• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent Simon

Le beau projet AgoraVox de J. de Rosnay et C. Rovelli a donc été perverti : il a certes permis l'expression des plus minoritaires dans l'opinion (soit !), dont le cumul de votes aux élections ne dépasse pas quelques % :
- extrême gauche
- ou eurosceptiques/europhobes comme l'UPR
mais les membres très actifs et organisés de ces groupuscules ont pris le pouvoir, transformant Agoravox en une citadelle, où les plus minoritaires sont les plus nombreux à émettre des commentaires, souvent bien simplistes, agressifs et/ou niant certaines réalités (voir par exemple sur l'article "Décrochage de la France par rapport à l’Allemagne... les gaulois, mauvais perdants, se regardent le nombril et vivent dans le déni", dont l'auteur dit qu'il aurait voté Mélenchon !), qui ont découragé bien des auteurs.
D'autant que pour achever de décourager les auteurs d'articles exprimant des opinions différentes des leurs, ces quelques individus sectaires abusent du vote "pas d'accord" sur TOUS les articles de ces auteurs, même ceux avec lesquels ils sont d'accord... Exemple criant : mon 1er article de juillet "L’un des pères du F-16 attaque en règle le chasseur F-35" (6575 visites à ce jour) a été encensé à sa sortie (19 votes 'daccord' sur 19), mais depuis la parution de l'article "La faute à l’euro... depuis 40 ans ?!" 8 nouveaux votes, TOUS "pas d'accord"... Il reste 70% d'accord, pour cet article, mais la plupart de mes articles ont 'bénéficié' de ce traitement 'de faveur'..., avec env. 30% d'accord, ce qui dissuade le lecteur pressé de lire certains de ces articles.
Ces auteurs ont donc déserté Agoravox, qui du coup baisse d'audience année après année. Si cela continue ainsi, bientôt même les articles les plus intéressants, les plus documentés, ceux qui permettent une vraie réflexion, ne pourront plus être publiés, car le nombre de 'rédacteurs' se sera également fortement réduit, et quasi restreint aux seuls auteurs très sectaires.
C'est pour éviter d'en arriver là que j'ai déjà proposé plusieurs pistes et aimerais bien en proposer d'autres... mais la publication d'aucun de ces articles à ce sujet n'a été "approuvée" (au contraire de tous mes autres articles depuis juillet, qui ont d'ailleurs reçu un excellent accueil ici et dont nombreux ont été les plus lus de leur rubrique sur 30 jours).
Mais l'article 'Eloge de la rigueur intellectuelle !' a rejoint les deux autres sur Agoravox, également non publiés : tout en restant visibles aux rédacteurs.

 

Tableau de bord

  • Premier article le 03/07/2012
  • Modérateur depuis le 14/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 36 374 871
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 81 41 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Laurent Simon 1er juillet 2016 15:08

    @agent ananas Cameron, sur ce coup, a largement montré une grande imprudence, en faisant de sa promesse de référendum un argument électoral ; et cela lui a effectivement permis de se faire réélire. Ce qu’il a pu dire (quoi précisément, source ?) depuis, en faveur du Remain, n’est pas une référence pour moi.
    Une fois qu’on donne prise à la démagogie, tout devient possible.


  • Laurent Simon 29 juin 2016 07:27

    @Pere Plexe « insulte à la démocratie » ?... le silence des Brexiters, la disparition de B.Johnson depuis le 24, leur apparente volonté de gagner du temps, beaucoup de temps, jusqu’à permettre la non sortie de l’UE ?!!
    « fluctuations actuelles du même ordre qu’en 2008 alors que le RU était dans l’UE ! » oui, et pas dans l’euro !!! (pour ceux qui prétendent que l’euro est une aberration, et que tout va mieux hors de l’euro.)
     


  • Laurent Simon 28 juin 2016 23:30

    Quelques éléments de réponse, n’ayant pu le faire avant. Je vais essayer de répondre à ces différents commentaires, de façon groupée, puisqu’ils présentent beaucoup de points communs.
    Notamment pour clarifier ma pensée, puisqu’elle ne semble pas avoir été très bien comprise  smiley :
    1. Le meurtre de Jo Cox n’a pas suffi aux britanniques à mettre beaucoup plus de sérénité dans le climat avant référendum, alors que le peuple britannique est habituellement beaucoup plus flegmatique, et avec de l’humour aussi. De l’avis des observateurs présents au RU, JAMAIS il n’y a eu une telle violence verbale, une telle outrance dans les débats, et cela ne me semble pas un bon signe.
    2. La chute de la livre £ sterling concerne beaucoup de monde, et notamment les habitants du RU (et aussi les retraités qui vivent ailleurs). Il n’y a pas besoin d’être financier, ou de jouer en bourse, pour constater les dégâts que cela peut faire.
    3. De même pour la chute des bourses européennes. La puissance des marchés financiers ne me réjouit pas spécialement, mais je n’y peux rien, et dans un monde ouvert et mondialisé, cette dimension ne peut être occultée par aucun gouvernement.
    4. La pétition qui circule a été lancée par un pro Brexit, c’est écrit dans l’article ! Et si je la signale, c’est parce qu’effectivement elle est détournée par des anti Brexit, et aussi pas mal d’électeurs du brexit qui commencent à regretter leur choix. Je ne crois pas à l’éventualité d’un nouveau référendum, et je pense que puisque les anglais l’ont voulue, ils n’ont plus qu’à assumer leur choix.
    5. Au passage je rappelle quelque chose (signalé dans l’article) qui n’est mentionné par aucun commentaire : la possibilité très probable d’un éclatement de l’actuel « Royaume Uni ». Il est très probable que ce soit une des raisons importantes du revirement de nombreux partisans du Brexit, alors que c’était clairement annoncé dans le débat.
    6. Mais beaucoup ont été pris dans un tourbillon (et la violence des débats, qui ne volaient pas haut), et leurs convictions semblent bien avoir restreint fortement, au moins temporairement, un minimum d’esprit critique.
    7. Si les pays dans l’UE subiront certains inconvénients de cette situation, le pays qui en aura le plus sera le RU, notamment pour des raisons économiques.
    8. Et comme les différents journaux télévisés le montrent bien, B.Johnson se fait très discret depuis vendredi 24, et semble très embarrassé par ce succès du Brexit. Faut-il conclure qu’il ne s’attendait pas à ce succès, et (ce que l’on savait déjà) il n’a pris cette position que pour des raisons politiciennes, pour remplacer le PM Cameron, comme Fabius en 2005 (ce qui ne lui a pas permis de devenir Président français, mais de présider le Conseil Constitutionnel 11 ans après).
    En tout cas, les ’leaders’ du Brexit n’avaient pas établi de ’plan B’ (cf Fabius, décidément, sauf que là ce sont les opposants à l’UE qui n’avaient pas prévu de plan B). En fait, B. Johnson voulait avoir le beurre d’un Brexit à 48%, et l’argent du beurre de l’appartenance à l’UE ! Et sans l’éclatement prévisible du RU !
    9. Ce n’est pas la première fois que les britanniques cherchent à avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est leur démarche quasi constante depuis 40 ans.
    10. Et si ce brexit est finalement déclenché, cela permettra enfin à certains pays de reprendre (l’approfondissement de) la construction européenne.
    Sauf que personne ne semble vouloir invoquer l’article 50, pour concrétiser cette sortie de l’UE... cf « Brexit : et si le Royaume-Uni restait finalement dans l’Union européenne ? »

    ,.


  • Laurent Simon 17 décembre 2015 19:05

    @izarn Désolé : 2/3 des Français restent opposés aux idées du FN, notamment sur l’Europe Voir l’opinion de 4 politologues : «  »D’élection en élection, le FN progresse. Mais deux-tiers des Français restent opposés à ses idées, notamment sur l’Europe


  • Laurent Simon 17 décembre 2015 18:51

     @izarn « puant » parce que ne partageant pas vos opinions ? De mon côté je n’ai aucun problème avec les opinions qui ne sont pas les miennes, sauf
    - quand elles sont dangereuses, parce qu’à la fois inefficaces et même contre-productives par rapport aux objectifs affichés (il suffit d’essayer de chercher -en vain- UN SEUL exemple de tentative protectionniste et/ou nationaliste qui ait fonctionné, dans l’histoire),
    - et quand la personne nie des évidences, ou ne veut même pas écouter ce qu’on lui dit, ou est carrément de mauvaise foi, ce qui est malheureusement courant avec les nationalistes.

    Le patriotisme, défini comme aimer son pays, n’est absolument pas contradictoire avec l’ouverture des frontières, bien au contraire : s’il n’y avait pas eu ces ouvertures de frontières, la France et les Français seraient dans une situation encore bien pire !
    En revanche le nationalisme est effectivement contradictoire avec l’ouverture des frontières, c’est pourquoi c’est ce titre qui convient au FN, et autres UPR.