• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

colibri

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 515 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • colibri 15 mars 2020 11:55

    @MLe vrai problème avec la maladie, c’est qu’elle ne donne à personne l’occasion de tuer les gens qu’il faudrait.

    ontagnais

    on n’en sait rien , on voit parfois que la hasard fait bien les choses



  • colibri 15 mars 2020 11:53

    @germon
    on ne peut jamais dire que tel ou tel est responsable d’un décès , la mort est de toute façon inéluctable :personne n’est responsable ou alors aussi la personne elle-même d’avoir vieillie, fumer ,pris trop de médocs etc 



  • colibri 14 mars 2020 19:58

     Ou parce qu’en raison de leur âge, elles auraient fait l’objet d’un tri qui les aurait envoyées inéluctablement … à la mort 


    Vous ne savez pas comment ca se passe déjà dans les hopitaux ,innocent !

    ces tris là ca existe déjà ou des médecins sont obligés de choisir pour laisser des lits de réa à ceux qui ont plus de chances de s’en sortir ,

    et même on débranche certains alors que d’autres qu’on devait débrancher tel jour se réveille justement le matin même , c’est la loterie 

    ce n’est pas nouveau.
    Et alors ???

    La perfection n’existe pas , vous rêver d’un monde qui n’existe pas et ne peut pas exister , il faudrait plus de moyens et encore la médecine n’est pas une science exacte ou on peut tout prévoir .



  • colibri 14 mars 2020 15:49

    @JL
    «  Trois ingrédients sont nécessaire pour que la société de consommation puisse poursuivre sa ronde diabolique : la publicité, qui crée le désir de consommer, le crédit, qui en donne les moyens, et l’obsolescence accélérée et programmée des produits qui en renouvelle la nécessité. Ces trois ressorts de la société de croissance sont de véritables pousse-au-crime  ». (Petit traité de la décroissance sereine : Serge Latouche).
     
    Il y a aussi et surtout le libre arbitre des gens qui compte , c’est même l’ingrédient essentiel qui conditionne le tout .

    Car qui m’empêche de ne pas acheter et de ne pas céder à la tentation de la société de consommation et des crédits ?? j’ai pas un pistolet sur la tempe quand je prend un crédit , 

    Si je succombe c’est que je le veux bien .

    si personne n’achète, ne consomme outrageusement , les sociétés de crédit n’ont plus de raison d’être ; et disparaissent d’elles même .
    Les gens , les états sont quand même responsables de leur dette ,
    les déresponsabiliser en mettant la faute sur le société de consommation c’est les rabaisser au niveau d’animaux , d’esprits inférieurs ,  incapables de discernement .

    L’esprit des gens est capable de faire changer les choses , il suffit de ne pas céder aux mirages .



  • colibri 14 mars 2020 15:27

    @Séraphin Lampion 
    ce ne sont pas les états qui ont commencé, mais les usuriers et le agents de change qu’on appelle aujourd’hui « banquiers »

    Pour qu’il y ait des banquiers il faut bien qu’il y a ait des emprunteurs , tout va bien tant que l’état emprunteur peut rembourser ,

    mais avec l’accelération de l’état providence et la redistribution , les dépenses sont devenues déconnectées de la réalité , de ce qui était possible (style on va emprunter pour financer tel batiment , telle mesure indispensable au nom d’un idéologie , sans que l’économie réelle du pays donc le travail des gens puisse le financer =folie des grandeurs des chefs d’état déconnectés de l’économie réelle ), , les états vivent au dessus de leurs moyens ,de ce qu’ils peuvent rembourser , de ce que le travail des citoyens donc de l’économie réelle rapporte , (l’argent de l’état provient du travail des gens et des impôts )

    Il y a aussi bien entendu l’abus des usuriers qui en profite et étranglent les états ,
    mais qui obligent les états à emprunter ??
    les états ce sont bien accoquinés au départs avec les banquiers , ce sont ces deux choses liées qui font qu’on va dans le mur :économie déconnectée de la réalité .
    Mais les états providence qui empruntent ont leur responsablité .

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité