Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le vent tourne dans l’opinion sur l’Europe, même dans les (...)

Le vent tourne dans l’opinion sur l’Europe, même dans les élites

Le dernier soutien de l’UE pourra éteindre la lumière. Cette construction antidémocratique et antisociale n’a jamais été très populaire, mais les choses s’accélèrent depuis quelques mois. De nombreuses personnalités rattrapent l’opinion publique dans leur critique de la tour de Babel bruxelloise.

Feu sur l’Union Européenne !
 
La critique de l’Union Européenne n’est pas nouvelle. Les gaullistes, aujourd’hui représentés par Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Pierre Chevènement ou une gauche plus radicale (Frédéric Lordon, qui publie un nouveau livre « la malfaçon, monnaie européenne et souveraineté démocratique  » où il critique l’euro, au M’PEP, Jacques Nikonoff ou Aurélien Bernier, qui a théorisé le concept de « désobéissance européenne  » ou enfin François Ruffin, du Monde Diplomatique, qui a publié « Faut-il faire sauter Bruxelles ?  » aux éditions Fakir) ainsi que des intellectuels critiques contre l’UE, notamment Jacques Sapir et Emmanuel Todd ont toujours été en pointe dans ce combat,. Mais depuis quelques mois, il semblerait que quelque chose se soit passée car les rangs des UE-critiques ne cessent de grandir.
 
Et le plus intéressant, c’est qu’une frange plus modérée semble virer sa cuti. Il y a le très bon livre de Coralie Delaume « Europe : les états désunis  », qui pointe toutes les défauts de l’UE. Olivier Berruyer, le blogueur N°1 en économie, dénonce la monnaie unique dans son dernier livre. Paul Krugman, comme de nombreux autres « prix Nobel d’économie  », éreinte la monnaie unique dans son dernier livre. François Lenglet n’est guère plus indulgent dans son dernier livre. Et, après avoir réhabilité le protectionnisme, Franck Dedieu, de l’Expansion, et Benjamin Masse-Stamberger, de l’Express, ont publié « Casser l’euro pour sauver l’Europe  » (bientôt en résumé). Et Bernard Maris vient de rallonger cette liste.
 
L’UE rencontre le mur des réalités

L’intérêt de ces livres est double. Tout d’abord, parce qu’ils ont cru à l’UE, tous ces intellectuels ont peut-être une meilleure capacité à s’adresser aux personnes hésitantes car ils sont moins marqués et savent creuser les questions qui font que les citoyens ne veulent pas encore brûler Bruxelles. Mais surtout, ils montrent sans doute le chemin à des Français de plus en plus critiques à l’égard de la construction européenne. C’est pourquoi il est essentiel de bien accueillir ces changements d’opinion, ce qui n’est pas toujours le cas malheureusement. A nous aussi de montrer de l’ouverture d’esprit pour gagner définitivement la bataille de l’opinion sur l’Europe, ce qui semble de plus en plus possible aujourd’hui.

Les constats sont tous les mêmes, nourris par la crise que nous traversons depuis 2008, particulièrement dure dans la zone euro depuis 2010. Cette construction européenne pose un grave problème démocratique en donnant le pouvoir à des technocrates irresponsable et en refusant le jugement des peuples. Elle est profondément antisociale, favorisant toujours la loi du moins disant social, salarial ou normatif. Enfin, elle ne fait que défendre les intérêts des lobbys et des multinationales, qu’il s’agisse de la finance ou de Monsanto. Bref, la simple observation de la réalité condamne l’UE au rejet des peuples, comme le montrent toutes les enquêtes d’opinion. Une majorité de Français veulent moins d’Europe.

Le délirant projet de l’UE se heurte à la réalité de ce qu’il fait subir aux peuples, en Grèce, en Espagne ou au Portugal. Cela provoque une prise de conscience, à gauche ou chez les libéraux modérés et humanistes. La question n’est plus de savoir si l’UE va s’effondrer, mais quand, et par quel pays…


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 15 avril 2014 09:39

    Le peuple est beaucoup plus sage que les politiciens (référendum 2005)...Nous sommes en 2014 et voilà que par un coup de baguette magique..ces vieux routards-véreux pensent que MLP a peut être raison.. ?


    • gaijin gaijin 15 avril 2014 09:48

      ce n’est pas la faute de la girouette si elle tourne ..........


    • gaijin gaijin 15 avril 2014 09:53

      l’imposture européenne a fait long feu
      elle était censée nous protéger de la crise .....oups
      elle était censée nous protéger de la guerre ......et voilà qu’un nouveau front s’ouvre alimenté par nos « amis » les états unis ( ou alors qu’est allé faire le chef de la cia en ukraine ???? )
      poutine ne veut pas laisser grignoter son pré carré par les pseudos révolutions fomentées par l’empire du commerce ....où cela nous mène t’ il ?


      • appoline appoline 15 avril 2014 13:02

        L’europe n’a jamais été là pour nous protéger, elle a été mise en place avec l’appui du CFR pour paupériser le peuple et le soumettre au NWO. Jamais elle n’a voulu le bien du peuple mais celui des élites. Voyez dans quel état est la France, tous les journaux de tous poils tentent de nous faire croire que le pouvoir d’achat n’a pas changé depuis l’arrivée de l’euro : connerie, regardez ce que vous payez rien que vous nourrir 


      • gaijin gaijin 15 avril 2014 13:11

        appoline
        oui ...
        je faisais état du mythe qu’on a essayé ( et globalement réussit ) de nous vendre


      • passtavie passtavie 15 avril 2014 19:22

        Le régime de Poutine ne me semble pas très démocratique et pas très égalitaire. Il ne faut pas penser que parce qu’il s’oppose au bloc euro-atlantique qu’il vaut mieux que les dirigeants de celui-ci.
        Je plains les Ukrainiens... 


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 avril 2014 00:11

        @ Gaijin



         Cela nous mene a une catastrophe internationale pour completer le désasre national Concernant l’« Affaire Ukraine » j’ai um article en modération ici sur Avox ... S’il n’apparait pas.... bienvenue sur Nouvelle Société


        PJCA

      • Robert GIL ROBERT GIL 15 avril 2014 10:07

        cette question ne doit pas faire oublier que sortir de l’euro est une condition nécessaire au changement d’orientation politique, mais certainement pas suffisante. L’autorité de l’Union européenne sur les États repose sur son ordre monétaire, mais aussi et surtout sur son ordre juridique. En finir avec la monnaie unique sans rompre avec le droit communautaire ne nous fera jamais sortir du libre échange, de la libre concurrence et de la dérégulation...

        voir : http://2ccr.wordpress.com/category/europe/


        • Le printemps arrive Le printemps arrive 15 avril 2014 17:49

          Et il faut que l’on s’y prenne autrement pour designer ceux qui doivent servir et pas SE servir :
          http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/les-citoyens-constituants-la-44646


        • coinfinger 17 avril 2014 04:14

          Rompre avec l’ordre juridique ne me semble pas un obstacle essentiel , les ruptures flagrantes se révélent à chaque fois que les peuples ne vont pas dans le ’bon sens ’ .
          Le vrai obstacle est politique et déborde l’Europe , c’est celui de la tutelle américaine qui dispose de tous les moyens , y compris les plus inavouables .
          Là force est de constater que la marge est trés étroite , pratiquement inexistante .
          Aussi toutes les ratiocinations sur la monnaie , la sortie de l’euro , son aménagement etc ...me paraissent assez vaines .
          Sauf à considerer qu’elles préparent les esprits à de vrais changements , à l’occasion d’évenements majeurs changeant la donne .Mais alors on réalise que les questions essentielles ne sont pas abordées .On ne se prépare pas à une authentique indépendance , peut étre ne sait on plus ce que cela veut dire ?


        • taktak 15 avril 2014 11:19

          @ L Pinsolles
          N’oubliez pas le PRCF créé il y a plus de 10 ans et qui a été un des premiers à mené le combat pour la sortie de l’UE et de l’Euro.

          A ce propos et puisque vous citez un certain nombre de livres j’ajoute 3 livres d’intellectuels du PRCF

          Mondialisation capitaliste et Projet communiste de Georges Gastaud publié en 1997 livre visionnaire démontrant l’impossibilité de la réforme de l’UE et son caractère profondemment totalitaire de dictature de l’oligarchie capitaliste
          Patriotisme et Internationalisme de G Gastaud 2010 qui montre que l’internationalisme des travailleurs ne s’oppose en rien au patriotisme cette valeur essentielle de la gauche qui est celle de la défense de la souveraineté populaire

          Et un livre de Annie Lacroix-Riz qui vient de sortir ce 1er avril
          aux origines du carcan européen (1900 -1960)


          • legrind legrind 15 avril 2014 12:11

            Mr Pinsolle ce n’est pas fair-play de ne pas évoquer le 1er parti souverainiste de France, qu’on l’apprécie ou pas, le FN avait raison sur tout : U€, immigration.


            • Martha 15 avril 2014 12:45

              @legrind,

               Lisez la profession de foi du FN, vous verrez que ce que vous dites est faux. Ils ne parlent que de « réformer » l’Europe, ce qui est impossible : système « auto-bloqué ».

               Le FN a senti le vent tourner et s’est emparé des idées de l’UPR. Ce parti n’est pas crédibles.


            • Martha 15 avril 2014 12:48

               PS. Lire : Ce parti, le FN, n’est pas crédible.


            • foufouille foufouille 15 avril 2014 13:05

              le programme a changé voir l’interview de marine. ton parti ne va pas faire 30% d’un coup


            • legrind legrind 15 avril 2014 15:10

              Le FN a senti le vent tourner et s’est emparé des idées de l’UPR. Ce parti n’est pas crédibles.

              A l’UPR vous êtes en train de délirer dingue comme chez les Raéliens, redescendez sur Terre.. , c’est quoi votre ambition ? Etre + populaire que le fn sur Agoravox ? Youpi c’est réussi.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2014 09:27

              legrind,
              75% des Français ne voteront jamais FN, autant dire que vous n’arriverez jamais au pouvoir.

              En attendant, vous servez aux europathes à salir l’idée de souveraineté par vos propos racistes et xénophobes, c’est l’unique raison de votre accès aux médias.

              Grâce à vous, ils peuvent traiter Chouard, Sapir ou Asselineau d’extrême-droites.

              Si le FN n’écrit jamais « sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN unilatéralement, par l’article 50 », c’est qu’il doit y avoir des raisons....


            • Werner Laferier Werner Laferier 15 avril 2014 12:58

              Les peuples du monde, je dit bien du monde veulent rejoindre l’Europe et les seules à contester ça sont des extrémistes français...
              En Écosse :
              http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CDAQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.courrierinternational.com%2Farticle%2F2014%2F04%2F01%2Fles-ecossais-veulent-conduire-a-droite&ei=UBBNU8OxGYS0O_mfgMAC&usg=AFQjCNEHxt6gXFQm0D4uhQpPPDCbdy1p1w&bvm=bv.64764171,d.ZWU
              En Ukraine.
              En Turquie.
              Ect...

              L’Europe n’est pas mauvais au final, puisque tous veulent y adhérer, n’en déplaise aux complotistes extrémiste.


              • abelard 15 avril 2014 13:58

                « Les peuples du monde, je dit bien du monde veulent rejoindre l’Europe »

                Nous voila bien. Je viens d’apprendre que le Zimbabwe et la Patagonie demandent leur adhésion à l’UE...

                N’y aurait-il pas quelque chose de vicié sous la cloche à fromage qui tient lieu de crâne à Werner ?


              • Martha 15 avril 2014 14:15

                 @ W. L.

                 Qu’ est-ce qu’un « complotiste » au final ?

                 C’est un mot utilisé par les mordus « Néo-Cons » pour anéantir ceux qui ne croient pas à leur « VO » minable du « 911 », ni aux multiples mensonges de 2W bush.
                 Celui qui dénonce ce complot et le prouve est un chercheur de vérité. C’est une démarche intellectuelle bien mise en évidence par R.G. ça enkikine les comploteurs, cet auteur inspiré le montre très bien.

                 Utiliser ce mot pour nommer ceux qui ne sont pas d’accord, c’est se mettre dans le camps de ceux qui manient la « novlangue », celui des comploteurs.


              • ZenZoe ZenZoe 15 avril 2014 14:55

                @werner
                Tous les peuples veulent rejoindre l’Europe ? Ah ? Et la Norvège, et la Suisse alors ?
                Vous feriez mieux de dire que tous les pays pauvres, bancals ou véreux et qui n’ont rien à perdre et tout à gagner veulent rejoindre l’Europe. C’est gratuit et c’est les autres pays qui payent, alors pourquoi se priver ?
                Les pays prospères et où tout roule ou presque préfèrent passer au large. Et ils ont raison.


              • passtavie passtavie 15 avril 2014 19:24

                « L’Europe n’est pas mauvais au final, puisque tous veulent y adhérer, n’en déplaise aux complotistes extrémiste. »

                Bouhhh la vilaine stigmatisation !!!


              • Martha 15 avril 2014 12:58


                 Dans 40 jours, les élections européennes, en un seul tour :
                 voter pour l’UPR.
                 Le seul parti qui peut rassembler les voix,
                 pour un programme cohérent et limité dans le temps : faire sortir la France de l’Europe actuelle pour qu’elle retrouve enfin sa liberté.


                • Le printemps arrive Le printemps arrive 15 avril 2014 17:57

                  Et l’UPR, elle en dit quoi de cela : http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/les-citoyens-constituants-la-44646 ?

                  Faites dire explicitement à Mr Asselineau qu’il est en accord avec ce changement de désignation et j’irai mettre un bulletin en faveur de son représentant le 25 mai.

                  J’ai comme un léger doute...


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 avril 2014 22:18

                  Bonjour Par Le printemps arrive,

                  Q : Dans quel pays au monde les représentants politiques sont elles sélectionné par le tirage au sort ?

                  R : Dans aucun pays au monde !

                  Le tirage au sort n’est pas un programme en soit qui permet de sortir de l’Europe, de l’Euro et de l’OTAN.

                  Le tirage au sort est un système idéaliste donc de plus en plus de gens s’intéressent.

                  Pourquoi cet intérêt soudain au système du tirage au sort ?

                  La France comme toutes les autres pays Européens ont perdu leur souveraineté, les décisions essentielles sont prises à Bruxelles par des gens qui siègent à la surpuissante commission Européenne, ou siègent des gens non élus, ou sont forge les lois européennes qui vont à l’encontre de l’intérêt général et les quelles sont oriente dans l’intérêt des très grandes sociétés privées.

                  Nos hommes politiques sont devenue des marionnettes de Bruxelles et de Goldman & Sachs !

                  Pour moi l’origine du mouvement des gens qui défendent le système par le tirage au sort est liée au désastre (échec de la construction d’une Europe sociale) de la constitution européenne.

                  La France, voire l’Europe s’enfonce de plus en plus dans un marécage de la dérégulation (néo-libéralisme) du marché mondial. Le futur accord du grand marché transatlantique accorde le plein pouvoir aux multinationales pour attaquer les états devant des tribunaux supranationaux (court-circuitant toutes les juridictions nationales) et soumettant les populations aux dictats du monde de la finance ; le programme est déjà très avancé, voire quasiment achevé ...

                  Un exemple qui na pas été évoque dans les grands médias :
                  Goldman & Sachs à pris le contrôle total sur TOUTES les matières premières au mois de Mars 2014 en  » rachetant  » via la société de trading Mercuria (fondé par des ex-employées de Goldman & Sachs) le département des matières premières de son concurrent J.P. Morgan et possède ainsi un pouvoir extrêmement inquiétant pour toutes les citoyens du monde un pouvoir qui est une MENACE POUR LA DÉMOCRATIE DANS LE MONDE

                  Les « défenseurs » de la mondialisation s’opposent aux régimes réellement démocratique, et préfèrent de placer des marionnettes voire des gens corrompus à la tête des divers gouvernements ce qui est à l’opposé de la démocratie.

                  Le monde (en tête les États Unis) dans le quel nous vivons est hostile à tout régime réellement démocratique et je pense que dans la situation géo-politique actuelle le Programme de Libération Nationale de l’UPR constitue la meilleure alternative dans le contexte actuel.

                  L’UPR rassemble les gens au-dessus du clivage droite-gauche voire (droite-centre-gauche)

                  Presque tous les partis politiques affirment vouloir rassembler les Français. Mais aucun ne s’en donne les moyens puisqu’ils adoptent tous des alliances ou des discours qui divisent les Français selon les réflexes droite-gauche.

                  Tel n’est pas le cas de l’UPR qui ne s’intéresse qu’à rendre aux Français leur démocratie et la liberté de la France. C’est pour cela que l’UPR rassemble des Français de tous les bords. L’UPR est un parti de libération nationale, il n’a donc pas vocation à anticiper sur tous les choix que les Français feront démocratiquement une fois qu’ils auront recouvré leur souveraineté et leur indépendance.

                  J’en ai mare des gens qui s’accrochent aux étiquettes droite-gauche au moment ou nous sommes entrent de perdre les dernières miettes de la démocratie qui nous reste.

                  Quand vous arrivez sur un lieu d’accident ou se trouvent des blesses vous n’allez pas leur demander leur orientation politique, Non ? Cela na pas de sens !!! Il faut agir ... Sauver des vies .... OUI, nous devons sauver nos vies et celles des nos enfants

                  L’UPR se focalisé sur les points essentielles

                  Voici un extrait de la charte fondatrice de l’UPR :

                  « Il en découle que l’UPR est le parti qui a décidé de ne pas se laisser entraîner dans des débats accessoires lorsque l’essentiel est en jeu. Les adhérents de l’UPR restent ainsi libres, s’ils le souhaitent, de se déclarer – en dehors des instances du mouvement – en faveur de telle ou telle option économique, fiscale ou sociale, ou de telle ou telle philosophie sur les sujets de société. Mais, pour rester cohérents avec la présente Charte, ils se font un devoir constant de rechercher, préciser et exposer quelles sont les instances françaises ou étrangères qui décident des sujets qu’ils abordent et quelles sont en conséquence les possibilités réelles, pour eux-mêmes et leurs interlocuteurs, d’influer sur ces sujets. En outre, les adhérents de l’UPR admettent comme un principe essentiel que l’UPR n’est pas le lieu où ces questions accessoires doivent être abordées, sauf lorsqu’il s’agit de démontrer l’impuissance des instances nationales. Ils veillent ainsi à ne pas introduire au sein du mouvement de motifs de division aussi nuisibles que sans objet. »

                  A mon point de vue le programme de l’UPR est le plus réaliste et plus adapté pour sortir la France de ce piège de la constitution de Lisbonne qui été ratifié en début de l’année 2008 par le parlement français avec le soutien massif du PS comme l’UMP ignorent le référendum de 2005 ou une majorité des français c’est opposé à la constitution européenne !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2014 09:40

                  Le Printemps arrive,
                  Il faudra expliquer aux électeurs qu’il n’y aura plus ni Partis Politiques, ni élections.
                  Et en quoi les tirés au sort, parfaitement isolés, seront moins sensibles à la corruption et aux pressions des lobbys.

                  Vous vous trompez de priorité. La priorité, c’est de retrouver la souveraineté et la démocratie.
                  A quoi peut vous servir le tirage au sort dans l’ UE qui se fiche de l’avis des citoyens ?
                  Si ensuite, la majorité des Français préfère le tirage au sort, nous aurons le temps d’en rediscuter.

                  Analyse d’ Etienne Chouard «  Chouard, l’ UPR et l’article 50 », il explique bien que dans l’UE, rien n’est possible.

                  La politique, c’est de dégager des priorités, et la priorité c’est de sortir de l’ UE.
                  A supposer que 100% des Français soient d’accord pour le tirage au sort, ce n’est ça qui nous fera retrouver la démocratie, mais l’article 50.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 avril 2014 10:53

                  @Fifi,

                  J’ai bien écrit au début de mon dernier commentaire :

                  Le tirage au sort n’est pas un programme en soit qui permet de sortir de l’Europe, de l’Euro et de l’OTAN.

                  Nous sommes donc d’accord sur l’essentiel et les priorités des priorités.

                  Il y à urgence de quitter l’Europe !!!


                • Le printemps arrive Le printemps arrive 16 avril 2014 22:09

                  Changer le mode de désignation (pas spécialement par le tirage au sort, mais choisi par la majorité du peuple) n’est pas antinomique à la sortie de l’UE (entité non naturelle), mais c’est au peuple de choisir et pas à L’UPR (il est clair que un grand nombre de voix pour l’UPR serait un excellent indicateur de la tendance).

                  Moi, je veux que ce soit le peuple que reprenne sa souveraineté par un mode de désignation plus cohérent que l’actuel ET je suis d’avis que L’UE est une entité dont il faut se débarrasser et le plus tôt sera le mieux. S’il y a un plébiscite pour l’UPR, vous m’en verrez ravi.

                  Mais imaginez bien que si L’UPR prenait le pouvoir par les urnes légalement, et si l’on ne change pas le mode de désignation à la suite, il y aura des déçus.


                  Remarque :

                  « Goldman & Sachs à pris le contrôle total sur TOUTES les matières premières au mois de Mars 2014 en » rachetant » via la société de trading Mercuria (fondé par des ex-employées de Goldman... »
                  FAUX smiley : ils n’ont pas pris le contrôle des matières premières alimentaires que je produis dans mon jardin (en utilisant mes propres graines, du bon fumier de cheval sans passer par un quelconque commerce...) et les pissenlits sauvages ainsi que l’ail de ours cueillis et les quelques morilles trouvées ne leur rapporterons rien. Ça fait peut-être peu, mais il y encore un espoir.  smiley

                  Mais cela ne veut pas dire qu’il faut les laisser faire (pour qu’il n’y ait pas de malentendus).


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2014 20:18

                  Le Printemps arrive,
                  L’UPR propose dans son programme le referendum d’initiative populaire.

                  Discuter de la démocratie directe alors que la Constitution qui s’applique à la France est le Traité de Lisbonne, en attendant que des membres du Congrès américain viennent siéger à Bruxelles, c’est comme si les Résistants avaient demandé aux Allemands de faire un referendum sur leur présence en France...


                • Norbert 15 avril 2014 13:20

                  L’Europe est une tentative des bourgeoisies nationales de s’accorder pour avoir un grand marché et être compétitifs par rapport aux deux autres grands blocs, cela au détriment des salariés évidemment puisque les avantages sont toujours considérés du point de vue du capital (coût du travail etc..). Ces accords sont fragiles car aucune guerre n’ayant permis l’unification et l’existence d’une « nation » et bourgeoisie européenne, les différentes puissances concernées ont des intérêts souvent contradictoires et donc des arrière-pensées. Cette tentative est sur le point de capoter et des fractions de plus en plus importants de ces bourgeoisies commencent à envisager une autre voie. C’est ce changement de point de vue qui se reflète chez les intellectuels que vous citez. C’est leur fonction sociale.
                   Mais un repli national dans le cadre du capitalisme et en faveur des entreprises et des patrons nationaux se fera aussi sur le dos des salariés. On trouvera des tas de raisons économiques, écologiques, éthiques pour tenter de justifier le protectionnisme qui est dans le catalogue de tous les "anti-européens de droite. Pour les États-Unis socialistes d’Europe ! Pas d’autre solution.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2014 09:52

                    Norbert,
                    Les anticapitalistes ne se rendent pas compte que pour imposer leur loi, la finance et les multinationales ont dû détricoter toutes les lois nationales qui limitaient leurs méfaits...

                    ** Les articles 32 & 63 du TFUE ont imposé la fin du contrôle des capitaux.
                    ** L’article 123 a interdit aux Etats d’emprunter à taux 0% à leur banque centrale.
                    ** L’article 42 impose l’appartenance à l’ OTAN
                    ** Le Traité de Maastritch a supprimé de droit régalien de battre monnaie.
                    ** Les articles 168 & 169 soumettent la santé aux impératifs de rentabilité.
                    ** L’article 106 liquide les services publics.
                    ** Les articles 5 & 121 subordonnent les retraites aux décisions européennes etc..

                    L’Etat Nation est le seul lieu où ces lois peuvent être remises en place.
                    C’est d’ailleurs pour cela que l’ UE et Washington veulent voir disparaître les Etats Nations et les remplacer par les eurorégions.


                  • Rincevent Rincevent 15 avril 2014 13:28

                    Il est assez simplificateur et illusoire de charger la mule euro de tous nos maux. Je suis d’accord avec la position de ROBERT GIL, le mal est plus profond qu’un simple credo monétaire qui n’est qu’un instrument. Le casser ne changera pas les paroles de la chanson…


                    • Ector Erlioz Ector Erlioz 15 avril 2014 13:37

                      En attendant Godot.
                      Les gnangnan désireux d’en découdre avec l’UE se demandent par quel pays arrivera la bonne nouvelle...
                      Il est définitivement clair que ce ne sera pas par Gnangnan 1er.
                      Tant qu’à la fille de son père, je crois qu’elle en est au même stade de réflexion, elle a bien trop peur que le ciel ne lui tombe sur la tête.
                      Nous voilà bien avec ces deux là !  smiley
                      www.upr.fr


                      • Ector Erlioz Ector Erlioz 15 avril 2014 14:51

                        ...et comme nous le dit l’Oracle de DLR dans le titre de cet article : « Le vent tourne » !


                      • lambda 15 avril 2014 13:53

                         MAIS BON DIEU !!!! quand est ce que les gens comprendront que l’Europe n’a été construite que pour être détruite 


                        Je rappelle les personnalités qui ont initié entre 1947 et 1950 la création de cette 
                        Europe : 
                        Robert Schumman agent de la CIA - voir les archives déclassifiées !!!!

                        Le deal entre la France et la création de la Commission Européenne était le Plan Marshall contre l’obligation d’accepter le marché financé par la CIA via la Fondation Rockefeller
                        L’Europe (en tant qu’entité géographique) était - je dis bien était - par ce que n’est plus — une menace pour les intérêts libéraux de la Haute Finance - c’est trop tard
                        Il fallait donc la gérer pour l’intégrer dans le Plan du NOM
                        Ils l’ont gérer à travers le Plan Marshall, les différents traités initiant le Marché Transatlantique qui ont vu le jour 3 mois après la chute du Mur de Berlin

                        Les accords de Bretton Wood le 15 aout 71 suspendu par Nixon entrainant à la suite de la convertibilité du dollar comme valeur d’échange sur les marché, l’annexion des états aux emprunts soumis à intérêts -
                        C’est d’ailleurs depuis l’application de ce changement le 3 janvier 1973 - loi Pompidou Giscard qu’est née la dette des états, celle au nom de qui nous subissons jusqu’à plus soif les pressions qui nous mettent en servitude et non content de nous les avoir imposé ils nous en tiennent pour responsables !!!!!

                        Certains vont évoque un incompétence !!!! comme ils doivent rire ceux que vous avez élu, car eux, ils savent que ce n’est pas de l’incompétence - ils savent ce qu’ils font - ils obéissent aux ordres du Gouvernement de l’Ombre que sont les CFR - Triltérale Bilderberg et les autres

                        Y en a marre de supporter autant d’aveuglement
                        Ouvrez les yeux et ceux et ceux de votre entourage

                        Et surtout interessez vous à ce qui se prépare qu’on vous cache soigneusement


                        • tf1Groupie 15 avril 2014 14:30

                          En tout cas Pinsolle est obstiné dans son travail de démolition !!


                          • Isary 15 avril 2014 15:05

                            dans la jolie liste des mouvements critiquant l Euro,Mr Pinsolle a « oublie » de nommer l UPR !!

                            inconscient quand tu nous tiens !!
                            par contre,il « n’oublie » pas de mentionner le nom d’ Olivier BERRUYER.

                            ce dernier etait present à l’universite d’automne de l UPR en Octobre 2013,y a vendu tous ses livres qu il avait apportés et depuis...a rejoint« nouvelle donne »,cette nouvelle formation politique crée fin 2013,« merdiatisee » à souhait !!!(a la difference de l’ UPR qui reste blacklistée !Alors qu ’ elle existe depuis 2007 !!)

                            J aimais beaucoup son blog mais il n est plus possible d’y laisser un commentaire afin d’informer ses blogueurs qui sont à la recherche d’ un parti pronant CLAIREMENT la sortie de l’ UE,de l Euro ET de l ’OTAN,de l’ existence(juste l’ existence,rien d’ autre) de l UPR !!!!

                            Si quelqu’un sur AV a l’ ébauche d’une explication a tout ceci,je suis preneuse !!


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 2014 10:02

                              Isary

                              Berruyer est pour la disparition de l’euro, mais pas de l’ UE !
                              C’est la raison pour laquelle il supprime les commentaires qui parlent de l’ UPR.

                              Si vous revoyez attentivement la vidéo de l’ Université d’automne de l’ UPR, vous comprendrez en écoutant l’intervention de Philippe Murer qui veut l’indépendance de la France, qu’il n’est pas d’accord avec Berruyer.

                              L’euro est juridiquement irréversible, aucun article ne prévoyant dans sortir.
                              Sauf à sortir de l’ UE. A condition que l’Allemagne soit d’accord pour modifier Maastritch, ce qui fait beaucoup de si, je ne vois pas comment on peut sortir de l’euro sans sortir de l’ UE ???

                              « Table ronde UPR sur l’euro » Berruyer, puis Philippe Murer.


                            • moussars 15 avril 2014 16:08

                              Un seul mot d’ordre : répéter notre non au traité européen scandaleux !
                              Comment ? Puisqu’ils se sont moqués de la démocratie et de nous malgré les 55%, il n’y a qu’une solution : l’ABSTENTION !!!

                              Faisons circuler cela partout, sur tous les forums et réseau sociaux !

                              Tout autre discours serait indécent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès