• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hervé Hum

Hervé Hum

Chacun doit être son dernier maître et son premier disciple. Telle est ma devise. Ma conviction est que nous sommes devant la porte d entrée d une nouvelle dimension de conscience d être. Soit nous y entrons, soit nous périssons. Cette porte s'est ouverte fin 2012....

Tableau de bord

  • Premier article le 17/07/2012
  • Modérateur depuis le 01/08/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 3883 551
1 mois 0 79 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 74 71 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Hervé Hum Hervé Hum 29 mars 14:08

    BAh, vous êtes juste une oie qui se moque des pigeons !!!


  • Hervé Hum Hervé Hum 29 mars 11:10

    @Sparker

    Pour répondre à votre question, vous pouvez lire mes articles, pratiquement tous en parle, soit directement, soit indirectement.

    Je vais pas vous recopier les liens, il suffit de tape sur mon pseudo.
     
    Mais vous pouvez lire en commençant par ’droits, devoirs et responsabilité", puis tous ceux dont le titre contient le mot responsabilité et pour le concret, lire les articles sur la monnaie, car ils sont tous traités en regard du principe de responsabilité dont la définition est

    la capacité de répondre de ses droits et devoirs envers autrui.(non envers soi même, car c’est là que réside la souveraineté quant à ses choix de vies, et la propriété, quant à celle de vivre selon sa véritable nature d’être).

    Je connais la suite du développement, je connais même sa source au niveau des rouages fondamentaux de la physique, mais face au peu de réaction, je me suis arrêté là, car je me refuse à tout livrer sur un plateau, il faut que les gens soient demandeur.. Mais sachez que la transposition mécanique d’une économie capitaliste vers une économie responsabilisé peut se faire en une seule journée car tous les outils sont déjà en place. (permet même de conserver le principe capitaliste, car un principe établit ne peut plus être détruit, c’est une loi de l’Univers, mais on peut lui ôter son caractère néfaste en suivant un processus définit et qui régit l’Univers permet même de conserver le principe capitaliste, car un principe établit ne peut plus être détruit, c’est une loi)

    Bref, c’est juste une question de volonté... 

    Pour terminer, mes articles nécessitent une lecture attentive, très attentive pour être compris, car même si je conviens que le style est lourd, sont contenu ou fond l’est tout autant. Si vos lisez rapidement, vous ne comprendrez rien ou mal. En tous les cas, votre critique est la bienvenue !


  • Hervé Hum Hervé Hum 28 mars 23:29

    @Sparker

    Le principe de responsabilité, « ça me parle » comme vous dites, mais pas sûr que cela parle à la FI comme pour vous même.

    un principe obéit à ses propres règles et non à celles d’un autre principe, ni à une personne humaine quelconque, moi comme vous. La seule chose qu’il peut être faite, c’est de distinguer les principes entre eux selon un ordre de grandeur.

    Cela signifie, qu’on ne peut mettre deux principes antagonistes, antinomiques, en oppositions, traitants du même objet, sur le même plan.

    Ainsi, cela implique qu’il faut choisir entre le principe de responsabilité, qui interdît formellement, absolument, obligatoirement, le principe de l’intérêt qui est celui du système capitaliste actuel, pour n’autoriser que celui de l’équilibre de l’échange, et ce, de manière absolu.

    Conséquence directe, le principe de responsabilité interdit et donc, impose l’abolition de la propriété économique qui n’a de sens, de raison d’être que de permettre l’intérêt, c’est à dire, le prélèvement d’un impôt particulier sur l’échange économique.

    Si vous avez lu mes articles, vous avez pu lire que je démontre (personne n’ayant encore tenté de la réfuter) que l’irresponsabilité économique est dû au déséquilibre de l’échange. Or, la FI, prétend conserver, maintenir, préserver, soutenir, la propriété économique.

    Donc, elle fait partie de la même ligne politique que les autres, consistant à tout changer sur la forme, pour ne rien changer dans le fond.

     Voilà,et surtout réfléchissez bien avant de répondre....


  • Hervé Hum Hervé Hum 28 mars 17:43

    Je n’ai pas lu l’article, mais je ferai remarquer que les deux servent les mêmes intérêts. Idem pour Fillon, Dupont et Asselineau. Même Mélenchon et la FI, ceci, parce que le maître mot de la campagne est « tout changer sur la forme, pour ne rien changer dans le fond »’.

    La seule question posé est de savoir à quelle sauce les citoyens vont être mangé...

     Vaste programme !!!!


  • Hervé Hum Hervé Hum 27 mars 13:47

    L’auteur est un sophiste, mais le pire, est sa médiocrité intellectuelle.

    Un exemple, parce que reprendre tous les sophismes de son pamphlet serait trop long

    il écrit

     : admettons qu’une tente dans le désert vaille 1 000 € et qu’un appartement à Paris 300 000 €. Il s’agit de faux prix, puisqu’il n’y a aucun échange entre ces biens. Dire que le propriétaire d’un appartement à Paris est trois cents fois plus riche que celui d’une tente dans le désert n’a aucun sens.

    Cher monsieur, si vous dites que le postulat de départ est faux, c’est qu’il ne peut être posé et servir d’exemple pour montrer qu’il est faux sans sombrer dans le ridicule !!! Mais vous avez de la chance, aujourd’hui, l’absurde étant devenu la raison, rare sont ceux qui relèvent ce genre de raisonnement shadokien.

    Maintenant, admettons que le touareg vende sa tente pour venir à Paris, il ne pourra certes pas s’acheter un appartement et il y aura de grande chance qu’il ait tout dépensé pour arriver à Paris. Ce sera donc un crève la faim en proie à toutes les misères de l’immigré, avec ou sans papier.

    Par contre, le propriétaire de l’appartement peut louer celui-ci et aller vivre dans le désert dans une oasis. Car il n’ira certes pas dans une partie du désert en proie à la guerre et au risque de se faire piller, il choisira la partie la plus sûre.

    Autrement dit, votre cas n’est pas généralisable, il est spécifique à une condition, celle où chacun reste confiné dans son propre environnement, mais ne tient plus si un des deux ou les deux changent leur environnement pour celui de l’autre.

    Et seul le riche conserve son standing. Donc dire que le propriétaire de l’appartement est 300 fois plus riche a bien un sens.. Selon le cas considéré. La preuve en est que nombre de retraités choisissent d’aller vivre dans des pays du sud comme le Portugal ou le Maroc, parce que leur pouvoir d’achat y est démultiplié.

    Votre argument est non seulement absurde, mais manipulatoire ou sophiste.

    Pour le reste, comme dit plus haut, c’est un ramassis d’inepties et d’un niveau d’analyse qui en dit long sur la médiocrité actuelle de l’enseignement en ce qui concerne l’économie Sauf à penser que vous prenez tous vos lecteurs pour des idiots !!!







Palmarès