Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

TDK1

TDK1

Sexe ? Homme - Age ? 50 ans (un tout petit peu plus...) - Situation familiale ? Marié, un fils - Niveau d'études ? Sup (mais il y a bien longtemps...) - Race ? Celte (waouh, ça va faire jaser...) - Religion ? Catholique Pratiquant ? Oui Doctrino-langue de bois ? Ah ah ! NON - Devise ? "Ex nihilo nihil" et en français, ça donne quoi ? "rien n'est issu du néant", autrement dit "tout a une origine, pour comprendre il faut chercher cette ou ces origines" - Profession ? CGPI. (Conseiller en Gestion de Patrimoine) - Engagement politique ? Pas en ce moment Ça chauffe ? Non, en vieillissant j'ai de moins en moins envie de faire de concession et rien de l'éventail des partis ne me satisfait vraiment - Sujets de prédilection ? Économie (macro comme micro), Politique (au sens de Polis, la cité ; je me fous des querelles entre hommes ou femmes "politiques"), Religions, Histoire - Autre chose à ajouter ? Je ne sais pas, la couleur de mon....

Tableau de bord

  • Premier article le 18/08/2010
  • Modérateur depuis le 02/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 189 503 4836
1 mois 1 2 9
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1105 630 475
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • TDK1 TDK1 12 septembre 20:32

    @Aristide
    Bonsoir,


    Vous le faites exprès ou vous avez du mal à comprendre ?

    Où avez vous que je pleurais sur le sort des opérateurs ? Vous savez lire ? 

    Je dis simplement que la structure supra nationale qu’est l’UE veut imposer des normes qui n’auront d’autres effets que d’AUGMENTER les coûts de communication pour tous les Européens.... Je ne parle pas des opérateurs...


  • TDK1 TDK1 12 septembre 19:14

    @L’enfoiré
    Bonsoir,Je comprend votre réaction et si je me permets d’y répondre, c’est que je la trouve emblématique de la perte de repaires économiques due à l’éternelle interventionniste d’Etat et maintenant, avec cette affaire, de supra Etat.Lorsque vous payez votre journal plus cher en Belgique qu’en France, c’est parceque l’Etat français subventionne quasiment à 100% votre canard (voici le lien du ministère qui vous en donne les montants : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Ressources/Documentation-administrative/Les-200-titres-de-presse-les-plus-aides-en-2014&nbsp ;

    Amusez vous à rapporter ces montants au nombre d’exemplaires tirés.... et encore ces montants ne tiennent ils pas compte des subventions indirectes, abonnements obligatoires dans les établissements publics et scolaires, immeubles rachetés par l’Etat et loués à un prix dérisoire (l’Huma) etc etc...
    MAIS, quand même, les suventions ne concernent pas les exemplaires vendus à l’étranger. Donc, cher Enfoiré, le prix que vous payez en Belgique est à peu près le prix du marché, celui que vous payez en France est un surplus aux subventions que vous avez déjà payé en amont....

    Pour la téléphonie, le problème n’est pas le même ! Si vous avez lu mon article, vous avez pu le voir. Si vous êtes abonné chez SFR, lorsque vous allez en Belgique, si vous vous connectez sur Belcacom, SFR paie une location de réseau (et si vous vous connectez à internet un débit de données) à Belcacom. Il s’agit donc bien d’un surcoût dans l’exploitation de votre ligne. Soit vous payez ce surcout au coup par coup, soit votre opérateur l’inclue dans votre forfait, soit le soviet de Bruxelles obligz à ce que tout le monde paie.... Ben oui, la solution « personne ne paie » n’existe pas, c’est soi le consommateur soit « tout le monde »....

  • TDK1 TDK1 18 août 10:18

    @Javascript

    Bonjour,

    Si je partage sans réserve votre conclusion concernant la nécessité pour la France de sortir de cette UE qui ne nous apporte rien si ce n’est des contraintes, votre raisonnement, tenu aussi par un certain nombre de (ir)responsables politiques tels que MLP ou son frère jumeau (en économie...) l’ineffable JLM, me laisse à penser que cela risquerait d’être très très dangereux pour notre pays si cette sortie s’opérait sous leur houlette...

    Réclamer le droit de faire plus de déficit public que d’accroissement du PIB ??? Faut être complètement ignare en matière économique ou profondément malhonnête pour tenir de tels raisonnement. Si votre déficit est supérieur à l’accroissement du PIB, vous êtes contraint soit d’augmenter la pression fiscale au détriment de l’activité économique et donc de la progression du PIB les années suivantes, soit de vous endetter, ce qui revient exactement au même, puisque vous obliger les suivants (c’est là le secret des démagogues, reporter sur « après » la charge de leurs dépenses) à augmenter la pression fiscale pour rembourser vos dettes.

    La barre des 3% est stupide en elle même et corresponde à une progression du PIB telle qu’estimée à l’époque de la mise en place de Maaaaaastriche. En réalité, un « bon » politique ne devrait pas engager son pays sur la voie de la dépense non financée. 

    Tout ça pour dire que lorsque j’entends ces tissus d’absurdités, comme si l’argent se chiait, comme si le partage et les dépenses pouvaient exister sans recette et production, je mes dis que, finalement, si l’UE peut éviter d’augmenter, ne serait ce qu’un peu la folie des démagos, c’est déjà ça de gagné !!!!!


  • TDK1 TDK1 17 août 17:51

    @Rmanal Bonjour,
    Bien sûr que le gel des salaires est une mesure qui touche les gens qui ne sont pas responsables de l’état de fait (même si ils en bénéficient). Modérons tout de même : l’évolution de l’indice à l’ancienneté s’est poursuivi.... Des primes, en particulier d’assiduité se sont mises en place...... Un grand nombre d’administrations, et les audits qui sont actuellement publiés concernant bon nombre de département et de régions en attestent, ont considérablement diminué le temps de travail.... Lorsque vous parlez des agents publics qui sont les moins payés d’Europe, là ausii vous devriez moduler quelque peu.  N’oubliez pas de prendre en compte la durée du travail (amusez vousi à faire un rapport à l’heure travaillée, je dis bien travaillée et là encore je vous renvoie vers les audits parus récemment concernant un certain nombre de départements et de régions) et n’oubliez pas de prendre en compte le nombre de personnes par tâche (toujours l’exemple de l’armée mexicaine de l’EN où il y a près de deux fois plus de personnes en back office qu’en front office)


  • TDK1 TDK1 17 août 17:43

    @f16
    Bonjour, Oui, c’est vrai, en France, tout le monde, y compris le patronat est devenu « alloco dépendant ». L’idéologie marxiste selon laquelle le seigneur Etat peut tout et doit tout fait qu’à chaque fois qu’il y a un pet de travers, tout le monde, y compris le patronat se retourne vers le seigneur, vers l’Etat. 

    Sauf que l’Etat n’existe et ne peut payer qu’à condition que les serfs paient. Et pour que les serfs puissent payer, il faut qu’il réalisent des plus values, car c’est c’est sur leurs plus values que l’Etat peut s’engraisser. Lorsqu’il s’engraisse sur le patrimoine, cela ne dure que tant que le patrimoine dure (toujours cet éternel problème des flux et des stocks, si vous tapez dans les stocks, ils finissent toujours par s’épuiser...). Seulement voila, personne n’a trouvé encore au monde ni dans l’histoire un système qui permette de créer de la plus value autrement qu’en investissant. Et personne n’a trouvé de système qui fasse que l’investissement soit autre chose que du capital. 

    En pressurant ceux qui peuvent ou veulent investir leur capital, l’Etat coupe le cercle vertueux. Les entreprises françaises sont les plus pauvres des pays développés, elles n’ont aucune marge, aucun fonds. Pour créer de l’activité économique, le seigneur Etat se rend compte tout d’un coup que les investisseurs se barrent à l’étranger ou préfèrent capitaliser dans de la pierre ou des produits de rentiers. Alors, il se dit « je vais aider ces entreprises françaises qui n’ont pas les moyens d’investir comme font celles des autres pays ».... il crée des « aides ». Autrement dit, il a pompé du fric aux entreprises à donf pour ensuite n’en redistribué qu’une partie, vu qu’il a fallu qu’il se paie dessus !!! (C’est la même que pour l’Europe quand les connards de pro EU nous disent que l’Europe verse pour l’agriculture ou les aménagements... L’UE ne verse qu’une partie de ce qu’il nous a pompé...)

    Voilà, cette longue explication pour te dire qu’en fait si tu coupes les aides aux entreprises sans couper les prélèvements, tu vas précipiter un grand nombre d’entre elles dans la fosse, créant encore plus de chômage (donc de personnes à la charge de la collectivité) sans pour autant pouvoir payer une seule des belles choses que tu as évoquées. 

    PS : Lorsque tu compares les fonctionnaires français aux étrangers, n’oublie pas de prendre en compte la durée du travail (amuse toi à faire un rapport à l’heure travaillée, je dis bien travaillée et je te renvoie vers les audits parus récemment concernant un certain nombre de départements et de régions) et n’oublie pas de prendre en compte le nombre de personnes par tâche. Tu prends l’EN en exemple ? Un excellent exemple... Ne t’arrête pas au salaire du prof, regarde aussi le ratio front-office/back-office en France et dans les autres pays ! Nous sommes les champions mondiaux des fonctionnaires de l’EN qui ne voient jamais un élève !! (et je ne te parle même pas des quelques milliers dont personne ne sait quelle est leur affectation et que personne n’a jamais vu depuis des années ni dans un bureau ni dans un établissement...) Pour que les profs soient correctement payés, il faut prioritairement virer la moitié des effectifs back-office de l’EN (ce qu’un certain appelait « dégraisser le mammouth ») puis réorganiser l’échelle de responsabilité en accordant au chef d’établissement plus de pouvoirs d’embauche et de rémunération. 



Agoravox.tv