• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Spartacus

Spartacus

Suivez les commentaires de Spartacus (sur twitter : @lequidampost)
Spartacus est libre, capitaliste et libéral, républicain et fier de l’être.
 
Je défends le libre arbitre, la liberté d'exprimer toutes ses idées même si elles dérangent et même si elles ne sont pas les miennes, l'économie de marché, la concurrence, la mondialisation, le libéralisme, l'échange volontaire, la solidarité volontaire, le droit à la contradiction, le droit contractuel, l'équité.
 
Le système politico-économique le moins mauvais pour l'individu est le capitalisme. C’est un système où les hommes échangent les uns avec les autres sans jamais prendre l’initiative d’user de la force physique contre autrui.
 
La poursuite de son propre intérêt rationnel et de son bonheur en respectant les autres, est plus important que le sacrifice de sa vie pour l’intérêt des collectivistes. Les collectivistes ne sont pas des anges, mais des hommes. Et l'homme n'est pas collectiviste, mais une personne.

La logique de profit du capitalisme équilibre les comptes, rend responsable et favorise le libre arbitre, l'émancipation personnelle, l'éclosion de ses talents et la prise en main de sa destinée sans faire reposer sa responsabilité, ses revenus ou ses réussites et ses échecs sur les autres ou la collectivité comme le fait le socialisme qui encourage la servitude, la frustration, le mimétisme, la jalousie, ou le déni de sa personnalité. 
Et si le libéralisme.....(en vidéo) https://www.youtube.com/watch?v=MxYQb-WmB3g
 

Je me bat contre les exceptions aux règles générales, les corporations, les castes, le favotitisme ; les droits différenciés, l'interventionnisme, le directivisme, l'iniquité, la solidarité forcée par l'état et les groupes de pression.
Philosophie du libéralisme en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Kn23kokvLRo


 
Suivez mes fils de discussion.
Je fais enrager les gauchistes qui ne supportent pas le capitalisme qui les nourrit. Ils le vivent comme une frustration permanente, et c'est très amusant de les voir patauger dans leurs contradictions en attaques ad hominem et postures pseudo-morales faute d'arguments concrets économiques.

 
Retrouvez les anciens articles sur ce lien : http://www.agoravox.fr/auteur/spartacus-61267
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 12/07/2014
  • Modérateur depuis le 05/03/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 4198 1973
1 mois 1 69 50
5 jours 0 15 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 385 349 36
1 mois 12 10 2
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Spartacus Spartacus 20 juillet 13:01

    C’est la conséquence systémique d’un marché collectiviste ou socialiste (prix fixés par autorité)....La pénurie.


    Comme les prix de la consultation ne sont pas fixé à leur valeur réelle, mais par des fonctionnaires zélés. Comme tous les marchés dirigistes il intervient la pénurie.

    Pourquoi un médecin se ferait chier a la campagne si les coûts de sa consultation sont identiques a un centre ville, centre urbain ou il n’a pas à se faire chier et gagner en rentabilité et peut se permettre de refuser des clients pour pouvoir prendre le temps d’aller au Tennis ou la pétanque ?

    C’est bien des gens comme vous qui critiquiez hier le marché libre ?

    Vous savez ce vil système qui fixe les prix en fonction du comportement de millions d’individus, personnes toutes avec une volonté propre. 
    Qui attire dans les lieux les plus retirés, les talents qui recherchent à gagner plus attiré par l’envie d’être payé à la vraie valeur de leurs actes ?....

    Allez pleurez pas. Sniffez un peu. Vous en avez bien profité. 
    Comme agent de l’état vous étiez à la meilleure place du socialo-collectivisme du système de santé ! 
    Toute votre vie, vous avez comme fonctionnaire été chercher chez le médecin votre arrêt de travail, et été payé dès le premier jour, lui quand il est malade, c’est au bout de 30 jours qu’il reçoit une indemnité, et les clients du secteur privé qui attendaient à l’époque avec vous dans la salle d’attente eux avaient 3 jours de carence....

  • Spartacus Spartacus 20 juillet 12:10

    @Neldemir


    Ne pas comprendre que le socialisme qui a la prétention de faire mieux que le marché libre est une aberration ?

    Fixer d’un prix de marché dépend du comportement de millions d’individus, personnes toutes avec une volonté propre. 
    Comment en 2017 des zozos socialistes ne comprennent pas l’incongruité de fixer les prix à la place du marché libre de l’offre et la demande et qu’ils créent eux même la pénurie et la misère ?...

    Mais qu’ils sont irresponsables, bornés et dans le déni....
    Avec eux c’est toujours la fautes des autres.....
    Ces anges qui ont tué 100 millions de personnes qui pensaient pas comme eux et leurs principes socialistes. 

    Et si seulement ce n’était qu’une pensée, mais ces zozos l’appliquent avec toutes les conséquences prévisibles de la pénurie de l’offre....
    Dramatique !

  • Spartacus Spartacus 20 juillet 10:23

    @bubu123


    « Comme si le code du travail actuel etait responsable du chomage.. »

    Tirole analyse dans son livre les statistiques d« entrées au chômage ».....
    Il découvre que plus de 60% des entrées au chômage sont les fins de 2 CDD consécutifs.....
    Largement avant les causes de licenciement, et autres raisons....

    C’est bien le « code du travail » qui empêche le renouvellement d’un CDD plus de 2 fois consécutif.

    Oui, même si vous refuser par dogmatisme de l’avouer..
    Le code du travail a une responsabilité les entrées au chômage de nos concitoyens aux emplois les plus précaires. 
    C’est indéniable !

    Le code du travail ne protège que les « insiders » contre les « outsiders »....
    Un concept du socialisme...L’exclusion des uns pour le profit des autres.

  • Spartacus Spartacus 19 juillet 17:18

    « pénuries alimentaires organisées par le secteur privé »

    Que faut il être enfumé du socialisme pour sortir une telle niaiserie....

    Non, le Venezuela n’est pas victime d’un abominable complot international du secteur privé.
    Non, le Venezuela n’est même pas sous embargo, ou même sous un blocus quelconque.

    C’est le socialisme qui conduit à la pénurie et la raréfaction de l’offre...
    Indubitablement toujours et toujours typique des régimes socialistes....

    Le socialisme est toujours aussi prévisible puisque, lorsqu’il y est appliqué, il se termine toujours par des pénuries..
    Un bis repetita de l’exURSS, Cuba et Zimbabwe ou les files d’attente et pénuries sont la conséquence...
    Comment imaginer qu’avec le contrôle des prix du socialisme un fonctionnaire puisse avoir autant de connaissance de la valeur d’un prix que le marché libre qui prend en temps réel l’adaptation de l’offre et la demande....

    Mais comment avec Friedman, Hayeck, Tirole et moult Nobels d’économie qui ont prouvé l’incapacité du socialisme a s’adapter à la vérité des prix et sa conséquence, les pénuries que des zozos y croient encore.....
    Dramatique ! 

  • Spartacus Spartacus 19 juillet 13:49

    @Professeur VaZlin’
    L’endettement n’a rien a voir avec la pauvreté ou la richesse....

    Mais le concept de la responsabilité vis a vis des autres. 

    Et la pensée magique que chacun peut vivre aux dépens des autres sans se poser des questions.

    Ceux qui préfèrent faire croire qu’on peut vivre autrement qu’avec son travail, mais avec le travail des autres et l’endettement sur les générations suivantes...

    Ceux qui préfèrent vivre grâce à l’état sur le compte des autres...

    Un fonctionnaire est un pauvre mais peut espérer une rente payée par la dette.
    Combien faut il qu’un riche mette de coté, pour obtenir la rente du fonctionnaire sur le compte de la dette sur ses générations suivantes. ?






Palmarès