, il est dit : « O, Prophète ! Prescrit à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, d’abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes. dieu est indulgent et miséricordieux. » Mais le problème n’est pas de savoir ce que dit le Coran, mais d’accepter l’idée que l’on n’a plus à le respecter comme texte daté des débuts du moyen-âge, pour les croyants de cette religion, à moins de vouloir vivre comme à cette époque dans la violence te la soumission. La question est de respecter cet acquis que nous avons conquis en France progressivement depuis les Guerres de religions et une prise de conscience du danger de laisser à celles-ci le pouvoir politique. La laïcité, s’est affirmée à l’aune de cette prise de conscience, qui est devenue le meilleur moyen d’assurer a paix civile, chacun s’engageant à ne pas utiliser la violence physique ou symbolique pour attenter à la liberté d’autrui. Et, donc, d’être attentif à ne pas gêner ou provoquer ceux qui ne sont pas de sa religion ou n’en n’ont pas par des manifestations et signes qui seraient jugés excessifs. Le respect d’autrui est là et non dans une tolérance à tout qui conduit à l’affrontement à terme entre les différences, à les laisser s’affirmer et se faire concurrence autour du pouvoir d’influer sur la société et de prendre possession des individus pour leur appliquer leurs règles, sans leur demander leur avis.


                                                  • mursili mursili 15 juin 2017 16:30

                                                    @guylain chevrier

                                                     Accuser quelqu’un d’islamophobie, c’est l’accuser d’une pathologie, d’une maladie de l’esprit

                                                    À cause de « -phobie » ? mais alors, que dire de francophobe, anglophobe, germanophobe ? Un petit dictionnaire français donne succintement les définitions suivantes :

                                                    germanophile : favorable aux Allemands
                                                    germanophobe
                                                     : hostile aux Allemands

                                                    Ainsi, est-il faux de dire que la germanophobie a été un sentiment assez répandu en France entre 1871 et 1918 et même après ? D’où les nombreux termes de mépris pour désigner les Allemands. S’agit-il seulement de pathologie ?

                                                     Faut-il alors bannir les mots islamophobie/islamophobe de son vocabulaire et leur préférer anti-islamisme/anti-musulman sur le modèle « anticommunisme » anti-américanisme ?

                                                    - à ce propos : les communistes aimaient taxer leurs adversaires d’anticommunisme. C’était un terme polémique, un usage militant (« dialectique »), qui pouvait faire oublier pendant un instant qu’on pouvait avoir de bonnes raisons d’être anticommuniste - et aussi de moins bonnes.  

                                                    Il me semble qu’on peut utiliser les mots islamophile et islamophobe de façon purement descriptive. Chateaubriand est islamophobe, Lamartine islamophile.  

                                                    Le philosophe Wittgenstein définissait la signification par l’usage. L’étymologie n’explique pas tout.


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 juin 2017 17:10

                                                    @mursili

                                                    Islamophobe et anti-islamisme c’est la même - très saine - chose. Mais anti-musulman n’est pas le contraire d’islamophobe. C’est la même chose que musulmanophobe, qui est quelque chose de malsain, laissant entendre que les musulmans dans leur ensemble méritent la haine des non-musulmans, ce qu’il faut donc combattre.


                                                  • antiireac 15 juin 2017 17:16

                                                    @Pierre Régnier
                                                    Pas du tout les adorateurs de cette idolâtrie se rendent très bien compte qu’on combat leur idolâtrie et les conséquences qu’elle a sur ces adorateurs


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 juin 2017 17:29

                                                    @antiireac

                                                    Le problème n’est pas de comprendre que les uns et les autres, dans un sens ou dans l’autre « se rendent très bien compte... ». Il faut clarifier et rendre honnête le débat en employant les mots justes. C’est le seul moyen de combattre efficacement les islamistes du CCIF, de l’UOIF, du CFCM... et leurs complices de la fausse Gauche (politique et médiatique) qui veulent amplifier toujours plus la présence, déjà gravissime, de l’islam en France.


                                                  • Hijack Hijack 15 juin 2017 20:14

                                                    @guylain chevrier

                                                     ??? Mieux vaut être précis ... il n’est nullement question de visage, comme tu l’écris :
                                                    Sourate 33 / Verset 59. Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
                                                    .

                                                    Pas du tout d’accord avec toi sur le reste non plus : Dans le Coran rien n’est rigide, tout a été prévu pour être compris dans tous les lieux sur notre terre, à n’importe quelle époque et ce, jusqu’à l’éternité.
                                                    Ainsi, pas une virgule ne doit être changée dans le Coran ... mais dans sa compréhension. La Compréhension de nos jours, n’est plus la même qu’il y a 5 siècle, encore moins la même qu’il y a 14 siècles, qui plus est en Arabie en plein désert.
                                                    Les arabo/musulmans, s’ils avaient bien compris l’Islam, seraient musulmans mais sans le montrer, le crier haut et fort, non par honte, mais par respect de leur propre religion, qui n’a pas besoin d’être affichée comme dans une vitrine un soir de Noël. En effet, on peut être de n’importe quelle religion mais sans que ça sorte du privé. Pour ce qui est des musulmans, ils n’ont pas su bénéficier de ce que leur a apporté le Coran, ont tout oublié. Ils se pensent musulmans par tradition, par héritage ...
                                                    .
                                                    Je ne suis pas perso pour la stricte laïcité qui a détruit bcp de valeurs en occident (dans lequel je vis et y suis né), mais je la respecte, elle ne me pose pas de problèmes personnels et si je ne l’accepterais pas, je n’aurai rien à faire ici.


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 juin 2017 21:20

                                                    @Hijack

                                                    Moi je n’accepte pas qu’on en reste à la laïcité de 1905. « Séparer de l’État » les appels religieux à commettre des meurtres prétendument commandés par Dieu est devenu très insuffisant.

                                                    Même si les meurtres étaient réellement commandés par le Dieu auquel croient les religieux ce serait insuffisant.

                                                    Les islamistes l’ont compris et s’appuient partiellement sur la laïcité de 1905 pour faire toujours plus avancer l’islam en France.

                                                    Par ailleurs vous trichez ici avec l’enseignement de l’islam : il affirme bien que la « Parole de Dieu » transmise par son messager Mohamed ne peut être si peu que ce soit modifiée, ni dans le texte ni dans sa compréhension.

                                                    Et la juste compréhension c’est bien que les musulmans doivent lutter par tous les moyens, y compris les massacres, pour établir à terme l’hégémonie d’Allah sur toute la terre.


                                                  • Hijack Hijack 16 juin 2017 00:44

                                                    @Pierre Régnier

                                                    Hum ! Tu triches plutôt dans ton accusation de tricherie ... je n’avais pas dis que tu triches quand tu avais ajouté « visage » sur le voile, alors que c’était clair et net.

                                                    Dieu, dans n’importe quelle croyance n’a jamais dit de tuer  !
                                                    .
                                                    Donne la source de ce que tu affirmes ... que la parole de Dieu ne peut être modifiée dans sa compréhension, je dis bien compréhension ... (comme si l’homme de l’époque et celui de nos jours, comprendrait les choses de la même manière)/// Par contre, oui, dans le Coran, rien n’a été ni ne doit être touché, même pas une virgule ... par sécurité de compréhension, il n’y a pas un seul synonyme, chaque mot a sa propre signification (d’ailleurs, la nouvelle grammaire arabe est issue du Coran).

                                                    Ainsi, à l’époque, si tu affirmais que tu étais dans un truc qui volait comme un oiseau, on te prendrait pour un fou ... c’est dans ce sens que le Coran doit être compris de manière différente, suivant les époques, et même les lieux.

                                                    Les textes n’ont pas à être changés, ils ont été écrits pour tout l’univers jusqu’à la fin des temps.
                                                    Cependant, on ne comprend pas la même chose, il y a 14 siècles et de nos jours ... ça va de soi.
                                                    .
                                                    Quelques citations plus bas, de personnalités occidentales ou pas, notamment de scientifiques.

                                                    Certains commentaires sur la nature divine du Coran et ses effets sur les gens

                                                    Le Coran. Dans l’ensemble nous y trouvons une collection de sagesses qui peuvent être adoptées par les plus intelligents des hommes, les plus grands philosophes et les plus habiles des politiciens... Mais il y a une autre preuve de l’origine divine du Coran, c’est le fait qu’il soit resté intact à travers les âges depuis l’époque de sa révélation jusqu’à aujourd’hui... Lu et relu par le monde musulman, ce livre ne suscite pas de lassitude, bien au contraire, à travers les répétitions, il est plus aimé encore chaque jour. Il donne naissance à un sentiment profond de crainte et de respect chez celui qui le lit ou l’écoute... Par conséquent, par-dessus tout, ce qui permit cette grande et rapide diffusion de l’Islam est le fait que ce livre... soit le livre de Dieu... 269 (Du livre de Laura Veccia Vaglieri).
                                                    .
                                                    Le Coran abonde en excellentes recommandations morales et préceptes, sa composition est si fragmentaire qu’on ne peut tourner une page sans trouver des maximes que tous les hommes doivent approuver. Cette construction fragmentaire génère des textes, des leitmotivs, et des règles absolues en elles-mêmes, qui conviennent à l’homme, quel qu’il soit, à n’importe quel moment de sa vie.270 (Du livre de John William Draper, A History of the Intellectual Development of Europe).
                                                    .
                                                     ... [L]e Coran a invariablement maintenu sa place en tant que point de départ fondamental... Un crédo si précis... si accessible à la compréhension ordinaire, si dénué de toute complexité un merveilleux pouvoir pour se frayer un chemin dans la conscience des hommes.275 (Edward Montet, Intellectuel français)
                                                    ____
                                                    Certains commentaires faits par des scientifiques au sujet du Coran :

                                                    -... Il y a de trop nombreuses exactitudes [dans le Coran] et, comme le Dr Moore, je n’ai aucune difficulté à affirmer que c’est une inspiration divine ou une révélation qui l’a conduit à toutes ces déclarations.282 (Dr T. V. N. Persaud, Professeur d’Anatomie, de Pédiatrie et de la Santé de l’Enfant, d’Obstétriques, de Gynécologie, et des Sciences de la Reproduction à l’Université de Manitoba)
                                                    .
                                                    - ... Par conséquent, j’estime qu’il n’y a non seulement pas de désaccord entre la génétique et la religion, mais je considère plutôt que la religion peut guider la science en la renforçant par des révélations sur quelques-unes des approches scientifiques traditionnelles. Il existe dans le Coran des explications qui se sont avérées être valides quelques siècles plus tard, et il en ressort que le Coran est bien la parole de Dieu.283 (Dr Joe Leigh Simpson, Professeur d’Obstétriques et de Gynécologie, Génétique Humaine et Moléculaire)
                                                    .
                                                     _
                                                    Il m’est particulièrement agréable, d’apporter ma part d’explication sur le développement humain contenu dans les versets coraniques. Il est parfaitement clair que ces versets ont bel et bien fait l’objet d’une révélation de Dieu, ou Allah, au [Prophète] Mohammad [pbsl], car une grande partie de ces connaissances n’a vu le jour que des siècles plus tard. Cela est pour moi, la preuve que [le Prophète] Mohammad (pbsl) est bien le Messager de Dieu, ou de Dieu.286 (Dr Keith L. Moore, Professeur Emérite, Département d’Anatomie et de Biologie Cellulaire, Université de Toronto. Embryologiste et auteur de plusieurs livres médicaux)
                                                    .
                                                     Il est difficile d’imaginer que ce type de connaissances existait à l’époque, il y a 1.400 ans. Il pouvait y avoir peut-être quelques idées sans plus, mais cette description avec force détails, est une chose extrêmement difficile à concevoir. C’est pour cela qu’il est certain qu’il ne s’agit pas d’une simple science humaine. Un être humain normal n’était pas en mesure d’expliquer ces phénomènes avec une telle précision. Je pencherais donc plutôt vers l’idée que ces informations sont issues d’une source supra-naturelle.293 (Prof. Dorja Rao, Professeur de Géologie Marine à l’Université du Roi AbdelAziz, Djedda, Arabie Saoudite)
                                                    .
                                                     Le Coran est apparu il y a quelques siècles, pour confirmer ce que nous avons découvert. Cela indique que le Coran est la parole de Dieu.295 (Prof. Joly Sumson, Professeur en Gynécologie et Obstétriques).
                                                    ___
                                                    Toutes ces citations sont connues et mille fois vérifiées.


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 juin 2017 09:43

                                                    @Hijack

                                                    L’anecdote du visage sur le voile n’est pas de moi.

                                                    Pour le reste, votre longue dissertation confirme ce que je dis : le livre de base de l’islam ne peut être modifié. La sourate II, verset 91 (ceux qui luttent contre l’islam et qui transgressent la volonté de Dieu, tuez-les partout où vous les rencontrerez), la sourate IV, verset 89 (Les hypocrites, les incrédules qui se détournent du chemin de Dieu, tuez-les partout où vous les rencontrerez), la sourate IX, verset 5 (Tuez les polythéistes)... ne peuvent être modifiées.

                                                    Il est clair par ailleurs que vous n’avez pas lu mon article « Détruire la tricherie exégétique » :

                                                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


                                                    Vous n’êtes pas obligé de le lire mais, si vous ne le lisez pas, abstenez-vous de « me répondre ».

                                                     


                                                  • Hijack Hijack 16 juin 2017 13:41

                                                    @Pierre Régnier

                                                    Je réponds car c’est toi qui t’étais adressé à moi en premier ... déjà, vu le niveau, j’avais bcp hésiter à dire un truc ici.
                                                    Donc je continue, pour les autres ...

                                                    L’anecdote du voile, n’est pas de toi ... ah mince alors ! Tu devrais vérifier ce que tu écris.
                                                    .
                                                    Perso, quand je poste ici, je poste pour tous ceux que ça intéresse, sachant dès le début que tu es dépassé, par suivisme obligatoire.

                                                    C’est bien ce que je dis, le livre, tu ne peux le modifier, mais les interprétations oui :
                                                    - tuer machin chouette ... quand c’est un fait historique, contextuel, à l’époque où le Prophète et les siens étaient violemment agressés, massacrés, répondre aux attaques, quoi de plus normal. Ces citations sont très contextuelles et ne sont pas destinées à être comprises hors contexte ... ouf ! Déjà, en tant de paix, ces citations guerrières n’ont pas lieu d’être et s’annulent d’elles mêmes par les versets suivants ... disant que tuer un homme c’est tuer l’humanité etc ...
                                                    .
                                                    Dans le Coran, encore une fois, il y a les faits historiques d’une part et les textes religieux d’autre part ... voilà pourquoi, de nos jours, il faut tenir compte des conseils Divins et lire en s’en foutant des faits guerriers.
                                                    .
                                                    Me font marrer ceux qui critiquent les musulmans (critiquables sur bcp de points) ... mais qui font de plus graves erreurs que les plus limités des bédouins, 14 siècles plus tard.


                                                  • Hijack Hijack 16 juin 2017 13:48

                                                    @Luca Brasi

                                                    L’occident au moins a su bénéficier de la science du Coran.
                                                    Certes, les arabo/musulmans n’ont pas su eu profiter de ce qui leur a été délivré ... mais ça fait partie de l’histoire.

                                                    Juste comme ça ... car il ne faut pas mélanger le comportement des arabes et l’Islam ... même s’il leur a été délivré en premier !
                                                    .

                                                    Les hommes de science témoignent des miracles scientifiques du coran

                                                    ( et je te cite pas Goethe, Lamartine, Voltaire, Napoléon, V. Hugo ...)


                                                  • franc 16 juin 2017 14:21
                                                    @Hijack

                                                    sauf que si chacun a son interprétation propre et que chaque interprétation propre est considérée comme la seule et unique vraie parole divine alors c’est la guerre générale et absolue entre les différentes interprétations ,on ne s’en sort pas avec le coran incréé qui crée intrinsèquement la guerre avec les écrits intemporels inchangeables d’autant plus que l’interprétation littéraliste est la plus facile à être adoptée par la masse des musulmans qui qui plus est sont manipulées par des démagogues critiquant les interprétations faites de contorsions intellectuelles alambiquées ou contradictoires que rebute la masse 

                                                    l’histoire le montre et l’expérience le démontre le coran produit les fruits pourris de la violence e t de la guerre incessante des interprétations différentes comme l’atteste la guerre entre sunnites et chiites depuis 14 siècles sans discontinuer depuis la naissance de l’islam près même du lit où agonisait encore Mahomet.

                                                  • Hijack Hijack 16 juin 2017 15:10

                                                    @franc

                                                    Tu crois peut-être que les précédentes religions ont été un long fleuve tranquille, dois-je le répéter ?

                                                    .
                                                    La guerre shiites/sunnites est je te l’accorde, la plus idiote qui soit. Mais elle est née juste après la mort du Prophète, qui lui aurait condamné toute division. Tout comme les divisions dans le catholicisme/
                                                    D’ailleurs, aussi bien le Judaïsme, que le Christianisme, que l’Islam ont tous été détournés de leur sens dès le début et là, c’est du domaine franko/cabalo/satanisme que je n’aborderai pas ici.
                                                    .
                                                    Mais pour comparer, jette un œil ci-dessous :

                                                    - Déjà, les 2 dernières guerres, ultra meurtrières n’ont pas été fait au nom de l’Islam, pas plus que l’inquisition.
                                                    .

                                                    La page noire du christianisme / 2000 ans de crimes, terreur, répression
                                                    .


                                                  • franc 16 juin 2017 15:48
                                                    @Hijack

                                                     Les crimes des uns ne dédouanent pas les crimes des autres

                                                  • Hijack Hijack 17 juin 2017 15:46

                                                    @franc

                                                    qui a dit le contraire ?


                                                  • popov 17 juin 2017 15:56

                                                    @Hijack

                                                    Bonjour

                                                    Homme de peu de foi ! Tu as encore besoin du témoignage de scientifiques occidentaux pour te convaincre que le coran est de source divine. 

                                                    Désolé de te le dire, mais si tu fais des recherches sérieuses, tu constateras que ces scientifiques probablement payés, comme Bucaille, par le roi d’Arabie, soit se sont rétractés, soit évitent désormais avec un air un peu gêné de parler de ce sujet.

                                                    C’est tout de même incroyable ! La prédiction de faits récemment découverts par la science se serait trouvée sous le nez des lecteurs du coran pendant des siècles et non seulement ils n’ont pas été capable de faire eux-même les découvertes, mais en plus ils doivent soudoyer des scientifiques occidentaux pour faire miroiter le coran aux yeux d’une masse d’illettrés.

                                                    J’ai lu le livre de Maurice Bucaille. C’est absolument lamentable. Il ne prouve absolument pas qu’il y a dans le coran la moindre description qui dépasse les connaissances scientifiques de l’époque où il a été « incréé » par les califes. Aucune des affirmations de Maurice Bucaille ne résiste l’analyse. Aucune. 

                                                    Bucaille a été grassement payé par le roi d’Arabie Saoudite pour écrire ce livre. Sa méthode consiste à exposer des faits bien établis en science pour mettre le lecteur en confiance, puis de relier ces faits à un passage du coran. Le lien est toujours extrêmement ténu, dans le style « il semble bien que... ». Ce livre s’adresse à des ignorants.

                                                    Je te donne un exemple. Il expose les connaissances modernes en embryologie et « semble voir la même chose dans le coran ». Si tu y regardes de plus près, ces versets du coran ne parlent même pas de l’ovule. D’après ces versets, le fetus se développe à partir d’un caillot de sperme et les os apparaissent avant les muscles !!! Par contre, il parle d’argile. Peut-être que la science n’a pas encore découvert le rôle fondamental de l’argile dans la procréation.

                                                    23, 12-14Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile,puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence ; et de l’adhérence Nous avons créé un embryon ; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !

                                                    Qui pourrait voir dans ces versets l’annnonce de l’embryologie moderne ?

                                                    Si Bucaille avait voulu se moquer de l’islam au nez et à la barbe du roi Saoud, il ne s’y serait pas pris autrement.

                                                    Que tu mentionnes encore ces méthodes de propagande des wahhabites me laisse perplexe. 

                                                    D’un côté, je sais que tu n’est pas con, tu as souvent une bonne analyse de certaines choses, et voilà que tu te montres ridiculement naïf sur ce point particulier.

                                                    D’un autre côté, je ne peux me résoudre à penser que tu serais malhonnête au point d’appuyer sciemment cette propagande wahhabite.

                                                    Vraiment, je suis perplexe.


                                                  • Hijack Hijack 17 juin 2017 18:32

                                                    @popov

                                                    Salut, homme qui dit n’importe quoi, des fois ...
                                                    .
                                                    Je doute fortement que Bucaille a menti, triché. Qu’il ait été payé, je m’en fous et s’il a été payé, c’est probablement pour un travail et non un échange, en récompense de ... etc ...
                                                    Napoléon, Voltaire, Hugo etc ... n’ont pas à ma connaissance eu un quelconque intérêt financier.
                                                    Je n’ai nullement besoin de scientifiques occidentaux pour prouver la véracité du Coran ... non, ces scientifiques je ne les ai connu que très récemment ; par contre, comme les islamo/mignophobes (gentiment islamophobes) ont du mal à reconnaître les dires autres qu’occidentaux, je les cite donc.
                                                    .

                                                    Des professeurs, savants et scientifiques se convertissent à l’Islam (occidentaux ou pas) ... 

                                                    .

                                                    MIchel Dardenne : Manager informatique qui était aisé et appauvri après sa conversion ...

                                                    .

                                                    Un Manager informatique converti à L’islam et raconte son histoire

                                                    .

                                                    Michel Dardenne « L’islam dévoilé » 

                                                    .

                                                    Il y en a plein, des hommes convertis et qui ont tout perdu ... y compris pour certains leur enfants, d’autres leur conjoint, quelques un, absolument tout ... mais ont continué de plus belle.

                                                    .

                                                    Voir, l’ex élu du Fn, puis exclu ... voir le réalisateur hollandais passé d’islamophobe hard à musulman (cité quelque part ici avec lien), pareil a tout perdu, il disait de mémoire, j’avais tout ... je n’ai plus que ma chemise.

                                                    .

                                                    Arrête donc avec tes fausses croyances (si j’ose dire) ...  smiley


                                                  • popov 18 juin 2017 04:34

                                                    @Hijack


                                                    Bonjour

                                                    Des conversions vers toutes sortes de sectes ou de partis extrêmes, il y en a toujours eu, même parmi les scientifiques.

                                                    Le nombre de membres d’une secte ne garanti pas la véracité de ses enseignements. 

                                                    Il y a dans le monde à peu près autant de fumeurs que de mahométans. Et il y a tous les jours des gens qui deviennent fumeurs, même des scientifiques, même des médecins. Cela ne veut pas dire que le tabac est bon pour la santé.

                                                  • Oceane 18 juin 2017 10:12

                                                    @Hijack

                                                    « Les textes n’ont pas à être changé, ils ont été ecrits pour tout l’univers jusqu’à la fin des temps. »

                                                    Te rends-tu compte de l’impérialisme qui suinte de ce que tu écrits ? Un Dieu unique à toute la diversité humaine aurait fait d’un Arabe son messager et toute l’humanité se doit croire ce messager ! Pourquoi spécifiquement un Arabe, pourquoi pas un Chinois, et pourquoi pas un Africain, supposé être le premier sapiens ? Et lorsque les autres peuples refusent de reconnaître ce messager, on leur fait la guerre, jusqu’à ce qu’il l’accepte ? Non, Hijack, garde ton messager et la parole de son dieu pour ta tribu humaine et laisse les autres peuples avec leurs dieux et leurs croyances.


                                                  • armand 18 juin 2017 16:03

                                                    @Luca Brasi
                                                    Tu peux poser cette question 1000 x, les seules livres qui aident à créer sont les livres de cuisine, sculpture, peinture et musique ( mais surtout cuisine)


                                                  • Hijack Hijack 18 juin 2017 22:08

                                                    @Oceane

                                                    Perso, si Jésus avait été le dernier et délivrant un tel message, je n’aurai eu aucun blème à être attentif à son message. Kif kif pour Moïse, mais le Momo est le dernier et a bien délivré un message pour toute l’humanité ... et ce jusqu’à la fin des temps, que cela te plaise ou non, ce n’est pas moi qui ait décidé, mais le créateur. Qu’il soit Arabe et que ça te dépasse, je le conçois fort bien ... et vu comment tu commences ton post, accusant une religion dite universelle d’impérialiste prouve où tu en es ... ce n’est pas mon Dieu, ni celui des Arabes (la majorité des musulmans ne le sont pas), mais pour l’humanité.
                                                    .

                                                    Pour les autres je dis : l’Islam (quoi que l’on pense des Arabes) est la dernière mise à jour des précédentes lois divines. Vu comment les précédentes religions ont été détournées, le christianisme, trafiqué, manipulé, bibles traduites et ré-ré traduites et que les églises décident de créer une Trinité (d’origine païenne) ... donc, les hommes avant le 7ème siècle, n’ont pas su conserver les messages Divins tels quels ... je pense donc (humblement, mais si d’autres avis, je prends ...) que Dieu a décidé de donner un tel message à une peuplade bédouine et barbare --- mais qui a su, au prix d’immenses difficultés au moins conserver les textes tels quels. En effet, l’Islam respecte tous les Prophètes qui sont autant respectés, mais les hommes autour des précédents avaient failli. Les arabes étaient des barbares, guerriers, vivaient à la dure ... c’est peut-être cela qui fait qu’il sont su, malgré tous les problèmes intervenus par la suite, la dérive des musulmans n’ayant pas par contre bien pigé le message etc ... mais les écrits sont tels quels et pour qui est logique, c’est un miracle.


                                                  • Hijack Hijack 18 juin 2017 22:26

                                                    @popov

                                                    T’ain la vache ...marrant ta comparaison de mahométans et fumeurs, j’étais fumeur et grand fumeur, à présent non fumeur et pas mahometant, mais Musulman, reconnaissant Mohammed comme le dernier Prophète que ça te plaise ou pas. Je n’appelle pas les chrétiens jésustant et les juifs les moïstants...
                                                    Tes explications ressemblent à un argument du désespoir.

                                                    Le nombre a peu d’importance, ça ne fait aucun doute. Ce qui compte, c’est le message délivré, qu’il soit compris ou pas par ceux qui se disent Musulmans et surtout les autres. Mais, si de plus en plus de convertis vers l’Islam, il faut en prendre note, bien que je ne suis pas pour des conversions massifs par mode.


                                                  • popov 19 juin 2017 10:26

                                                    @Hijack

                                                    Ce que tu crois n’a pas à me plaire ou pas. Cela ne me regarde pas.

                                                    Mais je m’étonne. Le livre de Bucaille se vend bien dans les pays islamiques. Les lecteurs apprécient donc la caution scientifique que ce livre semble apporter au coran. Même si c’est de la fausse science, car il ne sont pas capables d’en juger.

                                                    Par contre, le coran n’a jamais fait l’objet d’une véritable étude scientifique dans le monde islamique : ce qu’on appelle une exégèse. Eh bien ce genre d’études ont été entamées en occident et les résultats obtenus jusqu’à présent contredisent complètement la tradition islamique.

                                                    Si tu t’intéresses à la science et au coran, tu ne peux pas ignorer ces études. Tu peux télécharger un résumé pdf de ces travaux ici. Tu y trouveras toutes les références aux travaux académiques.

                                                    Quant aux termes que j’utilise pour désigner les mahométans, ils valent bien les noms d’oiseaux utilisés dans le coran pour désigner les gens comme moi. Décrottez le coran de tous ces termes injurieux et je consentirai à revoir mon vocabulaire.


                                                  • Hijack Hijack 19 juin 2017 16:14

                                                    @popov

                                                    Je n’ai pas lu le livre de Bucaille ... ni aucun converti, d’ailleurs.

                                                    .

                                                    Le Coran, j’ai tout étudié autour, je ne t’ai pas attendu ... Surtout, les vrais ennemis de l’Islam, les évangélistes US entre autres, bien plus savants que par ici, n’ont rien trouvé à dire contre la réalité du Coran.
                                                    Je pense que si le Vatican avait quoi que ce soit comme source dénonçant ou critiquant à charge le Coran, il y a un baille que ça se saurait ... ils ne m’ont ni t’ont attendu.
                                                    .
                                                    Le Vatican est le premier intéressé, car si ce que dis le Coran est Vrai, la Trinité est fausse et toutes les croyances de l’Église avec... non pas que le Christianisme soit faux, mais le message délivré est détourné. D’ailleurs aucun Pape n’a daigné faire de débat ni même rencontrer un Deedat ou Shakir par exemple ...
                                                    Imagine un vrai islamophobe clair et net, d’extrême droite comme l’Abbé Pagès, qui lui connaît bien les écritures, n’arrive même pas à contrer de simples contradicteurs comme par ex. Hanifi.


                                                  • popov 19 juin 2017 17:28

                                                    @Hijack


                                                    Tu parles sans avoir pris connaissance des références que je t’ai données. Le résumé d’Olaf ne prend qu’une soirée de temps libre. C’est quand même triste que des non islamiques en sachent plus sur le coran que les islamiques, tout simplement parce que les islamiques ne veulent pas savoir, parce qu’ils ont la frousse de la vérité.

                                                    La trinité n’est ni vraie ni fausse. Comme Allah ou autre invention, elle n’existe que dans la tête de ceux qui y croient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité