• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

abelard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 29/09/2012
  • Modérateur depuis le 16/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 625 203
1 mois 0 9 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 79 44 35
1 mois 11 6 5
5 jours 4 3 1

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • abelard 17 décembre 2007 21:41

    Moi, ce qui me frappe le plus dans cette lamentable histoire, la campagne de publicité élyséenne en faveur de l’Express et de Gala mise à part, c’est l’endroit où les deux tourtereaux ont choisi d’être photographiés : Eurodisney !

    Eurodisney ! C’est vrai qu’en connaissant l’animal il y avait peu de chances pour que ce soit au sortir du Louvres. Mais quand même, Eurodisney !

    Lorsque l’on a 12 ans et que l’on frémit à l’idée de séduire une fille de la classe, celle qui porte des nattes et qui sent bon la vanille, l’emmener à Eurodisney c’est touchant et mignon. D’autant que l’on peut compter sur l’obscurité complice pour tenter une caresse sur les bourgeons de l’élue. Lorsque l’on a 12 ans...

    Mais quand on s’approche de la soixantaine ?

    D’autant qu’on est en droit de se demander dans quelle attraction ces deux-là sont aller roucouler :

    Pirates des Caraïbes ? C’est très improbable. Se faire véhiculer dans un wagonnet en plastique, imitation bateau, pour voir surgir autour de lui des pantins habillés en pirates devait trop rappeler le boulot à cet inconditionnel des congrès du Medef !

    Alors peut-être le monde de Pinocchio ? C’est vrai qu’il y a comme des concordances entre les deux personnages, surtout depuis que Sarkozy s’est fait opérer afin que son nez cesse de s’allonger quand il parle...



  • abelard 3 novembre 2007 00:25

    Alors là, Asp, chapeau... Je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites... Et un joli style avec ça. Ouf, ça fait du bien, merci...



  • abelard 10 octobre 2007 16:00

    @ l’auteur,

    Mon petit choupinet, tu sais que tu es un marrant glacé toi ? Tu as donc, grâce à ta vaste intelligence, percé le sens secret de « 300 » et offert au monde entier le résultat de tes cogitations forcenées. Je t’en remercie du fond du coeur. Pendant que tu y es, et dans le même ordre d’idées, pourrais tu nous donner la recette de l’eau chaude ainsi que les plans du fil à couper le beurre ? Je suis certain qu’en te faisant aider des 1500 adorateurs de ton blog tu pourras y parvenir (évidemment je n’escompte pas de réponse rapide...).

    J’aime aussi beaucoup la modernité « up to date » des « idées » que tu défends, ça sent le frais. Méfie toi tout de même, les arrières arrières petits fils de Drumont pourraient tout de même s’apercevoir que tu as plagié la « France juive » et « Testament d’un antisémite » en remplaçant « juiverie internationale » par « danger moyen-oriental » : tu risques un procès. Mais pour le reste ta prose reste aussi enchanteresse qu’une éructation d’Adolph. Je t’en félicite mais cela ne m’étonne pas venant de quelqu’un qui eut ses premiers émois cinématographique en contemplant « Le triomphe de la volonté » de Leni Riefenstahl.

    Une seule petite chose me gêne, ce sont tes constantes exaltations de la « virilité, de la »testostérone". Tu laisses penser au lecteur malveillant que tu souffres de quelques délicats problèmes d’identité sexuelle. Les filles ont été méchantes avec toi mon pauvre choupinet ? Elles ont crevé ton petit ballon rouge ?

    Merci enfin d’afficher fièrement les valeurs de la « droite décomplexée » qui ne manqueront pas de nous conduire à nouveau vers de sublimes massacres virils très réussis sur le plan esthétique. Avec ce genre de remugles, ça ne rate jamais...

    PS : Et si, pour une fois, tes 1500 sectateurs et toi passiez devant ?



  • abelard 24 septembre 2007 16:11

    « Négationnistes »... Si les mots ont un sens, ce terme renvoie à la théorie niant l’existence des chambres à gaz. Donc ceux qui doutent de la vérité officielle concernant le 11 septembre sont les mêmes foutriquets qui nient l’existence du génocide... Ce type d’amalgame porte un joli nom : terrorisme intellectuel. Employer ce mot revient à déclarer : « Je t’interdis de douter de la vérité officielle révélée sinon tu te ranges au nombre des pires ordures ayant jamais hanté notre planète ».

    Il va de soi que ce type « d’argument » a souvent été employé au cours de l’histoire. Par exemple par les catholiques traitant d’hérétiques ceux qui ne partageaient pas leur croyance ou par les staliniens n’hésitant jamais à qualifier de déviationnistes ceux qui montraient quelques hésitations à suivre le chemin radieux vers les lendemains qui chantent. Ça ne serait que drôle si les hérétiques n’avaient pas fini sur le bûcher et les déviationnistes au goulag. Un débat dans un pays démocratique devrait pouvoir se tenir sans recours au terrorisme. D’autant que par une ironie de l’histoire le monde moderne donne raison à Giordano Bruno contre toute la lignée des papes et voit Sakharov triompher contre Brejnev.

    D’autre part, les négationnistes d’aujourd’hui (je parle des négateurs du génocide) ne sont finalement que les fils des adorateurs de la propagande officielle d’hier. En effet, durant toute la guerre et malgré les témoignages et les preuves diffusées par quelques résistants lucides, personne n’a voulu croire à la réalité des camps d’extermination. Pas même les gouvernements anglais et américains ni l’opinion internationale (on parlait alors de « manipulation juive grotesque »)... Et ce refus de voir la réalité avait une cause précise : la réalité était incroyable. Le pays de Goethe, de Kant, de Bach, ce modèle de culture et de civilisation ne pouvait absolument pas se livrer à d’aussi monstrueuses barbaries, c’était inconcevable ! Donc les chambres à gaz n’existaient pas !

    Si ce petit rappel historique ne vous incite pas à vous méfier de toutes les thèses officielles quelles qu’elles soient, c’est que l’histoire ne vous apprendra jamais rien.



  • abelard 21 septembre 2007 18:50

    Non, dit comme ça ce n’est pas moins sexy, mais beaucoup plus drôle. Autant de calculs complexes (même des divisions !!!) pour démontrer une fadaise, ça force le respect.

    Comme si la vérité était affaire de plus grand nombre ! Pour ou contre la chute des corps, mesdames, messieurs ? Je mets ça aux votes... 51% contre, théorie refusée. Et ma mécanique quantique toute fraiche, qui n’en veut, qui n’en veut ? 10% pour, seulement, c’est votre dernier mot ? Aux oubliettes l’idée foireuse ! Et mon héliocentrisme, hein ? Un seul ? Qui ? Galilée ? En prison, en prison !!!

    Franchement, ce n’est pas très sérieux. Mais je reconnais que ça a quelque chose de très moderne en ces temps où un crâne d’oeuf occupe la tête de l’état pour y faire du chiffre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès