• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alexis Toulet

Alexis Toulet

Ingénieur et analyste des systèmes.
Webmestre du site communautaire d'investigations sur les crises Noeud Gordien
 

Tableau de bord

  • Premier article le 09/10/2013
  • Modérateur depuis le 17/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 47 173 2590
1 mois 3 4 366
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 230 157 73
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alexis Toulet Alexis Toulet 6 octobre 16:31

    @ Laurent Herblay


    Excellent article, bravo.

    Une porte doit être ouverte ou fermée. Il faut faire, ou ne pas faire, non pas essayer ni temporiser. Dire oui, ou dire non - tout le reste n’est que pauvre doute indigne de qui aspire à diriger.

    Pour traverser un fleuve, on ne reste pas dans l’eau à faire des ronds près de la rive. Pour trancher le nœud gordien, on ne craint pas de sortir l’épée.

    Vous pourriez bien avoir raison au sujet de la fenêtre d’opportunité qui va s’ouvrir. L’hésitation de Marine Le Pen au moment crucial, suivie d’une palinodie, le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à l’euro par manque d’audace, le manque de clarté et les postures de division de Jean-Luc Mélenchon laissent les souverainistes orphelins.

    Or :
    1. Ce sont entre 28% et 40% des Français qui se sont déclarés favorables à une sortie de l’euro / de l’UE, suivant le moment et la formulation de la question - cela fait déjà du monde !
    2. La voie choisie par la majorité des Français à la suite de Macro - appliquer sans barguigner les réformes ordo-libérales voulues par l’UE en espérant en échange un desserrement de la contrainte austéritaire au niveau européen - échouera, comme il était déjà évident rien qu’à regarder les exemples de l’Italie et de l’Espagne. La France sera dans un bien pire état économique et social en 2022 que cette année, et la cause de cette chute sera très visible et difficile à nier
    3. Le système politique stable sur l’essentiel - notamment l’UE - car bipolaire entre deux partis s’accordant sur les principaux choix s’est effondré, et la force politique personnalisée que représente Macron est un fusil à un coup. Rien ne restera debout sur le plan politique en 2022, et certainement pas LREM qui sera balayé

    La vérité c’est que le souverainisme ne sera pas seulement indispensable dans peu d’années, il a d’ores et déjà le terrain libre.


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 5 octobre 18:28

    @Le Panda

    Pour préciser ce point, Franco était évidemment un dictateur, évidemment d’extrême-droite.

    Il n’était pas fasciste, de la même manière et pour les mêmes raisons que Staline n’était pas trotskiste, ni Mao un castriste. Toutes ces idéologies appartiennent bien à l’extrême-gauche tendance antidémocratique, mais cela ne les empêche pas d’être différentes, voire opposées.

    Il s’agit de toute façon d’un point d’Histoire. Fort heureusement, ni fascisme, ni nazisme, ni franquisme ne sont des idéologies vivantes. Pas davantage d’ailleurs que le maoïsme ni le stalinisme (en dehors de la Corée du Nord)


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 5 octobre 14:40

    @jaja

    Vous mélangez tout :
    - Premièrement, Franco n’était pas un fasciste. L’idéologie fasciste a un contenu spécifique, qui n’était pas celui de la dictature espagnole
    - Deuxièmement, la question n’est pas la monarchie constitutionnelle espagnole, mais la Constitution de ce pays
    - Troisièmement la Constitution espagnole n’est pas « issue du franquisme » comme vous le prétendiez. Elle a été mise en place par Juan Carlos lequel avait été désigné successeur par Franco, mais elle était en rupture complète avec le franquisme, au grand dam des conservateurs de l’époque. Elle est issue des réformes démocratiques qui ont précisément mis fin au franquisme smiley

    La Constitution a été approuvée par les députés et par le peuple espagnol par référendum en 1978. Le taux d’approbation était d’ailleurs supérieur à Barcelone (91%) que dans la moyenne du pays (88,5%)


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 5 octobre 14:12

    @jaja

    « la constitution espagnole, issue du franquisme »

    Pour votre information, la Constitution espagnole date de 1978.

    Francisco Franco quant à lui est mort en 1975.


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 21 septembre 15:06

    @sweach
    « « Renégocier » me semble assez complexe, car une négociation consiste à trouver un équilibre qui arrange tout le monde, là les Français sont perdant, la solution la plus simple est de détruire pour éventuellement reconstruire sur d’autres bases. »


    Vous avez tout à fait raison, la seule option envisageable pour négocier, vu l’article 48 que Fifi rappelle justement, consiste d’une part à dire d’emblée son « minimum », ce sur quoi on ne transigera pas, d’autre part à annoncer dès le début ce qu’on fera en cas d’échec, la sortie suivant l’article 50.

    Alors s’ouvre une chance - faible je le reconnais, mais pas inexistante - que placé devant l’alternative claire « l’UE forcée de respecter les souverainetés que veulent les Français, ou pas d’UE du tout » les différents pays choisissent la première option. Sinon, ce n’est pas grave, la France sort, et l’UE disparaît à terme assez court.

    Le minimum défini que définissait le FN quand Philippot y était encore pour influer dans le bon sens, c’était : monnaie nationale + lois décidées au Parlement français et pas ailleurs + contrôle national des frontières physiques + degré de protectionnisme aux frontières du marché intérieur européen.

    On peut discuter de cette stratégie, et Asselineau propose essentiellement de ne pas proposer aux 26 partenaires de la France l’alternative « UE respectant la souveraineté ou pas d’UE du tout », mais d’aller directement à l’article 50. S’il arrivait au pouvoir ce serait une politique défendable oui... le problème est qu’à expliquer aux Français qu’on n’est même pas prêt à essayer, on a beaucoup plus de mal à se faire entendre.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès