• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

akad

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 104 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • akad 19 juillet 2006 22:01

    A Courouve

    C’est plutôt une guerre de l’hégémonie occidentale, car Israël reste un état à idéologie et pratiques beaucoup plus occidentales que juives, sur le tiers monde et les peuples faibles.

    Tous les occidentaux appuient Israël et tous les états faibles, en dehors de ceux dominés par les occidentaux, appuient le Liban. Le Coran et la Bible n’ont rien à voir là dedans.



  • akad 19 juillet 2006 21:53

    A armand

    Le Hamas et le Hezbollah sont apparues en conséquence directe des agressions israéliennes sur les peuples palestinien et libanais, donc les agressions ne feront que les renforcer. Au Liban actuellement, l’armée régulière est totalement discréditée puisque c’est le Hezbollah qui assume la responsabilité de défendre le pays. Si la situation se prolonge longtemps, c’est l’armée qui s’intégrera dans le Hezbollah et non l’inverse.

    Olmert et Peretz sans aucune expérience militaire, ont prétendu corriger l’erreur de Sharon et Barak. Tant pis pour eux.



  • akad 19 juillet 2006 21:38

    A Bulgroz

    On ne peut être à la fois israéliens et libanais chrétiens, car aujourd’hui les israéliens ont choisi de bombarder le quartier chrétien de Beyrouth.

    Aussi bien l’actuel président Emile Lahoud que le candidat favori aux prochaines élections, Michel Aoun, appuient le Hezbollah.

    De quels chrétiens libanais parlez vous ?



  • akad 19 juillet 2006 21:34

    A Dilettante

    C’est-à-dire que le citoyen israélien ordinaire, comme d’ailleurs en occident, est totalement manipulé par le gouvernement.

    L’année dernière une citoyenne israélienne nommé Tali Fahima (facile à trouver des articles sur elle) a ouvert les yeux et entra en contact avec les palestiniens pour les aider dans le domaine humanitaire. Le gouvernement israélien l’accusa de trahison et l’emprisonna. La presse la dénigra de la manière la plus ignoble.

    Ce qu’il faut se demander en réalité, c’est s’il n’y a pas dans la société israélienne des candidats politiques autres que ces imbéciles qui ne savent que massacrer les civils de la manière la plus lâche ?



  • akad 19 juillet 2006 21:09

    A Françoise

    Je constate que vous avez la mauvaise habitude de rêver éveillée.

    Israël est dans une vraie impasse et le Hezbollah ne sortira que renforcé. Je vous conseille de lire cet article : La résistance du Hezbollah provoque un débat en Israël.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-734511,36-796713@51-759824,0.html

    Dont les quelques paragraphes ci dessous :

    S’il opte [Tsahal] pour une opération terrestre dans l’espoir de provoquer la déroute du Hezbollah, il s’expose à revivre le scénario catastrophe de la fin des années 1990, face à un ennemi dont l’ardeur sera décuplée par son aura renouvelée de « libérateur ».

    Dans les deux cas, l’armée israélienne risque donc d’éprouver des difficultés à remplir les objectifs que lui a assignés le premier ministre israélien, Ehoud Olmert : la libération des deux soldats capturés le 12 juillet et le retrait du Hezbollah au-delà du fleuve Litani, à 20 km au nord de la frontière.

    « La stratégie de Tsahal est problématique, estime l’analyste Yossi Alpher, un ancien cadre du Mossad, les services secrets israéliens. Rien ne garantit que les raids aériens permettront d’affaiblir suffisamment le Hezbollah pour que l’armée libanaise ose le déloger de la frontière. Mais, dans l’hypothèse de l’envoi de troupes au sol, je ne suis pas sûr non plus que nous soyons capables d’éviter les erreurs du passé. Le tableau qui se dégage de cette première semaine d’offensive est tout sauf clair. »

    ..............

    Cependant, ces succès opérationnels sont impuissants à « changer les règles du jeu », comme disent les autorités israéliennes. A la manière des lanceurs de Qassam du Hamas palestinien, les artilleurs du Hezbollah manifestent une étonnante faculté d’adaptation au déluge de feu auquel ils sont soumis. Entre vendredi 14 et mardi 18 juillet, le nombre de Katioucha tirées sur le nord d’Israël n’a que légèrement baissé, passant de 100 à 80 par jour. En dépit de la traque dont ils sont l’objet, les lanceurs parviennent quasiment toujours à ajuster leurs tirs de façon à ne pas toucher les zones peuplées d’Arabes israéliens.

    « FRAPPE PARFAITE »

    Combien de temps pourront-ils tenir ce rythme ? Les stratèges de l’armée israélienne reconnaissent n’avoir aucune idée du nombre de roquettes que le Hezbollah détient encore, sur les 12 000 en sa possession à la veille du conflit. Ils disent aussi que le risque que Hassan Nasrallah choisisse de lancer sur Tel Aviv des missiles Zelzal de moyenne portée reste entier. Comme l’écrit l’éditorialiste du Jerusalem Post, David Horovitz : « Sur le plan diplomatique comme militaire, Israël n’a pour l’instant aucune assurance que les dommages infligés au Hezbollah ne pourront pas être rapidement réparés par la remise en service de la ligne d’approvisionnement irano-syrienne. »

    ..............

    « Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas sortir de cette guerre victorieux, martèle Shaul Arieli, un colonel de réserve : il nous faut frapper fort, au risque de toucher les civils parmi lesquels se cachent les terroristes, afin de rétablir notre capacité de dissuasion. »

    Cette conception très martiale ne fait pas l’unanimité dans les cercles militaires. « Face à des entités comme les Palestiniens ou le Hezbollah, la dissuasion ne fonctionne pas parce qu’ils appréhendent leur lutte en termes absolus », écrit Dov Tamari, un brigadier général réserviste, dans le quotidien Yediot Aharonot. « Chacune de leurs tactiques sur lesquelles nous avons exercé notre pouvoir de dissuasion a été remplacée par une tactique de contournement », ajoute-t-il, en citant en exemple les embuscades, les attentats-suicides, les Qassam et les attaques par des tunnels.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité